Une auberge pour les admirateurs de Jane Austen, et bien plus encore...
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

 Les Innocents

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Florizel
Riche célibataire


Nombre de messages : 114
Date d'inscription : 14/12/2009

MessageSujet: Les Innocents   Lun 14 Nov 2011 - 17:32

Je viens de revoir Les Innocents de Jack Clayton avec Deborah Kerr, l'adaptation mythique du Tour d'écrou d'Henry James, avec Truman Capote au scénario. Je l'avais vu il y a longtemps, mais ce nouveau visionnage m'a époustouflé.
D'abord, il est amusant de voir combien le film est lié à la culture populaire cinématographique et télévisuelle des années 60. Son producteur est Albert Fennell, qui avait co-créé, avec Brian Clemens, la série "Chapeau melon et bottes de cuir". Le lien avec la série ne s'arrête pas là, puisque le fantomatique Peter Quint est interprété par Peter Wyngarde, un acteur pas très connu chez nous, mais qui est devenu culte pour son rôle dans la série Jason King (jamais passée, je pense, en France), mais aussi pour son apparition dans l'épisode de Chapeau Melon et bottes de cuir le plus controversé : A Touch Of Brimstone. Il y jouait une sorte de jouisseur pervers tout droit sorti d'un roman d'Ann Radcliff, qui plaçait la belle Emma Peel sous sa coupe. Emma Peel y apparaissait vêtue d'un collier clouté et d'une combinaison SM en cuir, qui avaient horrifié les bonnes âmes dans les années 60 ! Wyngarde est même devenu un personnage des X-Men, mais ne nous égarons pas Smile
La photographie des Innocents est due au grand Freddie Francis, un chef-opérateur formidable, maître du noir et blanc, qui arrondissait aussi les fins de mois en tournant quelques films pour la Hammer (L'Empreinte de Frankenstein, par exemple). Des années plus tard, déjà très âgé, il signera la photo d'Elephant Man et de Dune de David Lynch. Dans Les Innocents, son jeu sur les aplats est magnifique, et le film doit beaucoup à l'ambiance qu'il crée rien qu'avec ses éclairages. Mais Jack Clayton se surpasse également : les apparitions des "fantômes" sont à vous coller des cheveux blancs. Je crois que mon seul reproche sera que Deborah Kerr n'a, dès le début du film, pas l'air très bien dans sa tête. Un reproche qui avait été fait à Shining également.
En tous les cas, amateurs de fantastique gothique, si vous mettez la main dessus, n'hésitez pas ! Mais attention aux longs couloirs mal éclairés une fois le film fini Wink
Revenir en haut Aller en bas
Wuxue
British countryside addict


Nombre de messages : 888
Age : 42
Localisation : Auvergne
Date d'inscription : 04/06/2009

MessageSujet: Re: Les Innocents   Lun 14 Nov 2011 - 20:19

J'ai justement vu la version avec Michelle Dockery il y a peu et je n'ai jamais vu cette version ci. J'aimerais beaucoup. Ce que tu en dis me fait très envie Wink
Revenir en haut Aller en bas
Florizel
Riche célibataire


Nombre de messages : 114
Date d'inscription : 14/12/2009

MessageSujet: Re: Les Innocents   Lun 14 Nov 2011 - 21:33

Ah, oui, à voir absolument si tu apprécies le texte de James ! Cette version me semble relativement insurpassable, à ranger au niveau du terrorisant "La Maison du diable" (The Haunting) de Robert Wise sorti deux ans plus tard (mais avec une touche plus littéraire... et moins américaine).
Revenir en haut Aller en bas
cat47
Master of Thornfield


Nombre de messages : 23541
Age : 59
Localisation : Entre Salève et Léman
Date d'inscription : 28/01/2006

MessageSujet: Re: Les Innocents   Lun 14 Nov 2011 - 22:37

Clinchamps avait rapidement évoqué ce film dans le topic d'Henry James, merci d'en avoir reparlé ici Florizel. Comme j'aime beaucoup Deborah Kerr et qu'en plus j'apprécie The Turn of the Screw, ainsi que les films en noir et blanc, je vais finir pas me laisser tenter un jour. Very Happy Il faut juste que je me prépare psychologiquement, car je suis très impressionnable. pale Laughing


PS : une fois que tu auras lu mon message, Florizel, je fusionnerai ce sujet avec le sujet consacré à Henry James. Ce forum étant consacré principalement aux adaptations littéraires, nous avons pris l'habitude de parler des films dont le scénario est inspiré par un roman dans le topic consacré à l'auteur. Very Happy

_________________
http://www.librarything.com/profile/catlamb
There are things so beautiful that they let you not mind that you will grow old and die.

Good angel of Prime Bright Loulou, lycanophila ma non seriosa
Revenir en haut Aller en bas
courgettevolante
Manteau de Darcy


Nombre de messages : 61
Age : 39
Date d'inscription : 20/11/2011

MessageSujet: Re: Les Innocents   Mer 23 Nov 2011 - 23:04

J'avais adoré ce film qui est tout juste bon à coller des cheveux blancs.
Marlon Brando a tourné plus tard un prequel (je crois que c'est comme ça que l'on dit) mais on me corrigera c'est Le Corrupteur. Une horreur affraid bien glauque et traumatisante...

Il me semble que Les Autres de Alejandro Amenábar est également inspiré Du tour d'écrou de James. Si j'ai le courage, faudrait que je le lise, car j'adore tout ce qui est gothique. Bon, par contre étant donné que tous les films issus du bouquin me traumatisent (même si je les adore) ça ne va pas être pour tout de suite...
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les Innocents   Aujourd'hui à 15:31

Revenir en haut Aller en bas
 
Les Innocents
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Coe David B. - Le combat des innocents - La couronne des sept royaumes T4
» [Leon, Donna] Le cantique des innocents
» Les enfants innocents
» Le Sang des innocents
» [Les Nouveaux Auteurs] La ronde des innocents de Valentin Musso

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Inn at Lambton :: And what do you do when you are not reading? :: Cinéma-
Sauter vers: