Une auberge pour les admirateurs de Jane Austen, et bien plus encore...
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

 Le cinéma italien

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
esperluette
Magnolia-White Ampersand


Nombre de messages : 7519
Age : 25
Date d'inscription : 11/07/2009

MessageSujet: Le cinéma italien    Mar 29 Mar 2011 - 17:34

Je me suis dit qu'on avait un topic sur l'âge d'or du cinéma américain mais aucun sujet sur le cinéma italien, qui a pourtant eu son âge d'or aussi !

S'il y a des fans de Fellini, Pasolini, Ettore Scola et autres c'est le moment de vous exprimer ! sunny

J'avoue que je suis moi-même assez inculte, je me promets de regarder pleins de films depuis que j'ai fait un exposé sur le sujet en cours d'italien au lycée mais pour l'instant j'en ai vu très peu. Cependant à chaque fois j'ai beaucoup aimé les films que j'ai pu voir. Very Happy

Les seuls films qui me reviennent pour l'instant sont :

Brutti, sporchi e cattivi (en français Affreux, sales et méchants) d'Ettore Scola, sorti en 1976, avec notamment Nino Manfredi.


Résumé Allociné :

Citation :
Dans un bidonville à Rome, Giacinto règne en tyran sur sa nombreuse famille. Tous acceptent son autorité et sa mauvaise humeur, car le patriarche possède un magot que chacun espère lui voler. Chaque jour, il lui faut trouver de nouvelles cachettes et défendre son bien fusil en main. Lorsqu'il décide d'installer sa concubine dans le baraquement, la révolte gronde...

J'avais beaucoup aimé, mais c'est assez... spécial. Laughing



La vita è bella de Roberto Benigni, sorti en 1997


Résumé Allociné :

Citation :
En 1938, Guido, jeune homme plein de gaieté, rêve d'ouvrir une librairie, malgré les tracasseries de l'administration fasciste. Il tombe amoureux de Dora, institutrice étouffée par le conformisme familial et l'enlève le jour de ses fiancailles avec un bureaucrate du regime. Cinq ans plus tard, Guido et Dora ont un fils: Giosue. Mais les lois raciales sont entrées en vigueur et Guido est juif. Il est alors deporté avec son fils. Par amour pour eux, Dora monte de son plein gré dans le train qui les emmene aux camps de la mort où Guido ve tout faire pour éviter l'horreur à son fils...

J'imagine que beaucoup l'ont vu. Wink J'avais trouvé que c'était un très beau film...



Amarcord de Federico Fellini, sorti en 1974


Résumé Allociné :

Citation :
Dans un bourg italien près de la mer, à l'heure du fascisme triomphant, les enfants trainassent, cherchant des victimes pour leurs blagues innocentes. L'un d'eux va connaître, en l'espace d'une année, une série d'expériences tour à tour drôles, savoureuses et poignantes.

J'ai vu ce film la semaine dernière (je voulais absolument le voir car Le péril jeune, mon film culte de chez culte, y fait référence Razz ). J'avoue que l'univers de Fellini me faisait un peu peur mais j'ai beaucoup aimé. Il y a à la fois des choses très grotesques et d'autres très poétiques dans ce film. Smile Et la musique est superbe. I love you
Revenir en haut Aller en bas
clinchamps
Oshaberi Sensei


Nombre de messages : 46774
Age : 73
Localisation : Dans les bois du Fushimi Inari-taïsha
Date d'inscription : 09/01/2007

MessageSujet: Re: Le cinéma italien    Mar 29 Mar 2011 - 17:52

Excellente idée que l'ouverture de ce topic, Esperluette !! cheers javascript:emoticonp('cheers') cheers Oui, il y a de très grands cinéastes italiens, je suppose que Kusa pourrait nous en dire un rayon là dessus !! Very Happy
En vrac il me revient outre Fellini (Fellini Roma, qui est je crois celui où l'on voit Mastroianni déguisé en Mandrake et l'exhumation d'une chambre souterraine couverte de fresques qui disparaissent aussitôt que la lumière du jour touche les murs) Ettore Scola dont j'ai adoré et plus qu'adoré "Macaroni"(duo époustouflant de Mastroianni et de Jack Lemmon), " le bal" , "la nuit de Varennes", "une journée particulière" (sublime Sofia Loren )"Nous nous sommes tant aimés" et d'autres mais ceux-là me reviennent tout de suite à l'esprit. Me revient aussi "Parfum de femme" avec le magnifique Vittorio Gassman de Dino Risi, et "l'incompris" de Luigi Commencini, film qui m'a fait découvrir le concerto n°21 de Mozart et où j'ai pleuré toutes les larmes de mon corps !! Et "le pigeon" de Mario Monicelli, ce que j'ai pu rire, par contre !!! Et impossible de parler du cinéma italien sans penser à ses acteurs, particulièrement Mastroianni et Vittorio gassmann, quel charme ! quel talent ils avaient. Bon tout ça c'est du passé, il y en a sûrement de plus récents mais là on atteignaait des sommets cinématographiques !! Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Kusanagi
Scottish Jedi Sensei


Nombre de messages : 8823
Age : 39
Localisation : lost in the wired, something better than the matrix
Date d'inscription : 20/11/2008

MessageSujet: Re: Le cinéma italien    Mar 29 Mar 2011 - 19:39

cheers cheers cheers Magnifique idée Esperluette... cela faisiat longtemps qu'elle trottait dans un coin de ma tête lol! (mais bon, si d'autre s'en charge, je n'ai rien contre, moi )

Euh, sinon, la connaissance de Kusa sur le cinéma italien équivaut à sa connaissance en musique pop rock anglaise... je connais, mais je suis souvent infichu de trouver le titre... pourquoi?
Bon, là, l'explication est simple.... je me suis gavé depuis petite de cinéma italien, en particulier les vieux films qui passaient à la télé, pendant les vacances en Italie... mais forcément, je 'nai pas toujours eu le titre...

Mais je reviendrais vous parler de Riz Amer (magnifique Anna Magnani... et Gassman, et Raf Vallone ), de la Dolce Vita (qui a vieillit, mais donc j'aime encore certaines scènes ^^) de La Famille, d'Ettore Scola, un film de 1987, avec Gassman et Noiret, sur une famille bourgeoise de Rome... uniquement tournée en un lieu... leur appartement.... presqu'un siècle d'histoire italienne ^^, et tant d'autre

Et oui, il y a des films qui se refont en Italie, et de bons... difficilement, mais le cinéma italien survit... avec Nanni Moretti, déjà, mais aussi avec des acteurs comme Kim Rossi-Stuart (euh, ça dérangera personne, mais il est à moi, c'est clair??) et Stefano Accorsi... bon, là, va falloir que je m'y remette un peu, quand même...

Et Kim, c'est lui

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
http://culture-et-confiture.forumactif.com/
esperluette
Magnolia-White Ampersand


Nombre de messages : 7519
Age : 25
Date d'inscription : 11/07/2009

MessageSujet: Re: Le cinéma italien    Mar 29 Mar 2011 - 20:15

Vous citez pleins de films que j'ai envie de voir ! sunny Mon père me dit aussi depuis un moment que je devrais regarder 1900 de Bernardo Bertolucci. Smile

J'avoue ne rien connaître au cinéma italien actuel, même Nanni Moretti je n'ai vu aucun de ses films. Embarassed Quant à Kim Rossi-Stuart je ne l'ai vu dans aucun film mais j'ai bien retenu son nom depuis que j'ai découvert son visage il y a quelques années dans un magazine de cinéma. Razz Son film Libero avait l'air très tentant, je crois qu'il est passé il y a quelque temps sur Arte et je l'avais raté...

Sinon je viens de voir que le mois prochain le film "ciné-club" au cinéma de mon village serait Les poings dans les poches, film de Marco Bellocchio qui date de 1965.

Citation :
Horreur dans la famille. Une famille renfermée sur elle-même, où fermentent les maladies héréditaires, les amours coupables, les haines hypocrites : une mère aveugle, littéralement et symboliquement ; une déliquescence fin de race, sombrant dans l'épilepsie et l'idiotie congénitale ; un jeune homme amoureux de sa soeur, assassinant sa mère et son frère : tels sont le cadre, le climat, le fil dramatique de ces Poings dans les poches.

Le synopsis fait rêver, non? lol!

Je vais essayer de ne pas le rater, mais en général ils ne font qu'une séance, la dernière fois j'avais raté Mariage à l'italienne...
Revenir en haut Aller en bas
nathy's
Feedle-Dee-Dee!


Nombre de messages : 8529
Age : 26
Date d'inscription : 28/09/2007

MessageSujet: Re: Le cinéma italien    Mer 30 Mar 2011 - 15:37

Je connais mal le cinéma italien même si j'ai une partie de ma famille qui vit en Italie.

J'ai vu La vie est belle, bien sûr, très beau film, j'adore la fin avec le père qui continue à faire l'idiot pour faire rire son fils Sad J'adore aussi la réaction de Roberto benigni lorsqu'il a gagné le grand Prix du Jury à Cannes, il est comme un fou, embrasser tout le monde, se met à genoux lol!

Pour illustrer le fascisme, mon prof 'histoire de première nous avait fait voir Une Journée Particulière, avec Marcello Mastroianni et Sofia Loren et j'avais adoré ce film I love you

Citation :
A Rome le 6 mai 1938. Alors que tous les habitants de l'immeuble assistent au défilé du Duce Mussolini et d'Hitler, une mère de famille nombreuse et un homosexuel se rencontrent.

Et sinon j'en avais parlé sur le topic des derniers films vus, j'avais eu un énorme coup de coeur pour Cinema Paradiso de Giuseppe Tornatore. Je recopie mon avis:


Citation :
J'ai entendu parler de ce film grâce à l'auberge,je me rappelle que Fred avait posté la dernière scène du film quelque part, en disant qu'elle faisait pleurer....je ne l'avais pas regardé pour ne pas être spoilée mais depuis je voulais voir le film. je m'attendais à un vieux film des années 30, j'ai été surprise en voyant le résumé.

Je l'ai regardé en VOST et c'était un plaisir d'entendre l'italien dans ce film, et j'étais contente de comprendre sans regarder les sous-titres Razz

Ce film est vraiment très très beau, c'est un coup de coeur J'ai adoré suivre la vie de ce petit village et de son cinema à travers Toto, adorable enfant, swoonant adolescent et touchant adulte. Philippe Noiret que je ne connais pas je crois était superbe, toujours juste, quel acteur J'ai beaucoup aimé les personnages secondaires aussi, le fou, celui qui dort tout le temps au ciné, le Napolitain et le prêtre!

Le cinema était très beau, j'adore car les séances sont vivantes, tout le monde rit, s'exclame, pleure...j'adorerais assister à une séance de ce genre! J'ai beaucoup aimé voir des extraits de divers vieux films et j'adore la scène où le film est projeté sur une facade I love you

La musique signée Ennio Morricone est magnifique aussi

Quant à la fin...j'ai pleuré pendant les 25 dernières minutes non stop, le point culminant ayant été la dernière scène, lorsque j'ai réalisé ce que c'était J'ai les yeux tout bouffis et un mal de crâne terrible maintenant mais ça valait la peine! Je crois que c'est une des plus dernières scènes de cinéma que je connaisse

Revenir en haut Aller en bas
cat47
Master of Thornfield


Nombre de messages : 23541
Age : 59
Localisation : Entre Salève et Léman
Date d'inscription : 28/01/2006

MessageSujet: Re: Le cinéma italien    Mer 30 Mar 2011 - 20:50

J'ai vu pas mal de films italien dans ma jeunesse, par contre je suis un peu moins à jour pour les vingt dernières années, je pense. lol!

Parmi ceux qui me viennent à l'esprit, là, tout de suite, je dirais d'abord les films de Visconti mais je ne les citerai pas ici parce qu'on en a déjà parlé ailleurs. Arrow Sans costume, quand même, j'aimerais bien citer Rocco et ses frères, qui m'a marquée. De même que Le voleur de bicyclette, de Vittorio de Sica. Encore de de Sica, Le jardin des Fizzi-Contini.

Je ne suis pas une grande fan de Fellini, par contre, même si j'ai aimé Juliette des Esprit, La Strada et La dolce vita. Et il me semble avoir aimé tous les films de Scola que j'ai vus, même si je ne m'en souviens plus beaucoup.

Je citerai encore dans les bien plus récents Romanzo Criminale, avec le Kim de Kusa, que je ne piquerai pas, c'est promis juré. lol! Mais là aussi, nous avons un topic dédié. Arrow

_________________
http://www.librarything.com/profile/catlamb
There are things so beautiful that they let you not mind that you will grow old and die.

Good angel of Prime Bright Loulou, lycanophila ma non seriosa
Revenir en haut Aller en bas
Fée clochette
Soul dancing on the breeze


Nombre de messages : 20723
Age : 71
Localisation : sur le chapeau de Mrs Bennet, ayez pitié de mes pauvres nerfs !
Date d'inscription : 03/03/2008

MessageSujet: Re: Le cinéma italien    Mer 30 Mar 2011 - 21:07

Kusanagi a écrit:
mais le cinéma italien survit... avec Nanni Moretti, déjà, mais aussi avec des acteurs comme Kim Rossi-Stuart (euh, ça dérangera personne, mais il est à moi, c'est clair??)
et bien il va falloir partager ma chère sinon compris est-ce clair ?
Revenir en haut Aller en bas
Framboise
Intendante de Pemberley


Nombre de messages : 557
Age : 32
Date d'inscription : 05/12/2009

MessageSujet: Re: Le cinéma italien    Jeu 31 Mar 2011 - 0:09

Je n'y connais pas grand chose en cinéma italien, mais j'ai eu un gros gros coup de coeur pour le Jardin des Finzi-Contini, découvert un peu par hasard dans un cinéma de mon quartier. Wahooo, quelles images, J'étais sortie toute émue de la séance de cinéma: il me reste de ce film une impression bizarre, nostalgique. Les images sont magnifiques, on sent dans ce film le temps qui passe et qui semble pourtant figé, immuable... C'est un peu dur d'expliquer ces impressions... mais j'avais beaucoup aimé!! I love you
Revenir en haut Aller en bas
clinchamps
Oshaberi Sensei


Nombre de messages : 46774
Age : 73
Localisation : Dans les bois du Fushimi Inari-taïsha
Date d'inscription : 09/01/2007

MessageSujet: Re: Le cinéma italien    Jeu 31 Mar 2011 - 2:06

Dans le genre tragi-comédie grinçante j'avais bien aimé "Divorce à l'italienne" de Pietro Germi et Mastroianni (Féfé !!!...) avec son filet sur les cheveux pour dormir !!! lol!
Remarquons combien le nom de Mastroianni, cet immense acteur, revient partout depuis que nous parlons du cinéma italien !! Wink
Revenir en haut Aller en bas
Dulcie
Ville du Nord...


Nombre de messages : 753
Date d'inscription : 19/12/2009

MessageSujet: Re: Le cinéma italien    Dim 3 Avr 2011 - 23:05

Merci pour le topic, esperluette, c'est une super idée. cheers

Le cinéma italien - du moins l'ancien Smile - fait parti de mes favoris, même si j'ai d'énormes lacunes dedans. affraid

Je me souviens que j'adorais La vie est belle, découvert quand j'étais ado, l'histoire m'avait beaucoup marqué, et puis j'aimais bien la musique. I love you

De Fellini, j'aime assez Amarcord, drôle et poétique. Mais c'est quand même un réalisateur qui m'intimide un peu. Surprised

Il y a Umberto D de Vittorio de Sica, sublime et émouvant.
Par contre, je n'ai pas trop accroché au Jardin des Finzi-Contini, beau mais trop froid. Je préfère de loin le roman. Là pour le coup, je suis d'accord avec la thèse du, 'les mots sont plus subtils et expressifs que les images'. Mais le film reste de qualité quand même. Wink Exclamation

Sinon, personne n'a cité Rossellini ? Je ne suis pas vraiment attirée par sa filmo, mais j'aime assez certains de ses films, comme par exemple ceux qu'il a tourné avec Ingrid Bergman.

Ah, et puis il y a un truc que je trouve toujours bizarre, mais je n'ai pas la réponse, c'est pourquoi les réalisateurs italiens du fameux Age d'or employaient autant d'acteurs étrangers, en particulier des Américains. scratch
Revenir en haut Aller en bas
serendipity
Aurora Borealis Chaser


Nombre de messages : 8061
Date d'inscription : 31/05/2007

MessageSujet: Re: Le cinéma italien    Dim 10 Avr 2011 - 23:15

Merci pour ce topic Esperluette Very Happy

Moi qui me trouvais un peu blasée en matière de cinéma ces derniers temps, tu m'as donné envie de ressortir les films italiens de ma PAV cheers
Il faut que je réfléchisse pour revenir de manière plus constructive.

Je dois ma découverte du cinéma italien à l'excellent "Cinéma de Minuit" de Patrick Brion sur France 3, à qui je dois des coups de coeur qui ont parfois déjà été cités :
- L'Incompris de Comencini, vu deux fois et qui est très émouvant Sad
- Le Jardin des Finzi-Contini,
- les films plus politiques des années 70 avec Gian Maria Volonté -Enquête sur un citoyen au dessus de tous soupçons, avec la musique entêtante d'Ennio Moricone,
- Le Bel Antonio, Une journée Particulière pour les films de Mastroianni).

Et j'adore Nanni Moretti Razz (seul le Caïman m'a déçue), je te conseille "Journal Intime" (même si un revisionnage récent m'a moins emballée que le premier) et "Aprile" sur l'accession au pouvoir de Berlusconi Wink

Plus récemment, c'est le "Buongiorno Notte" de Bellochio qui m'avait enthousiasmée (sur l'enlèvement et l'assassinat d'Aldo Moro).

J'ai aussi beaucoup aimé "Nos Meilleures Années" (dont j'ai malheureusement oublié le réalisateur mais cette fresque suivant 2 frères dans l'Italie des années 60 à 2000 est à la fois une bonne révision de l'histoire transalpine et une belle histoire familiale I love you ).

Désolée pour ce post éminemment brouillon, je me suis enthousiasmée sur mon clavier Embarassed

Dulcie a écrit:
Ah, et puis il y a un truc que je trouve toujours bizarre, mais je n'ai pas la réponse, c'est pourquoi les réalisateurs italiens du fameux Age d'or employaient autant d'acteurs étrangers, en particulier des Américains. scratch

Quelques pistes de réflexion / discussion à confirmer ou à invalider :
- Les coproductions des années 60 se faisaient souvent avec la France (Cf. Delon et Girardot dans "Rocco et ses Frères" de Visconti) pour des raisons de financement et de débouchés commerciaux ;
- Les Italiens étaient hyper fascinés par les Etats-Unis, surtout après-guerre (cf. pour aller très vite, au risque de caricaturer, la chanson populaire "Tu vuoi far l'Americano").


Dernière édition par serendipity le Dim 10 Avr 2011 - 23:39, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Kusanagi
Scottish Jedi Sensei


Nombre de messages : 8823
Age : 39
Localisation : lost in the wired, something better than the matrix
Date d'inscription : 20/11/2008

MessageSujet: Re: Le cinéma italien    Dim 10 Avr 2011 - 23:30

serendipity a écrit:


J'ai aussi beaucoup aimé "Nos Meilleures Années" (dont j'ai malheureusement oublié le réalisateur mais cette fresque suivant 2 frères dans l'Italie des années 60 à 2000 est à la fois une bonne révision de l'histoire transalpine et une belle histoire familiale I love you ).
Marco Tullio Giordana ^^ Nos Meilleures années (La Meglio Gioventù) avait d'abord été fait pour le petit écran, ce qui explique le côté fresque et la durée du film. Mais c'est effectivement un très bon résumé de l'histoire de l'Italie ces 40 dernières années ^^
Revenir en haut Aller en bas
http://culture-et-confiture.forumactif.com/
serendipity
Aurora Borealis Chaser


Nombre de messages : 8061
Date d'inscription : 31/05/2007

MessageSujet: Re: Le cinéma italien    Dim 10 Avr 2011 - 23:34

Kusanagi a écrit:
Marco Tullio Giordana ^^ Nos Meilleures années (La Meglio Gioventù)

Grazie Very Happy, un film que je reverrai avec grand plaisir Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Kusanagi
Scottish Jedi Sensei


Nombre de messages : 8823
Age : 39
Localisation : lost in the wired, something better than the matrix
Date d'inscription : 20/11/2008

MessageSujet: Re: Le cinéma italien    Dim 10 Avr 2011 - 23:51

Mais de rien ^^
De Giordana, je conseille aussi I cento Passi (les cent pas), un film sur la mafia et la Sicile, et l'histoire vrai de Peppini Impastato, un jeune homme né dans une famille liée à la Mafia (voir carrément mafieuse) mais qui lutta contre la Pieuvre (avec Luigi Lo Cascio, que l'onretrouve aussi dans Nos Meilleures Années)Et puis, les bandes sons de Giordana sont très bien (on retrouve souvent The House of the Rising Sun... mais aussi toute la musique des années 60-70... Hendrix, Procol Harum, Janis Joplin ^^)
Revenir en haut Aller en bas
http://culture-et-confiture.forumactif.com/
esperluette
Magnolia-White Ampersand


Nombre de messages : 7519
Age : 25
Date d'inscription : 11/07/2009

MessageSujet: Re: Le cinéma italien    Mar 12 Avr 2011 - 10:13

Je suis contente de voir que ce topic vous intéresse ! cheers Je note pleins de titres dont vous parlez. Wink

Nos meilleures années a l'air très tentant en effet, je me rappelle que Vegas m'en avait parlé et qu'elle avait l'air assez enthousiaste. Very Happy

Par contre je n'ai pas pu assister à la séance de Les poings dans les poches mais bon ça avait l'air assez affreux donc ça vaut peut-être mieux. lol!
Revenir en haut Aller en bas
serendipity
Aurora Borealis Chaser


Nombre de messages : 8061
Date d'inscription : 31/05/2007

MessageSujet: Re: Le cinéma italien    Mar 12 Avr 2011 - 11:31

Ce topic est tellement sympa, Esperluette, qu'avec ton autorisation, je me disais que je pourrais lui ouvrir un topic cousin sur le cinéma allemand, qui en mériterait bien un Wink

Si le principe d'un topic fourre-tout ne pose pas de problème bien entendu Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
esperluette
Magnolia-White Ampersand


Nombre de messages : 7519
Age : 25
Date d'inscription : 11/07/2009

MessageSujet: Re: Le cinéma italien    Mar 12 Avr 2011 - 11:44

Super idée Serendipity, d'autant plus que je n'y connais rien du tout en cinéma allemand, ça serait l'occasion pour moi de découvrir ! sunny

Pas besoin de mon autorisation par contre Wink surtout que moi j'ai copié l'idée de Camille qui avait ouvert le topic sur l'âge d'or hollywoodien. Razz Il faudrait peut-être voir avec notre admin vénérée plutôt, personnellement j'aime bien ce type de topic, et puis je me dis qu'en créant un sujet par réalisateur on aurait pas beaucoup de succès...
Revenir en haut Aller en bas
serendipity
Aurora Borealis Chaser


Nombre de messages : 8061
Date d'inscription : 31/05/2007

MessageSujet: Re: Le cinéma italien    Mar 12 Avr 2011 - 12:03

J'attends quelques jours que Cat, Mimidd and co passent donner leur feu vert et je m'y colle Very Happy (et j'y pense, il ne faut pas que ce topic soit redondant avec le topic sur l'Allemagne qu'avait ouvert Cébès en début d'année scratch mais je ne pense pas qu'on y ait parlé cinéma scratch )

Désolée pour ce HS Embarassed

Et pour me rattraper, je vais parler de "Ciao Stefano", une comédie familiale sympa de Gianni Zanasi sortie en 2008 mettant en scène un presque quadragénaire qui revient chez ses parents :



Mon dernier film italien au cinéma a été "Vincere" de Marco Bellocchio (le fameux film qui raconte l'histoire de la première femme de Mussolini) et j'ai été assez déçue par ce film qui m'a un peu ennuyée. Quelqu'un l'a vu ici ?
Revenir en haut Aller en bas
Les yeux noirs
Romancière anglaise


Nombre de messages : 2794
Age : 40
Localisation : Résolument tournée vers la Terre bien installée sur mon quartier de Lune
Date d'inscription : 26/08/2009

MessageSujet: Re: Le cinéma italien    Mar 12 Avr 2011 - 12:24

Après tous ces "classiques" (dont la participation très lambtonienne de Fellini à l'adaptation des Histoires extraordinaires de Poe avec Roger Vadim et Louis Malle (je trouve que c'est un univers qui lui correspond assez bien d'ailleurs), le dernier film italien que j'ai vu n'est pas un grand film mais une fresque plutôt sympathique qui nous plonge bien dans la vie italienne : Le déjeuner du 15 août de Gianni Di Gregorio qui a obtenu en 2008 le prix du meilleur film au festival de Venise.

Citation :
Gianni, 50 ans et des poussières, vit avec sa maman dans un grand appartement au coeur de Rome, où il s'occupe de tout : cuisine, ménage et courses. Acculés par les dettes, l'ensemble de la copropriété menace de les expulser car ils n'ont pas payé leurs charges depuis plusieurs années.
Le syndic d'immeuble, Alfonso, propose alors à Gianni un marché insolite : garder sa mère pendant le week-end du 15 août, contre l'effacement de cette dette. Le jour dit, Gianni voit arriver non seulement la mère d'Alfonso, mais aussi sa tante...
Victime d'un malaise, Gianni appelle son ami médecin, qui lui demande à son tour un service...
Di Gregorio est un des scénaristes de l'excellent
Gomorra, de Matteo Garrone dont je suis étonnée que personne n'ait parlé (ou alors je l'a râté Embarassed )

Citation :
"On ne partage pas un empire d'une poignée de main, on le découpe au couteau." Cet empire, c'est Naples et la Campanie. Gomorrhe aux mains de la Camorra. Là-bas, une seule loi : la violence. Un seul langage : les armes. Un seul rêve : le pouvoir. Une seule ivresse : le sang.
Nous assistons à quelques jours de la vie des habitants de ce monde impitoyable. Sur fond de guerres de clans et de trafics en tous genres, Gomorra raconte les destins croisés de : Toto, Don Ciro et Maria, Franco et Roberto, Pasquale, Marco et Ciro. Cette fresque brutale et violente décrit avec une incroyable précision les cercles infernaux de la Camorra napolitaine pour mieux nous y entraîner.
Il y a plusiers années, j'avais apprécié Le facteur (Il postino) de 1994 qui raconte l'amitié inattendue entre Pablo Neruda et le facteur d'une île de Méditerranée où il s'est exilé (avec Philippe Noiret)
Et pour finir dans le "pas grand classique du tout" te sûrement pas grand film du tout, Juste un baiser sorti en 2002 qui aborde les doutes d'un trentenaire sur le point de devenir père. une vision pas très optimiste du couple mais qui m'avait bien plue.

Citation :
Carlo a trente ans. Sa compagne, la belle Giulia, est enceinte. Un sentiment étrange s'empare de lui. Entouré d'amis qui le mettent en garde contre les dangers d'une vie installée, il doute.
Pour la mère de Giulia, cette grossesse déclenche également une remise en cause. Son couple est vieillissant et le temps est aux regrets.
Dans la foulée, le jeune Adriano abandonne sa femme et son enfant, Alberto accumule les maîtresses et Paolo convainc tout le monde de fuir à l'autre bout de la Terre en camping-car. C'est alors que Carlo fait la rencontre de Francesca, une étudiante de 18 ans belle à perdre la tête...
...et ce topic aura été pour moi l'occasion de me rendre compte qu'une suite est sortie en 2010 Encore un baiser,

entre "Les petits mouchoirs" et "Mes meilleurs copains"
Revenir en haut Aller en bas
cat47
Master of Thornfield


Nombre de messages : 23541
Age : 59
Localisation : Entre Salève et Léman
Date d'inscription : 28/01/2006

MessageSujet: Re: Le cinéma italien    Mer 13 Avr 2011 - 22:23

serendipity a écrit:
J'attends quelques jours que Cat, Mimidd and co passent donner leur feu vert et je m'y colle Very Happy (et j'y pense, il ne faut pas que ce topic soit redondant avec le topic sur l'Allemagne qu'avait ouvert Cébès en début d'année scratch mais je ne pense pas qu'on y ait parlé cinéma scratch )
Un topic sur le cinéma allemand ne me pose aucun problème, tant que les personnes qui y postent tiennent compte de ce qui existe ailleurs. Nous n'avons pas parlé de cinéma dans le topic général sur créé par Cébès, donc ça me va. Wink

_________________
http://www.librarything.com/profile/catlamb
There are things so beautiful that they let you not mind that you will grow old and die.

Good angel of Prime Bright Loulou, lycanophila ma non seriosa
Revenir en haut Aller en bas
serendipity
Aurora Borealis Chaser


Nombre de messages : 8061
Date d'inscription : 31/05/2007

MessageSujet: Re: Le cinéma italien    Jeu 14 Avr 2011 - 12:15

OK merci Cat, je m'en occupe incessamment Very Happy

@ LYN : je n'ai pas vu "Le Déjeuner du 15 août" alors qu'il me tentait bien Wink
Problème de timing mais ton avis me donne envie de remédier à cet oubli.

J'avais vu "Juste un Baiser" en salles à sa sortie et je l'avais trouvé pas mal (je n'en garde cependant pas de vrais souvenirs). Entre-temps, j'ai lu une critique assez calamiteuse sur ce film lol!

Pour info, j'ai vu que "Le Caïman" de Nanni Moretti passe actuellement sur LCP / Public Sénat (il est rediffusé un soir de la semaine prochaine, pour celles qui sont intéressées, j'ai fait une petit recherche sur le site de la chaîne, voici les rediffusions en avril).

Revenir en haut Aller en bas
Les yeux noirs
Romancière anglaise


Nombre de messages : 2794
Age : 40
Localisation : Résolument tournée vers la Terre bien installée sur mon quartier de Lune
Date d'inscription : 26/08/2009

MessageSujet: Re: Le cinéma italien    Jeu 14 Avr 2011 - 13:01

serendipity a écrit:
J'avais vu "Juste un Baiser" en salles à sa sortie et je l'avais trouvé pas mal (je n'en garde cependant pas de vrais souvenirs). Entre-temps, j'ai lu une critique assez calamiteuse sur ce film lol!


J'ai lu aussi des critiques assez assassines sur ce film (et pire encore sur le second affraid )...mais c'est peut-être parce que je n'ai pas poussé le vice jusqu'à aller le voir au cinéma que je suis indulgente lol!
La critique de fond, j'avoue, je suis joyeusement passée à côté...ce film a fait écho en mon petit moi intérieur rendeer ...est-ce bon signe? Ca c'est une autre histoire!
Cependant je l'ai vu il y a maintenant moultes années et sa vision négative du couple-qui-ne-peut-pas-durer-toute-la-vie-parcequ'on-sait-bien-après-tout-que-le-prince-charmant-il-n'existe-pas-vraiment correspondait bien à ma vision du moment (qui a une fâcheuse tendance à perdurer cela dit! lol! )Je ne suis qu'une affreuse désabusée lol!
Revenir en haut Aller en bas
ekaterin64
Queen of Nanars


Nombre de messages : 16739
Age : 43
Localisation : Glancing through the Skies of Pern
Date d'inscription : 16/10/2006

MessageSujet: Re: Le cinéma italien    Jeu 14 Avr 2011 - 16:05

Pour éviter le HS, je m'auto-cite. Serendipity a dit qu'elle allait me faire changer d'avis


ekaterin64 a écrit:
Je ne suis pas intervenue dans le topic du cinéma italien, c'est parce que je me rend compte que je ne l'aime pas trop. Visconti, Fellini, Bellini, quelque que soient les films que j'ai pu voir je n'ai pas aimé à part la caverne de la rose d'or^^

A l'inverse bien que ne connaissant pas beaucoup de films allemands, j'accroche beaucoup plus. J'avais un a priori sur la langue, que je trouvais très dure. Pourtant maintenant que j'ai passé le cap du film, je la trouve trés agréable à l'oreille.
Je dis ça parce que je rends compte que les italiens ne doivent pas être suffisemment barré pour moi. Les italiens le sont un peu, mais dans le sans classique du terme, les allemands aiment un peu plus le fantastique. Et là je sens que je vais me faire lyncher par Kusa^^
Je t'attends lol!

_________________

Quand la tempête t'encercle, hisse la voile et suis les traces du Dieu Dragon. En avant, en avant ! Car qui
hésite perd, plutôt être mort qu'esclave de la peur Lady companion of the Most Noble Order of the Lycans
Devoted to Loulou "Obi Wan Sheen OBE I" In Life and Death
Revenir en haut Aller en bas
serendipity
Aurora Borealis Chaser


Nombre de messages : 8061
Date d'inscription : 31/05/2007

MessageSujet: Re: Le cinéma italien    Jeu 14 Avr 2011 - 16:20

ekaterin64 a écrit:
Serendipity a dit qu'elle allait me faire changer d'avis.
Je t'attends lol!

Oops, j'ai été un peu présomptueuse lol!

Disons que les Italiens peuvent être totalement barrés à mon sens (les films de Nanni Moretti dans lesquels il s'adresse au spectateur, certains films à sketches -faut que je trouve des exemples- ou les délires oniriques de Fellini dans "Amarcord", c'est gentiment barré non ?)

Mais si c'est au fantastique que tu pensais, alors oui, j'admets que tu ne trouveras pas ton compte dans le cinéma italien à ma connaissance Embarassed
Revenir en haut Aller en bas
ekaterin64
Queen of Nanars


Nombre de messages : 16739
Age : 43
Localisation : Glancing through the Skies of Pern
Date d'inscription : 16/10/2006

MessageSujet: Re: Le cinéma italien    Jeu 14 Avr 2011 - 16:42

serendipity a écrit:
les délires oniriques de Fellini dans "Amarcord", c'est gentiment barré non ?)

Mais si c'est au fantastique que tu pensais, alors oui, j'admets que tu ne trouveras pas ton compte dans le cinéma italien à ma connaissance Embarassed
J'ai un oncle qui est fan de Fellini, j'en ai vu quelques uns mais je n'arrive pas à rentrer dans son univers


Du délire il y en a, mais pas comme je les aime. Après il n'y a pas que ça bien sûr, c'est surtout une impression générale.

_________________

Quand la tempête t'encercle, hisse la voile et suis les traces du Dieu Dragon. En avant, en avant ! Car qui
hésite perd, plutôt être mort qu'esclave de la peur Lady companion of the Most Noble Order of the Lycans
Devoted to Loulou "Obi Wan Sheen OBE I" In Life and Death
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le cinéma italien    Aujourd'hui à 12:49

Revenir en haut Aller en bas
 
Le cinéma italien
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 4Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant
 Sujets similaires
-
» Cinéma italien
» Let Sleeping Corpses Lie (1974, Jorge Grau)
» Jo vous invite au Cinéma Paradiso
» Cinéma de genre italien sur M6
» Ipanema percolateur 1er groupe Italien

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Inn at Lambton :: And what do you do when you are not reading? :: Cinéma-
Sauter vers: