Une auberge pour les admirateurs de Jane Austen, et bien plus encore...
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

 Haruki Murakami

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
AuteurMessage
christelle
The Gathering Storm


Nombre de messages : 3484
Age : 40
Localisation : Entre Paris, Londres, Hong Kong et Séoul...
Date d'inscription : 10/09/2007

MessageSujet: Re: Haruki Murakami   Lun 26 Nov 2012 - 19:53

Petit Faucon, oui, ça peut paraître paradoxal de lire un auteur encore plus alors qu'on n'est pas convaincu, j’aime connaitre mon sujet avant d'en parler. rendeer

Bon, voilà, alors je reviens après avoir lu Les Amants du Spoutnik, et Au Sud de la Frontière, à l'ouest du soleil. Je n’ai pas reçu le troisième, il s'est perdu en route.
Je confirme donc ce que j'avais dit, j’ai été une grande fan de ses premiers livres, mais je trouve que dans ceux de ces dernières années, il se répète, ou il tourne en rond sur les mêmes sujets.

Donc, dans l'ordre, Au Sud de la Frontière a été écrit en 1992, et Les Amants du Spoutnik en 1999, entre-temps, il a écrit Chroniques de l'oiseau à ressort.
C'est assez étrange d’avoir lu ces deux livres l'un après l'autre, parce que l'histoire se répond étrangement.


Il y a toujours ces thématiques chez Murakami qui se dégagent très rapidement:

  • Roman raconté à la première personne
    Le héros narrateur qui donne l'impression de vivre sa vie en en étant absent, il vit sa vie sans passion, de façon linéaire
    La mélancolie omniprésente
    Le mystère/fantastique plus ou moins présent, le surréalisme, qui vient extraire le personnage d'un quotidien
    La femme, cet être insaisissable, fuyant, mystérieux, de tout âge
    La sensualité, le sexe est omniprésent, mais jamais vulgaire, et toujours teinté de mélancolie
    L'importance de l'enfance, de l'adolescence, du souvenir de ce qui a été, qu'on poursuit sans fin


Les deux livres que je viens de lire répondent complètement à cette liste de points communs.
En fait, ils me donnent l'idée que depuis La Balade de l'Impossible, il ne cesse de réécrire le même livre, la même poursuite d'un rêve aujourd’hui évanoui.
Il y a réellement le souvenir premier d'une femme ou d'une jeune fille qui a croisé son existence, et je crois qu'il la poursuit sans cesse.
A noter d'ailleurs que la Trilogie 1Q84 est, je crois, la seule de ses oeuvres qui ne se termine pas comme les autres.

Donc voilà, je suis assez déstabilisée par la découverte de ces thématiques, que je soupçonnais, sans en avoir la preuve, mais au vu de presque tous es titres, cela me parait indéniable...
c'est à la fois très mélancolique et très intriguant, comme ses livres.
Reste que j’ai réellement eu l'impression de lire une répétition du même livre, même si je trouve Au Sud de la Frontière meilleur, et plus abouti que l'autre.
Revenir en haut Aller en bas
J.S
Riche célibataire


Nombre de messages : 133
Date d'inscription : 30/07/2011

MessageSujet: Re: Haruki Murakami   Dim 17 Fév 2013 - 16:51

Je viens de finir Kafka sur le rivage de Murakami et j'ai beaucoup aimé !
Ce que j'apprécie chez lui c'est le mélange de thèmes très divers comme la philosophie, la musique, la poésie, la sexualité, l'adolescence, les souvenirs...J'ai pu retrouver ça chez Kundera dans La vie est ailleurs, même si l'écriture est différente (et que la part de fantastique chez Murakami est beaucoup plus grande que chez Kundera). Néanmoins j'ai éprouvé la même facilité de lecture pour les deux auteurs.
Mais parlons un peu plus de Kafka sur le rivage...
L'histoire est très prenante et les personnages très recherchés dans leurs traits de caractères. Ils ont tous un "background" qu'on essaie de découvrir. J'ai cependant trouvé le livre un peu long pour rien, et vers la fin j'étais rapidement lassée. On finit par rentrer dans des tonnes de mystères alors qu'on a à peine finit de résoudre les premiers (qui est le Corbeau ? A quoi sert la pierre ? et caetera). De plus, j'ai été terriblement déçue par la fin, mais sur ce point, je ne suis peut-être pas très objective.
Je ne sais pas si je dois classer Murakami parmi les grands auteurs classiques, indispensables à lire, ou parmi les petits auteurs dont on trouve la lecture "sympa", mais qui ne méritent peut-être pas une lecture plus poussée que ça. Je sais qu'il est parfois puéril de vouloir trouver un sens derrière chaque œuvre, mais là c'est quand même très frustrant de rester sur tant d'incompris. J'ai l'impression d'avoir toujours été à la surface de l'histoire, alors que j'étais pourtant très concentrée lors de ma lecture. De plus, les références à certains grands philosophes ou dramaturges comme Bergson ou Shakespeare sont les bienvenues, mais je dirais que parfois, elles ne me paraissent pas toujours justifiées (comme si c'était un étalage de connaissances classiques pour se donner "bon genre").

In fine, je terminerai en disant que cela reste un beau livre, que je recommande pour la culture personnelle.
Revenir en haut Aller en bas
Saatiya
Jellyfish in a Ceylan Tea


Nombre de messages : 2413
Age : 34
Date d'inscription : 24/11/2011

MessageSujet: Re: Haruki Murakami   Dim 17 Fév 2013 - 17:46

Mes chères lambtoniennes, j'ai besoin de vous *_*
J'ai très envie depuis quelques temps de découvrir Murakami, dont j'ai entendu beaucoup de bien, sur plusieurs ouvrages... Le souci est là, c'est que je ne sais pas trop par lequel commencer Laughing
Il y en a 4 qui m'attirent plus: la ballade de l'impossible, Kafka sur le rivage, la course au mouton sauvage et 1Q84. Y'en-t-il un que vous me conseilleriez plus que les autres pour débuter avec cet auteur?
Revenir en haut Aller en bas
clinchamps
Oshaberi Sensei


Nombre de messages : 46782
Age : 73
Localisation : Dans les bois du Fushimi Inari-taïsha
Date d'inscription : 09/01/2007

MessageSujet: Re: Haruki Murakami   Dim 17 Fév 2013 - 17:49

"Kafka sur le rivage" est à mes yeux le meilleur, et le plus figuratif de son univers ... Very Happy mais je n'ai pas lu la course au mouton sauvage qui paraît-il est très bien ... Les 1Q84 sont en quelque sorte plus facile que Kafka ... mais j'ai prêté ce dernier à ma fille (qui n'y connaît rien au Japon, ni à Murakami, Wink ) et elle a adoré .... Donc ... à toi de voir !! Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Panda
Tardy mate


Nombre de messages : 4572
Age : 30
Localisation : In the Dragon's lands
Date d'inscription : 28/11/2009

MessageSujet: Re: Haruki Murakami   Dim 17 Fév 2013 - 17:51

Merci pour ton avis J.S. Very Happy Je comprends tout à fait ton impression quant au fait de rester à la « surface » du livre, mais personnellement, au lieu de me frustrer (comme ça serait le cas normalement), cela m'a plutôt donner envie de garder le livre au chaud pour le relire plus en profondeur un peu plus tard.

Saatiya, je n'ai lu que trois livres d'Haruki Murakami. J'ai très envie de découvrir 1Q84, mais je ne sais pas si cette trilogie est une bonne entrée en matière ou non. En revanche, je peux te dire que La Ballade de l'Impossible est le livre qui m'a le moins plus et que j'ai adoré Kafka sur le Rivage et La Course au Mouton Sauvage (et, avec le recul, je crois que j'ai plus de tendresse pour La Course au Mouton Sauvage).
Revenir en haut Aller en bas
http://pandamoufle.hautetfort.com/
clinchamps
Oshaberi Sensei


Nombre de messages : 46782
Age : 73
Localisation : Dans les bois du Fushimi Inari-taïsha
Date d'inscription : 09/01/2007

MessageSujet: Re: Haruki Murakami   Dim 17 Fév 2013 - 18:03

J.S, merci de ton avis Very Happy Pour moi je dirais que justement tous les mystères irrésolus du livre lui donnent un charme fascinant, une sorte d'ouverture sur l'infini qui m'a énormément plu. Nous ne comprenons pas toujours tous les tenants et aboutissants de ce qui nous entoure et bien des évènements de notre environnement ne nous sont perceptibles justement qu'en surface, sans que nous puissions (ni voulions parfois) tout savoir ... Ce roman rend cette réalité perceptible ... Je comprends tout à fait qu'on n'aime pas Murakami, mais je ne pourrai pas le classer en "petit auteur sympa" lol! bien qu'un critique du "Masque et la Plume" ait traité 1Q84 de roman de gare !!! Very Happy Comme quoi les goûts ... Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
J.S
Riche célibataire


Nombre de messages : 133
Date d'inscription : 30/07/2011

MessageSujet: Re: Haruki Murakami   Dim 17 Fév 2013 - 19:56

Il n'y a pas de quoi ! J'estime que c'est important de partager son avis! Smile
Pour l'instant je fais un break Murakami et je me plongerais sûrement dans 1Q84 d'ici deux ou trois semaines. Je te dirais si je suis d'accord avec l'avis du critique de l'émission Le masque et la Plume, mais d'emblée je pense que non... J’exagérais un peu quand je disais qu'il était un simple "petit auteur sympa". Justement je le considère comme un entre-deux entre l'auteur sympa et le grand auteur. Je sais pas trop où le placer... Je ne sais pas s'il est génial ou s'il essaie de se donner du style (enfin d'ailleurs, on peut être les deux à la fois comme Flaubert... mais c'est Flaubert)...
A voir donc ! Je poursuis mon enquête personnelle sur Murakami !

Post-scriptum: j'ai peur que derrière les métaphores qui n'en finissent plus, il n'y a pas de réelles pensées profondes (par exemple dans The Tree of Life, le mysticisme too much me paraissait être un exercice de style, sans réel fond. C'est gênant. L'excuse qu'on donne souvent c'est que "les images de Terrence Malik sont difficiles à comprendre, peu accessibles pour le commun des mortels". Pour le coup, la difficulté, je la percevais plutôt comme un moyen de cacher le vide du film et de remporter un oscar... ça n'avais pas toujours de sens pour moi, parfois il n'y avait rien. Mais bon, encore une fois, ce film fait tellement débat que je ne préfère pas trop me lancer dans une querelle qui m’amènerait à dériver de notre sujet initial). La question reste donc debout: qui est-ce qui se cache derrière le nom Murakami ?
Revenir en haut Aller en bas
Petit Faucon
Confiance en soie


Nombre de messages : 5387
Age : 51
Date d'inscription : 26/12/2011

MessageSujet: Re: Haruki Murakami   Mar 23 Avr 2013 - 10:09

J'ai un peu de retard (comme d'habitude), mais je viens de voir que Haruki Murakami vient de sortir son dernier livre (au Japon).

Le titre traduit en français donne : « Le sans couleur Tazaki Tsukuru et son année de pèlerinage »

Cet évenement a déclenché un grand enthousiasme, dont il est fait écho dans l'article ci-après (rfi.fr)

Je pense que le livre sera bientôt disponible en français ...
Revenir en haut Aller en bas
clinchamps
Oshaberi Sensei


Nombre de messages : 46782
Age : 73
Localisation : Dans les bois du Fushimi Inari-taïsha
Date d'inscription : 09/01/2007

MessageSujet: Re: Haruki Murakami   Mar 23 Avr 2013 - 12:20

Merci pour la nouvelle, Petit Faucon !!! Elle me ravit !! Very Happy cela me rappelle que je n'ai pas fini mon commentaire de 1Q84 après avoir lu le troisième tome.
Je dois avouer qu'il m'a un peu déçue ... Bien sûr je me suis jetée sur la fin (j'étais encore chez le libraire, et je me suis attiré les foudres d'un monsieur qui se trouvait là, et il s'en est suivi une très intéressante discussion sur "lire ou non la fin d'un roman dès le début" lol! lol! lol! )bref, je me jette donc sur la fin
Spoiler:
 
D'autre part le développement inattendu du personnage du policier m'a paru peu utile et limite ennuyeux, la vie de ce personnage ne m'a jamais intéressée... par contre j'ai trouvé très forte et bien dans la ligne de l'auteur l
Spoiler:
 
Je pense qu'avec deux volumes plus denses cela aurait été vraiment un chef d'œuvre (moshi moshi, Murakami-sama, tu m'entends ? lol! )car il y a toujours la façon inimitable de mêler réalisme et fantastique, et aussi toute une réflexion sur l'écriture à travers la réécriture de "la chrysalide de l'air" par Tengo puis sa propre création littéraire qui en découle, cette seconde partie un peu laissée à l'abandon vers la fin malheureusement.
Au total, roman plus facile à lire que certains de Murakami, intéressant (on a vraiment envie de "savoir la suite") mais moins époustouflant que "Kafka sur le rivage" qui est ma référence de base de Murakami !! Laughing
Revenir en haut Aller en bas
Petit Faucon
Confiance en soie


Nombre de messages : 5387
Age : 51
Date d'inscription : 26/12/2011

MessageSujet: Re: Haruki Murakami   Mar 23 Avr 2013 - 15:57

Merci pour ton avis sur IQ84 Clinchamps !

Je ne l'ai pas lu, trop épais pour moi (je me le garde pour ma retraite Razz , non je plaisante, mais j'ai toujours des difficultés à lire des livres épais).

Je me suis dit que je le lirais quand j'aurai un peu plus de temps devant moi ... cependant quand on voit l'engouement suscité par le livre, cela donne envie de le lire. Et puis j'aime bien l'univers de Murakami, je me suis toujours demandé pourquoi il n'avait pas encore reçu le prix Nobel de littérature ...

Revenir en haut Aller en bas
clinchamps
Oshaberi Sensei


Nombre de messages : 46782
Age : 73
Localisation : Dans les bois du Fushimi Inari-taïsha
Date d'inscription : 09/01/2007

MessageSujet: Re: Haruki Murakami   Mer 4 Déc 2013 - 12:07

J'ai déjà fini "les amants du Spoutnik" depuis quelques temps et je me décide enfin à venir en parler un peu ici.
L'histoire est racontée à la première personne par K., enseignant, qui se décrit lui-même comme assez banal. Il parle assez peu de lui et seulement à travers sa relation avec Sumire, jeune fille assez marginale dont il est très amoureux, sans espoir de retour, elle-même étant tombée passionnément amoureuse de Miu, femme dans la quarantaine, plutôt mystérieuse, qui constitue le troisième pied de ce tabouret !!Very Happy Un jour Sumire va disparaître sans laisser de trace.
Sumire est dévorée par le besoin et la passion d'écrire, ce qui nous donne de belles pages sur la création littéraire, et les extraits de son journal sont la partie la plus belle au niveau écriture du roman, le récit de K. étant beaucoup plus terre à terre et correspondant au caractère du personnage.
Quant à Miu, elle sert de catalyseur aux deux autres, on ne sait d'elle que ce qu'en raconte Sumire, et quand elle entre réellement en scène, on ne pénètre jamais son esprit. Murakami la rend assez mystérieuse jusqu'au bout du roman.
Sumire n'est absolument pas homosexuelle, jusqu'au moment où cette passion (elle aussi sans retour) lui tombe dessus, ce qui rend son personnage encore plus intéressant. Un peu habituée à l'univers murakamien, j'attendais l'arrivé du bizarre et du fantastique auquel il nous a habitués, mais là cela n'intervient que dans la troisième partie du roman, quand K. tombe sur les carnets de Sumire racontant l'histoire de Miu, et là se place un épisode d'une sorte de dédoublement de la personnalité tout à fait étrange, ce qui me fait dire que dans ce livre le "vrai" Murakami est Sumire parce que c'est dans ces carnets qu'on le retrouve totalement, le reste du roman ne présentant jamais cet aspect.
Le talent de Murakami dans ce roman, d'après moi, est justement dans le décalage d'écriture entre le récit de K., qui pourrait être écrit par n'importe qui, enfin, quelqu'un qui saurait écrire correctement mais n'aurait aucune fulgurance, et les pages de Sumire, qui elle, est un écrivain dans la mesure où écrire constitue l'essentiel de sa vie et de sa personnalité. L'histoire de Miu racontée par Sumire nous plonge dans l'étrange et dans l'interrogation sans réponse, ou avec trop de réponses, chères à Murakami.
Je dois dire que j'ai lu ce roman avec grand plaisir, d'une part l'histoire simple de K et de sa relation avec Sumire (simple dans l'écriture, hein, pas dans la psychologie des personnages, c'est Murakami, quand même !!lol! )et d'autre part celle tout à fait étrange de Miu racontée par Sumire.
je pourrai recommander ce roman pour quelqu'un qui veut entrer dans l'univers de Murakami par une entrée finalement assez facile. ... ou peut-être qu'elle m'a parue facile parce que justement je suis maintenant familière de cet univers lol! lol! 
J'ai à vous parler aussi de "la fin des temps" mais un autre jour !!lol! lol! 
Revenir en haut Aller en bas
Petit Faucon
Confiance en soie


Nombre de messages : 5387
Age : 51
Date d'inscription : 26/12/2011

MessageSujet: Re: Haruki Murakami   Jeu 5 Déc 2013 - 13:29

Tu as vraiment le don de donner envie, clinchamps !
Ton compte-rendu des Amants du Spoutnik donne vraiment envie I love you 

Ça fait longtemps que je n'ai rien lu de lui, et je commence à avoir une petite liste de ses oeuvres en retard :
IQ84
Les amants du Spoutnik
Kafka sur le rivage (je l'ai en fichier audio, il faut que je prenne le temps de l'écouter)

C'est vraiment un écrivain original, j'aime beaucoup son univers sunny
Revenir en haut Aller en bas
clinchamps
Oshaberi Sensei


Nombre de messages : 46782
Age : 73
Localisation : Dans les bois du Fushimi Inari-taïsha
Date d'inscription : 09/01/2007

MessageSujet: Re: Haruki Murakami   Ven 6 Déc 2013 - 13:21

J'avais dit que je reviendrai vous poster mon avis sur "la fin des temps" de haruki Murakami, m'y voilà Very Happy 
Alors j'ai trouvé sur la site suivant :
http://www.babelio.com/livres/Murakami-La-Fin-des-temps/4411

la critique d'un certain Philémont dont j'approuve chaque mot et chaque virgule, qui a l'avantage de tout dire sans y mettre deux pages, donc j'en fait le copier-coller, et sur le site vous trouverez d'autres avis très intéressants et bien écrits.
Citation :

La Fin des temps est un roman à deux voix. le premier fait référence au « Pays des merveilles sans merci », le second à la « Fin du monde ». Bien entendu le lecteur imagine très vite que les deux univers sont liés, mais il est bien incapable de savoir comment, ce qui est tout l'enjeu du roman d'Haruki MURAKAMI.
La Fin du monde, c'est la ville de Tokyo de nos jours, et dans laquelle un informaticien est engagé par un vieux savant pour effectuer des recherches pointues. le Pays des merveilles sans merci, c'est un univers clos dans lequel vivent des licornes et est engagé le second narrateur comme liseur de vieux rêves. Les chapitres se succédant alternativement entre l'un et l'autre univers, le lecteur est ainsi plongé dans un monde dual étrange et dans lequel MURAKAMI peut exprimer pleinement toute sa poésie.
Comme d'habitude avec cet auteur, le lecteur peut être de prime abord troublé par le récit dans lequel il est plongé. Néanmoins la prose est si belle, et le roman si bien construit, que c'est sans mal qu'il se laisse prendre au jeu pour entrer pleinement dans l'histoire. Et c'est sans même s'en rendre compte qu'il prend conscience qu'Haruki MURAKAMI, derrière l'apparence d'un récit confus et décousu, évoque tout simplement des thèmes universels sur la vie humaine au sens large.
C'est d'ailleurs en cela que MURAKAMI est un auteur hors norme, donnant la sensation de toucher au subconscient des lecteurs par le biais de petites histoires aussi simples qu'improbables. C'est une expérience que l'on souhaitera à coup sûr renouveler dès lors que l'on aura su transcender le premier degré du récit.
Je rajouterai qu'ayant lu déjà pas mal de romans de lui, je n'ai même pas eu à transcender quoi que ce soit, j'y suis entrée de plein pied avec bonheur !!
Ce n'est pas un gros livre, il se lit facilement, je vous le recommande fortement !!cheers cheers
Revenir en haut Aller en bas
clinchamps
Oshaberi Sensei


Nombre de messages : 46782
Age : 73
Localisation : Dans les bois du Fushimi Inari-taïsha
Date d'inscription : 09/01/2007

MessageSujet: Re: Haruki Murakami   Lun 6 Jan 2014 - 21:02

Petite remontée de topic pour vous parler de mon dernier Murakami : "la course au mouton sauvage" (cadeau d'une amie chère  )

Autant dire tout de suite que j'ai adoré ce livre, dans la veine de Kafka sur le rivage, bien que totalement différent !!
On y retrouve les thématiques définies par Christelle plus haut, avec quand même une sexualité bien moins "clinique", et une arrivée du fantastique assez tardive.
Je dirai que ce livre publié en 82 (au Japon) laisse entrevoir ce que deviendra Murakami dans son roman le plus abouti "Kafka sur le rivage" publié 20 ans plus tard en 2002.
Il y a déjà là la mélancolie nostalgique du passé, le héros transparent (ou qui se pense ainsi), la fille "ordinaire" mais qui cache de très jolies oreilles et des capacités mentales un peu particulières. Et petit à petit le monde change, des éléments étranges mais que Murakami présente comme tout à fait banals s'introduisent dans l'histoire, qui petit à petit prend corps, mais dont on n'est jamais sûr de l'avoir bien saisie. Contrairement à "Kafka ...", il y a un semblant de conclusion assez définie, mais toujours, toujours les univers se chevauchent, le réel, le fantastique se mêlent. Ajoutons à cela une description des paysages de Hokkaiddo si forte, si dense, si vivante que dans la nuit j'ai rêvé que j'y allais !!   
Murakami, il faut s'y abandonner, se laisser entraîner, devenir une éponge qui absorbe sans résistance son univers unique si proche du notre et si différent à la fois !!  cheers

Edit : Je viens de voir que Murakami a écrit "danse, danse, danse !" et qu l'on y retrouve notre héros de retour à l'hôtel du Dauphin ... il me FAUT ce livre !!!  lol! lol! lol! 
Revenir en haut Aller en bas
Miriel
Gleaner of Books


Nombre de messages : 3092
Age : 57
Localisation : dans les jardins de Lorien
Date d'inscription : 04/05/2008

MessageSujet: Re: Haruki Murakami   Lun 28 Avr 2014 - 18:30

Après avoir commencé, puis "interrompu"... j'ai repris  "La course au mouton sauvage"  (après la trilogie de 1Q84 et Kafka sur le  rivage ) et je viens de le terminer... study

Je te rejoins, Clinchamps, sur la majeure partie de l'analyse que tu fais. cheers

Pourtant, je n'ai vraiment accroché que dans la deuxième partie  No , quand le voyage débute vraiment.

Je crois que j'ai été déroutée parce que je n'arrivais pas à faire le lien entre les différents évènements du début.... c'est ce qui a favorisé la mise entre parenthèses (pour passer à une autre lecture), mais  ce qui a, à la reprise,  encore accentué mon impression de récit un peu épars...

clinchamps a écrit:

Murakami, il faut s'y abandonner, se laisser entraîner, devenir une éponge qui absorbe sans résistance son univers unique si proche du notre et si différent à la fois !!  cheers

C'est tout à fait vrai  sunny .... et peut-être que c'est ce qui m'a manqué pour cette lecture  Rolling Eyes .... que je ne regrette par ailleurs absolument pas! sunny 

clinchamps a écrit:
Edit : Je viens de voir que Murakami a écrit "danse, danse, danse !" et qu l'on y retrouve notre héros de retour à l'hôtel du Dauphin ... il me FAUT ce livre !!!  lol! lol! lol! 

Je suis ravie d'apprendre qu'il y a une "suite"!!!! lol! 

Pour finir, je renchéris sur tes propos concernant les descriptions : il y a dans ces passages un style   , une écriture   à la fois fluide, poétique et tellement évocatrice!      Une pure merveille!    
Revenir en haut Aller en bas
christelle
The Gathering Storm


Nombre de messages : 3484
Age : 40
Localisation : Entre Paris, Londres, Hong Kong et Séoul...
Date d'inscription : 10/09/2007

MessageSujet: Re: Haruki Murakami   Mar 10 Juin 2014 - 12:12

J'ai enfin lu le terrible UNDERGROUND, un vieil essai de Murakami sur les attentats au gaz sarin de la secte AUM en 1995.
C'est un recueil réactualisé en 2013, car des coupables ont été arrêtés récemment encore.

Il se divise en deux parties: les témoignages des victimes des attentats, et ceux de membres anciens ou toujours actifs de AUM.
La distance entre les deux est terrifiante.

Cette lecture n'est pas facile, mais c'est un essai édifiant.
Murakami pointe du doigt les problèmes de la société japonaise et fait son mea culpa. Les japonais, dont il fait partie, ont fermé les yeux sur la secte AUM, et en ont été les victimes. Cet essai lui permet de tenter de comprendre pourquoi.
Il y a des choses sidérantes pour nous occidentaux dans les témoignages. Notamment, les victimes qui n'osent pas clamer leur statut de victimes.
Et il y a les témoignages des membres de AUM. Pas ceux qui ont participé aux attentats directement, car ceux-là sont à présent tous en prison.
Ce qui est toujours troublant avec les sectes, ce sont ces profils de gens bien éduqués ayant fait des études, qui choisissent AUM, car AUM répond a leurs angoisses les plus profondes en les prenant dans son giron, et finit par contrôler leurs actes et leurs pensées. S'il y a bien quelque chose que j'ai compris, c'est que nul n'est à l'abri.
La deuxième chose troublante est que les anciens membres n'ont toujours pas compris leur responsabilité dans les actes d'AUM, même s'ils n'étaient pas les gens accusés directement. C'est effarant...  Rolling Eyes 

Bref, une lecture effrayante qui laisse des traces, mais qui vient ajouter un élément de compréhension à la société japonaise.
Je le recommande particulièrement.

A noter que le prochain roman de Murakami sort en Août:
Shikisai o motanai Tazaki Tsukuru to, Kare no Junrei no Toshi, ou Colorless Tsukuru Tazaki and his years of pilgrimage.
Revenir en haut Aller en bas
Petit Faucon
Confiance en soie


Nombre de messages : 5387
Age : 51
Date d'inscription : 26/12/2011

MessageSujet: Re: Haruki Murakami   Mar 10 Juin 2014 - 13:08

Je me souviens très bien de cet attentat, qui m'avait frappé à cause de ses auteurs (une secte) et du lieu (le Japon), car je n'imaginais pas que le Japon puisse être frappé par un attentat, à l'époque.

Merci Christelle pour ton compte-rendu, j'ignorai que H Murakami s'était intéressé au sujet au point d'en faire un essai ; ça a l'air très intéressant, car il y a matière à réfléchir sur la société japonaise contemporaine .
Revenir en haut Aller en bas
clinchamps
Oshaberi Sensei


Nombre de messages : 46782
Age : 73
Localisation : Dans les bois du Fushimi Inari-taïsha
Date d'inscription : 09/01/2007

MessageSujet: Re: Haruki Murakami   Mar 10 Juin 2014 - 14:36

aussi, je crois
Petit Faucon a écrit:
Je me souviens très bien de cet attentat, qui m'avait frappé à cause de ses auteurs (une secte) et du lieu (le Japon), car je n'imaginais pas que le Japon puisse être frappé par un attentat, à l'époque.
.

Ce qui ressort de cet essai (que j'ai lu aussi) c'est que les Japonais non plus n'imaginait pas du tout que cela pouvait leur arriver, comme en France, par exemple, qui dans les mêmes années était en alerte maximum. Le manque d'organisation des Japonais, aussi bien dans le métro où personne ne comprenait réellement ce qui se passait qu'avec les secours (les ambulances n'arrivaient pas, ou étaient dirigées au même endroit, laissant les gens se débrouiller avec les taxis et le covoiturage...)démontre à l'évidence qu'ils ne s'étaient jamais posé la question du terrorisme.
Le témoignage des gens de la secte rejoint tous les témoignages des gens endoctrinés, ne remettant rien en question, persuadés qu'ils possèdent LA révélation et que cela les autorise à tout...
Ce livre, écrit sans la moindre émotion, comme une compilation de témoignage où l'auteur ne se manifeste pratiquement jamais, est tout à fait passionnant, mais assez aride à lire. Merci Christelle de ton commentaire qui le met au devant de la scène... Je voudrais lire aussi "après le tremblement de terre" qui parle de celui de Kobe en 95 aussi,97 et c'est cet attentat qui a fait revenir Murakami au Japon, alors qu'il vivait aux USA. Very Happy 
Revenir en haut Aller en bas
MissAcacia
DerbyCheshire Cat


Nombre de messages : 6289
Age : 43
Localisation : Perched on a hot sound tree
Date d'inscription : 26/10/2007

MessageSujet: Re: Haruki Murakami   Mar 10 Juin 2014 - 17:16

clinchamps a écrit:
Je voudrais lire aussi "après le tremblement de terre" qui parle de celui de Kobe en 95 aussi,97 et c'est cet attentat qui a fait revenir Murakami au Japon, alors qu'il vivait aux USA. Very Happy 

Celui-là, je l'ai lu et j'ai beaucoup aimé. Les nouvelles sont des tranches de vie* de personnes prises sur le vif au moment où elles apprennent l'évènement. Le sujet est donc indirectement traité pour autant que je me souvienne.

Je note Underground, pour un moment où je m'inquiéterais d'avoir un moral d'acier et une humeur florissante et que j'aurais envie de plomber l'un et l'autre Rolling Eyes . Trève de plaisanterie, merci pour ton avis très intéressant Christelle  Very Happy .

* donc pas de début, pas de fin, juste l'instant présent capté.
Revenir en haut Aller en bas
christelle
The Gathering Storm


Nombre de messages : 3484
Age : 40
Localisation : Entre Paris, Londres, Hong Kong et Séoul...
Date d'inscription : 10/09/2007

MessageSujet: Re: Haruki Murakami   Mar 10 Juin 2014 - 17:41

Ah mais j’ai bien envie de rigoler un peu après cette lecture ! Wink
Je dois relire "Après le tremblement de terre", cela fait longtemps que je ne l'ai lu, et n'en ai que peu de souvenirs, merci de l'avoir rappelé. ça me fera patienter avant le prochain en AOoût. Wink

Clinchamps ça serait cool d’avoir ton avis détaillé sur Underground, si tu as le temps. Smile
J'ai en effet trouvé le livre "aride", Murakami ne peut s’empêcher de réagir par moments, face aux membres de AUM, mais à la japonaise, en les mettant calmement face de leur contradiction. On sent son effarement à ces moments-là.  Neutral
Revenir en haut Aller en bas
clinchamps
Oshaberi Sensei


Nombre de messages : 46782
Age : 73
Localisation : Dans les bois du Fushimi Inari-taïsha
Date d'inscription : 09/01/2007

MessageSujet: Re: Haruki Murakami   Mar 10 Juin 2014 - 19:28

Volontiers, mais il faut que je le re-parcoure, il y a déjà un moment que je l'ai lu. Very Happy 
Revenir en haut Aller en bas
clinchamps
Oshaberi Sensei


Nombre de messages : 46782
Age : 73
Localisation : Dans les bois du Fushimi Inari-taïsha
Date d'inscription : 09/01/2007

MessageSujet: Re: Haruki Murakami   Ven 25 Juil 2014 - 13:34

J'ai fini "danse, danse, danse" que j'avais voulu lire absolument car c'est la suite de "la course du mouton sauvage"que j'ai beaucoup aimé.
je peux tout de suite dire que ce livre m'a déçue : je ne retrouvais pas, sauf dans le dernier tiers, le Murakami jonglant avec le réel et le fantastique, avec les univers parallèles que je connaissais. J'ai eu une l'impression qu'il ne savait pas trop où il allait, faisant revenir des personnages et les laissant au bord du chemin, créant une histoire d'amour improbable (à laquelle d'ailleurs on ne croit pas) et étirant inutilement l'histoire. La partie avec l'adolescente m'a beaucoup plu, ainsi que celle avec l'acteur ami d'enfance du héros. J'ai retrouvé là le Murakami que j'aime !
Il n'empêche que j'ai déjà retenu chez mon libraire son prochain roman qui paraît chez nous en octobre, je crois !!  cheers  cheers 
Revenir en haut Aller en bas
clinchamps
Oshaberi Sensei


Nombre de messages : 46782
Age : 73
Localisation : Dans les bois du Fushimi Inari-taïsha
Date d'inscription : 09/01/2007

MessageSujet: Re: Haruki Murakami   Jeu 6 Nov 2014 - 15:47

J'ai donc lu le dernier roman paru de Murakami Haruki :

"L'incolore Tsukuru Suzuki et ses années de pèlerinage".

Citation :
Durant son adolescence à Nagoya et jusqu'à son entrée à l'Université de Tokyo, Tsukuru avait quatre amis, deux garçons et deux filles, des amis proches comme des frères, et même plus. Chacun d'eux possédait dans son nom un kanji d'une couleur, Blanche, Noire, Bleu, Rouge, mais pas Tsukuru, d'où le côté incolore. Et un beau jour ces amis font savoir à Tsukuru qu'ils ne veulent plus rien avoir à faire avec lui, comme ça, sans explications. La douleur de ce rejet le conduit aux portes de la mort, puis le temps asse les années se succèdent... Il va rencontrer et aimer une femme et celle-ci va le pousser à refermer cette plaie toujours béante. Il part donc à la rencontre des amis pour savoir...

J'avoue que ce roman est loin de valoir ceux qui ont fait la célébrité de l'auteur, même s'il est très agréable à lire, malgré la sensation que l'auteur tire à la ligne et délaie trop l'intrigue. L'histoire se déroule tranquillement, d'une façon assez linéaire, et sauf l'incursion d'un rêve puissant qui peut faire entrevoir vaguement la possibilité d'interactions souterraines, tout est clair et au grand jour, pas d'univers parallèle ici et c'est bien dommage. La fin ouverte nous laisse sur une question assez ordinaire : la femme qu'il aime le choisira-t-elle ou pas ? Nous sommes loin des questions de Kafka sur le rivage, ou même de 1Q84. On a parlé d'un retour vers le style de Norvegian woods, je ne trouve pas, les personnages de Norvegian Woods étaient autrement complexes, et leurs zones d'ombres bien plus intéressantes.
Bref, un bon moment, facile et sans surprise, assez décevant quand on a lu les autres ! Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Petit Faucon
Confiance en soie


Nombre de messages : 5387
Age : 51
Date d'inscription : 26/12/2011

MessageSujet: Re: Haruki Murakami   Jeu 6 Nov 2014 - 16:30

Merci de ton compte rendu Clinchamps I love you 
Donc ce livre est presque aussi incolore que son titre, finalement ?

J'ai un bon souvenir de Norwegian woods, moi aussi.

Et du coup il faut absolument que je prenne le temps d'écouter Kafka sur le rivage que j'ai en fichier audio, je crois que c'est toi qui m'avait indiqué le lien, à l'époque ... Embarassed , mais les transports en commun ne sont pas le lieu idéal pour bien profiter d'un texte lu.
Revenir en haut Aller en bas
clinchamps
Oshaberi Sensei


Nombre de messages : 46782
Age : 73
Localisation : Dans les bois du Fushimi Inari-taïsha
Date d'inscription : 09/01/2007

MessageSujet: Re: Haruki Murakami   Jeu 6 Nov 2014 - 18:23

Petit Faucon a écrit:
Donc ce livre est presque aussi incolore que son titre, finalement ?

.

Il l'a peut-être fait exprès !! lol!
Non, le lien ce n'est pas moi, mais effectivement je ne m'imagine pas écoutant ce livre dans le métro !! Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Haruki Murakami   Aujourd'hui à 1:01

Revenir en haut Aller en bas
 
Haruki Murakami
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 5Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
 Sujets similaires
-
» 1Q84 (Tome 01) AVRIL - JUIN, de Haruki Murakami
» Sommeil, de Haruki Murakami
» Haruki MURAKAMI (Japon)
» Haruki MURAKAMI: Au sud de la frontière à l'ouest du soleil
» La fin des temps - Haruki Murakami

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Inn at Lambton :: And what do you do when you are not reading? :: Télévision :: Prawniverse, an aquarium from Asia-
Sauter vers: