Une auberge pour les admirateurs de Jane Austen, et bien plus encore...
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

 Le cinéma allemand.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
AuteurMessage
serendipity
Aurora Borealis Chaser


Nombre de messages : 8060
Date d'inscription : 31/05/2007

MessageSujet: Re: Le cinéma allemand.   Jeu 14 Fév 2013, 11:37

Il serait rediffusé mercredi 20/02 à 01:05 scratch selon Télé Obs (mais le site d'arte indique une diffusion le 19 février à 01:05 et pas de rediffusion No ).

Lacrymal non (je suis peut-être une horrible sans coeur) mais dur No
Revenir en haut Aller en bas
Petit Faucon
Confiance en soie


Nombre de messages : 5382
Age : 51
Date d'inscription : 26/12/2011

MessageSujet: Re: Le cinéma allemand.   Jeu 14 Fév 2013, 13:01

Merci de ces infos rendeer

Revenir en haut Aller en bas
serendipity
Aurora Borealis Chaser


Nombre de messages : 8060
Date d'inscription : 31/05/2007

MessageSujet: Re: Le cinéma allemand.   Jeu 07 Mar 2013, 12:35

Quelqu'un a regardé "Fenêtre sur l'été" hier soir sur Arte ? Ce film avait l'air très bien Crying or Very sad

Citation :
Juliane est en vacances en Finlande avec August, son nouvel amant, pour lequel elle a quitté Philipp, son compagnon. Soudain, elle se réveille à Berlin. Comme si rien ne s’était passé, son ex-compagnon lui rappelle un rendez-vous, sa collègue de travail ne semble pas au courant de sa nouvelle vie amoureuse et August ne se souvient pas d’elle…

Il est rediffusé mercredi 20 à 0h40 (ou mardi 19, c'est selon) en principe, je vais essayer de le récupérer à cette occasion Wink
Revenir en haut Aller en bas
Edwyn
Coléoptère d'Afrique


Nombre de messages : 272
Age : 27
Localisation : Not in GB, DK, SE, NZ. Stuck in France...
Date d'inscription : 04/02/2013

MessageSujet: Re: Le cinéma allemand.   Lun 25 Mar 2013, 16:41

J'ai enfin vu La Vague. J'ai déjà étudié ce genre d'expériences (celle de Stanley Milgram, et l'expérience de la Prison de Stanford).
C'est on ne peut plus intéressant, et Jürgen Vogel est excellent.
Cependant ce qui m'a dérangé (c'est un grand mot) c'est que c'est un peu trop scénarisé/dramatisé parfois. Certes ce n'est pas une restitution de l'originale, transposée à notre époque, c'est uniquement inspiré. J'aurais préféré la fin alternative, car celle proposée pousse le spectateur vers un certain ressenti. Cela fait un peu forcé.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.senscritique.com/Edwyn
Leibgeber
Subtil compliment


Nombre de messages : 185
Age : 39
Localisation : Faisant la manche à Scarborough
Date d'inscription : 13/06/2013

MessageSujet: Le cinéma comique allemand   Mer 10 Juil 2013, 14:14

     S’il est surtout question dans ce fil de films allemands d’art et d’essai, j’aimerais vous faire découvrir quelques grands succès comiques de ces dernières années que j’ai trouvés assez réussis. Même si les extraits sont en allemand, ils présentent beaucoup de gags visuels qui, j’espère, vous feront rire.
     Les deux premiers sont l’œuvre de Michael Herbig, humoriste vedette outre-Rhin, et ont chacun fait l’objet d’une sortie en France sans guère d'écho :

    Der Schuh des Manitu (de 2001 et sorti en France sous le titre de Qui peut sauver le Far West ?) est une parodie d’une série de westerns choucroute des années 60 ayant pour héros l’indien Winnetou. Celui-ci était du reste joué par un acteur francais, Pierre Brice, méconnu chez nous alors qu’il demeure une vedette en Allemagne. Ces westerns étaient eux-mêmes inspirés par la série de romans à grand succès écrits à la fin du 19ème siècle par Karl May et qui étaient remarquables pour leur vision positive des indiens:

       
                                                                                       
      (T)Raumschiff Surprise - Periode 1 (de 2004 et sorti en France sous le titre Space Movie – La menace fantôche), parodie de Star Trek:

     
      Der WiXXer (2004) de Tobi Baumann et Neues vom WiXXer (2007) de Cyrill Boss et Philipp Stennert, parodies de Krimis des années 60 basés sur l’oeuvre d’Edgar Wallace.
       Une sélection de scènes avec Alfons Hatler (à prendre au second degré !) :


        Mon blog sur les sœurs Brontë : thewandererofthemoors.blogspot.com


Dernière édition par Leibgeber le Jeu 21 Mai 2015, 21:00, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://thewandererofthemoors.blogspot.com
Leibgeber
Subtil compliment


Nombre de messages : 185
Age : 39
Localisation : Faisant la manche à Scarborough
Date d'inscription : 13/06/2013

MessageSujet: Rheingold   Mer 31 Juil 2013, 08:13

   Aujourd’hui, je désire présenter un film policier des années 70 : Rheingold de Niklaus Schilling. Je n’en connais en fait que le montage de scènes que je vous propose et sur lequel je suis tombé en cherchant sur You Tube des images des anciens Trans-Europe-Express. Pour ceux et celles qui l'ignorent, les TEE composaient entre les années 50 et les années 80 un ensemble de lignes de trains rapides transnationales et nationales : la ligne L’oiseau bleu reliait Paris et Bruxelles, le Cisalpin Paris et Venise, l’Edelweiss Amsterdam et Zurich, le Ligure Milan et Avignon, etc. Pour moi, ces lignes et leur dénomination ont un parfum poétique que le film Rheingold (nom de la ligne Amsterdam-Milan) fait dégager même si en l’occurrence c’est de manière sombre.
   Ah ! Pourquoi cet homme en taxi poursuit avec anxiété le Rheingold à travers l’Allemagne? Je ne vous le dirai pas pour ne pas commettre l’impair du « spoiler » en cette auberge. Certain(e) d’entre vous n’auront donc d’autres ressources que se mettre à la langue de Wagner ou se préparer à être hanté par le mystère jusqu’à la fin de leur jour : « Mais quoi ? Qui ? Comment ? ! C’est insupportable !»


    Les Trans-Europe-Express inspirèrent aussi un des plus grand succès du groupe Kraftwerk :


    Mon blog sur les sœurs Brontë : thewandererofthemoors.blogspot.com


Dernière édition par Leibgeber le Jeu 21 Mai 2015, 21:03, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://thewandererofthemoors.blogspot.com
dupuis
Riche célibataire


Nombre de messages : 124
Age : 64
Date d'inscription : 13/05/2013

MessageSujet: cinéma allemand   Ven 06 Déc 2013, 17:09

Heureusement que vous avez pensé à ouvrir une section sur ce cinéma, car bien que ma fille vive là bas je ne pense pas souvent à ces films.J'ai vu La Chute, la scène où Mme Goebbels empoisonne ses enfants , est dure, mais si elle ne l'avait pas fait dans la réalité quelle aurait été la vie de ces enfants avec le nom qu'ils portent.La Vie des Autres ,c'est sur les conseils de ma fille que j'y suis allée ça m'a permis de comprendre ce qu'avait vécu les parents de son compagnon du temps de l'Allemagne de l'Est.Je profite de la Fnac, pour lui offrir de temps en temps des films allemands qu'elle ne trouve pas chez elle.J'ai vu aussi un film, avec un titre en anglais ;Les Cerisiers c'est le titre en français car je ne sait pas traduire, et j'ai aimé le mélange de la vie d 'un allemand veuf qui va voir son fils au Japon, un pays que j'aimerais visiter,et la différence de vie, de moeurs ,enfin c'est difficile à définir.
Revenir en haut Aller en bas
ludi33
Fairest of all elves


Nombre de messages : 14143
Age : 37
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 21/06/2012

MessageSujet: Re: Le cinéma allemand.   Mer 18 Fév 2015, 10:23

Je suis allée voir Phoenix, film allemand de Christian Petzold. Sans parler de coup de cœur, j'ai vraiment beaucoup aimé ce film.

L'histoire, c'est celle de Nelly, rescapée d'Auschwitz et défigurée. Elle subit une chirurgie reconstructrice pour lui rendre son visage. Même si c'est une réussite, çà n'est pas tout à fait son visage d'avant et Nelly ne se reconnait pas. Quand elle retrouve son mari, il ne voit en elle qu'une inconnue qui ressemble beaucoup à sa femme qu'il croit morte. Il lui propose alors de prendre sa place pour récupérer l'héritage de Nelly.

Le moteur du film, c'est la reconstruction de Nelly face à son mari. Juste après son opération, elle dit qu'elle n'existe plus et qu'elle n'est qu'un fantôme. Son mari lui redonne les clés de sa personnalité en lui apprenant à être Nelly, comment elle s'habillait, se maquillait, sa démarche.

Le décor, c'est le Berlin post-45, complétement démoli et envahi par les américains, très bien reconstitué. Le rythme est assez lent, mais le film n'est jamais ennuyeux et débouche sur une fin très ouverte, presque frustrante, car j'aurais aimé suivre encore un peu ses personnages.

Pour finir, le roman est un adaptation du roman d'Hubert Monteilhet, Le retour des cendres.
Revenir en haut Aller en bas
Elianor
Romancière anglaise


Nombre de messages : 3146
Localisation : Ici ou là-bas, un livre dans les mains...
Date d'inscription : 28/05/2011

MessageSujet: ghgfhfg   Mer 18 Fév 2015, 15:36

Ludi !
J'allais poster sur ce topic pour parler de Phoenix !
J'ai moi aussi beaucoup aimé ce film, les acteurs sont fabuleux dedans, la musique est superbe et l'histoire plutôt originale. Je te plussoie Ludi sur le rythme lent et le fait qu'il ne soit pas ennuyeux. Je rajouterai aussi que malgré le sujet ce n'est pas à proprement parler un film triste ou déprimant (enfin moi je n'ai pas trouvé ! Wink ), car il est centré sur la reconstruction de Nelly.
Je plussoie aussi sur la fin ouverte qui m'a beaucoup frustré au début, mais finalement je trouve que l'on n'a pas besoin d'en savoir plus ! Wink

Et concernant le roman d'Hubert Monteilhet, après lecture du résumé je pense que le film diffère vraiment du roman! Wink
Revenir en haut Aller en bas
ludi33
Fairest of all elves


Nombre de messages : 14143
Age : 37
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 21/06/2012

MessageSujet: sdsfd   Mer 18 Fév 2015, 15:41

Elianor a écrit:
Et concernant le roman d'Hubert Monteilhet, après lecture du résumé je pense que le film diffère vraiment du roman! Wink

C'est vrai, j'ai lu que le réalisateur avait voulu se concentrer sur la reconstruction de Nelly, "oubliant" volontairement le personnage de sa fille.Wink

Pour la fin, je suis aussi d'accord avec toi, avec le recul, je la trouve très bien, même si je me suis sentie très frustrée sur le moment, en pensant "c'est tout". Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Tatiana
Heavenly Voices


Nombre de messages : 8803
Age : 31
Localisation : Quelque part dans l'Angleterre du XIXe...
Date d'inscription : 26/02/2010

MessageSujet: Re: Le cinéma allemand.   Ven 20 Fév 2015, 13:23


Merci d'avoir partagé vos impressions sur Phoenix, film qui me tente beaucoup. En plus d'un sujet intéressant (j'ignorais qu'il s'agit d'un adaptation d'un romancier français), j'ai adoré le film précédent de ce réalisateur également avec Nina Hoss, Barbara .

_________________
Revenir en haut Aller en bas
serendipity
Aurora Borealis Chaser


Nombre de messages : 8060
Date d'inscription : 31/05/2007

MessageSujet: Re: Le cinéma allemand.   Ven 20 Fév 2015, 13:48

Merci pour vos avis Ludi et Elianor. Comme Tatiana, ce fim m'intéresse car j'avais beaucoup aimé "Barbara" (et je crois avoir vu d'autres films avec le duo Petzhold+ Voss mais ).
Revenir en haut Aller en bas
Tatiana
Heavenly Voices


Nombre de messages : 8803
Age : 31
Localisation : Quelque part dans l'Angleterre du XIXe...
Date d'inscription : 26/02/2010

MessageSujet: Re: Le cinéma allemand.   Mer 25 Fév 2015, 13:30


J'ai vu Phoenix le week-end dernier et ai beaucoup aimé. Comme Barbara, c'est un film très sobre dans un contexte historique où les personnes et les lieux sont à reconstruire. Je ne m'attendais pas à retrouver le deuxième acteur principal de Barbara une nouvelle fois aux côtés de Nina Hoss (mais dans un rôle bien moins sympathique  Laughing ), et sa présence m'a perturbée au début. La construction de l'ensemble est efficace bien qu'un peu lente dans la première demi-heure. Nina Hoss incarne une nouvelle fois avec brio une femme énigmatique et blessée, très éloignée de Barbara Wolff. C'est une actrice au charisme bluffant. Du côté du scénario, j'avoue être quelque peu dubitative.
Spoiler:
 

La fin m'a énormément plu.
Spoiler:
 

Il faut vraiment que je me penche sur la filmographie de ce réalisateur extrêmement doué.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
ludi33
Fairest of all elves


Nombre de messages : 14143
Age : 37
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 21/06/2012

MessageSujet: Re: Le cinéma allemand.   Mer 25 Fév 2015, 14:27

Tatiana, je te réponds sur tes réserves

Spoiler:
 

Pour la scène finale

Spoiler:
 

Comme quoi, les ressentis sont vraiment personnels face à cette fin ouverte Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Tatiana
Heavenly Voices


Nombre de messages : 8803
Age : 31
Localisation : Quelque part dans l'Angleterre du XIXe...
Date d'inscription : 26/02/2010

MessageSujet: Re: Le cinéma allemand.   Mer 25 Fév 2015, 20:15


Concernant le comportement de Johnny
Spoiler:
 

Sur la fin
Spoiler:
 

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Elianor
Romancière anglaise


Nombre de messages : 3146
Localisation : Ici ou là-bas, un livre dans les mains...
Date d'inscription : 28/05/2011

MessageSujet: Re: Le cinéma allemand.   Mer 25 Fév 2015, 21:04

Ludi je te rejoins totalement sur le comportement de Johnny !
Spoiler:
 

Tatiana je te rejoins sur la dernière scène qui est vraiment magnifique
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
ludi33
Fairest of all elves


Nombre de messages : 14143
Age : 37
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 21/06/2012

MessageSujet: Re: Le cinéma allemand.   Dim 19 Juil 2015, 19:20

Je suis allée voir Victoria, thriller réalisé grâce à un long plan séquence.

J'avoue avoir été un peu déçue tellement j'en avais entendu du bien. Alors, c'est vraiment qu'un plan séquence de 2h15, réalisé sans le moindre montage est une prouesse, mais çà ne suffit pas à faire un grand film.

C'est au niveau de l'histoire que le film pèche. En effet, il n'y a rien d'original dans l'histoire de cette fille embarquée dans un braquage par une bande de garçons qu'elle vient de rencontrer. Il y a même des moments un peu invraisemblables où on a envie de la baffer et de lui dire "t'es idiote ou quoi ? mais vas-t-en !!!!", dès le début du film en fait, quand elle suit en sortant d'une boite de nuit une bande de garçons qu'elle n'a jamais vu, puis au fur et à mesure de l'histoire quand elle décide de continuer avec eux malgré tout.

Après, il y a une vraie alchimie entre les acteurs, la prouesse du plan-séquence, la force du temps réel, qui en font tout de même un film à voir.
Revenir en haut Aller en bas
Juliette2a
Tenant of Hamley Hall


Nombre de messages : 11085
Age : 19
Localisation : Entre la Suisse et l'Angleterre :) At Thornfield Hall, with Jane Eyre and Edward Rochester !
Date d'inscription : 06/03/2012

MessageSujet: Re: Le cinéma allemand.   Lun 20 Juil 2015, 16:21

C'est vrai que ce film a été bien noté ! Wink Merci pour ton avis, Ludi sunny
Revenir en haut Aller en bas
serendipity
Aurora Borealis Chaser


Nombre de messages : 8060
Date d'inscription : 31/05/2007

MessageSujet: Re: Le cinéma allemand.   Lun 20 Juil 2015, 16:31

Merci pour ton avis Ludi. Ce film me fait de l'oeil mais je craignais justement que le côté technique prenne le pas sur le reste (sur ce plan là, j'ai déjà donné cette année avec le film estonien Crosswind Rolling Eyes )
Revenir en haut Aller en bas
ludi33
Fairest of all elves


Nombre de messages : 14143
Age : 37
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 21/06/2012

MessageSujet: Re: Le cinéma allemand.   Lun 20 Juil 2015, 16:35

En fait, ce n'ait même pas que le côté technique prend le pas sur le reste, c'est surtout que l'histoire fait déjà vu.

Après, çà reste un film qui se suit très bien.

Après, je crois surtout que j'en attendais beaucoup trop, même si au final, j'ai bien aimé  Very Happy

(Par contre, j'ai oublié de le préciser, mais la première scène est composée d'images stroboscopiques (boite de nuit oblige) ce qui peut poser un petit problème à certains, car la scène est assez longue)
Revenir en haut Aller en bas
serendipity
Aurora Borealis Chaser


Nombre de messages : 8060
Date d'inscription : 31/05/2007

MessageSujet: Re: Le cinéma allemand.   Lun 20 Juil 2015, 16:50

ludi33 a écrit:
En fait, ce n'ait même pas que le côté technique prend le pas sur le reste, c'est surtout que l'histoire fait déjà vu.

Disons que film allemand + originalité technique ça m'attirait mais je craignais d'être déçue. Je pense dons que ton avis m'évitera d'en attendre trop Wink
(si jamais, je suis preneuse de ton avis sur le film espagnol "La isla minima" Wink)
Revenir en haut Aller en bas
ludi33
Fairest of all elves


Nombre de messages : 14143
Age : 37
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 21/06/2012

MessageSujet: Re: Le cinéma allemand.   Lun 20 Juil 2015, 20:47

serendipity a écrit:
Disons que film allemand + originalité technique ça m'attirait mais je craignais d'être déçue. Je pense dons que ton avis m'évitera d'en attendre trop Wink

Tant mieux Very Happy C'est quand même un film qui mérite d'être vu

serendipity a écrit:
(si jamais, je suis preneuse de ton avis sur le film espagnol "La isla minima" Wink)

Il est dans mes prévisions
Revenir en haut Aller en bas
WayOfEvasion
Beautiful pianoforte


Nombre de messages : 625
Age : 31
Localisation : Aveyron
Date d'inscription : 05/11/2012

MessageSujet: Re: Le cinéma allemand.   Mar 17 Mai 2016, 23:56

Je réitère mes propos concernant Good Bye Lenin! ( voir petite contribution sur sujet qui est consacré au film ), La Vague que j'ai trouvé très très intéressant et vraiment troublant.
Personnellement j'ai adoré. Voir ce que cette expérience a pû donné, même en connaissant le passif, on voit que on est à l'abri de rien.
Bref, j'ai découvert ce film un peu par hasard sur Canal+ lors de sa diffusion et n'est pas du tout regretté.
Après avoir vu et aimé, les films cités y compris La Vie des Autres, j'ai commencé de plus en plus à m'intéresser au cinéma allemand.
J'ai donc sauté l'occasion lorsqu'il a été projeté en VOST Barbara, que j'ai adoré! Encore une fois la "petite" histoire permet de mieux appréhender la "grande" et tout ce qui s'est passé durant l'époque RFA/RDA avant réunification. Moi qui suis née en 1985, et ait toujours apprécié l'Histoire, j'adore ce genre de film.
Je trouve l'histoire magnifique et l'interprétation magistrale.
J'ai découvert deux acteurs géniaux: Nina Hoss et Ronald Zehrfeld que j'ai retrouvé avec grand bonheur dans Phoenix histoire encore plus sombre dont vous avez si bien parlé.
Comme vous j'ai beaucoup aimé la fin ouverte qui laisse libre court à l'interprétation de chacun.

Je rentre du ciné et je ne voulais surtout pas oublier de parler du film Fritz Bauer, un héros allemand qui traite de la reconstruction allemande  avec l'histoire de ce procureur qui a tout fait pour la traque des anciens nazis. Ici celle d'Adolf Eichmann.
Et on y retrouve une fois de plus Ronald Zehrfeld qui campe le rôle d'un procureur allemand qui aide Friz Bauer dans son combat.
Ce qui est une fois très très intéressant c'est qu'il y a toujours un parallèle et que l'on voit que l'administration allemande a longtemps été gangréné par d'anciens Nazis ( et l'administration allemande qui a longtemps fermé les yeux ).
Bref superbe! Et Ronald Zehrfeld joue une nouvelle fois à la perfection. Je ne vous en dis pas plus sur son rôle plein de dualité et de failles personnelles.

Dans le même registre ( non je suis pas intéressée par l'Histoire lol! ) j'ai vu Le Labyrinthe du Silence avec notamment Alexander Fehling qui lui aussi retrace ces combats de certains procureurs qui vont levé une part du secret bien gardé pour faire prendre conscience au peuple Allemand leur histoire. J'ai beaucoup aimé

J'ai aussi vu De l'autre côté du Mur et D'une Vie à l'Autre. Je les ai trouvé un peu moins bons que ceux sus cités mais le thème abordé est toujours intéressant ( abordé sous des aspects différents ) on voit différents pans de l'Allemagne d'alors. Egalement vu Hannah Arendt.

Dans un tout autre registre, j'ai vu et adoré le film de Edward Berger, Jack dont le synopsis est le suivant:
Spoiler:
 

Vraiment très beau. Et la performance des gamins est merveilleuse

Il faut absolument que je vois Oh Boy! et Victoria qui ne sont pas passé en salles chez moi et que j'ai loupé récemment sur Arte il me semble pour le premier.

Bref, j'aime beaucoup suivre ce qui se passe de l'autre côté du Rhin depuis 15 ans ( même si je suis consciente qu'il y a d'autres bons films avant )

J'ai par contre détesté Franconia passé en salles récemment ( en fait on était 3, on a rien compris au film )
Je ne parle que de films filmés en langue allemand et non produit par l'Allemangne ou en coproduction. lol!
Revenir en haut Aller en bas
Tatiana
Heavenly Voices


Nombre de messages : 8803
Age : 31
Localisation : Quelque part dans l'Angleterre du XIXe...
Date d'inscription : 26/02/2010

MessageSujet: Re: Le cinéma allemand.   Mer 18 Mai 2016, 19:01


Que de films allemands à ton actif WayOfEvasion je ne les connais pas tous, mais Fritz Bauer m'aurait bien tenté, dommage qu'il ne soit pas resté plus longtemps à l'affiche vers chez moi.

Barbara a été un énorme coup de cœur, je te rejoins complètement sur ce film magistral tout en sobriété et magnifiquement interprété. Nina Hoss - découverte aussi dans ce rôle - est d'une intensité que j'ai rarement vue ailleurs.

WayOfEvasion a écrit:
Bref, j'aime beaucoup suivre ce qui se passe de l'autre côté du Rhin depuis 15 ans (même si je suis consciente qu'il y a d'autres bons films avant)

Tout pareil ce cinéma a quelque chose de tout à fait particulier, toujours très maîtrisé. D'ailleurs, un film allemand en sélection officielle à Cannes a fait très forte impression il y a quelques jours, Toni Erdmann de Maren Ade. Sortie en France le 17 août. Et souhaitons-lui qu'il soit primé Smile

_________________
Revenir en haut Aller en bas
WayOfEvasion
Beautiful pianoforte


Nombre de messages : 625
Age : 31
Localisation : Aveyron
Date d'inscription : 05/11/2012

MessageSujet: Re: Le cinéma allemand.   Mer 18 Mai 2016, 19:34

J'ai de la chance, il y a en de plus en plus qui passent dans mon cinéma depuis qu'on a le multiplex et plus généralement de très bons choix en films "Art et Essai" mais sûr qu'il faut pas trop tarder.
Contente de voir quelqu'un qui a le même intérêt que moi.
En parlant de Nina Hoss et de Christian Petzold ( réalisateur de Barbara et Phoenix ) ça me fait penser que je n'ai toujours pas vu Yella
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le cinéma allemand.   Aujourd'hui à 10:49

Revenir en haut Aller en bas
 
Le cinéma allemand.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 4 sur 5Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
 Sujets similaires
-
» Le cinéma allemand.
» Pina Bausch au cinéma : A. Linsel & R. Hoffmann, Wenders
» Le Club des Cinq au cinéma en 2012
» Cinéma du Monde Série 14
» Quizz Le cinéma d'horreur en Image N°4

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Inn at Lambton :: And what do you do when you are not reading? :: Cinéma-
Sauter vers: