Une auberge pour les admirateurs de Jane Austen, et bien plus encore...
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

 Le talent (littéraire) décline t-il avec l'âge ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
serendipity
Aurora Borealis Chaser
avatar

Nombre de messages : 8377
Date d'inscription : 31/05/2007

MessageSujet: Le talent (littéraire) décline t-il avec l'âge ?   Mer 8 Fév 2012 - 13:15

Je viens de lire un article dans les pages littéraires du Guardian et je souhaitais le partager avec vous.

Le journaliste y développe l'idée* qu'en littérature, comme dans la vie, le talent décline fatalement avec l'âge (et il prend pour exemples des auteurs qui ont leur chambre ici : à commencer par Joseph Conrad, Thomas Hardy, Virginia Woolf ou, plus près de nous, Kazuo Ishiguro et Ian McEwan).

Il fait un cas à part de Forster, très succintement évoqué, vous le verrez ...

Selon lui, les auteurs qui arriveraient à rester "inspirés" sur leurs vieux jours seraient les exceptions à la règle (il cite notamment Henry James ou, en musique, Leonard Cohen).

Je serais curieuse de connaître l'avis de lambtoniennes ayant une connaissance extensive de l'oeuvre de certains des auteurs cités dans l'article Wink



* je simplifie bien entendu et vous invite à lire l'article si vous le pouvez Wink
Revenir en haut Aller en bas
Dulcie
Ville du Nord...
avatar

Nombre de messages : 753
Date d'inscription : 19/12/2009

MessageSujet: Re: Le talent (littéraire) décline t-il avec l'âge ?   Mer 8 Fév 2012 - 16:03

A part Virginia Woolf, je ne connais pas bien les autres cités, mais l'affirmation ne m'apparaît pas justifiée de façon pertinente.
L'auteur mélange trop indistinctement les époques, ne tient pas compte du vécu de chacun des romanciers, de beaucoup de facteurs (historique, physique, personnel de chacun) qui font qu'il est malaisé de répondre à la question.
Sans compter que certains sont morts actuellement (depuis longtemps !), et d'autres toujours vivants.

Par rapport à Woolf, on dit qu'elle a écrit ses meilleurs romans entre 40 et 50 ans (mais selon l'article, où placer cette tranche d'âge sur l'échelle de la maturité d'un romancier ?) Sans compter que son suicide (à même pas 60 ans) fausse la donne quand à la suite de sa carrière.

J'avais lu que son dernier roman semblait ouvrir la voie à une autre manière. Le connaissant, c'est vrai que je l'aime moins que nombre de ses précédents, mais il ne m'apparaît pas mauvais, et même bon.

------------------------

J'ai regardé un peu les dates de naissance/parution de romans de Joseph Conrad et Henry James et leurs "chefs d'oeuvres reconnus", ils les ont tous publiés entre 40 et 60 ans.

Je suis plus d'accord avec le fait qu'un romancier peut épuiser son filon, ses idées, son style, se répéter sans pouvoir faire mieux, ou aussi bien différemment, mais ça ne me semble pas vraiment une question d'âge.
Revenir en haut Aller en bas
serendipity
Aurora Borealis Chaser
avatar

Nombre de messages : 8377
Date d'inscription : 31/05/2007

MessageSujet: Re: Le talent (littéraire) décline t-il avec l'âge ?   Mer 8 Fév 2012 - 16:17

Merci pour ton témoignage Dulcie.

Je me suis fait la même réflexion que toi s'agissant de Virginia Woolf Wink (mais comme je ne l'ai jamais lue, je ne me suis pas permis de l'exprimer par écrit Wink ).

Pour nourrir vos réflexions éventuelles, je vous mets un lien vers un autre article que j'ai également consulté sur une problématique un peu différente (j'ai également trouvé intéressante la lecture des avis des lecteurs qui suivent les articles Wink ici ).

Cet article prend comme départ une critique de Martin Amis publiée dans le New-Yorker, dans laquelle Martin Amis dit que quand on aime l'oeuvre d'un écrivain, on n'en aime vraiment que la moitié ...

Cette critique semble assez contestée et devrait déclencher des grincements de dents sur notre forum car Martin Amis juge "faibles" trois romans de Jane Austen (ce n'est pas qu'il en considère trois comme faibles qui pose problème, c'est la liste affraid : Sense and Sensibility, Persuasion et Mansfield Park).


Dernière édition par serendipity le Mer 8 Fév 2012 - 16:41, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Dulcie
Ville du Nord...
avatar

Nombre de messages : 753
Date d'inscription : 19/12/2009

MessageSujet: Re: Le talent (littéraire) décline t-il avec l'âge ?   Mer 8 Fév 2012 - 16:20

Pourquoi j'ai pas accès aux articles si je suis pas connectée ? No
Bon, je vais tâcher de les lire. Smile

serendipity, je crois qu'il faut que tu revois le 2e lien. Wink
Non, finalement on y a accès via le premier (celui du Guardian vers le New Yorker). study
Revenir en haut Aller en bas
Elizabeth-Bennet
Lady à la rescousse
avatar

Nombre de messages : 306
Age : 34
Localisation : Pemberley Manor
Date d'inscription : 02/12/2010

MessageSujet: Re: Le talent (littéraire) décline t-il avec l'âge ?   Dim 12 Fév 2012 - 7:16

Je ne suis pas vraiment d'accord...Certains auteurs sont très bons à leurs débuts, moins bons ensuite, pour d'autres c'est le contraire ; d'autres encore sont à peu près constants durant toute leur carrière.

Puis de toute façon, je dirais que ce n'est pas du tout une question d'âge...mais une questions de ressenti des lecteurs. Certains préféreront plus les romans du début de la carrière d'un auteur, d'autres des romans écrits un peu plus tard...Franchement, je trouve cette théorie curieuse et difficile à prouver, sauf si on veut vraiment considérer la lecture comme quelque chose de purement objectif...ce qui n'est pas mon cas !

Même chose pour la question de savoir si on aime ou pas tous les romans d'un auteur. Bien sûr qu'on peut aimer un auteur et ne pas aimer tout ce qu'il a écrit. Mais là encore, ça va dépendre des lecteurs ! Prenons Jane Austen, c'est assez frappant de voir que les Janéites n'ont pas tous le même roman de Jane favori et ne les classe pas tous dans le même ordre. Par exemple, celui que j'aime le moins c'est Mansfield Park, mais pour plein d'autres fans d'Austen, il fait partie de leurs favoris.


Là encore, pour moi c'est une question de subjectivité et de ressenti des lecteurs.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.bleue-et-violette.fr
cat47
Master of Thornfield
avatar

Nombre de messages : 23541
Age : 60
Localisation : Entre Salève et Léman
Date d'inscription : 28/01/2006

MessageSujet: Re: Le talent (littéraire) décline t-il avec l'âge ?   Dim 12 Fév 2012 - 11:47

Alors là, Elizabeth-Bennet, je peux dire que tu m'enlèves les mots de la bouche. Et heureusement, parce que tu viens de dire en quelques phrases très claires ce que je n'avais pas encore eu le temps d'énoncer et que j'allais sûrement développer en un pavé inintelligible. lol!



Bref, je plussoie à tout ce que tu viens d'écrire.



Je pense que Serendipity se doutait un peu que j'allais avoir cette position. rabbit Very Happy

_________________
http://www.librarything.com/profile/catlamb
There are things so beautiful that they let you not mind that you will grow old and die.

Good angel of Prime Bright Loulou, lycanophila ma non seriosa
Revenir en haut Aller en bas
clinchamps
Oshaberi Sensei
avatar

Nombre de messages : 48831
Age : 74
Localisation : Dans les bois du Fushimi Inari-taïsha
Date d'inscription : 09/01/2007

MessageSujet: Re: Le talent (littéraire) décline t-il avec l'âge ?   Dim 12 Fév 2012 - 12:01

Je partage aussi l'avis d'Elisabeth-Bennet !! cheers Bien sûr qu'il faut être deux dans le tango littéraire : l'auteur et le lecteur !! Et ce dernier apporte toute sa personnalité dans son interprétation et son acceptation de ce qu'il lit !
Quant aux "romans faibles" de Jane je saute au plafond : pour moi Persuasion est tout au contraire une évolution vers une maturité prometteuse de l'auteur,un roman dont la psychologie très aboutie me fascine, qui nous fait regretter encore plus la mort prématurée de l'auteur !! Wink
Revenir en haut Aller en bas
Aislynn
Ready for a strike!
avatar

Nombre de messages : 943
Age : 50
Localisation : En mer, sous les étoiles
Date d'inscription : 06/12/2009

MessageSujet: Re: Le talent (littéraire) décline t-il avec l'âge ?   Dim 12 Fév 2012 - 14:20

Bon, je mets mon grain de sel.

Je ne suis pas d'accord pour dire, en tout cas pour généraliser l'idée que : le talent "décline avec l'âge". Je préfère dire qu'il évolue, en même temps que la personne, ce qui me parait tout à fait logique.

A partir de là, bien sûr, les lecteurs (ou autres, car c'est valable pour tous les arts) peuvent et même ont certainement, des préférences quant à la période.

Un artiste peu changer de style au cours de son évolution personnelle, et donc, selon les goûts de chacun, on va dire qu'il décline ou au contraire qu'il bonifie, mais j'ai tendance à penser que c'est là avant tout histoire de ressenti personnel Wink

Je vais prendre un exemple tout bête pour illustrer : la série des Harry Potter. Sans s'étaler sur toute une vie, la série évolue dans le temps. Beaucoup de gens estiment que les derniers tomes sont les meilleurs, car plus adultes, plus sombres, plus ci, plus ça. Or il se trouve que moi, je pense tout le contraire : je n'aime pas beaucoup les 3 derniers, franchement. Je trouve qu'ils ont perdu la fraîcheur et l'inventivité qui m'a charmée au début et je ne les ai lus que pour connaître la fin d'une histoire qui m'avait enchantée au départ, parce que franchement, si ça avait été comme ça dès le premier tome, je n'aurais jamais accroché.

Alors vais-je dire que J.K.R. a perdu de son talent en cours de route ? Je trouverais cela bien présomptueux et de toute manière, il y aurait de nombreuses voix pour dire que non, tout au contraire, c'est avant qu'elle était moyenne mais qu'elle a évolué en bien, n'est-ce pas ?

Je suis d'avis que cet exemple peut s'appliquer à de nombreux cas.

Revenir en haut Aller en bas
serendipity
Aurora Borealis Chaser
avatar

Nombre de messages : 8377
Date d'inscription : 31/05/2007

MessageSujet: Re: Le talent (littéraire) décline t-il avec l'âge ?   Dim 12 Fév 2012 - 14:39

cat47 a écrit:
Je pense que Serendipity se doutait un peu que j'allais avoir cette position. rabbit Very Happy

En effet, lol! Je savais que ce type de généralisation ne passerait pas nécessairement Wink

Comme je sais que certaines membres du forum connaissent bien l'oeuvre de certains des auteurs cités (Ishiguro et MCEwan par exemple), je me suis dit que ce serait intéressant d'en discuter Wink

(en ce qui me concerne, je ne pense pas être assez outillée pour avoir un avis sur cette question car je ne crois pas avoir lu l'intégralité des oeuvres d'un auteur, à l'exception de Raymond Radiguet mais on ne peut pas dire que son talent ait eu le temps de décliner lol!).

@ Aislynn : je ne pense pas que l'on puisse appliquer ce raisonnement à JK Rowling qui est un auteur plutôt jeune Wink la réflexion porte surtout sur des auteurs à longue carrière (j'ai entendu cela au sujet de Jean d'Ormesson par exemple).
Revenir en haut Aller en bas
clinchamps
Oshaberi Sensei
avatar

Nombre de messages : 48831
Age : 74
Localisation : Dans les bois du Fushimi Inari-taïsha
Date d'inscription : 09/01/2007

MessageSujet: Re: Le talent (littéraire) décline t-il avec l'âge ?   Dim 12 Fév 2012 - 16:43

Oui, de Jean d'Ormesson, on peut dire qu'il écrit toujours le même livre, d'ailleurs il le dit lui-même avec l'humour qu'on lui connaît !! Very Happy Cependant le style brillant, l'élégance du verbe sont toujours là, et pour moi je trouve merveilleux qu'à son âge il ait gardé ses qualités de finesse et d'intelligence. Quand je lis un de ses livres j'ai le sentiment de reprendre une discussion interrompue avec un vieil ami ! Very Happy Pour Ishiguro, je n'en ai lu que deux, je ne peux donc me prononcer, de même pour McEwann, dont j'ai détesté "Samedi" porté aux nues par la critique et dont j'ai trouvé Expiation, et encore plus la plage de Chesil superbes ! mais peut-on dire de ces deux hommes qu'ils sont "vieux" ??? Ichiguro a 11 ans de moins que moi, né en 54, et si je compare avec moi c'est juste pour dire qu'il y a encore de nombreuses années de talent devant lui !! Very Happy McEwann lui, est né en 48, donc c'est sûr qu'il approche sérieusement de la vieillesse, et il n'y a pas très longtemps qu'il a écrit "la plage de Chesil" ! !! lol!
Revenir en haut Aller en bas
Fée clochette
Soul dancing on the breeze
avatar

Nombre de messages : 21231
Age : 72
Localisation : sur le chapeau de Mrs Bennet, ayez pitié de mes pauvres nerfs !
Date d'inscription : 03/03/2008

MessageSujet: Re: Le talent (littéraire) décline t-il avec l'âge ?   Dim 12 Fév 2012 - 17:01

Que dire aussi de Madame Golon, qui réécrit ses "Angélique" avec encore infiniment de style et d'élégance... pour Jean d'O. c'est vrai qu'il cause, cause encore de tout et de rien lol! , si bien que j'en redemande et saute sur le dernier livre dès qu'il est en vente Embarassed c'est un écrivain qui a accompagné ma vie et j'espère bien que ce n'est pas terminé comme pour Madame Golon. cheers j'ai de la patience à revendre, j'attends la suite ! mais les éditeurs sont des aigrefins hélas. Crying or Very sad

Une qui m'avait lassée un peu sur la fin, c'est Jacqueline de Romilly, enfin surtout lors de tables rondes cela faisait un peu ancêtre qui rabâchait, mais n'ayant pas le talent d'écrire comme elle, j'écoutais tout de même religieusement ses discussions.
Revenir en haut Aller en bas
cat47
Master of Thornfield
avatar

Nombre de messages : 23541
Age : 60
Localisation : Entre Salève et Léman
Date d'inscription : 28/01/2006

MessageSujet: Re: Le talent (littéraire) décline t-il avec l'âge ?   Dim 12 Fév 2012 - 17:21

serendipity a écrit:
(en ce qui me concerne, je ne pense pas être assez outillée pour avoir un avis sur cette question car je ne crois pas avoir lu l'intégralité des oeuvres d'un auteur
J'essayais de trouver quelques exemple. Pas évident, car moi non plus je ne peux pas citer beaucoup d'auteurs dont je connais l'oeuvre intégralement. scratch Mais sans connaître l'intégralité d'une oeuvre, on peut avoir un ressenti. Je pense à Henry James, cité d'ailleurs dans l'article inititial, et dont j'ai lu Daisy Miller (1878), Le tour d'écrou (1898) et La Coupe d'or (1904). Franchement, j'ai trouvé le premier aussi bon que le deuxième, et le troisième, que beaucoup de critiques considèrent pourtant comme étant l'apogée de son oeuvre, je l'ai trouvé parfaitement indigeste. Or je n'aurais pas eu l'idée de considérer que cela venait d'une baisse de qualité, due à une baisse des facultés. Au contraires, je pense que les facultés de James se sont encore affinées avec l'âge, tellement même qu'il en est devenu un soupçon abscons. lol!

_________________
http://www.librarything.com/profile/catlamb
There are things so beautiful that they let you not mind that you will grow old and die.

Good angel of Prime Bright Loulou, lycanophila ma non seriosa
Revenir en haut Aller en bas
Elizabeth-Bennet
Lady à la rescousse
avatar

Nombre de messages : 306
Age : 34
Localisation : Pemberley Manor
Date d'inscription : 02/12/2010

MessageSujet: Re: Le talent (littéraire) décline t-il avec l'âge ?   Mer 15 Fév 2012 - 18:10

Ah ouf, ça me rassure de voir que certaines partagent mon avis lol!. On me reproche souvent de ne pas être assez objective vis-à-vis de mes lectures (au niveau des avis que je mets sur mon blog, je veux dire), mais je n'y peux rien si mon outil principal de jugement c'est mon ressenti !

Aislynn a écrit:


Je vais prendre un exemple tout bête pour illustrer : la série des Harry Potter. Sans s'étaler sur toute une vie, la série évolue dans le temps. Beaucoup de gens estiment que les derniers tomes sont les meilleurs, car plus adultes, plus sombres, plus ci, plus ça. Or il se trouve que moi, je pense tout le contraire : je n'aime pas beaucoup les 3 derniers, franchement. Je trouve qu'ils ont perdu la fraîcheur et l'inventivité qui m'a charmée au début et je ne les ai lus que pour connaître la fin d'une histoire qui m'avait enchantée au départ, parce que franchement, si ça avait été comme ça dès le premier tome, je n'aurais jamais accroché.



Je fais justement partie des gens qui trouvent que les trois derniers tomes sont les meilleurs (même si j'adore aussi les précédents) . Parce que oui, je trouve l'évolution de l'histoire et des personnages intéressantes, et que je pense que c'est justement ce qui a permis à la série d'être adorée aussi bien des jeunes que des adultes.



Autre question intéressante, que penser des auteurs qui n'ont écrit qu'un seul roman qui est devenu un chef-d'oeuvre ?Comme Margaret Mitchell avec Autant en emporte le vent, Emily Brontë avec Les Hauts de Hurlevent ou Harper Lee avec Ne tirez pas sur l'oiseau moqueur ?. Comment faire mieux que ça ensuite, si elles en avaient eu le temps (pour Margaret et Emily, du moins) ?
Revenir en haut Aller en bas
http://www.bleue-et-violette.fr
cat47
Master of Thornfield
avatar

Nombre de messages : 23541
Age : 60
Localisation : Entre Salève et Léman
Date d'inscription : 28/01/2006

MessageSujet: Re: Le talent (littéraire) décline t-il avec l'âge ?   Mer 15 Fév 2012 - 18:34

Elizabeth-Bennet a écrit:
On me reproche souvent de ne pas être assez objective vis-à-vis de mes lectures (au niveau des avis que je mets sur mon blog, je veux dire), mais je n'y peux rien si mon outil principal de jugement c'est mon ressenti !

Je trouve ce genre de reproche bizarre. Je vois très mal comment être objectif lorsque on porte un jugement, que ce soit sur un livre, un film, de la musique ou un tableau. A mes yeux, personne ne peut être objectif, nous ne sommes pas de machines. Et c'est valable également pour les critiques d'art ou les spécialistes, universitaires ou experts. Les sentiments inspirés par une oeuvres d'art ne peuvent pas s'analyser de manière objective. C'est un peu comme si on me demandait si l'amour que je porte à mon mari et mes enfants est objectif. Suspect


Citation :
Parce que oui, je trouve l'évolution de l'histoire et des personnages intéressantes, et que je pense que c'est justement ce qui a permis à la série d'être adorée aussi bien des jeunes que des adultes.

Et moi j'ai l'avis inverse. Les premiers me parlaient plus, et pourtant je suis une adulte. Je sais que je suis totalement subjective en l'affirmant, d'ailleurs, mais j'assume. lol!



Citation :
Comment faire mieux que ça ensuite, si elles en avaient eu le temps (pour Margaret et Emily, du moins) ?
Très intéressante question, effectivement.

Je pense qu'il est toujours possible de faire mieux. Tout en étant consciente que le "mieux" se définit toujours de manière subjective, encore une fois. Mais je pense aussi que si le premier livre d'un écrivain marque les esprits, cela n'a pas nécessairement de conséquence sur la suite de sa carrière. Je pense que l'on doit trouver pas mal d'exemples d'écrivains qui ont écrit un premier livre qui a fait du bruit, et qui n'ont pas démérité par la suite. Ou d'autres exemples où ce qui est considéré comme un chef-d'oeuvre par la suite est venu sur le tard. Ou encore des exemples d'écrivain qui ont sorti un premier livre formidable, on ensuite connu une baisse de niveau, et ont retrouvé la grâce un peu plus tard. Bref, en gros je ne crois pas à la modélisation scientifique de l'évolution de l'oeuvre d'un artiste au cours de sa carrière. scratch Very Happy



_________________
http://www.librarything.com/profile/catlamb
There are things so beautiful that they let you not mind that you will grow old and die.

Good angel of Prime Bright Loulou, lycanophila ma non seriosa
Revenir en haut Aller en bas
Ysabelle
Stardust Reveries
avatar

Nombre de messages : 14727
Age : 55
Localisation : Quelque part entre l'orient et l'occident
Date d'inscription : 07/05/2010

MessageSujet: Re: Le talent (littéraire) décline t-il avec l'âge ?   Mer 15 Fév 2012 - 19:27

cat47 a écrit:



Citation :
Comment faire mieux que ça ensuite, si elles en avaient eu le temps (pour Margaret et Emily, du moins) ?
Très intéressante question, effectivement.

Je pense qu'il est toujours possible de faire mieux. Tout en étant consciente que le "mieux" se définit toujours de manière subjective, encore une fois. Mais je pense aussi que si le premier livre d'un écrivain marque les esprits, cela n'a pas nécessairement de conséquence sur la suite de sa carrière. Je pense que l'on doit trouver pas mal d'exemples d'écrivains qui ont écrit un premier livre qui a fait du bruit, et qui n'ont pas démérité par la suite. Ou d'autres exemples où ce qui est considéré comme un chef-d’œuvre par la suite est venu sur le tard. Ou encore des exemples d'écrivain qui ont sorti un premier livre formidable, on ensuite connu une baisse de niveau, et ont retrouvé la grâce un peu plus tard. Bref, en gros je ne crois pas à la modélisation scientifique de l'évolution de l’œuvre d'un artiste au cours de sa carrière. scratch Very Happy

Je partage entièrement l'avis de Cat. Sans compter qu'un certain nombre de facteurs influencent souvent notre lecture : où? Quand? et même la pluie et le beau temps lol!
J'exagère évidement mais prenant l'exemple d'un livre qu'on lu il y a quelques années et qu'on n'a pas aimé ou l'inverse. Ce même livre nous le reprenons quelques années après et notre appréciation change. En bien ou en mal ou même juste qu'on l’apprécie toujours, mais de façon différente.
Ce n'est pas une relecture cette fois ci, mais j'ai lu le dernier livre de Jean François Parot "L'enquête russe" et je trouve que c'est un renouvellement continu! Pourtant, ce sont toujours les mêmes personnages, qui gagnent seulement en maturité. Les intrigues sont de plus en plus complexes et le tout et sans conteste, d'un tel raffinent qu'on a envie de relire le livre aussitôt qu'on l'a fini. Ça reste évidement subjectif. Peut-être d'autres personnes ne vont pas l'apprécier de la même façon, mais pour moi, cet auteur est comme le vin...
Revenir en haut Aller en bas
petitegazelle
Extensive reading
avatar

Nombre de messages : 202
Age : 33
Date d'inscription : 23/02/2013

MessageSujet: Re: Le talent (littéraire) décline t-il avec l'âge ?   Jeu 28 Mai 2015 - 17:27

Débat très intéressant. En tant qu'auteure, j'espère bien ne pas perdre mon talent avec le temps Razz Mais je n'ai pas l'impression, au contraire, j'ai le sentiment d'évoluer avec le temps. C'est d'ailleurs une grande peur que j'ai, l'idée de réécrire toujours la même chose. Bien sûr qu'un artiste a des sujets de prédilection, des idéaux et des blessures qui orientent son travail d'une certaine façon, mais je pense, en tout cas pour moi, qu'il est plus intéressant de chercher à faire évoluer son art.
Revenir en haut Aller en bas
serendipity
Aurora Borealis Chaser
avatar

Nombre de messages : 8377
Date d'inscription : 31/05/2007

MessageSujet: Re: Le talent (littéraire) décline t-il avec l'âge ?   Jeu 28 Mai 2015 - 19:25

Merci d'avoir fait remonter ce topic Petite Gazelle Very Happy

J'ai repensé à cette question au moment des décès de PD James et Ruth Rendell qui ont permis de jeter un regard rétrospectif les concernant. Globalement les critiques n'étaient pas très bonnes sur leur derniers romans mais on a tendance à avoir de l'indulgence au vu du grand âge et de la taille de l'oeuvre des écrivains ...
même réflexion concernant Agatha Christie d'ailleurs, j'ai eu l'occasion de lire de très mauvais Christie l'année dernière qui dataient de ses 10 dernières années... ces romans là, proposés sous un autre nom*, ne seraient peut-être même pas publiés, qu'en pensez-vous ?

* du coup, on comprend Roman Gary qui tente de se renouveler via son double Ajar Wink
Revenir en haut Aller en bas
Tatiana
Heavenly Voices
avatar

Nombre de messages : 9332
Age : 32
Localisation : Quelque part dans l'Angleterre du XIXe...
Date d'inscription : 26/02/2010

MessageSujet: Re: Le talent (littéraire) décline t-il avec l'âge ?   Jeu 28 Mai 2015 - 21:21

Question intéressante, merci d'avoir remonté le topic, Petitegazelle, je ne crois pas l'avoir déjà lu.

serendipity a écrit:
ces romans là, proposés sous un autre nom*, ne seraient peut-être même pas publiés, qu'en pensez-vous ?

C'est probable. Dans le cas de romanciers ou romancières célébrissimes comme Agatha Christie, ses éditeurs auraient publiés à peu près n'importe quelle oeuvre, même médiocre, sûrs qu'ils étaient qu'elle ferait recette.

Pour répondre à la question de base, je ne suis pas sûre de pouvoir me prononcer car je n'ai qu'un seul exemple en tête : Juliette Benzoni. Je mets le peu d'intérêt que j'ai eu à lire ses derniers romans sur le compte de l'évolution de mes goûts, et de l'installation d'une certaine lassitude à lire ses histoires, davantage que sur une diminution de son talent. Je dirais même que vu son âge, ses capacités d'écriture me rendent admirative. Je n'ai pas d'autre auteur en tête dont j'ai suivi la production au fur et à mesure de son avancée - mis à part Dumas. J'ai par exemple moins aimé Les Blancs et les Bleus ou Lady Hamilton, écrits sur le tard, que Les Trois Mousquetaires, mais là encore c'est par goût me semble-t-il et non en raison d'une impression d'essoufflement. Ça demande réflexion.

EDIT : j'ai lu les posts précédents, et suis d'accord avec les avis exprimés : tout est une affaire de ressenti et de subjectivité, impossible de généraliser.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
serendipity
Aurora Borealis Chaser
avatar

Nombre de messages : 8377
Date d'inscription : 31/05/2007

MessageSujet: Re: Le talent (littéraire) décline t-il avec l'âge ?   Jeu 28 Mai 2015 - 22:15

C'est drôle que tu mentionnes Juliette Benzoni, Tatiana, car cet auteur ne m'a jamais trop attirée jusqu'à ces derniers jours (j'ai croisé son dernier roman en bibliothèque et le thème me fait envie). Mais outre le fait que je ne suis généralement pas attirée par cet auteur, je me suis dit que ce n'était peut-être pas le meilleur roman pour la découvrir étant donné que c'est un de ses derniers et qu'elle a un certain âge scratch
Revenir en haut Aller en bas
Dérinoé
Ready for a strike!
avatar

Nombre de messages : 1084
Date d'inscription : 15/10/2011

MessageSujet: Re: Le talent (littéraire) décline t-il avec l'âge ?   Jeu 28 Mai 2015 - 22:28

@ Petitegazelle:

Merci beaucoup d'avoir remonté ce fil, Petitegazelle. Wink

À vous lire tous, il me vient à l'esprit une réflexion inspirée par une phrase lue sous la plume de l'écrivain français Laurent Sagalovitsch. Dans l'un des billets publiés sur son blog (You will never hate alone*), l'auteur, qui a lui-même publié 5 romans chez Actes Sud, affirmait qu'un éditeur sérieux est toujours coauteur des livres qu'il publie au sein de sa Maison, tant son travail de relecture et ses conseils font le burin sur la pierre brute reçue en manuscrit.

Je m'explique.

À supposer que l'on puisse établir des critères plus ou moins clairs définissant la notion de "talent" littéraire** et à supposer que le phénomène dudit déclin s'observe de manière significative chez un auteur, encore nous faudrait-il admettre le fait que seul le résultat produit par le talent, à savoir le texte, nous est accessible. Alors que le talent, lui, ne l'est à aucun moment.

Or, puisque nous ne pouvons juger que de l'oeuvre - produit bien tangible de cet organe impalpable qu'est le talent de l'auteur -, on peut se demander si des facteurs extérieurs aux dons du romancier ne seraient pas en cause, le cas échéant: par exemple, la complaisance d'éditeurs déjà plus ou moins certains de ventes confortables ou de critiques de connivence, le grignotage du temps initialement consacré à l'écriture par la gestion annexe de l'oeuvre - ventes, traductions, promotions, participations à des jurys, engagements dans des polémiques littéraires, interventions récurrentes au sein des réseaux sociaux et cetera -, prix littéraires et exposition médiatique déjà bien rodés ou, encore, affaissement de l'esprit critique prodigué par l'entourage professionnel face à un auteur déjà installé. Bref, je pense à tous ces aménagements de la vie de l'écrivain au long au cours qui, d'une manière ou d'une autre, pourraient amener le niveau d'un auteur à baisser d'année en année, sans que son talent - entendu comme un ensemble de qualités intellectuelles, artistiques et personnelles - soit réellement en cause.

Pour reprendre l'idée formulée par Laurent Sagalovitsch, je me dis que si un livre n'est pas seulement le produit d'un talent brut et individuel mais, également, celui des regards extérieurs qui le façonnent, des critiques dont ils bénéficient (avant publication) et des attentes qu'ils suscitent, tant chez l'auteur lui-même que parmi ses proches, peut-être le temps et l'installation dans le temps jouent-ils un rôle néfaste dans la création d'un roman. Car en littérature comme en tout, il est sans doute très difficile de conserver, comme au premier temps des toutes premières publications, l'humilité et l'intransigeance que suscitent l'ambition et l'envie de bien faire.

Mais, à moins de considérer un texte comme le  résultat des seules capacités de l'auteur, il me paraît difficile de corréler l'âge et le talent.

*Souvent décapé, assez décapant et toujours plein de dérision, à découvrir ici.
**Car, comme l'explique très justement Tatiana, même avec toute l'honnêteté intellectuelle du monde, il n'est pas aisé de faire la différence entre l'évolution personnelle de ses goûts d'une part et, d'autre part, les qualités et défauts propres à une oeuvre.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le talent (littéraire) décline t-il avec l'âge ?   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le talent (littéraire) décline t-il avec l'âge ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le talent (littéraire) décline t-il avec l'âge ?
» Le magazine littéraire du mois de juin !
» Conseils d'un directeur littéraire
» Collaboration littéraire (JDR) : Valorisez votre plume !
» Défi Littéraire 2011 Alanah

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Inn at Lambton :: Do you read, Mr Darcy? :: Le plaisir de la lecture-
Sauter vers: