Une auberge pour les admirateurs de Jane Austen, et bien plus encore...
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

 Primo Levi

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Camille Mc Avoy
Bits of Ivory
avatar

Nombre de messages : 11979
Age : 33
Localisation : in Highbury
Date d'inscription : 10/02/2006

MessageSujet: Primo Levi   Mer 29 Nov 2006 - 19:55

j'y pense depuis quelques temps et voilà je prend cinq minutes pour ouvrir un topic sur Primo Levi.

Si c'est un Homme , bien entendu, un de mes livres préférés...
longtemps "the book" avant que Persuasion ne déboule dans ma vie...

Je sais que certaines personnes clament haut et fort qu'elles ne peuvent pas lire ce livre parce que les horreurs de la seconde guerre mondiale sont trop grandes et bla bla bla... (pardon mais j'ai connu une fille comme ça qui était à baffer donc j'ai un réel problème avec cette attitude vis à vis de ce livre...)

Enfin ce livre est à lire au moins une fois dans sa vie (quelle horreur de phrase...), si ce n'est plus. Je l'ai lu un milliard de fois, toujours avec plaisir...
ça peut paraître étrange vu que le sujet n'est pas joyeux du tout, mais c'est juste un livre fantastique sur l'Homme et sur ce qu'il est capable de faire, le pire comme le meilleur...
Ce livre n'est en rien qu'un simple témoignage sur la déportation (je dis simple mais aucun témoignage n'est simple sur ce sujet là), c'est un livre sur l'Homme (deux fois en deux paragraphes...)


lisez le d'urgence si ce n'est pas déjà fait!
pour le coup c'est un ordre !


Dernière édition par Camille Mc Avoy le Dim 12 Sep 2010 - 23:16, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://cuirderussie.hautetfort.com
mimidd
Aki no Hoshizora
avatar

Nombre de messages : 15751
Localisation : with a Japanese man singing for Rotterdam
Date d'inscription : 17/04/2006

MessageSujet: Re: Primo Levi   Mer 29 Nov 2006 - 21:07

Camille copine de moi ! cheers C'est vraiment un livre magnifique, et pour une fois, je remercie l'éducation nationale de nous avoir fait étudier ce livre pour le bac Very Happy
Primo Levi y parle en effet d'un sujet douloureux, son expérience d'Auschwitz, mais étrangement, comme le dit Camille, c'est un livre qu'on prend plaisir à lire Embarassed : L'écriture de Primo Levi est dénuée de tout pathos, il expose simplement, précisément mais sobrement ce qu'il a vécu et ce qu'il a observé ... Parce que, comme il le dit lui même, il n'a pas écrit ce livre "dans le but d'avancer de nouveaux chefs d'accusation, mais plutôt pour fournir des documents à une étude dépassionnée de certains aspects de l'âme humaine". Ce n'était pas un scientifique pour rien Wink .
Une très belle reflexion sur l'Homme (bah ouais, je m'y mets moi aussi Rolling Eyes , mais il n'y a pas d'autre mot), mais une réflexion optimiste Very Happy (même si vers la fin de sa vie, Primo Levi se montre plus pessimiste)

J'ai également beaucoup aimé La Trève, la "suite" de Si c'est un homme, dans laquelle Primo Lévi raconte son retour en Italie après la libération du camp. Le style est tout à fait différent, très proche du roman picaresque Very Happy . Grâce à ce livre, Primo Levi nous fait comprendre que tout ne s'arrête pas à la libération du camp, tout ne devient pas rose dès l'ouverture des grilles. Le chemin du retour est tout aussi chaotique, tout aussi absurde : il met dix mois à rentrer chez lui, bringuebalé à travers toute l'Europe par ses "libérateurs" ...

_________________

ずっと続く道  これからも変わらずに  同じことで笑っていよう  一人じゃないよ  アホな仲間と
=☆= In a road that keeps going without change, let’s keep laughing about the same things. =☆=
=☆=☆=☆= You’re not alone. You’ve got this stupid friend with you
(道, 丸すばる) =☆=☆=☆=
Revenir en haut Aller en bas
Camille Mc Avoy
Bits of Ivory
avatar

Nombre de messages : 11979
Age : 33
Localisation : in Highbury
Date d'inscription : 10/02/2006

MessageSujet: Re: Primo Levi   Mer 29 Nov 2006 - 22:35

j'ai lu la trève aussi, qui est beaucoup plus un récit picaresque qu'une oeuvre plus analytique comme Si c'est un Homme...
ah la sitation, j'avais appris des paragraphes entier par couet tellement j'aimais ce bouquin et c'est même pas tombé au bac! honteux!!!!

enfin bon bref...
j'aime aussi beaucoup le poême
j'aime tout dans ce livre en fait...

c'est aussi une bonne oeuvre d'étude littéraire sur le travail de l'écrivain, parce que Primo Lévi avait une formation de chimiste, et il a d'ailleurs exercé ce metier jusqu'à sa retraite. Il était en quelque sorte un écrivain du dimanche, mais alors là quel écrivain du dimanche!

je ne peux que me montrer extrèmement enthousiaste à propos de ce livre, parce que je ne sais pas si je vous l'ai déjà dit c'est bien plus qu'un simple témoignage sur la déportation...



L'amitié entre Primo et Alberto est un de mes aspects préférés du livre, parce que malgré toutes les horreurs indicibles qu'ils vivent au camp, ils gardent la force d'avoir un ami... de s'aider!

c'est un livre magnifique et si je dis que Persuasion est mon roman préféré, c'est pour ne pas déclassé celui ci du piedestal où je l'ai placé...
j'ai des frissons de plaisir rien que de repenser à ce livre... il est tout bonnement merveilleux!
Revenir en haut Aller en bas
http://cuirderussie.hautetfort.com
clinchamps
Oshaberi Sensei
avatar

Nombre de messages : 54096
Age : 75
Localisation : Dans les bois du Fushimi Inari-taïsha
Date d'inscription : 09/01/2007

MessageSujet: Re: Primo Levi   Mer 16 Mai 2007 - 20:38

Oui, je crois que c'est le bon moment de faire remonter ce topic, avec tout ce que nous avons eu récemment sur la mémoire des Justes, et toujours le désir larvé de certains de minimiser, rabaisser, et si possible faire disparaître l'indicible.
Ce qui m'a frappée dans "si c'est un homme", c'est l'impression de distanciation que j'ai ressentie comme si l'auteur avait laissé de côté tout l'affect ne relatant que les faits bruts et j'ai mieux compris quand j'ai su qu'il était scientifique, que l'écriture avait dû être d'abord pour lui l'exorcisme de cette horreur. "la trêve", c'est différent, car l'écrivain s'est révélé, c'est toujours un témoignage, mais il est moins brut et passe plus par le filtre littéraire, je ne sais pas si je me fais comprendre, mais il y a une ironie mordante, un rire grinçant par moment, qu'il n'y a pas dans le premier. Et il ne faut pas oublier que 40 ans plus tard tout cela l'a rattrappé et qu'il s'est suicidé en 1987.
Revenir en haut Aller en bas
Doddy
The Lady of Pemberley


Nombre de messages : 7965
Age : 33
Localisation : Val d'Oise
Date d'inscription : 08/11/2006

MessageSujet: Re: Primo Levi   Mer 16 Mai 2007 - 20:59

Si c'est un homme est un livre exceptionnel, inoubliable. C'était une idée de génie de le mettre au bac.

Tout ou presque est passé au peigne fin : la faim, le froid, les blessures physiques et morales, le travail exténuant, les relations entre les déportés... Outre la foule de renseignements qu'il offre, Prim Levi analyse l'âme humaine au peigne fin, montrant les différentes "stratégies" d'autodéfense mises en place par chacun pour survivre. Il y a l'homme qui écrase les autres, celui qui mange son bout de pain en deux fois, celui qui met un point d'honneur à être aussi propre que possible, ceux qui prient... C'est une vraie leçon car ce livre nous montre que l'être humain dispose de ressources incroyables au plus profond de lui-même et que tous ne s'en sortent pas en se durcissant. Bien sûr l'instinct de survie peut conduire à des actes égoïstes et cruels (les Kapos par exemple) mais certains s'en sortent avec la générosité.
Et ce que j'ai aimé dans ce livre, c'est que la stratégie de Primo Levi au fond ca a été d'écrire quand il travaillait au laboratoire.


Je ne peux pas penser à Primo Levi sans penser à Martin Gray et à son livre Au nom de tous les miens. Je sais que c'est HS ici mais je ne peux m'empêcher d'en parler. Il y raconte l'expérience du ghetoo (Varsovie ou Cracovie, je ne me souviens plus) et ensuite du camp de Treblinka dont il s'est échappé. Il y faisait pourtant partie des "Totenjuden", ceux qui mettaient les corps gazés dans les fours crématoires. Certaines pages sont insoutenables, on est obligés de relire certains paragraphes pour y croire tellement ça paraît inhumain. J'ai toujours du mal à me soutenir que ce sont des hommes et pas des bêtes qui ont conçu une telle machine à tuer.
Son livre est très émouvant parce que ca reste un hymne à la vie (et pourtant, alors même qu'il s'en est sorti après avoir vu des dizaines de Totenjuden se suicider la nuit entre les journées de "travail", il a perdu toute sa famille dans un incendie de forêt sur les hauteurs de Cannes dans les années 50... vraiment pas épargné donc). C'est une leçon de courage, d'humanisme bouleversante. Jamais il n'a voulu abandonner, il a toujours considéré que la vie était un cadeau à ne pas gâcher. Chapeau. C'est un livre que je conseille absolument.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.fanfiction.net/s/3052094/1/
Camille Mc Avoy
Bits of Ivory
avatar

Nombre de messages : 11979
Age : 33
Localisation : in Highbury
Date d'inscription : 10/02/2006

MessageSujet: Re: Primo Levi   Mer 16 Mai 2007 - 21:36

Clinchamps, Doddy, je suis absolument d'accord avec vous.

Tu as raison clinchamps, la trève et Si c'est un homme sont très différent. c'est plus picaresque comme roman, c'est son retour à la vie d'homme. j'aime beaucoup le dernier chapitre où il rentre chez lui et que tout le monde le pensait mort. ça fait écho au rêve qu'il fait au camp, que tous les déportés faisaient au camp quand ils disent qu'ils rentrent chez eux et qu'ils racontent ce qui s'est passé à leur famille et que personne ne veux les croire.

Pour moi ce livre devrait être obligatoire ! il m'a fait énormément réfléchir et encore aujourd'hui, quand je vois certaines dérives populistes et haineuses à la dieudonnée pour ne citer que lui... c'est peut être parce que j'adore l'histoire ou parce que je suis jeune et encore un peu parfois idéaliste et pleine de bons sentiments... je ne comprend pas hélas le fait que des gens, quels qu'ils soient puissent se lever et demander qu'on arrête d'en parler parce que ça suffit...
même autour de moi, dans ma propre famille hélas parfois on tient ce discours... c'est déplorable et j'essaye du mieux que je peux de lutter contre de telles pensées, mais hélas certains vieux réflexes sont là...

enfin bon bref... moi au moins je peux me féliciter de ne pas tenir de tels discours^^ je ne me repent pas pour autant, je suis simplement consciente des fautes du passé et du travail sur soi qu'il faut faire pour ne plus les commettre et ne pas les banaliser... je suis aussi tombée sur des vidéos d'eric zemmour ou alain soral qui m'ont profondémment rendues mal à l'aise dans leur façon de s'attaquer à ceux qui sont différents d'eux... ça m'a presque donné la nausée... mais là n'est pas le sujet, on parle d'un excellent auteur sur ce topic, rendons lui hommage...

Primo Lévi s'est hélas suicidé en 1987, une des hypothèse principale c'est qu'il n'est pas pu supporté justement, tout ce renouveau d'une pensée ultra nationaliste qui pointait son nez et essayait de rejeter la faute sur d'autres pays, ou de banaliser une pensée qui flirtait hélas avec le négationnisme...

C'est vrai que quand on apprend qu'il n'était pas un littéraire pure souche mais un chimiste, métier qu'il a exercé toute sa vie, on est vraiment étonné. Et pourtant quel écrivain... quand on voit qu'aujourd'hui n'importe quel roman de gare est porté aux nues et que les auteurs en sont des "écrivains"... il faudrait peut être penser à restreindre l'usage de ce mot! Twisted Evil

j'ai aussi lu les naufragés et les rescapés, un peu plus technique et plus difficile, je crois que c'est son dernier livre, il revient 40 ans après sur son experience du camp et sur certains autres écrits. Il critique d'ailleurs assez fortement Bethelheim (la psychologie des contes de fée), qui avait été déporté lui aussi et avait réussi l'exploi de s'enfuir du camp. Pour Bethelheim, en gros, les détenus auraient du faire comme lui et plus se rebeller. J'avais trouvé ce passage très interessant, ça m'avait fait comprendre qu'établir en dogme des choses qu'on a réussi à faire nous même pour critiquer ceux qui ne sont pas capable, qui ne peuvent pas, à qui on ne donne pas les moyens de le faire, n'est pas une attitude intelligente! Il faut toujours étudier la situation autour, les circonstances (pas forcement atténuantes) avant de se permettre de juger les actes ou l'abscence d'actes des autres un peu trop rapidement! ça demande un travail sur soi c'est vrai...

bon je m'éloigne, mais c'est pas ma faute^^ Primo lévi, c'est mon philosophe préféré! juste avant Dumbledorre!
Revenir en haut Aller en bas
http://cuirderussie.hautetfort.com
clinchamps
Oshaberi Sensei
avatar

Nombre de messages : 54096
Age : 75
Localisation : Dans les bois du Fushimi Inari-taïsha
Date d'inscription : 09/01/2007

MessageSujet: Re: Primo Levi   Jeu 17 Mai 2007 - 12:19

Ce que tu dis sur Bettelheim me frappe, car c'est cette ligne de pensée qu'il a suivi pour l'autisme: les enfants étaient autistes parce que leur mère ne les avaient pas aimés ! Il y avait donc les "bons parents" aux enfants en bonne santé et "les mauvais parents, comme les "mauvais déportés" qui n'étaient pas capable de s'enfuir. Je t'avoue que je n'ai pas lu bettelheim, mais seulement des articles sur lui et tu n'es pas vraiment HS.
Ce qui me fait du chagrin en pensant à Primo Levi, c'est que quarant années de travail, famille, de vie normale n'ont pas pu le sauver, que c'est finalement le désespoir qui a gagné, c'est comme si il était mort "là-bas", et que le reste n'ait été qu'un rêve, un de ceux que faisaient les déportés, et au matin ils se réveillaient et ils étaient toujours dans le camp, la réalité les avait rattrappés !
Revenir en haut Aller en bas
mimidd
Aki no Hoshizora
avatar

Nombre de messages : 15751
Localisation : with a Japanese man singing for Rotterdam
Date d'inscription : 17/04/2006

MessageSujet: Re: Primo Levi   Jeu 17 Mai 2007 - 13:02

Je suis trop crevette pour faire l'éloge de Primo Levi (ca m'apprendra à regarder Dr House alors que je sais pertinemment que je dois me lever tôt le lendemain Embarassed ). Mais je voulais juste poster çà :



Arrow Dossier de presse de l'expo (format pdf)


Parmi nos lyonnais, est ce que quelqu'un est déjà allé voir cette expo ?
il faut vraiment que je trouve le temps d'aller y faire un tour ...

_________________

ずっと続く道  これからも変わらずに  同じことで笑っていよう  一人じゃないよ  アホな仲間と
=☆= In a road that keeps going without change, let’s keep laughing about the same things. =☆=
=☆=☆=☆= You’re not alone. You’ve got this stupid friend with you
(道, 丸すばる) =☆=☆=☆=
Revenir en haut Aller en bas
Bexounet
The Admin's Worshipper
avatar

Nombre de messages : 1940
Age : 43
Localisation : Lyon, derrière un bouquin... ou un clavier
Date d'inscription : 21/09/2006

MessageSujet: Re: Primo Levi   Jeu 17 Mai 2007 - 13:51

Oh ! Merci Mimidd. Je ne connaissais pas cette expo. Il faut absolument que j'y aille.

Bexounet
Revenir en haut Aller en bas
Camille Mc Avoy
Bits of Ivory
avatar

Nombre de messages : 11979
Age : 33
Localisation : in Highbury
Date d'inscription : 10/02/2006

MessageSujet: Re: Primo Levi   Ven 18 Mai 2007 - 15:35

merci Mimidd, comme je vais y passer mes heures libres l,annee prcochaine! ben ouai, j'etudie dans les memes batiments!!!


je viens de voir que demain, le 19 a l'occasion de la nuit des musees, si c'est un homme sera lu au musee, j'invite tous les lyonnais a y aller!
Revenir en haut Aller en bas
http://cuirderussie.hautetfort.com
nathy's
Feedle-Dee-Dee!
avatar

Nombre de messages : 8529
Age : 28
Date d'inscription : 28/09/2007

MessageSujet: Re: Primo Levi   Jeu 4 Sep 2008 - 17:09

Bon je vais devoir subir les tomates....mais je n'ai pas aimé Si c'est un homme!

J'ai du le lire pour les cours et bien qu'il soit A LIRE absolument, je n'ai pas aimé, ou plutot je n'ai pas accroché....pourtant des livres traitant de l'Holocauste, Auschwitz, la seconde guerre mondiale, j'en ai lu un bon paquet, certains fictifs, certains vrais et très émouvants....mais dans celui là, ce qui m'a genée justement est l'absence d'émotion...je trouve le livre trop dénué de sentiments, je ne comprends pas qu'on puisse parler d'un tel sujet de facon si neutre, ca m'a beaucoup genée dans ma lecture!

ensuite, je ne sais pas si ca joue mais le fait qu'il se soit suicidé me "met mal à l'aise" aussi...personne ne peut dire ce qu'il ressentait ou pourquoi il a réellement fait ca, mais se suicider après avoir survécu aux camps de concentration ca me dépasse totalement meme si je peux comprendre le syndrome de la culpabilité du survivant...
Revenir en haut Aller en bas
Accalia
Enfolded in Adoring Gaze
avatar

Nombre de messages : 3275
Age : 28
Localisation : pas loin...
Date d'inscription : 29/04/2008

MessageSujet: Re: Primo Levi   Jeu 4 Sep 2008 - 17:18

J'ai lu ce livre Si c'est un homme, on peut sans probléme dire que c'est un excellent livre (je l'ai lu même au moment ou on était allé ma famille et moi à Auschwitz donc c'est pour dire que j'étais dans l'ambiance) et même j'en ai vraiment assez de tous les livres qu'on nous sert sans arrét de la Deuxiéme Guerre Mondiale, je crois me rappeller qu'il m'a plu.
Le fait qu'il se soit suicidé ne m'a pas plus marqué que cela , il n'a pas réussi à supporter la culpabilité d'etre resté vivant...je trouve cela idiot, mais je n'ai pas vécu ce qu'il a vécu donc je refuse de le juger.
Revenir en haut Aller en bas
MarianneJustineBrandon
Brandon's Belle
avatar

Nombre de messages : 8046
Age : 26
Localisation : In the arms of my husband Brandon... or waltzing in a castel of France with the Beast
Date d'inscription : 03/02/2008

MessageSujet: Re: Primo Levi   Jeu 4 Juin 2009 - 14:10

Je remonte ce topic pour parler de Si c'est un homme. J'ai été intéressée par le fait qu'une personne ayant été dans un camp de concentration nous explique comment était sa vie là-bas. C'est une véritable réflexion sur l'Homme et sur ce qu'il est capable de faire à ses semblables. J'ai découvert que les prisonniers plaisantaient parfois entre eux, se racontaient des histoires qui leur était arrivées pour ne pas oublier ce qu'ils étaient. Certains étaient obligés de se battre entre eux pour avoir une ration de pain, d'autres s'entraidaient... Certains passages sont bouleversants comme lorsqu'ils passent les sélections, la première fois qu'ils arrivent au camp, vers la fin, lorsqu'ils sont avec les malades et que certains hurlent de douleur ... J'ai éprouvé beaucoup d'admiration pour Arthur qui vient porter secours au pauvre jeune tombé de son lit et très mal en point. On s'attache à certains personnages : j'aimais bien l'amitié entre Primo et Alberto.
J'ai bien accroché au style de Levi : il ne raconte rien de façon larmoyante, il dit juste la vérité. Parfois on peut croire qu'il semble détaché car il ne montre pas de sentiments comme dit Nathy's, mais quelque part, je trouve que c'est ce qui donne sa force au livre. Il nous décrit ce qu'il voit et ce qu'il vit. Quelque fois on a l'impression de lire un roman, mais on se prend la vérité en pleine face lorsqu'on se rend compte que c'est une histoire réelle.
Donc, même si ce livre est très dur, je l'ai trouvé excellent et l'ai beaucoup aimé.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.fanfiction.net/s/6995714/1/Vivre-l-amour-%C3%A0-nouve
Corasirene
Intendante de Pemberley
avatar

Nombre de messages : 513
Age : 33
Localisation : Sud
Date d'inscription : 30/07/2010

MessageSujet: Re: Primo Levi   Ven 20 Aoû 2010 - 23:39

[quote="nathy's"]Bon je vais devoir subir les tomates....mais je n'ai pas aimé Si c'est un homme!

des livres traitant de l'Holocauste, Auschwitz, la seconde guerre mondiale, j'en ai lu un bon paquet, certains fictifs, certains vrais et très émouvants....mais dans celui là, ce qui m'a genée justement est l'absence d'émotion...je trouve le livre trop dénué de sentiments, je ne comprends pas qu'on puisse parler d'un tel sujet de facon si neutre, ca m'a beaucoup genée dans ma lecture!


Exactement comme toi !! Je n'ai ressenti aucune émotion !!
Dans le genre je vous conseille "Jamais je ne t'oublierai" de Betty Schimmel !
Revenir en haut Aller en bas
http://sable.skyrock.com/
nathy's
Feedle-Dee-Dee!
avatar

Nombre de messages : 8529
Age : 28
Date d'inscription : 28/09/2007

MessageSujet: Re: Primo Levi   Ven 20 Aoû 2010 - 23:47

Ah ça me rassure de ne pas être la seule, copine de moi!

Je l'avais étudié en cours et la prof nous avait dit que l'absence d'émotion était un parti pris et faisait la force du livre, mais je n'ai vraiment pas réussi à y adhérer.
Revenir en haut Aller en bas
willow
Innamoramento
avatar

Nombre de messages : 2784
Age : 38
Localisation : entre deux rayons de livres dans une librairie...
Date d'inscription : 21/11/2008

MessageSujet: Re: Primo Levi   Jeu 30 Déc 2010 - 14:14

nathy's a écrit:
Bon je vais devoir subir les tomates....mais je n'ai pas aimé Si c'est un homme!

J'ai du le lire pour les cours et bien qu'il soit A LIRE absolument, je n'ai pas aimé, ou plutot je n'ai pas accroché....pourtant des livres traitant de l'Holocauste, Auschwitz, la seconde guerre mondiale, j'en ai lu un bon paquet, certains fictifs, certains vrais et très émouvants....mais dans celui là, ce qui m'a genée justement est l'absence d'émotion...je trouve le livre trop dénué de sentiments, je ne comprends pas qu'on puisse parler d'un tel sujet de facon si neutre, ca m'a beaucoup genée dans ma lecture!

ensuite, je ne sais pas si ca joue mais le fait qu'il se soit suicidé me "met mal à l'aise" aussi...personne ne peut dire ce qu'il ressentait ou pourquoi il a réellement fait ca, mais se suicider après avoir survécu aux camps de concentration ca me dépasse totalement meme si je peux comprendre le syndrome de la culpabilité du survivant...

Je te rejoins, je l'ai lu récemment et je n'ai pas été transportée. Je n'ai pas été submergée par une vague d'émotion comme je le pensais. C'est plat, des passages sont longs (l'histoire du club des scientifiques aurait gagné à être raccourcie).
C'est sans doute pour lui une façon de se protéger, on n'a pas connu ce qu'il a vécu, on est bien au chaud devant notre ordinateur.
Bref, petite déception
Revenir en haut Aller en bas
http://remembermilena.over-blog.fr
esperluette
Magnolia-White Ampersand
avatar

Nombre de messages : 8096
Age : 27
Date d'inscription : 11/07/2009

MessageSujet: Re: Primo Levi   Jeu 30 Déc 2010 - 14:24

Je l'avais commencé au collège, vers 13-14 ans, dans le cadre d'un rallye lecture et abandonné je ne sais plus pourquoi. Embarassed Je n'avais pas trop accroché moi non plus, à la fois ça me déprimait totalement et en même temps je n'arrivais pas à entrer dedans, je trouvais ça dénué d'émotions comme certaines l'ont dit. J'aurais sûrement une vision différente maintenant. Mais je dois aussi avouer que j'ai commencé le Journal d'Anne Franck vers 9-10 ans et abandonné aussi tellement j'étais mal en le lisant... Depuis je me dis qu'il faudrait que je m'y remette mais je repousse toujours. Rolling Eyes
Revenir en haut Aller en bas
serendipity
Aurora Borealis Chaser
avatar

Nombre de messages : 9272
Date d'inscription : 31/05/2007

MessageSujet: Re: Primo Levi   Jeu 30 Déc 2010 - 15:18

Je pense que je n'étais jamais passée lire ce topic, donc merci Willow de l'avoir fait remonter !
Vos avis m'ont intéressée ainsi que la mise en perspective avec les théories de Bruno Bettelheim.

J'ai lu "Si c'est un homme" il y a longtemps et, à ma grande honte, je ne garde pas de souvenir de cette lecture ...en dehors du fait que c'était une lecture difficile.
J'ignorais que l'Education nationale avait inscrit cette oeuvre au programme des lycées et c'est une très bonne chose.

La lecture de ce topic me donne donc envie de relire ce livre, ou tout au moins de le parcourir de nouveau, et d'enchaîner avec "La Trève" .

@ Esperluette : à 13/14 ans, peut-être étais-tu trop jeune pour une telle lecture ?
Revenir en haut Aller en bas
nathy's
Feedle-Dee-Dee!
avatar

Nombre de messages : 8529
Age : 28
Date d'inscription : 28/09/2007

MessageSujet: Re: Primo Levi   Jeu 30 Déc 2010 - 15:45

Je t'encourage à réessayer de lire Le journal d'Anne Frank, Esperluette Very Happy Je l'avais lu comme toi à l'âge de 10 ans et j'avais été totalement bouleversée c'est vrai que c'est dur mais c'est un très beau livre!
Revenir en haut Aller en bas
esperluette
Magnolia-White Ampersand
avatar

Nombre de messages : 8096
Age : 27
Date d'inscription : 11/07/2009

MessageSujet: Re: Primo Levi   Jeu 30 Déc 2010 - 21:15

Je pense que je retenterais ces deux lectures de toute façon (j'ai un peu honte de ne pas avoir fini ces livres Embarassed ) mais c'est vrai que je les commencé dans des périodes où je n'étais pas au top de la forme et du moral en plus donc ça n'aide pas. Pour Anne Franck ma mère m'avait carrément dit d'arrêter parce que j'étais trop mal... Donc je vais attendre une bonne période et je m'y remets. Very Happy Et puis dans les cas c'est sûr que j'étais un peu jeune.
Revenir en haut Aller en bas
Petit Faucon
Confiance en soie
avatar

Nombre de messages : 7391
Age : 53
Date d'inscription : 26/12/2011

MessageSujet: Re: Primo Levi   Mer 14 Mar 2018 - 17:56

Je remonte ce sujet consacré à Primo Levi, chimiste et écrivain, né en 1919 mort en 1987 à 68 ans.

Je lis actuellement le volume de la collection Bouquins consacré à Primo Levi, et qui comprend les titres suivants :
Si c'est un homme (se questo è un uomo) 1947
La trêve (la tregua) 1963
Le système périodique  (il sistema periodico) 1975
La clé à molette
(la chiave stella) 1978
Maintenant ou jamais
(se non ora, quando ?) 1982
et des Conversations et entretiens

C'était ma 3e lecture de Si c'est un homme dans un laps d'une trentaine d'années, et je dois dire que ce livre conserve toute sa force et sa capacité de faire mouche à chaque lecture ; il ne vieillit pas, et reste d'actualité. Il est court, factuel, écrit à hauteur d'épaule de l'auteur, et la retenue du ton donne toute sa force à ce récit. Je comprends qu'il ait été choisi pour les programmes scolaires, car c'est un classique, au sens noble du terme.
Je suis en phase avec ce qui a été écrit au-dessus, en particulier par Camille, Doddy, mimidd et clinchamps.

La trêve se lit à la suite, car il raconte le long retour de Primo Levi chez lui, de l'évacuation du camp de Monowitz par les nazis le 11 janvier 1945, chassés par l'avance russe, jusqu'à son arrivée à Turin le 19 octobre 1945.
C'est raconté de façon très simple, avec les rencontres, les villes et les pays traversés, les impressions ressenties par ce groupe d'Italiens trimballé dans des wagons de marchandise dont les toits fuient ; en filigrane se dessine tout le vide creusé par l'internement et les stratégies de survie déployées, "le poison d'Auschwitz", et ce voyage si long permet à chaque survivant de retrouver sa part humaine. J'ai beaucoup ri, mais on ressent aussi une grande douleur retenue.

Le système périodique est un livre tout à fait inclassable. Il est composé de 21 chapitres portant le nom d'un élement de la table de Mendeleiev : argon, nickel, fer, carbone, argent, potassium, ...
Chaque élement est l'occasion d'une anecdote, d'un souvenir, d'une histoire ; c'est très varié, amusant, touchant, instructif, un coup de coeur.

NB : j'ai vu que certaines d'entre vous s'interrogeait sur les raisons de son suicide en 1987, à l'âge de 68 ans.
Dans la préface, on explique que à cette époque il soignait sa mère malade du cancer, qu'il voyait peu à peu s'éteindre, et que ce long calvaire lui était insupportable, lui rappelant les visages de ses compagnons d'Auschwitz.


Dernière édition par Petit Faucon le Ven 23 Mar 2018 - 13:38, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
serendipity
Aurora Borealis Chaser
avatar

Nombre de messages : 9272
Date d'inscription : 31/05/2007

MessageSujet: Re: Primo Levi   Jeu 22 Mar 2018 - 8:18

Merci pour ces avis Petit Faucon, tu me donnes envie de lire "La Trève" et "Le système périodique" Very Happy

J'ai lu la BD "Primo Levi" de Matteo Mastragostino et Alessandro Ranghiasci (merci aux médiathèques pour ce genre de découverte  Razz ) publiée aux éditions Steinkis. L'auteur a imaginé la rencontre de Primo Levi avec des élèves d'une école primaire, à la fin de sa vie. Il a construit ses dialogues à partir des livres de Primo Levi et de témoignages de proches.

En postface, l'auteur indique qu'il n'a volontairement pas évoqué la mort de Levi car elle reste mystérieuse (le suicide ne serait pas confirmé, la chute accidentelle reste une hypothèse).

L'auteur s'intéresse en revanche à un épisode mystérieux de la vie de Primo Levi (un "vilain secret"), quand il a rejoint les partisans. Selon divers témoignages, Levi aurait assisté à l'exécution de deux jeunes hommes par les partisans (ceux-ci auraient rejoints les partisans mais auraient profité de leurs positions pour voler et harceler la population). C'est un épisode qui aurait hanté Primo Levi qui était foncièrement pacifiste.

J'ai trouvé intéressant le mélange des langues de cette BD qui illustre les propos de Primo Levi, dans les camps, la compréhension des langues pouvait être un facteur de survie.

J'ai donc beaucoup aimé cette lecture, en voici quelques planches pour vous donner une idée:





Revenir en haut Aller en bas
Petit Faucon
Confiance en soie
avatar

Nombre de messages : 7391
Age : 53
Date d'inscription : 26/12/2011

MessageSujet: Re: Primo Levi   Ven 23 Mar 2018 - 16:52

Merci serendipity !

Je n'étais pas très enthousiaste sur la BD (j'ai du mal avec le fait de faire de la fiction avec les camps de concentration) mais je vois que c'est assez réussi visuellement, assez sobre.
La première planche que tu as postée fait référence au chapitre "Or" du Système périodique ; il y raconte son arrestation alors qu'il était dans les montagnes du piémont avec un groupe de partisans, ils ont été trahis par l'un des leurs ; il raconte qu'il a été emprisonné avec un contrebandier qui lui explique qu'il est orpailleur de rivière, que les bons filons lui ont été transmis par son père et son grand-père, et PL rêve alors de cette vie fruste au grand air, alors qu'il a été interrogé par un fasciste et qu'il lui a avoué, bêtement dit-il, qu'il était juif sans savoir ce qui l'attendait.
La 2e planche est tirée de "Si c'est un homme".
L'anecdote que tu rapportes sur "le vilain secret" est raconté de façon presque transparente dans Maintenant ou jamais ; ce livre de fiction raconte le voyage de Russie à Turin entre 1943 et 1945 d'un groupe de "partisans" juifs russes et polonais qui tente d'échapper aux Allemands, en alternant opérations  de guérilla et vie vagabonde à travers les campagnes. Mendel, le héros, se trouve rattaché à un groupe de partisans russes assez encadré, et son commandant blesse un prisonnier ukrainien ; il lui donne alors son revolver en lui demandant de l'achever, ce que Mendel fera avec répulsion, ayant toujours répugné à verser le sang.

Je voudrais dire aussi que j'ai beaucoup aimé La clé à molette, livre un peu atypique lui aussi. Dans ce livre raconté à la première personne, PL âgé d'une cinquantaine d'années prend le prétexte d'une rencontre en URSS avec un compatriote monteur de grues et de derricks, pour nous  livrer sa philosophie de la vie, des réflexions sur le travail et l'amour du travail, sur les molécules squelettes de la matière, sur son métier de chimiste, et c'est très intéressant sunny
Revenir en haut Aller en bas
serendipity
Aurora Borealis Chaser
avatar

Nombre de messages : 9272
Date d'inscription : 31/05/2007

MessageSujet: Re: Primo Levi   Ven 23 Mar 2018 - 17:03

Petit Faucon a écrit:
Merci serendipity !

Je n'étais pas très enthousiaste sur la BD (j'ai du mal avec le fait de faire de la fiction avec les camps de concentration) mais je vois que c'est assez réussi visuellement, assez sobre.

Merci pour ces précisions Petit Faucon. Je comprends ta réticence, mais sur cette BD, l'auteur indique avoir été marqué par la mort de Primo Levi alors qu'il avait 10 ans. J'ai trouvé cette démarche très utile à la fois sur le plan de l'hommage au grand homme qu'au niveau du devoir de mémoire Wink
Revenir en haut Aller en bas
Petit Faucon
Confiance en soie
avatar

Nombre de messages : 7391
Age : 53
Date d'inscription : 26/12/2011

MessageSujet: Re: Primo Levi   Ven 23 Mar 2018 - 17:22

Je pense que la BD est aussi un support qui permet une diffusion de son oeuvre de façon différente, plus ludique ou plus pédagogique.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Primo Levi   

Revenir en haut Aller en bas
 
Primo Levi
Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Primo Levi
» [Primo Levi] Si c'est un homme
» Le Voyage de Primo Levi - Ferrario & Belpoliti
» SI C'EST UN HOMME de Primo Levi
» [Levi, Primo] "Si c'est un homme"

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Inn at Lambton :: Do you read, Mr Darcy? :: Autres auteurs (divers)-
Sauter vers: