Une auberge pour les admirateurs de Jane Austen, et bien plus encore...
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

 Les adieux à la Reine

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Tatiana
Heavenly Voices


Nombre de messages : 8781
Age : 31
Localisation : Quelque part dans l'Angleterre du XIXe...
Date d'inscription : 26/02/2010

MessageSujet: Re: Les adieux à la Reine   Mar 27 Mar 2012 - 21:19


Merci pour la vidéo Atonement, elle est très intéressante, je l'avais vue avant de voir le film.

Je réponds à ma propre question Smile sur l'émission de France Inter dans laquelle Noémie Lvovsky a parlé du film. Il s'agit de "On aura tout vu" du 17 mars dernier, on peut la réécouter par ici Arrow . L'actrice évoque le film entre 12' et 30' environ.
Elle m'a beaucoup fait rire lorsqu'elle a parlé de Xavier Beauvois sur le tournage Razz et pourtant je connaissais déjà cette anecdote citée par Dune. Quelle chance en tout cas de tourner à Versailles, qui plus est lorsque certaines pièces sont fermées au public, je suis jalouse .

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Ju
Gone With The Books


Nombre de messages : 9827
Age : 26
Localisation : In the Tardis, with Ten
Date d'inscription : 15/05/2010

MessageSujet: Re: Les adieux à la Reine   Jeu 29 Mar 2012 - 13:27

J'ai vu ce film avec une amie mardi soir, mais j'ai oublié de venir poster mon avis Embarassed
Tout d'abord, merci pour vos avis enthousiastes qui m'ont convaincu d'aller voir ce film, en effet, je n'avais pas prévu de le voir initialement^^

J'ai bien aimé (mais pas adoré non plus Razz): les acteurs (et surtout actrices) sont très bons.
J'aime beaucoup Diane Kruger mais je ne connaissais pas Léa Seydoux (je ne suis même pas sûre de l'avoir vu dans un autre film) et je l'ai trouvé très juste.
L'histoire était intéressante, même si j'ai un peu regretté l'absence de suspense lol!

Je verrais si je peux me procurer le livre pour le lire à l'occasion. J'ai en tout cas beaucoup apprécié de découvrir l'envers du décor de Versailles, loin de la splendeur connue.
Revenir en haut Aller en bas
Yseult
Ready for a strike!


Nombre de messages : 1199
Age : 35
Localisation : 49
Date d'inscription : 10/10/2010

MessageSujet: Re: Les adieux à la Reine   Ven 30 Mar 2012 - 16:58

je l'ai vu hier après midi, et j'ai passé un bon moment. L'envers de Versailles m'a intéressée. Et l'endroit aussi d'ailleurs. Mais c'est je crois la première fois que je voyais le monde qu'il faut pour que tout tourne dans ce château. Et que leurs conditions de vie n'étaient pas enviables.
L'histoire est émouvante et j'ai eu bien peur pour Sidonie lors des dernières scènes.
J'ai bien aimé la Marie-Antoinette de Diane Kruger, et Léa Seydoux. J'ai un peu plus de mal avec Virginie Ledoyen.

j'ai été à deux reprises un peu étonnée du langage employé,
Spoiler:
 
Je suis étonnée qu'a cette époque à la cour du roi, on parle comme ça. Mais c'est peut-être tout à fait vraisemblable.
Revenir en haut Aller en bas
Ju
Gone With The Books


Nombre de messages : 9827
Age : 26
Localisation : In the Tardis, with Ten
Date d'inscription : 15/05/2010

MessageSujet: Re: Les adieux à la Reine   Ven 30 Mar 2012 - 17:06

J'ai moi aussi tiqué sur ton spoiler Yseult! Mais après je me suis dit que vu que ça n'avait pas été évoqué ici, ça devait être normal^^
Revenir en haut Aller en bas
Emily-de-Winter
Romancière anglaise


Nombre de messages : 2745
Age : 21
Date d'inscription : 03/03/2010

MessageSujet: Re: Les adieux à la Reine   Ven 30 Mar 2012 - 19:52

Ah moi aussi j'ai remarqué ça

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Zakath Nath
Romancière anglaise


Nombre de messages : 2980
Age : 33
Date d'inscription : 04/11/2007

MessageSujet: Re: Les adieux à la Reine   Ven 30 Mar 2012 - 21:02

Je l'ai vu hier! Mon verdict:

Bien que fascinée par cette période historique, le film de Benoit Jacquot ne me tentait pas particulièrement. le livre de Chantal Thomas ne m'avait pas attirée non plus, je n'avais pas envie de me farcir encore une intrigue sur le thème de "Marie-Antoinette, si superficielle et coupée des réalités du monde mais méritait-elle le sort que lui a réservé le peuple en furie pour autant?", je ne suis pas fan de Diane Kruger et de Virgine Ledoyen, et la robe verte sur l'affiche, beurk, elle crève les yeux. Les avis favorables m'ont cependant convaincue de donner sa chance au film et je ne l'ai pas regretté.

Concernant la relation entre Marie-Antoinette et la duchesse de Polignac, je ne sais pas à quel point le film brode autours mais dans le contexte cela passait assez bien d'autant que rien n'est établi si clairement que ça non plus. Il ne faut d'ailleurs pas attendre un film qui explique les tenants et les aboutissants, l'héroïne elle-même se livre peu et est aussi mystérieuse pour les spectateurs que pour les autres personnages. Sa dévotion envers la reine peut ainsi paraître inexplicable. Ceux qui chercheront dans ce film des explications sur le pourquoi du comment de la Révolution risquent dans être également pour leur frais. On suit le point de vue de l'héroïne qui ne comprend pas le quart de la moitié de ce qui arrive et ses conséquences, et si on a évidemment un temps d'avance sur les personnages, ce flou permet de partager l'affolement et l'incertitude des personnages dans les jours suivants la prise de la Bastille (la scène dans le couloir dans la nuit du 15 au 16 juillet est par exemple bien tendue).

Un des bons points du film est également de nous faire découvrir un Versailles assez peu glamour. Si certains appartements et les vues extérieures montrent le luxe attendus, on ne cache pas les rats crevés, Sidonie a des démangeaisons à cause des moustiques et des pous, et des marquis préfèrent dormir dans des cagibis pour avoir l'occasion d'apercevoir le roi à l'occasion plutôt que dans leurs superbes châteaux de province. Aucun petit renseignement n'est gratuit, toute faveur à un prix.

Diane Kruger est très bien en Marie-Antoinette, on n'en brosse pas un prtrait noir (elle peut se montrer aimable et amicale avec sa dame de compagnie), mais on ne la montre pas trop sympathique non plus, elle reste une reine qui attend qu'on serve immédiatement ses moindres désirs et caprices. Virginie Ledoyen est arrogante à souhait en Polignac tout en arrivant à transmettre sa vivacité ou sa peur quand il faut, mais là encore, on ne cherche jamais à la rendre vraiment sympathique. Quant à Lea Seydoux, elle parvient à rendre attachant un personnage secret et peu expressif, et son changement de maintien dans ses dernières scènes montrent bien sa capacité à ne pas jouer de façon monotone. On peut aussi saluer Noémie Lvovsky en Mme Campan, ainsi que le fait que Louis XVI (Xavier Beauvois) apparait comme nettement moins benêt et maladroit que d'habitude.

Si le point de vue très parcellaire peut être un peu frustrant, j'ai trouvé que c'était le grand intérêt du film qui parvient à montrer un grand bouleversement pas seulement pour les grands de ce monde mais aussi pour les anonymes dans leur entourage, qui ne se rendent pourtant pas encore compte à quel point tout est en train de changer. Oh, et la robe verte. Elle est magnifique.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
http://zakath-nath.joueb.com
Tatiana
Heavenly Voices


Nombre de messages : 8781
Age : 31
Localisation : Quelque part dans l'Angleterre du XIXe...
Date d'inscription : 26/02/2010

MessageSujet: Re: Les adieux à la Reine   Ven 30 Mar 2012 - 21:16


Contente que vous ayez passé un bon moment devant ce film, Ju, Yseult et Zakath Nath.

L'envers du décor versaillais est visiblement ce qui frappe et intéresse le plus, et pour cause, parce qu'on n'a guère l'habitude de le voir traité au cinéma.

Concernant vos spoilers, j'avoue ne pas avoir fait attention à ces "accrochages de langage", et pourtant je suis d'habitude attentive à la langue utilisée dans les films d'époque. Après, ce genre de langage était sûrement utilisé à l'époque. Cela ne m'a pas choquée, en tout cas pas assez pour que je m'en souvienne Smile .

Je suis plus mesurée sur le jeu de Noémie Lvosvky, que j'apprécie peu de manière générale, parce que je la trouve vulgaire.

Ce qui est appréciable chez la reine de Diane Kruger, c'est qu'elle sait être à la fois hautaine, cassante et pourtant humaine lorsqu'elle perd son masque et redevient une femme comme les autres, s'inquiétant de son sort et celui de sa famille et de ses favoris - la Polignac, du moins. Ce portrait est assez fidèle à que j'ai pu lire à son sujet, capricieuse et d'humeur changeante.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Emily-de-Winter
Romancière anglaise


Nombre de messages : 2745
Age : 21
Date d'inscription : 03/03/2010

MessageSujet: Les adieux a la reine    Ven 30 Mar 2012 - 21:57

Contente d'avoir aussi des avis favorables !

Pour régler tout malentendu, Benoît Jacquot répond à la fameuse "question" du film dans une interview qu'on peut retrouver en entier ici : http://next.liberation.fr/culture/1201610-posez-vos-questions-a-benoit-jacquot

"Lafcadia. Pourquoi sous-entendre que la reine était lesbienne alors que tous les historiens disent le contraire ?


Benoît. Jacquot : C'est quoi le contraire de lesbienne ? De toute façon, le film ne prétend en aucun cas que Marie-Antoinette était lesbienne, comme vous le dites. Simplement, il prend en compte une sorte d'amitié extrêmement intime, extrêmement exaltée, qui était très répandue dans les classes aisées ou nobles au XVIIIe siècle, dont on a beaucoup de témoignages. Il prend en compte aussi les nombreux témoignages que l'on a sur le favoritisme extravagant qu'il pouvait y avoir entre Marie-Antoinette et Gabrielle de Polignac, qui se manifestait par des d'attitudes, des gestes qui aujourd'hui nous paraîtraient ambigus. A part ça, peut-être y a-t-il eu des liens homosexuels, saphiques entre la reine et Gabrielle, c'est tout à fait possible, ou peut-être pas, je n'en sais rien, mais le film ne le décide pas".
Revenir en haut Aller en bas
darcy-lennon
Demande enflammée


Nombre de messages : 358
Age : 22
Localisation : In Bath.
Date d'inscription : 08/07/2010

MessageSujet: Re: Les adieux à la Reine   Dim 1 Avr 2012 - 20:30

Je suis allée le voir ce matin même, et j'ai été agréablement surprise par sa douceur, et surtout par ses trois actrices ! Bien qu'il y est certaines longueurs, et que l'on reste sur notre fin (du moins j'ai eu cette impression), il faut avouer que les décors et les costumes sont excellent (exactement ce que j'aime !) Je n'ai pas été aussi enthousiaste que devant .. un The Duchess par exemple, mais il faut aller le voir !
Une petite douceur !

(Ouahou pour Léa Seydoux !!!!)
Revenir en haut Aller en bas
Jenesaisqui
Extensive reading


Nombre de messages : 249
Age : 36
Localisation : Mers les bains
Date d'inscription : 13/08/2010

MessageSujet: Re: Les adieux à la Reine   Lun 16 Avr 2012 - 17:27

J'ai vu Les adieux à la Reine ce week-end, j'hésitais beaucoup à y aller ...je lisais avec intérêt vos critiques votre enthousiasme étant devenu contagieux, j'ai vu comme un signe qu'il y ait une séance samedi après-midi dans la petite ville où je passais le week-end Smile

Si j'hésitais à voir ce film c'est parce que déjà je n'avais pas vraiment aimé le roman et qu'ensuite étant une passionnée de la révolution française je suis souvent déçue quand un film touche à cette période.
Je n'ai par exemple pas aimé le Marie-Antoinette de Sofia Coppola, sa reine n'était pas la mienne ...
L'autre probléme du film pour moi c'était Léa Seydoux, j'ai un gros problème avec cette actrice, je n'aime ni son jeu ni ce qu'elle dégage Embarassed

Donc j'ai vu Les adieux à la Reine, et je dois dire que j'ai été déçue même si j'ai aimé beaucoup de choses, le décors, les vêtements, les robes , Diane Kruger sa Marie Antoinette et proche de celle que j'imagine, Xavier Beauvois que j'aime qu'on ne fasse pas passer Louis XVI pour un gros niais idiot, Julie-Marie Parmentier, Noemie Lvovsky, Virginie Ledoyen superbe de hauteur et de mépris.
Le problème c'est Sidonie, ce personnage n'est pas "aimable" enfin moi je n'arrive pas à l'aimer, à la comprendre, tout ce qui la concerne ne m’intéresse pas le moins du monde ( la pendule, le gondolier ) ... j'avais déjà eu ce problème dans le roman.

Bref un beau moment mais sans plus
Revenir en haut Aller en bas
Emily-de-Winter
Romancière anglaise


Nombre de messages : 2745
Age : 21
Date d'inscription : 03/03/2010

MessageSujet: Les adieux a la reine   Lun 16 Avr 2012 - 17:36

Ah c'est dommage pour le personnage de Sidonie, je n'aimais pas Léa Seydoux mais j'ai eu un coup de coeur pour son jeu et pour ce personnage dans le film... je ne saurais dire pourquoi... J'ai bien préféré le film au roman en tout cas. Mais si déjà tu as plus aimé que les autres films sur la révolution, c'est déjà signe que c'est un bon film !
Revenir en haut Aller en bas
Tatiana
Heavenly Voices


Nombre de messages : 8781
Age : 31
Localisation : Quelque part dans l'Angleterre du XIXe...
Date d'inscription : 26/02/2010

MessageSujet: Re: Les adieux à la Reine   Mar 17 Avr 2012 - 20:49


Ton ressenti sur Sidonie est intéressant, Jenesaisqui. Le personnage du roman m'a comme toi laissée complètement indifférente, je n'ai à aucun moment réussi à m'attacher à cette femme. Mais le parti pris de la rajeunir considérablement dans le film m'a permis, d'une part de la découvrir en chair et en os si je puis dire, et de compatir à ce qu'elle traverse en raison de sa jeunesse. Alors oui, ses préoccupations peuvent surprendre, notamment l'importance revêtue par cette fameuse pendule. Mais cet élément permet aussi de mettre en relief le gouffre existant entre les moyens financiers des aristocrates et ceux de leurs domestiques. On a l'impression que cette pendule est ce que Sidonie a de plus cher au monde. Elle représente une grande richesse pour elle, mais surtout je pense qu'elle symbolise la position qu'elle occupe auprès de la reine, car ses amies travaillant chez des personnes moins éminentes n'ont pas droit à un tel objet.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Atonement
Ready for a strike!


Nombre de messages : 1105
Age : 21
Localisation : Nantes
Date d'inscription : 05/11/2011

MessageSujet: Re: Les adieux à la Reine   Dim 16 Déc 2012 - 10:20

Bon, j'ai enfin vu Les Adieux à la Reine qui me faisait un peu peur, parce que fan du Marie-Antoinette de Coppola fille.
Pour finir, j'ai autant aimé la vision de Benoît Jacquot que celle de Sofia Coppola. Celle du réalisateur français est plus réaliste et se consacre plus à la fin du règne de M-A et de Louis XVI, ainsi que la vie à Versailles. En effet, ce que m'a émue, c'est ces scènes très particulières où on entend les grincements de porte de Versailles, les interminables couloirs faiblement éclairés à la bougie. Je pense notamment à celle de nuit où Sidonie marche entre les nobles et les gens de Versailles dans cet étroit couloir. Ils lisent alors la liste des têtes à couper. On ressent vraiment la peur à ce moment-là, et les visages blafards des gens de cour sont impressionnants. C'est comme si Sidonie marchait entre des personnages déjà fantômes. Certaines de ces scènes mettent vraiment mal à l'aise, parce qu'on connaît l'Histoire avec un vrai H et qu'on sait comment vont finir tous ces gens. pale
Pour ce qui est de la relation entre M-A (qu'on voit moins souvent que je ne pensais finalement), avec la Polignac ou Sidonie, ce n'est pas ce qui m'a intéressée le plus, j'ai préféré me laisser emporter par l'ambiance de Versailles...Et puis par les costumes aussi, qui sont magnifiques. cheers
Donc bravo à Benoît Jacquot (et à la costumière), il a fait un bon boulot !
Revenir en haut Aller en bas
https://lighthouseletter.wordpress.com/
Darcy
Romancière anglaise


Nombre de messages : 5747
Date d'inscription : 09/03/2009

MessageSujet: Re: Les adieux à la Reine   Dim 16 Déc 2012 - 11:35

Atonement a écrit:
C'est comme si Sidonie marchait entre des personnages déjà fantômes. [/justify]

C'est bien trouvé et le réalisateur a voulu donné, je pense, cette impression.
Revenir en haut Aller en bas
Mary Tudor
Chemise mouillée


Nombre de messages : 438
Age : 30
Localisation : Placentia Palace, Greenwich
Date d'inscription : 29/03/2009

MessageSujet: Re: Les adieux à la Reine   Dim 16 Déc 2012 - 20:15

J'ai regardé ce film ce week-end, parce que je suis fascinée par le personnage de Marie-Antoinette, et que l'affiche me paraissait belle. Pour celles qui se posent des questions sur la véracité, sachez que le film et le livre n'ont jamais été validés, en ce qui concerne la bisexualité de la Reine, par la seule vraie historienne spécialiste de ce personnage : Evelyne Lever. Pour ce qui est de son accent : elle l'a gardé toute sa vie, sans accrocher les mots cependant. Mais il faut imaginer que soit elle avait un fort accent viennois, soit un accent lorrain, puisque sa famille, auprès de qui elle a appris le français, et son précepteur (un Abbé, je crois), venaient de la branche de sa famille résidant en Lorraine (de Habsbourg-Lorraine ; d'où son désir de fuir à Metz).

Tout d'abord, en effet, mention spéciale aux costumes et aux robes de Marie-Antoinette, notamment celle en bleu ciel et blanc. Quant à la sublime robe verte, même si Gabrielle de Polignac lui donne le symbole de l'espérance, c'est aussi celle du...libertinage et de la permissivité. Comme quoi... Xavier Beauvois en Louis XVI m'a plu. Tout comme au fond le Louis XVI de Sofia Coppola. Les historiens s'accordent à dire que Louis XVI était une personne bonne et débonnaire, mais mal conseillée et mauvais gouvernant. Il n'a pas été éduqué par son prédécesseur Louis XV et est monté sur le trône effrayé en disant "Pitié, mon Dieu, nous sommes trop jeunes pour régner!". Mais il a pris en noblesse dans les derniers instants de sa vie, même en montant à l'échafaud. Passionné de serrurerie, de chasse, il a beaucoup fait pour l'exploration maritime et les sciences. Il a subi, et a pris des décisions dans des batailles de clans, dont le "parti de la Reine", les ministres, les courtisans prêts à ne pas dormir au château mais dans un cagibi pour l'apercevoir, comme la scène le rend bien dans le film.

Comme beaucoup ici, j'ai aimé voir le côté "envers du décor" de Versailles, avec sa crasse et son côté misérable. J'ai aussi, comme certaines, été interpellée sur les phrases vulgaires, modernes qui sortent de la bouche des personnages. Après, l'idée d'inventer une liseuse à la Reine est une bonne idée. Même si cependant, je n'ai pas du tout aimé Sidonie. Elle est hautaine, et froide. Je trouve que son adulation de la Reine la rend dure. Mais Léa Seydoux joue très bien. Donc je n'ai pas adhéré à l'évolution de son destin, et j'ai finalement trouvé que plus qu'une galerie des glaces lumineuses, on a croisé tout le long de ce film, de la Reine à La Polignac en passant par Sidonie, une galerie de personnages égocentriques et intéressés.

Mais cela reste un bon film, peu vraisemblable, malgré les personnages assez particuliers.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.nomizein.blogspot.com
Darcy
Romancière anglaise


Nombre de messages : 5747
Date d'inscription : 09/03/2009

MessageSujet: Re: Les adieux à la Reine   Dim 16 Déc 2012 - 23:05

Mary Tudor a écrit:
Xavier Beauvois en Louis XVI m'a plu. Tout comme au fond le Louis XVI de Sofia Coppola. Les historiens s'accordent à dire que Louis XVI était une personne bonne et débonnaire, mais mal conseillée et mauvais gouvernant. Il n'a pas été éduqué par son prédécesseur Louis XV et est monté sur le trône effrayé en disant "Pitié, mon Dieu, nous sommes trop jeunes pour régner!". Mais il a pris en noblesse dans les derniers instants de sa vie, même en montant à l'échafaud.

Ces deux acteurs sont un bon choix et rendent bien l'image que l'on a de ce roi. Pour ma part, la Marie-Antoinette de Diane Kruger correspond mieux à l'idée que j'ai de cette reine, mais au fond, tout ce que l'on retire d'elle, c'est que c'était une reine à la personnalité complexe et insaississable au vu de toutes les rumeurs, les on-dits la concernant et d'une réputation exécrable.
Revenir en haut Aller en bas
christelle
The Gathering Storm


Nombre de messages : 3484
Age : 40
Localisation : Entre Paris, Londres, Hong Kong et Séoul...
Date d'inscription : 10/09/2007

MessageSujet: Re: Les adieux à la Reine   Jeu 27 Déc 2012 - 20:20

Oui, d’ailleurs je fais partie de ceux qui n'aiment pas beaucoup le personnage, et j’ai beaucoup de mal avec le phénomène de culte autour de ce personnage historique;

Après avoir lu plusieurs références à ce film dans le topic consacré à A Royal Affair, du coup, j’ai vu ce film avec intérêt en essayant de laisser de côté mon désamour pour Marie-Antoinette.

J'ai aimé la reconstitution qui se veut réaliste, sans faste, du côté des couloirs de Versailles, et peu dans ses magnifiques pièces d'apparat.
J'ai beaucoup admiré la scène dans ce couloir éclairé à la bougie, la fébrilité sur ces visages complètement perdus, autant les nobles que leurs serviteurs.
Je trouve que c'est justement le côté le plus réussi du film.
Les costumes sont tellement beaux, les robes, les bijoux, c'est très fidèle.

Le moins que l'on puisse dire, c'est que le film ne me fait pas aimer plus Marie-Antoinette, même si la relation supposée avec Polignac me parait peu réaliste, elle n'a pas énormément d'importance à mes yeux. J’ai du mal à expliquer pourquoi, car je trouve que Diane Kruger joue très bien le personnage, bien mieux que Kirsten Dunst, à mon humble avis.
Peut-être, comme le dit Darcy, parce que Marie-Antoinette reste bel et bien cette reine à la personnalité complexe et insaisissable?
Mais comme Esperluette, je trouve qu'elle n'était pas un monstre, mais j'ai moi aussi du mal à m'apitoyer sur son sort.
Toutes les interprétations que j’ai vu d'elle, aucune ne semble finalement cerner réellement la personnalité de cette femme.

Il y avait un clin d'oeil aux Liaisons Dangereuses quand elle se démaquille en enlève tout le blanc, non? Smile

Le personnage fictif de Sidonie est intéressant, la lectrice est une jeune femme complexe également, dévouée jusqu'au bout à la Reine, sa détermination et son isolement en font un être à part dans le tumulte de l'Histoire. J'ai peu d'intérêt pour Lea Seydoux, mais elle ne joue pas trop mal...

Bref, un film que je ne recommanderai pas, mais que je ne déconseillerai pas non plus. Aux gens à se faire leur avis sur la question, vraiment. Smile
Revenir en haut Aller en bas
Darcy
Romancière anglaise


Nombre de messages : 5747
Date d'inscription : 09/03/2009

MessageSujet: Re: Les adieux à la Reine   Ven 28 Déc 2012 - 1:03

christelle a écrit:
Il y avait un clin d'oeil aux Liaisons Dangereuses quand elle se démaquille en enlève tout le blanc, non? Smile

Bref, un film que je ne recommanderai pas, mais que je ne déconseillerai pas non plus. Aux gens à se faire leur avis sur la question, vraiment. Smile

J'ai pensé aussi à la scène des Liaisons Dangereuses. Razz Il faut dire qu'elle est troublante.

Après cela reste un biopic supplémentaire sur Marie-Antoinette avec une énième actrice talentueuse. On revient tout le temps sur les mêmes évenements, en introduisant une nouvelle reflexion qui peut permettre de découvrir quelque chose de plus sur cette femme qui a participé à changer la face de la France.
On nous sert suffisamment d'éléments pour savoir que l'environnement autour de la famille royale et un certain protocole ne favorisaient pas les contacts avec les sujets mais ça n'explique pas tout.

Est-ce que cette reine aurait pu peser sur le cours des évenements politiques? Est-ce qu'elle était au fait des souffrances de son peuple? Pourquoi n'a-t-elle su optimiser son rôle et ses fonctions pour soutenir un mari qui a multiplié les erreurs politiques et qui a manqué de stratégie? Ou bien est-ce qu'elle n'était qu'un pion dans une révolution qui avait pris racine bien avant son règne? Ou enfin n'était-elle pas tout simplement à côté de la plaque comme l'image d'elle qui est sans cesse véhiculée? Notre curiosité ne sera jamais assouvie parce que personne n'arrivera jamais à saisir son véritable portrait.
Revenir en haut Aller en bas
Annwvyn
Subtle scent of rain


Nombre de messages : 5821
Age : 28
Localisation : Paris
Date d'inscription : 24/06/2009

MessageSujet: Re: Les adieux à la Reine   Ven 31 Oct 2014 - 22:44

Je viens de voir Les adieux à la reine, et le moins qu'on puisse dire c'est que ce film m'a laissée complètement indifférente. Je ne sais pas comment je peux avoir un avis aussi différent de celui des lambtoniens, j'en suis très étonnée ! Je ne m'attendais pas à trouver ce film aussi... maladroit (voire même prétentieux Embarassed). Voyant vos critiques, je me dis que je suis passée à côté, mais vraiment je ne trouve pas grand chose de positif à en dire...Evil or Very Mad  

Je précise tout de suite que je n'ai pas lu le livre dont le film est tiré, et que je n'ai pas non plus lu la biographie de Marie-Antoinette par Zweig. De cette époque, je connais les grandes lignes, comme tout le monde. Je n'ai rien non plus contre le personnage de Marie-Antoinette, mais je n'éprouve pas non plus de fascination pour elle. En bref, ayant entendu beaucoup de bonnes choses sur ce film, j'y allais plutôt confiante mais sans attentes particulières.

Et j'ai été vraiment déçue par la platitude de ce film... Embarassed Je reconnais volontiers qu'il est intéressant du point de vue de la reconstitution historique. Il montre un Versailles loin d'être glamour, et sans doute assez proche de la réalité (tous ces nobles parasites qui quittent le navire avant qu'il ne soit trop tard -un effet Titanic je trouve ; cette attente inquiète de personne-ne-sait-quoi qui paralyse tout le monde...). J'ai aussi beaucoup aimé (évidemment) les couleurs, les décors, et les costumes, qui sont magnifiques.

Mais pour le reste... aie aie aie... J'ai trouvé le texte mal écrit, ce qui a été pour moi rédibitoire.Rolling Eyes Pardonnez-moi, je n'ai pu m'empêcher de penser à la Princesse de Montpensier de Tavernier, dont le scénario est si précis et si bien écrit. Là, on dérape régulièrement ("on s'en fout" même ! Shocked) , j'ai trouvé que c'était un manque de travail sur le scénario assez flagrant. Et ajouter un défilé des comédiens de la comédie française (Gilles David, Hervé Pierre, Martine Chevallier, Julie-Marie Parmentier, Grégory Gadebois et Michel Robin) m'a paru être un moyen bien facile de s'assurer des bons acteurs qui gèrent parfaitement l'époque et le costume.Rolling Eyes

Du côté de l'intrigue, je n'ai pas été passionnée non plus, mais je pense que, plus que la façon dont c'est raconté, c'est une question d'interprétation. Diane Kruger et Virginie Ledoyen sont justes. Julie-Marie Parmentier rayonne dans son petit rôle, j'adore sa diction, son allure, ses nuances. En revanche, Léa Seydoux m'a vraiment vraiment déplue ! Suspect Je connais peu Léa Seydoux (aperçue seulement dans Minuit à Paris) et malheureusement la longue liste de choses négatives que j'ai entendues sur elle m'a peut-être influencée. Mais personnellement, je l'ai trouvé vraiment mauvaise. Rolling Eyes Son personnage m'a horripilée (dommage quand il s'agit de l'héroïne), je l'ai trouvé froide et antipathique, mais surtout en tant qu'actrice, je ne lui ai trouvé aucune nuance. Je suis rarement aussi négative sur un acteur... et là j'avais même envie que ça se termine mal pour Sidonie tant le personnage m'était désagréable.

En somme, je ne sais pas ce qui s'est passé ce soir, mais autant vous dire que je ne recommanderais pas ce film. Je l'ai trouvé assez brouillon, et plutôt moyennement interprété. Sur Marie-Antoinette, je crois que je retournerais plutôt voir le film de Sofia Coppola, qui sous une apparente légereté m'avait beaucoup plus touchée et m'avait plus fait ressentir l'ambiance de l'époque. Smile

EDIT : et pour celles qui fréquenteraient l'aquarium, j'ai bien rigolé. lol! Madame de Polignac, je n'en avais entendu parler que dans le drama Nodame Cantabile parce que Masumi le joueur de timbales se déguise justement en Madame de Polignac ! Madame de Polignac apparaît en fait dans Lady Oscar ou La Rose de Versailles un manga super connu au Japon.
Revenir en haut Aller en bas
http://annwvynsfactory.blogspot.com/
Tatiana
Heavenly Voices


Nombre de messages : 8781
Age : 31
Localisation : Quelque part dans l'Angleterre du XIXe...
Date d'inscription : 26/02/2010

MessageSujet: Re: Les adieux à la Reine   Sam 1 Nov 2014 - 11:08


Je suis désolée que tu n'aies pas aimé Annwvyn, mais les goûts et les couleurs, ça ne s'explique pas  Smile .

Concernant écriture, je suis d'accord sur la supériorité de La Princesse de Montpensier, qui respecte mieux la langue de l'époque me semble-t-il, encore que je ne me souviens pas avoir été gênée par une mauvaise écriture des dialogues. Je te rejoins aussi sur l'esthétique du film, la lumière, les décors et la très belle photo.

En revanche j'ai du mal à voir une quelconque prétention dans l'ensemble. Mais je manque sûrement d'objectivité car les films historiques sont un de mes genres de prédilection. Genre qui justement est loin d'être facile à maîtriser et dont Benoît Jacquot s'est à mon avis tiré avec les honneurs.

Quant au contenu, ayant lu le roman avant de voir le film je ne suis pas partie du même point que toi. Autant le livre m'avait laissée très indifférente, en particulier la peu sympathique Sidonie, autant son adaptation présente l'avantage de donner vie à une histoire intéressante mais qui racontée par Chantal Thomas manque d'allant. Je ne pense pas qu'il faille être touchée par le destin de Marie-Antoinette pour aimer le film, car, comme tu le soulignes, c'est le vécu des événements de des premiers jours de la Révolution par les "petites gens", la nombreuse domesticité du château qui fait son intérêt.

Sur les acteurs, ici encore tout est une question de goût. J'ai trouvé que Léa Seydoux se tire bien de ce rôle, et pourtant je ne l'appréciais pas avant de la voir dans ce film. C'est drôle, je ne me souviens pas du tout des Comédiens Français présents dans la distribution, hormis Julie-Marie Parmentier. A l'époque de la sortie du film, je connaissais moins bien les visages composant cette grande maison.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Zakath Nath
Romancière anglaise


Nombre de messages : 2980
Age : 33
Date d'inscription : 04/11/2007

MessageSujet: Re: Les adieux à la Reine   Sam 1 Nov 2014 - 11:43

Je ne connais pas du tout les acteurs de la Comédie Française à part la poignée la plus médiatisée, donc ça ne m'a pas choquée. Je ne comprends d'ailleurs pas vraiment le reproche, quand on regarde des films britanniques il y a toujours un paquet d'acteurs à la formation classique et étant passés par des troupes du type Royal Shakespeare Company et on est généralement contentes de les voir, du coup je m'étonne un peu que l'équivalent français soit taxé de facilité.

Pour les dialogues, c'est toujours un peu délicat dans un film historique de trouver un équilibre pour n'être ni trop contemporain, ni trop vieillot et ampoulé, dans l'ensemble j'ai trouvé que ça passait bien, (même si on peut toujours tiquer sur certains termes). L'exemple-type du ratage niveau dialogues et directions d'acteurs dans le genre c'est pour moi Les Rois Maudits version Josée Dayan où j'avais l'impression de voir un mélange entre Le Chevalier de Pardaillec des Inconnus et Kaamelott mais sérieux. Là on en est quand même loin Laughing .

_________________
Revenir en haut Aller en bas
http://zakath-nath.joueb.com
Cindy
Wartime Lover


Nombre de messages : 3926
Age : 23
Date d'inscription : 23/08/2009

MessageSujet: Re: Les adieux à la Reine   Sam 1 Nov 2014 - 11:58

Si mes souvenirs sont bons, j'avais eu un ressenti à l'opposé du tien Annwvyn ^^ J'avais adoré Léa Seydoux dans ce film et pourtant j'avais d'énormes a priori sur cette actrice et sa prestation m'avait fait totalement changé d'avis sur elle. Et au contraire j'avais été moins convaincue par D.Kruger et Virgine Ledoyen.
Et ta comparaison avec la Princesse de Montpensier me fait rire parce que je me rappelle que je m'étais ennuyée à mourir devant ce film Sleep

Concernant les acteurs de la Comédie Française comme ZakathNath à part les plus médiatisés j'avoue que je ne connais pas les autres donc cela ne m'a pas choqué, en toute honnêteté je ne savais même pas qu'il y avait des acteurs de la Comédie Française dans ce film Embarassed lol!

Mais bon les goûts et les couleurs ne s'expliquent pas, regardez moi j'adore Marie Antoinette de Coppola que personne n'aime ici Razz
Revenir en haut Aller en bas
Annwvyn
Subtle scent of rain


Nombre de messages : 5821
Age : 28
Localisation : Paris
Date d'inscription : 24/06/2009

MessageSujet: Re: Les adieux à la Reine   Sam 1 Nov 2014 - 12:12

Tatiana a écrit:
En revanche j'ai du mal à voir une quelconque prétention dans l'ensemble.
J'ai peut-être été un peu loin en parlant de prétention. Ce que je voulais dire c'est que ce film me paraissait se poser comme "un grand film" alors que somme toute, je ne lui ai pas trouvé la qualité que j'attends d'un long métrage. Smile Mais c'est sans doute que j'avais un peu trop d'attentes.

Citation :
Quant au contenu, ayant lu le roman avant de voir le film je ne suis pas partie du même point que toi. Autant le livre m'avait laissée très indifférente, en particulier la peu sympathique Sidonie, autant son adaptation présente l'avantage de donner vie à une histoire intéressante mais qui racontée par Chantal Thomas manque d'allant.
Oui, c'est pour cette raison que j'ai précisé que je n'avais pas lu le livre. sunny C'est toujours plus intéressant de lire le livre avant, ce que j'essaye de faire autant que possible. Ca me donne les clés pour comprendre en quoi le film peut te toucher davantage, parce qu'il donne vie au livre. Et effectivement, du côté des acteurs, c'est bien une question de goût. Smile

Zakath Nath a écrit:
Je ne connais pas du tout les acteurs de la Comédie Française à part la poignée la plus médiatisée, donc ça ne m'a pas choquée. Je ne comprends d'ailleurs pas vraiment le reproche, quand on regarde des films britanniques il y a toujours un paquet d'acteurs à la formation classique et étant passés par des troupes du type Royal Shakespeare Company et on est généralement contentes de les voir, du coup je m'étonne un peu que l'équivalent français soit taxé de facilité.

C'est justement parce que nous ne sommes pas en Grande-Bretagne que cette multiplication des comédiens français m'a un peu interpellée. Wink En France, il est moins habituel de voir passer les comédiens d'un art à un autre. Souvent on retrouve les comédiens français dans les films historiques (Michel Vuillermoz jouait par exemple un rôle dans La Princesse de Montpensier, et il avait été aussi choisi par Woody Allen pour faire une apparition versaillaise dans Minuit à Paris). On sait bien que ce sont des comédiens qui sont à l'aise dans un registre historique, et qui gèrent habilement l'époque et le costume. Et j'aime énormément les voir passer du théâtre à l'écran.

Mais, et c'est ce qui m'a saoulée, mis en perspective avec ce scénario que j'ai trouvé mal écrit, il m'a semblé c'était un peu un coup de bluff : "faisons jouer les comédiens français, ils gèrent bien, ils s'en sortent dans ce genre d'univers même avec un script pas top, donc ça le fera". Evidemment, ce n'est pas forcément comme ça qu'ils ont été choisis, mais personnellement j'ai trouvé que ce recrutement de masse faisait vraiment solution de facilité. Rolling Eyes

Citation :
Pour les dialogues, c'est toujours un peu délicat dans un film historique de trouver un équilibre pour n'être ni trop contemporain, ni trop vieillot et ampoulé
Je suis d'accord, c'est loin d'être facile. Je pense que Les adieux à la reine ont souffert de l'excellent souvenir que j'avais de La Princesse de Montpensier. Et puis finalement, peut-être que ce qui m'a le plus gênée c'est de n'avoir rien ressenti devant Léa Seydoux, dont la diction m'a semblée sans nuance. Encore une question de sensibilité donc. Wink
Revenir en haut Aller en bas
http://annwvynsfactory.blogspot.com/
Wuxue
British countryside addict


Nombre de messages : 888
Age : 42
Localisation : Auvergne
Date d'inscription : 04/06/2009

MessageSujet: Re: Les adieux à la Reine   Dim 2 Nov 2014 - 7:45

J'ai vu le film il y a plusieurs mois et je partage l'avis d'Annwvyn. Alors je précise que je n'avais pas lu le livre alors je n'ai pas le "bagage" de beaucoup de personnes ici. Je m'en excuse. Je réagis seulement sur le film.

J'ai trouvé le film terriblement insipide et très "léger". Très superficiel voire artificiel. Passif. Un joli tableau, quoi.
On reste à la frontière de tout : de la révolution, des histoires sentimentales, sans explorer quoi que ce soit. Tout reste superficiel et c'est quelque chose de très frustrant dans une histoire.

Et puis le fait de faire de Marie Antoinette et de Mme de Polignac des lesbiennes :  Rolling Eyes C'est tellement facile et cliché. A la mode du moment.

En comparaison, j'avais beaucoup aimé Marie Antoinette de Coppola, que j'avais trouvé si étourdissant, coloré, drôle, moderne et électrique, avec une Marie-Antoinette très humaine. La Princesse de Montpensier, était un joli film, un peu décevant sur sa fin. Mais Les Adieux..., quel ennui.
Revenir en haut Aller en bas
Rose Bleue
Romancière anglaise


Nombre de messages : 2036
Age : 31
Date d'inscription : 27/06/2010

MessageSujet: Re: Les adieux à la Reine   Lun 3 Nov 2014 - 0:14

Je partage votre avis Annwvyn et Wuxue, je n'ai pas aimé ce film moi non plus. D'ailleurs je n'ai pas lu le livre moi non plus donc je ne peux pas juger en terme d'adaptation. Very Happy
Peut-être que j'en attendais trop car aux vues des critiques très élogieuses que j'avais lu un peu partout au moment de sa sortie, je m'attendais à un film plus abouti. En fait, j'ai eu l'impression que les sentiments des personnages, leurs actions... n'étaient pas assez approfondis, j'ai eu l'impression d'être tenu à distance d'un joli ballet (j'emploie ce terme parce que je trouve qu'il y a beaucoup de mouvement).  Peut-être parce que je ne suis pas rentré dans le film aussi.

J'ai détesté Léa Seydoux, j'ai vraiment du mal avec cette actrice. J'ai l'impression qu'elle dégage une grande arrogance dans tous les rôles où je l'ai vu et celui-ci ne déroge pas à la règle. Sa Sidonie m'a laissé totalement indifférente, j'ai eu l'impression qu'elle était très arrogante avec tout le monde sous prétexte que la reine lui confie ses secrets. Je ne me suis pas du tout attachée à elle et cela ne m'a fais ni chaud ni froid de savoir si elle réussirait sa mission.

J'ai aussi détesté cette suggestion comme quoi Marie Antoinette et la Polignac auraient pu être amoureuses l'une de l'autre. Rolling Eyes Je trouve moi aussi que c'est très à la mode en ce moment d'imaginer du désir voire une liaison dès que des personnes du même sexe semblent être proches et partager de l'amitié.

En point positif, je note quand même le jeu de Diane Kruger que j'ai trouvé assez juste, Xavier Beauvois en Louis XVI (pour une fois que Louis XVI n'est pas représenté comme un lourdaud. C'est aussi quelque chose que j'avais aimé dans le Marie-Antoinette de Coppola) et les costumes que je trouve magnifiques.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les adieux à la Reine   Aujourd'hui à 17:20

Revenir en haut Aller en bas
 
Les adieux à la Reine
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Les adieux à la Reine
» Les Adieux à la reine
» Les Adieux à la Reine de Chantal Thomas, le roman et le film
» Boudet (Longeau-Percey, 52)
» LES ADIEUX A LA REINE de Chantal Thomas

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Inn at Lambton :: And what do you do when you are not reading? :: Cinéma-
Sauter vers: