Une auberge pour les admirateurs de Jane Austen, et bien plus encore...
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

 Pour le Meilleur, pour le Pire et pour l'Eternité (The Chase)

Aller en bas 
AuteurMessage
serendipity
Aurora Borealis Chaser
avatar

Nombre de messages : 9214
Date d'inscription : 31/05/2007

MessageSujet: Pour le Meilleur, pour le Pire et pour l'Eternité (The Chase)   Jeu 18 Aoû 2011 - 15:51

Ce roman a été écrit en 1866 et publié à titre posthume en 1995. On le trouve sous divers titres "A Long Fatal Love Chase", "The Chase" et en français "Pour le Meilleur, pour le Pire et pour l'Eternité".

serendipity a écrit:
J'ai acheté il y a une dizaine d'années "The Chase" un inédit de Louisa May Alcott qui est sorti à titre posthume si mes souvenirs sont exacts et qui était un roman à sensation dans la veine des Mary Elizabeth Braddon (il faut avouer que c'était très moyen, j'ai totalement oublié cette histoire)...

Pour en savoir plus : http://en.wikipedia.org/wiki/A_Long_Fatal_Love_Chase

francesco a écrit:
Sinon je ne sais pas si quelqu'un a parlé de "Pour le meilleur, pour le pire et pour l'éternité" mais c'était passionnant : attention spoiler
Spoiler:
 

Laure a écrit:
Ca m'intéresse bien ce que tu dis là, ce livre est plutôt dans la lignée de Little women, ou de ses livres pour adultes, plus "gothiques" ? ex : Derrière le miroir En effet, je n'ai vraiment pas aimé cette veine-là.

francesco a écrit:
Hélas pour toi je dirais que c'est assez adulte voire en effet un peu gothique. Enfin ... à la réflexion, disons plus sombre que gothique.
Est-ce que Derrière le miroir est édité en français ?
Je viens de le retrouver (il était presque sous mon nez !)
C'est simplement sorti en 1995 : en effet l'éditeur trouva le livre trop osé pour la publication à l'époque. Le titre anglais est "A long fatal love chase" !!!! Tout un programme !
Dans Little women on se rend bien compte que Jo aimerait écrire ce type de romans et qu'elle a mieux réussi dans une veine plus famiale. Je suppose que des textes comme celui-ci ou Derrière le miroir sont une espèce de revanche qu'elle a prise une fois qu'elle a été connue.

Séverine a écrit:


Sinon, j'ai vu que vous en parliez quelques pages avant mais cette après-midi, j'ai été à la foire aux livres annuelle (17 octobre-11 novembre, j'fais un peu de pub, on ne sait jamais si vous veniez à passer dans le coin) qui se tient dans ma ville (Belfort) (et j'ai acheté pleeeeeeeeeeeeeein de livres (en même temps, c'était le but)) et durant mes recherches, j'ai eu le plaisir de découvrir un roman de LMA que je ne connaissais pas du tout. Et un roman pas pour la jeunesse qui plus est.
LMA fait partie de ses auteurs que j'aime beaucoup et que je place parmi mes auteurs préférés sans hésiter mais que je connais très mal. En effet, je ne la connais que pour sa saga sur les 4 soeurs March. Alors j'étais bien contente de découvrir un titre qui n'a rien à voir.

Le titre en français est Pour le meilleur et pour le pire... Et pour l'éternité (en VO, c'est A long fatal love chase) pour 1,50€. Et j'ai hâte de le commencer car le résumé de la quatrième de couverture m'a fait super envie. Voilà. Je reviendrais poster mon avis après lecture. Ma PàL a pris un sacré coup cet ap-midi, je dois dire mais il fera sûrement partie des premiers que je lirais. En plus, il n'est pas très long.

Je vous poste ma quatrième de couverture :
Citation :
Si l'on connait Les Quatre Filles du Docteur March, un des classiques mondiaux pour la jeunesse, on ignorait, jusqu'à ce qu'un collectionneur passionné s'en avise, que Louisa May Alcott (1832-1888) fut aussi l'auteur de ce roman, qui épouvanta son éditeur de l'époque et demeura inédit.
Rosamond, qui s'ennuie près de son grand-père dans une petite île perdue au large de l'Angleterre, s'enfuit à seize ans avec le beau Philip Tempest, séducteur ténébreux, cynique et blasé. Devenue sa femme, elle va vivre auprès de lui la passion fiévreuse dont elle rêvait... Jusqu'au moment où elle découvre la face cachée de celui qu'elle aime. Pour sauver son âme et sa raison, elle n'a d'autre choix qu'une fuite éperdue. Mais elle a réveillé en Philip l'instinct du chasseur, et il traquera à travers toute l'Europe cette proie qu'il lui faut désormais posséder pour l'éternité...
Passions, voyages, péripéties multiples, suspense : on découvrira ici un petit chef-d'œuvre de romanesque pur. Mais ausi l'extraordinaire audace d'une jeune romancière qui osa braver, dans l'Amérique puritaine du siècle dernier, les thèmes encore tabous de l'indépendance et de la sensualité féminines.

Séverine, as-tu lu ce livre entre-temps ?
Revenir en haut Aller en bas
Miaka62
Préceptrice
avatar

Nombre de messages : 30
Age : 31
Localisation : Amiens
Date d'inscription : 21/08/2011

MessageSujet: Re: Pour le Meilleur, pour le Pire et pour l'Eternité (The Chase)   Lun 22 Aoû 2011 - 14:01

Je me souviens avoir découvert ce livre quand j'avais seulement 15 ans. Il venait tout juste de sortir aux éditions Livre de Poche sous le tire "Pour le meilleur et pour le pire... et pour l'éternité". Comme toute bonne adolescente qui se respecte, ce titre m'avait vraiment attirée ainsi que le résumé qui donnait l'impression d'une histoire romanesque, victorienne avec de nombreux rebondissements. J'ai dévoré ce bouquin en 2 jours et j'ai vraiment bcp aimé l'histoire de Rosamond et son sens de l'équité qui la poussait à fuir Philip Tempest.
J'ai relu cet ouvrage il y a deux ans et je n'ai pas pu rester sur la même impression d'émerveillement.
Les ressorts de l'intrigue m'apparaissent aujourd'hui comme hautement fantaisistes et les retournements de situation par trop brutaux. Mais ce qui reste tout à fait d'actualité, c'est la peinture des sentiments de Rosamond; Cette jeune femme est toute en nuances : elle aime avec passion Philip et lui fait une confiance aveugle. Mais lorsqu'elle découvre l'aspect sombre de sa personnalité, elle n'hésite pas à s'enfuir et à renoncer à une passion coupable, car l'homme qu'elle aime n'en est pas digne. Il avait en effet mis en scène un faux-mariage pour la convaincre de s'enfuir et se montre très dirigiste avec elle. Les tentations seront multiples pour elle, Philip la poursuivant avec une détermination qui frise l'obsession. Il s'agit vraiment d'un chasseur qui ne peut lâcher sa proie. De la douce et tendre Rosamond, nait une femme désespérée mais que la souffrance a forcée à murir avant l'heure.
Si l'ensemble du roman est très marqué par l'ambiance et le style de l'époque (description de paysages méditerranéens ou au contraire torturés, qqes éléments de mystère savamment distillés, fréquentes références à la religion, comparaison entre une passion dévorante et un amour sincère et pur...), j'ai rarement croisé une héroine aussi vivante, aux émotions très réalistes (pas seulement inspirée par une vertu typiquement victorienne) et qui souhaite vraiment (et assez exceptionnellement pour l'époque) prendre son destin en main. C'est pourquoi ce roman occupe une place très particulière dans ma bibliothèque...
Revenir en haut Aller en bas
serendipity
Aurora Borealis Chaser
avatar

Nombre de messages : 9214
Date d'inscription : 31/05/2007

MessageSujet: Re: Pour le Meilleur, pour le Pire et pour l'Eternité (The Chase)   Lun 22 Aoû 2011 - 14:13

Miaka : merci pour cet avis Very Happy

J'ai ressorti ce livre le mois dernier avec la ferme intention de le relire (mais je me heurte au triste principe de réalité et à ma PAL et je crains que cette intention ne reste un voeu pieux).

A posteriori, j'en garde un souvenir qui me rappelle un peu "Les Mystères d'Udolpho" d'Ann Radcliffe scratch
Revenir en haut Aller en bas
Miaka62
Préceptrice
avatar

Nombre de messages : 30
Age : 31
Localisation : Amiens
Date d'inscription : 21/08/2011

MessageSujet: Re: Pour le Meilleur, pour le Pire et pour l'Eternité (The Chase)   Lun 22 Aoû 2011 - 14:19

C'est vrai que les deux atmosphères se ressemblent à souhait : château hanté, couvent abandonné, portraits mystérieux recouverts de voiles, hommes au passé ténébreux, jeunes chevaliers fougueux et désireux de plaire à une jeune fille éplorée... mais Rosamond a tout de même plus de caractère que l'héroine des Mystères d'Udolphe (Emilie) qui est un peu trop gentille et soumise.
De plus, si l'on compare la taille des livres, Ann Radcliff a eu davantage de temps pour mettre en place son intrigue là où Louisa May Alcott a écrit deux fois moins.
Revenir en haut Aller en bas
serendipity
Aurora Borealis Chaser
avatar

Nombre de messages : 9214
Date d'inscription : 31/05/2007

MessageSujet: Re: Pour le Meilleur, pour le Pire et pour l'Eternité (The Chase)   Lun 22 Aoû 2011 - 14:50

Merci Miaka d'avoir développé la comparaison entre ces deux romans (j'ai lu "The Chase" il y a trop longtemps pour le faire Wink ).

Je profite d'ailleurs de ce topic nouvellement créé pour poster ici la couverture de mon édition :



J'aime beaucoup cette couverture (même si elle ne reflète pas tellement l'ambiance du roman, plus sombre).
Revenir en haut Aller en bas
Miaka62
Préceptrice
avatar

Nombre de messages : 30
Age : 31
Localisation : Amiens
Date d'inscription : 21/08/2011

MessageSujet: Re: Pour le Meilleur, pour le Pire et pour l'Eternité (The Chase)   Lun 22 Aoû 2011 - 14:57

Très très belle couverture. Je remarque souvent que les éditions anglo-saxonnes accordent bcp d'importance à de belles illustrations de couverture... chose qui est rarement présente dans les éditions françaises.
Voici celle beaucoup plus plate (et pas du tout révélatrice de l'ambiance du livre) du Livre de Poche :


Par contre, je me demande si lire The chase directement en anglais ne pourrait pas me donner une nouvelle vision du roman. Je n'ai encore jamais lu Louisa May Alcott dans le texte. Toi qui l'as lu quel souvenir en as-tu gardé?
Ceci dit la traduction du Livre de Poche était de bonne qualité, tout du moins agréable à lire... mais l'original doit certainement avoir davantage de saveur qu'une traduction française!
Revenir en haut Aller en bas
serendipity
Aurora Borealis Chaser
avatar

Nombre de messages : 9214
Date d'inscription : 31/05/2007

MessageSujet: Re: Pour le Meilleur, pour le Pire et pour l'Eternité (The Chase)   Lun 22 Aoû 2011 - 15:29

L'illustration de l'édition française envoie un signal contraire au titre du roman (elle pourrait être utilisée pour un Henry James ou un Jane Austen scratch ).

La version originale n'était pas trop difficile à lire (ce roman fait partie des premiers livres que j'ai lus en anglais et je ne me souviens pas d'avoir rencontré trop de difficultés scratch).

As-tu lu d'autres romans de LM Alcott ?
Revenir en haut Aller en bas
Miaka62
Préceptrice
avatar

Nombre de messages : 30
Age : 31
Localisation : Amiens
Date d'inscription : 21/08/2011

MessageSujet: Re: Pour le Meilleur, pour le Pire et pour l'Eternité (The Chase)   Lun 22 Aoû 2011 - 17:10

C'est vrai que l'illustration en elle-même fait penser à une héroine tournée vers la contemplation, vers la vie de salon, vers une vie de campagne très calme... un peu comme l'Elinor de Jane Austen alors que Rosamond passe son temps à s'enfuir.
J'ai bien évidemment lu les 4 filles du docteur March et les 4 filles du docteur March se marient (j'ai découvert par la suite que la série ne s'était pas arrêtée là) mais je n'ai pas eu l'occasion de fouiller davantage. J'ai aussi découvert il y a quelques années deux romans de Louisa : Secret de famille et Derrière le masque qui m'avaient laissé un souvenir assez fort. Il était très étonnant de découvrir sous la plume d'une auteur "pour enfants" des héroines complexes, voire manipulatrices. Je ne me rappelle plus le détail exact des intrigues mais cette impression de malaise est restée très présente dans mon esprit. La traduction française n'était toutefois pas des plus heureuses... il faudrait comparer avec les textes originaux!
Revenir en haut Aller en bas
serendipity
Aurora Borealis Chaser
avatar

Nombre de messages : 9214
Date d'inscription : 31/05/2007

MessageSujet: Re: Pour le Meilleur, pour le Pire et pour l'Eternité (The Chase)   Lun 22 Aoû 2011 - 17:30

Miaka62 a écrit:
J'ai aussi découvert il y a quelques années deux romans de Louisa : Secret de famille et Derrière le masque qui m'avaient laissé un souvenir assez fort. La traduction française n'était toutefois pas des plus heureuses... il faudrait comparer avec les textes originaux!

J'aurais l'occasion d'en reparler à l'avenir, car j'ai prévu d'acheter au moins un de ces livres en VO cette année Very Happy

Pour en revenir à "The Chase", je vais le ressortir et je te donnerai un avis plus précis sur le niveau de difficulté de la VO si tu le souhaites Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Miaka62
Préceptrice
avatar

Nombre de messages : 30
Age : 31
Localisation : Amiens
Date d'inscription : 21/08/2011

MessageSujet: Re: Pour le Meilleur, pour le Pire et pour l'Eternité (The Chase)   Lun 22 Aoû 2011 - 17:32

Merci bcp... j'avoue que ça me serait bien utile... parce que l'envie de le lire en anglais est très forte à présent XD
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Pour le Meilleur, pour le Pire et pour l'Eternité (The Chase)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Pour le Meilleur, pour le Pire et pour l'Eternité (The Chase)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Ma vie à deux pour le meilleur... ou pour le pire! [Missbean]
» Pour le Meilleur, pour le Pire et pour l'Eternité (The Chase)
» [Roy, Suzanne] Pour le meilleur et pour le pire
» [Hawes, James] Pour le meilleur et pour l'empire
» [Dowling, Clare] Plaquée pour le meilleur

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Inn at Lambton :: Do you read, Mr Darcy? :: Auteurs anglo-saxons divers (XIXème siècle et antérieurs) :: Louisa May Alcott-
Sauter vers: