Une auberge pour les admirateurs de Jane Austen, et bien plus encore...
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

 Mary Shelley (et Frankenstein)

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Axoo
Romancière anglaise
avatar

Nombre de messages : 2183
Date d'inscription : 07/01/2007

MessageSujet: Mary Shelley (et Frankenstein)   Dim 28 Jan 2007 - 19:32

Bonjour!

Je viens de me rendre compte qu'il n'y a pas de sujet sur cette brave Mary Shelley.
C'était la fille d'une écrivaine féministe et son père adressait de sévères critiques à l'égard de la société victorienne. Elle a été mariée avec le poète Percy Shelley (après avoir convolé avec lui alors qu'il était déjà marié! shocking! lol) et ensemble ils ont rencontré souvent Lord Byron. C'est d'ailleurs au cours de vacances avec ce brave homme qu'elle a eu l'idée d'écrire son grand roman Frankenstein.


Si je vous parle d'elle c'est que cette année j'étudie le roman en anglais renforcé. C'est un classique, parfois un peu lent mais dans l'ensemble ça reste romantique (au sens littéraire du terme) et passionant. J'ai vraiment de la peine pour ce pauvre monstre, même s'il commet des actes odieux.

Je ne sais pas si vous l'avez lu en tout cas ce qu'ils l'ont fait peuvent donner leur avis. ^^

Elle a semble-t-il écrit d'autres romans mais je n'ai pas eu la chance de les lire pour l'instant.
Revenir en haut Aller en bas
Clelie
Irene Adler's Secret
avatar

Nombre de messages : 6434
Age : 36
Localisation : 221b Baker Street NW1
Date d'inscription : 17/03/2006

MessageSujet: Re: Mary Shelley (et Frankenstein)   Lun 29 Jan 2007 - 10:08

Je n'ai jamais lu Frankenstein, mais je sais que Nephtis l'a lu et qu'elle a beaucoup aimé. J'ai promis de m'y mettre un jour ou l'autre, même si j'avais un peu peur d'attaquer ce classique...
Revenir en haut Aller en bas
http://litteranet.blogspot.com
cat47
Master of Thornfield
avatar

Nombre de messages : 24044
Age : 61
Localisation : Entre Salève et Léman
Date d'inscription : 28/01/2006

MessageSujet: Re: Mary Shelley (et Frankenstein)   Lun 29 Jan 2007 - 20:12

Je l'ai lu et apprécié, mais pas suffisamment pour en avoir gardé des souvenirs très précis. A mettre un de ces jours sur la liste de mes relectures possibles.

_________________
http://www.librarything.com/profile/catlamb
There are things so beautiful that they let you not mind that you will grow old and die.
[/url]
Good angel of Prime Bright Loulou, lycanophila ma non seriosa [url=https://servimg.com/view/20001968/9]
Revenir en haut Aller en bas
Louise B.
Beautiful pianoforte
avatar

Nombre de messages : 695
Age : 35
Localisation : Sandpoort Noord
Date d'inscription : 21/11/2006

MessageSujet: D'habitude...   Mar 30 Jan 2007 - 10:40

D'habitude, je n'aime ce genre de romans de science fiction mais la, a mon grand etonnement, j'ai devore le roman d'une traite. J'ai paint la creature tout au long du livre (il tient tellement a etre aime) et ai deteste le savant (Je n'apprecie qu'il abandonne sa creature par peur et degout). C'est un grand livre mais je l'ai trouve pessimiste sur la vue de l'etre humain.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.austen33.monsite.wanadoo.fr
Clelie
Irene Adler's Secret
avatar

Nombre de messages : 6434
Age : 36
Localisation : 221b Baker Street NW1
Date d'inscription : 17/03/2006

MessageSujet: Re: Mary Shelley (et Frankenstein)   Mar 30 Jan 2007 - 10:53

Vu que j'adore les romans gothiques et fantastiques (j'aime bien me faire peur, si, si je vous jure Suspect ), je pense que je vais me laisser tenter. Est-ce que l'une d'entre vous a vu le film de Kenneth Brannagh ? On en a dit beaucoup de bien.

Je sais que je suis pointilleuse, mais je ne pense pas que Frankenstein soit considéré comme un roman de science-fiction ? Non ? J'aurais plutôt dit fantastique il me semble. Quand j'entends sci-fi, je pense à HG Welles dans les classiques par exemple.
Revenir en haut Aller en bas
http://litteranet.blogspot.com
Axoo
Romancière anglaise
avatar

Nombre de messages : 2183
Date d'inscription : 07/01/2007

MessageSujet: Re: Mary Shelley (et Frankenstein)   Mar 30 Jan 2007 - 11:53

Clelie a écrit:
Vu que j'adore les romans gothiques et fantastiques (j'aime bien me faire peur, si, si je vous jure Suspect ), je pense que je vais me laisser tenter. Est-ce que l'une d'entre vous a vu le film de Kenneth Brannagh ? On en a dit beaucoup de bien.

Je sais que je suis pointilleuse, mais je ne pense pas que Frankenstein soit considéré comme un roman de science-fiction ? Non ? J'aurais plutôt dit fantastique il me semble. Quand j'entends sci-fi, je pense à HG Welles dans les classiques par exemple.


J'ai vu ce film. Perso, je l'ai trouvé vraiment bien. mais je ne sais pas si je suis fiable parce que j'adore l'acteur. ^^C'ets vrai que c'ets pas du 100% retranscrit mais ça passe tès bien!

On regarde une ancienne version au lycée (tourné dans les années 30) qui est affreuse! Les personnages ont changé de nom, ça se passe en Allemagne (des années 30 donc…) avec des Fraüllen et Herr machin chose, un carnage! le monstre porte un costard, son caractère est très différent mais c'est celui qui paraît le plus crédible.


Je crois qu'on parle effectivement de fantastique mais il y a un autre livre de Mary Shelley qui est vraiment science fiction (en tout cas selon ma prof), le titre c'est quelque chose comme Le dernier des hommes, enfin bref, un récit d'anticipation effroyable. C'est vrai qu'elle ne donne pas une bonne image de la nature humaine…
Revenir en haut Aller en bas
Clelie
Irene Adler's Secret
avatar

Nombre de messages : 6434
Age : 36
Localisation : 221b Baker Street NW1
Date d'inscription : 17/03/2006

MessageSujet: Re: Mary Shelley (et Frankenstein)   Mar 30 Jan 2007 - 12:33

En effet, les récits d'anticipation font partie du domaine de la science-fiction. La guerre des mondes ou La machine à explorer le temps de Wells sont d'excellents exemples de sci-fi. L'anticipation est un style qui m'a toujours beaucoup troublée. J'apprécie assez moyennement, sans doute parce que justement c'est très pessimiste et donc globalement assez dérangeant.
Revenir en haut Aller en bas
http://litteranet.blogspot.com
Axoo
Romancière anglaise
avatar

Nombre de messages : 2183
Date d'inscription : 07/01/2007

MessageSujet: Re: Mary Shelley (et Frankenstein)   Mar 30 Jan 2007 - 12:42

Clelie a écrit:
En effet, les récits d'anticipation font partie du domaine de la science-fiction. La guerre des mondes ou La machine à explorer le temps de Wells sont d'excellents exemples de sci-fi. L'anticipation est un style qui m'a toujours beaucoup troublée. J'apprécie assez moyennement, sans doute parce que justement c'est très pessimiste et donc globalement assez dérangeant.

C'est à peu près pareil pour moi lol. J'en ai lus quelques uns et je m'en suis toujours pas remise…

Pour celles et ceux que ça intéresse, lien wikipédia cliquez ici (c'est en anglais)

Il semblerait que ce roman ait été une source d'inspiration pour H.G Wells notamment Wink
Revenir en haut Aller en bas
isobel
Ready for a strike!
avatar

Nombre de messages : 1076
Age : 43
Localisation : Marseille
Date d'inscription : 25/03/2006

MessageSujet: Re: Mary Shelley (et Frankenstein)   Ven 9 Fév 2007 - 16:16

J'ai lu ce livre il y a plrs années maintenant. C'était une édition que j'avais trouvé à la bibliothèque de Martigues préfacée par Stephen King avec des dessins à l'encre de chine absolument fabuleux !!

Il est intéressant ds ce livre que Mary Shelley ne parle jamais de la manière dont Frankestein "fabrique" la créature. Absolument rien!!! Mais le dégout du créateur pour sa créature est bien décrit et on en vient presque la plaindre. L'érrance, la fuite...

Quant à l'adaptation de Branagh je l'avais vu au ciné à la même époque et c'est vrai que je l'avais trouvé très réussie...jusqu'à une partie de la fin affraid . Mais heureusement Branagh a rattrapé cela et le livre est finalement respecté.

Je conseille vivement le livre et l'adaptation!! cheers
Revenir en haut Aller en bas
clinchamps
Oshaberi Sensei
avatar

Nombre de messages : 54096
Age : 75
Localisation : Dans les bois du Fushimi Inari-taïsha
Date d'inscription : 09/01/2007

MessageSujet: Re: Mary Shelley (et Frankenstein)   Sam 17 Fév 2007 - 11:41

Je crois que Frankenstein comme Dracula ne sont pas du tout de la scince fiction, mais plutôt du domaine du fantastique, même si la création du monstre se fait sous des aspects scientifiques, c'est plutôt, je crois, une parabole sur la différence, et sur le désir immémorial de l'humanité de domineer la création.
Revenir en haut Aller en bas
clinchamps
Oshaberi Sensei
avatar

Nombre de messages : 54096
Age : 75
Localisation : Dans les bois du Fushimi Inari-taïsha
Date d'inscription : 09/01/2007

MessageSujet: Re: Mary Shelley (et Frankenstein)   Dim 11 Mar 2007 - 17:22

Le "frankenstein" de Brannagh passe ce soir sur une chaîne de la TNT.
Revenir en haut Aller en bas
la folle du logis
Manteau de Darcy
avatar

Nombre de messages : 50
Age : 28
Localisation : dans la plus belle campagne de France...
Date d'inscription : 13/05/2007

MessageSujet: Re: Mary Shelley (et Frankenstein)   Lun 5 Nov 2007 - 20:58

Est-ce que quelqu'un aurait vu la version modernisée de Frankenstein sur ITV ONE il ya quelques semaines?

Avec Dr Victoria Frankenstein et son mari Clerval?

Et oui, incroyable mais vrai.

Personnellement, je n'ai pas beaucoup aimé cette version surtout lorsque l'on sait que le monstre ressemble à un E.T raté! Mais l'angoisse y était. C'était plus un film de science-fiction qu'une réadaptation de l'oeuvre de Mary Shelley à mon avis.

Si vous l'avez vu, qu'en avez-vous pensé?
Revenir en haut Aller en bas
lady Clare
Lily-white Doe
avatar

Nombre de messages : 9892
Date d'inscription : 01/10/2008

MessageSujet: Re: Mary Shelley (et Frankenstein)   Jeu 16 Oct 2008 - 16:18

Je viens de tomber sur ce topic un peu ancien en me promenant dans l'auberge et c'est une bonne occasion d'évoquer un livre que j'ai relu à plusieurs étapes de ma vie, une oeuvre incontournable de la littérature, d'un génie incroyable et d'une inventivité absolue quand on sait qu'il a été écrit par une frêle jeune femme...
Le film de K. B. est très beau mais pas toujours fidèle au livre et cela m'a un peu gênée, du moins dans le souvenir que j'en ai gardé, car cela fait longtemps que je l'ai vu.
Revenir en haut Aller en bas
Elisabeth
Chemise mouillée


Nombre de messages : 449
Age : 48
Localisation : les endroits où je peux rêver et créer
Date d'inscription : 28/07/2009

MessageSujet: Re: Mary Shelley (et Frankenstein)   Mer 29 Juil 2009 - 0:26

Livre que j'ai lu il y a déjà des années, mais dont je garde un très agréable souvenir, genre et époque que j'aime particulièrement.
En tout cas, l'opium pris ce soir là a occasionné un "beau" cauchemar à Mary Shelley et par la suite il en a résulté un beau roman.

Concernant le cinéma, l'adaptation de Kenneth Branagh est intéressante et visuellement réussite.
Sinon, j'ai deux autres coups de coeur pour celles de James Whale, réalisateur que j'adore :
- Frankenstein (1931)
- La Fiancée de Frankenstein (The Bride Of Frankenstein - 1935)

Une autre adaptation - librement inspirée de "Frankenstein or The Modern Prometheus" - qu'il faut au moins voir une fois est aussi la première au cinéma, elle date de 1910, film muet assez original réalisé par J. Searle Dawley.
Elle est disponible dans son intégralité (12mn) ici :
Idea
Revenir en haut Aller en bas
http://lizdoucefolie.blogspot.com/
lady Clare
Lily-white Doe
avatar

Nombre de messages : 9892
Date d'inscription : 01/10/2008

MessageSujet: Re: Mary Shelley (et Frankenstein)   Mer 29 Juil 2009 - 11:50

Merci Elizabeth!!! cheers
Revenir en haut Aller en bas
Artemis
Clever Smiling Sweetness
avatar

Nombre de messages : 2729
Age : 32
Localisation : De passage au 221B Baker Street
Date d'inscription : 14/09/2008

MessageSujet: Re: Mary Shelley (et Frankenstein)   Mer 3 Nov 2010 - 18:54

Je fais remonter le topic car j'ai lu Frankenstein ou le Prométhée Moderne de Mary Shelley, et j'ai adoré ! Ce roman est vraiment fascinant
Car il est très loin des images que l'on a en tête lorsqu'on entend "Frankenstein" ! tongue Frankenstein, c'est le scientifique, ce n'est pas le monstre. Et le monstre, ce n'est pas une bête sans raison, bien au contraire ! C'est une créature douée de raison, et qui apprend le langage et la lecture. Et Frankenstein n'a rien du vieux savant fou. C'est un jeune homme curieux, qui est, au début du récit, équilibré, attentionné, aimant envers sa famille et ses amis. Mais c'est sa fièvre de connaissance qui va le conduire peu à peu sur des chemins dangereux. Dès l'âge de 15 ans, il recherche la gloire que pourrait lui apporter une découverte révolutionnaire :

Volume 1, Chapter II a écrit:

Wealth was an inferior object; but what glory would attend the discovery, if I could banish disease from the human frame and render man invulnerable to any but a violent death!

Puis il va à l'université, est fasciné par les théories de ses maîtres, et devient vite leur plus brillant élément. Il s'enferme peu à peu du monde pour poursuivre ses expériences, toujours plus loin... Car c'est une véritable passion qui s'est emparée de lui et lui dicte son quotidien, jusqu'au point de non retour : la création du monstre. A peine créé, c'est comme un électro-choc pour Frankenstein, qui, terrorisé par le monstre dont il est le créateur, abandonne celui-ci. Le monstre, tel un bébé qui vient au monde, découvre ce qui l'entoure. Mais il n'a personne pour l'aider, pour le guider... Tout d'abord, il est porté au bien, dit-il, avant de faire l'expérience de la solitude et du malheur.

Volume 2, Chapter II a écrit:

How can I move thee? Will no intreties cause thee to turn a favourable eye upon thy creature, who impores thy goodness and compassion? Believe me, Frankenstein: I was benevolent; my soul glowed with love and humanity; but am I not alone, miserably alone?

Volume 2, Chapter VII a écrit:

My person was hideous and my stature gigantic. What did this mean? Who was I? What was I? Whence did I come? What was my destination? These questions continually recurred, but I was unable to solve them.

Mais malgré ses efforts, lorsqu'il apporte son aide à ceux dans le besoin, c'est la peur et la violence des hommes qui font office de remerciements. Il est seul, rejeté. Et sa vengeance va être aussi terrible que la puissance qui l'habite.

Frankenstein, malgré tous les malheurs qui lui arrivent, n'a rien d'un héros car c'est lui qui a créé le monstre et a fui, délaissant sa responsabilité de créateur face à sa créature. La créature, ce monstre qui n'a pas de nom, malgré la violence dont elle fait preuve, éveille notre pitié par les épreuves qu'elle a traversé avant de devenir un meurtrier. Rien n'est uniforme dans ce roman Le monstre et Frankenstein partagent plus qu'on ne pourrait l'imaginer finalement.

Je n'ai pas encore vu d'adaptation, il faudrait que je m'y mette ! Je suis particulièrement curieuse de voir celle de Kenneth Branagh Very Happy


J'en profite pour mentionner aussi la biographie de Mary Shelley que je viens de lire également : Mary Shelley, la mère de Frankenstein, de Muriel Spark, que j'ai trouvé très intéressante.



@ Elizabeth : je ne savais pas (ou tout du moins je ne me souviens pas avoir lu) que Mary Shelley prenait de l'opium scratch Ce cauchemar, d'après ce que j'ai compris, vient aussi de toutes les discussions que Mary a eu avec son époux Percy et Lord Byron. Dans l'Introduction de Frankenstein, elle explique :
Citation :
Nombreuses et longues étaient les conversations entre Lord Byron et Shelley, dont j'étais une auditrice fervente, mais à peu près silencieuse. Au cours de l'une d'elles, diverses doctrines philosophiques furent discutées ; entre autres, la nature du principe de vie, et s'il existait une quelconque probabilité qu'on le découvrît et le communiquât jamais. Ils évoquaient les expériences du docteur Darwin (je ne parle point de ce que ce docteur a véritablement fait, ou dit avoir fait, mais, comme concernant davantage mon propos, de ce que l'on dit alors qu'il avait fait), lequel conserva dans une boîte en verre un fragment de vermicelle, jusqu'à ce que, grâce à des moyens extraordinaires, il commençât à se mouvoir d'un mouvement volontaire. Ce n'était pas ainsi, après tout, que la vie serait donnée. Peut-être un cadavre serait-il ranimé ; le galvanisme avait laissé envisager de tels phénomènes : peut-être les éléments constitutifs d'un être pourraient-ils être fabriqués, assemblés, dotés de chaleur vitale (...)
C'est à la suite de cette discussion que Mary Shelley va repenser à ces idées (qu'elle exploitera dans le roman) et avoir ce cauchemar qui va lui donner l'idée du monstre de Frankenstein.
Revenir en haut Aller en bas
http://curieuseartemis.over-blog.com
cat47
Master of Thornfield
avatar

Nombre de messages : 24044
Age : 61
Localisation : Entre Salève et Léman
Date d'inscription : 28/01/2006

MessageSujet: Re: Mary Shelley (et Frankenstein)   Mer 3 Nov 2010 - 19:21

Artemis, peux-tu me dire comment après une telle présentation je vais pouvoir m'en tenir à mes bonnes résolutions ( *mode incantation on* non, je n'achèterai pas cette bio, non je n'achèterai pas cette bio )? Parce que là, tu vas déjà m'obliger à relire Frankenstein (un projet que j'ai depuis longtemps en tête) et tu ne m'aides donc pas du tout à gérer ma PAL. Bref, que vais-je faire de toi?

_________________
http://www.librarything.com/profile/catlamb
There are things so beautiful that they let you not mind that you will grow old and die.
[/url]
Good angel of Prime Bright Loulou, lycanophila ma non seriosa [url=https://servimg.com/view/20001968/9]
Revenir en haut Aller en bas
Artemis
Clever Smiling Sweetness
avatar

Nombre de messages : 2729
Age : 32
Localisation : De passage au 221B Baker Street
Date d'inscription : 14/09/2008

MessageSujet: Re: Mary Shelley (et Frankenstein)   Jeu 4 Nov 2010 - 20:32

Hihihi
[mode incantation] Succombe à la tentation Twisted Evil Twisted Evil Twisted Evil lol! lol! lol!


Quelques mots en plus sur la biographie. Elle est découpée en deux parties: la première sur la vie de Mary Shelley, son enfance, sa rencontre avec Percy Shelley, leurs voyages, leur rencontre avec Byron, la mort de Shelley, etc. La seconde partie de l'ouvrage est intitulée "critique" et reprend les grandes oeuvres de Mary Shelley : Frankenstein, Le dernier homme, Perkin Warbeck, une partie sur le rôle de "critique" qu'a tenu Mary Shelley (dans son travail d'édition des poèmes de son mari Shelley), et enfin les poèmes qu'elle a composés.

J'ai trouvé sur le net la présentation / 4e de couverture :

Présentation de l'éditeur a écrit:
Née en 1797, Mary Shelley était la fille du philosophe anglais William Godwin et de Mary Wollstonecraft, célèbre pionnière du féminisme. Dès son plus jeune âge, Mary se mêle aux invités de son père, jeunes écrivains romantiques que séduisent les idées rationalistes et révolutionnaires de Godwin. L'un d'entre eux se nomme Shelley; il est poète, fils de baronnet et, à vingt ans, père de famille. Qu'importe ! Entre Mary et lui, c'est la passion, et les deux jeunes gens s'enfuient à Paris, puis en Suisse. Cette fugue marquera le début d'une union qui ne se brisera qu'avec la mort de Shelley, noyé près de La Spezia en 1822. Mary, elle, s'éteindra à Londres quelque trente ans plus tard. Mais ce n'est pas aux seules vicissitudes d'une vie commencée sous les auspices d'un romantisme échevelé et achevée dans une bienséance toute victorienne que Mary Shelley doit sa célébrité. Dès 1816, à Genève, au cours de longues soirées en compagnie de Shelley et de Byron, en partie par jeu et en partie pour gagner de l'argent, elle s'était mise â rédiger un roman noir, Frankenstein, qui devait connaître la fortune que l'on sait. Plus tard, devenue veuve, elle publia deux autres romans, dont Le Dernier Homme (traduit aux éditions du Rocher), des carnets de voyages et de la poésie. Dans la première partie de son livre (biographique), Muriel Spark décrit l'extraordinaire liberté, mais aussi l'extraordinaire brassage d'idées qui caractérisent la seconde génération des romantiques anglais. Dans la seconde (critique), elle montre en quoi les livres de Mary Shelley tranchent nettement avec les autres romans noirs en vogue à l'époque par un dépouillement du style et un art de la description quasi naturaliste qui devaient influencer plusieurs générations de romanciers anglais.
Revenir en haut Aller en bas
http://curieuseartemis.over-blog.com
lady Clare
Lily-white Doe
avatar

Nombre de messages : 9892
Date d'inscription : 01/10/2008

MessageSujet: Re: Mary Shelley (et Frankenstein)   Jeu 4 Nov 2010 - 22:10

Merci pour ton avis et tes explications Artémis, je suis fan de ce livre aussi!!!!!!!!!!! sunny
Revenir en haut Aller en bas
Lunaë
Blue Dreams Faërie
avatar

Nombre de messages : 3065
Age : 35
Localisation : Lost in a world full of books and faëries
Date d'inscription : 17/01/2008

MessageSujet: Re: Mary Shelley (et Frankenstein)   Lun 8 Nov 2010 - 21:08

Le moins que l'on puisse dire, c'est que tu donnes envie de lire ces 2 livres Artemis!
Revenir en haut Aller en bas
misshoneychurch
Poppy dream by the Arno
avatar

Nombre de messages : 5666
Date d'inscription : 01/09/2006

MessageSujet: Re: Mary Shelley (et Frankenstein)   Lun 8 Nov 2010 - 22:02

Cette bio a l'air géniale Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Darcy
Romancière anglaise
avatar

Nombre de messages : 5820
Date d'inscription : 09/03/2009

MessageSujet: Re: Mary Shelley (et Frankenstein)   Mar 9 Nov 2010 - 14:28

Merci Artémis pour ce commentaire, j'essaierai de le lire (mon enthousiasme n'a rien à voir avec le Frankenstein du theatre national de Londres avec Benedict Cumberbatch et Johnny Lee Miller) drunken mais parce que j'ai aimé lire Frankenstein et voir la version avec Kenneth Branagh. Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Miriel
Gleaner of Books
avatar

Nombre de messages : 3092
Age : 59
Localisation : dans les jardins de Lorien
Date d'inscription : 04/05/2008

MessageSujet: Re: Mary Shelley (et Frankenstein)   Mar 9 Nov 2010 - 20:56

L'idée de départ de Mary Shelley n'est pas si fantastique que cela: j'ai vu il y a quelques jours une émission (je ne sais plus sur quelle chaîne????) sur les expériences menées en 1803 par un médecin italien.

Voici ce que j'ai trouvé sur un site à ce propos:

Citation :
Ce type de procédé de réanimation par l’électricité (le galvinisme) d’un homme mort par pendaison était largement pratiqué durant le XIX ème siècle, l’un des plus célèbres fut Giovanni Aldini qui expérimenta nombre d’électrisations sur des corps, les plus connus furent la galvanisation de deux décapités à Bologne et d’un autre à Londres le 17 janvier 1803.

En fait, l'émission portait sur le condamné du nom de George Foster, un criminel pendu à Newgate (Londres). D'après Aldini, la poitrine du mort se souleva puis retomba....

Tout cela est assez terrifiant.... mais prouve également que le sujet de la "résurrection", donc du mystère de la vie, était assez dans les préoccupations scientifiques du siècle.

Dans l'émission, la référence à Mary Shelley et au fait qu'elle connaissait ces expériences (car celle de Londres fut produite en public) a été clairement explicitée.

Je ne sais pas si vous connaissiez déjà ces faits, pour moi c'est assez nouveau, même si je savais que l'électricité avait généré nombre d'expériences....

Bien sûr, cela n'enlève rien à l'attrait et à la réflexion extraordinaire que portent le roman.
Revenir en haut Aller en bas
Nougatine
Lady of Zerzura
avatar

Nombre de messages : 2525
Age : 43
Localisation : Picardie
Date d'inscription : 17/11/2007

MessageSujet: Re: Mary Shelley (et Frankenstein)   Sam 27 Aoû 2011 - 21:09

J'ai lu Frankenstein ce printemps parce que c'était au programme de français de ma classe de première dans l'étude de la science-fiction et du rapport de l'homme à la science. Pour être honnête c'est aussi une lecture qui m'intéressait car j'avais bien aimé le film de Kennneth Branagh il y a de ça une éternité!

La mise en place de l'histoire n'est pas très rapide et déconcerte un peu avec ce navigateur pris dans les glaces mais c'est intéressant et j'ai trouvé que l'on était très vite dans l'ambiance. La Suisse, les montagnes, les lacs, la gentillesse des gens... un peu des clichés mais qui posent une atmosphère sereine et propice au bonheur qui va singulièrement trancher avec ce qui va venir ensuite...

Les recherches du jeune homme ne sont pas dites de manières explicites, il tatonne, il cherche et un jour, on en sait comment il trouve. Et là tout ce monde "pub Milka" bascule et est corrompu par ce qu'il a fait. Et là ça devient captivant, même pour un lecteur d'aujourd'hui parce que dans cette créature il y a de la souffrance et une envie d'aimer et d'être aimé terrible qui ne peut que toucher au coeur. En tout cas moi elle m'a émue.
Alors bien sur il y a quelques petites incohérences et raccourcis un peu rapides, mais ça n'enlève rien à la beauté et surtout à l'actualité de ce roman.

Sinon j'ai commencé une bio de Mary Shelley en juin, mais j'ai abandonné parce que je m'ennuyais comme un rat mort en la lisant: ce n'est pas celle citée par Artémis et ça virait au panégéryque rasoir.


Revenir en haut Aller en bas
Lily of the valley
Sherlock's Blue Scarf
avatar

Nombre de messages : 6480
Age : 49
Localisation : Pile entre Honoré (de B) et George (S)...
Date d'inscription : 29/06/2012

MessageSujet: Re: Mary Shelley (et Frankenstein)   Mer 15 Aoû 2012 - 8:29

Je viens de le terminer... Disons que je suis mitigée... Dans l'ensemble j'ai aimé ce souffle romantique (on imagine les tableaux de Friedrich) mais il y a tout de même quelques longueurs (même si l'histoire de Félix et de Safie est indispensable, mais elle est loooongue !)... J'aime beaucoup la dernière partie, la poursuite à travers le monde, mêlant haine et amour, destruction et protection entre le monstre et son créateur ! Sinon pour être ras des pâquerettes,
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
http://www.bravigou.canalblog.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Mary Shelley (et Frankenstein)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Mary Shelley (et Frankenstein)
Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» Shelley, Mary - Frankenstein ou le moderne Prométhée
» Mary SHELLEY - Frankenstein ou le prométhée moderne
» Mary Shelley: Frankenstein et autres oeuvres
» Mary Shelley
» Le journal de Mary Shelley

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Inn at Lambton :: Do you read, Mr Darcy? :: Auteurs anglo-saxons divers (XIXème siècle et antérieurs)-
Sauter vers: