Une auberge pour les admirateurs de Jane Austen, et bien plus encore...
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

 Little Women et Good Wives (1868-1869)

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
MissAcacia
DerbyCheshire Cat
avatar

Nombre de messages : 7083
Age : 45
Localisation : Perched on a hot sound tree
Date d'inscription : 26/10/2007

MessageSujet: Re: Little Women et Good Wives (1868-1869)   Lun 16 Jan 2012 - 0:07

Je n'ai pas encore eu le temps de relire Little Women. Je ne saurai donc dire qui de ce roman ou de Good wives est le plus moralisateur. J'avoue que j'ai tendance à classer globalement LMA dans les auteurs moralisateurs puisque sur quatre livres que j'ai lu d'elle, trois le sont. Il me semblait juste que dans Little women c'était plus subtil.
Lors de ma dernière relecture (il y a deux ans à peu près), j'ai pris grand plaisir à ce roman. C'est peut-être parce que l'auteur prend le temps de nous présenter ses personnages et donc ce roman a une facette psychologique plus marquée que la suite, où on les connaît déjà et donc on se consacre sur leurs actes.
Je l'avais lu dans l'édition Folio junior, qui est l'une des plus complètes me semble-t-il. J'aimerais trouver le temps de le relire en VO.

Dans Good wives, j'avais plutôt bien aimé les déboires conjugaux de Meg, c'était assez drôle. Poor Meg... Rolling Eyes J'ai plus aimé cette partie que de voir cette gentille petite peste d'Amy* se transformer en jolie jeune fille calme et douce, bien sous tous rapports sans aspérité ni rien qui dépasse. Poor Laurie... Wink
Ah, et j'aime beaucoup la tante March, elle est raide comme la morale puritaine mais au moins avec elle, ça déménage. Quelqu'un l'a comparée avec Lady Catherine de Bourgh mais je trouve qu'elle tient plus de l'Amiral Croft lol!

* dans l'adaptation de 1947, elle est interprétée par Elizabeth Taylor qui joue à merveille les gentilles petites pestes.
Revenir en haut Aller en bas
esperluette
Magnolia-White Ampersand
avatar

Nombre de messages : 8032
Age : 27
Date d'inscription : 11/07/2009

MessageSujet: Re: Little Women et Good Wives (1868-1869)   Sam 28 Jan 2012 - 9:36

J'aime beaucoup la couverture de ton édition, Yseult. I love you

Yseult a écrit:
Beth est un ange, mais c'est curieux une personne qui ne rêve à une vie meilleure. Ce qu'elle a lui suffit. Elle n'est vraiment pas ambitieuse. Si trop d'ambition, à la Amy, est énervant, qu'elle n'en ai pas la rend un peu fade.

je n'avais jamais formulé les choses comme ça mais je suis d'accord avec toi ! Ca la rend fade et un peu irréelle au fond.
Revenir en haut Aller en bas
Nat2a
Lady à la rescousse
avatar

Nombre de messages : 322
Age : 55
Localisation : Corse
Date d'inscription : 19/08/2011

MessageSujet: Re: Little Women et Good Wives (1868-1869)   Dim 29 Jan 2012 - 19:27

Je viens de terminer ma lecture de Little woman et Good wives et je vous livre quelques réflexions à chaud; J'ai eu quelques moments d'exaspération, mais curieusement maintenant que j'ai fini les 4 filles vont me manquer! On ne peut pas gommer l'aspect moralisateur du roman et en même temps c'est une peinture fidèle de ce qui attend les jeunes filles de cette époque:le mariage comme projet de vie. Le fait qu'il y ait 4 héroïnes au lieu d'une permet au lecteur de trouver celle à laquelle il préfére s'identifier mais cela permet également de montrer les différentes facettes de l'évolution d'une fillette à une jeune femme plus mûre.
Bien sûr l'indomptable Jo raffle tous les suffrages parce que nous femmes du 21e siècle comprenons mieux ses aspirations à la liberté de choisir sa vie en la gagnant par son travail et en se résignant même à rester célibataire. J'ai eu un peu de mal à comprendre qu'elle accepte d'épouser le professeur car je la voyais plus comme une femme de passion qui épouserait un homme dont elle serait très amoureuse. Lui ne me semble pas correspondre à ce critère;en revanche la fin du roman nous montre qu'elle a réussi un vrai projet de vie personnel et elle semble former une vraie équipe avec son mari dans une certaine égalité. On sent bien que la destinée de Jo est celle qui correspond le plus aux aspirations de LM Alcott.
J'ai de la sympathie pour Mrs March, Beth et Meg mais Amy est agaçante et je trouve même presque indécent qu'elle épouse Laurie, j'y vois une certaine façon de narguer sa soeur . Il est vrai qu'elle évolue positivement tout au long de l'oeuvre et c'est peut-être celle qui évolue le plus
Enfin je ne peux pas m'empêcher de parler du père car s'il est absent, sa présence en tant qu'absent est très forte (je ne sais pas si je suis claire)
Revenir en haut Aller en bas
Les yeux noirs
Romancière anglaise
avatar

Nombre de messages : 2800
Age : 42
Localisation : Résolument tournée vers la Terre bien installée sur mon quartier de Lune
Date d'inscription : 26/08/2009

MessageSujet: Re: Little Women et Good Wives (1868-1869)   Lun 30 Jan 2012 - 11:27

De mon côté, il me reste quelques chapitres...j'en viens à me demander si j'avais jamais lu Good wives scratch ... c'est grave docteur?
Je pense que je n'ai jamais lu que Little women et vu ensuite des adaptations qui contenaient toutes l'histoire... c'est là les limites d'avoir eu accès au roman à une époque ou je ne lisais qu'en français! La suite est tout de même fichtrement peu répandue...
J'avoue que ce second volume ne me réconcilie pas avec cette "madeleine" qui s'effrite petit à petit...
Contrairement à toi Nat2a, peu de personnages m'inspirent une réelle sympathie ...mis à part Laurie et son grand-père . Les March et leur petite famille idéale du bonheur me portent sur le système! Même Jo qui était jadis une de mes références (et àqui je m'identifiais volontiers) me lasse! Si j'ai autrefois regretté qu'elle repousse Laurie, je l'en félicite aujourd'hui : leur relation ne me fait plus rêver...même si celle qu'il développe avec Amy n'est guère plus intéressante à mes yeux! Celle-ci, développée grosso modo sur 2 chapitres es à la fois trop rapide à mon goût et d'un ennui mortel Rolling Eyes
La gentille peste devenue moralisatrice et donneuse de leçons qui finit par conquérir le coeur de celui qui se croyait encore amoureux de sa soeur et qui, grâce à elle oublie ce premier amour malheureux.....me laisse dubitative!
Concernant Beth, je rejoins l'analyse d'Yseult postée plus haut, et l'approbation d'Esperluette. Je retiendrais 2 de vos qualificatifs : fade et irréelle!
Le père quant à lui, absent ou présent ne m'inspire rien de plus....fade et inexistant, image idéale d'un père plus symbolique que réaliste....qu'il aurait en tous cas été intéressant de confronter à l'analyse de ce bon vieux Sigmund! lol!
Les déboires conjugaux de Meg m'ont à la fois faite sourire et soupirer mais ils sont , eux, en revanche, bien réalistes si on considère l'époque à laquelle a été écrit le roman....
Ce passage a au moins l'intérêt de montrer à quel point Louisa May Alcott était féministe avant l'heure
Citation :
En France, les jeunes filles mènent une vie ennuyeuse jusqu'à leur mariage. En Amérique, par contre, elles signent très tôt leur déclaration d'indépendance et profitent de leur liberté avec un zèle républicain jusqu'à la naissance de leur héritier. Elles entrent alors dans un cloître presque aussi fermé qu'un couvent français. Que cela leur plaise ou non, elles sont pratiquement mises sur une étagère dès que les cérémonies du mariage sont terminées.
ou encore des réflexions du genre
Citation :
Avec une ignorance toute masculine, John espérait que cet état de choses ne durerait qu'un temps
On peut lui reconnaître du courage : écrire ce genre de propos à cette époque et d'autant plus dans un roman destiné à un jeune public féminin, chapeau bas! ...ça la rachète (un peu) du trop plein moralisateur!
MissAcacia a écrit:
Je n'ai pas encore eu le temps de relire Little Women. Je ne saurai donc dire qui de ce roman ou de Good wives est le plus moralisateur. J'avoue que j'ai tendance à classer globalement LMA dans les auteurs moralisateurs puisque sur quatre livres que j'ai lu d'elle, trois le sont. Il me semblait juste que dans Little women c'était plus subtil.
De mon côté, je ne vois guère de différence...pas pire (mais pas mieux! lol! )
As-tu lu des romans de LMA "pour adultes" Miss Acacia? Je me demande si on y retrouve cette constante....Il faut vraiment que je m'y penche!

Bon allez, il faut que je me motive pour les quelques chapitres restant, car vous aurez compris que j'ai du mal en dépit de la facilité de cette lecture, je ne déborde pas d'enthousiasme...Ca se confirme, j'ai bel et bien perdu mon âme d'enfant!
Revenir en haut Aller en bas
MissAcacia
DerbyCheshire Cat
avatar

Nombre de messages : 7083
Age : 45
Localisation : Perched on a hot sound tree
Date d'inscription : 26/10/2007

MessageSujet: Re: Little Women et Good Wives (1868-1869)   Lun 30 Jan 2012 - 23:30

Globalement je suis du même avis que toi LYN (à ceci près que Little women, que j'ai relu il y a environ deux ans, avait conservé son charme à mes yeux ; peut-être pas entier mais j'ai vraiment pris plaisir à le relire).

Et je suis particulièrement d'accord avec ça:

Les yeux noirs a écrit:
La gentille peste devenue moralisatrice et donneuse de leçons qui finit par conquérir le coeur de celui qui se croyait encore amoureux de sa soeur et qui, grâce à elle oublie ce premier amour malheureux.....me laisse dubitative!

Quand je disais 4 romans, je me référais à deux romans pour adultes (Behind the mask et A nurse's story) en sus de Little woman et Good wives. A nurse's strory est moralisateur à mon sens, et même pas qu'un peu. Behind the mask est beaucoup plus grinçant et je l'ai préféré.

Je n'ai pas l'intention de lire la suite des aventures de Jo March: "Papa Bhaer et Maman Bhaer" m'a tuer Wink . Et pourtant, j'aime assez le professeur et il doit y avoir de bons moments parmi tous les petits diables qu'ils se proposent d'éduquer. Mais rien que l'idée qu'on va en faire de bons petits angelots bien sages en leur inculquant de sains principes... ça ne me donne pas envie. Pis, il n'y a plus la tante March et Laurie a arrêté de fumer et de sauter par-dessus les haies... Rolling Eyes bon j'arrête parce que je crois que je l'ai déjà dit (fuit...)
Revenir en haut Aller en bas
serendipity
Aurora Borealis Chaser
avatar

Nombre de messages : 9204
Date d'inscription : 31/05/2007

MessageSujet: Re: Little Women et Good Wives (1868-1869)   Lun 6 Fév 2012 - 12:38

LYN et MissA : je partage globalement vos points de vue Sad (ma relecture se fait par à coups Embarassed ).

Sinon, nous le disons souvent ici : "tout est lié" Very Happy . Alors voilà, je rassemble actuellement de la documentation en vue d'une ouverture de topic dans le cadre du sous-forum consacré aux auteurs scandinaves.

J'ai notamment fait quelques recherches sur une écrivaine (et féministe) suédoise, Fredrika Bremer (1801-1865) que je ne connaissais pas (et qui m'a paru très intéressante, car j'ai lu qu'elle était comparée à la fois à Jane Austen et à Charlotte Brontë, quel dommage que ses livres ne soient pas traduits en français Sad ).

Et là, que lis-je ? Que cet auteur connut un certain succès au USA et que Mme March, dans "Little Women", lit un livre de Fredrika Bremer à ses filles cheers (c'est là que je dis "Tout est lié" cheers ).

Et c'est là que je fais appel à vous (parce que vous l'aurez compris, ma relecture risque de s'étaler généreusement sur 2012 au rythme où vont les choses malheureusement Embarassed ), vous souvenez-vous à quel stade du roman il est fait allusion à cet auteur ?

Edit: dans ma VO, Amy est complexée par son "flat nose". Or, dans mon souvenir d'enfant, ma VF avait traduit cela par un "gros nez" scratch Celles qui lisent ou ont lu des traductions, vous confirmez ?
Revenir en haut Aller en bas
Elizabeth-Bennet
Lady à la rescousse
avatar

Nombre de messages : 306
Age : 36
Localisation : Pemberley Manor
Date d'inscription : 02/12/2010

MessageSujet: Re: Little Women et Good Wives (1868-1869)   Mer 8 Fév 2012 - 1:12

Je viens de commencer ma relecture de Good Wives, j'ai l'intention de le terminer avant de commencer le marathon Jane Eyre, donc mes commentaires sur le roman (je considère LW & GW comme un seul roman, vu qu'à la base c'est le même livre, GW étant simplement le tome 2) ne tarderont plus. Bref, je vais boucler ce challenge que je fais traîner depuis décembre cheers lol!



@Serendipity : dans ma VF, c'est traduit par aplati.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.bleue-et-violette.fr
serendipity
Aurora Borealis Chaser
avatar

Nombre de messages : 9204
Date d'inscription : 31/05/2007

MessageSujet: Re: Little Women et Good Wives (1868-1869)   Mer 8 Fév 2012 - 12:21

Merci pour ta réponse EB !

Soit ma mémoire me joue des tours, soit la version que j'ai lue enfant avait pris une certaine liberté avec le nez d'Amy (ce quine serait tout de même pas surprenant quand on pense à toutes les libertés qui ont été prises avec Little Women Rolling Eyes ).
Revenir en haut Aller en bas
serendipity
Aurora Borealis Chaser
avatar

Nombre de messages : 9204
Date d'inscription : 31/05/2007

MessageSujet: Re: Little Women et Good Wives (1868-1869)   Sam 11 Fév 2012 - 21:52

serendipity a écrit:
J'ai fait quelques recherches sur une écrivaine (et féministe) suédoise, Fredrika Bremer (1801-1865) que je ne connaissais pas (et qui m'a paru très intéressante, car j'ai lu qu'elle était comparée à la fois à Jane Austen et à Charlotte Brontë, quel dommage que ses livres ne soient pas traduits en français Sad ).

Et là, que lis-je ? Que cet auteur connut un certain succès au USA et que Mme March, dans "Little Women", lit un livre de Fredrika Bremer à ses filles cheers (c'est là que je dis "Tout est lié" cheers ).

Vous souvenez-vous à quel stade du roman il est fait allusion à cet auteur ?

Je réponds à ma propre question

Pour celles que cela pourrait intéresser, c'est dans le chapitre 8 "Jo Meets Appollyon", Amy a brûlé le manuscrit de JO, et l'ambiance est morose chez les March :

Citation :
"It was not a happy evening, for though they sewed as usual, while their mother read aloud from Bremer, Scott, or Edgeworth, something was wanting, and the sweet home peace was disturbed"
Revenir en haut Aller en bas
Rosalind
Lady of Damerosehay
avatar

Nombre de messages : 8766
Age : 68
Localisation : entre Rohan et Ruatha ...
Date d'inscription : 17/04/2008

MessageSujet: Re: Little Women et Good Wives (1868-1869)   Mer 15 Fév 2012 - 22:19

Je viens de lire Le docteur March marie ses filles et j'ai plutôt mieux aimé que Les quatre filles... que j'avais relu il y a quelques mois. j'avais été un peu déçue, tout m'a paru très court, au point que j'ai cru avoir lu une édition pour la jeunesse. Mais j'ai lu quelque part par ici que les éditions jeunesse aaient le texte intégral. scratch

L'élément moralisateur m'a un peu agacée, alors que cela ne m'avait pas choquée à l'époque ! je n'avais donc pas de sens critique quand j'étais gamine Suspect

Je n'ai pas le livre sous les yeux, mais encore une fois mon impression générale a été la surprise devant la brièveté de l'histoire. Dans mon souvenir c'était beaucoup plus étoffé, j'ai dû enjoliver !

Par contre la suite m'a paru plus conséquente, les caractères plus fouillés, et l'écriture plus fluide.

Mais les deux livres n'en sont qu'un seul au départ, divisé ensuite en deux parties, c'est bien ça ? alors pourquoi cette différence de style Question
Revenir en haut Aller en bas
serendipity
Aurora Borealis Chaser
avatar

Nombre de messages : 9204
Date d'inscription : 31/05/2007

MessageSujet: Re: Little Women et Good Wives (1868-1869)   Jeu 16 Fév 2012 - 11:53

Rosalind a écrit:
Mais les deux livres n'en sont qu'un seul au départ, divisé ensuite en deux parties, c'est bien ça ? alors pourquoi cette différence de style Question

En fait, LM Alcott a d'abord rédigé et publié "Little Women" en 1868. Suite au succès commercial de ce volume, elle rédigea une suite, publiée en 1869 sous le titre "Good Wives". En 1880, les deux volumes furent réunis en un seul ouvrage.

Dans la version commentée de l'adaptation cinéma de 1994, Gillian Armstrong indique d'ailleurs que LM Alcott souhaitait que Jo reste célibataire mais que son éditeur lui a mis une certaine pression pour qu'elle soit casée à la fin de Good Wives, d'où l'apparition du professeur Baehr Wink

J'ai aussi découvert en faisant quelques recherches (rapides sur Wiki) que LM Alcott ne s'était pas vraiment éclatée à écrire "Little Women", surtout au début, car c'était une commande d'éditeur. Elle jugeait d'ailleurs ennuyeux les 12 premiers chapitres Wink

Citation :
She later recalled she did not think she could write a successful book for girls and did not enjoy writing one "I plod away", she wrote in her diary, "although I don't enjoy this sort of things."By June, she sent the first dozen chapters to Niles and both thought they were dull.

Good Wives semble avoir été écrit plus vite et peut-être y a t-elle pris plus de plaisir ?
Revenir en haut Aller en bas
lilougeri
Beautiful pianoforte
avatar

Nombre de messages : 657
Age : 32
Localisation : Levallois
Date d'inscription : 19/05/2009

MessageSujet: Re: Little Women et Good Wives (1868-1869)   Mar 20 Mar 2012 - 0:17

Je viens de finir ma relecture des Quatres filles du docteur March et ma première lecture des quatres filles du docteur March se marient (jamais trop tard pour découvrir la fin!!! merci les éditions française).

Je n'ai lu livre qu'une fois quand j'étais enfant. Il y a quelques temps j'ai vu le film de 1994 (plusieurs fois même) et j'ai eu envie de le relire.
C'est vrai qu'il y a quelque passage moralisateur est un peu petite filles modèles mais ca ne m'a pas dérangé.

J'aime le fait que j'ai eu l'impression de faire partie de cette famille. Ces quatre filles m'ont touché même Amy. C'est je pense le point fort indiscutable de la version de 1994 qui coupe et change beaucoup de chose mais dont l'émotion et l'ambiance du livre sont plus que bien retranscrit. J'ai donc plongé a deux pied et avec enthousiasme dans cette famille. Oui c'est vrai il y a peut être un peu trop de bon sentiments et maintenant que je suis adulte je sais c'est loin d'être aussi parfait et que les "bonne petites filles" sont irréel mais parfois cela fait du bien de fermer les yeux de rêver à cela.

Jo est un personnage très attachant. Et j'adore son "non d'un petit bonhomme". Je ne pouvez m'empêcher de votre WR.

Je dois dire que à l'inverse de beaucoup de gens j'aime beaucoup Amy. Oui je lui flanquerai une bonne claque de temps en temps et encore plus après l'épisode du cahier. Pour le coup il y vraiment un trop grand bon sentiments et je vais me faire huer mais pour moi elle aurait mérité une bonne punition. Mais elle grandit évolue et si elle grande dame elle devient quelqu'un de bien. Finalement dans le deuxième livre même si les mots sont différents elle ressemble à Meg dans son envie de fréquenter la bonne société, ses réprimande à Jo sur sa tenue mais malgré tout avec un bon cœur.

Bien que trop lisse Beth est touchante. J'ai beaucoup aimé sa relation avec Jo mais aussi avec Mr Laurence. Je dois dire que les premières scènes ensemble m'ont beaucoup touché. J'aime d'ailleurs beaucoup ce personnages de Mr Laurence. Et de façon général la relation des Laurence et March qui finalement ne tourne pas qu'autours de Jo et Laurie.

La première fois que j'ai vu un téléfilm me montrant la fin j'ai été horrifié par l'histoire de Joe et Laurie. Peut être es ce dut au fait que je savait que cela allez se passer comme ça mais j'ai beaucoup aimé lire l'évolution entre les deux couples Laurie/Amy, Jo/Proffesseur. J'ai été très intéresse par Laurie et Amy car c'est la partie que je connaissais le moins. J'ai trouvé l'évolution bonne et logique. Si l'auteur avait mis Jo et Laurie ensemble l'idée de le voir avec Amy m'aurait semblé absurde mais vu que ce n'est pas le cas je trouve leur relation et l'évolution de leur sentiments intéressantes et finalement je me suis prise au jeux.

Si j'ai été tenu en haleine pour savoir la fin je dois dire qu'au final même si je suis bien contente de savoir que les trois sœurs ne sont pas éloignées l'une de l'autre et même si cela ne m'a pas frappée pendant la lecture du deuxième livre lors du dernier chapitre j'ai été prise de mélancolie pour le premier livres et l'ambiance tous ensemble dans une même maison.

Je suis contente d'avoir lue ce deuxième livres que j'ai eu bien du mal à trouver. Contente de savoir que l'avenir de Joe, Meg et Amy dans ce deuxième livres est agréable (raison pour lequel je ne lirais jamais l'histoire de Jo) mais finalement je préfère nos quatre sœurs quand elles sont des petites femmes. [/quote]
Revenir en haut Aller en bas
serendipity
Aurora Borealis Chaser
avatar

Nombre de messages : 9204
Date d'inscription : 31/05/2007

MessageSujet: Re: Little Women et Good Wives (1868-1869)   Jeu 22 Mar 2012 - 22:11

Merci pour cet avis détaillé et enthousiaste cheers
Heureuse de voir que le challenge se prolonge Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Miss Maureen
Regency Gown in the Wind
avatar

Nombre de messages : 3568
Age : 27
Localisation : Belgique, au pays de Tintin
Date d'inscription : 01/09/2010

MessageSujet: Re: Little Women et Good Wives (1868-1869)   Ven 23 Mar 2012 - 19:47

Merci pour cet avis.

Je ne te déconseillerai pas cependant de lire la suite, même si la morale y est peut-être encore plus présente. Il ne faut pas avoir peur d'être mélancolique parce que les sœurs se séparent, et on voit dans la suite que elles ne sont jamais séparées, elles sont toujours proches. C'est très réel ce roman en ce qui concerne les relation entre frères et sœurs (qui s'entendent bien), il y a toujours quelque chose qui les lie. J'aime ces romans car ils reflètent ces liens invisibles et pourtant forts.
Revenir en haut Aller en bas
http://lheureanglobelge.canalblog.com/
Ysabelle
Stardust Reveries
avatar

Nombre de messages : 20649
Age : 56
Localisation : Quelque part entre l'orient et l'occident
Date d'inscription : 07/05/2010

MessageSujet: Re: Little Women et Good Wives (1868-1869)   Dim 24 Juin 2012 - 18:31

Embarassed Embarassed Embarassed Je me réjouis à la fois de l'idée de prolonger le challenge, mais j'ai le visage en feu d'avoir trainé autant dans ma lecture! Plusieurs lectures de groupe et notamment Jane Eyre, ont eu raison de mon énergie.

Citation :
L'élément moralisateur m'a un peu agacée, alors que cela ne m'avait pas choquée à l'époque ! je n'avais donc pas de sens critique quand j'étais gamine Suspect

L'avis de Rosalind résume pratiquement mon ressenti. Jeune, nos critères d'appréciation diffèraient de ceux que nous avons maintenant. Pour moi, ce qui m'a le plus subjuguée dans ma jeunesse, et c'est complétement subjectif, c'était la relation entre les sœurs et puis avec Laurie. Gamine, j'étais seule, car enfant unique. J'étais souvent jalouse de ce genre d'ambiance et j'aimais beaucoup aller chez ma tante qui avait 3 filles avec lesquelles je m’entendait bien. Les filles du Docteur March étaient devenues mes amies. Je me suis fait des amis dans presque tous les livres où il était question de frères et sœurs, à l’exception de Alice Roy qui était comme moi enfant unique et me ressemblait un peu lol! Moins le côté détective bien sure!
Je n'ai pas grand souvenir de la suite, ce qui me trouble beaucoup car certains éléments me confirment que je l'ai lue, d'autres le contraire. Ainsi, je sais que Jo, a refusé Laurie, mais aucun souvenir de Laurie rejoignant Amy en France. Je me souviens du voyage de Jo, du professeur, et surtout quand il vient la rejoindre plus tard dans sa famille! Suspect Le mariage de Meg et la naissance de ses enfants, rien! Pourtant Mr brooke, lui, je m'en souvient. Allez savoir pourquoi? Je renonce à fouiller dans ma mémoire alambiquée Laughing
J'ai beaucoup apprécié l'ensemble de ma lecture, à des degrés différents (préférence pour la seconde partie), en dépit de l'aspect moralisateur et j'ai pu retrouver presque l'enthousiasme total de mon enfance.

Citation :
Je n'ai pas le livre sous les yeux, mais encore une fois mon impression générale a été la surprise devant la brièveté de l'histoire. Dans mon souvenir c'était beaucoup plus étoffé, j'ai dû enjoliver !
Encore une fois Rosalind, tout est relatif et je te rejoins là dessus encore. Il me semble que j'étais comblée et rien ne manquait dans ce livre! Je ressens aujourd'hui une belle frustration! No C'est peut-être la nostalgie qui nous joue des tours Very Happy !

J'ai lu La solitude du Docteur March que j'ai beaucoup apprécié et j'ai déjà posté mon avis à cet effet. Il me reste à continuer mon challenge et tout comme surendipity, je compte l'étaler sur 2012, avec celui de Dickens. Honte à moi d'ailleurs, j'ai un peu négligé ce dernier Embarassed Il est temps que je m'y mette mais encore, il faut compter avec la lecture estivale
Revenir en haut Aller en bas
serendipity
Aurora Borealis Chaser
avatar

Nombre de messages : 9204
Date d'inscription : 31/05/2007

MessageSujet: Re: Little Women et Good Wives (1868-1869)   Mer 27 Juin 2012 - 23:14

Merci de prolonger le challenge Ysabelle Very Happy (même si nous sommes un certain nombre pour qui le charme a plus ou moins opéré, et souvent moins que dans notre enfance Sad (finalement les madeleines devraient peut-être rester des madeleines scratch ).

Je prolonge le challenge prochainement avec l'adaptation de 1933 qui a récemment fait son entrée dans ma PAV Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Noisetierspell
Subtil compliment
avatar

Nombre de messages : 178
Date d'inscription : 27/12/2012

MessageSujet: Re: Little Women et Good Wives (1868-1869)   Ven 4 Jan 2013 - 11:15

J'ai lu la version Casterman il y a quelques années maintenant de Little Women.
J'ai grandi avec le film de 1994. Je l'ai regardé inlassablement et je continue.
Cette année en Enfance et Littérature, nous avons étudié les traductions de Little Women en français.
Il y a eu beaucoup d'atténuations et de coupures. Pourquoi? Tout simplement car à l'époque où c'est sortie en France (19e siècle), la France était encore puritaine et catholique. Hors, le livre montrait des femmes qui voulaient une place dans la société, qui disaient ce qu'elles pensaient et ça n'allait pas du tout.
Donc le titre "Little Women", s'est transformé en : "Les quatre filles du Dr March". Confusion bien sur entre docteur (médecin) et le vrai métier de Mr March qui est homme d'église pour l'armée. Mais en France, un pasteur marié, ça ne serait pas passé du tout! Mais bon, on peut dire que les dernières traductions d'aujourd'hui sont plutôt fidèles au roman et que le caractère de Jo n'est plus atténué comme dans les traductions passées.
Si je vous parle de tout ça c'est qu'aujourd'hui, j'ai craqué. J'ai acheté le livre en anglais suivi de Good Wives.
Je voulais attirer votre attention sur cette petite collection qui se nomme "Collector's Library" et qui rassemble tous les plus grands ouvrages de la littérature. Ils sont très abordables (11€), se trouvent en plus grand format, ou en box complète. Ils sont très jolis et faciles à transporter!
Voici le lien du site de la collection : http://www.collectors-library.com/

Revenir en haut Aller en bas
serendipity
Aurora Borealis Chaser
avatar

Nombre de messages : 9204
Date d'inscription : 31/05/2007

MessageSujet: Re: Little Women et Good Wives (1868-1869)   Ven 4 Jan 2013 - 12:50

Merci pour ce témoignage Noisetierspell Very Happy

Nous avons abordé la question des traductions et des versions de LW dans un topic spécifique qui pourra t'intéresser ici Wink

Et dans le topic sur les études consacrées à LW, je te conseille d'aller consulter l'article d'une universitaire canadienne (Claire Le Brun) qui est aussi en lien avec ton cours Wink

N'hésite pas à poster ton avis dans ces deux topics Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Noisetierspell
Subtil compliment
avatar

Nombre de messages : 178
Date d'inscription : 27/12/2012

MessageSujet: Re: Little Women et Good Wives (1868-1869)   Ven 4 Jan 2013 - 20:46

Han merci! Je ne savais pas où poster mon article x)
Pour ce qui est de Claire Le Brun, c'est exactement ce qu'on a étudié en cours cheers
Revenir en haut Aller en bas
La Petite Chartreuse
Pauvre gouvernante
avatar

Nombre de messages : 1
Age : 26
Localisation : Paris
Date d'inscription : 16/02/2013

MessageSujet: Re: Little Women et Good Wives (1868-1869)   Sam 16 Fév 2013 - 15:54

Bonjour tout le monde,

Je suis une ancienne du forum, que j'avais découvert alors que j'avais 13-14 ans (cela semble me faire loin maintenant !), alors que je m'étais éprise passionnément de Mr Darcy (à jamais gravé dans mon coeur drunken ) Very Happy
J'en ai maintenant 20, ai relu et revu Pride and Prejudice des dizaines de fois, me suis entichée sévèrement de John Thornton et suis devenue fan du Handsome Richard Armitage, que vous m'avez fait découvrir et qui est devenu mon acteur favori Wink

Les ans ont passé, j'ai eu droit à ma vie estudiantine (d'ailleurs loin d'être finie ^^), mais je n'ai jamais cessé de lire des oeuvres de ces XVIIIe et XIXe si chers à mon coeur (et encore plus lorsque les auteurs sont anglo-saxons, a fortiori britanniques !), je me suis gorgée d'adaptations BBC, et... Je viens de finir l'adaptation de Little Women, de Gillian Armstrong. J'ai été profondément déçue par le mariage entre Amy et Laurie, j'ai cru aux retrouvailles de Jo et Laurie jusqu'à la dernière seconde, lorsqu'il a dit "my wife" en parlant d'Amy. pale
Jo est mon personnage favori, mais Laurie reste incontestablement malgré tout dans mon coeur... Du moins, le Laurie qui avait 20ans et qui était tout feu tout flamme, avant qu'il ne me déçoive par la suite. Neutral
Je suis revenue sur le forum (que je n'avais pas oublié, même après toutes ces années sans y écrire Razz ) en me disant que j'y trouverai quelque consolation en voyant si d'autres fans étaient aussi déçus que Jo et Laurie ne finissent pas ensemble (mince, c'est quand même eux qui figurent même en photo sur le disque du DVD !), que j'ai trouvé un peu ^^

Je me faisais une joie de lire le roman, mais après cette déception, je ne sais pas si je vais m'y résoudre...
Il y a néanmoins un roman où ils finissent ensemble ? Je n'ai pas bien compris...
Et la "vraie" suite comporte 3 tomes ?

C'est ce forum qui m'a fait découvrir la littérature britannique, qui est devenue mon genre de prédilection, et je reviens confiante (avec un peu de chance, pour longtemps ?) pour prendre de nouveaux conseils de lecture (entre autres Wink ), et je vais de ce pas essayer d'aller voir à la rubrique correspondante...

Faustine (pour ceux qui se rappelleraient de mon prénom, s'il reste des anciens Razz )
Revenir en haut Aller en bas
Ysabelle
Stardust Reveries
avatar

Nombre de messages : 20649
Age : 56
Localisation : Quelque part entre l'orient et l'occident
Date d'inscription : 07/05/2010

MessageSujet: Re: Little Women et Good Wives (1868-1869)   Sam 16 Fév 2013 - 18:28

Bon retour parmi nous Chartreuse de Parme. Merci pour ce commentaire sur Little women and good wives. Il aurait été peut-être préférable de passer par ton ancien compte qui existe toujours, d'ailleurs et de repasser par le topic bienvenue pour re-faire connaissance. Ce sera l'occasion de permettre aux membres qui ne fréquentent pas ce topic de t'accueillir. Tu pourras demander aux modératrices de changer ton pseudo. Very Happy
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Noisetierspell
Subtil compliment
avatar

Nombre de messages : 178
Date d'inscription : 27/12/2012

MessageSujet: Re: Little Women et Good Wives (1868-1869)   Sam 16 Fév 2013 - 22:20

La Petite Chartreuse, j'adore ton avatar! I love you
Pour ce qui est de Little women, malheureusement Laurie et Jo ne finissent jamais ensemble.
La suite, il me semble que ce sont les garçons de Jo mais je ne l'ai jamais lu.
Et ne t'inquiètes pas, moi qui ai grandit avec le film de Gillian Armstrong, j'ai toujours été déçue et frustrée qu'elle choisisse le professeur plutôt que Laurie.
Pour moi, Laurie était beau et jeune et le professeur vieux et inintéressant. lol!
Et j'ai été encore plus énervée quand il choisit Amy. Evil or Very Mad
Mais bon avec le temps, je m'y suis faite mais je resterais toujours amoureuse de Laurie et de cet espoir qu'il se mette avec Jo un jour (qui est aussi mon personnage préféré). Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Yseult
Ready for a strike!
avatar

Nombre de messages : 1199
Age : 37
Localisation : 49
Date d'inscription : 10/10/2010

MessageSujet: Re: Little Women et Good Wives (1868-1869)   Dim 17 Fév 2013 - 10:37

En fait, la version que j'avais enfant, et qui ne comprend que little women, est une vieille "traduction" de P.J. Stahl, qui a un peu adapté certains passage. il a en outre ajouté tout un paragraphe en fin d'ouvrage pour raconter ce qui se passe 4 ans plus tard. Où effectivement Jo fini par accepter de se marier avec Laurie devenu fermier. Mais c'est une pure fantaisie du traducteur. D'ailleurs, dans cette version, c'est la famille Marsch et les Laurentz... scratch
Revenir en haut Aller en bas
Jess Swann
Romancière anglaise
avatar

Nombre de messages : 1546
Age : 39
Date d'inscription : 07/01/2013

MessageSujet: Re: Little Women et Good Wives (1868-1869)   Jeu 24 Oct 2013 - 22:41

J'évite de trop vous lire parce que je ne me souviens plus de tous les détails^^

Je viens de finir Little Women ( je me garde Good Wives pour la suite ^^)


Mon avis:
 
Revenir en haut Aller en bas
http://leslecturesdejessswann.overblog.com/
Miss Maureen
Regency Gown in the Wind
avatar

Nombre de messages : 3568
Age : 27
Localisation : Belgique, au pays de Tintin
Date d'inscription : 01/09/2010

MessageSujet: Re: Little Women et Good Wives (1868-1869)   Ven 25 Oct 2013 - 9:11

Oui le roman est moralisateur, c'est un fait, mais je pense qu'il y a prescription puisque le roman s'adresse à la jeunesse de 1868. Wink 
C'est le charme des vieux romans. I love you 

Je te rassure pour la suite, il y a moins de leçons de moralité (bien que si tu le désires, tu puisses en tirer par toi-même! Razz ).
Revenir en haut Aller en bas
http://lheureanglobelge.canalblog.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Little Women et Good Wives (1868-1869)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Little Women et Good Wives (1868-1869)
Revenir en haut 
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» Little Women et Good Wives (1868-1869)
» Une femme forte au prétoire : The Good Wife
» Army wives
» BONJOUR AUX HTC HD MEN AN WOMEN
» Good news! Farsi, czech and other languages

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Inn at Lambton :: Do you read, Mr Darcy? :: Auteurs anglo-saxons divers (XIXème siècle et antérieurs) :: Louisa May Alcott-
Sauter vers: