Une auberge pour les admirateurs de Jane Austen, et bien plus encore...
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

 Les grandes familles de l'imaginaire : science-fiction, fantastique, merveilleux, fantasy, etc (topic récapitulatif)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
Kusanagi
Scottish Jedi Sensei


Nombre de messages : 8823
Age : 39
Localisation : lost in the wired, something better than the matrix
Date d'inscription : 20/11/2008

MessageSujet: Re: Les grandes familles de l'imaginaire : science-fiction, fantastique, merveilleux, fantasy, etc (topic récapitulatif)   Dim 1 Mai 2011 - 18:33

Citation :
Citation :

Je m'explique... le cycle arthurien, qui inspire pas mal de romans de fantasy appartient à la mythologie.
Voilà qui me semble aussi très clair. Mythe donc "Merveilleux". Mais quid des cycles post-invention de la fantasy inspirés de l'univers arthurien? On ne les met pas du tout en fantasy?

Le problème, c'est que là, on confond deux choses... le genre littéraire et un caractère littéraire. Le merveilleux c'est un élément que l'on retrouve dans différends genres. Il est la base du conte, mais aussi de la fantasy, de la SF, de la fable, etc... tout comme le fantastique, c'est un élément.

Pour faire simple, fantasy, SF, mythologie, c'est ce qui permet de classer les objets-livres (ou DVD etc...)
Merveilleux, fantastique, ce sont des éléments qui vont permettre d'analyser le livre, et dire à quel type de récit il appartient.


Citation :
Citation :
En gros, je classe pas en SF, fantasy quelque chose qui est antérieur au genre.

Voilà qui est clair et concret. Cela signifie-t-il, toujours en gros, qu'il faut enlever de la fantasy tout ce qui est antérieur à 1949, date d'apparition du terme? J'avoue que retrouver Bram Stocker en Dark fantasy dans ta liste m'avait un peu perturbée mais je pensais que les vampires étaient une sorte de critère. Et pour la SF, ce serait tout ce qui est antérieur à 1929? Paradoxalement, le terme science-fiction est apparu pour la première fois pour parler de Jules Verne.

j'avoue effectivement l'avoir mis en Dark Fantasy, mais personnellement, pour moi, ça ne se classe pas dedans, en effet ^^
pour Jules Vernes (et sans doute quelques autres auteurs de la période... HG Wells, par exemple) le problème se pose, parce qu'ils sont les initiateurs du genre. Mais ils ne se sont pas levés un matin en inventant le mot science-fiction. Tout comme Tolkien ou MacDonald (un écrivain écossais qui publie le premier roman typé "fantasy" en .. 1858) n'ont pas inventé le mot fantasy.
Comme pour la romance, les termes correspondent à une ligne éditoriale... le nombre de romans publiés étant exponentiel et la spécialisation de la presse se développant, les éditeurs ont commencé à classer les romans qu'ils avaient (remarquez que les noms de genre naissent d'abord dans des revues ^^)

Pour le Cycle arthurien, les romans modernes sont de la fantasy, pour moi, car le but est le divertissement...
Les cycles anciens ont plusieurs rôles.. soit ce sont des mythologies (les écrits gallois), soit des textes à la fois politique, d'initiation et mythologiques... même à l'époque de Malory, les gens croyaient à l'existence d'Arthur tel que décrite et il y avait une portée politique au récit.
Revenir en haut Aller en bas
http://culture-et-confiture.forumactif.com/
cat47
Master of Thornfield


Nombre de messages : 23541
Age : 59
Localisation : Entre Salève et Léman
Date d'inscription : 28/01/2006

MessageSujet: Re: Les grandes familles de l'imaginaire : science-fiction, fantastique, merveilleux, fantasy, etc (topic récapitulatif)   Dim 1 Mai 2011 - 18:45

Alors là je suis à nouveau toute perdue.

Kusanagi a écrit:
Le problème, c'est que là, on confond deux choses... le genre littéraire et un caractère littéraire. Le merveilleux c'est un élément que l'on retrouve dans différends genres. Il est la base du conte, mais aussi de la fantasy, de la SF, de la fable, etc... tout comme le fantastique, c'est un élément.

Pour faire simple, fantasy, SF, mythologie, c'est ce qui permet de classer les objets-livres (ou DVD etc...)
Merveilleux, fantastique, ce sont des éléments qui vont permettre d'analyser le livre, et dire à quel type de récit il appartient.

Du coup je classe où les oeuvres ou auteurs qui ne sont pas "admis" en fantasy et/ou SF?


Citation :
Comme pour la romance, les termes correspondent à une ligne éditoriale...
Yes, c'est exactement ce que je me suis dit depuis le début. Et ça ne règle pas mon problème. ^^

Merci pour les autres précisions.

En l'état, je ne peux pas beaucoup avancer.

_________________
http://www.librarything.com/profile/catlamb
There are things so beautiful that they let you not mind that you will grow old and die.

Good angel of Prime Bright Loulou, lycanophila ma non seriosa
Revenir en haut Aller en bas
Kusanagi
Scottish Jedi Sensei


Nombre de messages : 8823
Age : 39
Localisation : lost in the wired, something better than the matrix
Date d'inscription : 20/11/2008

MessageSujet: Re: Les grandes familles de l'imaginaire : science-fiction, fantastique, merveilleux, fantasy, etc (topic récapitulatif)   Dim 1 Mai 2011 - 19:10

cat47 a écrit:
Alors là je suis à nouveau toute perdue.

Kusanagi a écrit:
Le problème, c'est que là, on confond deux choses... le genre littéraire et un caractère littéraire. Le merveilleux c'est un élément que l'on retrouve dans différends genres. Il est la base du conte, mais aussi de la fantasy, de la SF, de la fable, etc... tout comme le fantastique, c'est un élément.

Pour faire simple, fantasy, SF, mythologie, c'est ce qui permet de classer les objets-livres (ou DVD etc...)
Merveilleux, fantastique, ce sont des éléments qui vont permettre d'analyser le livre, et dire à quel type de récit il appartient.

Du coup je classe où les oeuvres ou auteurs qui ne sont pas "admis" en fantasy et/ou SF?

J'ai pas bien compris le problème du classement scratch
Le merveilleux, ce n'est pas un genre en soit (tu voulais classer quoi dedans?), c'est un élément qu'on retrouve dans les différents genres (c'est pour ça que littérature de l'imaginaire, c'est bien, comme titre général, d'ailleurs ^^ cheers cheers )
il y a des livres qui ne sont ni fantasy, ni SF et qui ont du merveilleux (les Contes de Grimm, Perrault, etc...)
Revenir en haut Aller en bas
http://culture-et-confiture.forumactif.com/
cat47
Master of Thornfield


Nombre de messages : 23541
Age : 59
Localisation : Entre Salève et Léman
Date d'inscription : 28/01/2006

MessageSujet: Re: Les grandes familles de l'imaginaire : science-fiction, fantastique, merveilleux, fantasy, etc (topic récapitulatif)   Dim 1 Mai 2011 - 19:27

Kusanagi a écrit:
J'ai pas bien compris le problème du classement scratch
Le merveilleux, ce n'est pas un genre en soit (tu voulais classer quoi dedans?), c'est un élément qu'on retrouve dans les différents genres (c'est pour ça que littérature de l'imaginaire, c'est bien, comme titre général, d'ailleurs ^^ cheers cheers )
il y a des livres qui ne sont ni fantasy, ni SF et qui ont du merveilleux (les Contes de Grimm, Perrault, etc...)
J'ai bien compris, et c'est d'ailleurs pour cela que j'y ai mis... Perrault. Wink Ainsi que Carroll, etc, en fait ceux qui correspondent à la définition du merveilleux que j'ai donnée dans le post dans lequel j'ai fait le classement. C'est un peu plus haut. Very Happy

_________________
http://www.librarything.com/profile/catlamb
There are things so beautiful that they let you not mind that you will grow old and die.

Good angel of Prime Bright Loulou, lycanophila ma non seriosa
Revenir en haut Aller en bas
althea
Countess of Dagobah


Nombre de messages : 2324
Age : 55
Date d'inscription : 14/07/2007

MessageSujet: Re: Les grandes familles de l'imaginaire : science-fiction, fantastique, merveilleux, fantasy, etc (topic récapitulatif)   Dim 1 Mai 2011 - 22:05

Cat quel travail!!

Je reconnais que si on fait un classement, on est amené à définir les groupes et sous groupes et ensuite à trier de façon objective mais pour moi les auteurs du groupe "réalisme magique" ne sont pas des auteurs de fantasy. Pour reprendre ce qu'a dit Kusa, si j'avais trouvé "le parfum" ou "les contes du chat perché" au rayon fantasy de ma librairie, j'aurais un peu tiqué car je n'aurais pas trouvé dans ces ouvrages ce que j'y cherchais. J'y cherchais quoi? Là, cela devient plus difficile à cerner! scratch
Je m'attends à trouver dans un roman de fantasy une dimension épique ou magique ou univers très différent du notre. Ce n'est pas très clair et c'est un peu court, j'en ai peur
Revenir en haut Aller en bas
MissAcacia
DerbyCheshire Cat


Nombre de messages : 6289
Age : 43
Localisation : Perched on a hot sound tree
Date d'inscription : 26/10/2007

MessageSujet: Re: Les grandes familles de l'imaginaire : science-fiction, fantastique, merveilleux, fantasy, etc (topic récapitulatif)   Dim 1 Mai 2011 - 22:28

Merci de parler de Marcel Aymé, Althea Very Happy .

Je viens certainement enfoncer des postes ouvertes qui ouvrent sur des dimensions inconnues ou alors vers des passages interstellaires. Qui sait ?

En réfléchissant (eh oui) à la question de Cat sur les auteurs qui manqueraient dans ses listes quelques posts auparavant, j'ai pensé à Alexandre Dumas, dont je possède (et chérit) un recueil de ses écrits fantastiques: le meneur de loup et autres récits fantastiques, paru chez Omnibus il y a quelques années.

J'ai pris la peine de recopier un extrait de la postface de Francis Lacassin, car elle me semble éclairante pour le corpus des récits fantastiques du XIXème siècle:

Citation :



En sacrifiant à la mode du surnaturel, Dumas peintre de la réalité passée (l’Histoire) ne faisait que suivre l’exemple de ses contemporains. Tous, à un moment de leur carrière, ont abordé le genre fantastique : de Charles Nodier à Gérard de Nerval en passant par Victor Hugo (Han d’Islande, et le Rêve du dernier jour d’un condamné), Théophile Gautier, Abel Hugo, Jules Janin, Eugène Sue, Alphonse Karr, Prosper Mérimée…
Balzac lui-même ! Le fondateur du roman réaliste, bien avant d’être l’auteur des Chouans (mais aussi de La peau de chagrin et de l’élixir de longue vie) a débuté dès 1823 par un roman néo-fantastique : la dernière fée et démarqué sans vergogne le Melmoth de Maturin dans le centenaire, avant de prendre congé du même personnage en 1835, dans Melmoth réconcilié.

Tous les écrivains se réclamant du romantisme ou s’exprimant dans la voie ouverte par lui ont subi l’influence du roman noir anglais – dit « roman gothique » ou « roman terrifiant ». Il déferle sur la France, de 1797 (Le Moine de M.G. Lewis) à 1822 (Melmoth, de Maturin). Grâce au décalage des traductions, des adaptations théâtrales, des parodies et pastiches, la vogue du roman noir anglais perdure en France quelque vingt ans après son extinction de l’autre côté de la Manche.

C’est d’ailleurs à une représentation d’un mélodrame, vaguement inspiré du Vampire de Byron que le jeune Dumas fait la connaissance de Charles Nodier.

C’est l’apport de ces influences composites*, habilement refondues par l’imagination de Dumas, qui fait l’originalité de son œuvre fantastique. Elle ne ressemble en rien à celle de ses contemporains, ni à celle des auteurs étrangers qui l’ont inspiré.

* Charles Nodier, Washington Irving, Petrus Borel, Walter Scott, Charles Rabou,
E.T.A. Hoffmann…

Par ailleurs, l'échange entre Cat et Kusa, que je viens de lire avec intérêt, m'a poussée à farfouiller dans mes étagères pour retrouver un livre (ou plutôt deux) que j'aime beaucoup et que j'ai volé à mon frère il y a des années (à l'époque où il n'aimait pas lire et maintenant il ne s'en souvient plus, mouahahah Twisted Evil ): L'anthologie du Fantastique de Roger Caillois.
Je l'aime beaucoup parce qu'on y fait le tour du monde, de l'Angleterre à la Chine en passant par l'Amérique du Sud (grande pourvoyeuse de récits fantastique soit dit en passant).
Dans son introduction, il s'essaye à des définitions, en essayant de démêler trois "grands" genres: féerie, fantastique et science-fiction.
Je vous mets un extrait en clair et deux en spoiler, mais on retrouve cette idée de succession temporelle expliquée par Kusa.
Le fantastique est traité comme un genre à part entière, et non comme un élément, comme tu le dis dans ton dernier post, Kusa. Là j'avoue que je suis d'accord avec lui, même si je ne suis pas une fanatique du classement par genre* car les trois que tu proposes dans ce post (fantasy, SF, mythologie si j'ai bien noté) ne me semble pas suffisant pour y faire entrer tous les récits surnaturels du XVIIIème et XIXème (entre autres): frankestein, horla et autres main de singe. Je ne suis pas sûre de m'expliquer très clairement.

* notamment par le fait qu'il peut nous faire passer à côté de récits fantastiques écrits par des auteurs "classique" ce qui est bien dommage. Pour moi, c'est une grande part de ce que j'ai lu (même si j'ai aussi pas mal de SF à mon actif)

Roger Caillois, donc, De la féérie à la science-fiction (en 1966):
Citation :
Féerie, narration fantastique, science-fiction, remplissent ainsi dans la littérature une fonction équivalente, qu’elles semblent se transmettre. Elles trahissent la tension entre ce que l’homme peut et ce qu’il souhaiterait pouvoir – suivant les âges, voler par les airs ou atteindre les astres ; entre ce qu’il sait et ce qui lui reste interdit de savoir. D’une part, elles prolongent dans l’imaginaire l’état présent de la puissance et de la connaissance d’un être dont l’ambition est sans bornes. De l’autre, comme ce même être est besogneux et fatigable, elles le bercent de l’éternel mirage de l’efficacité magique, instantanée, totale, qui ne lui coûterait que de faire un maître signe ou de prononcer un maître mot. Comme il est prévoyant et calculateur, elles tiennent contre lui en réserve l’inaccessible prédestination et l’inexorable fatalité ; comme il est curieux et ignorant, la menace du mystère et la tentation de l’omniscience ; comme il doit vieillir et mourir, en même temps que les fontaines de jouvence et les élixirs de longue vie, les larves, les femelles et les ténèbres de l’abyme ; enfin, comme il est prisonnier de la distance, de la durée et du déterminisme, le rêve de se trouver soudain affranchi de l’espace, du temps et de la causalité.


Féerie et fantastique (beaucoup de choses ont déjà été dites)
Spoiler:
 

Fantastique et science-fiction
Spoiler:
 

J'en profite pour rajouter à notre liste Nicolas Gogol, dont les soirées du hameau et Le nez sont clairement fantastiques, Dino Buzzati et Italo Calvino (notamment la trilogie du Baron Perché, Vicomte pourfendu et Chevalier Inexistant).

Voilà, pas plus avancé le schmilblick mais bon... Wink
Revenir en haut Aller en bas
Kusanagi
Scottish Jedi Sensei


Nombre de messages : 8823
Age : 39
Localisation : lost in the wired, something better than the matrix
Date d'inscription : 20/11/2008

MessageSujet: Re: Les grandes familles de l'imaginaire : science-fiction, fantastique, merveilleux, fantasy, etc (topic récapitulatif)   Dim 1 Mai 2011 - 23:02

MissAcacia a écrit:

Le fantastique est traité comme un genre à part entière, et non comme un élément, comme tu le dis dans ton dernier post, Kusa. Là j'avoue que je suis d'accord avec lui, même si je ne suis pas une fanatique du classement par genre* car les trois que tu proposes dans ce post (fantasy, SF, mythologie si j'ai bien noté) ne me semble pas suffisant pour y faire entrer tous les récits surnaturels du XVIIIème et XIXème (entre autres): frankestein, horla et autres main de singe. Je ne suis pas sûre de m'expliquer très clairement.

Si, si, c'est très clair, c'est moi qu'i n'ai pas compléter ma réflexion...

Pour le fantastique, je suis tout à fait d'accord, c'est à la fois un élément et un genre... (j'avais ça en tête en l'écrivant, c'est d'ailleurs pour cela que je me suis plus focalisé sur le merveilleux, pour expliquer... ^^)

Après, j'ai proposé 3 regroupements parmi d'autres en exemple, ma liste n'était pas exhaustive. D'ailleurs, j'aime assez le terme de féerie (ou Faerie) plus que de fantasy, c'était le terme que Tolkien utilisait lui-même pour ses écrits (et pour son essai, d'ailleurs...).
Après, je classe les titres, pas les auteurs, entendons nous bien... prenons l'exemple de Maupassant, qui a sans doute explorer presque tous les genre. Certaines de ses nouvelles sont réalistes (elle n'ont rien à faire dans l'imaginaire) d'autres sont du domaine du fantastique... même si il laisse toujours planer le doute (c'est d'ailleurs ce doute qui fait le fantastique. Folie ou évènement surnaturel? ) Toutefois, je pense qu'on peut facilement classer le Horla dans le fantastique (c'est le but de l'œuvre) et pas Une Vie, ou Pierre et Jean (même si la scène dans la brume, dans Pierre et Jean file un peu la trouille, mais un passage ne justifie pas le genre...).

Je trouve l'évolution des genres fééries, fantastique, science-fiction assez intéressant, en ce qui concerne la littérature occidentale.
Revenir en haut Aller en bas
http://culture-et-confiture.forumactif.com/
cat47
Master of Thornfield


Nombre de messages : 23541
Age : 59
Localisation : Entre Salève et Léman
Date d'inscription : 28/01/2006

MessageSujet: Re: Les grandes familles de l'imaginaire : science-fiction, fantastique, merveilleux, fantasy, etc (topic récapitulatif)   Dim 1 Mai 2011 - 23:22

althea a écrit:
mais pour moi les auteurs du groupe "réalisme magique" ne sont pas des auteurs de fantasy.

Je m'attendais à cette objection. J'ai simplement repris le lien donné par Zakath Nath:
Zakath Nath a écrit:
Pour avoir une idée des différents sous-genres en fantasy:
Arrow
et essayé de classer les auteurs cités faisant partie de la catégorie "réalisme magique" dans wiki. Very Happy Pas facile de trouver la bonne solution, surtout lorsqu'on est entièrement dépendant de sources externes. Enfin, ne l'est-on pas toujours? scratch sunny

Kusanagi a écrit:
Après, je classe les titres, pas les auteurs, entendons nous bien...
C'est ce que j'ai essayé de faire moi aussi. Wink

On est d'accord, c'est un véritable casse-tête. lol!

C'est pourquoi je citerai la sage Mimidd, avec laquelle je suis tout à fait d'accord :
mimidd a écrit:
je ne suis pas sûre de bien saisir la différence entre tous les genres et sous genres )

_________________
http://www.librarything.com/profile/catlamb
There are things so beautiful that they let you not mind that you will grow old and die.

Good angel of Prime Bright Loulou, lycanophila ma non seriosa
Revenir en haut Aller en bas
Rosalind
Lady of Damerosehay


Nombre de messages : 7176
Localisation : entre Rohan et Ruatha ...
Date d'inscription : 17/04/2008

MessageSujet: Re: Les grandes familles de l'imaginaire : science-fiction, fantastique, merveilleux, fantasy, etc (topic récapitulatif)   Lun 2 Mai 2011 - 2:01

Je ne suis pas sûre non plus de saisir toutes les subtilités Rolling Eyes

Et on pourrait ajouter Voltaire avec Micromégas Dans quelle catégorie ? conte philosophique et voyage imaginaire scratch

Qu'en pense Roger Caillois ? Smile
Revenir en haut Aller en bas
althea
Countess of Dagobah


Nombre de messages : 2324
Age : 55
Date d'inscription : 14/07/2007

MessageSujet: Re: Les grandes familles de l'imaginaire : science-fiction, fantastique, merveilleux, fantasy, etc (topic récapitulatif)   Lun 2 Mai 2011 - 13:08

cat47 a écrit:
althea a écrit:
mais pour moi les auteurs du groupe "réalisme magique" ne sont pas des auteurs de fantasy.

Je m'attendais à cette objection. J'ai simplement repris le lien donné par Zakath Nath:
Zakath Nath a écrit:
Pour avoir une idée des différents sous-genres en fantasy:
Arrow


Si c'est la classification d'Elbakin, je m'incline (tout en restant dubitative: par le jeux des sous genres,MZ Braddley qui n'est pas classée est aussi proche de Marcel Aymé que d'Eddings et cela me semble étrange, mais dans un topic sur le fantastique quoi de plus naturel? lol! )

encore un post hyper constructif Embarassed Embarassed
Revenir en haut Aller en bas
cat47
Master of Thornfield


Nombre de messages : 23541
Age : 59
Localisation : Entre Salève et Léman
Date d'inscription : 28/01/2006

MessageSujet: Re: Les grandes familles de l'imaginaire : science-fiction, fantastique, merveilleux, fantasy, etc (topic récapitulatif)   Ven 6 Mai 2011 - 13:11

Juste pour vous dire que je ne renonce pas à ce projet. Mais je cogite, je cogite, et laisse mariner le tout plus longtemps que prévu. Embarassed Je voulais faire une nouvelle synthèse ce week-end mais je me rends compte que non, puisque je vais à Londres. sunny Patience, donc, et en attendant, n'hésitez pas répondre aux questions encore ouvertes. rendeer

_________________
http://www.librarything.com/profile/catlamb
There are things so beautiful that they let you not mind that you will grow old and die.

Good angel of Prime Bright Loulou, lycanophila ma non seriosa
Revenir en haut Aller en bas
MissAcacia
DerbyCheshire Cat


Nombre de messages : 6289
Age : 43
Localisation : Perched on a hot sound tree
Date d'inscription : 26/10/2007

MessageSujet: Re: Les grandes familles de l'imaginaire : science-fiction, fantastique, merveilleux, fantasy, etc (topic récapitulatif)   Ven 6 Mai 2011 - 13:27

Rosalinde a écrit:
Et on pourrait ajouter Voltaire avec Micromégas Dans quelle catégorie ? conte philosophique et voyage imaginaire scratch

Qu'en pense Roger Caillois ? Smile

Il ne le fait pas figurer dans son choix pour le domaine français (contrairement à Balzac Wink ) donc il n'en parle pas très explicitement.
Je vais essayer de trouver le temps de relire la préface, mais pour ce que j'ai lu il rentrerait de toutes façons dans le "féerie" puisqu'antérieur à la période où il fait démarrer le "fantastique". Et il ne fait pas mention de sous-genre, nous sommes donc libre d'imaginer ce que bon nous semble sur ce point... Wink

Bonne chance pour ton retour de Londres, Cat (et bon W-E sunny).
Revenir en haut Aller en bas
althea
Countess of Dagobah


Nombre de messages : 2324
Age : 55
Date d'inscription : 14/07/2007

MessageSujet: Re: Les grandes familles de l'imaginaire : science-fiction, fantastique, merveilleux, fantasy, etc (topic récapitulatif)   Ven 20 Mai 2011 - 22:41

Pour revenir à la classification, un article d'Elbakin, traduction de cet article

Arrow

J'aime beaucoup les dernières phrases:

Citation :
Ce n’est que depuis les trente dernières années que la littérature du fantastique est devenue si catégorisée. Même si c’est bien pour le marketing, ça limite les écrivains et ça brouille les cartes. Par exemple, ça donne l’impression que les gens ‘bougent’ d’un genre à l’autre alors qu’ils font simplement ce qu’ils ont toujours fait.
Revenir en haut Aller en bas
Miss Halcombe
Wandering White Soul


Nombre de messages : 3837
Age : 66
Localisation : Bourbonnais
Date d'inscription : 24/06/2007

MessageSujet: Re: Les grandes familles de l'imaginaire : science-fiction, fantastique, merveilleux, fantasy, etc (topic récapitulatif)   Sam 4 Juin 2011 - 10:01

Je viens de lire " Le gouffre de la Lune " d'Abraham Merritt et je n'ai pas l'impression que cet auteur ait été mentionné ici, mais il est vrai que je n'ai pas lu tous les posts précédents en détail Embarassed ... je projette de le faire par la suite ! Very Happy C'est apparemment un pionnier de l' " Heroic Fantasy ".
Revenir en haut Aller en bas
cat47
Master of Thornfield


Nombre de messages : 23541
Age : 59
Localisation : Entre Salève et Léman
Date d'inscription : 28/01/2006

MessageSujet: Re: Les grandes familles de l'imaginaire : science-fiction, fantastique, merveilleux, fantasy, etc (topic récapitulatif)   Dim 5 Juin 2011 - 14:35

Merci pour cette information, MissHalcombe. Je ne crois pas non plus que cet auteur ait été cité dans ce topic, je ne manquerai pas de l'incorporer dans la récapitulation finale, sur laquelle je suis toujours en train de cogiter. lol!

_________________
http://www.librarything.com/profile/catlamb
There are things so beautiful that they let you not mind that you will grow old and die.

Good angel of Prime Bright Loulou, lycanophila ma non seriosa
Revenir en haut Aller en bas
ekaterin64
Queen of Nanars


Nombre de messages : 16740
Age : 43
Localisation : Glancing through the Skies of Pern
Date d'inscription : 16/10/2006

MessageSujet: Re: Les grandes familles de l'imaginaire : science-fiction, fantastique, merveilleux, fantasy, etc (topic récapitulatif)   Dim 5 Juin 2011 - 14:56

Je confirme, il n'y a pas de topic spécifique à cet auteur. Merci Miss Halcombe, tu viens de faire remonter de très agréables souvenirs. J'ai découvert Abraham Meritt au lycée et j'ai dévoré tout ce que j'ai pu trouver sur lui (ce qui est peu d'ailleurs^^)


J'ai adoré Le Gouffre de la Lune et Les habitants du Mirage, un peu moins La nef d'Ishtar. A ranger je pense avec les cycles tels de Gor ou celui de Mars.

_________________

Quand la tempête t'encercle, hisse la voile et suis les traces du Dieu Dragon. En avant, en avant ! Car qui
hésite perd, plutôt être mort qu'esclave de la peur Lady companion of the Most Noble Order of the Lycans
Devoted to Loulou "Obi Wan Sheen OBE I" In Life and Death
Revenir en haut Aller en bas
Perséphone
Lady à la rescousse


Nombre de messages : 309
Age : 28
Localisation : in the TARDIS, 221b Baker Street, Wonderland
Date d'inscription : 06/07/2011

MessageSujet: Re: Les grandes familles de l'imaginaire : science-fiction, fantastique, merveilleux, fantasy, etc (topic récapitulatif)   Ven 22 Juil 2011 - 16:26

Merci pour ce topic. Moi qui pensait que je ne lisais pas de science fiction je viens de me rendre compte que j'ai testé quasiment tous les sous genre et que j'adore!
Je vais prendre le temps de tout lire en détail mais je suis d'accord avec Pando, de temps en temps un petit classement par genre ça ne fait pas mal et ça permet d'approfondir un style que l'on aime bien!
Revenir en haut Aller en bas
http://bibliothequepersephone.blogspot.com
Kusanagi
Scottish Jedi Sensei


Nombre de messages : 8823
Age : 39
Localisation : lost in the wired, something better than the matrix
Date d'inscription : 20/11/2008

MessageSujet: Re: Les grandes familles de l'imaginaire : science-fiction, fantastique, merveilleux, fantasy, etc (topic récapitulatif)   Lun 3 Oct 2011 - 18:43

Allez, un petit up... en relisant rapidement, j'ai vu que quelqu'un parlait de Voltaire et de Micromégas... ici on est dans le Conte Philosophique.

Sinon, chez Elbakin (le site sur la Fantasy et la SF que je vous conseille) j'ai trouvé cet article intéressant sur une table ronde à propos des genres ert sous-genres en SF/Fantasy... comme quoi, c'est un débat loin d'être clos même ailleurs ^^ Arrow
Revenir en haut Aller en bas
http://culture-et-confiture.forumactif.com/
cat47
Master of Thornfield


Nombre de messages : 23541
Age : 59
Localisation : Entre Salève et Léman
Date d'inscription : 28/01/2006

MessageSujet: Re: Les grandes familles de l'imaginaire : science-fiction, fantastique, merveilleux, fantasy, etc (topic récapitulatif)   Lun 3 Oct 2011 - 20:07

Merci pour cette très intéressante table ronde, Kusa. sunny A lire tous ces avis, je me dis que j'ai bien fait de ne pas essayer de creuser plus. lol!

En fait si le classement par genre est destiné à nous donner des pistes de lecture ("si vous aimez un certain genre, vous pourriez aimer tel ou tel livre"), il faut relativiser en tenant compte des raisons très diverses qui nous font apprécier un livre. Ce que dit justement Cat Rambo.
Citation :
J’ajouterais que si je devais recommander de la fantasy à quelqu’un qui apprécie G.R.R. Martin, je lui demanderais d’abord ce qu’il a aimé dans ces œuvres. Quelqu’un qui me répond « les intrigues politiques » mériterait un autre conseil qu’une personne qui serait complètement fou des histoires de dragons.

Et comme je plussoie Cecilia Holland lorsqu'elle dit :
Citation :
Mon problème avec ça est que je ne sais pas si les lecteurs savent vraiment pourquoi ils aiment un livre (...). Et même si les éditeurs croient que quand un lecteur aime A et que A ressemble à B, alors il aimera aussi B, on sait tous au plus profond de nous (parce que c’est la manière dont nous lisons) qu’on veut quelque chose qu’on n’a jamais lu auparavant. Quelque chose qui nous surprenne, qui nous ébahisse.

je crois que si je vais encore essayer d'affiner et de tenir à jour le récapitulatif que nous avons entrepris ensemble dans ce topic, je ne vais essayer de ne pas me focaliser sur des critères trop précis. Very Happy

_________________
http://www.librarything.com/profile/catlamb
There are things so beautiful that they let you not mind that you will grow old and die.

Good angel of Prime Bright Loulou, lycanophila ma non seriosa
Revenir en haut Aller en bas
Kusanagi
Scottish Jedi Sensei


Nombre de messages : 8823
Age : 39
Localisation : lost in the wired, something better than the matrix
Date d'inscription : 20/11/2008

MessageSujet: Re: Les grandes familles de l'imaginaire : science-fiction, fantastique, merveilleux, fantasy, etc (topic récapitulatif)   Lun 3 Oct 2011 - 21:34

La citation de Cecilia Holland que tu as mises est intéressante Cat, car c'est exactement ce qui m'arrive en fantasy... je veux de la fantasy, mais pas des histoires déjà lu... par exemple, j'ai aimé le Seigneur des Anneaux, et après je voulais lire de la fantasy, mais pas vraiment la même chose (high fantasy épique...) donc j'ai lu du Pratchett... et c'est ce que j'ai apprécié dans le Trône de Fer, le côté "original" (intrigue politique etc...) que je n'avais pas lu avant en fantasy.

On se rends compte aussi que les auteurs n'écrivent pas forcément eux pour rentrer dans un cadre, mais que les éditeurs suivent eux des logiques mercantile ... comme l'indique Stefan Dziemianowicz pour Stephen King
Citation :
C’est l’erreur qu’ont fait les éditeurs avec les fictions d’horreur dans les années 80 et 90. La popularité de Stephen King auprès du grand public a été interprétée par ces éditeurs comme une envie du public de lire de l’horreur. Ils ont inondé le marché d’une foule de romans d’horreur, pour combler cette soif qu’ils avaient perçue. Mais plus tard, ils ont réalisé que la plupart des lecteurs appréciaient Stephen King parce qu’ils aimaient son style, mais n’avaient aucune envie de lire de la fiction d’horreur écrite par d’autres auteurs

Toujours grâce à Elbakin et Pando, voici une chose qui peut aider en recherche ^^ Arrow


Dernière édition par Kusanagi le Lun 3 Oct 2011 - 23:21, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://culture-et-confiture.forumactif.com/
MissAcacia
DerbyCheshire Cat


Nombre de messages : 6289
Age : 43
Localisation : Perched on a hot sound tree
Date d'inscription : 26/10/2007

MessageSujet: Re: Les grandes familles de l'imaginaire : science-fiction, fantastique, merveilleux, fantasy, etc (topic récapitulatif)   Lun 3 Oct 2011 - 23:15

Argh... cette arborescence de décision tue vraiment ^^, je préfère ma pièce de 5 shillings (ça existe ?).

Sinon, je me rends compte au vu du post de Perséphone que ce topic permet de "dédramatiser" le mot science-fiction qui peut faire fuir certains lecteurs alors que, suivant les auteurs et les oeuvres, sans parler du style, il y a tant d'autres sujets qui sont abordés. C'est riche en pistes et en idées de lecture. Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
cat47
Master of Thornfield


Nombre de messages : 23541
Age : 59
Localisation : Entre Salève et Léman
Date d'inscription : 28/01/2006

MessageSujet: Re: Les grandes familles de l'imaginaire : science-fiction, fantastique, merveilleux, fantasy, etc (topic récapitulatif)   Jeu 17 Nov 2011 - 23:18

Je viens de tomber sur une info qui va très bien s'insérer dans ce topic. sunny La chaîne Discovery Science diffuse depuis la semaine dernière une série documentaire produite par Ridley Scott (on peut imaginer que le réalisateur d'Alien et de Blade Runner sait de quoi il parle sunny ) et intitulée Prophets of Science Fiction.

Présentation ici Arrow et site de la série ici Arrow , sur lequel on peut voir quatre clips tirés du premier épisode, consacré à Mary Shelley (oui, même si le terme de science-fiction n'existait pas à son époque). Very Happy

Liste des épisodes :
Citation :


Mary Shelley
Premiere: Wednesday, November 9 at 10PM e/p
It’s alive! Mary Shelley set out to create a monster--along the way she created a masterpiece. In 1816, teenager Mary begins stitching together a patchwork of ancient legend, modern technology, and personal tragedy--giving life to her novel, Frankenstein...and the genre of science fiction.


Philip K. Dick
Premiere: Wednesday, November 16 at 10PM e/p
Literary genius, celebrated visionary, paranoid outcast: Writer Philip K. Dick lived a life of ever-shifting realities straight from the pages of his mind-bending sci-fi stories. His books have inspired films like Blade Runner, Total Recall, and Minority Report. His ideas have influenced the development of real-life breakthroughs in everything from robotics to law enforcement. The brilliant, troubled sci-fi legend's work confronts readers with a deceptively simple question: What is reality?

H.G. Wells

Premiere: Wednesday, November 23 at 10PM e/p
"I told you so..." H.G. Wells' self penned epitaph underscores a lifetime of grim--yet uncanny--prophecy. With stories like The Time Machine, The Invisible Man, The World Set Free, and The War of the Worlds, H.G. Wells established himself as a sci-fi writer of almost clairvoyant talent. But these tales of hi-tech adventure hold an ominous warning: beware the dark side of progress. Our greatest innovations could very well become the tools of our own destruction.

Arthur C. Clarke

Premiere: Wednesday, November 30 at 10PM e/p
Some sci-fi storytellers are content to merely predict--but Sir Arthur C. Clarke creates. The writer is single-handedly responsible for the cornerstone of modern telecommunication technology: the satellite. Clarke’s collaboration with director Stanley Kubrick on the iconic 2001 predicted videophones, iPads, and commercial spaceflight--while redefining science-fiction cinema for a new generation. His sci-fi legacy inspires us to unveil the mysteries of the universe, confident in the knowledge that science is the new magic.

Isaac Asimov
Premiere: Wednesday, February 1 at 10PM e/p
He saved the future from Evil Robots! Isaac Asimov dreamed a better future where we need not fear our own technology. His I, Robot stories of a sci-fi future where robots can do our jobs for us lead to the creation of real-life industrial robots--and paved the way for a robo-friendly world. Today, droid doctors save lives performing delicate spinal surgery, and automaton astronauts repair orbital stations in the vacuum of space. And it all started with Isaac Asimov's futuristic sci-fi vision: a robot in every home.

Jules Verne
Premiere: Wednesday, February 8 at 10PM e/p
He put a man on the Moon in the Victorian Era. He criticized the Internet...in the 1863. Jules Verne is the ultimate futurist, with a legacy of sci-fi stories predicting everything from fuel cell technology to viral advertising. The extraordinary voyages of Jules Verne span from the center of the Earth to the surface of the Moon, inspiring art, industry, culture, and technology with an enduring question: Where can science take us?

Robert Heinlein

Premiere: Wednesday, February 15 at 10PM e/p
Science fiction legend Robert Heinlein is a walking contradiction. His stories address themes of patriotism, and duty--while stressing the importance of personal freedom and expression. Heinlein's groundbreaking sci-fi stories like Starship Troopers and Stranger in a Strange Land continue to challenge readers with a steadfast theme: what is freedom?

George Lucas
Premiere: Wednesday, February 22 at 10PM e/p
From Luke Skywalker's light sabre to Darth Vader's Death Star, the Star Wars franchise is one of the defining science fiction works of the later 20th century. George Lucas' prolific imagination has already inspired two generations of scientists and engineers to push the envelope of technology. By introducing computers into the filmmaking process, he changed the way movies are made, and the way we all see the future. Surprisingly, many fictional technologies from "a long time ago in a galaxy far, far away" are now becoming reality.

_________________
http://www.librarything.com/profile/catlamb
There are things so beautiful that they let you not mind that you will grow old and die.

Good angel of Prime Bright Loulou, lycanophila ma non seriosa
Revenir en haut Aller en bas
Séverine
Ready for a strike!


Nombre de messages : 1172
Age : 36
Localisation : Belfort
Date d'inscription : 17/08/2008

MessageSujet: Re: Les grandes familles de l'imaginaire : science-fiction, fantastique, merveilleux, fantasy, etc (topic récapitulatif)   Sam 19 Nov 2011 - 12:58

Oh là, là ! Ça a l'air super intéressant comme projet. Merci à toi Cat de l'avoir relayé. J'espère qu'en France, on y aura accès...
Revenir en haut Aller en bas
http://leslivresdeseverine.over-blog.com/
cat47
Master of Thornfield


Nombre de messages : 23541
Age : 59
Localisation : Entre Salève et Léman
Date d'inscription : 28/01/2006

MessageSujet: Re: Les grandes familles de l'imaginaire : science-fiction, fantastique, merveilleux, fantasy, etc (topic récapitulatif)   Mer 23 Nov 2011 - 14:39

Contente de t'avoir intéressée, Séverine. Very Happy

On dirait que le net veut à tout prix m'amener à la littérature de l'imaginaire, ces temps-ci. Very Happy En faisant des recherches sur William Morris (l'ami des préraphaélites, dont je viens de commander une oeuvre, News from Nowhere, qui elle se classerait plutôt dans le domaine de l'uchronie, je crois), je suis tombée sur une intéressante page wiki consacrée à une collection de livres des années 70 intitulée Ballantine Adult Fantasy. Arrow On y trouve toute une série d'auteurs de fantasy de diverses époque. Certains ont déjà été évoqués sur ce topic, mais la plupart me sont totalement inconnus. Des pistes de lecture à n'en plus finir pour qui est intéressé par le genre. Cool

A part Morris, on peut trouver dans cette liste George Meredith, ou même Anatole France, Théophile Gauthier et... Voltaire. Very Happy

_________________
http://www.librarything.com/profile/catlamb
There are things so beautiful that they let you not mind that you will grow old and die.

Good angel of Prime Bright Loulou, lycanophila ma non seriosa
Revenir en haut Aller en bas
cat47
Master of Thornfield


Nombre de messages : 23541
Age : 59
Localisation : Entre Salève et Léman
Date d'inscription : 28/01/2006

MessageSujet: Re: Les grandes familles de l'imaginaire : science-fiction, fantastique, merveilleux, fantasy, etc (topic récapitulatif)   Lun 5 Déc 2011 - 18:29

Un avis fouillé et très positif sur Prophets of Science Fiction.

Arrow

_________________
http://www.librarything.com/profile/catlamb
There are things so beautiful that they let you not mind that you will grow old and die.

Good angel of Prime Bright Loulou, lycanophila ma non seriosa
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les grandes familles de l'imaginaire : science-fiction, fantastique, merveilleux, fantasy, etc (topic récapitulatif)   Aujourd'hui à 4:56

Revenir en haut Aller en bas
 
Les grandes familles de l'imaginaire : science-fiction, fantastique, merveilleux, fantasy, etc (topic récapitulatif)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
 Sujets similaires
-
» les grandes familles nobles
» Fortunes et infortunes des familles du Nord
» Début de récit fantastique/merveilleux
» La famille Brasseur
» lutin aquarelle

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Inn at Lambton :: Do you read, Mr Darcy? :: Le plaisir de la lecture-
Sauter vers: