Une auberge pour les admirateurs de Jane Austen, et bien plus encore...
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

 Biographies, autobiographies, mémoires...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Zakath Nath
Romancière anglaise


Nombre de messages : 2980
Age : 33
Date d'inscription : 04/11/2007

MessageSujet: Biographies, autobiographies, mémoires...   Sam 3 Sep 2011 - 10:37



BIOGRRRAPHIIIIIE!


Comme il n'y a pas que les romans et les pièces de théâtre dans la vie, je pensais qu'il serait judicieux (si ça n'a pas déjà été fait, mais je n'ai pas trouvé) d'ouvrir un sujet sur les (auto)biographies. Certains piliers de l'auberge comme Austen ou les sœurs Brontë ont des sujets là-dessus dans leur section, mais des tas de gens ont eu une vie valant la peine d'être racontée, pas forcément des écrivains, d'ailleurs, et il faut bien avouer qu'on ne sait pas toujours quoi lire et quoi éviter.

D'abord, petit topo sur les personnalités qui ont déjà un sujet sur leur bio (n'hésitez pas à me signaler les oublis):

Jane Austen:

Biographies de Jane Austen: Arrow
Jane Austen, une biographie pour jeune public: Arrow
Biographie rédigée par James-Edward Austen-Leigh: Arrow

Les Brontë:

Biographie des sœurs par Elizabeth Gaskell
: Arrow
Biographie d'Emily Brontë: Arrow
Biographies des sœurs Brontë et cie: Arrow

Elizabeth Gaskell:

Biographie(s): Arrow

Charles Dickens:

Sa biographie par Marie-Aude Murail: Arrow
Charles Dickens, A Life de Claire Tomalin: Arrow

Louisa May-Alcott:

Louisa May-Alcott, biographies et analyses: Arrow

E.M Forster:

E.M. Forster et son monde: Arrow

Les sœurs Mitford:

Les sœurs Mitford: oeuvres et biographies:

Arrow

Georgiana, duchesse du Devonshire:
The Duchess (le film et le livre d'Amanda Foreman): Arrow

EDIT cat47 : l'ancien topic intitulé "Le genre biographique" se trouve ici. Arrow



Voilà, voilà...

Maintenant j'inaugure en beauté avec ceci:


Amazing Grace, William Wilberforce and the heroic campaign to end slavery. On a beaucoup parlé du film du même nom sur le même sujet dans le sujet consacré à Rufus Sewell (entre autres car c'est un vivier à Lambtonniens de luxe) mais une biographie du même nom a paru à la même époque (bicentenaire de l'abolition de la traite des esclaves). Je croyais d'ailleurs que le film était basé sur cette biographie mais visiblement elle n'est pas créditée au générique.

Bon, globalement, j'ai un sentiment assez négatif sur ce livre. Il n'y a pas que des défauts, déjà, à la base, le personnage et l'époque sont intéressants, c'est facile à lire, pas trop long, avec des anecdotes amusantes, bref, c'est assez léger mais instructif en même temps.

Là où ça se gâte, c'est que l'auteur est un évangéliste convaincu et on a souvent l'impression que Wilberforce, lui-même fervent religieux, est surtout un prétexte pour prêcher pour sa paroisse et convaincre les gens que sa religion est la meilleure du monde car elle seule permet de changer le monde positivement comme Wilber l'a fait. Wilberforce était un homme profondément religieux, qui a eu comme une révélation alors qu'il avait une vingtaine d'années. On ne peut ignorer cet élément important car il fait partie intégrante du personnage et explique en grande partie son engagement. Mais Metaxas semble partir du principe que le christianisme est la solution à tout, ce qui finit par faire grincer des dents, surtout quand il le compare aux religions orientales "karmiques", qui laisseraient crever les pauvres parce que c'est leur destin Rolling Eyes .

L'analyse est donc très orientée, et reste superficielle. L'auteur se montre très dur avec Charles James Fox, ne se privant pas pour rappeler qu'il était de mœurs dissolues, et gros, tout comme son pote le vilain Prince de Galles, alors que le personnage ne se limitait pas à ça. Il lui reconnait tout de même des talents d'orateurs (difficile à nier), et lui accorde un paragraphe où pour une fois il n'a pas le mauvais rôle quand il prend la parole à la Chambre des Communes pour l'abolition de l'esclavage. De plus, Metaxas est par moment plus occupé à faire de l'esprit qu'à expliquer en profondeur les tenants et aboutissants: il qualifie la coalition North-Fox de contre nature et lance des piques spirituelles, mais quelqu'un qui ne connait pas trop la période, en attendant, a du mal à voir en quoi, politiquement, c'était une telle abomination.

Aussi pénible, sa tentative d'expliquer pourquoi le brave peuple anglo-saxon fermait les yeux sur le commerce d'esclaves: ils savaient que ça existait, évidemment, mais n'étaient pas témoins de ses horreurs, qui se déroulaient, loin, en Afrique, en mer, et dans les colonies. Certes, il y en avait qui ne s'en souciait pas jusqu'à ce qu'on leur mette leur nez dedans, mais comme Metaxas décrit aussi longuement la dureté de l'époque, notamment à quel point ce même peuple se repaissait d'exécution publique et de tortures envers les animaux. La simple ignorance ne tient pas vraiment la route. Et cela rend d'autant plus énervant le passage où, quand Wilberforce se bat pour permettre l'évangélisation des gens aux Indes, Metaxas décrit la société indienne comme profondément sexiste et raciste. Certes, en Angleterre le satî n'avait pas cours, mais ce n'est pas parce que les choses étaient encore pire ailleurs que la pilule est facile à avaler.

On pourrait continuer longtemps sur tout ce qui rend dispensable cette biographie (ou hagiographie, car aucun superlatif ne nous est épargné à l'égard de Wilberforce, qui a pour seuls défauts ceux de ses qualités et d'avoir fait la nouba quand il était étudiant. Aucun superlatif ne nous est épargné, la société de la fin du XVIIIe était horriblement dure et corrompue mais heureusement, il a réformé tout ça et l'ère victorienne était bien meilleure et humaine grâce à lui. J'exagère à peine).

Le film, même s'il est produit par Walden Media comme les Narnia et appuie sur l'aspect chrétien de l'engagement de Wilberforce m'a semblé faire beaucoup moins de prosélytisme mais le livre est souvent très agaçant. J'ai acheté une autre biographie de Wilberforce par William Hague donc je verrais si cette dernière est plus recommandable.

_________________


Dernière édition par Zakath Nath le Sam 3 Déc 2011 - 20:41, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://zakath-nath.joueb.com
jennie
Ville du Nord...


Nombre de messages : 760
Age : 30
Localisation : Chez Moe à lire des romans
Date d'inscription : 12/07/2008

MessageSujet: Re: Biographies, autobiographies, mémoires...   Sam 3 Sep 2011 - 11:24

J'ai trouvé dans le coin "Auteurs divers" un topic intitulé "Le genre biographique". Quelques biographies y ont été commentées.
Revenir en haut Aller en bas
Zakath Nath
Romancière anglaise


Nombre de messages : 2980
Age : 33
Date d'inscription : 04/11/2007

MessageSujet: Re: Biographies, autobiographies, mémoires...   Sam 3 Sep 2011 - 13:10

Arghh... Évidemment en tapant biographies dans le moteur de recherche, je suis passée à côté.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
http://zakath-nath.joueb.com
serendipity
Aurora Borealis Chaser


Nombre de messages : 8055
Date d'inscription : 31/05/2007

MessageSujet: Re: Biographies, autobiographies, mémoires...   Sam 3 Sep 2011 - 13:44

Merci ZN pour l'ouverture de ce topic cheers
Je ne sais pas quelle sera la décision des modératrices (fusionner ou ne pas fusionner les 2 topics) mais quoi qu'il en soit il faudra renommer le topic intitulé "le genre biographique" car comme toi je m'y suis souvent cassée les dents pour le retrouver Wink
Revenir en haut Aller en bas
cat47
Master of Thornfield


Nombre de messages : 23541
Age : 59
Localisation : Entre Salève et Léman
Date d'inscription : 28/01/2006

MessageSujet: Re: Biographies, autobiographies, mémoires...   Jeu 8 Sep 2011 - 16:58

Merci pour la création de ce topic, Zakath Nath! cheers Comme l'ont noté Jennie et Serendipity, nous avions déjà évoqué quelques titres qui pourraient figurer ici et la meilleur solution serait peut-être que je fusionne. scratch MAIS... je trouve qu'il serait dommage de ne pas avoir ton post en ouverture de topic, et ce d'autant plus que tu as pris la peine de faire une récapitulation de ce qui existe déjà sur les divers sous-forums. En plus, il est plus logique d'avoir placé le topic dans ce sous-forum plutôt que dans Auteurs divers, puisqu'il ne se limite pas à une langue ou une période donnée. Je vais donc verrouiller l'autre topic, tout en ajoutant un lien qui y conduit dans ton post. Ainsi nous auront une récapitulation très complète. sunny

Merci aussi pour ton commentaire détaillé sur le livre d'Erci Metaxas.. Grâce à toi, je sais que je ne vais pas perdre de temps avec cette biographie. J'attendrai par contre avec impatience ton avis sur le livre de William Hague. sunny

_________________
http://www.librarything.com/profile/catlamb
There are things so beautiful that they let you not mind that you will grow old and die.

Good angel of Prime Bright Loulou, lycanophila ma non seriosa
Revenir en haut Aller en bas
Zakath Nath
Romancière anglaise


Nombre de messages : 2980
Age : 33
Date d'inscription : 04/11/2007

MessageSujet: Re: Biographies, autobiographies, mémoires...   Sam 10 Sep 2011 - 21:14

Merci pour avoir réorganisé tout cela Very Happy !


Citation :
Merci aussi pour ton commentaire détaillé sur le livre d'Erci Metaxas.. Grâce à toi, je sais que je ne vais pas perdre de temps avec cette biographie. J'attendrai par contre avec impatience ton avis sur le livre de William Hague.

Je t'en prie! Par contre il faudra patienter un peu, je vais d'abord m'attaquer à la bio de Pitt, histoire de varier un petit peu.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
http://zakath-nath.joueb.com
cat47
Master of Thornfield


Nombre de messages : 23541
Age : 59
Localisation : Entre Salève et Léman
Date d'inscription : 28/01/2006

MessageSujet: Re: Biographies, autobiographies, mémoires...   Dim 11 Sep 2011 - 16:03

Je me réjouis de lire ton avis sur celle-ci également. cheers sunny

_________________
http://www.librarything.com/profile/catlamb
There are things so beautiful that they let you not mind that you will grow old and die.

Good angel of Prime Bright Loulou, lycanophila ma non seriosa
Revenir en haut Aller en bas
Tatiana
Heavenly Voices


Nombre de messages : 8781
Age : 31
Localisation : Quelque part dans l'Angleterre du XIXe...
Date d'inscription : 26/02/2010

MessageSujet: Re: Biographies, autobiographies, mémoires...   Dim 11 Sep 2011 - 20:53


Merci pour ce beau récapitulatif des biographies des auteurs, Zakath Nath. J'aime beaucoup ce genre littéraire et ce genre de synthèse est très utile quand on cherche à en savoir plus sur l'un ou l'autre auteur.

J'ai lu ton avis sur la biographie de Wilberforce avec beaucoup d'intérêt. Je me laisserai sûrement tenter un jour, parce que le film m'a fait découvrir cet homme si courageux et déterminé dont j'aimerais bien approfondir l'existence.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Zakath Nath
Romancière anglaise


Nombre de messages : 2980
Age : 33
Date d'inscription : 04/11/2007

MessageSujet: Re: Biographies, autobiographies, mémoires...   Ven 30 Sep 2011 - 8:47

J'ai fini la biographie de Pitt hier soir Very Happy .



(Le nom de l'auteur est plus gros que le titre, mais n'ayez pas peur).

Donc, William Pitt dit le Jeune pour le différencier de son père, est né en 1759 et moins de vingt-cinq ans après, le voilà Premier ministre, ou l'équivalent à l'époque, Premier Lord du Trésor.

J'ai pris énormément de plaisir à lire cette biographie. La période est déjà passionnante: fin de la guerre d'indépendance, crise de la régence, Révolution Française, puis une partie des Guerres napoléoniennes. Le bonhomme est assez intrigant et pas forcément facile à cerner: un des plus grands orateurs de son époques, mais extrèmement timide, capable de redresser l'économie du pays ruiné par la guerre mais pas fichu de s'occuper de ses propres affaires...

J'ai trouvé que Hague arrivait très bien à dépeindre le milieu dans lequel il a grandi, la façon dont il a pu arriver si vite au pouvoir (pas une simple question de précocité), etc. On se sort assez bien des méandres de la politique de l'époque (bon, ne me demandez pas de vous expliquer le système des bourgs pourris, je comprends toujours sur le coup mais ensuite...).

J'ai un peu moins apprécié la deuxième moitié, non quelle soit moins bonne mais Pitt s'en sort quand même moins bien en période de guerre qu'en période de paix, et on a souvent l'impression que ça pédale dans la choucroute mais ça reste très intéressant.

Si je devais faire deux reproches, ce serait d'abord que j'aurais aimé que Hague creuse un peu plus certains des personnages que côtoie Pitt, même s'il dit l'essentiel pour qu'on comprenne leur façon d'agir et qu'il ne voulait sans doute pas partir dans des digressions. Mais tout ce beau monde a l'air tellement intéressant que c'est un peu frustrant. J'ai également trouvé qu'il passait un peu vite sur toutes les mesures répressives de Pitt pour éviter la "contagion" de la Révolution française (notamment la suspension de l'habeas corpus). Non que Hague les ignore et il y revient sur la fin, mais j'ai trouvé qu'il analysait plus en profondeur d'autres mesures.

Comme Hague est un politicien qui s'est fait remarquer par sa précocité, on comprend pourquoi Pitt l'a intéressé, et j'avais un peu peur que ça tombe un peu trop dans l'agiographie, mais Hague n'hésite généralement pas à pointer du doigt les ratages et tire un bilan assez contrasté de la carrière de Pitt.

Il existe d'autres bios de Pitt le Jeune en plusieurs volumes, qui doivent donc être beaucoup plus détaillées, mais je pense que ce livre-là est une bonne synthèse, bref, je recommande.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
http://zakath-nath.joueb.com
Tatiana
Heavenly Voices


Nombre de messages : 8781
Age : 31
Localisation : Quelque part dans l'Angleterre du XIXe...
Date d'inscription : 26/02/2010

MessageSujet: Re: Biographies, autobiographies, mémoires...   Sam 1 Oct 2011 - 11:55


Eh bien tu sais comment donner envie de se plonger dans une biographie d'un personnage emblématique . Je le connais très peu, je l'ai juste vu dans l'un ou l'autre film, d'où mon intérêt.

Le côté synthèse m'attire particulièrement, parce que je ne suis pas sûre de vouloir m'aventurer dans un ouvrage trop complexe sur une période historique déjà très dense.


_________________
Revenir en haut Aller en bas
cat47
Master of Thornfield


Nombre de messages : 23541
Age : 59
Localisation : Entre Salève et Léman
Date d'inscription : 28/01/2006

MessageSujet: Re: Biographies, autobiographies, mémoires...   Sam 1 Oct 2011 - 12:58

Je plussoie complètement Tatiana. Je vais sans aucun doute craquer un de ces jours. Very Happy

_________________
http://www.librarything.com/profile/catlamb
There are things so beautiful that they let you not mind that you will grow old and die.

Good angel of Prime Bright Loulou, lycanophila ma non seriosa
Revenir en haut Aller en bas
Zakath Nath
Romancière anglaise


Nombre de messages : 2980
Age : 33
Date d'inscription : 04/11/2007

MessageSujet: Re: Biographies, autobiographies, mémoires...   Jeu 27 Oct 2011 - 21:52

Mais oui, laissez-vous tenter Smile !

J'ai fini la bio de Wilberforce, qui est nettement meilleure que celle de Metaxas (bon, c'était pas difficile):

Donc, William Wilferforce, The Life of the Great Anti-Slave Trade Campaigner:

Après avoir lu la bio de William Pitt le Jeune par le même auteur, je craignais un peu que celle-ci ait un côté un peu redondant, puisque les deux personnages, très proches, ont été souvent mêlé aux mêmes événements pendant une vingtaine d'années. Finalement (et après avoir quand même intercalé quelques lectures entre les deux ouvrages) ce n'est pas le cas. Si Hague se voit expliquer par moment un peu les mêmes choses, le livre n'étant pas destiné à des gens ayant déjà lu sa précédente biographie, il ne met pas forcément l'accent sur les mêmes éléments, Pitt et Wilberforce ayant une personnalité et un parcours assez différents.

L'auteur se concentre par exemple beaucoup sur la conversion et l'importance de la religion chez Wilberforce, car c'est un tournant dans la vie de ce dernier et une motivation pour une bonne part de ses actions, que ce soit son combat pour l'abolition ou sa position beaucoup plus conservatrice sur d'autres sujets. Contrairement à un Eric Metaxas qui semblait absolument tenir à convaincre ses lecteurs que la foi de Saint Wilber était la meilleure chose au monde et a quasiment à elle seule changé le monde, Hague ne fait absolument pas de prosélytisme, quand bien même on peut percevoir son admiration pour son sujet et qu'il tient à expliquer ou justifier une bonne part des décisions parfois discutables de Wilberforce. Mais comme avec Pitt, malgré cette admiration, il ne donne pas l'impression non plus de regarder son sujet à travers des lunettes roses.

Si le livre n'est donc pas redondant par rapport à William Pitt The Younger, il y a tout de même un petit côté répétitif. Je ne sais pas si c'est tellement dû à l'auteur qu'au fait que Wilberforce avait l'air de passer régulièrement par le même genre d'épisodes: notamment le fait de lister ses défauts et de s'auto-flageller (au sens figuré) parce qu'il était trop ceci ou pas assez cela. Un des traits que j'ai trouvé le plus remarquable chez le bonhomme (en dehors de sa persévérance dans son combat) c'est que visiblement, même s'il prenait la religion très au sérieux, souhaitait que tout le monde se convertisse et pouvait être très prude (le théâtre et la loterie c'est maaaaal) il arrivait quand même à ne pas être un insupportable moralisateur pour son entourage immédiat, y compris ceux qui ne partageaient pas ses opinions, et a en fait su toujours être une compagnie très plaisante.

Comme dans la biographie de Pitt, je regrette que Hague ne creuse pas assez certains personnages que côtoie Wilberforce (j'aurais voulu en savoir davantage sur les différents membres de la bande de Clapham par exemple). C'est sans doute lié au CV de William Hague mais il semble nettement plus à l'aise et/ou intéressé par la description des manœuvres politique et l'analyse des discours et prises de position des intervenants que par leur vie personnelle. Quoiqu'il en soit, c'est une biographie qui encore une fois semble assez complète et est facile d'accès.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
http://zakath-nath.joueb.com
cat47
Master of Thornfield


Nombre de messages : 23541
Age : 59
Localisation : Entre Salève et Léman
Date d'inscription : 28/01/2006

MessageSujet: Re: Biographies, autobiographies, mémoires...   Ven 28 Oct 2011 - 22:00

Merci pour ces commentaires, Zakath Nath, vile tentatrice. lol!

Citation :
Un des traits que j'ai trouvé le plus remarquable chez le bonhomme (en dehors de sa persévérance dans son combat) c'est que visiblement, même s'il prenait la religion très au sérieux, souhaitait que tout le monde se convertisse et pouvait être très prude (le théâtre et la loterie c'est maaaaal) il arrivait quand même à ne pas être un insupportable moralisateur pour son entourage immédiat, y compris ceux qui ne partageaient pas ses opinions, et a en fait su toujours être une compagnie très plaisante.


Tu sais donner envie, en tout cas. sunny

_________________
http://www.librarything.com/profile/catlamb
There are things so beautiful that they let you not mind that you will grow old and die.

Good angel of Prime Bright Loulou, lycanophila ma non seriosa
Revenir en haut Aller en bas
Zakath Nath
Romancière anglaise


Nombre de messages : 2980
Age : 33
Date d'inscription : 04/11/2007

MessageSujet: Re: Biographies, autobiographies, mémoires...   Sam 3 Déc 2011 - 20:45

Merci!

Et une biographie de plus, découverte un peu par hasard:

Wedlock: How Georgian Britain's Worst Husband Met His Match

À la fin du XVIIIe siècle, Mary Eleanor Bowes est une des plus riches héritières d'Angleterre. Après un premier mariage malheureux, elle est bien décidée à n'en faire qu'à sa tête. C'est compter sans Andrew Robinson Stoney, aventurier irlandais qui la piège dans un mariage grâce à un coup tordu.

Attirée par le titre à rallonge de cette biographie de Wendy Moore, j'ai ainsi découvert que le Barry Lyndon de Thackeray était inspiré d'un personnage réel, et qu'il avait épousé en seconde noce une ancêtre d'Elizabeth II, rien de moins. Le livre de Wendy Moore nous plonge directement au cœur de cette histoire, nous faisant découvrir par quel stratagème Stoney parvient à passer la bague au doigt de Mary Eleanor, avant qu'on ne revienne en arrière dans un déroulement plus classique.

Le récit est éprouvant, car une fois mariés Stoney fait subir un véritable calvaire à son épouse, qui finira par trouver la force de s'opposer à lui, sans pour autant qu'on ait droit à un véritable happy-end. Mary Eleanor n'est pas décrite comme une sainte, mais quoiqu'il en soit il est difficile de ne pas compatir à ce qu'elle subit, que ce soit les mauvais traitements de son mari ou l'indifférence ou les jugements de la société de l'époque qui ne pardonne pas le moindre écart de conduite - quand il est commis par une femme, en tout cas. Stoney ne recule absolument devant rien pour arriver à ses fins et n'a aucun scrupule, ce serait un méchant de fiction qu'on trouverait ça presque délirant, et pourtant...

Wendy Moore a visiblement fait d'énormes recherches, et ça se voit, même si elle semble un peu s'égarer parfois (un passage un peu longuet sur l'expédition en Afrique du Sud financée par Mary Eleanor, passionnée de botanique, par exemple). Néanmoins, c'est très instructif si on veut avoir une idée de la place des femmes à l'époque et si on veut en savoir plus sur les dessous de Barry Lyndon. (et on croise quelques figures historiques de la justice sous George III vus dans Garrow's Law comme le juge Buller ou Thomas Erskine)

_________________
Revenir en haut Aller en bas
http://zakath-nath.joueb.com
misshoneychurch
Poppy dream by the Arno


Nombre de messages : 5343
Date d'inscription : 01/09/2006

MessageSujet: Re: Biographies, autobiographies, mémoires...   Sam 3 Déc 2011 - 21:07

Je ne connaissais pas du tout ce personnage. Shocked En tout cas, voilà qui me motive pour enfin me plonger dans Barry Lindon, qui m'attend depuis des années. Rolling Eyes
Revenir en haut Aller en bas
cat47
Master of Thornfield


Nombre de messages : 23541
Age : 59
Localisation : Entre Salève et Léman
Date d'inscription : 28/01/2006

MessageSujet: Re: Biographies, autobiographies, mémoires...   Sam 3 Déc 2011 - 21:26

Je ne connaissais pas non plus. Et, ma foi, je dois bien dire que tu as encore réussi ton coup, Zakath Nath, je suis très intéressée.

Si je peux me permettre une question : comment es-tu tombée sur cette référence? C'est quand même assez particulier. Bon, en même temps, je sais que tu es passionnée par l'époque. sunny

_________________
http://www.librarything.com/profile/catlamb
There are things so beautiful that they let you not mind that you will grow old and die.

Good angel of Prime Bright Loulou, lycanophila ma non seriosa
Revenir en haut Aller en bas
Zakath Nath
Romancière anglaise


Nombre de messages : 2980
Age : 33
Date d'inscription : 04/11/2007

MessageSujet: Re: Biographies, autobiographies, mémoires...   Sam 3 Déc 2011 - 21:39

Il y en avait une pile dans une librairie anglaise que je fréquente (Book in Bar, à Aix-en-Provence, s'il y en a qui connaisse) et la couverture a attiré mon attention Very Happy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
http://zakath-nath.joueb.com
Zakath Nath
Romancière anglaise


Nombre de messages : 2980
Age : 33
Date d'inscription : 04/11/2007

MessageSujet: Re: Biographies, autobiographies, mémoires...   Sam 30 Juin 2012 - 14:13

Je remonte le sujet pour vous parler de deux biographies très différentes mais qui sentent toutes les deux les embruns et la poudre.

La première, The Pursuit of Victory: The Life and Achievment of Horatio Nelson de Roger Knight, fait partie de la foultitude d'ouvrages sur l'amiral Nelson. Le livre a l'avantage d'être récent, complet tout en tenant en un volume bien garni, et très rigoureux (l'auteur balaie d'un revers de main ou ne mentionne pas certains mythes répandus sur Nelson, comme le fait qu'il se serait battu avec un ours polaire quand il était ado et pesait 30 kg tout mouillé, par exemple).

Il faut quand même s'accrocher au début: c'est écrit très petit, Nelson est issu d'une famille nombreuse où tout le monde semble s'appeler Maurice et William et le soucis d'exactitude de l'auteur donne un côté un peu rébarbatif, même s'il est évidemment louable qu'il se refuse à colporter la légende-qu'il-faut-imprimer-quand-elle-est-plus-belle-que-la-réalité, on est pas au far-west, après tout.

Il faut donc être patient pendant les premiers chapitres concernant la jeunesse et les débuts de Nelson, mais ensuite sa vie et sa carrière sont analysées bien plus en profondeur. Les batailles sont décrites avec précisions sans que ça vire à l'embrouillamini technique (le livre est aussi pourvu d'un glossaire, d'une chronologie, du détail des équipages des navires mentionnés, et de quelques courtes notes biographiques concernant les principaux intervenant).

Roger Knight se penche sur ce qui a fait le succès de Nelson, ses capacités propres et le fait qu'il a fait carrière à une période précise, mais également sur ses défauts, comme le fait qu'il avait la tête facilement tournée par les têtes couronnées (sa conduite vis-à-vis du futur duc de Clarence lorsqu'ils étaient aux Antilles, à Naples), ou concernant sa femme et sa relation avec Emma Hamilton. Bref, il n'apparait pas toujours sous un bon. En dépit du début un peu hardu, ça me semble un bon livre pour découvrir le personnage plus en détail.

Admiral Collingwood - Nelson's own hero de Max Adams.

Cuthbert (pas de chance le prénom) Collingwood est peu connu du grand public et pourtant il a joué un rôle important dans la Royal Navy à la même époque que Nelson qu'il a d'ailleurs secondé à Trafalgar.

L'approche de Max Adams ne pourrait pas être plus différente de celle de Roger Knight sur Nelson. Là où Knight est précis, écarte tous les mythes pour se concentrer sur les faits, au risque d'être un peu rébarbatif et de rendre difficile à cerner Nelson en tant que personne dans les premiers chapitres, Adams livre une biographie beaucoup moins érudite mais aussi plus légère et facile d'accès. Il semble s'adresser à des gens dont la Royal Navy à la fin du XVIIIe siècle ne serait pas forcément le sujet de prédilection ou qui ont envie de se renseigner mais sont un peu impressionnés par la masse de documentation sur le sujet. Adams dresse ainsi des parallèles avec le héros des romans de Patrick O'Brian, Jack Aubrey (même si ce dernier a davantage été inspiré par l'amiral Cochrane), ou fait ici et là des références à Jane Austen, afin d'être un peu plus parlant pour les lecteurs de romans qui s'aventurent dans le genre biographique .

On peut dire que ça marche et le portrait de Collingwood qu'il dresse est très vivant et le personnage attachant. On peut toutefois regretter qu'il semble un peu trop parfait. Knight, quand il parlait de lui dans sa bio de Nelson, sans nier toutes ses qualités, montrait néanmoins sa difficulté à interagir avec les officiers de sa flotte là où Adams semble renvoyer les réserves des autres officiers vis-à-vis de Collingwood à de la simple rivalité. Pour le reste, il est avéré que le bonhomme arrivait à maintenir la discipline sur ses navires en ayant très peu recours aux châtiments corporels, sa correspondance semble témoigner d'un grand sens de l'humour, il voulait que ses filles aient une éducation complète et ne soient pas cantonnées à ce qu'on réservait aux filles à l'époque, et en plus il aimait beaucoup son chien, Bounce. C'est un bon moyen d'aborder cette période de l'histoire en se penchant sur quelqu'un qui a tout autant de mérite que le sacro-saint Nelson, même si par la suite on pourra vouloir se pencher sur des ouvrages un peu plus solides.


_________________
Revenir en haut Aller en bas
http://zakath-nath.joueb.com
Tatiana
Heavenly Voices


Nombre de messages : 8781
Age : 31
Localisation : Quelque part dans l'Angleterre du XIXe...
Date d'inscription : 26/02/2010

MessageSujet: Re: Biographies, autobiographies, mémoires...   Dim 1 Juil 2012 - 15:06


Merci pour ces nouveaux avis, Zakath Nath. Le livre sur Nelson m'intéresse particulièrement, car voilà longtemps que je souhaite lire une biographie sur ce grand personnage, mais je n'ai jamais su laquelle choisir. Il se pourrait que tu viennes de m'indiquer la solution . Surtout quand je lis ça :

Zakath Nath a écrit:
Les batailles sont décrites avec précisions sans que ça vire à l'embrouillamini technique

Parce que j'avoue que l'histoire militaire n'a jamais été ma tasse thé, et que j'ai peur que pour un aussi grand marin, les détails techniques de combats navals finissent par me lasser. Donc, si cet ouvrage n'est pas indigeste sur ce point, il semble fait pour moi Smile .

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Biographies, autobiographies, mémoires...   Aujourd'hui à 17:19

Revenir en haut Aller en bas
 
Biographies, autobiographies, mémoires...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Biographies, autobiographies, mémoires...
» Biographies et autobiographies
» Mémoires de nos pères / Lettres d'Iwo Jima
» Les Cahiers Ukrainiens [mémoires du temps de l'URSS] d'Igort
» APN : Le choix des cartes mémoires

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Inn at Lambton :: Do you read, Mr Darcy? :: Le plaisir de la lecture-
Sauter vers: