Une auberge pour les admirateurs de Jane Austen, et bien plus encore...
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

 Oranges and sunshine, de Jim Loach

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
pouchkinet
Intendante de Pemberley


Nombre de messages : 551
Age : 42
Localisation : Lyon
Date d'inscription : 02/07/2007

MessageSujet: Oranges and sunshine, de Jim Loach   Mar 7 Fév 2012 - 16:39

Oranges and sunshine, c'est le combat d'une assistante sociale anglaise à partir de 1986, qui met à jour un épisode scandaleux de l'histoire contemporaine : la déportation d'enfants britanniques vers l'Australie et la Nouvelle-Zélande.
Margaret Humphreys est sollicitée par une jeune femme vivant en Australie ; à 4 ans elle est mise dans un grand bateau avec des centaines d'enfants et elle est débarquée au bout du monde. On a changé son nom, sa date de naissance, on lui a dit que ses parents étaient morts. Margaret tombe des nues et va découvrir une réalité horrible : des milliers d'enfants ont été sortis des foyers d'accueil et des orphelinats et ont été envoyés vers un avenir meilleur, là où poussent les oranges et où on va à l'école à cheval.
Sur place, ces enfants sont dispatchés (on sépare les fratries) dans des fermes et des institutions religieuses, où ils vont travailler comme des esclaves malgrè leur jeune âge, survivre à la mauvaise nourriture et aux mauvais traitements, subir les viols et les coups des religieux et des fermiers. Déracinés, isolés, maintenus dans un système mensonger, ils n'auront aucun droit et personne pour les défendre.
Margaret entre en contact avec ces personnes, met en place une fondation et tisse un réseau pour mettre en contact les enfants devenus grands et les familles restées en Angleterre. En butte à une omerta institutionnelle, victime de pressions et de menaces, elle réclame la reconnaissance de cette odieuse pratique de la part des gouvernements de l'après-guerre jusque dans les années 1960.

C'est un sujet très douloureux traité avec beaucoup de respect par Jim Loach ( le fils de Ken) et de pudeur. Emily Watson prête ses traits pour incarner l'assistante sociale Margaret.
Revenir en haut Aller en bas
 
Oranges and sunshine, de Jim Loach
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Oranges and sunshine, de Jim Loach
» Caramelle [Blythe Sunshine Holiday]
» The Sunshine Boy
» gâteau 4/4 à oranges confites.
» "The eternal sunshine of a spotless mind"

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Inn at Lambton :: And what do you do when you are not reading? :: Cinéma-
Sauter vers: