Une auberge pour les admirateurs de Jane Austen, et bien plus encore...
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

 Little Women et Good Wives (1868-1869)

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
serendipity
Aurora Borealis Chaser
avatar

Nombre de messages : 9214
Date d'inscription : 31/05/2007

MessageSujet: Little Women et Good Wives (1868-1869)   Jeu 18 Aoû 2011 - 16:17

Nettie a écrit:
J'aime beaucoup le livre Les Quatres filles du docteur March, j'ai dû le lire une bonne dizaine de fois. Very Happy

J'ai vu qu'il existait une suite aux Quatre filles du Docteur March, quelqu'un l'a lu?

cat47 a écrit:
j'avais adoré le livre quand j'étais adolescente

Nettie a écrit:
J'ai vu qu'il existait une suite aux Quatre filles du Docteur March, quelqu'un l'a lu?
Je ne savais pas du tout qu'il existait une suite. A-t-elle été écrite par L. M. Alcott?

MissEliza a écrit:
Il existe effectivement une suite des aventures des 4 filles du Dr MARCH, à savoir :

- Les Filles Du Dr March Se Marient,
- Le Reve De Jo March,
- La Grande Famille De Jo March.

Je me souviens aussi d'une série plutôt récente qui s'inspire des tomes suivants... elle a été diffusée sur France 3 : j'avais regardé quelque épisodes...

j'ai adoré les 4 filles du Dr MARCH : d'abord découvert en dessin animé, je me suis ensuite rué en bibliothèque pour emprunter le 1er volet puis le 2ème. L'année dernière, j'ai enfin acheté les 4 livres mais (honte à moi) j'ai commencé le 3ème livre et l'ai laissé en plan...



Dernière édition par serendipity le Jeu 18 Aoû 2011 - 16:21, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
serendipity
Aurora Borealis Chaser
avatar

Nombre de messages : 9214
Date d'inscription : 31/05/2007

MessageSujet: Re: Little Women et Good Wives (1868-1869)   Jeu 18 Aoû 2011 - 16:19

Kitty a écrit:
Je ne sais pas si le choc a été aussi grand pour vous que pour moi, la toute première fois que vous avez lu le roman.

Pourquoi Jo ne finit-elle pas avec Laurie? J'en voulais horriblement à l'auteur pale ! Parce que Laurie termine avec cette pimbêche de... humpf!!!

Néanmoins comme j'aime beaucoup le professeur allemand, ça a attenué la chose. Mais quand même ^^...

Camille Mc Avoy a écrit:
il faut que je vous raconte, quand j'étais petite j'avais lu Les 4 filles du docteur March, mais pas la version originale, une version sans doute plus simple, plus enfantine et à la fin Jo épousait Laurie et ils habitaient dans une belle ferme parce que Jo avit dit qu'elle voulait des canards et tout et tout...
donc je vivais dans un monde où tout se finissait bien, ils se marièrent et eurent beaucoup d'enfants...

et un jour, je n'ai pas encore 14 ans et le film est diffusé sur France trois... je le regarde, tombe sous le charme de ce super Laurent BAle (il était magnifique... je l'aime encore ce jeune mr lawrence) et voilà que soudain il demande à Jo de l'épouser et que Jo dit non et là j'en ai pleurer pendant au moins deux semaines, dès que j'y pensais, je pleurais et je pleurais et je pleurais encore c'était assez lamentable! je n'ai jamais pleuré autant, enfin surement que ci mais pas pour un film!
le truc c'est que j'avais toujours cru qu'ils finissaient ensemble, alors maintenant quand Anne refuse la première demande de Gilbert dans Les Pignons verts, je pleure aussi à chaque fois...

Miss Smith a écrit:
Kitty a écrit:
Je ne sais pas si le choc a été aussi grand pour vous que pour moi, la toute première fois que vous avez lu le roman.

Pourquoi Jo ne finit-elle pas avec Laurie? J'en voulais horriblement à l'auteur pale ! Parce que Laurie termine avec cette pimbêche de... humpf!!!

Néanmoins comme j'aime beaucoup le professeur allemand, ça a attenué la chose. Mais quand même ^^...

Vouiiii moi aussi j'en ai voulu à l'auteur!!! Pour moi ils étaient fait l'un pour l'autre, mais qu'est ce qu'il est parti faire avec Amy??? Je vous le demande! Pourquoi il n'a pas été plus patient comme Darcy ou Thornton?
Et pour moi le professeur allemand n'a pas trop atténué la chose, surtout que dans l'adaptation que j'ai vu, il était trop vieux à mon goût. Mais tout de même je pense que je m'en suis remis assez vite, et je n'ai pas versé toutes les larmes de mon corps. Wink
Je n'ai pas lu les suites, j'étais au courant mais je n'ai jamais eu l'occasion de les lire, faudra que j'y remédie un jour!

Nettie a écrit:
Moi aussi je n'ai pas bien compris Suspect Jo et Laurie formait un beau couple à mon avis. Je n'ai jamais aimé le professeur, pourquoi elle a voulu l'épouser? Suspect

Il me semble qu'ils ont fait un film (ou une série) sur la suite des Quatre Filles du Docteur March où l'on peut voir, je crois, Jo ouvrant une école (ou un orphelinat, je ne sais plus ).

Revenir en haut Aller en bas
serendipity
Aurora Borealis Chaser
avatar

Nombre de messages : 9214
Date d'inscription : 31/05/2007

MessageSujet: Re: Little Women et Good Wives (1868-1869)   Jeu 18 Aoû 2011 - 16:21

Aude a écrit:
OOoooh je viens de découvrir cette partie du forum!!!!!!!
Comme je suis contente, pour moi aussi Les Quatre Filles c'est culte, c'est mon enfance!
Après avoir vu le film il y a 8-10 ans, (ouh lala déjà!! je me fais vieille) j'ai acheté les quatre romans. En édition pour enfants, avec couverture rigide et illustrations!! Mais le texte est complet, et la traduction assez sympa, donc ça ne m'a pas dérangée, en plus ce sont des classiques, assez facile à trouver. Je les ai lus sur la plage il y a 4 ans, ce qui pouvait paraître assez bizarre... Enfin bon, j'étais contente de savoir qu'il y avait une suite à l'histoire des quatre soeurs.

spoiler
Ma préférée c'est Beth, elle est douce, tranquille, discrète, gentille, c'est la seule qui n'a pas de grandes aspirations dans la vie et pourtant c'est le ciment des soeurs et se disparition forme un grand grand vide. En plus elle est toujours entourée de mignons petits chatons


Mais un truc qui m'a toujours dérangée, c'est que le titre français met beaucoup l'accent sur le Docteur March, qui est en fait le dernier des personnages des bouquins!!! Little Women c'est beaucoup mieux, ya pas à dire...

Cinnamon a écrit:
Les quatre filles du Dr March est l'un de mes livres favoris,à moi aussi... Smile
Je crois que beaucoup de petites filles se sont senties très "Jo" durant leur enfance.Pour moi,elle est celle que je prefère...

Contrairement à beaucoup d'entre vous,je pense que c'est une bonne chose que Jo et Laurie ne se marient pas.Car Laurie,malgré sa gentillesse,n'est pas celui qu'il fallait...il est tellement "gamin" par rapport à Jo,qui est malgré tout beaucoup plus mature,et je pense qu'elle avait besoin à ses cotés d'un homme qu'elle puisse admirer,decouvrir.Là,elle connait tout de Laurie,ce qui n'est pas un mal,bien au contraire...enfin,je n'arrive vraiment pas à les voir ensemble! Laughing .Je ne saurai pas vraiment expliquer,mais je le ressens comme ça.

L'avantage de ces livres,c'est qu'on parle d'eux comme si c'etait de vrais amis!

Alanis a écrit:
Je crois que ce roman était mon préféré étant enfant, j'ai dû le lire une bonne vingtaine de fois. Cependant, je n'ai que récemment mis la main sur la suite et je dois avouer que j'ai été déçue et que j'ai vite abandonné ma lecture. Il n'en reste pas moins que cela reste un de mes romans fétiches et que Jo' est toujours une de mes héroïnes favorites.

Pour finir, je ne sais pas si certains ont déjà eu l'occasion de lire quelques articles intéressants sur les diverses traductions du roman. J'ai été consternée d'apprendre il y a quelques mois seulement les transformations parfois très importantes que le roman a subi dans ses diverses traductions françaises. Pour ceux que cela intéresse, il y a un article en ligne très intéressant d'une universitaire canadienne, Claire Le Brun, sur le sujet. http://www.erudit.org/revue/meta/2003/v48/n1/006957ar.html

Chinchilla a écrit:
Je suis fan des quatre filles du docteur March (je me demande au passage ou le traducteur français a trouvé un titre pareil, leur père n’est même pas médecin Suspect )

Quant à la traduction, la version française a effectivement été amputée de tout ce qui fait référence à la religion et à la littérature. Je l’ai lu en Anglais il y a peu et c’est vraiment flagrant. Jo est un personnage tellement plus complexe dans la version originale !

Merci pour l’article Alanis, le l’ai trouvé très intéressant et bien documenté.

Emma a écrit:
Les quatre filles du docteur March a vraiment bercé ma jeunesse. Lorsque, adolescente, je suis passée au deuxième tome, j'ai adoré les rages et les espoirs de Jo, toujours détesté Amy (d'accord elle s'améliore un peu, mais c'est la soeur que je préfère le moins- et quelle horreur pour Jo lorsque son rêve de partir en Europe s'écroule au profit de cette hypocrite qui, par sa politresse et ses ourires, s'est assurée de la sympathie de leur tante...), et pleuré comme une madeleine lors de l'aveu de Beth à Jo, sur la plage. A chaque fois que je relis cette scène, j'ai la gorge serrée. Le lien qui unit les deux soeurs à ce moment est vraiment un fil conducteur du roman.

Choquée quand même de ce que Jo ne finisse pas avec Laurie, mêmes i le Professeur est adorable- un mentor pour Jo qui le respecte, je me sentais mal pour elle lorsqu'il a brûlé ses pauvres histoires, mélodramatiques certes, mais innocentes!

Jane50 a écrit:
J'aime bcp aussi les Quatre filles du docteur March !!! C'est vrai que c'est dommage que Jo ne reste pas avec laurie et qu'il s'entiche d'Amy... No (je connais la fin simplement pour avoir vu la série à la télé)...On reste sur notre fin...C'est décevant !

Je savais qu'il y avait une suite, mais pas 3 ! drunken Very Happy cheers Hum hum...Quelques livres à ajouter à ma PAL ! sunny

J'aime bcp Jo ! Garçon manqué, sensible, lectrice assidue, actrice...En deuxième vient Beth, douce et attendrissante, puis Meg, et enfin...Amy ! Elle est trop "chochotte" et minette...Elle prend des grands air et me fait penser indirectement à Lydia Bennet...

Revenir en haut Aller en bas
serendipity
Aurora Borealis Chaser
avatar

Nombre de messages : 9214
Date d'inscription : 31/05/2007

MessageSujet: Re: Little Women et Good Wives (1868-1869)   Jeu 18 Aoû 2011 - 16:22

Mr Damien Tilney a écrit:
Je suis bien content qu'il y ait des spécialistes sur le forum ! Depuis le lycée, on a un débat avec mes amis sur Beth. On a tous vu des épisodes du dessin animé. J'ai vu une partie du film avec Winona Ryder mais jamais en entier. Je me suis acheté le livre en anglais mais je n'ai jamais trouvé le temps pour le lire. Que des rendez-vous manqués pour l'instant. Donc comme je vous disais il y a un mini débat entre nous : est ce que Beth meurt dans le roman ? Si oui de quoi ? Dans quel roman, Little Women ou Good Wives ?

Merci d'avance !

misshoneychurch a écrit:
Alors :
Spoiler:
 
Mais je ne suis pas du tout spécialiste...

Angealyn a écrit:
Ah Little Women (c'est vrai que je me demande d'où sort la traduction française), c'est tout un pan de mon enfance....

Je n'ai jamais été choquée par le fait que Jo n'épouse pas Laurie, parce que pour moi, ça semblait logique... C'était un peu trop facile, et je sentais bien que pour l'âme de Jo, Laurie était trop pour elle.... Par contre et là je vous rejoins, j'ai du mal à comprendre ce qu'il fait avec Amy par la suite...

Je sais qu'il existe Little Men et Good Wives, mais je n'ai jamais osé m'aventurer à les lire, je ne sais même pas pourquoi....

Camille Mc Avoy a écrit:
angealyn, si tu as lu les passages où Laurie épouse Amy, c'est dans Good wives. Il existe ensuite 2 suites , basées il me semble sur la vie de JO.

Revenir en haut Aller en bas
serendipity
Aurora Borealis Chaser
avatar

Nombre de messages : 9214
Date d'inscription : 31/05/2007

MessageSujet: Re: Little Women et Good Wives (1868-1869)   Jeu 18 Aoû 2011 - 16:23

Tizzie a écrit:
J'avais lu Les quatre filles du Dr March quand j'avais euh, quelque chose comme 8 ans, mais depuis jamais réouvert, allez savoir pourquoi... puis là je l'ai pris en anglais, et je l'ai dévoré!! Je ne me souvenais de rien sinon que Jo se coupait les cheveux (ça avait du me marquer, vu la longueur de mes cheveux à l'époque!!). Jo est ma préférée, quoique que je ressemble plus à Meg j'imagine (la soeur ainée...); je ne suis pas du tout "garçon manqué" (si vous me passez l'expression) comme Jo, mais j'aimais mieux sa vivacité et sa spontanéité, son goût pour la lecture et son côté protecteur envers Bess ! J'aurais préféré que Jo soit fiancée plutôt que Mag à la fin, même si pour l'instant ça ne lui dit pas (lol, là on diffère vraiment Razz !)
Je n'ai pas encore lu Good Wives, mais en survolant vos commentaires je me suis bêtement spoilée, c'est malin! Enfin, ça m'évitera de rager quand je lirai la suite, déjà que je n'étais pas contente que Laurie et Jo ne se déclarent pas à la fin de Little Women, alors là c'est le bouquet!! Sad J'avoue que je ne m'attendais pas à ça je voulais tellement les voir ensemble tous les 2 (Laurie est assez charmant il faut dire!! une sorte d'Henry Tilney américain pas moments je trouve!). Ah, à force de lire JA on s'habitue à voir se former les couples qu'on veut! Razz

Camille Mc Avoy a écrit:
ce livre est une déchirure...

serendipity a écrit:
Pourquoi une déchirure Camille ?

Parce que contrairement à ce que nous voulions toutes, Jo rejette Laurie ? Bah, je me dis que c'est à l'image de la vie Rolling Eyes les histoires de coeur ne se déroulent pas toujours comme on le voudrait, autant nous l'inculquer dès l'enfance No et puis, comme ça on se dit que si on laisse passer un Laurie, on a toujours un prof Baehr quelque part en réserve pour l'avenir Wink

Tizzie a écrit:
Jo est ma préférée, quoique que je ressemble plus à Meg j'imagine (la soeur ainée...); je ne suis pas du tout "garçon manqué" (si vous me passez l'expression) comme Jo, mais j'aimais mieux sa vivacité et sa spontanéité, son goût pour la lecture et son côté protecteur envers Bess !

Intéressant ... je ne pense pas qu'on ait déjà parlé des personnages dont on se sent le plus proche dans ces 2 livres de LM Alcott.

Je détestais absolument Meg. Sa seule ambition dans la vie était de se marier et de faire des gosses, l'horreur absolue pour moi, même petite fille ... et puis son histoire avec John Brook, je trouvais ça totalement inintéressant Rolling Eyes .

Depuis, j'ai relu le livre et j'ai plus d'indulgence pour elle car c'est une gentille fille Rolling Eyes

Spoiler:
 

Les 2 personnages que je trouvais les plus intéressants dans la fratrie étaient Jo (pour son côté cérébrale et indépendante) et Amy (plus féminine et fantasque).

Spoiler:
 

christelle a écrit:
ah mon dieu, comme certaines d'entre vous, quelle désillusion que la redécouverte de cette oeuvre...

C'était un des romans favoris de mon enfance, et bien sûr, Joe était ma préférée!!! Amy était celle que j'aimais le moins. Et qui n'a pas pleuré à la maladie de Beth???

j'ai été stupéfaite d'apprendre récemment que d'abord, c'était un livre censuré(il faut que j'en trouve la versio non censurée pr comprendre), et qu'en plus, il y avait une suite!!!

autant vous dire que je me suis jetée sur cette suite, et que ma désillusion a été terrible! quoi? pas d'avenir pour Laurie/Joe? alors que Amy/Laurie? et Beth, nom d'une pipe, cette pauvre Beth!!!
non vraiment, là, j'ai été déçue.... déçue, déçue, déçue...

d'ailleurs, j'ai lu ensuite par curiosité une oeuvre de Louisa May Alcott, romantique réaliste à tendance masochiste, et j'ai trouvé ça très mal écrit, même si ce type d'histoire peut éclairer sur le caractère de cet écrivain.

nathy's a écrit:
J'ai lu les Quatres filles du Docteur March il ya quelques années et j'avais adoré!

Après j'ai vu le film avec Winona Ryder et Kirsten Dunst et j'ai été très surprise de voir Bess mourir, parce que je me rappelais qu'elle survivait à sa maladie. En fait, ca c'est dans la suite...qu'il faut que je rajoute à ma liste des livres à lire study

Lunaë a écrit:
Après mon poste de présentation voici mon premier post! J'ai choisi pour cela ce topic car "les Quatre filles du Docteur March" et "Le Docteur March marie ses filles" ont bercé mon enfance. Je l'ai tellement lu que je connais la premiere phrase par coeur! Et là je découvre ça:

Alanis a écrit:
Pour finir, je ne sais pas si certains ont déjà eu l'occasion de lire quelques articles intéressants sur les diverses traductions du roman. J'ai été consternée d'apprendre il y a quelques mois seulement les transformations parfois très importantes que le roman a subi dans ses diverses traductions françaises. Pour ceux que cela intéresse, il y a un article en ligne très intéressant d'une universitaire canadienne, Claire Le Brun, sur le sujet. http://www.erudit.org/revue/meta/2003/v48/n1/006957ar.html

Article très intéressant! Donc je me précipite sur mon vieux livre conservé précieusement et bam: j'ai la version de Stahl et abrégée en plus affraid
Du coup je crois que je vais envisager d'acheter la version anglaise comme ça pas de soucis Wink

francesco a écrit:
Moi je ne suis pas d'accord sur plein de choses donc je vais m'exprimer :
d'abord je suis perdu, j'ai bien lu le roman (poche) mais si je me souviens bien ça s'arrête avant la mort de Beth et tout et tout. Donc ce sont les films (J'ai vu trois versions : celle de Cukor, celle de Leroy-très chouette au moment des fêtes et en zone 2 en plus- et la plus récente) qui m'ont révélé la fin avec en particularité le refus de la demande en mariage : oui je suis d'accord il y a un malaise, mais comme l'a fait remarqué un critique c'est quand même intéressant que Luisa May Alcott propose une suite totalement différente de celle auquel on pouvait s'attendre !!!!!!
Et pour le titre français : ben il faut comprendre ! En français "petites femmes " ça avait une connotation très précise !!!!
lol!

Sinon je ne sais pas si quelqu'un a parlé de Pour le meilleur, pour le pire et pour l'éternité mais c'était passionnant : attention spoiler
Spoiler:
 

Miss Chocolat a écrit:
Oh, les 4 filles du Dr March.... C'est toute mon enfance.

Je ne savais qu'il y avait une suite, même plusieurs, il va falloir que je me les trouve rapidement.

Je suis jamais indentifiée à une des soeurs March en particulier : je suis très protectrice et je pense aux autres avant de penser à moi comme Meg, je suis quelqu'un qui aime beaucoup s'amuser et l'espièglerie est ma politique comme Jo, je peux aussi être très calme et à l'écoute comme Beth. Par contre, j'ai dû mal à me reconnaître dans le personnage d'Amy mais bon...

Pour les adaptations, je connais par coeur l'adaptation avec Winona Ryder, Kirsten Dunst et Claire Danes. Je ne connais pas les autres. A voir, une prochaine fois que ça passe à la TV ou si on peut les trouver en DVD, je ne sais pas?????

Cindy a écrit:
Ca y est j'ai (enfin) terminé Little women ça faisait un moment que j'y étais et j'avançais un peu lentement parce que j'étais occupée ces temps ci(et aussi le lisant en anglais ce n'est pas sans difficultés pour moi^^)mais quoi qu'il en soit j'ai adoré Little women.
Au début je dois dire que je n'aimais pas "des masses" le personnage de Jo je pense que c’est pas ce que je le trouvais un peu trop garçon manqué à mon gout. Et j'adorais littéralement le personnage de Beth je la trouvais tellement mignonne et gentille et je trouvais sa timidité très touchante (alors que d'habitude je déteste les personnages timides que je trouve trop empotés et j'adore littéralement les héros "débrouillards «comme cette chère Lizzie dans P&P...).Bref donc dès le début ce livre a été complètement diffèrent des autres livres.
Ensuite plus le livre avançait et plus j'aimais Jo.Et je dois avouer que le fait
Spoiler:
 
Ensuite j'ai lu pas mal de critiques sur Amy au fil des pages du topic mais moi je l'aime bien au début je dois avouer que sa manière de se prendre pour une "grande dame" me tapait un peu sur le système Mad mais après je trouve qu'elle s'est vraiment arrangée et contrairement à beaucoup de personnes Rolling Eyes je trouve que
Spoiler:
 
Et puis dèrnière petite chose j'ai dit que Beth était ma préférée au début du livre donc évidemment
Spoiler:
 

Donc voilà j'ai trouvé ce livre superbe parce qu'on peut passer le joie à la tristesse en peu de temps.Et je trouve que rarement un livre donne "une telle palette d'émotions".
Donc gros coup de coeur pour Little women maintenant je m'attaque a Good wives j'éspère qu'il ne va pas me décevoir...


Edit:il se trouve que je me suis fais lamentablement avoir j'avais acheté Little women donc mais il se trouve que mon édition regroupe Little women ET Good wives mais je n'avais pas compris je croyais que Little women était à la base dvisée en deux parties et que Good wives était le deuxième tome affraid .Bref j'aurais du mieux me renseigner sur mon édition ce qui fait que j'ai deux fois Good wives.Donc je retire ce que j'ai dit plus haut je ne vais pas lire Good wives maintenant vu que je l'ai déja fait sans le savoir scratch (oui je sais même moi j'ai du mal à suivre ce que je dis lol! ).
Donc maintenant je vais devoir attendre pour acheter la suite!Et petite question pour ne pas me planter encore la suite de Good wives c'est bien Jo's boys?

Revenir en haut Aller en bas
serendipity
Aurora Borealis Chaser
avatar

Nombre de messages : 9214
Date d'inscription : 31/05/2007

MessageSujet: Re: Little Women et Good Wives (1868-1869)   Jeu 18 Aoû 2011 - 16:23

Mannick a écrit:
Nouvelle sur le forum, je suis très heureuse de tomber sur ce topic !

Depuis mon enfance je suis fan totale du livre (des livres) de Louisa May Alcott, et je trouve que les versions cinéma et même la version TV des années 80 ont été excellentes, j'ai bien entendu un penchant pour la version avec Winona Ryder, notamment pour la musique et les décors.

J'avais un rêve depuis toute petite, je m'étais promis que j'irai un jour à Concord, visiter la maison de Louisa May Alcott, et ce rêve je l'ai réalisé enfin en octobre 2008. Je n'oublierai jamais ce jour-là. De plus, comme nous étions en octobre, les touristes se faisaient déjà plus rares, nous avons ainsi pu profiter d'une guide quasiment bilingue qui a pu se consacrer à nous pendant toute la visite.

J'espère y retourner un jour, mais je suis heureuse, car j'ai lu Little women la première fois pour mes 10-11 ans, à mon entrée au collège, et je suis allée à Concord pour mes 50 ans, la boucle est bouclée pourrait-on dire.

Vous avez déjà écrit tout ce que je pense du livre, des films, je ne peux donc qu'apporter ma petite pierre à l'édifice, si parmi vous certaines ont eu le grand bonheur d'aller en Nouvelle-Angleterre visiter cet endroit, j'aimerais beaucoup avoir vos impressions.

Pour moi les quatre soeurs March sont tout un symbole, bien plus que je ne saurais dire en fait, et il m'arrive de me dire que j'aurais aimé faire partie de cette famille de soeurs, pour bien des raisons

J'ai quelques photos du lieu car le dernier film a beaucoup été tourné autour de la maison en question, pas dedans hélas.

Merci de tout coeur d'avoir mis ce topic sur la famille March et sur Louisa M. Alcott

A ce sujet j'ai acheté dernièrement un livre qui s'appelle "la solitude du Dr March" une sorte de fiction qui raconte la vie du père mais j'hésite à le commencer, j'ai peur d'être déçue, quelqu'une peut-il me dire ce qu'elle en a pensé si elle a lu le livre ?

PS : la version téléfilm dont je parle date de la fin des années 70, pardon, pas des années 80. Je l'ai beaucoup aimée aussi et je cherche à trouver le DVD.
Revenir en haut Aller en bas
Miss Maureen
Regency Gown in the Wind
avatar

Nombre de messages : 3568
Age : 27
Localisation : Belgique, au pays de Tintin
Date d'inscription : 01/09/2010

MessageSujet: Re: Little Women et Good Wives (1868-1869)   Jeu 1 Sep 2011 - 19:00

J'ai lu les romans une première fois quand j'avais environ 14 ans, avant cela je me contentait d'une edition simplifiée pour enfants. Je les ai relus en début de semaine et j'ai pris beaucoup plus de plaisir.

Enfant, je retenait seulement qu'il fallait être bonne, pas trop coquette comme Meg, plus sage que Jo,pas prétentieuse comme Amy et être comme Beth qui malade va soigner le pauvre bébé (j'ai encore l'illustration de ce passage en tête!). C'est peut-être pour ça que "je n'ai pas mal tourné" à l'adolescence.

Ado, cela m'avait beaucoup plu, j'admirai leur force et je trouvais juste les paroles de Mme March.

Et maintenant, je ne sais l'expliquer, je comprends pourquoi les personnages font cela ou ceci, j'ai vécu ce qu'ils vivent ou je le vis, j'ai d'ailleurs dit des choses à mes proches qui étaient inspirées des réflexions du livre (eh oui, traumatisée à ce point!). Ce roman est certes un peu moralisateur mais cela "coule tout seul". J'hésitais à relire les quatre romans mais je pense que je vais le faire car ce ne sera pas une relecture car je vois les choses terriblement différemment maintenant.

En conclusion, Little women à tout âge!
Revenir en haut Aller en bas
http://lheureanglobelge.canalblog.com/
MissAcacia
DerbyCheshire Cat
avatar

Nombre de messages : 7086
Age : 45
Localisation : Perched on a hot sound tree
Date d'inscription : 26/10/2007

MessageSujet: Re: Little Women et Good Wives (1868-1869)   Ven 28 Oct 2011 - 0:33

Je suis en train de finir Good Wives et j'oscille entre enchantement et agacement. Ce roman est nettement plus moralisateur et emphatique que Little Women. Il y a de bons moments et j'y prend plaisir mais ça ne me donne pas envie de lire les deux derniers. Dommage car Little Women a toujours su me captiver.
Revenir en haut Aller en bas
serendipity
Aurora Borealis Chaser
avatar

Nombre de messages : 9214
Date d'inscription : 31/05/2007

MessageSujet: Re: Little Women et Good Wives (1868-1869)   Lun 31 Oct 2011 - 13:23

Je partage ton sentiment Miss Acacia, et c'est peut-être la raison pour laquelle les deux sequels dorment sur mes étagères depuis plus de 10 ans No
Revenir en haut Aller en bas
Miss Maureen
Regency Gown in the Wind
avatar

Nombre de messages : 3568
Age : 27
Localisation : Belgique, au pays de Tintin
Date d'inscription : 01/09/2010

MessageSujet: Re: Little Women et Good Wives (1868-1869)   Lun 31 Oct 2011 - 14:07

Comme c'est dommage! Il certainMissAcacia que ce roman est moins léger, plus moralisateur même si Little women l'était aussi. Il me semble (je l'ai relu il y a deux mois et c'est déjà trou noir!) que vers la fin, comme chaque souer a tiré des leçons, le roman devient plus léger et agréable, et on s'attache encore plus aux personnages.

Concernant les deux suites, je les ai lues: il est difficile d'entrer dans le roman car nos héroïnes (et héros) sont moins présentes pour concentrer l'action sur les "garçons de Jo" qui sont très attachants. De plus, ces suites n'ont pas été "romancées" par la télévision et on commence le livre du manière tout à fait neutre voir négative en découvrant que Jo, Meg et Amy passent au second plan, cela ne fait qu'augmenter la difficulté à entrer dans le récit.
Revenir en haut Aller en bas
http://lheureanglobelge.canalblog.com/
serendipity
Aurora Borealis Chaser
avatar

Nombre de messages : 9214
Date d'inscription : 31/05/2007

MessageSujet: Re: Little Women et Good Wives (1868-1869)   Lun 31 Oct 2011 - 14:34

Miss Maureen, les sequels ont leur propre topic Wink C'est ici

N'hésite pas à passer poster plus longuement car de mémoire, il y a peu d'avis et ils ne sont pas très enthousiastes Razz . Dans l'attente, j'ai recopié ton paragraphe ci-dessus Wink
Revenir en haut Aller en bas
MissAcacia
DerbyCheshire Cat
avatar

Nombre de messages : 7086
Age : 45
Localisation : Perched on a hot sound tree
Date d'inscription : 26/10/2007

MessageSujet: Re: Little Women et Good Wives (1868-1869)   Lun 31 Oct 2011 - 19:10

ça y est, j'ai fini Good Wives. Je reste sur mon sentiment de mi-parcours.

Certes Little women est moralisateur, mais il me semble que c'est plus habilement fait Very Happy (ma dernière lecture date d'au moins deux ans Rolling Eyes). Dans Good wives, c'est un peu assené sans grâce. J'ai eu pitié de Laurie à plusieurs reprises tant on se réjouit de l'avoir poussé à arrêter de boire, de fumer, de jouer au billard, de ne pas travailler dur au lycée. Pas que je sois pour les alcooliques, les fumeurs, les joueurs et les fainéants mais je ne pense pas que c'était le cas de Laurie... pauvre gars. Sans parler des histoires populaires de fantômes, pirates et autres qui nous entraînent vers la perdition.
Le maternalisme de Jo à son égard m'a porté sur le système et ce d'autant que
Spoiler:
 
Enfin, c'est comme ça.

Une autre scène m'a laissée de marbre:
Spoiler:
 

Enfin, la fin est plus légère, je suis d'accord, mais là j'ai fait une overdose de bons sentiments et de "tout-le-monde-il-est-beau". Et le Maman Bhaer et Papa Bhaer m'ont achevée Wink (je ne peut donc pas lire les deux autres sequels, impossible). Je dois devenir un peu cynique en grandissant vieillissant Razz .

Ceci dit, je ne regrette pas ma lecture Very Happy, il y avait des passages agréables et intéressants.
Revenir en haut Aller en bas
esperluette
Magnolia-White Ampersand
avatar

Nombre de messages : 8040
Age : 27
Date d'inscription : 11/07/2009

MessageSujet: Re: Little Women et Good Wives (1868-1869)   Lun 2 Jan 2012 - 16:44

Comme le challenge a officiellement démarré depuis deux bonnes semaines je pense qu'on peut entamer les discussions. sunny

Alors vous en êtes où pour l'instant ? Wink Pour celles dont il s'agit d'une relecture, est-ce que vos impressions sur le roman ou le personnage ont changé ? Pour celles qui découvrent, que pensez-vous de ce livre, est-ce que la magie opère ?

Quels sont vos personnages préférés et pourquoi ? bounce

Si certaines ont l'édition Penguin je conseille la lecture de l'introduction, pas trop ardue à lire (même pour moi qui ne maîtrise vraiment pas la lecture en anglais ) et tout à fait intéressante sur les influences de Louisa May Alcott (par rapport à ses parents, le père représentant le côté moral et la mère le côté fantaisiste, romantique (je caricature peut-être un peu là, n'hésitez pas à me corriger^^) et par rapport à ses lectures.) L'auteur de l'introduction (Elaine Showalter) s'interroge également sur un courant de la critique littéraire féministe qui a pu montrer LW sous un jour réducteur. Je développerais bien mais je n'en ai pas trop le temps aujourd'hui alors si quelqu'un l'a lue et veut en parler n'hésitez pas ! Sinon je reposterais sur ce sujet la semaine prochaine. Wink
Revenir en haut Aller en bas
serendipity
Aurora Borealis Chaser
avatar

Nombre de messages : 9214
Date d'inscription : 31/05/2007

MessageSujet: Re: Little Women et Good Wives (1868-1869)   Lun 2 Jan 2012 - 16:54

Merci d'avoir relancé la discussion esperluette

esperluette a écrit:
Si certaines ont l'édition Penguin je conseille la lecture de l'introduction, pas trop ardue à lire (même pour moi qui ne maîtrise vraiment pas la lecture en anglais ) et tout à fait intéressante sur les influences de Louisa May Alcott (par rapport à ses parents, le père représentant le côté moral et la mère le côté fantaisiste, romantique (je caricature peut-être un peu là, n'hésitez pas à me corriger^^) et par rapport à ses lectures.) L'auteur de l'introduction (Elaine Showalter) s'interroge également sur un courant de la critique littéraire féministe qui a pu montrer LW sous un jour réducteur.

Je ne sais pas si c'est l'édition que lit actuellement Tatiana, mais je sais qu'elle avait, elle aussi évoqué l'introduction de son édition. Si l'une d'entre vous peut me la scanner et me l'adresser par mail, je serais curieuse d'en prendre connaissance Wink

De mon côté, je n'en suis qu'au début de ma relecture, et je suis parasitée par mille autres envies en parallèle, donc j'avance comme d'habitude au rythme de l'escargot

Je me suis ennuyée comme à chacune de mes lectures sur la partie pièce de théâtre (Hugo, Roderigo Rolling Eyes ) que je trouve longuette silent

Cette relecture m'a également fait m'interroger sur mon rapport à la littérature jeunesse. Pourquoi tant de personnes arrivent à garder leur âme d'enfant et revivent ces lectures avec autant d'intensité que dans leur jeunesse et pourquoi d'autres (dont je fais partie) n'arrivent pas à renouer avec ces sentiments et revivent ces lectures de manière détachée scratch
Revenir en haut Aller en bas
Tatiana
A view from the past
avatar

Nombre de messages : 10597
Age : 33
Localisation : Quelque part dans l'Angleterre du XIXe...
Date d'inscription : 26/02/2010

MessageSujet: Re: Little Women et Good Wives (1868-1869)   Lun 2 Jan 2012 - 19:01


Je n'ai pas lu l'édition Penguin mais celle d'Oxford World Classics, et j'ai trouvé l'introduction très intéressante et très enrichissante. C'est une très bonne entrée en matière, d'autant que n'ayant jamais lu cet auteur, j'ignorais tout de sa biographie. Je ne savais pas non plus à quel point cette oeuvre est autobiographique. On peut difficilement séparer la réalité de la fiction, surtout pour le personnage de Jo, qui ressemble à s'y méprendre à LMA : mêmes ambitions littéraires, même caractère fort, même affection presque démesurée pour sa famille et en particulier pour sa soeur Beth, même déchirement ressenti après le mariage de sa soeur aînée. Mon introduction contient pas mal de citations tirées de la correspondance de LMA, très intéressantes également. Je peux te la scanner et te l'envoyer à la fin de la semaine si tu veux, serendipity.

Ce fut donc une première lecture du roman pour moi. Je connais bien l'adaptation cinéma de 1994, mais je me suis rendue compte au fur et à mesure de ma lecture qu'elle laisse de côté de nombreux épisodes.
Dès les premières pages, j'ai été frappée par la vivacité du récit et des dialogues, fruit du vécu de LMA. L'atmosphère qui règne dans la maison March est des plus sympathiques. La maison ressemble à un nid douillet malgré les privations matérielles. C'est un roman qui se prête vraiment bien aux adaptations, par sa vivacité justement, l'enjouement général, la fougue de Jo. L'humour est très présent, en particulier dans les numéros de "Pickpaper Papers", dont un est reproduit dans mon édition (mais je suppose qu'il en est de même dans les autres).

Jo m'a paru dès le début le personnage le plus intéressant, parce que c'est une héroïne selon mon coeur, attachante, déterminée, au caractère bien trempé. J'ai beaucoup aimé la relation fraternelle qu'elle noue avec Laurie et les plaisanteries qu'ils aiment organiser.

Contrairement à MissAcacia, j'ai davantage apprécié la deuxième partie, Good Wives. Certains épisodes de Little Women m'ont paru trop naïfs, trop moralisateurs
Spoiler:
 

Dans Good Wives, comme elles ont grandi, elles deviennent plus intéressantes, à l'exception de Meg. Ses difficultés ménagères m'ont un peu ennuyées, parce que je trouve le personnage trop conventionnel
Spoiler:
 

J'ai adoré
Spoiler:
 
Le ton est délicieusement vivant et drôle. C'est comme si on était à leurs côtés. J'ai apprécié aussi
Spoiler:
 
Sans surprise, parce que c'est aussi le cas dans le film, j'ai une préférence pour le couple Jo-Friedrich I love you (et pour la description du capharnaüm dans lequel il vit !), réuni par l'amour de la littérature, lui calme et posé, et elle pleine d'entrain.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Les yeux noirs
Romancière anglaise
avatar

Nombre de messages : 2800
Age : 42
Localisation : Résolument tournée vers la Terre bien installée sur mon quartier de Lune
Date d'inscription : 26/08/2009

MessageSujet: Re: Little Women et Good Wives (1868-1869)   Lun 2 Jan 2012 - 19:47

esperluette a écrit:


Si certaines ont l'édition Penguin je conseille la lecture de l'introduction,
... No pas d'introduction sur mon exemplaire

serendipity a écrit:

Je ne sais pas si c'est l'édition que lit actuellement Tatiana, mais je sais qu'elle avait, elle aussi évoqué l'introduction de son édition. Si l'une d'entre vous peut me la scanner et me l'adresser par mail, je serais curieuse d'en prendre connaissance Wink


serendipity a écrit:

Je me suis ennuyée comme à chacune de mes lectures sur la partie pièce de théâtre (Hugo, Roderigo Rolling Eyes ) que je trouve longuette silent
Idem pour moi, et j'ai d'ailleurs beaucoup pensé à celles qui lisent en VO (car moi j'ai choisi la paresse )
La tentation de sauter allègrement ce passage doit être grande, non?
J'ai eu un peu le même ressenti (mais en plus rapide, forcément vu que le passage est plus court), lors du pique-nique, après le repas, quand ils jouent au jeu o`u une personne commence un récit qui est continué par une autre... Rolling Eyes


Tatiana a écrit:

Mon introduction contient pas mal de citations tirées de la correspondance de LMA, très intéressantes également. Je peux te la scanner et te l'envoyer à la fin de la semaine si tu veux, serendipity.
Embarassed ...euh, moi ze veux bien aussi Tatiana, si ça ne te dérange pas trop...

Tatiana a écrit:

Contrairement à MissAcacia, j'ai davantage apprécié la deuxième partie, Good Wives. Certains épisodes de Little Women m'ont paru trop naïfs, trop moralisateurs
Ce que tu écris me rassure Tatiana, je ne suis qu'en cours de lecture de Little women, et je trouve déjà hyyyyyyyyyper moralisateur, alors quand j'ai relu le post de Miss Acacia, j'ai fait affraid !!!en me demandant si j'arriverais au bout dela suite sans mourir d'une overdose de bons sentiments lol!
Tatiana a écrit:
Spoiler:
 
J'ai lu ce passage hier, et j'avoue que je me suis faite la même réflexion que toi...oui bon ok, on a compris : l'oisiveté c'est maaaaaaaaaaaaaaal...il faut de la mesure en chaque chose Rolling Eyes


ceci nous amenant à ta réflexion, Serendipity

serendipity a écrit:
Cette relecture m'a également fait m'interroger sur mon rapport à la littérature jeunesse. Pourquoi tant de personnes arrivent à garder leur âme d'enfant et revivent ces lectures avec autant d'intensité que dans leur jeunesse et pourquoi d'autres (dont je fais partie) n'arrivent pas à renouer avec ces sentiments et revivent ces lectures de manière détachée scratch
Je n'aurais pas pu mieux dire...j'abordais cette re-lecture (que j'avais adorée étant plus jeune) avec impatience, et elle me laisse indifférente, limite m'ennuie parfois (cf. les passages cités)
Je crois que j'ai définitivement perdu mon âme d'enfant ...ou peut-être que je supportait mieux les leçons de morale alors Razz
Je pense que hors challenge, je n'aurais peut-être pas continué l'aventure....mais ça me donne au moins l'envie d'aller fouiner du côté des livres de Louisa May Alcott davantage pour adultes Wink
Mais bon...ce n'est que le début, il ne faut pas se laisser abattre par ces premières impressions!
Revenir en haut Aller en bas
Tatiana
A view from the past
avatar

Nombre de messages : 10597
Age : 33
Localisation : Quelque part dans l'Angleterre du XIXe...
Date d'inscription : 26/02/2010

MessageSujet: Re: Little Women et Good Wives (1868-1869)   Lun 2 Jan 2012 - 20:51


A te lire LYN je suis contente qu'il s'agisse d'une première lecture pour moi Laughing . Mais à la réflexion, je dois dire que je m'attendais à un roman très facile au contenu peu fouillé, et j'ai été agréablement surprise, malgré les épisodes trop moralisateurs de la première partie.

Euh... pour le scan de l'introduction j'ai un (très) léger problème : je viens de me rendre compte que j'ai laissé mon livre chez mes parents (qui habitent à l'étranger), donc je ne pourrai pas vous la scanner. Toutes mes excuses Rolling Eyes Embarassed ça aurait été avec plaisir.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Blue
British countryside addict
avatar

Nombre de messages : 804
Age : 37
Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 31/08/2008

MessageSujet: Re: Little Women et Good Wives (1868-1869)   Lun 2 Jan 2012 - 21:02

Alors, j'ai commencé aussi cheers . Et vous me rassurez car j'ai trouvé le début très très long... Shocked . Mais depuis que j'ai lu le passage où Beth reçoit le piano, je dois dire que j'ai été touchée par l'histoire... J'espère que cette petite magie va se poursuivre. santa .

Pour ma part, j'ai le penguin classics donc je vous scannerais les pages de l'intro ;-). Pensez-vous que je peux les mettre ici en spoiler ou alors par rapport au copyright, je dois vous les envoyer en mp?

Quant à l'âme d'enfant qui réside en chacun de nous (j'en suis persuadée), je crois qu'il faut juste tomber sur le bon livre. Peut être que little women a un peu vieilli... Car pour moi, croc-blanc, bilbo le hobbit ou encore l'île aux trésors (enfin, celui là c'est Mister Blue qui m'a obligé à le mettre ;-) ) ou encore les livres de Murail par exemple me font toujours rêver drunken
Revenir en haut Aller en bas
http://helenemalric.blogspot.be/
serendipity
Aurora Borealis Chaser
avatar

Nombre de messages : 9214
Date d'inscription : 31/05/2007

MessageSujet: Re: Little Women et Good Wives (1868-1869)   Mar 3 Jan 2012 - 12:43

Merci pour vos premières réactions cheers
@ Tatiana : pas de souci, d'autant que Blue peut nous faire parvenir l'introduction de son édition ! (je suggère des échanges par MP Wink ).

Pour revenir à nos rapports à la littérature jeunesse, je pense que cela doit dépendre de ce que l'on attend d'une lecture. Peut-être que LYN et moi avons besoin de livres qui nous parlent au moment où nous les lisons scratch

J'aimerais partager ton optimisme Blue, mais en ce qui me concerne, la littérature jeunesse ne me tente pas Sad (Mr S. dit que je n'ai jamais vraiment été enfant, et il n'a peut-être pas tort lol!).
Revenir en haut Aller en bas
Keren
Ville du Nord...
avatar

Nombre de messages : 754
Age : 28
Date d'inscription : 30/10/2011

MessageSujet: Re: Little Women et Good Wives (1868-1869)   Dim 8 Jan 2012 - 16:57

Alors pour ma part, cela fait deux semaines que j'ai finit ma lecture (mais avec les fêtes et la reprise des cours je n'ai pas eut le temps de poster). Je me suis procurée la version française de chez Folio Junior. Je tiens à préciser qu'il y a un effort de présentation sur cette édition grâce à des illustrations sous forme de dessins tout au long du livre.
Ce fut une semi-relecture puisque on me le lisait avant de me coucher étant petite (mon papa pour être précise) mais je ne me souvenais que de très peu de chose.
J'ai beaucoup apprécié ma lecture. Peut-être, la période de Noël était la bonne pour la savourer pleinement. santa
Le premier chapitre m'a beaucoup plu grâce à la description de chacune des sœurs. On sent directement les caractères très différents de chaque personnage. Chacun peut s’identifier à l'un d'entre eux.
Pour répondre à ta question Esperluette, quel personnage je préfère? Je dirais Jo. Son coté garçon manqué, sa franchise m'ont plu.
Le petit bémol serait le côté très moralisateur... Je pense qu'il ajoute pas mal de longueur et de lourdeur au récit.
Le passage que j'ai préféré est sans aucun doute lorsque le vieux Laurence offre un piano à Beth! J'ai trouvé ça très touchant!

Voilà pour un premier avis! Peut-être à plus tard pour davantage d'échange! sunny
Revenir en haut Aller en bas
https://www.facebook.com/pages/Netherfield-Park/501899876495154
esperluette
Magnolia-White Ampersand
avatar

Nombre de messages : 8040
Age : 27
Date d'inscription : 11/07/2009

MessageSujet: Re: Little Women et Good Wives (1868-1869)   Ven 13 Jan 2012 - 15:59

J'ai lu vos posts avec beaucoup d'intérêt, surtout en ce qui concerne la question de la littérature jeunesse. Wink J'en lis beaucoup moins maintenant qu'il y a quelques années, ce qui semble assez logique^^ mais je fais encore de belles découvertes. Par contre il y a des livres dont je me dis "tiens celui-là je l'aurais plus apprécié vers 9-10 ans", par exemple quand j'ai lu le premier tome des Anne de Lucy Maud Montgomery... Par contre j'ai découvert Le jardin secret l'an dernier et j'ai adoré, la magie a totalement fonctionné... Je pense que le risque est plus grand pour les relectures... Toujours de Burnett j'ai relu La petite princesse l'an dernier aussi et même si j'ai apprécié, ce n'était pas comme mes lectures d'enfance, j'étais moins éblouie par ce récit...

Pour Little women, pour l'instant ça va. Razz Mais c'est vrai que j'ai lu et relu ce livre si souvent que j'ai une réelle tendresse pour lui... Là je n'en suis encore qu'au début de ma relecture (oui vous avez le droit de me lancer des tomates ) et je suis contente de replonger dans cet univers familier.

Le côté moralisateur, trèèès présent, m'a toujours un peu agaçée je crois. Dès mes premières lectures je trouvais qu'ils en faisaient un peu trop dans cette famille. Razz Mais j'arrivais très bien à l'occulter aussi, et puis petite j'étais fan de la comtesse de Ségur donc la morale ne me faisait pas peur hein. Laughing Mais je comprends tout à fait que ce soit dérangeant, si je découvrais ce livre seulement aujourd'hui je serais sans doute moins indulgente !

D'ailleurs, comme Tatiana, je trouve que cet aspect moralisateur est moins présent dans Good wifes. Smile Il faut dire que j'aime tout autant cette seconde partie que le roman initial. I love you

Moi j'aime beaucoup le passage de la pièce de théâtre (que j'ai pour la première fois pu lire en entier car dans ma traduction française ce passage est allègrement raccourci). Ca fait partie de ce que j'ai toujours adoré dans LW, les jeux et l'imaginaire de ces quatre soeurs qui m'enchantaient. I love you Je crois que ça rattrapait largement la morale qu'il fallait se cogner à côté. Razz

Pour l'instant pas de surprise du côté des personnages, j'adore toujours Jo et Amy, Meg me laisse un peu indifférente (mais je l'aime bien quand même) et j'ai toujours un peu d'agacement par rapport à Beth... ce que je ne m'explique pas vraiment d'ailleurs car je dois reconnaître qu'elle est plutôt adorable. (Un peu trop même, c'est ça mon problème avec elle je crois...)

Je vois que Blue s'est occupée de transmettre l'introduction Penguin. cheers (Je me serais proposée sinon mais vu ma non-maîtrise de l'imprimante-scanner familiale toute neuve c'est mieux comme ça Laughing ).


Dernière édition par esperluette le Sam 14 Jan 2012 - 11:58, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Les yeux noirs
Romancière anglaise
avatar

Nombre de messages : 2800
Age : 42
Localisation : Résolument tournée vers la Terre bien installée sur mon quartier de Lune
Date d'inscription : 26/08/2009

MessageSujet: Re: Little Women et Good Wives (1868-1869)   Sam 14 Jan 2012 - 11:52

De mon côté j'ai achevé Little women et j'attends Good wives que je devrais avoir d'ici peu.
Je reste sur me commentaires précédents avec malheureusement pas grand chose à ajouter No C'est drôle Esperluette, car j'ai également pensé à Anne..., qui est un peu ma madeleine en matière de littérature de jeunesse, et j'en suis venue à me dire qu'il était salutaire que je ne l'ai finalement pas relu depuis un certain temps, car j'aurais regretté de l'écorcher avec ce regard de vieille chouette rendeer que je porte à présent sur le roman de LMA
Pour faire dans le un peu plus constructif, en attendant mieux, ma "moi" lectrice-adulte regrette quand même la longueur de certains passages, comme la pièce ou le jeu narratif lors du pique-nique, pour ne citer à nouveau qu'eux, alors que je trouve la fin (des Quatre filles en version française, donc jusqu'au retour du père et la déclaration de Brooks) un peu précipitée : en quelques dizaines de pages hop hop hop, on apprend l'inclinaison de Brooks presque par hasard avec cette histoire de gant "volé" sortie de la poche du chapeau lol! , le père est malade, Beth aussi, tout le monde guérit, revient, ô comme c'est bien! Meg se rend compte, elle aussi presque par accident, qu'elle partage les sentiments du pôôôvre précepteur grace à l'intervention de cette vilaine Lady Catherine de Bourgh tante March, et mis à part Jo qui boude, tout est bien qui finit bien!
Je crois que ce qui peut aussi faire que ce livre me parlait davantage jeune c'est que je m'identifiais pas mal à Jo....mais les années sont là Razz
A suivre...
Revenir en haut Aller en bas
Tatiana
A view from the past
avatar

Nombre de messages : 10597
Age : 33
Localisation : Quelque part dans l'Angleterre du XIXe...
Date d'inscription : 26/02/2010

MessageSujet: Re: Little Women et Good Wives (1868-1869)   Sam 14 Jan 2012 - 13:50


Concernant les sentiments de Brooke pour Meg, il me semble qu'on a déjà quelques indices que la donzelle lui plait lors du pique-nique, parce qu'il cherche sa compagnie. En tout cas, je n'ai pas trouvé que l'histoire du gant arrive comme un cheveu sur la soupe, au contraire, je l'ai apprécié en tant qu'élément déclencheur Laughing .

Maintenant que tu mentionnes la comtesse de Ségur esperluette, il est vrai que le ton moralisateur de certains chapitres de Little Women se retrouve dans ses romans, en plus léger quand même.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Les yeux noirs
Romancière anglaise
avatar

Nombre de messages : 2800
Age : 42
Localisation : Résolument tournée vers la Terre bien installée sur mon quartier de Lune
Date d'inscription : 26/08/2009

MessageSujet: Re: Little Women et Good Wives (1868-1869)   Sam 14 Jan 2012 - 20:28

Tatiana a écrit:

il me semble qu'on a déjà quelques indices que la donzelle lui plait lors du pique-nique, parce qu'il cherche sa compagnie
Oui je sais, j'ai oublié de le préciser quand j'ai parlé du pique-nique, je pensais l'avoir fait scratch , et heureusement que c'est évoqué...mais c'est bel et bien le seul moment. Je pense que ça aurait mérité d'être développé après ce passage. Mais comme je le reconnaissais aussi plus haut, il s'agit à la base d'une lecture pour la jeunesse et je ne suis pas sûre que les petites lectrices de 10 ans d'alors auraient vraiment trépigné d'en savoir plus sur ce thème (parce qu'aujourd'hui je pense que ça a un peu changé lol! )
Ce n'est pas que ça arrive comme un cheveu sur la soupe, c'est que c'est précipité et un pe baclé à mon goût, voilà tout.
Revenir en haut Aller en bas
Yseult
Ready for a strike!
avatar

Nombre de messages : 1199
Age : 37
Localisation : 49
Date d'inscription : 10/10/2010

MessageSujet: Re: Little Women et Good Wives (1868-1869)   Dim 15 Jan 2012 - 18:29

J'ai fini cette semaine ma relecture, mais première lecture en anglais de Little Women et Good wives.
Pour l'occasion je me suis offert cette splendide édition Penguin Classic


aussi bizarre que cela puisse paraitre, si j'ai souvent lu les romans, je crois que je ne les ai jamais lu l'un a la suite de l'autre.
j'ai vu que pour certaine d'entre vous, cette lecture était un peu décevante. Pour ma part, j'aime toujours autant ce roman. Le lire un après midi venteux quand on est dans un bon fauteuil près de la cheminée est un vrai plaisir^^
J'ai plutôt redécouvert les romans, car j'avais ces éditions remaniées, ou il manque des passages. et puis ça faisait tout de même quelques années que je ne les avais pas relu, surtout la première partie.
Bien sûr que certains passages sont moralisateurs, mais pour moi ce sont des marques de l'époque ou les romans ont été écrits.
Comme beaucoup, je n'arrive pas à me réjouir que Jo rejette Laurie. Sans doute que leur couple n'aurait pas été de tout repos, mais leur relation est tellement belle Même si avec cette fin, ils sont maintenant frère et sœur, je suis un peu déçue. J'aime bien Amy malgré tout. Elle s'améliore en grandissant.
je ne suis pas particulièrement charmée par le professeur Bhaer, mais Jo à l'air heureuse avec lui.
C'est vrai que les soucis de femme mariée de Meg ne sont pas super palpitants, mais finalement, beaucoup de femme de l'époque devaient avoir une vie qui ressemblait à la sienne.
Beth est un ange, mais c'est curieux une personne qui ne rêve à une vie meilleure. Ce qu'elle a lui suffit. Elle n'est vraiment pas ambitieuse. Si trop d'ambition, à la Amy, est énervant, qu'elle n'en ai pas la rend un peu fade.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Little Women et Good Wives (1868-1869)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Little Women et Good Wives (1868-1869)
Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» Little Women et Good Wives (1868-1869)
» Une femme forte au prétoire : The Good Wife
» Army wives
» BONJOUR AUX HTC HD MEN AN WOMEN
» Good news! Farsi, czech and other languages

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Inn at Lambton :: Do you read, Mr Darcy? :: Auteurs anglo-saxons divers (XIXème siècle et antérieurs) :: Louisa May Alcott-
Sauter vers: