Une auberge pour les admirateurs de Jane Austen, et bien plus encore...
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

 Plaisirs et dangers de la relecture

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant

Etes-vous sensible au plaisir de la relecture?
Je relis, encore et encore
49%
 49% [ 19 ]
Je relis, car j'ai la mémoire courte
15%
 15% [ 6 ]
Je relis, car je n'aime que ce que je connais déjà^^
0%
 0% [ 0 ]
Relire alors que ma PAL est si haute, non merci
13%
 13% [ 5 ]
J'ai une mémoire exceptionnelle, la relecture serait une perte de temps
0%
 0% [ 0 ]
Je ne relis jamais, j'ai trop peur d'être déçu (e)
3%
 3% [ 1 ]
Je ne vois pas ce qu'une relecture m'apporterait
0%
 0% [ 0 ]
Je n'entre pas dans les schémas ci-dessus, mais je m'explique
20%
 20% [ 8 ]
Total des votes : 39
 

AuteurMessage
cat47
Master of Thornfield


Nombre de messages : 23541
Age : 59
Localisation : Entre Salève et Léman
Date d'inscription : 28/01/2006

MessageSujet: Plaisirs et dangers de la relecture   Dim 13 Nov 2011 - 10:47

Petit sondage sur une question qui me trotte dans la tête depuis longtemps. Au cours de nos discussions, j'ai remarqué que certains relisent encore et encore les mêmes livres et que d'autres considèrent la relecture comme une perte de temps. Entre ces deux extrêmes, je suppose qu'il y a toute une palette de lecteurs tiraillés entre les joies de la découvertes et le plaisir de l'approfondissement.

Récemment, je suis tombée sur un article parlant du sujet. Arrow Il s'agit de quelques commentaires inspirés par un essai récemment publié, On Rereading, de Patricia Meyers Spacks dont voici la présentation de l'éditeur.

Spoiler:
 

La lecture de cet article est tombée à point pour me rappeler que je voulais ouvrir un sujet de ce genre. Je vous en donne quelques extraits comme pistes de réflexion.

Citation :
There are twenty or thirty volumes that I have read over and over again, and these are the only ones that I have any desire to ever read at all.
Revenir encore et toujours aux même livres, comme le suggère un contemporain de Jane Austen, William Hazlitt, vous semble-t-il une bonne idée?



Citation :
If I once read for adventure, I now read for security.
Cela permet-il de limiter les risques, ainsi que l'évoque le prix Pullitzer Larry McMurtry?



Citation :
No reader can fail to agree that the number of books she needs to read far exceeds her capacities, but when the passion for rereading kicks in, the faint guilt that therefore attends the indulgence only serves to intensify its sweetness.
La relecture est-elle du temps perdu, un plaisir interdit?



Citation :
In reading a book which is an old favorite with me (say the first novel I ever read) I not only have the pleasure of imagination and of a critical relish of the work, but the pleasures of memory added to it. It recalls the same feelings and associations which I had in first reading it, and which I can never have again in any other way. Standard productions of this kind are links on the chains of personal identity. They are landmarks and guides in our journey through life.
La relecture donne-t-elle au contraire de une dimension supplémentaire au plaisir de l'imagination et de la découverte en permettant de revivre les circonstance des lectures antérieures (en quelque sorte de faire une retour sur soi-même, comme si on feuilletait un album de photos)?



Citation :
I think unfolding is what rereading is about. Like pleated fabric, the text reveals different parts of its pattern at different times. And yet every time the text unfolds, in the library, or in bed, or upon the grass, the reader adds new wrinkles. Memory and experience press themselves into each reading so that each encounter informs the next.

Et puis, si une lecture doit nous apprendre quelque chose, une relecture nous aide-t-elle à approfondir, à mieux comprendre le message, si message il y a?



Citation :
Plenty of people reread because they find it soothing, fortifying even. And a disproportionate number of those rereaders seem to pick up a novel by Jane Austen.
Le risque de la relecture, c'est d'être déçu. Mais le plus souvent, la relecture d'un livre qui nous a fait du bien (nous a distrait, nous a fait rire, nous a émus) a toute les chances d'avoir le même effet. Austen est citée dans l'article parmi les auteurs souvent relus, est-ce un hasard?


Alors, quelle proportion de lecteurs ponctuels ou lecteur fidèle dans la population lambtonienne? Si en plus de vos arguments vous pouviez indiquer quels sont les livres que vous avez relus le plus souvent, je serais aux anges. sunny

Précision : pour une fois, j'ai fait preuve de souplesse, vous pouvez voter pour plusieurs possibilités. Razz lol!

_________________
http://www.librarything.com/profile/catlamb
There are things so beautiful that they let you not mind that you will grow old and die.

Good angel of Prime Bright Loulou, lycanophila ma non seriosa


Dernière édition par cat47 le Dim 4 Déc 2011 - 19:27, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Jennifer
Coléoptère d'Afrique


Nombre de messages : 261
Age : 29
Localisation : Viens de Rouen, et vis désormais près de Nantes
Date d'inscription : 31/12/2008

MessageSujet: Re: Plaisirs et dangers de la relecture   Dim 13 Nov 2011 - 12:44

Pour ce qui est des auteurs contemporains, chick-lit, etc, une seule lecture suffit puisque j'ai une assez bonne mémoire et qu'une fois le livre lu, même s'il était bien , je ne ressent pas l'envie de le relire.

Par contre, j'aime me replonger régulièrement dans les classiques Austenniens et quelques grands livres que j'ai commencé à lire lorsque j'étais plus jeune, comme Jane Eyre ou Little Women
Revenir en haut Aller en bas
Dulcie
Ville du Nord...


Nombre de messages : 753
Date d'inscription : 19/12/2009

MessageSujet: Re: Plaisirs et dangers de la relecture   Dim 13 Nov 2011 - 12:47

J'aime beaucoup relire.

Et mes raisons ne sont pas originales, puisque c'est à peu près tout ce qui est évoqué dans l'article. Razz
Donc en résumé : le plaisir et le besoin de revenir à qqch de familier d'où le confort et la sécurité ; l'enthousiame de la redécouverte parce que le livre nous plaît, y compris en tenant compte de ce qu'on a oublié ; également les souvenirs persos qui se rattachent à une période de lecture.

J'aime bien sûr découvrir de nouveaux livres ou auteurs. Néanmoins, je m'aperçois que même là, mes 'découvertes' n'en sont pas tant que ça : je navigue surtout autour des mêmes époques, genres, style d'écrivains...
Donc pour reprendre tes termes, cat, c'est presque à la fois, " les joies de la découvertes et le plaisir de l'approfondissement".

Je ne trouve absolument pas que relire est une perte de temps (et encore moins, un 'plaisir interdit' scratch ), pour la simple raison que ça me plaît. Il me semble que c'est suffisant. Very Happy
Mais je ne pourrais quand même pas me contenter inlassablement des mêmes livres, j'ai envie de textes neufs. sunny

Une précision pratique aussi : si j'achète des livres, je me dis que ce n'est pas pour les lire une fois et m'en débarrasser après. Sauf si je ne n'ai vraiment pas aimé, mais c'est rare, vu que j'achète peu et en connaissance de cause si je puis dire. study
Bien sûr, il m'arrive également de relire des bouquins empruntés en bibliothèque.

Enfin qu'est-ce que je relis (ou ai relu) le plus ? Les romans de Virginia Woolf, Carson McCullers, Agatha Christie et Raymond Chandler. rendeer
Revenir en haut Aller en bas
jennie
Ville du Nord...


Nombre de messages : 763
Age : 30
Localisation : Chez Moe à lire des romans
Date d'inscription : 12/07/2008

MessageSujet: Re: Plaisirs et dangers de la relecture   Dim 13 Nov 2011 - 12:57

J'aime beaucoup relire aussi. Les livres que j'ai le plus lus ce sont les romans d'Agatha Christie car je suis toujours admirative des enchaînements narratifs qui mènent à la conclusion (parce que les romans d'Agatha que je relis, en général je sais qui est le coupable mais je prête davantage attention à la construction de l'intrigue donc je peux dire que c'est une sorte d'approfondissement).
Après, je pense comme Dulcie pour les livres que j'achète: ceux qui trônent dans ma bibliothèque sont souvent relus. Et puis, souvent quand je relis un livre qui m'a plu, je suis souvent plus attentive à ma lecture que la première fois.
Revenir en haut Aller en bas
Miss Halcombe
Wandering White Soul


Nombre de messages : 3837
Age : 66
Localisation : Bourbonnais
Date d'inscription : 24/06/2007

MessageSujet: Re: Plaisirs et dangers de la relecture   Dim 13 Nov 2011 - 13:00

Bonjour, cat,
En ce qui me concerne, je relis beaucoup et je trouve un plaisir sans pareil à me replonger dans les livres que j'ai aimés. Ce sont comme des amis sûrs et réconfortants que je retrouve à chaque fois. J'aurais même tendance à me limiter à ceux-ci ( car je suis souvent déçue ou déconcertée par la production littéraire actuelle, l'effet de l'âge peut-être Embarassed ) et , pour ne pas me cantonner toujours aux même lectures, je m'oblige à découvrir d'autres auteurs, ce forum m'aidant à élargir mes choix de lecture Very Happy !
Mes champions inconstestés de la relecture sont :

- Le comte de Monte-Cristo , de Dumas
- Sans Famille , d'Hector Malot
- La Mousson, de Louis Bromfield
- Agatha Christie
- Jules Verne

suivis de près par

- Amours d'Oxford et Le Pays du Dauphin vert, d'Elizabeth Goudge
- Rebecca, de Daphné Du Maurier
- Le Seigneurs de Anneaux, de Tolkien
- La Châtelaine de Mont-Mellyn, de Victoria Holt
- Le Docteur Ibrahim, de John Knittel
- Juliane , de Louise Rinser
- L'Héritier et Les Invités de Pâques, de Vita Sackville-West
- Avril enchanté et Elizabeth et son Jardin allemand, d'Elizabeth von Arnim
- La petite Fadette et la Mare au Diable , de George Sand
- Tom Sawyer et Huck Finn, de Mark Twain
- L'Exilée, de Pearl Buck
- Les Clés du Royaume et La Dame aux Oeillets , de Cronin

quelques autres favoris de la relecture ( si ma liste est trop longue, supprime-la ! ) :

- Les romans policiers de Patricia Wentworth, Ngaio Marsh, Exbrayat
- Sherlock Holmes, d'Arthur Conan Doyle
- Ces Dames aux chapeaux verts, de Germaine Acremant
- Jane Eyre, de Charlotte Brontë
- L'Auberge du Sixième Bonheur, d' Alan Burgess
- Köenigsmark, La Châtelaine du Liban et L'Atlantide de Pierre benoît
- la série des Brigitte , de Berthe Bernage
- Les récits de Noël, David Copperfield, Oliver Twist et Les Grandes Espérances , de Dickens
- L'Idiot, de Dostoïevski
- La Puissance et la Gloire, de Grahame Gree

Je remarque que, pour la plupart, ce sont des romans que j'ai découverts et aimés dans ma jeunesse. Parmi mes découvertes plus récentes, il y en aura certainement quelques-uns qui feront l'objet de relecture, mais assez peu finalement.






Dernière édition par Miss Halcombe le Dim 13 Nov 2011 - 14:49, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Zakath Nath
Romancière anglaise


Nombre de messages : 2982
Age : 33
Date d'inscription : 04/11/2007

MessageSujet: Re: Plaisirs et dangers de la relecture   Dim 13 Nov 2011 - 13:40

Je relis, encore et encore, et aussi parce que je peux avoir la mémoire courte.

Certains romans gagnent à être relus. Dans les Harry Potter, par exemple, la première lecture est pleine de découvertes et de surprises qu'on ne ressent pas à la seconde, mais quand on les relit (surtout une fois qu'on relis l'ensemble) on s'aperçoit de tous les indices disséminés, les phrases à double-sens, à quel point tout est bien construit et amené. Si on ne les relis pas, à moins d'avoir une mémoire photographique et tous les petits détails encore en tête, on passe à côté d'un grand plaisir, je trouve. C'est un peu pareil pour Le Trône de Fer de Martin.

Ensuite il y a les livres qui m'ont marqué quand je les ai lu plus jeune et que j'ai hâte de redécouvrir. Quand j'étais au collège, j'avais adoré Le Mystère du Lac de Robert McCammon, que j'avais emprunté à la bibliothèque. Je ne l'ai acheté et relu que récemment et je me suis rendue compte que si certaines scènes ou phrases étaient restés dans ma mémoire, des pans entiers de l'intrigue s'étaient complètement effacés, sans que je puisse expliquer pourquoi certains étaient à ce point restés et pas d'autres. C'est un genre de relecture plus risqué parce qu'on peut toujours revoir ce genre de livres très à la baisse, et ça peut gâcher le souvenir qu'on en a.

Parfois, quand il s'agit d'une saga dont j'ai lu les premiers tomes mais dont j'ai oublié les détails, quand un nouveau tome sort je relis les autres avant pour me rafraîchir la mémoire. Sinon, j'ai peur de ne pas apprécier le nouveau à sa juste valeur en ne cessant de me demander qui est qui et comment il est arrivé là, déjà?

En fait, pour moi un livre dont on aurait fait le tour en une seule fois ne doit pas être très intéressant Laughing ! Mais avec tout ce qu'il y a à lire, c'est parfois dur de se ménager du temps pour une relecture.


_________________
Revenir en haut Aller en bas
http://zakath-nath.joueb.com
clinchamps
Oshaberi Sensei


Nombre de messages : 46783
Age : 73
Localisation : Dans les bois du Fushimi Inari-taïsha
Date d'inscription : 09/01/2007

MessageSujet: Re: Plaisirs et dangers de la relecture   Dim 13 Nov 2011 - 14:24

Je relis, mais pas tout !! Comme Miss Halcomb j'ai relu je ne sais combien de fois mes Dumas et La mousson et c'est vrai que ce sont les lectures de jeunesse que j'aime reprendre assez régulièrement, certaines que je connais presque par cœur, comme les trois mousquetaires ou Cyrano de Bergerac. Quand je les rouvre c'est comme si je retrouvais de vieux amis, des copains avec qui j'ai ri et pleuré, qui me connaissent autant que je les connais (ce qui explique pourquoi je hais certaines adaptations Very Happy )J'ai lu et relu L'auberge du pélerin, la cité des cloches, en général à Noël, parce que leur climat, leur ambiance correspond à mes yeux à ce que cette période de l'année devrait être pour tous (pareil pour certains films, comme chantons sous la pluie ou la vie est belle de capra !! Very Happy )J'anticipe les scènes que j'aime particulièrement, je les attends, je les savour un peu mieux à chaque fois, je remarque des détails nouveaux, qui m'avaient échappé malgré les relectures. D'Artagnan, par exemple, a évolué au fil du temps ou plutôt l'appréciation que j'en avais a changé, ce qu'il a perdu en brillant il l'a gagné en réalité humaine. L'exemple le plus frappant est Jane Eyre. Je l'ai relu plus de dix fois, car je l'ai lu à 12 ans et j'y suis revenue souvent : à chaque fois j'y ai découvert autre chose, comme une succession de voiles qui s'écarteraient, livrant un peu plus sans cacher ce qui était déjà là. Je crois que c'est le signe manifeste du chef d'œuvre authentique !! Very Happy Je ne compte plus non plus mes relectures d'Austen !! Là aussi, il me semble à chaque fois de pénétrer plus au cœur d'un univers familier et pourtant encore riche en découvertes.
j'aime beaucoup ton idée de sondage, Cat, qui m'a donné l'occasion de me poseer la question ! Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
cat47
Master of Thornfield


Nombre de messages : 23541
Age : 59
Localisation : Entre Salève et Léman
Date d'inscription : 28/01/2006

MessageSujet: Re: Plaisirs et dangers de la relecture   Dim 13 Nov 2011 - 17:46

Merci pour vos réponses, les filles. Il me semblait bien que cette auberge était un repère de relecteurs acharnés. lol!

Dulcie a écrit:
Je ne trouve absolument pas que relire est une perte de temps (et encore moins, un 'plaisir interdit' scratch )
J'aurais en fait plutôt dû dire "plaisir coupable", car parfois je me sens coupable de relire un livre alors que tant de découvertes attendent encore dans ma PAL et ma PAL virtuelle. pale

Je ne suis personnellement pas une relectrice assidue, la plupart de mes relectures concernent des livres que j'ai lus étant jeune et dont j'ai oublié les détails. En général je les relis pour me rafraîchir la mémoire en prévision d'une adaptation. Encore faut-il que je les ait appréciés lors de ma première lecture. Quelques exemples récents : Wuthering Heights, S&S, Northanger Abbey, Saga, Une étude en rouge, Le chien des Baskerville, Les Piliers de la Terre et en ce moment, Anna Karénine.

A part cela, il y a une courte liste de livres que j'ai lus plus de deux fois, parce que ce sont ceux que j'ai le plus de plaisir à retrouver. En gros cela correspond à la liste de mes livres préférés, ceux que je peux relire sans jamais me lasser : Jane Eyre, Au risque de se perdre, Rebecca, P&P, Persuasion, Oasis interdites, A Room with a View, liste à laquelle je peux ajouter Vent d'Est, Vent d'Ouest, relu récemment pour le seul plaisir des retrouvailles et que j'aurai sans aucun doute plaisir à relire dans le futur.


A propos de relecture comme plaisir coupable, je suis tombée sur un article amusant dans le Guardian, à ne pas prendre bien sûr au premier degré puisqu'il explique pourquoi toute relecture est un crime. lol!

_________________
http://www.librarything.com/profile/catlamb
There are things so beautiful that they let you not mind that you will grow old and die.

Good angel of Prime Bright Loulou, lycanophila ma non seriosa
Revenir en haut Aller en bas
Keren
Ville du Nord...


Nombre de messages : 754
Age : 26
Date d'inscription : 30/10/2011

MessageSujet: Re: Plaisirs et dangers de la relecture   Dim 13 Nov 2011 - 18:15

Ne sachant, au départ, que trop répondre, j'ai décidé de voter "Relire alors que ma PAL est si haute, non merci" Very Happy
Je m'explique :

Déjà, ma PAL est vraiment vraiment vraiment trop longue, j'ai l'impression de n'avoir aucun temps pour une quelconque relecture.

Ensuite, il me semble que ça pourrait être une question d'âge aussi (bien que j'ai des amis de mon âge qui relisent des livres) puisque je suis dans une phase où j'ai besoin de découvrir tout le temps de choses nouvelles. J'ai soif d'apprendre, de me forger une culture bien à moi et de tester mes goûts en matière de lecture. A la vue de mon inscription sur ce forum : je crois que je me suis bien trouvée au niveau genre littéraire! Laughing

A mon avis, la relecture de livres viendra avec l'âge.
Comme tu le dis si bien Cat47 :
Citation :
Je ne suis personnellement pas une relectrice assidue, la plupart de mes relectures concernent des livres que j'ai lus étant jeune et dont j'ai oublié les détails
Je relirais surement avec un grand plaisir des livres que j'aurais pu dévoré durant ma jeunesse.

Voilà pour un avis pas forcément comme les autres : et c'est tant mieux lol!

Keren sunny
Revenir en haut Aller en bas
http://www.facebook.com/pages/Netherfield-Park/501899876495154
Rosalind
Lady of Damerosehay


Nombre de messages : 7176
Localisation : entre Rohan et Ruatha ...
Date d'inscription : 17/04/2008

MessageSujet: Re: Plaisirs et dangers de la relecture   Lun 14 Nov 2011 - 1:29

Comme Miss Halcombe j'éprouve beaucoup de plaisir à lire et relire certains livres qui me sont des amis très chers. sunny

Lorsque je travaillais et étais fatiguée ou déprimée je trouvais invariablement mon réconfort auprès d'Elizabeth Goudge (l'auberge du pélerin, l'arche dans la tempête, la colline aux gentianes, la cité des cloches...)

Je pouvais aussi rechercher l'évasion avec Tolkien (Bilbo et le Seigneur des anneaux), Anne Mc Caffrey (le cycle de Pern, la trilogie des forces), Marion Zimmer Bradley (la romance de Ténébreuse) et un petit roman de fantasy que j'aime particulièrement Fendragon

Puis j'ai découvert sur le tard Jane Austen et à présent je me délecte à la relire, surtout Persuasion et Orgueil et préjugés. Même chose pour Jane Eyre. Là j'éprouve un plaisir différent, celui d'apprécier un beau style (même si je lis en français et suis tributaire de la traduction), de percevoir des nuances nouvelles, et aussi de comparer avec les adaptations Smile

Gamine, mon livre de chevet était le livre de la jungle, puis j'ai lu et relu Jules Verne, avec une prédilection pour les enfants du Capitaine Grant et l'île mystérieuse. Alexandre Dumas aussi, les trois mousquetaires et surtout le comte de Monte-Cristo.

J'aime également relire des poèmes : Beaudelaire, (Recueillement), Blaise Cendrars (la prose du Transsibérien) et des passages de Cyrano j'ouvre au hasard mais avant de le refermer je relis toujours les dernières lignes et...

Il est vrai que je relis un petit peu moins ces derniers temps, car grâce à l'auberge j'ai découvert une foultitude de livres qui s'entassent sur ma PAL study Toutefois je ne considérerai jamais que relire est une perte de temps Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Fearless
Tea Boy's Counting Lady


Nombre de messages : 3682
Age : 28
Localisation : Entre Camelot, le Hub et Shiz University
Date d'inscription : 16/12/2008

MessageSujet: Re: Plaisirs et dangers de la relecture   Lun 14 Nov 2011 - 9:58

J'ai voté : Je n'entre pas dans les schémas ci-dessus, mais je m'explique.

Je relis oui, mais très rarement. Il n'y a que 2 livres que je relis régulièrement : Ella l'ensorcelée et Persuasion. Parce qu'ils sont courts, qu'ils sont mes préférés et que chaque relecture est comme une nouvelle lecture. La plupart du temps, quand je me mets à les relire c'est que soit j'ai lu trop de romans à la suite et que j'overdose un peu donc je fais une pause; soit parce que je n'arrive pas à me décider parmi tous les autres qui m'attendent. Donc, en attendant de choisir, je me plonge dans un livre que je connais déjà et qui est court (critère important lors de toute relecture pour moi: ne pas passer trop de temps dessus ^^)

A part ça, j'ai lu les Harry Potter plusieurs fois (enfin, à chaque sortie d'un nouveau tome, je relisais les précédents)(j'ai arrêté à la sortie du tome 5 : pour les tomes 6 et 7, j'ai juste relu le précédent, pas le temps, ni l'envie de tout relire) ainsi que Jane Eyre et Orgueil et Préjugés : les deux fois, parce qu'on les étudiait en cours Laughing

Autrement, je ne relis pas du tout. Les journées sont courtes, les PAL sont hautes, et que j'ai une bonne mémoire, donc la relecture, j'évite. Je ne trouve pas que la relecture est une perte de temps, je n'ai pas peur d'être déçue lors d'une relecture, ni rien de tout ça. En fait, la principale raison pour laquelle je relis très rarement c'est le manque de surprise : je sais déjà tout ce qui va se passer, c'est pas drôle Razz Je préfère largement relire quelques passages ici ou là, parce qu'on parle avec quelqu'un et que j'ai oublié un détail, ou simplement parce que c'est un de mes passages préférés Very Happy


Revenir en haut Aller en bas
http://sweet-madness.hautetfort.com
Elizabeth-Bennet
Lady à la rescousse


Nombre de messages : 306
Age : 34
Localisation : Pemberley Manor
Date d'inscription : 02/12/2010

MessageSujet: Re: Plaisirs et dangers de la relecture   Lun 14 Nov 2011 - 11:36

J'ai voté : Je relis, encore et encore !

J'ai toujours été une grande relectrice, même si un peu moins depuis trois ans que ma PAL ne cesse d'augmenter (ce qui ne m'empêche pas d'être en train de relire La Voleuse de livres en ce moment, par exemple ^^).

J'ai tellement relu certains romans que je suis incapable de dire exactement combien de fois : Autant en emporte le vent, Les Hauts de Hurlevent, Orgueil & Préjugés (et les Jane Austen d'une façon générale - celui que j'ai le moins relu c'est MP parce que c'est celui que j'aime le moins ^^), Alice au Pays des Merveilles, Les quatre filles du Dr March, tous les Agatha Christie que j'ai lus minimum deux fois chacun (et plus de dix fois pour certains), etc...ou, plus récent, les Harry Potter.

Ce n'est absolument pas du temps perdu pour moi, parce que chaque relecture permet d'apprendre quelque chose de nouveau sur le roman, même si on pense tout en connaître (j'en ai encore récemment eu la preuve avec la lecture-marathon de Nord & Sud : c'était la troisième fois que je le lisais et pourtant j'y ai découvert des choses nouvelles).


Et puis, si une lecture doit nous apprendre quelque chose, une relecture nous aide-t-elle à approfondir, à mieux comprendre le message, si message il y a? Absolument. J'ai dû lire certains romans plusieurs fois avant de les apprécier à leur juste valeur. Un exemple ? Persuasion. J'avais 12 ans la première fois que je l'ai lu et je ne comprenais absolument pas le personnage d'Anne, je trouvais que c'était une carpette qui se laissait influencer et marcher sur les pieds, elle ne me plaisait pas du tout ! J'ai dû attendre d'avoir passé la vingtaine et d'avoir moi-même vécu certaines choses pour commencer à la comprendre et à l'apprécier. Aujourd'hui, Persuasion est mon 3 ème roman austenien favori, ce qui n'était pas le cas il y a encore quelques années.


Cela permet-il de limiter les risques ? Dans le sens où la relecture est une forme de sécurité, je dirais oui ! Parfois c'est réconfortant de savoir où l'histoire va et ce qui arrive aux personnages.


La relecture donne-t-elle au contraire de une dimension supplémentaire au plaisir de l'imagination et de la découverte en permettant de revivre les circonstance des lectures antérieures (en quelque sorte de faire une retour sur soi-même, comme si on feuilletait un album de photos)? Oui ! Certains romans sont marquants dans une vie de lecteur, les relire est comme passer cette vie de lecteur en revue.


Le risque de la relecture, c'est d'être déçu. Je n'ai encore jamais été déçue par une relecture !


J'aime les livres lus et relus, les miens ne ressemblent plus à rien à force d'avoir été manipulés et trimballés de partout... mais ça me plaît, ça montre qu'ils ont du vécu, qu'on les a aimés Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
http://www.bleue-et-violette.fr
Aislynn
Ready for a strike!


Nombre de messages : 943
Age : 49
Localisation : En mer, sous les étoiles
Date d'inscription : 06/12/2009

MessageSujet: Re: Plaisirs et dangers de la relecture   Lun 14 Nov 2011 - 16:29

J’ai voté pour la première option, car je suis de celles qui relisent et relisent encore. En revanche, je ne me retrouve pas vraiment dans les pistes proposées par l’article No confused ; avant d’essayer de les approfondir, je vais simplement répondre à la question.

En effet, pourquoi relire ? Je répondrais : tout simplement pour le plaisir. Renonce-t-on à manger du chocolat (par exemple) une fois qu’on en a mangé (et aimé, bien sûr) une fois ? Renonce-t-on à ré-écouter une chanson ou un morceau de musique qu’on a apprécié sous prétexte que oui, c’est bon, j’ai entendu ? Etc.
Pour moi, la lecture c’est exactement pareil –pas plus tard que ce week-end, j’ai relu La brute, de Guy des Cars, comme ça, j’en ai eu envie, tout bêtement-

De même que je revois les films que j’aime / ai aimé, de même je relis mes livres. Bien sûr, il ne s’agit pas ici de livres qu’on lit d’un œil en se disant : « moui, pas mal », mais de ceux qu’on aime vraiment. Sauf que je ne garde que ceux que j’aime vraiment et que ça remplit quand même pas mal de rayonnages.

Vous allez me dire qu’il y a certains pavés, voire des séries complètes, qui prennent du temps à lire. Oui, certes, mais quelle importance ? D’autant que pour les œuvres fleuves, il y a un truc génial qui consiste, pour reprendre les termes de Pennac, à « grappiller » : relire seulement un passage.
Ca, c’est ma grande spécialité. Peu importe ce que je suis en train de faire, manger ou faire le ménage, tout à coup je pense à un certain passage dans un certain livre et hop, je laisse tout tomber pour aller le relire.

Je me creuse la cervelle pour essayer de trouver des titres que j’aurais relu plus souvent que les autres, mais c’est difficile. Il va de soi qu’un livre que j’ai depuis très longtemps aura été relu plus souvent qu’un autre plus récent ; donc un peu au jugé : les Harry Potter, peut-être. La fée des grèves et Le loup blanc (Paul Féval) ; Les garennes de Watership Down (Richard Adams) ; Le chant de la sirène (Amanda Quick) ; L’oiseau de soleil et Le dieu fleuve (Wilbur Schmit) ; il y un vieux Barbara Cartland que j’ai depuis mon adolescence et que j’ai relu je ne sais combien de fois, c’est L’épouse apprivoisée. J’ajouterai encore La fourche à loup de Marie Therville (Michelle Clément-Mainard).

Je m’arrête là, je trouve cette liste très hasardeuse scratch scratch

Maintenant, voyons l’article :

Citation :
Revenir encore et toujours aux même livres, comme le suggère un contemporain de Jane Austen, William Hazlitt, vous semble-t-il une bonne idée?

Je ne m’étais jamais posé la question en ces termes. Je ne crois pas que ce soit « une idée », mais simplement le fait d’en avoir envie ou non. Dans les deux cas, il n’y a pas de conséquence autre que la satisfaction personnelle.

Citation :
Cela permet-il de limiter les risques, ainsi que l'évoque le prix Pullitzer Larry McMurtry?
/
Citation :
Le risque de la relecture, c'est d'être déçu. Mais le plus souvent, la relecture d'un livre qui nous a fait du bien (nous a distrait, nous a fait rire, nous a émus) a toute les chances d'avoir le même effet. Austen est citée dans l'article parmi les auteurs souvent relus, est-ce un hasard?

Je dirais que c’est une arme à double tranchant. Déjà, là on ne parle pas d’ouvrages relut plusieurs fois et souvent, mais de lectures très éloignées dans le temps.
Certes, on peut être déçu et se demander ce qu’on avait trouvé de si bien la première fois. Mais l’inverse arrive aussi. Il peut arriver que l’on souhaite relire une œuvre que nous avons mal compris la première fois ou pas trop aimé, pour voir si avec le temps on a toujours la même impression.
Pour en revenir à moi, donc à un exemple concret, j’ai relu cet été Autant en emporte le vent que j’avais détesté à l’adolescence. Je n’ai toujours pas beaucoup aimé mais j’en ai toutefois une toute autre vision aujourd’hui. En fait, l’histoire et les personnages ne me plaisent pas, mais c’est un très bon livre en ce sens qu’il est très travaillé à tous niveaux et bien écrit.


Citation :
La relecture est-elle du temps perdu, un plaisir interdit?

La lecture fait partie des loisirs. Partant de là, on peut considérer qu’on a besoin de loisirs, de rêves, de réflexion, de détente…etc ou non, et donc que la simple lecture est du temps perdu.
Euh, interdit ? Non mais ! lol! ! De quoi je me mêle ? Evil or Very Mad

Citation :
La relecture donne-t-elle au contraire de une dimension supplémentaire au plaisir de l'imagination et de la découverte en permettant de revivre les circonstance des lectures antérieures (en quelque sorte de faire une retour sur soi-même, comme si on feuilletait un album de photos)?

Ah non, pas pour moi. Pas du tout. Quand je relis un livre, je ne me projette pas dans le passé, rien à voir avec un album photo. Je le relis parce que je l’ai aimé, pour retrouver le texte, l’histoire, les personnages, l’ambiance, etc. Et comme je suis bon public, chaque relecture est une nouvelle « première fois ».


Citation :
Et puis, si une lecture doit nous apprendre quelque chose, une relecture nous aide-t-elle à approfondir, à mieux comprendre le message, si message il y a?

Oui, certainement. D’autant que comme on évolue au fil de sa vie, on ne perçoit pas les choses de la même manière.
D’ailleurs, à qui cela n’est-il jamais arrivé, de relire ne serait-ce qu’un roman et de s’arrêter d’un coup, surpris, en se disant : « Ah zut, je n’avais pas compris ça comme ça la première fois ».

Certains livres sont connus pour être « à plusieurs niveaux de lecture » ; je suppose qu’il faut plusieurs lectures pour en exprimer tout le suc, le mieux étant de les relire à des âges différents.
Revenir en haut Aller en bas
Tatiana
Heavenly Voices


Nombre de messages : 8806
Age : 31
Localisation : Quelque part dans l'Angleterre du XIXe...
Date d'inscription : 26/02/2010

MessageSujet: Re: Plaisirs et dangers de la relecture   Lun 14 Nov 2011 - 20:54


J`ai voté pour la dernière option, parce que je ne suis pas une relectrice acharnée, mais je ne considère pas non plus que relire un livre c`est perdre son temps.

Pendant longtemps, j`ai pensé que vu la hauteur de ma PAL, il serait inutile de relire les romans que j`ai aimés. Mais j`ai fait le test avec La Reine Margot de Dumas, et surprise, ma relecture m`a enchantée, je me suis rendue compte que de nombreux passages m`avaient échappés, et surtout j`ai été bien plus sensible à la dimension historique que lors de ma première lecture à l`adolescence. J`ai pris conscience qu`une relecture peut être à la fois instructive et divertissante Smile . Après mon inscription ici, les nombreuses relectures de certaines (ta liste est impressionnante Miss Halcombe) m`ont donné envie d`oublier ma PAL débordante et de consacrer un peu de temps à relire Le vicomte de Bragelonne. Cette expérience m`a ravie, une fois encore je me suis rendue compte que j`avais oublié de nombreux épisodes, romanesques et historiques. J`ai été plus sensible à l`humour de Porthos et à la gravité d`Athos.

Ma récente relecture de Nord et Sud pour la lecture de groupe m`a laissée la même impression : relire permet d`approfondir, on gagne toujours à une relecture. Enfin toujours, je ne suis pas sure parce malgré toute l`admiration que je lui porte, je n`ai pas encore réussi à me décider à relire des Agatha Christie, de peur, justement, d`être déçue parce que je connais le ou les coupables.

J`espère pouvoir consacrer plus de temps aux relectures dans les prochains temps, notamment à celle de Jane Eyre.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
althea
Countess of Dagobah


Nombre de messages : 2324
Age : 55
Date d'inscription : 14/07/2007

MessageSujet: Re: Plaisirs et dangers de la relecture   Sam 19 Nov 2011 - 22:02

J'ai voté moi aussi pour la dernière option : aucune des autres affirmations ne me convient car elles sont toutes trop systématiques .

J'ai quelques livres qui comme l'a si bien écrit Miss Halcombe sont mes "compagnons": je les ai lus et relus et je les relis encore parfois seulement partiellement. Je recherche dans cette relecture comme il est écrit dans l'article le confort rassurant d'avancer en terrain connu. Pour un roman, le fait de connaitre déjà la trame me permet de m'affranchir du souci de l'évolution de l'intrigue et de m'attarder sur d'autres points. Mais il y a aussi surtout un plaisir un peu régressif de lire en "roue libre" par un mélange de lecture et de souvenirs.

Citation :
In reading a book which is an old favorite with me (say the first novel I ever read) I not only have the pleasure of imagination and of a critical relish of the work, but the pleasures of memory added to it. It recalls the same feelings and associations which I had in first reading it, and which I can never have again in any other way. Standard productions of this kind are links on the chains of personal identity. They are landmarks and guides in our journey through life.

Mais les livres que je relis souvent sont peu nombreux : quelques Agatha Christie , Persuasion , Emma et La ronce d'or, un roman de Fantasy que j'aime beaucoup et dans une moindre mesure (en raison de sa longueur..) Le Comte de MonteChristo .

Sinon , je relis assez peu, parce que j'aime le plaisir de la découverte et je n'ai pas le temps de lire tout ce que je voudrais lire ! Laughing

Revenir en haut Aller en bas
Accalia
Enfolded in Adoring Gaze


Nombre de messages : 3275
Age : 26
Localisation : pas loin...
Date d'inscription : 29/04/2008

MessageSujet: Re: Plaisirs et dangers de la relecture   Dim 20 Nov 2011 - 10:43

Je relis avec plaisir mes livres préférés ou seulement des livres que j'ai beaucoup aimés. Pourtant pour les livres ce n'est pas un prblème de mémoire (je n'ai pas de mémoire sauf pour les livres et les films, parce que j'y repense tellement souvent dans ma tête Very Happy )

Je relis aussi quand je suis trop fatiguée pour lire autre chose: après mon concours, j'étais tellement essorée par le stress que je n'arrivais pas à lire de nouveaux livres. Donc je suis restée une semaine au lit et je me suis refais tous les Jane Austen. J'en ai un super souvenir, c'était calme, tranquille, tout le monde finit avec qui il doit finir et j'avais du thé à volonté.

Je relis parce que cela me permet de ne pas stresser : je vis intensivement les romans (une fois j'étais tellement furieuse contre un livre que je l'ai lancé contre le mur c'était un des rois maudits
Spoiler:
 
.
Alors pour la relecture, je sais ce qui se passe et je peux lire tranquillement.

Et puis le plaisir de relire des passages qui m'ont plu!
Relire des passages de Jane Eyre, approfondir ma lecture (me concentrer sur d'autres personnages que les principaux, comme quand j'ai relu Autant en emporte le vent et que je me suis focalisée sur Ashley et Mélanie), sourire d'avance quand j'arrive aux beaux passages, analyser le comment du pourquoi, découvrir des passages que dans la première lecture on avait pas compris...

Je relisais bien plus quand j'étais petite.
Il y avait une période ou je connaissais par coeur des passages entier d'Harry Potter (en même temps Harry Potter je crois que pour ma génération c'est hors catégorie), cela a un côté rassurant.
Maintenant j'ai une PAL de plus de 200 livres, j'ai donc des périodes de relectures...j'attends jusqu'à ce que je n'en puisse plus, mais souvent quand je relis, je survole les passages qui ne m'interressent pas trop. J'en viens à l'essentiel.
Quand je vois un film adapté d'un livre que j'ai lu, là aussi cela me démange.

Revenir en haut Aller en bas
zlabyab
Demande enflammée


Nombre de messages : 395
Age : 21
Localisation : Vers l'infini et l'au delà!
Date d'inscription : 14/07/2010

MessageSujet: Re: Plaisirs et dangers de la relecture   Dim 20 Nov 2011 - 14:16

J'ai voté "je relis, encore et encore" bien que je sois pas totalement fidèle non plus à cette réponse là. J'adore relire des livres pour retrouver une ambiance. Selon mon humeur je me dis "tiens, j'ai envie de relire autant en emporte le temps" ou "orgueil et préjugés", ou "a l'est d'eden". Si j'ai besoin de réconfort, je me replonge dans des livres comme Harry Potter qui ont bercé toute mon enfance (j'ai du relire les quatres premiers tomes plus d'une dizaine de fois, à l'époque je les lisais en boucle) mais c'est plus histoire de me replonger dans l'ambiance que de me remémorer l'histoire, de toute façon j'ai une très bonne mémoire. Du coup, ça plus le fait que ma PAL est toujours très importante aussi, je relis plutôt des chapitres, des passages, et rarement le livre en entier
Revenir en haut Aller en bas
cat47
Master of Thornfield


Nombre de messages : 23541
Age : 59
Localisation : Entre Salève et Léman
Date d'inscription : 28/01/2006

MessageSujet: Re: Plaisirs et dangers de la relecture   Dim 4 Déc 2011 - 13:12

Merci pour toutes ces réponses. Je m'en doutais, nous avons pas mal de relecteurs acharnés sur ce forum. lol!

Certains écrivains font aussi partie de cette catégorie. On en parle par exemple dans cet article (en anglais malheureusement). Arrow

Un peu HS, on peut y lire que Stephen King n'a jamais lu un seul mot de Jane Austen. affraid lol!


_________________
http://www.librarything.com/profile/catlamb
There are things so beautiful that they let you not mind that you will grow old and die.

Good angel of Prime Bright Loulou, lycanophila ma non seriosa
Revenir en haut Aller en bas
Pandora Black
Lady Gunslinger of Gilead


Nombre de messages : 7166
Age : 35
Localisation : Dans le Tardis, entre Westeros, Arrakis et Giléad
Date d'inscription : 26/06/2008

MessageSujet: Re: Plaisirs et dangers de la relecture   Dim 4 Déc 2011 - 13:43

Il ne peut pas être totalement parfait I love you Razz (sur ce je sors, parce que je dois répondre sérieusement à ce sujet mais si je ne veux pas le faire en 2 lignes faut que je réfléchisse un peu )

_________________
Library Thing - Listography - Tumblr - Goodreads

"Captain Cogitation" | CEO of Black Corporation | Commander of the Kraken (and other big bad ass monsters)
N°1 loyal subject of the One and Only Queen Margaret
Revenir en haut Aller en bas
cat47
Master of Thornfield


Nombre de messages : 23541
Age : 59
Localisation : Entre Salève et Léman
Date d'inscription : 28/01/2006

MessageSujet: Re: Plaisirs et dangers de la relecture   Dim 4 Déc 2011 - 16:42

Je me disais bien que j'aurais des chances de t'attirer ici en parlant de King, ma douce. lol!

Impatiente de connaître ce qui te motive à replonger. Car tu es bien toi aussi une relectrice acharnée, non? Very Happy

Encore un petit HS pour dire que j'adore ton look et sa petite touche de politiquement incorrect.

_________________
http://www.librarything.com/profile/catlamb
There are things so beautiful that they let you not mind that you will grow old and die.

Good angel of Prime Bright Loulou, lycanophila ma non seriosa
Revenir en haut Aller en bas
Pandora Black
Lady Gunslinger of Gilead


Nombre de messages : 7166
Age : 35
Localisation : Dans le Tardis, entre Westeros, Arrakis et Giléad
Date d'inscription : 26/06/2008

MessageSujet: Re: Plaisirs et dangers de la relecture   Dim 4 Déc 2011 - 19:15

Je suis terriblement prévisible Laughing (et merciii c'est dommage qu'on voit pas forcément bien l'autre côté du t-shirt, c'est "ask for your free sample" Rolling Eyes Laughing )

Et donc oui je suis effectivement dans la catégorie des gens qui relisent certains bouquins régulièrement, et sans aucun remord ^^

Je lis pour le plaisir, je fonctionne à l'envie, voire même plutôt par pulsions. J'achète pas mal (parce que les bibliothèques c'est bien mais c'est horrible, il faut RENDRE le livre après affraid ), j'ai une pàl plutôt conséquente, et en plus des fois, des bouquins on m'en prête (même réflexion qu'au dessus, sauf que les gens qui me les prêtent savent qu'ils ne reverront pas leur bouquin dans un délai de 3 semaines, alors ça va).

Et je relis quand même, parce que des fois j'en ai envie, et que surtout, moi, je ne sais pas grapiller Rolling Eyes il est possible que j'aie des passages préférés dans des bouquins, mais je ne peux pas simplement me contenter de relire ces passages là, ou alors vite fait, avant de reprendre résolument le bouquin au début pour tout relire. Je ne sais pas me contenter de petits bouts, pour moi c'est un tout ^^

J'ai une assez bonne mémoire, mais des fois quand il s'agit de longues séries, je relis les premiers tomes parce que j'ai quand même forcément oublié des détails (et que j'aime pas oublier des détails).

Ça m'arrive aussi de retourner vers un bouquin déjà lu parce que quelque chose m'y fera repenser, que ça fait longtemps que je ne l'ai pas lu et que je veux voir ce que j'en pense aujourd'hui.

Ça peut être aussi parce qu'il s'agit de bouquins que j'ai lus très rapidement, et que je me dis que je suis certainement passée à côté de certaines choses, ou que je les percevrais autrement plusieurs années après (le premier qui me vient ce serait Mrs Dalloway, que je suis persuadée de relire le jour où ça me prendra).

Et puis le plus souvent je relis parce que j'ai besoin de ressentir certaines choses précises, et que je sais parfaitement dans quel livre je vais les trouver. Ça peut aller de l'envie de me vider la tête à celle de lire un truc qui me fera rire à lire quelque chose qui me permettra de verser tranquillement un ou deux litres de larmes (et des fois paradoxalement ça fait un bien fou).

Ce n'est pas une question de "sécurité" dans le sens où je me dirais "ça je connais, je ne serais pas déçue", parce que d'une je suis assez rarement déçue en fait Laughing (j'ai un assez bon radar au final, même si des fois ça m'arrive de reposer un bouquin en me disant mouais bof, si ça ne me plait vraiment pas, j'abandonne même si je n'aime pas ça) et de deux j'ai pas peur de me lancer au hasard (pulsions pulsions ^^) (et je n'ai pas peur d'être non plus déçue par une relecture, puisque j'ai donc très bon goût n'est-ce pas).

C'est plutôt qu'à certains moments comme je disais, pour des raisons X ou Y je vais avoir besoin d'une chose précise et que si je sais que je peux la trouver quelque part, je vois pas pourquoi j'en profiterai pas. C'est un peu comme un doudou en fait scratch

Je ne me vois pas non plus ne relire que les mêmes livres. Mais quand j'ai envie d'une relecture ben je relis, et je ne culpabilise pas par rapport à ma pàl parce que je me dis que je finirai bien par y venir un jour (je sens mes 2 tomes de Guerre et Paix qui frétillent à cette idée, ça fait depuis fin 2006 qu'ils attendent que je les ouvre, pourtant quand je les ai achetés j'étais sûre de les lire très vite Laughing ).

Dans mes relectures favorites, sans trop de surprise de la littérature de genre : le doudou par excellence ce serait la Belgariade et la Mallorée d'Eddings (parce que des fois les gens ça craint, la vie ça craint, et y a tout qui craint, mais là les gentils ils sont gentils et les méchants ils sont méchants et les gentils ils gagnent à la fin Laughing ), la Tapisserie de Fionavar de Guy Gavriel Kay (ça c'est quand je veux être sûre de pleurer à intervalles réguliers à partir du tome 2 jusqu'à la fin du 3 Laughing ) (mais c'est beauuuuuuuuuuuuu I love you ), les Peabody d'Elizabeth Peters. De manière peut-être plus surprenante, Une veuve de papier d'Irving.
De bons présages est un indispensable en cas de moral particulièrement en berne ^^

_________________
Library Thing - Listography - Tumblr - Goodreads

"Captain Cogitation" | CEO of Black Corporation | Commander of the Kraken (and other big bad ass monsters)
N°1 loyal subject of the One and Only Queen Margaret
Revenir en haut Aller en bas
clinchamps
Oshaberi Sensei


Nombre de messages : 46783
Age : 73
Localisation : Dans les bois du Fushimi Inari-taïsha
Date d'inscription : 09/01/2007

MessageSujet: Re: Plaisirs et dangers de la relecture   Dim 4 Déc 2011 - 19:26

Pando j'adore ton post de bout en bout !!! Je sais que ce n'est pas constructif mais c'est si agréable de voir écrit clairement et noir sur blanc ce qui tournoie, mollement dans l'esprit et qu'on n'est pas capable d'énoncer clairement !!! cheers cheers cheers
Revenir en haut Aller en bas
cat47
Master of Thornfield


Nombre de messages : 23541
Age : 59
Localisation : Entre Salève et Léman
Date d'inscription : 28/01/2006

MessageSujet: Re: Plaisirs et dangers de la relecture   Dim 4 Déc 2011 - 19:30




_________________
http://www.librarything.com/profile/catlamb
There are things so beautiful that they let you not mind that you will grow old and die.

Good angel of Prime Bright Loulou, lycanophila ma non seriosa
Revenir en haut Aller en bas
Athéna
Sparkling Spirit !


Nombre de messages : 2298
Age : 23
Localisation : Perdue entre Thornfield Hall et Busan, en route vers l'Acropole.
Date d'inscription : 29/09/2011

MessageSujet: Re: Plaisirs et dangers de la relecture   Ven 9 Déc 2011 - 16:58

Je suis une terrible relectrice compulsive. Tout y passe, tous les styles.

Le pire du pire, c'est Harry Potter. J'ai commencé la saga lorsque j'étais en CE2, et il faut dire qu'il est indispensable de tout relire plus tard, car à cet âge là, on oublie forcément des choses. Je déteste oublier, et surtout, j'adore re-découvrir. De plus, je relisais tous les tomes avant la sortie de chaque nouveau tome et de chaque film. Sans compter mes crises, c'est à dire la relecture de tous les tomes à disposition en une semaine, ce qui est un besoin tous les 6 mois. Si je prends par exemple le tome 1, j'ai du le relire au moins une vingtaine de fois.... et sans aucune culpabilité. Idem pour les suivants ! Razz

Pour me vider la tête aussi, la relecture de mes innombrables Agatha Christie, Meg Cabot ou Sophie Kinsella. Relativement courts, légers, audacieux... Rien de tel qu'un petit policier connu par coeur ou de passages burlesques de la chick lit. Je ne les compte plus.

Quand tout va mal, la relecture de nos auteurs victoriens et de Stephen King. Dans le résumé de mon édition de P&P, il est dit que Benjamin Disraeli l'aurait lu 19 fois. C'est un rigolo à côté de moi. Idem pour Jane Eyre. Dickens, Gaskell, les Brontë, et toutes les oeuvres de Jane Austen sont toujours bons à prendre, et je ne regrette jamais de les relire sans modération.

Je ne grapille que pour un seul roman, c'est Jane Eyre. La plupart du temps je le lis en entier, mais il est vrai que lorsque j'en ai le temps, avant d'aller en cours ou en bronzant à la plage, relire mes passages préférés est extraordinaire. Sortir des passages tristounet ou mystérieux, et admirer Rochester sorti de tout ce contexte, c'est génial !
Revenir en haut Aller en bas
norav
Northern Breath


Nombre de messages : 4962
Age : 40
Date d'inscription : 29/03/2007

MessageSujet: Re: Plaisirs et dangers de la relecture   Sam 10 Déc 2011 - 11:36

J'ai voté la dernière proposition.

En fait, je ne suis pas une relectrice assidue. Il y a certains livres que je relis plusieurs fois (du style les Harry Potter que j'ai tous relu avant la sortie du tome suivant) mais d'autres que pourtant j'adore mais que je ne veux pas relire par peur d'être déçue.

Pour citer un exemple, le meilleur des mondes d'Aldous Huxley, j'ai adoré ce livre quand j'étais adolescente. Je l'ai racheté, il y a 2 ans mais depuis, je fais un blocage. Ce livre m'a laissé un tel souvenir que je n'ai pas envie de tout gâcher en le relisant.

En y réfléchissant, les livres que j'aime énormément mais que je ne veux pas relire font tous partis de mes lectures d'adolescente. C'est dû au fait que j'ai relu, il y a 2 ou 3 ans, "la nuit des enfants rois de Bernard" que j'avais adoré et à la fin de ma relecture, je me suis demandée pourquoi j'en avais gardé pendant tant d'années un souvenir si fort alors que suite à ma relecture, je trouvais le livre bien mais pas de quoi en garder un tel souvenir.

Depuis, j'évite de relire ces livres préférant leur garder la magie qu'ils m'avaient apporté à l'époque.


Dernière édition par norav le Sam 10 Déc 2011 - 15:53, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Plaisirs et dangers de la relecture   Aujourd'hui à 4:54

Revenir en haut Aller en bas
 
Plaisirs et dangers de la relecture
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Plaisirs et dangers de la relecture
» [Follett, Ken] La nuit de tous les dangers
» [Hamilton, Laurell K.] Anita Blake, tueuse de vampires - Tome 1: Plaisirs Coupables
» Les plaisirs du PSP
» Bleach 443 - Dirty Boots Dangers

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Inn at Lambton :: Do you read, Mr Darcy? :: Le plaisir de la lecture-
Sauter vers: