Une auberge pour les admirateurs de Jane Austen, et bien plus encore...
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

 Le cinéma italien

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
esperluette
Magnolia-White Ampersand


Nombre de messages : 7519
Age : 25
Date d'inscription : 11/07/2009

MessageSujet: Re: Le cinéma italien    Dim 13 Nov 2011 - 11:50

cat47 a écrit:
A croire que j'étais plus insensible que maintenant à l'époque... ou que j'ai vu une version édulcorée. Surprised

Ou alors c'est moi qui suis chochotte, parce que dans ma famille je suis la seule à avoir été aussi choquée par ce film. lol! Bon en fait c'est vrai qu'il n'y a pas tellement de scènes hyper violentes, mais celles qui sont présentes (et que j'ai cité en spoiler) sont... très dures. Après c'est peut-être plus l'ambiance globale qui m'a mise mal à l'aise. Et les personnages d'Attila et Regina. pale

Mais je lis aussi ça sur Wikipedia :

Citation :
Bertolucci, qui avait initialement prévu son projet comme un téléfilm de plusieurs épisodes, réalisa une première mouture du film de plus de cinq heures. Le producteur Alberto Grimaldi, qui était contractuellement obligé par la Paramount de produire un film de trois heures et demi au maximum, dû enfermer le réalisateur en salle de montage afin qu'il réduise la durée du film. Pour le marché américain, certaines scènes de sexualité explicite furent censurées .

Donc peut-être que la version cinéma était plus supportable. lol!
Revenir en haut Aller en bas
Emily-de-Winter
Romancière anglaise


Nombre de messages : 2745
Age : 21
Date d'inscription : 03/03/2010

MessageSujet: cinema italien   Jeu 1 Déc 2011 - 15:01

Moi j'ai vu Nous nous sommes tant aimé avant hier et j'ai vraiment adoré drunken Vraiment, j'adore Ettore Scola ! C'est vraiment un magnifique film, avec des idées de mise en scène très originales, une belle musique, de merveilleux acteurs, et j'ai adoré les différents clins d'oeil qui sont fait au cinéma italien en général, on voit Vittorio de Sica (il faut absolument que je vois Le voleur de bicyclette !) et j'ai beaucoup aimé la scène du tournage de la Dolce Vita Fellini et Mastroianni se sont prêté au jeu et jouent leur propre rôle.
Bref, un grand film du cinéma italien, Vittorio Gassman est vraiment un acteur que j'adore sunny
Revenir en haut Aller en bas
Emily-de-Winter
Romancière anglaise


Nombre de messages : 2745
Age : 21
Date d'inscription : 03/03/2010

MessageSujet: le cinema italien   Sam 7 Jan 2012 - 22:04



Un ptit truc sur un de mes films italien préféré...
Revenir en haut Aller en bas
Chevalier Bayard
Ready for a strike!


Nombre de messages : 1375
Age : 41
Localisation : secteur 2814
Date d'inscription : 22/12/2008

MessageSujet: Re: Le cinéma italien    Dim 8 Jan 2012 - 3:21

Peut-être l'ai-je loupé sur les pages précédentes mais il ne me semble avoir vu aucun mot sur l'un des films qui m'aient le plus marqué ces dix dernières années: Arrivederci Amore, Ciao de Michele Soavi.


Spoiler:
 

Ce film nous fait suivre Giorgio, un ancien gauchiste contraint à l'exil en Amérique du Sud durant de longues années après une attaque terroriste en Italie. Après avoir du coup participé à la guerilla dans son pays d'exil, Giorgio est aujourd'hui de retour au pays et a décidé de se ranger; de mener une vie normale. Cependant cela va s'avérer beaucoup plus compliqué que prévu et de "dernier coup" en "dernier coup", Giorgio s'enfonce dans une double vie ou il voit la vie qu'il rêve avec la femme qu'il a rencontré et épousé se faire grignoter par ses activités criminelles et violentes...

Je résume de manière très maladroite et surtout sans en dire trop car tout est là. Sachez qu'il n'est pas du tout anodin que dans la bande annonce le film soit recommandé par le réalisateur du Silence des Agneaux. Clairement, Arrivederci Amore, Ciao l'explose sur le plan de la psychologie des personnages, et c'est peu dire.

J'ai vu ce film au cinéma en 2006 a priori. Et il m'a mis une baffe monumentale. Ce film est un vrai chef d'oeuvre qui, attention, ne vous laissera pas intact. J'ai adoré ce film et me suis pourtant promis de ne jamais le revoir.

Et ne lisez surtout pas ce qui suit en spoiler si vous ne l'avez pas encore vu ...

Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
http://www.g2unit.com
Kusanagi
Scottish Jedi Sensei


Nombre de messages : 8823
Age : 39
Localisation : lost in the wired, something better than the matrix
Date d'inscription : 20/11/2008

MessageSujet: Re: Le cinéma italien    Dim 8 Jan 2012 - 11:30

Ah je crois que le film a eu un bon succès en Italie (enfin je le revois cité souvent....)

Mais entre la Corée et l'Italie, vous avez fini de me filer des films trop géniaux mais que l'on revoit pas 2 fois, là!! Parce qu'avec I saw the Devil et celui-là, si je veux les voir, je comprends surtout qu'il va falloir que je me fasse un stock de guimauve hallucinant... (et à la base, moi, la guimauve.... )


Dernière édition par Kusanagi le Dim 8 Jan 2012 - 16:52, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://culture-et-confiture.forumactif.com/
Chevalier Bayard
Ready for a strike!


Nombre de messages : 1375
Age : 41
Localisation : secteur 2814
Date d'inscription : 22/12/2008

MessageSujet: Re: Le cinéma italien    Dim 8 Jan 2012 - 13:32

Tu n'as pas besoin de guimauve pour celui-là. Le film prend tes tripes est en fait une grosse boule alors qu'il claque ton cerveau silent

A la sortie du film, il n'y avait pas UN bruit. Tout le monde était en train de "digérer"....
Revenir en haut Aller en bas
http://www.g2unit.com
esperluette
Magnolia-White Ampersand


Nombre de messages : 7519
Age : 25
Date d'inscription : 11/07/2009

MessageSujet: Re: Le cinéma italien    Mar 10 Jan 2012 - 13:06

Merci pour ta présentation de Arrivederci amore, ciao, Chevalier Bayard, je ne savais pas trop de quoi parlait ce film mais ça m'a l'air très intéressant. Smile

J'ai regardé Le déjeuner du 15 août présenté à la première page du topic par Les Yeux Noirs Wink mais je ne suis pas emballée. No J'ai trouvé l'idée de départ intéressante mais je me suis pas mal ennuyée, et pourtant le film n'est pas long (1h10^^). En plus j'ai trouvé la VF très mauvaise donc ça ne m'a pas aidée à rentrer dans le film !
Revenir en haut Aller en bas
Emily-de-Winter
Romancière anglaise


Nombre de messages : 2745
Age : 21
Date d'inscription : 03/03/2010

MessageSujet: cinema italien   Sam 11 Fév 2012 - 12:05

J'ai vu La Ciociara de Vittorio de Sica (1960), tout en italien par contre, et j'ai beaucoup aimé. C'est un film splendide qui regroupe des moments comiques surtout au début et puis des tragédies. C'est un film réellement porté par des acteurs géniaux, Sophia Loren en tête que j'ai trouvé fabuleuse dans ce rôle de femme forte, elle est si belle ! Etant née en 1934, on a vraiment un mal fou à se rendre compte qu'elle n'avait que 26 ans durant ce tournage. Son beau visage sévère et volontaire l'a fait passer pour plus âgée. Sa belle prestation lui vaudra d'ailleurs l'oscar de la meilleure actrice ainsi que le prix d'interpretation du festival de Cannes. On peut aussi citer Jean-Paul Belmondo, doublé, superbe dans ce rôle ! Et puis la fille de Sophia Loren jouée par Eleonora Brown, ainsi que l'apparition de Renato Salvatori. La relation entre la mère et la fille m'a un peu fait penser à celle dans Volver entre Peneloppe Cruz et sa fille. Je suis sûre que Pedro Almodovar a puisé son inspiration de Sophia Loren pour son film...
Bref, j'ai adoré, c'est le premier film de De Sica que je vois et j'adore, on ne s'ennuie pas, la musique n'est pas assourdissante, le film est plutôt court, les moments d'émotions sont biens présents et le drame de ces deux femmes parfaitement interprété. C'était magnifique.

Spoiler:
 


1943, Rome est violemment bombardée. Cesira, une veuve, décide de fuir la capitale avec sa fille de 13 ans, Rosetta. Elle se dirige vers son village natal Sant'Eufemia, dans la région montagneuse de la Ciociara. Elle laisse à Giovanni, son voisin, un charbonnier, son magasin. Le trajet est dangereux sous les mitrailles des avions. A Sant'Eufemia s'organise la rude vie des réfugiés. Michel, un jeune idéaliste, tombe amoureux de Cesira... Mais le corps expéditionnaire de d’Alphonse Juin va vite semer la terreur dans la région, la libération sera teintée d’amertume pour ces paysans.
Revenir en haut Aller en bas
Emily-de-Winter
Romancière anglaise


Nombre de messages : 2745
Age : 21
Date d'inscription : 03/03/2010

MessageSujet: le cinema italien   Sam 18 Fév 2012 - 11:11

J'ai parfaitement conscience de monopoliser ce topic mais que voulez vous... je découvre !
J'ai vu Le jardin des Finzi Contini hier. J'ai aimé, surtout le début et la fin (la fin... magnifique). L'histoire torturée de Giorgio et de Micol était étrange quand même... je ne suis pas certaine de vraiment apprecier Micol... Pourquoi se refusait-elle tout bonheur avec Giorgio alors que tout était dans ses mains ? Sinon l'atmosphère est pesante, mais j'ai vraiment aimé... J'adore le début, avec tous ces jeunes en blanc qui parcourent le jardin à vélo !

J'ai aussi adoré le monologue du père de Giorgio à son fils, très touchant j'ai trouvé... J'ai décidé de me mettre à voir plus de films de Vittorio de Sica. Si quelqu'un en a un en particulier à me conseiller...
Revenir en haut Aller en bas
serendipity
Aurora Borealis Chaser


Nombre de messages : 8071
Date d'inscription : 31/05/2007

MessageSujet: Re: Le cinéma italien    Sam 18 Fév 2012 - 12:47

Emily-de-Winter a écrit:
J'ai parfaitement conscience de monopoliser ce topic mais que voulez vous... je découvre !
J'ai vu Le jardin des Finzi Contini hier.

Mais c'est justement formidable cet enthousiasme et la fraîcheur de la découverte cheers

J'ai découvert le cinéma italien au même âge que toi et c'était très fort également (notamment avec "Le Jardin des Finzi Contini" I love you ).

L'ouverture de ce topic et sa lecture (que je ne commente pas toujours parce que je ne me souviens pas toujours en dehors d'un "j'ai beaucoup aimé" ou "bof me suis ennuyée") m'a motivée pour me remettre au cinéma italien et j'enregistre fréquemment le cinéma de minuit de France 3, qui fait souvent la part belle au cnéma italien. Je n'en parle pas forcément car les films que j'ai récemment visionnés sont des films mineurs donc introuvables.

J'ai récemment vu deux films avec Vittorio de Sica acteur. Pas mal du tout ces films, c'était "L'Avventuriera del Piano di Sopra" de Raffaello Matarazzo (une comédie des années 40) et "Pères et Fils" de Mario Monicelli (de 1957, très joli petit film I love you).

Tu parlais de "La Ciociara" plus haut, c'est un très beau film, mais le livre de Moravia est encore mieux, je trouve. Je crois qu'en effet Almodovar avait revendiqué son inspiration (s tu l'as pressentie, bien vu Wink ).
Revenir en haut Aller en bas
esperluette
Magnolia-White Ampersand


Nombre de messages : 7519
Age : 25
Date d'inscription : 11/07/2009

MessageSujet: Re: Le cinéma italien    Sam 18 Fév 2012 - 12:49

Mais non tu ne monopolises pas le topic Emily ! lol! Wink Et puis ça me fait plaisir de voir ce topic que j'ai créé remonter régulièrement au lieu d'être oublié dans les profondeurs du forum. Laughing

Je lis tes avis avec intérêt puisqu'en général tu parles de films que je veux voir. Wink D'ailleurs j'avais très envie de voir La ciociara mais je ne savais pas que Belmondo jouait dedans Shocked j'ai donc deux fois plus envie de le voir maintenant. Razz
Revenir en haut Aller en bas
serendipity
Aurora Borealis Chaser


Nombre de messages : 8071
Date d'inscription : 31/05/2007

MessageSujet: Re: Le cinéma italien    Sam 18 Fév 2012 - 13:11

esperluette a écrit:
j'avais très envie de voir La ciociara mais je ne savais pas que Belmondo jouait dedans Shocked j'ai donc deux fois plus envie de le voir maintenant. Razz

C'est avec ce film que j'ai réalisé que Belmondo avait été un homme séduisant dans sa jeunesse et pas uniquement le vieux monsieur aux petits chiens lol! (et aux femmes en âge d'être ses filles ou petites filles)
Revenir en haut Aller en bas
esperluette
Magnolia-White Ampersand


Nombre de messages : 7519
Age : 25
Date d'inscription : 11/07/2009

MessageSujet: Re: Le cinéma italien    Sam 18 Fév 2012 - 13:30

lol! moi j'ai découvert le Belmondo séduisant (Cartouche, Un singe en hiver... drunken mais je m'égare là ^^) avant le Belmondo à cheveux blancs et à potiches ! Laughing

Sinon je ne savais pas que La ciociara était adapté d'un roman de Moravia, j'ai Le mépris de cet auteur sur ma PAL, il va falloir que je m'y mette. Wink
Revenir en haut Aller en bas
Emily-de-Winter
Romancière anglaise


Nombre de messages : 2745
Age : 21
Date d'inscription : 03/03/2010

MessageSujet: le cinéma italien   Sam 18 Fév 2012 - 13:44

A l'époque, beaucoup d'acteurs français jouaient dans des films italiens je crois que ça a déjà été dit... comme Alain Delon dans le Guépard et Rocco et ses frères avec aussi Annie Girardot, Jean Louis Trintignant dans le fanfaron, Belmondo dans la Ciociara, Dominique Sanda dans plusieurs films aussi, Fanny Ardant aussi dans La famille... Il n'avaient pas peur du doublage... J'adore en tout cas la proximité de ces deux formes de cinéma pendant l'âge d'or du cinéma italien, je trouve ça touchant... et puis c'était une époque ou la plupart des Italiens apprenaient le français à l'école, j'ai vu beaucoup d'interview de Vittorio Gassman en français notamment... Aujourd'hui quand je vais en Italie je vois vraiment la fracture... Les personnes de l'âge de mon grand père parlent très bien français.

serendipity, j'adoore Belmondo ! Il est très très bien dans la Ciociara c'est vrai, il a joué dans beaucoup de films à rôles de composition (comme dans Leon morin prêtre, a bout de souffle...et ... je sais plus Laughing ) avant de devenir le roi du box office français avec le rôle du héros Bebelien (j'ai crée un nouveau mot là Laughing ) roi de la cabriole comme dans le professionnel, le marginal... L'as des as...

Merci de vos réponses en tout cas, en relisant tout le topic je me suis apperçue que je n'arrêtais pas de dire "j'ai vu ci... j'ai vu ça" Razz Jme suis dit "rholala mais elle nous enquiquine celle-là" Laughing

Ah oui, pour Almodovar, je l'avais déjà entendu dire qu'il admirait Sophia Loren dans une interview donc ce n'est pas une trouvaille de ma part, mais c'est vraiment dans ce film en particulier que j'ai retrouvais la même relation mère/fille dans la Ciociara et Volver, le seul Almodovar que j'ai vu, les mêmes mimiques et répliques et caractère dans la façon de jouer Péneloppe Cruz. Smile

Je pense que mon prochain film sera Il postino, j'ai très très envie de le voir, toutes les critiques sont bonnes et ça m'a l'air d'être un film touchant ! Je note tes films serendipity ! J'ai aussi noté Riso Amaro qui à ce qu'il paraît est superbe... Et puis en parlant de Belmondo dans des films italiens, il a aussi joué avec Claudia Cardinale dans Le mauvais chemin de Bolognini, j'aimerais bien le voir...


Dernière édition par Emily-de-Winter le Sam 3 Mar 2012 - 18:19, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Emily-de-Winter
Romancière anglaise


Nombre de messages : 2745
Age : 21
Date d'inscription : 03/03/2010

MessageSujet: cinema italien   Sam 3 Mar 2012 - 17:12

C'est encore moi ! lol! Voilà j'ai vu 3 autres films italiens alors je poste ma petite critique...

- Riz Amère (Riso Amaro) de Giuseppe de Santis. J'ai beaucoup aimé le film, bien que ce ne soit pas un coup de coeur. Même s'il joue un méchant de la pire espèce, j'ai beaucoup aimé retrouver Vittorio Gassman jeune. Silvana Mangano, que je ne connaissais que par Ulysse avec Kirk Douglas, est magnifique ! Raf Vallone et Doris Dowling également. Le réalisateur a extremement bien filmé les femmes au travail dans les rizières, c'est une belle tragédie à voir !


- la Strada de Fellini, je l'ai revu parce que ça faisait très très longtemps et que je n'en avais qu'un bon souvenir mais très lointain... C'est un véritable coup de coeur pour moi, j'étais très très émue, Giulietta Masina et Anthony Quinn jouent à la perfection et la musique de Nino Rota (sur laquelle je danse en ce moment pour un spectacle) est émouvante et tellement géniale !!


-Le voleur de Bicyclette (Ladri di biciclette) de Vittorio de Sica. C'est aussi un chef d'oeuvre et un énorme coup de coeur pour moi. Quelle émotion !!! Ce film est extraordinaire, les acteurs, le père et le fils, sont tellement attachants et justes !

Revenir en haut Aller en bas
baronperche
Pauvre gouvernante


Nombre de messages : 10
Age : 47
Localisation : Sud
Date d'inscription : 04/01/2012

MessageSujet: Les oubliés   Mer 14 Mar 2012 - 0:51

Vous avez cité la plupart des classiques auxquels je me permets de rajouter "Ma femme est un violon" traduction française fort libre de "Il merlo maschio" (le merle mâle) l'histoire d'un musicien anonyme qui prend sa revanche en photographiant sa femme ... (interprêtée par Laura Antonelli )
A voir si vous avez le câble (il repasse parfois) "Le chevalier de Maupin" de Commencini avec Catherine Spaak, Robert Hossein et Thomas Milan
Il y a aussi un nanard fort sympathique avec Michel Serrault et l'extraordinaire Thomas Milan : Le coucou.
Mention spéciale également aux western spaghettis dont les sous-estimés "Django", "Il mercenario", "Le grand silence", "Far-west story" du non moins sous-estimé Sergio Corbucci.
Revenir en haut Aller en bas
Whahi
Manteau de Darcy


Nombre de messages : 69
Age : 21
Date d'inscription : 14/05/2010

MessageSujet: Re: Le cinéma italien    Mar 20 Mar 2012 - 19:21

Et bien voilà un beau sujet!

Il me semble pourtant qu'il y a un film italien magnifique dont vous n'avez pas parlé (mais peut-être que je me trompe), et qui est pourtant une belle déclaration d'amour au cinéma:

Cinema Paradisio,
sorti en 1989 et réalisé par Giuseppe Tornatore. Avec Philippe Noiret, quand même!



L'histoire c'est celle de Salvatore, un cinéaste en vogue d'une cinquantaine d'année qui un jour reçoit un appel de sa mère qui lui apprend la mort d'un certain Alfredo. Il retourne alors en Sicile, et au passage se souvient de son enfance, avec Alfredo qui dirigeait la salle de cinéma paroissiale.
C'est une comédie, intelligente et touchante, qui traite de l'âge adulte et du cinéma. On ne s'ennuie pas, ce n'est jamais misérabiliste, et donne le moral à tout moment! Avec aussi une scène finale splendide, mythique je dirais même!
Le film a reçu le prix de la meilleure réalisation à Cannes, l'Oscar et le Golden globe du meilleur film en langue étrangère et cinq Baftas, excusez du peu!

Le réalisateur a fait d'autres films que je n'ai pas vu, certains d'entre vous les connaîtraient-ils?
Revenir en haut Aller en bas
Kusanagi
Scottish Jedi Sensei


Nombre de messages : 8823
Age : 39
Localisation : lost in the wired, something better than the matrix
Date d'inscription : 20/11/2008

MessageSujet: Re: Le cinéma italien    Mar 20 Mar 2012 - 20:06

Eh bien, tu as déjà La Légende du pianiste sur l'océan, avec Tim Roth... (qui est dans ma pàv... lol! )
Revenir en haut Aller en bas
http://culture-et-confiture.forumactif.com/
Emily-de-Winter
Romancière anglaise


Nombre de messages : 2745
Age : 21
Date d'inscription : 03/03/2010

MessageSujet: cinéma italien   Mar 20 Mar 2012 - 22:23

J'ai vu La fille a la valise (la ragazza con la valigia) de Valerio Zurlini avec Claudia Cardinale et Jacques Perrin. C'était sympa, j'ai beaucoup aimé le début et puis après j'ai eu plus de mal à comprendre la tournure que prenait la relation entre eux deux... Mais c'était un beau film, et Claudia Cardinale est éblouissante dedans !


J'ai aussi vu La Nostra Vida de Daniele Luchetti donc l'acteur principal (Elio Germano) a reçu le prix d'interprétation à Cannes.

synopsis :

Claudio, ouvrier dans le bâtiment, travaille sur un chantier dans la banlieue de Rome. Il est très amoureux de sa femme, enceinte de leur troisième enfant. Un drame inattendu va soudain bouleverser l'insouciance de cette vie simple et heureuse. Pour survivre, Claudio va affronter avec rage l'injustice intime et sociale qui le touche. Le soutien de sa famille, de ses amis et l'amour de ses enfants vont l'aider à réussir le pari de la vie.


C'est un film réaliste qui décrit les conditions de vie de la classe ouvrière en Italie, Elio Germano est terriblement humain, avec beaucoup de défauts mais très attachant en jeune père de famille brisé mais ambitieux et pas toujours patient avec ses fils... A lire le résumé, je m'attendais plus à quelque chose de fantaisiste mais c'est un film très terre-à-terre, magnifiquement bien joué, j'ai bien aimé !
Revenir en haut Aller en bas
Emily-de-Winter
Romancière anglaise


Nombre de messages : 2745
Age : 21
Date d'inscription : 03/03/2010

MessageSujet: cinéma italien   Ven 23 Mar 2012 - 19:46

COUCOUUUUU ! lol! Je viens de terminer Matrimonio all'italiana (Mariage à l'italienne) de Vittorio de Sica, visionnage que j'ai étalé sur plusieurs jours parce que j'avais pas mal de boulot...


j'ai trouvé ça super, je pense que Sophia Loren est l'une de mes actrices préférées, elle était splendide, peut être une des plus belles actrices au monde, mais en même temps elle joue très peu de cette beauté et arrive toujours à donner une empleur magnifique à ses personnages... Ici il s'agit d'une Filumena pas très cultivée, issue d'un milieu pauvre et analphabète, ancienne prostituée mais digne... Quant à Mastroianni, je l'adore aussi, c'est un vrai dégueulasse tout au long du film, mais il se rattrape après, j'aime aussi que cet acteur, qui vu son physique de bel italien, aurait pu jouer d'autres rôles de Don Juan mais qui joue toujours des rôles à risques et difficiles (comme dans le bel Antonio que je n'ai pas vu ou Une journée particulière). J'ai beaucoup aimé retrouver les deux acteurs réunis... J'ai beaucoup aimé le film. Pour l'instant, j'ai vu 4 films de De Sica et aucun ne m'a déçu, je les ai tous aimés... Je pense que je vais tenter Umberto D. la prochaine fois, mais si il y en a un en particulier qu'il faut que je voie je suis preneuse...

pour le plaisir, une petite série de photos de Sophia Loren et de Marcello Mastroianni qui témoignent d'une amitié certaine drunken




Avec Federico Fellini


Et avec De Sica sur le tournage de Mariage à l'italienne...




Revenir en haut Aller en bas
Emily-de-Winter
Romancière anglaise


Nombre de messages : 2745
Age : 21
Date d'inscription : 03/03/2010

MessageSujet: le cinéma italien   Dim 15 Avr 2012 - 21:01

Je plussoie sur ce qui a été dit plus haut, j'ai vu Cinema Paradiso cet après midi et c'est un vrai coup de coeur. Il y a vraiment quelque chose dans le cinéma italien qui m'emporte plus peut être que les autres films... C'est un film avec beaucoup de tendresse, drôle (le petit garçon, Salvatore Cascio est absolument adorable est drôle comme tout avec sa tête de petite souris !), Philippe Noiret est géant !!! Ma scène préférée est sans doutes la scène finale, mais aussi la scène où Alfredo veut passer son concours et qu'il demande les réponses à Salvatore Razz Je l'ai vu toute seule et je me suis surprise en train de me marrer toute seule... Toutes les scènes entre Salvatore et Alfredo de toute manière sont magiques ! La seule chose que j'aurais aimé c'est que la relation entre Salvatore et Elena soit plus approfondie, j'ai vu qu'il y avait une version longue qui donnait au film un autre aspect, notamment la fin... je ne sais pas trop si j'ai envie de la voir... en tout cas j'aurais aimé que dans cette version au moins on comprenne un peut mieux...
Le village sicilien est superbement bien filmé, c'est un film qui a vraiment eveillé en moi des sentiments très forts... Une vraie mélancolie à la fin, j'ai vraiment eu du mal à retenir mes pleurs dans la scène finale... J'ai adoré !! De plus, c'est un film qui montre bien l'évolution du cinéma... Une projection, c'était tout un casse tête ! C'est vraiment un film à ne pas rater !

Revenir en haut Aller en bas
nathy's
Feedle-Dee-Dee!


Nombre de messages : 8529
Age : 26
Date d'inscription : 28/09/2007

MessageSujet: Re: Le cinéma italien    Lun 16 Avr 2012 - 14:11

Très contente qu'il t'aie plu Emily...j'en avais aussi parlé en page 1 de ce topic, découvert grâce à une remarque de Fred, ça a été un énorme coup de coeur et la dernière scène est une des plus belles (sinon la plus belle) du cinéma qu'il m'aie été donné de voir, j'ai sangloté pendant les 25 dernières minutes
Revenir en haut Aller en bas
Emily-de-Winter
Romancière anglaise


Nombre de messages : 2745
Age : 21
Date d'inscription : 03/03/2010

MessageSujet: Le cinéma italien   Jeu 24 Mai 2012 - 21:51

Je voulais juste signaler qu'après mûre réflexion, j'ai crée un blog uniquement consacré au cinéma italien :

http://emily-de-wi.skyrock.com/

Voilà, je ne vais pas juste recopier toutes mes critiques des films que j'ai vu ces derniers temps parce que j'en ai vu pal mal !! Alors voilà pour l'instant je suis dans ma période Marcello Mastroianni, je me régale !!
Revenir en haut Aller en bas
serendipity
Aurora Borealis Chaser


Nombre de messages : 8071
Date d'inscription : 31/05/2007

MessageSujet: Re: Le cinéma italien    Dim 8 Juil 2012 - 21:08

Pour celles qui s'intéressent au cinéma italien et qui ne sont pas parties en vacances, je signale que commence ce soir un cycle cinéma italien au Cinéma de Minuit de France 3. Cela commence avec "Le Mensonge d'une Mère" un mélo de Matarazzo (1949) digne de Douglas Sirk (d'après mon Télérama).
Revenir en haut Aller en bas
ludi33
Fairest of all elves


Nombre de messages : 14150
Age : 37
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 21/06/2012

MessageSujet: Re: Le cinéma italien    Dim 8 Juil 2012 - 21:25

Merci Serendity pour l'info

Parce que je ne l'ai pas vu dans le topic, j'attire votre attention sur une comédie douce amère sortie il y a tout juste 2 ans et que j'avais beaucoup aimée :
Le premier qui l'a dit


Dont voici le résumé :

Citation :
Grande réunion chez les Cantone, illustre famille de Lecce dans les Pouilles, propriétaire d'une célèbre fabrique de pâtes.
Tommaso, le benjamin, veut profiter du dîner pour révéler à tous son homosexualité.
Mais alors qu'il s'apprête à prendre la parole, Antonio, son frère aîné, promis à la tête de l'usine, le précède pour faire… la même révélation.
Scandale général, malaise du père qui chasse le fils indigne.
Tous les espoirs se portent alors sur Tommaso pour reprendre l'affaire familiale et perpétuer le nom des Cantone.
Tommaso a d'autres plans, mais comment peut-il à présent dire la vérité à sa famille ? C'est alors que ses amis romains débarquent pour une visite surprise dans les Pouilles.

Un film sur la difficulté d'annoncer son homosexualité à sa famille, traité avec beaucoup d'humour, des effusions dignes de toute comédie italienne et des moments particulièrement touchants.

Il n'a rien d'un chef d’œuvre, mais mérite d'être vu, ne serait-ce que pour Riccardo Scarmarcio et tous les autres acteurs du film

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le cinéma italien    Aujourd'hui à 15:22

Revenir en haut Aller en bas
 
Le cinéma italien
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
 Sujets similaires
-
» Cinéma italien
» Let Sleeping Corpses Lie (1974, Jorge Grau)
» Jo vous invite au Cinéma Paradiso
» Cinéma de genre italien sur M6
» Ipanema percolateur 1er groupe Italien

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Inn at Lambton :: And what do you do when you are not reading? :: Cinéma-
Sauter vers: