Une auberge pour les admirateurs de Jane Austen, et bien plus encore...
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

 Hans Fallada, "Seul dans Berlin"

Aller en bas 
AuteurMessage
majeanne
Ready for a strike!
avatar

Nombre de messages : 1115
Age : 57
Localisation : le Sud
Date d'inscription : 25/05/2008

MessageSujet: Hans Fallada, "Seul dans Berlin"   Mar 24 Jan 2012 - 15:13

Hans Fallada, un écrivain persécuté par les nazis et obligé de se cacher pendant la durée de la guerre.

Son livre, le quotidien des habitants d'un immeuble à Berlin, dans l'Allemagne nazie. Des personnages divers et variés : la vieille dame juive, les inscrits au parti nazi, un couple qui a perdu son fils à la guerre et deviendra résistant en déposant des cartes postales dénonçant Hitler et ses sbires dans les immeubles de la ville, des jeunes gens incapables de vivre la résistance pure et dure des communistes..................... Des gens qui ont peur, des gens qui trouvent du courage, des lâches qui deviennent des bourreaux............... L'humanité.


Bien sûr il y a les atrocités, le barbarisme, la cruauté. Ce n'est pas nouveau. Ce qui m'a profondément choquée c'est l'absurdité de tout ça. Très souvent on a affaire à des gens stupides, limités, sans aucune réflexion ; des brutes épaisses. Et il n'est pas besoin d'avoir vraiment trahi le régime en place, il suffit de se trouver au mauvais moment au mauvais endroit et on est pris dans l'engrenage terrifiant et impossible à arrêter d'une logique aveugle, absurde et destructrice.

Bien sûr certains "trahissent", se révoltent contre ce système atroce et il leur faut beaucoup de courage, même pour des actes en apparence dérisoires. Pourtant, une lueur de culpabilité chez l'ennemi, un mouvement de compassion et l'on sait que le combat n'aura pas été inutile. Allumer une petite lumière dans cette obscurité profonde c'est amener un peu d'humanité dans cette bestialité.

Je ne pense pas que le peuple français aurait fait mieux que le peuple allemand et la collaboration étaye ma pensée. La peur nous conduit trop souvent et notre désir de survie et notre peur de souffrir fait souvent de nous des lâches. Car fermer les yeux devant le Mal c'est accepter le mal. Devant ces gens ordinaires, dans leurs pensées, leurs émotions, leurs paroles et leurs actes nous nous reconnaissons et quand ils parviennent à allumer une petite lumière nous savons que pour nous aussi, parfois c'est possible.

Revenir en haut Aller en bas
serendipity
Aurora Borealis Chaser
avatar

Nombre de messages : 8968
Date d'inscription : 31/05/2007

MessageSujet: Re: Hans Fallada, "Seul dans Berlin"   Mar 24 Jan 2012 - 16:57

Merci pour cette ouverture de topic Majeanne. Ce livre m'attire depuis des années mais le thème n'étant pas gai, je n'ai jamais pris le temps de le lire.

As-tu aimé cette lecture finalement ? Je me souviens que tu l'avais trouvée difficile ...
Revenir en haut Aller en bas
Cindy
Wartime Lover
avatar

Nombre de messages : 3926
Age : 25
Date d'inscription : 23/08/2009

MessageSujet: Re: Hans Fallada, "Seul dans Berlin"   Mar 24 Jan 2012 - 17:48

Oh majeanne tu me rappelles que je dois le lire depuis plus d'un an, si Cat passe par là quand elle reviendra je compte bien le lire hein ! lol! Embarassed
Revenir en haut Aller en bas
serendipity
Aurora Borealis Chaser
avatar

Nombre de messages : 8968
Date d'inscription : 31/05/2007

MessageSujet: Re: Hans Fallada, "Seul dans Berlin"   Mar 24 Jan 2012 - 18:14

Cindy, Cat est en vacances. Je te conseille donc de t'y mettre tout de suite et d'éditer ton post avant son retour
Comment ça tu n'as pas que ça à faire ? lol!
Revenir en haut Aller en bas
majeanne
Ready for a strike!
avatar

Nombre de messages : 1115
Age : 57
Localisation : le Sud
Date d'inscription : 25/05/2008

MessageSujet: Re: Hans Fallada, "Seul dans Berlin"   Mer 25 Jan 2012 - 10:41

Hello Serendipity,

Je pensais avoir été plus claire, sorry.
Oui bien sûr, très bonne lecture que je recommande chaleureusement. sunny

N'hésite pas Cindy Wink
Revenir en haut Aller en bas
cat47
Master of Thornfield
avatar

Nombre de messages : 23671
Age : 61
Localisation : Entre Salève et Léman
Date d'inscription : 28/01/2006

MessageSujet: Re: Hans Fallada, "Seul dans Berlin"   Lun 30 Jan 2012 - 23:28

Merci pour l'ouverture de ce topic, Majeanne. cheers Ce que tu dis du roman confirme mon sentiment que c'est un incontournable pour tous ceux qui s'intéressent à cette époque.

Cindy, pour cette fois-ci tu évites le fouet, mais c'est juste parce que je ne l'ai pas encore lu non plus. Embarassed En fait j'attendais ton avis avant de me lancer. Twisted Evil

_________________
http://www.librarything.com/profile/catlamb
There are things so beautiful that they let you not mind that you will grow old and die.

Good angel of Prime Bright Loulou, lycanophila ma non seriosa
Revenir en haut Aller en bas
Dérinoé
Ready for a strike!
avatar

Nombre de messages : 1084
Date d'inscription : 15/10/2011

MessageSujet: Re: Hans Fallada, "Seul dans Berlin"   Mer 1 Fév 2012 - 20:29


Bonsoir à tous,

ce livre me fait vraiment très envie et je pense me le procurer bientôt.

La trame que tu présentes, Majeanne, me rappelle celle d'un livre pour enfants que j'aimais beaucoup: Colette Vivier, Serge Bloch, La Maison des Quatre-Vents, Casterman, 2000.

Bien sûr, le livre n'a sans doute rien à voir avec le noir réalisme du roman de Fallada et l'intrigue se déroule en France. Par contre, le principe est le même: un immeuble abritant des personnes d'orientations on ne peut plus différentes durant la Deuxième Guerre Mondiale, chaque foyer incarnant une attitude possible face aux grandes questions de la compromission et de la résistance quotidiennes.

Amitiés,

Dérinoé
Revenir en haut Aller en bas
Otma
Ready for a strike!
avatar

Nombre de messages : 1350
Date d'inscription : 02/12/2009

MessageSujet: Re: Hans Fallada, "Seul dans Berlin"   Mer 1 Fév 2012 - 22:35

Ce livre est dans ma bibliothèque, je l'ai lu il y a plusieurs années : je le recommande chaleureusement pour découvrir la vie d'allemands ordinaires à une époque extraordinaire.

J'ai trouvé le traitement du sujet très "éducatif" pour éviter les généralités (non, les allemands n'étaient pas tous des nazis), et je suis tout à fait d'accord avec ta belle analyse de présentation majeanne. Very Happy

Toutefois, quand tu dis que notre peur de souffrir fait souvent de nous des lâches, je ne suis pas vraiment en phase, enfin si... j'ai du mal à exprimer ma pensée : je pense qu'il n'est pas donné à tout le monde d'avoir suffisamment de force de caractère pour aller contre le sens du vent, alors que cela représente un danger mortel, un risque de représailles pour ses proches, ou la perte de tous ses repères. Et ce d'autant plus dans des circonstances où chacun pense avant tout à la survie quotidienne.

Mais tu as raison, la plus petite lumière, si elle est allumée, redonne foi en l'être humain.

J'ai une admiration sans bornes pour ceux qui ont eu la force de s'opposer à l'inacceptable, et ce quelle que soit la teneur de l'acte de résistance qu'ils ont accompli.
Je suis bien heureuse de ne pas avoir été confrontée à la 2è guerre mondiale, ni à l'ère soviétique, par exemple... No
Revenir en haut Aller en bas
serendipity
Aurora Borealis Chaser
avatar

Nombre de messages : 8968
Date d'inscription : 31/05/2007

MessageSujet: Re: Hans Fallada, "Seul dans Berlin"   Jeu 31 Jan 2013 - 17:00

Je signale deux émissions récentes de France Culture consacrées à Hans Fallada (en réécoute)

Arrow La fabrique de l'histoire sur le thème de la résistance au Nazisme et sur "Seul dans Berlin"

Arrow Une Vie Une Oeuvre, Rudolf Ditzen, alias Hans FALLADA (1893 -1947)
Revenir en haut Aller en bas
cat47
Master of Thornfield
avatar

Nombre de messages : 23671
Age : 61
Localisation : Entre Salève et Léman
Date d'inscription : 28/01/2006

MessageSujet: Re: Hans Fallada, "Seul dans Berlin"   Jeu 28 Mar 2013 - 18:46

En mars, Seul dans Berlin a été choisi par le Guardian pour une lecture de groupe. Article et commentaires se trouvent ici. Arrow

_________________
http://www.librarything.com/profile/catlamb
There are things so beautiful that they let you not mind that you will grow old and die.

Good angel of Prime Bright Loulou, lycanophila ma non seriosa
Revenir en haut Aller en bas
Petit Faucon
Confiance en soie
avatar

Nombre de messages : 6893
Age : 53
Date d'inscription : 26/12/2011

MessageSujet: Re: Hans Fallada, "Seul dans Berlin"   Ven 3 Jan 2014 - 16:36

Je fais remonter ce topic pour un autre livre de Hans Fallada : Le buveur / der Trinker

Ce n'est pas ce livre de lui que je voulais lire, c'était Seul dans Berlin ; mais Le buveur était le seul livre de cet auteur à la biblio, donc ...

Nous sommes dans une petite ville tranquille d'Allemagne du Nord, dans les années 20 :
(résumé de la 4e de couverture) "Erwin Sommer, citoyen estimé de sa ville, mène une vie paisible. Heureux propriétaire d'un florissant magasin de produits agricoles, il est marié depuis quinze ans à Magda. Mais une série d'échecs professionnels et de tensions grandissantes dans son couple l'entraîne à boire. Il découvre alors la plénitude de l'ivresse, les joies de la débauche et de l'oubli. Lucide sur sa dépendance et sa lâcheté, Sommer continue malgré tout, précipitant sa déchéance, à faire le choix de l'alcool."

C'est un très bon livre, écrit à la première personne ; ce monsieur de 41 ans, qui mène une petite vie protégée, se sent de plus en plus mal à l'aise avec sa vie ; il boit un jour un verre de vin rouge, et l'euphorie que lui procure ce verre l'entraîne à boire sans mesure et sans raison, en rêvant à fée "schnaps" qui a le visage de la serveuse de l'auberge. Il dérive alors complètement. Puis il fuit de chez lui, et après avoir volé et menacé sa femme, et se retrouve alors en prison ; le livre alors bascule complètement dans la description de l'"enfer", la prison d'abord, puis la maison de santé.
Malgré ce tableau très dur, le ton du livre n'est jamais désespéré.
Le héros reste pratiquement toujours lucide sur lui-même, il sait qu'il va dans le mur, il dit qu'il est faible, et il fait ce qu'il doit faire (boire), et en paye le prix. Il y a une très belle galerie de portraits de ses compagnons de prison et de la maison de santé (un asile d'aliénés) ; c'est écrit de façon très simple, mais ce livre porte les germes de la révolution contre cette société normative et oppressive. C'est l'histoire d'un déclassé, d'un homme qui a franchi les barrières, et qui est broyé en retour.

Vraiment c'est un très bon livre, et un auteur vraiment très intéressant.

Edit : je suis en train d'écouter l'émission de France Culture signalée par serendipity, et c'est très bien fait  Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Petit Faucon
Confiance en soie
avatar

Nombre de messages : 6893
Age : 53
Date d'inscription : 26/12/2011

MessageSujet: Re: Hans Fallada, "Seul dans Berlin"   Jeu 14 Aoû 2014 - 16:56

Je viens vous recommander très vivement la lecture de Seul dans Berlin de Hans Fallada écrit en 1946.

En préambule, je voulais signaler que le titre de l'ouvrage est: Jeder stirbt für sich allein, ce qui signifie : "Chacun ne meurt que pour soi-même" ; le titre allemand est beaucoup plus un écho du contenu du livre que sa traduction en français ; mais c'est mon avis.
Les américains l'ont traduit par : "everyman dies alone" / chacun meurt seul, ce qui est encore différent.

Majeanne et Otma en ont parlé plus haut mais je vais résumer l'histoire dans ses grandes lignes :

Le livre est divisé en 4 parties, elles-mêmes divisées en une vingtaine de petits chapitres de quelques pages.
Il n'y a pas à proprement parler de personnages principaux, il y a plusieurs personnes dont les histoires se mêlent ; tous sont des petites gens, ouvriers ou petits commerçants ; l'histoire commence le jour de la capitulation de la France, en mai 1940.
Dans un immeuble de Berlin habitent :
- les Borkhausen, dont le père est une espèce de bon à rien parasite
- le conseiller à la retraite Fromm, vieil homme qui résiste comme il peut
- les Persicke, dont le père et les fils sont membres du NPD et tous activement nazis
- le couple Quangel, un vieux contremaître Otto et sa femme Anna couturière
- Mme Rosenthal, ancienne commerçante en lingerie, expropriée de son magasin ("aryanisé"), et dont le mari est en prison.
Il y a aussi :
- Eva Kluge, la postière, dont les 2 fils sont SS, et qui espère qu'ils sont restés "honnêtes"
- son mari le mécanicien tire-au-flan Enno Kluge, qui fait ce qu'il peut pour se faire porter pâle, et se vend au plus offrant
- Trudel, la fiancée du fils des Quangel
- le commissaire Escherich, anciennement de la police judiciaire, maintenant aux ordres du général SS Prall

Le début apporte la nouvelle de la mort du fils unique des Quangel à la guerre. Cet événement va faire l'effet d'un catalyseur sur ce couple "ordinaire" et les Quangel vont commencer à écrire des cartes contre la guerre, contre Hitler, contre le régime nazi, et à déposer ces cartes dans des endroits passants, afin de susciter une étincelle de révolte ou de réflexion chez d'autres personnes.
Le livre décrit leur prise de conscience qu'il "faut faire quelque chose", puis leur traque par la police, leur arrestation, et leur procès.
En même temps, d'autres personnes vont, soit contribuer par leurs actions à perpétuer le régime, soit tenter de résister aussi à leur manière.
Mais rien n'est manichéen, ni les situations, ni les actes des uns et des autres.


Ce livre m'a vraiment fait beaucoup d'effet ; tout d'abord son style est très simple, très direct, pas d'effets pour raconter la dureté de la vie et l'horreur, cet aspect m'avait déjà beaucoup plu dans Le buveur.
Ensuite, c'est un témoignage de la vie à Berlin de 1940 à 1943, mais il y a un aspect universel à cette histoire, qui pourrait se passer dans n'importe quelle dictature présente ou passée.
Malgré son sujet, grave, ce n'est pas du tout un livre déprimant ; il y a énormément d'humanité et d'amour de la vie dans ce livre, et on sort de cette lecture plein d'énergie pour faire les bons choix dans la vie.
Je dirais que c'est un livre important, à mettre au rang des livres à avoir lu absolument.
Revenir en haut Aller en bas
Dérinoé
Ready for a strike!
avatar

Nombre de messages : 1084
Date d'inscription : 15/10/2011

MessageSujet: Re: Hans Fallada, "Seul dans Berlin"   Jeu 14 Aoû 2014 - 17:20

@ Petit Faucon:

Merci beaucoup pour ce résumé détaillé ainsi que pour ton passionnant compte-rendu. La galerie de personnages que tu décris donne très envie de se plonger dans le livre séance tenante. sunny 


Citation :
En préambule, je voulais signaler que le titre de l'ouvrage est: Jeder stirbt für sich allein, ce qui signifie : "Chacun ne meurt que pour soi-même" ; le titre allemand est beaucoup plus un écho du contenu du livre que sa traduction en français ; mais c'est mon avis.


Sans avoir lu le roman, je trouve moi aussi très dommage que le titre original n'ait pas été fidèlement traduit. L'expression "chacun ne meurt que pour soi-même" - presque un aphorisme de sagesse philosophique - se pare, notamment dans le contexte de ce roman, d'une profondeur abyssale.
Revenir en haut Aller en bas
Petit Faucon
Confiance en soie
avatar

Nombre de messages : 6893
Age : 53
Date d'inscription : 26/12/2011

MessageSujet: Re: Hans Fallada, "Seul dans Berlin"   Jeu 14 Aoû 2014 - 17:33

En y réfléchissant, je pense que le titre français (et aussi anglais, car leur traduction est :"alone in Berlin") veut souligner la solitude des personnages.
Car bien que couple, les Quangel sont seuls, et ils seront séparés à la fin.
C'est l'illustration de l'individu seul face à la collectivité, ici hostile, et c'est aussi l'individu seul face à son destin, et face à la mort.
Revenir en haut Aller en bas
Dérinoé
Ready for a strike!
avatar

Nombre de messages : 1084
Date d'inscription : 15/10/2011

MessageSujet: Re: Hans Fallada, "Seul dans Berlin"   Sam 16 Aoû 2014 - 0:25

@ Petit Faucon:


Citation :
En y réfléchissant, je pense que le titre français (et aussi anglais, car leur traduction est :"alone in Berlin") veut souligner la solitude des personnages.


Citation :
C'est l'illustration de l'individu seul face à la collectivité, ici hostile, et c'est aussi l'individu seul face à son destin, et face à la mort.


Oui, je comprends tout à fait.

Cependant, je trouve - et c'est là un jugement tout personnel - que les traductions anglaise et française soulignent un topos plus que récurrent dans la littérature dès lors que l'on parle de résistance: la solitude de l'individus face au poids incommensurable de la masse et du pouvoir en place. L'image est juste, bien sûr, mais elle ne brille pas par son originalité tant elle est évidente pour qui a déjà tenté, à sa modeste mesure, de résister à un petit groupe de personnes en force ou à un pouvoir établi au sein de quelque structure que ce soit. (Je pense par exemple aux pouvoirs iniques qui, sans atteindre la violence d'un contexte de guerre ou d'Occupation, peuvent intervenir dans le cadre du travail ou des grandes institutions étatiques et que de très nombreux individus sont amenés, un jour ou l'autre, à affronter dans un isolement proprement effrayant.)

Le titre original, que l'on peut interpréter de différentes manières il est vrai, suggère pour moi que les individus n'agissent jamais  que pour eux-mêmes, jusqu'à mourir de leurs actions - lesquelles répondent toujours, in fine, à une certaine image du bien et d'eux-mêmes. Für sich alleine.
Revenir en haut Aller en bas
pouchkinet
Intendante de Pemberley
avatar

Nombre de messages : 563
Age : 44
Localisation : Lyon
Date d'inscription : 02/07/2007

MessageSujet: Re: Hans Fallada, "Seul dans Berlin"   Mar 10 Fév 2015 - 17:03

Je viens de terminer Seul dans Berlin (la version de 2002 chez Folio) et ce livre m'a impressionnée.
D'abord par son sujet difficile et son contexte glaçant, et aussi par son écriture : maîtrisée, sobre, empathique, sincère. Je suis fermement convaincue que le fascisme n'est pas génétique et ne connait pas de frontière, et les divers portraits dépeints ici démontrent bien que tout humain est capable du pire. On est d'autant plus troublé que les personnages sont complexes, et nous forcent à nous interroger.
On est pris dans un étau de peur, de méfiance permanente, broyé par la violence et l'injustice d'un système absurde auquel finalement personne ne croit.
Il se lit comme un polar, et je l'ai dévoré en deux jours.
Mon seul regret est de n'avoir pas su à temps qu'une nouvelle traduction existait, basée sur l'ouvrage intégral et non censuré (par les autorités soviétiques d'occupation de l'époque.
Revenir en haut Aller en bas
Petit Faucon
Confiance en soie
avatar

Nombre de messages : 6893
Age : 53
Date d'inscription : 26/12/2011

MessageSujet: Re: Hans Fallada, "Seul dans Berlin"   Mar 10 Fév 2015 - 17:21

Je suis très contente que tu aies aimé Seul dans Berlin pouchkinet sunny
C'est un livre qui ne laisse pas indifférent

En te lisant je découvre en effet qu'il existe une nouvelle traduction en français parue en 2014 ; je serais curieuse de connaître si les différences avec la version Folio (que j'ai lue comme toi) sont importantes ...
Revenir en haut Aller en bas
Petit Faucon
Confiance en soie
avatar

Nombre de messages : 6893
Age : 53
Date d'inscription : 26/12/2011

MessageSujet: Re: Hans Fallada, "Seul dans Berlin"   Ven 18 Nov 2016 - 13:19

Je remonte ce topic car un film adapté de Seul dans Berlin sort dans quelques jours, réalisé par Vincent Perez, avec Emma Thompson (Anna), Brendan Gleeson (Otto) et Daniel Brühl (le policier).

Je pense que je vais aller le voir ...

Toutes les infos sur le film sont ici
Revenir en haut Aller en bas
serendipity
Aurora Borealis Chaser
avatar

Nombre de messages : 8968
Date d'inscription : 31/05/2007

MessageSujet: Re: Hans Fallada, "Seul dans Berlin"   Ven 18 Nov 2016 - 13:25

Oh merci pour cette information Petit Faucon, je ne savais pas qu'il y avait un projet d'adaptation en cours et le casting est prometteur cheers
Revenir en haut Aller en bas
Petit Faucon
Confiance en soie
avatar

Nombre de messages : 6893
Age : 53
Date d'inscription : 26/12/2011

MessageSujet: Re: Hans Fallada, "Seul dans Berlin"   Ven 18 Nov 2016 - 13:26

serendipity a écrit:
Oh merci pour cette information Petit Faucon, je ne savais pas qu'il y avait un projet d'adaptation en cours et le casting est prometteur cheers

Moi non plus !! Ça fait juste 2 jours que je passe devant l'affiche du métro et que je me dis qu'il faut que je creuse ...
Revenir en haut Aller en bas
pouchkinet
Intendante de Pemberley
avatar

Nombre de messages : 563
Age : 44
Localisation : Lyon
Date d'inscription : 02/07/2007

MessageSujet: Re: Hans Fallada, "Seul dans Berlin"   Ven 18 Nov 2016 - 17:12

La couverture de la version intégrale en poche est illustrée par une photo tirée de l'affiche du film.
Revenir en haut Aller en bas
Petit Faucon
Confiance en soie
avatar

Nombre de messages : 6893
Age : 53
Date d'inscription : 26/12/2011

MessageSujet: Re: Hans Fallada, "Seul dans Berlin"   Ven 18 Nov 2016 - 17:16

Merci pour l'information, pouchkinet ! C'est souvent l'usage, en effet, quand un livre est adapté au cinéma sunny
Revenir en haut Aller en bas
pouchkinet
Intendante de Pemberley
avatar

Nombre de messages : 563
Age : 44
Localisation : Lyon
Date d'inscription : 02/07/2007

MessageSujet: Re: Hans Fallada, "Seul dans Berlin"   Ven 18 Nov 2016 - 17:29

Et du coup, ça donne envie de le racheter alors qu'on l'a déjà...
Revenir en haut Aller en bas
serendipity
Aurora Borealis Chaser
avatar

Nombre de messages : 8968
Date d'inscription : 31/05/2007

MessageSujet: Re: Hans Fallada, "Seul dans Berlin"   Ven 18 Nov 2016 - 17:30

Merci pour l'info Pouchkinet (cela relancera peut-être les ventes Wink) et ravie de te revoir par ici Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Hans Fallada, "Seul dans Berlin"   

Revenir en haut Aller en bas
 
Hans Fallada, "Seul dans Berlin"
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Hans Fallada, "Seul dans Berlin"
» Août 2007: Seul dans Berlin de Hans Fallada
» [Fallada, Hans] Seul dans Berlin. [1940 - Allemagne]
» Hans FALLADA (Allemagne)
» Hans Fallada (Allemagne)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Inn at Lambton :: Do you read, Mr Darcy? :: Autres auteurs (divers)-
Sauter vers: