Une auberge pour les admirateurs de Jane Austen, et bien plus encore...
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

 Les grandes familles de l'imaginaire : science-fiction, fantastique, merveilleux, fantasy, etc (topic récapitulatif)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
cat47
Master of Thornfield


Nombre de messages : 23541
Age : 59
Localisation : Entre Salève et Léman
Date d'inscription : 28/01/2006

MessageSujet: Les grandes familles de l'imaginaire : science-fiction, fantastique, merveilleux, fantasy, etc (topic récapitulatif)   Jeu 28 Avr 2011 - 13:45

Attention, ce topic est un essai!

L'organisation d'un forum n'est pas toujours chose simple, surtout lorsque le volume des sujets traités augmente. Se pose régulièrement la question de savoir comment garantir le meilleur accès à l'information, sans dénaturer l'atmosphère et en tenant compte des intérêts de tous. On m'a demandé récemment d'envisager une réorganisation en sous-forum par genre, or je ne suis pas convaincue de l'efficacité de cette méthode, ne serait-ce que parce que définir les genres et ensuite classer les auteurs pourrait donner lieu à de longues discussions, et aussi parce que cela poserait un problème d'adaptation à la structure actuelle, axée sur les langues (et les périodes pour les auteurs anglophones). Sans même parler des auteurs qui s'amusent à brouiller les pistes à s'adonnant à des genres différents. rabbit

Reste le fait qu'il n'est pas toujours évident de s'y retrouver, surtout lorsqu'on souhaite creuser des envies de lecture dans un genre donné, et que pour avoir des discussions générales ou impliquant des auteurs d'origines diverses, on ne sait pas trop où aller. Pour palier cette faiblesse, je propose donc l'ouverture de sujets thématiques, qui seront classés dans le forum Le plaisir de la lecture (on pourra ainsi y parler d'auteurs francophones, anglophones et autres). On y trouverait des explications générales et on pourrait y donner des conseils de lecture du type : Que lire si j'ai adoré Harry Potter et souhaite renouveler l'expérience avec un autre auteur?

Pour inaugurer cette expérience, quoi de mieux que de parler des littératures de l'imaginaire? Après tout, expérimentation et grain de folie, on est en plein dedans.

Et pour ne pas faire original, je propose de commencer par une définition tirée de wiki :
Citation :
Les littératures de l'imaginaire sont un ensemble de styles littéraires ayant pour point commun de faire évoluer le récit dans un univers physique et social entièrement construit par leur auteur. Contrairement aux littératures réalistes (Stendhal, Honoré de Balzac, Giovanni Verga, Fiodor Dostoïevski, Charles Dickens...) ou naturaliste comme Émile Zola, les littératures de l'imaginaire ne réfléchissent pas le monde par l'art de la description fidèle mais plutôt par l'art de l'allégorie (la description n'en est pas absente pour autant, comme ne l'est pas l'allégorie dans les littératures réalistes).

C'est souvent la science-fiction, le fantastique et la fantasy qui sont reconnus comme littératures de l'imaginaire. Il est néanmoins aussi possible d'y inclure les contes et les mythes ainsi que, plus spécifiquement, les récits surréalistes et le réalisme magique. Des auteurs comme Franz Kafka ou Mikhaïl Boulgakov peuvent à ce titre être considérés comme ayant produit des littératures de l'imaginaire.

Nota : un écrivain réaliste peut aussi écrire de la littérature de l'imaginaire. Ainsi Le Rouge et le noir peut être considéré comme œuvre d'imagination, de même La Peau de chagrin comme un roman fantastique.

Cette définition a le mérite, en plus d'être large, de me donner du grain à moudre quant aux limites (ou à l'absence de limite lol! ) des genres en littérature. En effet, comme toute définition, celle-ci peut prêter à discussion et surtout à élargissement à l'infini de ce qu'on peut inclure dans le domaine défini. sunny

Heureusement, pour des définitions plus précises, nous avons déjà quelques spécialistes à l'auberge, et je vais donc me contenter de reprendre leurs contributions.

Dans le topic de la saga Vorkosigan, ekaterin64 a écrit:
On distingue donc 4 grandes familles : l’horreur, le fantastique, la science fiction et la fantasy.
L'HORREUR
Il s’inscrit comme son nom l’indique dans le registre de la peur, la crainte, l'angoisse, la terreur, l’épouvante, le gore, la violence etc. A l’origine, on assimilait l’horreur avec le fantastique. Ce genre est né au XVIIIème siècle avec les romans gothiques et s’est surtout développé en Angleterre. On ne présente plus dans cette auberge une de ses figures phares qui était à l’époque Ann Radcliffe. De nos jours, l’horreur moderne que l’on trouve par exemple dans les romans de Stephen King, est lié aux violences sociales et psychiques. On peut aussi citer d’autres auteurs comme Dean Ray Koontz ou Clive Barker.

LE FANTASTIQUE
Il crée une illusion, un phénomène inexplicable dans le monde réel. Son univers est donc très vaste. C’est le genre de l’incertitude, de l’ambiguïté. Certains chercheurs font remonter son origine aux récits mythologiques. Mais elle deviendra vraiment un genre littéraire au XIXème siècle avec Mary Shelley (Frankenstein) et Edgar Poe. A la différence de la fantasy, ses récits relèvent plutôt du fantasme de ses personnages qui naviguent entre le doute et la folie. Les thèmes récurrents du fantastique sont les vampires, les loups-garous, l’exorcisme et la possession, l’homme invisible, les fantômes et les pouvoirs extrasensoriels (comme la télékinésie ou la télépathie)…

LA SCIENCE FICTION
Le terme est attribué en 1929, à Hugo Gernsback le fondateur de la première revue de SF américaine. "Romans mettant en scène des événements réels ou imaginaires, mais explicables par des lois scientifiques reconnues ou hypothétiques". Aujourd’hui la science fiction est un genre littéraire qui est devenue trop vaste, c’est ainsi qu’il se décline maintenant en de nombreux sous-genres

1er sous-genre l’Anticipation
Autrefois le terme désignait les romans de science fiction mais aujourd’hui il est dépassé. L’anticipation projette le lecteur dans un futur proche. L’anticipation est crédible puisqu’il puise dans des éléments de notre propre réalité et de notre vie quotidienne. Les auteurs sont des visionnaires. Citons Bajavel, Jules Verne ou Aldous Huxley

2ème sous-genre le Space Opera
Un de mes genres préférés. Nom donné de façon péjorative puisqu’il est tiré des soaps opéra. Les récits de space opéra racontent des aventures souvent teinté de fantasy mais qui comprennent aussi de l'action, des découvertes et de l'exploration galactiques. On y trouve un immense décor comme des galaxies soumises à des régimes impériaux ou dictatoriaux, des énormes flottes de vaisseaux spatiaux et une multitude d'extraterrestres ou de robots. Les space opéra se composent souvent de vastes sagas populaires. Citons Lois McMaster Bujold avec sa saga Vorkosigan, Frank Herbert avec Dune, mais aussi Leigh Brackett, C. J. Cherryh, Jack Vance, Edmond Hamilton et bien d’autre. C’est surtout le cinéma et la télévision qui ont donnée ses lettres de noblesse au space opera (Star Wars, Star trek, Galactiqua)

3ème sous-genre la hard science
Les histoires désignent une science-fiction crédible à forte plausibilité scientifique s'appuyant sur des technologies ou des inventions décrite avec une certaine rigueur. Les théories présentées dans ces récits sont basées sur les connaissances scientifiques de l'époque. La plupart des auteurs sont aussi des scientifiques spécialisés dans l’astrophysique ou l’astronomie, la biochimie, la physique ou les mathématiques. Comme exemple nous Isaac Asimov avec son cycle sur les Robots et Arthur C. Clarke avec 2001 l’Odyssée de l’espace

4ème sous-genre l’Uchronie
Un autre genre que j’apprécie tout particulièrement. Le terme "Uchronie" est composé du grec "U" et "Chronos" signifiant respectivement "non" et "temps" et pouvant se traduire par "un temps qui n'existe pas". Ce terme fut inventé par Charles Renouvier en 1857 qui le présente comme une "utopie dans l'Histoire" ou une "histoire apocryphe". L'uchronie qui est aussi appelée histoire alternative, désigne un récit où l'Histoire a été réécrite à partir d'un fait plus ou moins historique. On distingue deux sortes d'uchronie. L'uchronie "pure" où le monde où se déroule le récit a ses propres fondements historiques et diverge de celui du lecteur à partir d'une altération plus ou moins éloignée dans le passé, nommée événement fondateur. L'uchronie "impure" dans laquelle la modification du passé est introduite par des voyageurs temporels (thème de la Patrouille du temps de Poul anderson).

5ème sous-genre le Cyberpunk
Terme assez récent qui est apparu dans les années 80. Il est la fusion de deux termes "cyber" pour cybernétique et "punk" qui renvoie à la contre-culture. C’est une forme d’anticipation puisqu’elle décrit une société dans un avenir proche régie par la technologie, où les libertés individuelles seraient abolies. C’est une dégradation de la société en général. Le monde est ultra-technologique avec une informatisation à outrance. Les héros peuvent à tout moment surfer dans les mondes virtuels de la cybernétique, par le biais de drogues ou de nanotechnologie. Dans ce contexte des pirates informatiques ou hacker se battent contre le totalitarisme technocratique de cette société (William Gibson, Philip K. Dick, Michel Jeury)

6ème genre le steampunk
Cousin de l’uchronie et de l’anticipation, le steampunk a pour cadre l’Angleterre victorienne et plus particulièrement Londres où se dessinent les prémisses de la société industrielle. Mais dans ce cas là on ne s’embarrasse pas de véracité scientifique. L’inspiration est aussi gothique, il réutilise des personnages fictifs (Sherlock Holmes, Dracula, Jack l’Eventreur etc), avec parfois des pointes de fantastique

7ème genre les voyages imaginaires
Genre né au XIXème siècle, proche lui aussi du fantastique. Les récits racontent les aventures d’explorations qui découvrent sur la terre elle-même des mondes parallèles et fantastiques (Jules Verne et H. G. Wells)


Et pour une récapitulation des auteurs ayant écrit dans ces domaines et qui ont leur chambre à l'auberge :

Dans le sous-forum de Tolkien, Kusanagi a écrit:
Vous y trouverez ici un petit historique de la Fantasy, voir de la S.F.
(Je rappelle que la Fantasy et la S.F., ce n'est pas pareil... mais j'aime bien les deux, et je trouve ça sympa d'avoir un petit récapitulatif des deux ^^)

EDIT: Il y avait déjà une série de posts super-bien fait sur le forum que je vous met en lien: Arrow

Et les liens vers les topics déjà consacrées aux œuvres de ces deux univers disséminés dans Lambton cheers
*si au cas où j'ai oublié des topics, merci de me le signaler ^^*

(petit réarrangement - classement avec l'aide de Pandora ^^)


Rayon "Ce n'est pas de la Fantasy, mais ça a beaucoup inspiré, et comme mythe fondateur, ça se pose là!"

- les Contes de Perrault et autres (ben voui Laughing ) Arrow
- La saga arthurienne:

  • ligne directe Arrow


  • ligne Tristan et Iseult Arrow

- Beowulf (très important pour Tolkien, ça!) Arrow

Rayon
Fantasy

- Franck Beddor - Les Guerres du Miroir Arrow
- Marion Zimmer Bradley - Le Cycle de Ténébreuse Arrow
- Edouard Brasey - La malédiction de l'anneau Arrow
- Jim Butcher - Dresden Files Arrow
- David et Leigh Eddings - La Belgariade et la Mallorée Arrow
- Lynn Flewelling - Le Royaume de Tobin Arrow
- Terry Goodkind - L'Epée de Vérité Arrow
- Robin Hobb - L'assassin RoyalArrow
- Guy Gavriel Kay - La Tapisserie de Fionavar Arrow
- Ellen Kushner - Thomas le Rimeur Arrow
- Naomi Novik - Téméraire Arrow
- Anne McCaffrey - Le Cycle de Pern Arrow
- G.R.R.Martin - Le Trône de Fer Arrow
- Terry Pratchett - Les annales du Disque-Monde Arrow
- Margaret Weis & Tracy Hickman - Les Portes de la Mort Arrow
- Tad Williams - La Ligue du Parchemin Arrow
- Roger Zelazny - Les Princes d'Ambre Arrow
- Ursula k. Le Guin - Terremer, Lavinia ... Arrow

Rayon Dark fantasy

- H.P. Lovecraft Arrow
- Anne Rice Arrow
- Bram Stocker Arrow
- Dacre Stocker Arrow

Rayon A la croisée des genres

- Neil Gaiman Arrow
- Stephen King Arrow
- George Orwell Arrow
- Jasper Fforde Arrow
- Jules Verne Arrow

Rayon SF et fantastique

- Isaac Asimov Arrow
- René Barjavel Arrow
- Ray Bradbury Arrow
- Lois McMaster Bujold - La saga Vorkosigan Arrow
- Edgar Rice Burroughs Arrow
- Phillip K. Dick Arrow
- Daniel Keyes - Des fleurs pour Algernon Arrow
- Jean Ray Arrow
- Theodore Sturgeon Arrow

Rayon Jeunesse

- Cassandra Clare Arrow
- Cornelia Funke - Coeur d'encre Arrow
- Gail Carson Levine Arrow
- Philip Pullman Arrow
- Rick Riordan - Percy Jackson Arrow
- Jonathan Stroud Arrow
- Scott Westefield Arrow

Et quand même, la grande saga de space opera que j'ai un peu oublié affraid Suspect ... Star Wars (qui a son sous-forum) Arrow



Comme on le voit, pas toujours évident de faire le tri, et donc de classer!

Je commence donc avec quatre questions :

- Certains auteurs qui ont un topic dédié à l'Inn manquent-ils dans la liste ci-dessus?
- Voyez-vous des points à développer ou à discuter dans les définitions ci-dessus?
- Quels sont à votre avis les auteurs les plus difficilement classables?
- Et finalement, qu'est-ce qui vous attire dans la littérature de l'imaginaire ou alors qu'est-ce qui fait que vous avez peur ou n'avez pas envie de vous y plonger?

Et je réponds à ma première question : Mary Shelley, ainsi que Sheridan Le Fanu, que j'ajouterai au rayon "Fantastique", si tu le permets, Kusa.

_________________
http://www.librarything.com/profile/catlamb
There are things so beautiful that they let you not mind that you will grow old and die.

Good angel of Prime Bright Loulou, lycanophila ma non seriosa


Dernière édition par cat47 le Mer 6 Juil 2011 - 22:10, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
althea
Countess of Dagobah


Nombre de messages : 2324
Age : 55
Date d'inscription : 14/07/2007

MessageSujet: Re: Les grandes familles de l'imaginaire : science-fiction, fantastique, merveilleux, fantasy, etc (topic récapitulatif)   Jeu 28 Avr 2011 - 13:57

Très bonne initiative Cat! Il y a aussi ceux de la section romance (comme Gail Carriger: Arrow )


Dans "à la croisée des genres" on pourrait mettre "the princess bride" :Arrow
Revenir en haut Aller en bas
Panda
Tardy mate


Nombre de messages : 4573
Age : 30
Localisation : In the Dragon's lands
Date d'inscription : 28/11/2009

MessageSujet: Re: Les grandes familles de l'imaginaire : science-fiction, fantastique, merveilleux, fantasy, etc (topic récapitulatif)   Jeu 28 Avr 2011 - 14:33

Merci Cat pour l'ouverture de ce sujet

Je pourrais le lire plus attentivement ce soir mais je sens qu'il va beaucoup m'aider car j'ai toujours eu beaucoup de mal avec les genres et sous-genre (par exemple, quand je cherche des livres de Neil Gaiman à la fnac, je fais tous les rayons de la section « littérature de l'imaginaire » (j'aime beaucoup ce nom, je devrais l'utiliser plus souvent) car je ne sais absolument pas où chercher ! Laughing

Je ne peux pas répondre à toutes tes questions Cat, mais je peux déjà essayer de dire pourquoi j'aime, aujourd'hui, ce type de livre (je vais donc éviter de parler d'Anne Rice que j'ai lu lorsque j'étais adolescente et rebelle Razz). Je trouve qu'il est intéressant de voir comment un auteur a pu créé un monde (de toute pièce ou non, l'uchronie est un genre tout à fait intéressant ) avec des codes et des créatures propres à cet univers ; et comment il peut faire appel à notre imaginaire (après tout, la lecture est un monde d'évasion) mais surtout, je crois que j'apprécie le fait que des messages très actuels puissent être transmis alors même que nous sommes en pleine « évasion » que ce soit à une autre époque ou dans un autre lieu.

Bon d'accord, il y a des romans très épiques, des romans très drôles (ah, Terry Pratchett I love you) que l'on pourrait aimer juste parce que l'auteur a une écriture formidable (sérieusement, un monde porté par une torture et des éléphants ? Il faut réussir à nous faire aimer ! Raconté par un autre, cela perdrait toute saveur. Et si je pense que je l'aurais lu même sans le côté « imaginaire » je pense qu'il aurait difficile de transposer son goût de l'absurde dans un monde réel) mais je pense que la plupart des livres que nous aimons, nous les aimons aussi pour ces éléments présents, actuels et pour des valeurs qui sont transmises.

Je pense qu'Harry Potter est un bon exemple : littérature classé jeunesse, elle permet néanmoins d'appréhender les notions de courage, de force et de racisme, le tout sans une dimension trop lourde ou trop grave car on n'est pas ici mais dans un univers créé de toute pièce.

J'aime énormément Terry Pratchett, il a un sens de l'écriture formidable (et son traducteur également) mais ne passent-il pas son temps à pointer du doigts des éléments de notre monde ? C'est beaucoup plus léger fait ainsi.

J'ai adoré George Orwell et Ray Bradbury car leurs livres, pourtant vieux de plusieurs décennies, sont toujours d'une actualité accablante. Le seraient-ils encore s'ils n'avaient pas été transposé dans un autre univers ?

Je trouve que c'est une très bonne manière de pointer du doigt les valeurs humaines (négatives ou positives) dans un univers qui permet que le tout ne soit pas trop pesant (même si j'ai bien vu que pour certains lecteurs, la lecture de 1984 est très pesante, au contraire Laughing).

J'ai une amie qui n'aime pas du tout la littérature de l'imaginaire car elle aime les histoires ancré dans le réel, les trouvant plus « juste ». Et si le résultat dépend avant tout de l'auteur et non pas d'un genre, je trouve que les lectures imaginaires sont tout aussi justes que les autres, car les valeurs, sentiments et débats qui y sont décrits sont universels.

Enfin, tout cela pour dire que si j'aime cette littérature, c'est pour tout ça mais que sans la plume de l'auteur ça passerait beaucoup moins bien rabbit

Revenir en haut Aller en bas
http://pandamoufle.hautetfort.com/
misshoneychurch
Poppy dream by the Arno


Nombre de messages : 5345
Date d'inscription : 01/09/2006

MessageSujet: Re: Les grandes familles de l'imaginaire : science-fiction, fantastique, merveilleux, fantasy, etc (topic récapitulatif)   Jeu 28 Avr 2011 - 16:02

Merci pour ce topic récapitulatif, pour les gens comme moi qui n'y connaissent RIEN et qui aimeraient s'y retrouver un peu, c'est parfait. Smile

J'ai une peur totalement irrationnelle de la littérature de l'imaginaire en ce qui me concerne, parce qu'à chaque fois (ou presque) que je m'y suis aventurée, ça a été le coup de foudre : Mervyn Peake (qui n'est pas dans la liste j'ai l'impression), Philip Pullman, J.K. Rowling... En fait, ça a toujours l'air complètement barré (et ça me rappelle à mes tentatives de promouvoir le Docteur à des néophytes Rolling Eyes), il y a plein de tomes. Comme je ne suis pas habituée, j'ai l'impression de perdre pied. Heureusement, avec l'auberge, j'ai quand même acheté Pratchett, Robin Hobb et quelques autres. Y'a plus qu'à Twisted Evil
Revenir en haut Aller en bas
Zakath Nath
Romancière anglaise


Nombre de messages : 2982
Age : 33
Date d'inscription : 04/11/2007

MessageSujet: Re: Les grandes familles de l'imaginaire : science-fiction, fantastique, merveilleux, fantasy, etc (topic récapitulatif)   Jeu 28 Avr 2011 - 16:26

Citation :
Dans "à la croisée des genres" on pourrait mettre "the princess bride"

Pour moi, ce n'est pas à la croisée de plusieurs genres, c'est clairement de la fantasy. De la light fantasy, pour être plus précise.

Pour avoir une idée des différents sous-genres en fantasy:
Arrow

_________________
Revenir en haut Aller en bas
http://zakath-nath.joueb.com
cat47
Master of Thornfield


Nombre de messages : 23541
Age : 59
Localisation : Entre Salève et Léman
Date d'inscription : 28/01/2006

MessageSujet: Re: Les grandes familles de l'imaginaire : science-fiction, fantastique, merveilleux, fantasy, etc (topic récapitulatif)   Jeu 28 Avr 2011 - 19:07

Merci pour vos réactions, qui m'aident à y voir plus clair. Idea

Sale Panda a écrit:
Merci Cat pour l'ouverture de ce sujet

Ce n'est pas vraiment moi l'initiatrice. Cette idée de topic est une réponse à Kusa et Pando, qui souhaitaient un classement par genre. Et j'ai aussi été guidée par MissAcacia, qui a suggéré d'établir une sorte de guide/cartographie, grâce à la collaboration de tous les lambtoniens intéressés, ce que nous sommes en train de faire.

Sale Panda a écrit:
je crois que j'apprécie le fait que des messages très actuels puissent être transmis alors même que nous sommes en pleine « évasion » que ce soit à une autre époque ou dans un autre lieu.
J'avoue que cette conjonction évasion/message est également ce qui peut m'attirer vers ce type de littérature. Et d'ailleurs j'ai l'impression de pouvoir ressentir cela dans des types de littérature plus "réalistes", par exemple lorsque je m'évade dans l'univers des auteurs anglais du XIXè ou dans celui des écrivains voyageurs.

Ce qui me fait un peu peur, par contre, c'est l'aspect "saga" que l'on retrouve assez souvent dans le genre. Je n'aime pas trop l'idée de me voir accrochée pour 6, 12, voire 24 tomes. Laughing

Pour revenir à notre essai de cartographie, merci pour vos suggestions et remarques. Sur ces bases et ainsi que d'après l'article posté par Zakath Nath, me restent donc à ajouter à la récapitulation de Kusa et à classer dans la bonne catégorie:
- Mervyn Peake (quelqu'un peut-il me suggérer une catégorie?)
- William Goldman (The Princess Bride), en light fantasy ou fantasy burlesque
- Kenneth Graham Arrow , fantasy animalière => jeunesse?
- Gabriel Garcia Marquez, Salman Rushdie, A.S. Byatt, réalisme magique.

Il faut aussi trouver une case pour Margaret Atwood*, Oscar Wilde (Dorian Gray) et Vercors (pour Les Animaux dénaturés, uchronie? anticipation?).


Et j'ai encore une des questions : puisqu'on trouve Bram Stocker et Anne Rice dans la liste de Kusa, tout ce qui touche aux vampires devrait également être récapitulé, non? Quid de de la saga Twilight et de Charlaine Harris, pour les plus buzziques de ces derniers temps? Et qu'en est-il des super-héros, c'est assimilable à de la science-fiction, non? Et la mode des JA à la sauce zombies, fantastique or not fantastique? EDIT : Et notre ami Ishiguro, il touche aussi au genre avec Never Let me Go. Uchronie, j'imagine. scratch

* on dirait que la romancière se pose le même genre de question que moi, selon cet extrait tiré de wiki : lol!
Citation :

Margaret Atwood and science fiction

The Handmaid's Tale received the very first Arthur C. Clarke Award in 1987. The award is given for the best science fiction novel that was first published in the United Kingdom during the previous year. It was also nominated for the 1986 Nebula Award, and the 1987 Prometheus Award, both science fiction awards.

Atwood was at one time offended at the suggestion that The Handmaid's Tale or Oryx and Crake were science fiction, insisting to The Guardian that they were speculative fiction instead: "Science fiction has monsters and spaceships; speculative fiction could really happen." She told the Book of the Month Club: "Oryx and Crake is a speculative fiction, not a science fiction proper. It contains no intergalactic space travel, no teleportation, no Martians." and on BBC Breakfast explained that science fiction, as opposed to what she wrote, was "talking squids in outer space." The latter phrase particularly rankled among advocates of science fiction, and frequently recurs when her writing is discussed.[7]

Atwood has since said that she does at times write Social science fiction, and that Handmaid's Tale and Oryx and Crake can be designated as such. She clarified her meaning on the difference between speculative and science fiction, while admitting that others use the terms interchangeably: "For me, the science fiction label belongs on books with things in them that we can't yet do.... speculative fiction means a work that employs the means already to hand and that takes place on Planet Earth", and said that science fictional narratives give a writer the ability to explore themes in ways that realistic fiction cannot


EDIT 2 : OMG, je crois qu'on a aussi oublié Edgar Allan Poe. Je le mets en fantastique?

EDIT 3 : petit message à moi-même pour ne pas oublier de classer ceux de la section romance (comme Gail Carriger: Arrow ) et "the princess bride" :Arrow, merci Althea et Zakath Nath. sunny

EDIT 4 : autre note à moi-même : quid du roman gothique (et du personnage du Diable en littérature, Faust, + la créature artificielle chez Hofmann ), Lewis Carroll, Stevenson (Dr Jekyll), Jonathan Strange & Mr Norrell (Susanna Clarke)

EDIT 5 : Richard Matheson, I Am Legend + recapitulation speculative fiction Arrow Shakespeare, A Midsummer Night's Dream + The Turn of the Screw, Henry James

_________________
http://www.librarything.com/profile/catlamb
There are things so beautiful that they let you not mind that you will grow old and die.

Good angel of Prime Bright Loulou, lycanophila ma non seriosa


Dernière édition par cat47 le Jeu 28 Avr 2011 - 20:36, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
ekaterin64
Queen of Nanars


Nombre de messages : 16742
Age : 43
Localisation : Glancing through the Skies of Pern
Date d'inscription : 16/10/2006

MessageSujet: Re: Les grandes familles de l'imaginaire : science-fiction, fantastique, merveilleux, fantasy, etc (topic récapitulatif)   Jeu 28 Avr 2011 - 19:17

Pour Twilight, vampires, loulous & co j'allais justement te le suggérer. C'est la grande mode en ce moment, dans le topic romance par exemple la Bit Lit marche du feu de dieu


Au vu de tout cela finalement si on y réfléchit bien, l'Auberge devrait carrément changer de nom et de thématique et basculer du côté obscur des mondes imaginaires, puisque même cette bonne vieille Jane est sollicitée lol!

_________________

Quand la tempête t'encercle, hisse la voile et suis les traces du Dieu Dragon. En avant, en avant ! Car qui
hésite perd, plutôt être mort qu'esclave de la peur Lady companion of the Most Noble Order of the Lycans
Devoted to Loulou "Obi Wan Sheen OBE I" In Life and Death
Revenir en haut Aller en bas
Zakath Nath
Romancière anglaise


Nombre de messages : 2982
Age : 33
Date d'inscription : 04/11/2007

MessageSujet: Re: Les grandes familles de l'imaginaire : science-fiction, fantastique, merveilleux, fantasy, etc (topic récapitulatif)   Jeu 28 Avr 2011 - 19:21

Pour Dorian Gray je pense que c'est simplement du fantastique. Normalement, dans le fantastique, on démarre dans un monde réel et rationnel quand un élément perturbateur va faire basculer dans le surnaturel avant un retour à la normale (sauf fin ouverte). Je pense que c'est le cas ici.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
http://zakath-nath.joueb.com
cat47
Master of Thornfield


Nombre de messages : 23541
Age : 59
Localisation : Entre Salève et Léman
Date d'inscription : 28/01/2006

MessageSujet: Re: Les grandes familles de l'imaginaire : science-fiction, fantastique, merveilleux, fantasy, etc (topic récapitulatif)   Jeu 28 Avr 2011 - 19:27

Je pense effectivement que pour Dorian Gray, la catégorie "fantastique" s'impose. Merci pour cette précision Zakath Nath. J'aurais tendance à dire la même chose pour Poe, d'ailleurs.




Ekat a écrit:
l'Auberge devrait carrément changer de nom et de thématique et basculer du côté obscur des mondes imaginaires, puisque même cette bonne vieille Jane est sollicitée
Mais c'est que les monde imaginaires sont vastes et variés, comme cette auberge. sunny D'ailleurs Balzac lui aussi crée un monde imaginaire, de même que Zola. Razz lol! L'auberge de Lambton est un endroit où l'imagination est au pouvoir. cheers

Mon idée était aussi de démontrer que les genres se croisent presque systématiquement, raison pour laquelle il est très difficile de les utiliser comme structure.

_________________
http://www.librarything.com/profile/catlamb
There are things so beautiful that they let you not mind that you will grow old and die.

Good angel of Prime Bright Loulou, lycanophila ma non seriosa
Revenir en haut Aller en bas
Pandora Black
Lady Gunslinger of Gilead


Nombre de messages : 7166
Age : 35
Localisation : Dans le Tardis, entre Westeros, Arrakis et Giléad
Date d'inscription : 26/06/2008

MessageSujet: Re: Les grandes familles de l'imaginaire : science-fiction, fantastique, merveilleux, fantasy, etc (topic récapitulatif)   Jeu 28 Avr 2011 - 19:33

J'avoue, je plaide coupable en tant qu'adepte du classement par genre ^^
Cela étant je me rends parfaitement compte de la difficulté, et c'est pour ça que je vais dire aussi merci Cat pour l'ouverture de ce topic, parce que finalement, ça me paraît un compromis diablement intéressant Very Happy

La raison pour laquelle j'aime bien classer par genre, c'est parce que personnellement je trouve ça plus pratique pour m'y retrouver. Après effectivement, c'est plus facile à mettre en œuvre en rayonnage que dans un forum, avec notamment des auteurs qui s'amusent à ne pas vouloir rester dans une case unique Razz (et c'est tant mieux ^^)

Du coup je trouve que ce topic peut être un super moyen de s'y retrouver, aussi bien dans les définitions que dans les auteurs concernés (quand on a mis à jour notre récap la dernière fois avec Kusa, j'ai fait toutes les pages de l'Auberge une par une, en étant persuadée d'arriver encore à oublier des auteurs, ce qui donc était bien le cas lol! )

Je me dis que ça pourrait ptêt être pas mal de le reprendre, et de le mixer avec la classification qu'on peut trouver dans les définitions récapitulatives d'Ekat et le lien donné par Zakath Nath non? Quitte à se lancer dans l'entreprise, autant être le plus précis possible ^^ (et dans un récap ce n'est pas gênant de retrouver un auteur dans plusieurs catégories - ce qu'on avait simplifié en notant "à la croisée des genres")

Mervyn Peake je l'aurai classé en fantasy... Dorian Gray pour moi c'est du fantastique (ainsi que le Fantôme de Canterville)... Pour Margaret Atwood et notamment la Servante écarlate euh... dystopie glaçante? Laughing

Ô Grande Chef Vénérée a écrit:
Ce qui me fait un peu peur, par contre, c'est
l'aspect "saga" que l'on retrouve assez souvent dans le genre. Je n'aime
pas trop l'idée de me voir accrochée pour 6, 12, voire 24 tomes. Laughing

C'est pas faux lol! Cela dit par exemple pour le Trône de Fer (exemple pris toooooooooooootalement au hasard tout le monde s'en doute Razz) au total y aura que 7 tomes hein ^^ (bon, le découpage barbare français fait qu'avant qu'ils sortent les intégrales on en était à 12 mais bon Laughing )
Plus sérieusement, il y a des auteurs qui ont pitié et qui font des trilogies, ou d'autres qui se débrouillent très bien pour faire des romans uniques ^^

J'avoue que quand j'étais ado, avant de me lancer dans un cycle je regardais toujours le nombre de tomes, mais en me disant que si il n'y en avait pas au moins 5 ça valait pas la peine lol! (partant du principe que quitte à s'embarquer pour une aventure dépaysante, autant que le voyage soit long ^^)
Bon, l'âge augmentant et la place dans la bibliothèque diminuant je vois parfois les choses autrement maintenant Laughing

_________________
Library Thing - Listography - Tumblr - Goodreads

"Captain Cogitation" | CEO of Black Corporation | Commander of the Kraken (and other big bad ass monsters)
N°1 loyal subject of the One and Only Queen Margaret
Revenir en haut Aller en bas
MissAcacia
DerbyCheshire Cat


Nombre de messages : 6290
Age : 43
Localisation : Perched on a hot sound tree
Date d'inscription : 26/10/2007

MessageSujet: Re: Les grandes familles de l'imaginaire : science-fiction, fantastique, merveilleux, fantasy, etc (topic récapitulatif)   Jeu 28 Avr 2011 - 23:22

cat47 a écrit:
sunny D'ailleurs Balzac lui aussi crée un monde imaginaire

Tu ne crois pas si bien dire: La peau de chagrin présente à peu près la même thématique que Le portrait de Dorian Gray. Et certains des Contes Bruns sont franchement inquiétants.

Ce qui me fait penser à Maupassant et à son Horla, typiquement fantastique (voire Dark fantasy suivant la classification Kusa).
Et il me semble que Le roman de la momie de Théophile Gautier est aussi une incursion dans ce royaume.

Et merci d'avoir rappelé E.T.A. Hoffman (qui m'a valu quelques cheveux dressés par certaines nuits sans lunes) et qui irait bien dans le Dark fantasy.
Il avait d'ailleurs inspiré Charles Nodier, écrivain français de la fin du XIXème qui a écrit une série de contes fantastiques dont Trilby et la Fée aux miettes (assez effrayante).
Les sept contes gothiques de Karen Blixen sont aussi dans cette veine romantique qui puise son inspiration dans le fantastique (le site intellego.fr parle de "nouvelles fantastico-romantiques" dans sa présentation du recueil).

Enfin, il me semble qu'il faut absolument citer un auteur cher à Lunaë (je ne l'ai pas encore vu cité): J.M. Barrie, auteur de Peter Pan Arrow. Mais je ne sais pas trop où vous le mettriez.

Pour Mervynn Peake, j'aurai bien créé une catégorie "cauchemar labyrinthique"* mais fantastique c'est pas mal non plus Wink .

Je termine cet assez long post par une recommandation SF. Il me semble que si l'on veut découvrir ce genre par son aspect "grande fresque intergalactique", Frank Herbert, notamment le Cycle de Dune est une assez bonne entrée. Pour Cat: ce cycle fait 6 tomes + un prélude mais tu peux te contenter tranquillement du premier (Dune, parfois en deux volumes) sans te sentir particulièrement frustrée de ne pas lire le reste. En tout cas, ça marche pour moi.

scratch je me rends compte que j'ai lu pas mal de fantastique en cherchant bien.

Merci pour ce topic en tous les cas, il promet.

* catégorie dans laquelle Kafka ne déparerait pas avec le Château notamment.
Revenir en haut Aller en bas
mimidd
Aki no Hoshizora


Nombre de messages : 15733
Localisation : with a Japanese man singing for Rotterdam
Date d'inscription : 17/04/2006

MessageSujet: Re: Les grandes familles de l'imaginaire : science-fiction, fantastique, merveilleux, fantasy, etc (topic récapitulatif)   Jeu 28 Avr 2011 - 23:44

Jose Saramago (L'aveuglement) Arrow, Cormac McCarthy (La route) Arrow et John Wyndham (The day of the triffids) Arrow sont à ranger en SF/Fantastique Question



(j'avoue que je suis assez admirative de tous les membres qui participent à ce topic, je ne suis pas sûre de bien saisir la différence entre tous les genres et sous genres )

_________________

ずっと続く道  これからも変わらずに  同じことで笑っていよう  一人じゃないよ  アホな仲間と
=☆= In a road that keeps going without change, let’s keep laughing about the same things. =☆=
=☆=☆=☆= You’re not alone. You’ve got this stupid friend with you
(道, 丸すばる) =☆=☆=☆=
Revenir en haut Aller en bas
http://www.librarything.fr/profile/mimidd
althea
Countess of Dagobah


Nombre de messages : 2324
Age : 55
Date d'inscription : 14/07/2007

MessageSujet: Re: Les grandes familles de l'imaginaire : science-fiction, fantastique, merveilleux, fantasy, etc (topic récapitulatif)   Ven 29 Avr 2011 - 13:07

MissAcacia a écrit:


Il me semble que si l'on veut découvrir ce genre par son aspect "grande fresque intergalactique", Frank Herbert, notamment le Cycle de Dune est une assez bonne entrée. Pour Cat: ce cycle fait 6 tomes + un prélude mais tu peux te contenter tranquillement du premier (Dune, parfois en deux volumes) sans te sentir particulièrement frustrée de ne pas lire le reste.

D'autant plus qu' après "les enfants de Dune" les suivants sont beaucoup moins bons (ou je me suis lassée..)Et puis une fois que tu as lu Dune, tu peux apprécier et comprendre Dune, le film lol!
Revenir en haut Aller en bas
ekaterin64
Queen of Nanars


Nombre de messages : 16742
Age : 43
Localisation : Glancing through the Skies of Pern
Date d'inscription : 16/10/2006

MessageSujet: Re: Les grandes familles de l'imaginaire : science-fiction, fantastique, merveilleux, fantasy, etc (topic récapitulatif)   Ven 29 Avr 2011 - 13:36

On en parlait avec Pando depuis un petit moment. J'ai tout de prêt, je poste ce soir le topic sur Frank Herbert

_________________

Quand la tempête t'encercle, hisse la voile et suis les traces du Dieu Dragon. En avant, en avant ! Car qui
hésite perd, plutôt être mort qu'esclave de la peur Lady companion of the Most Noble Order of the Lycans
Devoted to Loulou "Obi Wan Sheen OBE I" In Life and Death
Revenir en haut Aller en bas
Aislynn
Ready for a strike!


Nombre de messages : 943
Age : 49
Localisation : En mer, sous les étoiles
Date d'inscription : 06/12/2009

MessageSujet: Re: Les grandes familles de l'imaginaire : science-fiction, fantastique, merveilleux, fantasy, etc (topic récapitulatif)   Ven 29 Avr 2011 - 21:18

Tout ce que je vois, moi, c'est que j'ai encore beaucoup, beaucoup, beaucoup de chambres et de couloirs à parcourir dans l'auberge !

Et pour le moment, je n'ai rien de plus constructif à apporter au topic, désolée Embarassed
Revenir en haut Aller en bas
Rosalind
Lady of Damerosehay


Nombre de messages : 7188
Localisation : entre Rohan et Ruatha ...
Date d'inscription : 17/04/2008

MessageSujet: Re: Les grandes familles de l'imaginaire : science-fiction, fantastique, merveilleux, fantasy, etc (topic récapitulatif)   Sam 30 Avr 2011 - 0:27

Intéressant comme idée, mais c'est bien difficile d'effectuer un classement ! Je vais ajouter quelques auteurs, mais pour le rangement, je ne garantis rien Smile

- Elizabeth Goudge (Fantasy, jeunesse ou croisée des genres ???) pour le petit cheval blanc Arrow


- R.A. Dick (SF/Fantastique) pour Mrs Muir et le fantôme Arrow


- Robert Young SF/Fantastique Arrow

- Stanley G Weinbaum SF/Fantastique Arrow

- Arthur Conan Doyle (à la croisée des genres) pour les aventures du professeur Challenger Arrow





Citation :
qu'est-ce qui vous attire dans la littérature de l'imaginaire ou alors qu'est-ce qui fait que vous avez peur ou n'avez pas envie de vous y plonger?

Ce qui m'attire surtout c'est l'évasion, le rêve, la sensation de s'immerger dans un univers inconnu mais en même temps j'ai besoin de retrouver des repères. Il est donc important pour moi de m'attacher à des personnages qui me plaisent, pas forcément pour m'y identifier mais pour partager leurs aventures. D'autre part j'apprécie que l'auteur fasse passer en même temps un message moral, écologique ou politique, et j'aime pouvoir établir un parallèle avec les valeurs de notre monde.

Mais l'évasion, le rêve, je les trouve aussi dans beaucoup de romans qui ne font pas partie de la littérature fantastique. Smile
Revenir en haut Aller en bas
clinchamps
Oshaberi Sensei


Nombre de messages : 46812
Age : 73
Localisation : Dans les bois du Fushimi Inari-taïsha
Date d'inscription : 09/01/2007

MessageSujet: Re: Les grandes familles de l'imaginaire : science-fiction, fantastique, merveilleux, fantasy, etc (topic récapitulatif)   Sam 30 Avr 2011 - 0:32

Je suis pleine d'admiration !!!! Et j'ai vu que vous avez réussi à caser ce pauvre Barjavel ???
Revenir en haut Aller en bas
Rosalind
Lady of Damerosehay


Nombre de messages : 7188
Localisation : entre Rohan et Ruatha ...
Date d'inscription : 17/04/2008

MessageSujet: Re: Les grandes familles de l'imaginaire : science-fiction, fantastique, merveilleux, fantasy, etc (topic récapitulatif)   Sam 30 Avr 2011 - 1:06

Pauvre Barjavel lol! je l'aime bien, moi ! enfin pas tout, le grand secret et la nuit des temps m'ont un peu ennuyée Sleep

Mais je l'ai découvert avec Ravage et le voyageur imprudent que je considère comme des classiques de la littérature fantastique. Very Happy

Et as-tu remarqué que j'ai réussi à caser notre chère Elizabeth Goudge sunny
Revenir en haut Aller en bas
cat47
Master of Thornfield


Nombre de messages : 23541
Age : 59
Localisation : Entre Salève et Léman
Date d'inscription : 28/01/2006

MessageSujet: Re: Les grandes familles de l'imaginaire : science-fiction, fantastique, merveilleux, fantasy, etc (topic récapitulatif)   Sam 30 Avr 2011 - 8:58

On progresse, on progresse, merci à toutes pour ces contributions à notre cartogrphie lambtonienne de l'imaginaire. cheers

Citation :
Et as-tu remarqué que j'ai réussi à caser notre chère Elizabeth Goudge
Décidément, aucun recoin de l'auberge ne sera épargné.

Je reviendrai cet après-midi pour divers commentaires, questions et un essai de classement général mais pendant que j'y pense, je me refais une note à moi-même : ne pas oublier Swift et son voyage de Gulliver. Arrow Rendons à Charlotte ce qui est à Charlotte, cette idée m'est venue en relisant quelques pages de JE, ce matin, toutélié. Il faut dire que la pauvre Jane enfant elle aussi recherche l'évasion. sunny

Et en lisant l'article de wiki sur Swift, j'ai encore trouvé ça :
- 1706 : Daniel Defoe publie une Histoire de fantômes : « A True Relation of the Apparition of One Mrs Veal, the Next Day After Her Death, at Canterbury, the 8th of September 1705 ».
- 1719 : Defoe qui n’a pas encore publié son Robinson Crusoe écrit : Memoirs of sundry translations from the World of the Moon translated from the Lunar languages by the Author of the True-Born English Man, une satire de la culture et de la politique anglaises.
- 1720 : Defoe écrit Life and Adventures of Mr Duncan Campbell, une histoire poétique et fantastique mettant en scène un magicien muet.


Oups, j'allais oublier. Pendant qu'on pense aux anciens et à ceux qui n'ont pas leur chambre à l'auberge : Cyrano de Bergerac et son Histoire comique des États et Empires de la Lune.


En ce qui concerne Frank Herbert, je suis en fait étonnée qu'il n'aie pas encore sa chambre, et donc ravie si tu l'ouvres, Ekat. cheers


EDIT : à classer également Clifford Donald Simak (Demain les chiens),

_________________
http://www.librarything.com/profile/catlamb
There are things so beautiful that they let you not mind that you will grow old and die.

Good angel of Prime Bright Loulou, lycanophila ma non seriosa
Revenir en haut Aller en bas
Blue
Ville du Nord...


Nombre de messages : 795
Age : 35
Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 31/08/2008

MessageSujet: Re: Les grandes familles de l'imaginaire : science-fiction, fantastique, merveilleux, fantasy, etc (topic récapitulatif)   Dim 1 Mai 2011 - 10:24

Wouah! Quel boulot collectif!!! cheers Bravo !!! C'est une super idée


Juste une petite question: Est ce qu'il y aura un récapitulatif de tous les auteurs cités en début de topic ?

Revenir en haut Aller en bas
http://helenemalric.blogspot.be/
cat47
Master of Thornfield


Nombre de messages : 23541
Age : 59
Localisation : Entre Salève et Léman
Date d'inscription : 28/01/2006

MessageSujet: Re: Les grandes familles de l'imaginaire : science-fiction, fantastique, merveilleux, fantasy, etc (topic récapitulatif)   Dim 1 Mai 2011 - 12:30

Je ne sais pas encore où il y aura un récapitulatif, en fait. Le plus pratique est sans doute de créer un nouveau topic lorsque notre cartographie sera au point. Je vous présente le résultat de mon travail d'hier, synthèse des infos données ici et de wiki. J'ai mis des auteurs qui n'ont pas leur chambre à l'auberge, dans l'idée qu'ils en auront peut-être une à l'avenir (par exemple pour des auteurs qui sont sur ma PAL ou que mon mari ou mes enfants possèdent ou qui m'intéressent ou que j'ai lus ou dont on pourrait parler pour une raison ou une autre- JK Huysmans, Rodenbach, Levine, Wells, etc). Tout cela est très subjectif, évidemment.

Littératures de l'imaginaire

Je commence avec un guide de lecture que je trouve personnellement très bien fait. Arrow

Et voici ma liste :

Fantastique et horreur
Le fantastique est un genre littéraire que l'on peut décrire comme l’intrusion du surnaturel dans le cadre réaliste d’un récit, autrement dit l’apparition de faits inexpliqués mais théoriquement explicables dans un contexte connu du lecteur.

Le fantastique se distingue du merveilleux dans lequel le surnaturel est accepté et justifié car le cadre est imaginaire et irréaliste. A la différence de la fantasy, ses récits relèvent plutôt du fantasme de ses personnages qui naviguent entre le doute et la folie. Les thèmes récurrents du fantastique sont les vampires, les loups-garous, le diable, l’exorcisme et la possession, l’homme invisible, les fantômes et les pouvoirs extrasensoriels (comme la télékinésie ou la télépathie).

Le fantastique reste ancré dans la réalité. L'événement surnaturel n'est pas admis comme tel ; il crée une hésitation de la part du héros et du lecteur, qui peuvent soit trouver une explication rationnelle de l'événement, soit pencher pour son caractère surnaturel. Mais le fantastique prend fin dès qu'une réponse tranchée est apportée.

Daniel Defoe, Matthew Gregory Lewis Arrow (The Monk ), Ann Radcliff Arrow , Jean Potocki Le Manuscrit trouvé à Saragosse), E.T.A. Hoffmann, Balzac Arrow (La peau de chagrin) , Théophile Gauthier, Prosper Mérimée, Nicolas Gogol, Gérard de Nerval (Aurélia), Pouchkine (La dame de Pique ), Guy de Maupassant (Le Horla), Joris-Karl Huysmans (A rebours), Barbey d'Aurevilly (Les Diaboliques), Villiers de L'Isle-Adam (Contes cruels), Georges Rodenbach (Bruges-la-Morte),Théophile Gauthier (La Momie), Charles Nodier, Thomas de Quincey, Mary Shelley Arrow , Bram Stocker Arrow, Sheridan Le Fanu Arrow, Oscar Wilde Arrow (Le portrait de Dorian Gray, Le fantôme de Canterville), R.L. Stevenson Arrow , Kipling Arrow (certaines nouvelles), Henry James Arrow (Le tour d'écrou), Arthur Conan Doyle Arrow , Nathaniel Hawthorne Arrow , Washington Irving, Edgar Allan Poe, H.P. Lovecraft Arrow , Jean Ray Arrow, Franz Kafka (La métamorphose), Witold Gombrowicz Arrow , Karen Blixen Arrow , R.A. Dick, ( Madame Muir et le fantôme ) Arrow , Ira Levin (Rosemary's Baby), Stephen King Arrow , Anne Rice Arrow, Stephenie Meyer Arrow , Charlaine Harris Arrow , Jane Austen et les monstres Arrow , la romance paranormale Arrow

Merveilleux
Le merveilleux se définit par le caractère de ce qui appartient au surnaturel, au monde de la magie, de la féerie. La forme la plus populaire rattachée au merveilleux est le conte de fée (ou conte merveilleux) mais on le décèle également dans le mythe, la fable, la légende, l'épopée , la fantasy.

Contes de Perrault et autres Arrow , saga arthurienne (*ligne directe Arrow , *ligne Tristan et Iseult Arrow), Beowulf Arrow, Shakespeare (A Midsummer Night's Dream) Arrow , Dickens (A Christmas Carol) Arrow , Lewis Carroll Arrow , J.M. Barrie Arrow
mais aussi
Diana Gabaldon Arrow , Harry Potter Arrow , AS Byatt (The Djinn in the Nightingale's Eye )

Fantasy et ses sous-genres

Heroic fantasy

High Fantasy
Tolkien Arrow , Ursula k. Le Guin Arrow, G.R.R.Martin - Le Trône de Fer Arrow, Guy Gavriel Kay - La Tapisserie de Fionavar Arrow David et Leigh Eddings - La Belgariade et la Mallorée Arrow

Fantasy mythique
Stardust, Neil Gaiman Arrow,

Fantasy burlesque (ou light fantasy)
Terry Pratchett - Les annales du Disque-Monde Arrow, William Goldman Arrow

Dark fantasy
H.P. Lovecraft Arrow, Anne Rice Arrow, Bram Stocker Arrow, Dacre Stocker Arrow, Neil Gaiman (Coraline)Arrow, Stephen King (La tour sombre Arrow, G.R.R.Martin - Le Trône de Fer Arrow

Réalisme magique
Gabriel Garcia Marquez Arrow , Isabel Allende Arrow , Marcel Aymé Arrow , Dino Buzzati Arrow , Ohran Pamuk Arrow , Sylvie Germain Arrow , Patrick Süskind Arrow , Salman Rushdie Arrow , Michel Tremblay Arrow

Fantasy urbaine
Neil Gaiman (Neverwhere) Arrow, Gail Carson Levine Arrow, Jasper Fforde Arrow

Science fantasy
Anne McCaffrey - Le Cycle de Pern Arrow

Fantasy animalière
Kenneth Grahame Arrow, Lewis Carroll, Beatrix Potter (?)

Fantasy historique (ou uchronie)
Jonathan Stroud (Bartimeus) Arrow , Lian Hearm (Le clan des Otori) Arrow , Susanna Clarke Arrow , le steampunk Arrow , Gail Carriger Arrow, Jasper Fforde Arrow ,

Jeunesse
Cassandra Clare Arrow, Cornelia Funke (Coeur d'encre) Arrow, Gail Carson Levine Arrow, Philip Pullman Arrow, Rick Riordan (Percy Jackson) Arrow, Jonathan Stroud (Bartimaeus)Arrow, Scott Westefield Arrow, C.S. Lewis (Narnia ) Arrow , Elizabeth Goudge ( Le petit Cheval blanc) Arrow ,

Ceux que je ne parviens toujours pas à classer :
- Franck Beddor - Les Guerres du Miroir Arrow
- Marion Zimmer Bradley - Le Cycle de Ténébreuse Arrow
- Edouard Brasey - La malédiction de l'anneau Arrow
- Jim Butcher - Dresden Files Arrow
- Lynn Flewelling - Le Royaume de Tobin Arrow
- Terry Goodkind - L'Epée de Vérité Arrow
- Robin Hobb - L'assassin RoyalArrow
Ellen Kushner - Thomas le Rimeur Arrow
Mervyn Peake (dark fantasy?) Arrow




Science-fiction
Le terme est attribué en 1929, à Hugo Gernsback le fondateur de la première revue de SF américaine. "Romans mettant en scène des événements réels ou imaginaires, mais explicables par des lois scientifiques reconnues ou hypothétiques". Aujourd’hui la science fiction est un genre littéraire devenu très vaste, il se décline maintenant en de nombreux sous-genres

Les précurseurs
Thomas More, Cyrano de Bergerac, Francis Godwin, Jonathan Swift Arrow , Margaret Cavendish, Mary Shelley Arrow , H.P. Lovecraft Arrow

Fiction spéculative/Anticipation/Dystopie (soft SF, social SF)
La fiction spéculative s'occupe davantage de thèmes philosophiques, psychologiques, politiques ou sociétaux. L'aspect technique, les évolutions technologiques ne sont pas au centre de l'histoire et constituent plutôt un cadre pour l'action.
Franck Herbert, Ray Bradbury (Farenheit 451 )Arrow, George Orwell Arrow, René Barjavel Arrow, Kurt Vonnegut, John Wyndham Arrow , Aldous Huxley, Margaret Atwood Arrow , Daniel Keyes (Des fleurs pour Algernon) Arrow, Ira Levin (The Boys from Brazil, The Stepford Wives), Vercors ( Les animaux dénaturés) Arrow , Ishiguro Arrow , R. F. Young Arrow , Stanley Weinbaum Arrow , Theodore Sturgeon Arrow

Le Space Opera
Lois McMaster Bujold - La saga Vorkosigan Arrow, Edgar Rice Burroughs, Arrow , Franck Herbert, Douglas Adams ( Le guide du voyageur galactique ), Jack Vance, Star Wars Arrow

La hard science
A.C. Clarke, 2001 l’Odyssée de l’espace (Kubrick) Arrow , Isaac Asimov Arrow

Planet opera (liste wiki Arrow ), comprenant des noms que l'on retrouve dans d'autres rubriques : McCaffrey, Herbert, Edgar Rice Burroughs , Marion Zimmer Bradley, Jack Vance)
Et c'est là que j'ai envie d'arrêter de classer, car cette liste comprends de la SF ET de la fantasy. rabbit

Le Cyberpunk (liste wiki Arrow )
Phillip K. Dick Arrow
Thématique et listes : Arrow

Les voyages imaginaires/Voyages dans le temps (liste wiki Arrow , même remarque que pour la liste ci-dessus)
Swift, Washington Irving, Jules Verne Arrow , H.G. Wells, Barjavel, Mark Twain Arrow , Richard Matheson

Science-fiction post-apocalyptique
Jose Saramago (L'Aveuglement) Arrow , Clifford Donald Simak (Demain les chiens) Arrow , Margaret Atwood (Le dernier homme ) Arrow , Mary Shelley (Le dernier homme) Arrow , Nevil Shute (On The Beach) Arrow , Philip K. Dick Arrow , P.D. James (Les fils de l'Homme Arrow , Stephen King (Le fléau) Arrow , Richard Matheson Arrow , Cormac Mc Carthy (La route) Arrow , Paul Auster (Le voyage d'Anne Blum ) Arrow , Stanley Weinbaum (La flamme noire) Arrow ,

Une liste de romans de ce genre post-apocalyptique ici. Arrow

Voilà, vous pouvez sortir les tomates épées et les poisons, et m'indiquer toutes les erreurs et omissions.

Quand à moi, je reviens un peu plus tard avec des questions et des points qui ne sont pas encore clairs ou sujet éventuellement à discussion (classement, présentation, etc). Very Happy

_________________
http://www.librarything.com/profile/catlamb
There are things so beautiful that they let you not mind that you will grow old and die.

Good angel of Prime Bright Loulou, lycanophila ma non seriosa


Dernière édition par cat47 le Dim 1 Mai 2011 - 23:34, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
cat47
Master of Thornfield


Nombre de messages : 23541
Age : 59
Localisation : Entre Salève et Léman
Date d'inscription : 28/01/2006

MessageSujet: Re: Les grandes familles de l'imaginaire : science-fiction, fantastique, merveilleux, fantasy, etc (topic récapitulatif)   Dim 1 Mai 2011 - 14:18

Désolée pour le double post, mais le précédent était très lourd avec tous les liens, pas de place pour l'édition. En fait je n'ai plus beaucoup de questions, plutôt des constatations.

On entend souvent : il ne faut pas assimiler fantasy à fantastique, ou alors science-fiction à fantastique. Ou encore : ne confondez pas merveilleux et fantastique. Et pourtant en revoyant les définitions et en établissant ce classement, je n'ai pas pu m'empêcher de remarquer que les genres se mélangent, que les frontières ne sont pas étanches, et que les mêmes sous-genres se retrouvent dans les divers genres. Comme exemple je prendrai un pionnier, Lovecraft (que je n'ai personnellement pas encore lu) et qui est présenté ainsi sur wiki :
Citation :
Howard Phillips "H. P." Lovecraft (August 20, 1890 – March 15, 1937) was an American author of horror, fantasy and science fiction, especially the subgenre known as weird fiction.

Lovecraft's guiding literary principle was what he termed "cosmicism" or "cosmic horror", the idea that life is incomprehensible to human minds and that the universe is fundamentally alien.
En français, on simplifie déjà la donne, en supprimant la référence à la fantasy.
Citation :
Howard Phillips Lovecraft, né le 20 août 1890 et mort le 15 mars 1937, est un écrivain américain connu pour ses récits d'horreur et de science-fiction.

Ses sources d'inspiration, tout comme ses créations, sont relatives à l'horreur cosmique, à l'idée selon laquelle l'homme ne peut pas comprendre la vie et que l'univers lui est profondément étranger.
Vous avouerez que pour le novice, il n'est pas évident de s'y retrouver.

Autre exemple : Frankenstein. Pas de référence au surnaturel, pas de magie, c'est donc de la science-fiction. Mais dans le genre «horreur», c'est pas mal non plus. Or l'horreur est présenté comme un sous-genre du fantastique dans wiki. Et quand on pense horreur, on pense également Dracula, fantôme, éventuellement diableries, bref on glisse gentiment vers la fantasy, si j'ai bien compris.

Mais bon, les spécialistes ne sont déjà pas d'accord entre eux, ce n'est pas moi qui vais les départager. Toujours sur wiki :
Citation :
Dans son acception actuelle, le terme fantasy serait apparu pour la première fois aux États-Unis avec la revue The Magazine of Fantasy en 1949[3]. Employé d'abord dans le domaine littéraire, il s'est étendu par la suite aux arts picturaux, au cinéma, aux jeux (jeu de rôle et jeu vidéo notamment) et à la musique.
Pour l'écrivain et éditeur André-François Ruaud, la fantasy peut être considérée comme un sous-genre du fantastique :
« La fantasy est une littérature fantastique incorporant dans son récit un élément d'irrationnel qui n’est pas traité seulement de manière horrifique, présente généralement un aspect mythique et est souvent incarné par l’irruption ou l’utilisation de la magie. »
— André-François Ruaud, Cartographie du merveilleux[4].
À l'inverse, selon la chercheuse Anne Besson, qui s'appuie sur la tradition littéraire française distinguant merveilleux et fantastique[5], la fantasy est une incarnation moderne et un prolongement du genre littéraire du merveilleux et n'est en aucun cas un sous-genre du fantastique. En effet, ce dernier se définit comme l’intrusion du surnaturel dans un cadre réaliste, autrement dit l’apparition de faits inexpliqués et théoriquement inexplicables dans un contexte connu du lecteur. Dans la fantasy, la magie ne pose pas question et les univers « surnaturels » sont acceptés comme naturels et rationnels par le lecteur[6]. Le roman de fantasy serait alors une sorte de conte merveilleux.


Mise à part cette remarque générale, j'avais une question : il me semble que le genre (fantastique, fantasy, SF) est souvent considéré comme mineur* ou très facilement inclus dans la littérature jeunesse. A quoi cela tient-il à votre avis? Moi j'ai toujours l'impression qu'un livre catalogué dans un "genre" (fantastique mais aussi policier, aventure, etc) met toujours plus de temps à s'affirmer comme de la littérature, et je trouve cela dommage. Sad

Pour en revenir à ce qui peut m'intéresser dans ce type de littérature, je parlerais plutôt de thèmes, qui me semblent d'ailleurs très souvent communs à la fantasy et à la SF. Un petit essai de liste : les monstres/l'humain, la magie, le voyage, l'uchronie, la dystopie, l'Apocalypse, l'étrange, le temps, la peur, l'organisation sociale, la guerre.

Je me rends compte en l'établissant que si je ne suis pas plus attirée que cela par un classement par genre (et si également celui-ci n'est m'est pas d'une grande utilité pour choisir parmi les plus de 180 livres qui forment ma PAL affraid ), c'est que ces thèmes se retrouvent non seulement dans les divers genres du fantastique mais pour la plupart également dans d'autres types de littérature.


* A ce sujet, intéressante controverse créée par Stanislas Lem, l'auteur de Solaris. .
Citation :
Lem est intronisé membre honoraire de la Science Fiction and Fantasy Writers of America (SFWA) en 1973. La SFWA annule cette décision en 1976 après les critiques de Lem contre la science-fiction américaine bas de gamme, mais lui propose toutefois une adhésion ordinaire, ce qu'il refuse. Il décrit cette littérature comme kitsch, pauvrement écrite et plus intéressée par la rentabilité que par les idées ou les nouvelles formes littéraires.
De tous les auteurs américains de science-fiction, il n'adresse des éloges francs qu'à Philip K. Dick
.


EDIT : je me rends compte maintenant (parce que je voulais aller poster mon avis sur Thor, que j'ai totalement oublié les super héros dans mon classement.
pale Mais là encore questionnement : Iron Man, c'est de la SF et Thor plutôt de la fantasy, non?

_________________
http://www.librarything.com/profile/catlamb
There are things so beautiful that they let you not mind that you will grow old and die.

Good angel of Prime Bright Loulou, lycanophila ma non seriosa
Revenir en haut Aller en bas
Kusanagi
Scottish Jedi Sensei


Nombre de messages : 8823
Age : 39
Localisation : lost in the wired, something better than the matrix
Date d'inscription : 20/11/2008

MessageSujet: Re: Les grandes familles de l'imaginaire : science-fiction, fantastique, merveilleux, fantasy, etc (topic récapitulatif)   Dim 1 Mai 2011 - 17:20

Littératures de l'imaginaire, c'est bien comme titre... comme le classement par type pur pose un problème (ben en même temps, n'avoir que de la SF pure, de la fantasy pure, du fantastique pur... ce serait pas drôle et d'un point de vue créatif, très limité ^^)

J'ai attendu avant d'intervenir dans ce sujet, d'abord parce que j'ai eu moins de temps, et ensuite parce que il fallait que j'organise ma réflexion à partir des problèmes posés.

Personnellement, je n'ai pas de problème avec le classement par genre (enfin pour savoir ce qui est fantasy, SF, etc...). Mais ça tient sans doute à mes habitudes d'historien. En gros, je classe pas en SF, fantasy quelque chose qui est antérieur au genre.

Je m'explique... le cycle arthurien, qui inspire pas mal de romans de fantasy appartient à la mythologie. Déjà parce qu'à l'époque de Chrétien de Troyes, la fantasy n'existait pas, point.
La fantasy crée des mondes imaginaires, sans doute inspiré, et avec des références à notre monde (euh, en même temps, ce sont des humains qui écrivent, donc... ) mais ce ne sont pas des mythologies (ensemble de mythes liés à une civilisation).

Maintenant, certains livres sont bien des précurseurs... à l'expo Science et science-fiction (que je vous conseille fortement, d'ailleurs), la Bibliothèque Nationale de France à prêté certains de ses trésors dont le fameux livre de Cyrano de Bergerac, sur les Empire de la Lune... Laughing Pour moi, cela ne les classe pas en SF, parce qu'à l'époque, la SF n'existait pas. Ce sont soit de contes philosophiques, soit des romans... (si on va par là, les Utopies chères à la Renaissance, on pourrait les classer dans les dystopies SF, parce que moi, j'irai pas vivre dedans... mais ce serait un non-sens historique)

Ensuite pour la différence entre merveilleux et fantastique, il y a les définition de Todorov, avec laquelle je suis assez d'accord... la différence est subtile, mais efficace, je trouve:
Dans le merveilleux, le lecteur n'est pas choqué par l'intrusion de la magie (y'a des fée marraine, des dragons, des elfes... c'est normal ^^). Dans le fantastique, l'étrange, le surnaturel intervient de façon... surprenante, et provoquant, sans être un rejet, une acceptation difficile par le lecteur, qui s'attend à un retour à la normal (soit le monde dans lequel il vit ^^)

On voit que celui qui pose la définition des genres, ici (et même dans la discussion, c'est le lecteur. Moi, j'ajouterais aussi que c'est le but poursuivie par l'auteur. En général (enfin j'espère pour lui) il sait ce qu'il écrit...

Pour le côté ghetto du classement par genre , je suis d'accord... c'est vrai, si on accole des étiquettes, ça crée une sorte de barrière, et les genres qui composent les littératures de l'imaginaire sont considéré souvent comme des sous-genres... (enfin, Tolkien, c'est étudié à la fac, et la fantasy et la SF ont fait leur entrée au programme scolaire, désormais ^^). Et les lecteurs associés à des adolescents boutonneux...
Mais ça tient à deux choses... déjà, y'a aussi une bonne part de la production qui surfe dessus... tous les dérivés de World of Warcreft, ou des Forgotten Realms, qui sont des jeux de rôles romancés...

Ensuite, les gens aiment bien classer pour dénigrer, et ne surtout pas sortir de leur idées. Je le sais, parce que non seulement je lis de la SF et de la fantasy, mais aussi du manga (moi, je suis à tuer, là... lol! ) Le truc, c'est que j'ai lu ça après mon adolescence... Laughing (ouais, je fais rien comme tout le monde). Et je ne pense pas qu'essayer de nier l'existence des genres soit une bonne chose... moi, j'ai tendance à aller volontairement dans le rayon SF/ fantasy à la Fnac (et à bouder les romans classiques qui ont gagné des prix) parce que pour moi, la distance mise par le monde imaginaire permet bien plus d'accéder à l'analyse et à la critique de notre société (c'était le principe du conte philosophique ^^). Et je pense qu'en revendiquant mes choix, je permet aussi à ces littératures de sortir de leur ghettos. Parce que je n'ai pas à justifier mes choix de lecture (du genre "mais je lis aussi Victor Hugo à côté, hein"... ben en ce moment, pas tellement, en fait ^^). Par contre, ça me gonflerait, si je cherche un bouquin se situant dans un monde imaginaire, de devoir chercher tout le rayon roman de la Fnac pour en trouver un...

Voilà, voilà... chuis pas sûre de faire avancer le shmilblick, là, en fait... lol!
Revenir en haut Aller en bas
http://culture-et-confiture.forumactif.com/
clinchamps
Oshaberi Sensei


Nombre de messages : 46812
Age : 73
Localisation : Dans les bois du Fushimi Inari-taïsha
Date d'inscription : 09/01/2007

MessageSujet: Re: Les grandes familles de l'imaginaire : science-fiction, fantastique, merveilleux, fantasy, etc (topic récapitulatif)   Dim 1 Mai 2011 - 18:05

Rosalinde a écrit:


Et as-tu remarqué que j'ai réussi à caser notre chère Elizabeth Goudge sunny
Cela me fait penser que je mettrai plutôt Elisabeth GOUDGE dans le merveilleux en parlant du petit cheval blanc, ou la maison d'Henriette si il faut absolument la classer dans un genre. J'avoue que pour moi c'est un classement très difficile à envisager, car c'est souvent qu'il y a plusieurs genre chez un auteur que j'aime, mais je suis vos travaux avec curiosité ... et admiration !! Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
cat47
Master of Thornfield


Nombre de messages : 23541
Age : 59
Localisation : Entre Salève et Léman
Date d'inscription : 28/01/2006

MessageSujet: Re: Les grandes familles de l'imaginaire : science-fiction, fantastique, merveilleux, fantasy, etc (topic récapitulatif)   Dim 1 Mai 2011 - 18:11

Kusanagi a écrit:
Voilà, voilà... chuis pas sûre de faire avancer le shmilblick, là, en fait... lol!
Et pourtant si, bizarrement. lol!

Cela me permets de demander certaines précisions à quelqu'un qui a l'esprit bien organisé. Very Happy


Citation :
En gros, je classe pas en SF, fantasy quelque chose qui est antérieur au genre.
Voilà qui est clair et concret. Cela signifie-t-il, toujours en gros, qu'il faut enlever de la fantasy tout ce qui est antérieur à 1949, date d'apparition du terme? J'avoue que retrouver Bram Stocker en Dark fantasy dans ta liste m'avait un peu perturbée mais je pensais que les vampires étaient une sorte de critère. Et pour la SF, ce serait tout ce qui est antérieur à 1929? Paradoxalement, le terme science-fiction est apparu pour la première fois pour parler de Jules Verne.
wiki a écrit:
Remember that Jules Verne was a sort of Shakespeare in science fiction.
Mais je devrais donc quand même classer JV parmi les précurseurs? J'ai d'ailleurs hésité, ainsi que pour Wells et Lovecraft.

Citation :
On voit que celui qui pose la définition des genres, ici (et même dans la discussion, c'est le lecteur.
J'aime bien cette idée, tu dois t'en douter. Smile

Citation :
Moi, j'ajouterais aussi que c'est le but poursuivie par l'auteur. En général (enfin j'espère pour lui) il sait ce qu'il écrit...
Là ça me semble déjà plus difficile. Je me demande si Vercors a voulu faire de la SF en écrivant Les Animaux dénaturés, et pourtant c'est vraiment un What if, qui me semble correspondre à la définition du terme. En adoptant ce critère, on exclut du lot ceux qui ne se consacrent que marginalement au genre, ou qui le font dans une optique différente (type Atwood et Lem). Je trouve ça un peu dommage, si le classement doit être une manière d'ouvrir et de guider le choix.

Citation :
Je m'explique... le cycle arthurien, qui inspire pas mal de romans de fantasy appartient à la mythologie.
Voilà qui me semble aussi très clair. Mythe donc "Merveilleux". Mais quid des cycles post-invention de la fantasy inspirés de l'univers arthurien? On ne les met pas du tout en fantasy?

Citation :
Et je ne pense pas qu'essayer de nier l'existence des genres soit une bonne chose...
Moi non plus, hein, soyons clairs. sunny D'ailleurs mes livres et mes dvd sont aussi en partie classés par genre. Et il y a même un rayon SF. Razz Enfin là ce sont plutôt les livres de mon mari. Embarassed

Reste également en suspens ma question sur les super héros. Et puis une petite revue des auteurs de mes classements, ce serait pas de refus. Very Happy En particulier ceux que je n'ai pas réussi à classer parce que je ne connais pas leur contenu et suis donc incapable de les distribuer dans les différents types de fantasy.

EDIT : oups, j'ai oublié, je voulais aussi vous mettre un lien sur la page wiki en anglais intitulée History of science fiction. Arrow . Très intéressante, et pas seulement parce qu'on y apprend que les Japonais se sont adonnés au genre dès le Moyen-Age. Shocked Cool

_________________
http://www.librarything.com/profile/catlamb
There are things so beautiful that they let you not mind that you will grow old and die.

Good angel of Prime Bright Loulou, lycanophila ma non seriosa
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les grandes familles de l'imaginaire : science-fiction, fantastique, merveilleux, fantasy, etc (topic récapitulatif)   Aujourd'hui à 1:16

Revenir en haut Aller en bas
 
Les grandes familles de l'imaginaire : science-fiction, fantastique, merveilleux, fantasy, etc (topic récapitulatif)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 4Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant
 Sujets similaires
-
» les grandes familles nobles
» Fortunes et infortunes des familles du Nord
» Début de récit fantastique/merveilleux
» La famille Brasseur
» lutin aquarelle

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Inn at Lambton :: Do you read, Mr Darcy? :: Le plaisir de la lecture-
Sauter vers: