Une auberge pour les admirateurs de Jane Austen, et bien plus encore...
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

 ELSA TRIOLET Le cheval blanc

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
majeanne
Ready for a strike!


Nombre de messages : 1115
Age : 56
Localisation : le Sud
Date d'inscription : 25/05/2008

MessageSujet: ELSA TRIOLET Le cheval blanc   Sam 4 Fév 2012 - 9:38

Wikipedia :

"Elsa Triolet, née Elsa Kagan, est une femme de lettres et résistante française d'origine russe née le 12 septembre 1896 à Moscou, décédée le 16 juin 1970 à Saint-Arnoult-en-Yvelines. Elle est également connue sous le pseudonyme de Laurent Daniel."

Et bien sûr épouse et muse d'Aragon.


J'ai pris un réel plaisir de lecture avec "Le cheval blanc" d'Elsa Triolet.

Nous suivons son héros, Michel Vigaud, des années entre les deux guerres au début de la deuxième guerre mondiale et le livre se termine sur quelques pages, peu nombreuses mais fortes et poignantes sur ce qui a précédé la deuxième guerre mondiale, sur ses débuts, et sur l'absurdité des raisons pour lesquelles on envoie les hommes se battre.


Nous suivons donc Michel de l'enfance auprès d'une mère fantasque et idolâtrée dans ses années d'adolescence et de jeune adulte. Michel, comme un poulain rétif que ne retient aucun enclos, Michel qui va d'expérience en expérience sans trouver de sens à sa vie et en semant quelques dégâts autour de lui car les gens, les femmes surtout mais pas uniquement, se prennent de passion pour cet être charismatique, sauvage et ardent.

Le livre se lit au rythme endiablé des courses et des ruades de ce poulain, pour filer la métaphore, et il faudra attendre les toutes dernières pages pour qu'enfin la vie de Michel prenne tout son sens et son pourquoi.

Sommes nous sur cette terre pour un acte unique qui donnerait sens à tout notre passage ? J'ai retrouvé dans ce livre le questionnement de John Irving dans "Une prière pour Owen". Les époques changent, les hommes restent. sunny

Un auteur à découvrir donc.





Revenir en haut Aller en bas
esperluette
Magnolia-White Ampersand


Nombre de messages : 7519
Age : 25
Date d'inscription : 11/07/2009

MessageSujet: Re: ELSA TRIOLET Le cheval blanc   Sam 4 Fév 2012 - 10:13

Super idée de topic, majeanne ! Very Happy

J'ai deux livres d'Elsa Triolet dans ma PAL : Roses à crédit et Le premier accroc coûte deux cent francs. Ton avis sur Le cheval blanc donne envie de le découvrir mais je vais déjà essayer de lire les deux que j'ai qui traînent dans ma bibliothèque depuis... pfiou... Embarassed Laughing
Revenir en haut Aller en bas
majeanne
Ready for a strike!


Nombre de messages : 1115
Age : 56
Localisation : le Sud
Date d'inscription : 25/05/2008

MessageSujet: Re: ELSA TRIOLET Le cheval blanc   Sam 4 Fév 2012 - 10:17

Hello Esperluette,

Si j'ai bien compris "Roses à crédit" a un second tome, "Luna Park". sunny
Revenir en haut Aller en bas
esperluette
Magnolia-White Ampersand


Nombre de messages : 7519
Age : 25
Date d'inscription : 11/07/2009

MessageSujet: Re: ELSA TRIOLET Le cheval blanc   Dim 7 Oct 2012 - 11:01

J'ai fini hier de lire Roses à crédit, lecture que j'ai un peu laissée traîner car elle m'a relativement surprise, je l'ai trouvée assez dure. Je m'attendais à quelque chose de plus superficiel mais finalement c'est un livre assez décourageant et noir, j'avais du mal à lire beaucoup de chapitres à la suite.

Ce roman se focalise sur l'histoire d'une jeune femme, Martine. Celle-ci grandit à la campagne, mais dans des conditions terribles : elle vit dans une cabane insalubre avec ses demi-frères et demi-soeurs, dans le froid, l'ordure et en compagnie des rats, sa mère étant une femme relativement dépravée. Martine, elle, rêve d'ordre et de propreté, elle n'a qu'une envie : partir de cette cabane, et pour cela elle passe de longues heures dans la forêt. Puis la coiffeuse du village la prend sous son aile, Martine s'entend très bien avec la fille de cette dernière et Madame Donzert finit par l'emmener à Paris où elle devient manucure. S'ajoute à cela le grand amour de Martine, Daniel : elle n'a d'yeux que pour lui depuis son enfance et finira par l'épouser. Mais Martine est obsédée par l'idée du confort, elle rêve de jolies choses et commence à contracter des crédits... L'incompréhension se fait jour entre les époux, et Daniel passe de plus en plus de temps à la ferme paternelle, car il est rosiériste et son rêve à lui serait de créer une rose avec le parfum de la rose ancienne et la forme de la rose moderne...

J'ai beaucoup aimé l'écriture d'Elsa Triolet. Very Happy Les titres des chapitres notamment sont superbes. Les personnages sont bien croqués mais Elsa Triolet ne les épargne pas, la nature humaine n'est pas vraiment célébrée ici, chaque personnage semble enfermé dans ses petits rêves mesquins, que ce soit Martine ou sa presque soeur Cécile. Cependant on s'attache à eux et c'est ce qui rend le récit de la "chute" de Martine dur à lire. Car au fond, elle reste très marquée par son enfance et souffrira toute sa vie. No Heureusement il y a des passages plus légers, et j'ai beaucoup aimé les passages relatifs aux roses et à l'histoire de leur cultivation.

Un beau roman que je ne regrette pas d'avoir lu et qui s'est révélé plus profond que je ne le pensais. Un téléfilm en a été tiré, avec Léa Seydoux et Grégoire Leprince-Ringuet, j'aimerais bien voir ce que ça donne.

Je vais retrouver Elsa Triolet très bientôt car pour mon cours de Littérature et société (nous travaillons sur la vision de l'Allemagne dans la littérature française) j'ai choisi parmi la liste d'exposés proposés de travailler sur L'inspecteur des ruines. Wink


Dernière édition par esperluette le Ven 22 Mar 2013 - 22:34, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
mélysia
Sophisticated Lady


Nombre de messages : 5779
Age : 37
Localisation : les pieds sur terre et la tête dans les nuages
Date d'inscription : 23/10/2011

MessageSujet: Re: ELSA TRIOLET Le cheval blanc   Lun 8 Oct 2012 - 14:59



J'ai lu Roses à crédit il y déjà pas mal d'années, mais ce livre m'avait marqué. Comme tu le soulignes Esperluette il est très loin d'être superficiel, et je le trouve encore tout à fait d'actualité, puisque la société de consommation dans laquelle nous sommes, n'a jamais fait autant de victimes du surendettement.

Ce qui m'avait marqué le plus c'était bien sûr la volonté de Martine de se sortir du milieu sordide dans lequel elle est née, son ascension, et surtout sa chute et sa fin très cruelle et très noire pale

En ce qui concerne le téléfilm, je l'ai vu il y a quelques temps sur France 2 , et je dois avouer que je n'ai pas du tout aimé No. Une Martine renommée Marjoline, la présence d'Arielle Dombasle affraid , et puis un montage très confus qui donne le tournis, et qui passe sans arrêt du présent au passé sans qu'on sache trop où on en est Evil or Very Mad

Pour moi, le film n'arrive pas à la cheville du roman malheureusement...
Revenir en haut Aller en bas
esperluette
Magnolia-White Ampersand


Nombre de messages : 7519
Age : 25
Date d'inscription : 11/07/2009

MessageSujet: Re: ELSA TRIOLET Le cheval blanc   Lun 8 Oct 2012 - 18:43

Arf j'avais oublié qu'il fallait se fader Madame Dombasle... Rolling Eyes Merci pour ton avis sur l'adaptation, je vais baisser mes attentes Wink même si j'aime bien les deux acteurs principaux (ceci dit, physiquement ils ne correspondent pas trop aux rôles Suspect ).

Sinon je plussoie tout ton post, en particulier sur le fait que ce roman est encore tout à fait d'actualité (malheureusement) et sur le parcours de Martine et sa fin affreuse. Crying or Very sad Il y a une sorte de déterminisme dans ce roman.

J'ai commencé L'inspecteur des ruines en parallèle de mes autres lectures et je pense que ça va me plaire.
Revenir en haut Aller en bas
esperluette
Magnolia-White Ampersand


Nombre de messages : 7519
Age : 25
Date d'inscription : 11/07/2009

MessageSujet: Re: ELSA TRIOLET Le cheval blanc   Dim 11 Nov 2012 - 10:41

J'ai enfin terminé L'inspecteur des ruines... j'ai donc passé quasiment un mois dessus (avec d'autres lectures en parallèle quand même), c'est dire si j'ai trouvé ce roman relativement difficile à lire. J'ai bien aimé cependant.

Ce livre est assez difficile à résumer. scratch En gros, nous avons affaire à un homme de trente ans, qui a perdu tous ses repères et ses raisons de vivre après la deuxième guerre mondiale. Plus détaché du monde que désespéré, il nous raconte ses déambulations dans Paris, puis en Allemagne, ses rencontres, nous fait part de ses réflexions.

Le livre est bien écrit, il y a de beaux passages. Mais j'ai vraiment eu du mal à me plonger dedans, sûrement à cause du caractère très décousu du récit. On ne sait pas vraiment où on va, et quand l'histoire prend un tournant qui semble décisif (la promotion d'Antonin comme Inspecteur des ruines) c'est pour mieux se déliter ensuite. On tombe parfois dans une sorte de fantastique, voire d'absurde.

J'ai trouvé ce livre intéressant mais mon avis est donc un peu mitigé. C'est cette distance du personnage vis-à-vis du monde qui rend peut-être cette lecture un peu particulière. En même temps c'est cela que j'ai aimé : cette distance pourtant mêlée d'une grande compréhension et d'une certaine tendresse pour les gens, venant d'un homme qui passe son temps à se fondre dans les foules pour ne plus exister.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: ELSA TRIOLET Le cheval blanc   Aujourd'hui à 16:41

Revenir en haut Aller en bas
 
ELSA TRIOLET Le cheval blanc
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Elsa TRIOLET (1896-1970)
» La maison d'Elsa Triolet-Aragon
» Le cheval sauvage de Titia
» cheval de course sur Pastel mat
» [STARLA] Identification Cheval ailé -> résolue

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Inn at Lambton :: Do you read, Mr Darcy? :: Autres auteurs (divers) :: Auteurs francophones-
Sauter vers: