Une auberge pour les admirateurs de Jane Austen, et bien plus encore...
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

 Jean Bottéro... un historien assyriologue passionnant.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Fée clochette
Soul dancing on the breeze


Nombre de messages : 20692
Age : 71
Localisation : sur le chapeau de Mrs Bennet, ayez pitié de mes pauvres nerfs !
Date d'inscription : 03/03/2008

MessageSujet: Jean Bottéro... un historien assyriologue passionnant.   Ven 17 Fév - 16:01

Lorsque j’ai découvert il y a trois mois Jean Bottéro, je ne savais pas que je deviendrais à ce point passionnée par ses livres et surtout par l’homme…

Après quelques recherches, ciel, Jean Bottéro était mort !

Récemment pour moi certes, mais oui bien mort. Très exactement à 93 ans le 15 décembre 2007. Agé, tant mieux, sa vie n’en n’a été que plus fournie, me suis-je dit.

Oui, encore un auteur qui ne vit que par ces livres, comme grand nombre dans la liste de l’Inn at Lambton. Rien d’étrange … Mais l’ayant découvert il y a peu, je pensais à lui comme un ami vivant et drôle, érudit et très bavard… que je pouvais rencontrer.

Qui est donc Jean Bottéro ?

Un être rare comme Champollion, un homme extraordinairement curieux qui lisait latin, grec et les cunéiformes, comme moi je lis le français.

.............
Il est né le 30 Août 1914 d’un père potier émigré italien à Vallauris… qui part pour la guerre et ne revient que cinq ans plus tard, ayant été fait prisonnier. Le père fait connaissance alors avec un jeune enfant très étonnant pour son jeune âge. C’est décidé, il suivra les meilleures études, il intègre le séminaire de Nice… passe le bac puis naturellement entre dans les ordres.

Jean Bottéro montre un goût prononcé pour la théologie, la métaphysique. Le fondateur de l’Ecole biblique de Jérusalem, le père Lagrange lui propose d’étudier la Bible dans le pays où elle a été écrite … Jean Bottéro, apprend donc la première des langues sémitiques comme le père Lagrange appelle la langue Allemande. (Et là je m’étonne… pas très longtemps, car je ne suis nullement une linguiste.)

Ce rêve d’étude est suspendu par la deuxième guerre mondiale, il reste dans son couvent et enseigne sagement la philosophie grecque, puis l’exégèse biblique… Mais, quand il aborde la Génèse, le récit du péché originel, il refuse de certifier que c’est la vérité pure et simple… lol!

D’un coup, il me fit penser à Mr Hale dans Nord et Sud d’Elizabeth Gaskell refusant de signer un papier pour accréditer de sa foi pour son église, cela devenait passionnant. drunken

Que se passe-t-il à ce moment ?

Il est purement suspendu de ses cours, pour idées dangereuses pour la jeunesse… pale c’est qu’on ne sait jamais n’est-ce pas c’est une hérésie de ne pas vouloir être de l’avis de toute une communauté, cela n’a pas de sens…. Donc c’est, réfugié dans un couvent dominicain qu’il reprend le projet du père Lagrange… il s’attèle seul à l’akkadien, puis aidé par le professeur de philologie et d’histoire à l’Ecole pratique des Hautes Etudes, il traduit ô merveille, le « Code d’Hammurabi » et il est profondément heureux et moi je suis aux anges… pensez-donc, le Code d’Hammurabi, lu dans mes livres d’histoires, c’est lui et je l’ignorai. (J’ignore encore beaucoup de chose , faut pas imaginer que je sois incollable sur tout, ce serait même le contraire, je suis collable sur presque tout… ça c’est la différence, mais je cause, je cause !) Wink

1947 ….. Bottéro rentre au CNRS. Comme quoi, il ne faut jamais désespérer, il sera donc assyriologue faut de n’avoir pu être « bibliste » et fait l’expérience du terrain, il part pour l’Irak pour étudier la cunéiforme là où elle est apparue. Il en glane des tablettes ! il en visite des terrains de fouilles !

et dès 1950 sa renommée s’accroit, il publie beaucoup chez Gallimard

Naissance de Dieu,
La Bible et l’Historien,
Mésopotamie,
L’Ecriture, la raison et les dieux,
Lorsque les dieux faisaient l’homme, et il traduit la merveilleuse Epopée de Gilgamesh.
Babylone à l’aube de notre civilisation.
La plus belle histoire de Dieu,
La plus vieille religion : en Mésopotamie
La plus vieille cuisine du monde.
Au commencement étaient les dieux… etc…


J’oubliai, entre temps…. Du séminaire, à la vie laïque, il s’est marié avec Pénélope… prénom charmant d’une femme antique qui fut d’une patience infinie en attendant Ulysse.

Je ne vais pas en dire plus sur mon nouveau béguin, sinon je n’arrête plus… mais lisez un de ses livres et il fera peut-être parti de vos amis.

J’ai commencé par : La plus vieille cuisine du monde, c’est renversant… nos grands chefs n’ont rien inventé !

Si vous voulez en plus essayer les recettes, il faut juste partir chasser ou tendre des pièges autour de la cité de Babylone, ou dans votre campagne....
tongue lol!
Revenir en haut Aller en bas
Miss Halcombe
Wandering White Soul


Nombre de messages : 3837
Age : 66
Localisation : Bourbonnais
Date d'inscription : 24/06/2007

MessageSujet: Re: Jean Bottéro... un historien assyriologue passionnant.   Ven 17 Fév - 17:16

Merci, Fée clochette, pour cette présentation. J'avoue que pour moi, Jean Bottéro était un inconnu avant ton post ( j'aurais confondu avec Botéro, le sculpteur Embarassed ). N'est-ce pas trop ardu comme lecture ? Car ces livres ont l'air très érudits !
Revenir en haut Aller en bas
Fée clochette
Soul dancing on the breeze


Nombre de messages : 20692
Age : 71
Localisation : sur le chapeau de Mrs Bennet, ayez pitié de mes pauvres nerfs !
Date d'inscription : 03/03/2008

MessageSujet: Re: Jean Bottéro... un historien assyriologue passionnant.   Ven 17 Fév - 18:22

Very Happy Miss Halcombe, j'ai même cru que le sculpteur Botéro et Jean B, étaient de la même famille Laughing

Soit rassurée, ce n'est pas trop savant... l'écriture est fluide, on y apprend nombre d'histoires sans s'ennuyer un instant car Jean Bottéro est un conteur brillant. Il a fait des recherches, il les a mises par écrit pour mieux comprendre, puis il a raconté ce que contenaient les tablettes , et c'est magique, on se trouve transporté au temps où je cite : "les plus lointaines origines aujourd'hui discernables" prennent vie. Cela peut être sous la forme d'une discussion entre un employé de la Haute Administration du Roi et un étudiant à l'embauche, cela peut aussi être la discussion d'un mari qui va partir acheter des produits pour son commerce avec sa femme qui reste à la maison et doit diriger sa famille et le domaine etc... tous ces gens qui ont écrit vivent... ils voyagent en caravane, chassent, sont artisans, marchandent les prix, comptent , rendent hommage aux dieux les craignent, critiquent le pouvoir politique... bref, c'est nous, c'est l'humain avec toutes ses qualités et défauts. lol! je me sens proche d'eux, comme Jean Bottéro les a découverts... vrais, malicieux, fragiles et forts. cheers
Revenir en haut Aller en bas
Miss Halcombe
Wandering White Soul


Nombre de messages : 3837
Age : 66
Localisation : Bourbonnais
Date d'inscription : 24/06/2007

MessageSujet: Re: Jean Bottéro... un historien assyriologue passionnant.   Ven 17 Fév - 19:33

Je note donc Jean Bottéro dans mes tablettes !
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Jean Bottéro... un historien assyriologue passionnant.   Aujourd'hui à 22:20

Revenir en haut Aller en bas
 
Jean Bottéro... un historien assyriologue passionnant.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Racine, Jean] Phèdre
» Tous à Matha, de Jean-Claude Denis
» Jean d'Ormesson
» [Diwo, Jean] La Fontainière du Roy
» Jean Teulé : Le magasin des suicides, Charly 9 et autres romans

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Inn at Lambton :: Do you read, Mr Darcy? :: Autres auteurs (divers) :: Auteurs francophones-
Sauter vers: