Une auberge pour les admirateurs de Jane Austen, et bien plus encore...
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

 Science fiction : La Saga Vorkosigan, Lois Mac Master Bujold

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... 13 ... 24  Suivant
AuteurMessage
Bexounet
The Admin's Worshipper
avatar

Nombre de messages : 1940
Age : 42
Localisation : Lyon, derrière un bouquin... ou un clavier
Date d'inscription : 21/09/2006

MessageSujet: Re: Science fiction : La Saga Vorkosigan, Lois Mac Master Bujold   Dim 22 Avr 2007 - 21:02

Pour rebondir sur ce qu'a dit Clinchamps, j'ai toujours penser que la SF et l'héroic-fantasy sont deux styles frères. De la même manière que la SF ce n'est pas vraiment de l'anticipation, l'heroic-fantasy n'est pas du roman historique (j'entend par SF, La SF classique, et non des romans - excellent d'ailleurs - comme ceux de Stephen Baxter, Titan ou Voyage, -romans qui traitent de voyages dans l'espace, dans un futur très proche, avec quelques changements dans notre histoire aerospatiale -).

Il est d'ailleurs à noter que comme Lois Mc Master Bujold, de nombreux auteur de SF s'adonne de temps en temps à la fantasy.
En parlant de ça, j'ai adoré le fléau de Chalion et le paladin des Ames.

Ah... le Castillar di Cazaril et la royina douairière Ista... Ah... Que j'aime ces deux personnages...

Bexounet

PS : L'assassin Royal a-t-il son Topic ? Il faut que je cherche et que j'aille y faire un post s'il existe, et que je le crée s'il n'existe pas.
Revenir en haut Aller en bas
clinchamps
Oshaberi Sensei
avatar

Nombre de messages : 50693
Age : 74
Localisation : Dans les bois du Fushimi Inari-taïsha
Date d'inscription : 09/01/2007

MessageSujet: Re: Science fiction : La Saga Vorkosigan, Lois Mac Master Bujold   Lun 23 Avr 2007 - 20:15

La SF et l'héroïc fantasy sont frères car de pure fiction.
Pour moi la SF comme l'indique son nom, a des racines scientifiques (machines à remonter le temps vaisseaux franchissant l'hyperespace, robots, univers parallèles quantiques etc) L'archétype c'est Star Wars, la Guerre des mondes, les Terminator etc, et là dessus se greffe le space opéra quand la dimmension atteint des univers et des galaxies (far far away ...)
Par contre l'héroïc fantasy se rattache au monde du merveilleux : fées, elfs, nains, géants, gobelin, et on y retrouve les racines des mythologies scandinaves, grecques, égyptiennes, etc. Bien sûr l'archétype c'est "le seigneur des anneaux" mais encore plus l"assassin royal" dont l'univers est très différents de l'humain, ce qui n'est pas le cas de Tolkien, celui-ci s'étant fortement appuyé sur ses études des langues et légendes anglosaxonnes.
Ensuite vient le fantastique, les histoires de sorciers, fanrômes, maisons hantées, ("la maison du diable" noir et blanc de R.Wise,un petit chef d'œuvre), et les vampires(somptueux Dracula se Coppola. etc.Là où ça szecorse, c'est quand cela s'interpénètre ("Dune" à la fois space opéra et héroïc fantasy). En tous cas j'adore chacun de ces domaines (à condition que le film soit bon!)Pardon pour la tartine, mais le sujet me passionne !
Revenir en haut Aller en bas
KittKat
Romancière anglaise
avatar

Nombre de messages : 1660
Age : 36
Localisation : In the Whoniverse
Date d'inscription : 02/04/2007

MessageSujet: Re: Science fiction : La Saga Vorkosigan, Lois Mac Master Bujold   Mer 25 Avr 2007 - 10:24

clinchamps a écrit:
Par contre l'héroïc fantasy se rattache au monde du merveilleux

Je vais juste un peu pinailler sur les termes (désolée, c'est juste qu'en tant que grande fan de fantasy, ca me tient a coeur Embarassed ).
En fait, on peut définir la fantasy comme un genre qui inclut dans son récit élément irrationnel, la plupart du temps un aspect mythique, souvent incarné par la magie (donc effectivement prolongement du genre littéraire merveilleux), mais l'héroic-fantasy n'en est qu'un sous-genre.

En effet, la fantasy se décline en plusieurs sous-genres :
- l'heroic-fantasy : un seul héros qui évolue généralement dans des royaumes en conflit
- la high-fantasy : l'action se déroule dans un monde entierement imaginaire (Le Seigneur des Anneaux de J.R.R.Tolkien, la Roue du Temps de R. Jordan, La Tapisserie de Fionavar de G.G. Kay)
- la low-fantasy : le monde imaginaire communique avec le mode normal (Harry Potter)
- la dark-fantasy : elle inclut des éléments d'horreur et le mal prend généralement le dessus sur le bien (LeCycle de la Compagnie Noire de G. Cook)
- la romantic-fantasy : marquée par une forte présence féminine (M.Z. Bradley)
et quelques autres encore.

Il y a également ce qu'on appelle la light-fantasy ou fantasy burlesque (mais je n'aime pas trop ces termes), genre humoristico-comique. Le meilleur représentant en est certainement Terry Pratchett, et si j'en ai le courage, je vous pondrai un jour un petit post sur ses Annales du Disques mondes dont je suis une fervente lectrice !

Voili voila, désolée pour la longueur Neutral
Revenir en haut Aller en bas
Bexounet
The Admin's Worshipper
avatar

Nombre de messages : 1940
Age : 42
Localisation : Lyon, derrière un bouquin... ou un clavier
Date d'inscription : 21/09/2006

MessageSujet: Re: Science fiction : La Saga Vorkosigan, Lois Mac Master Bujold   Mer 25 Avr 2007 - 12:57

KittKat,

Ici, tu n'as pas à t'excuser pour la longueur de tes posts car on les apprécie (en plus le record à battre est celui de Mimidd qui est arrivé à exploser la limite maximum d'un post en nous faisant une superbe anaylse...).

En outre, on est bien tous là pour pinailler un peu, non ??? tongue

En tout cas, je te remercie d'avoir expliquer les différences entre les sous-genre de la fantasy... Je n'en aurais pas été capable.

Bexounet
Revenir en haut Aller en bas
cat47
Master of Thornfield
avatar

Nombre de messages : 23548
Age : 60
Localisation : Entre Salève et Léman
Date d'inscription : 28/01/2006

MessageSujet: Re: Science fiction : La Saga Vorkosigan, Lois Mac Master Bujold   Mer 25 Avr 2007 - 14:35

Moi qui n'y connais rien, je suis votre discussion avec intérêt.

clinchamps a écrit:
Je pense quand même que toute l'énumération d'Altarion c'est plutôt de l'heroïc fantesy plutôt que de la science fiction. On peut y ajouter Robin Hobb, "l'assasin royal".
Mais la SF, c'est plutôt "Dune", Fondation et empire" les livres de Philip K Dick, Ray bradbury, etc)

Pour en revenir au post d'Altarion (je prends sa défense comme une bonne mère-poule Laughing , puisqu'il ne vient pas lui-même argumenter), je ne pense pas qu'il aie assimilé ses exemples à de la science-fiction. Je crois qu'il a plutôt voulu dire que dans la saga Vorkosigan, il apprécie de découvrir un nouvel univers, entièrement sorti de l'imagination de l'auteur et où l'on s'attache aux personnages, comme ceux qui existent dans les livres qu'il a cités.

_________________
http://www.librarything.com/profile/catlamb
There are things so beautiful that they let you not mind that you will grow old and die.

Good angel of Prime Bright Loulou, lycanophila ma non seriosa


Dernière édition par cat47 le Sam 1 Mar 2008 - 17:14, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
clinchamps
Oshaberi Sensei
avatar

Nombre de messages : 50693
Age : 74
Localisation : Dans les bois du Fushimi Inari-taïsha
Date d'inscription : 09/01/2007

MessageSujet: Re: Science fiction : La Saga Vorkosigan, Lois Mac Master Bujold   Mer 25 Avr 2007 - 22:58

[quote="KittKat"]
Citation :
- la low-fantasy : le monde imaginaire communique avec le mode normal (Harry Potter)
- la dark-fantasy : elle inclut des éléments d'horreur et le mal prend généralement le dessus sur le bien (LeCycle de la Compagnie Noire de G. Cook)

Merci de tous ces détails que j'ignorais, je me rends comte que ces deux catégories serait ce que moi j'appelle le fantastique: vampire, sorcier, magie où effectivement le monde imaginaire se mêle au monde réelle. passionnant ! Mais de tous ceux que tu cite, je n'en connais pas la moitié ! comme ce sont souvent des sagas, je me demande s'il me reste assez de vie lol!
Revenir en haut Aller en bas
Natacha Rostov
Hungry Bookwolf
avatar

Nombre de messages : 3011
Age : 38
Localisation : Au fond des bois
Date d'inscription : 14/02/2006

MessageSujet: Re: Science fiction : La Saga Vorkosigan, Lois Mac Master Bujold   Mer 25 Avr 2007 - 23:01

Vraiment très intéressants ces classements du style fantasy! Je ne pensais pas que cet univers littéraire était aussi vaste.

Bexounet a écrit:
Citation :
PS : L'assassin Royal a-t-il son Topic ? Il faut que je cherche et que j'aille y faire un post s'il existe, et que je le crée s'il n'existe pas.

Bexounet, à ma connaissance, ce topic n'existe pas. ça fait longtemps que j'y pense...c'est une excellente idée!!! Je suis une inconditionnelle de l'Assassin royal et de Robin Hobb.
Revenir en haut Aller en bas
KittKat
Romancière anglaise
avatar

Nombre de messages : 1660
Age : 36
Localisation : In the Whoniverse
Date d'inscription : 02/04/2007

MessageSujet: Re: Science fiction : La Saga Vorkosigan, Lois Mac Master Bujold   Jeu 26 Avr 2007 - 10:10

Natacha a écrit:
Je suis une inconditionnelle de l'Assassin royal et de Robin Hobb.



Natacha amie de moi !
Revenir en haut Aller en bas
clinchamps
Oshaberi Sensei
avatar

Nombre de messages : 50693
Age : 74
Localisation : Dans les bois du Fushimi Inari-taïsha
Date d'inscription : 09/01/2007

MessageSujet: Re: Science fiction : La Saga Vorkosigan, Lois Mac Master Bujold   Ven 27 Avr 2007 - 11:07

J'ai découvert par hasard cette saga extrêmement originale dans une critique élogieuse de télérama. J'aimerais un topic qui pourrait me donner l'ordre exact de lecture, car je sais que l'histoire de la vivenef s'inclut dans celle de Fitz, et je voudrais lire dans l'ordre ! lol!
Revenir en haut Aller en bas
cat47
Master of Thornfield
avatar

Nombre de messages : 23548
Age : 60
Localisation : Entre Salève et Léman
Date d'inscription : 28/01/2006

MessageSujet: Re: Science fiction : La Saga Vorkosigan, Lois Mac Master Bujold   Sam 28 Avr 2007 - 0:01

Bexounet, tu peux tout à fait créer un sujet sur L'assasin royal, il n'en existe pas dans cette auberge, même si la sage a déjà été évoquée une fois ou l'autre au détour d'un topic (entre autres par Helis, qui est fan également et qui viendra peut-être poster, on ne sait jamais ).

_________________
http://www.librarything.com/profile/catlamb
There are things so beautiful that they let you not mind that you will grow old and die.

Good angel of Prime Bright Loulou, lycanophila ma non seriosa
Revenir en haut Aller en bas
ekaterin64
Queen of Nanars
avatar

Nombre de messages : 17275
Age : 44
Localisation : Glancing through the Skies of Pern
Date d'inscription : 16/10/2006

MessageSujet: Re: Science fiction : La Saga Vorkosigan, Lois Mac Master Bujold   Dim 29 Avr 2007 - 12:25

Pour me soulager la tête après les dures journées qui viennent de passer, j’ai décidé de me replonger dans les recherches autour des royaumes de l’imaginaire. Alors à mon tour de rajouter de l’eau au moulin. On distingue donc 4 grandes familles : l’horreur, le fantastique, la science fiction et la fantasy.

L'HORREUR
Il s’inscrit comme son nom l’indique dans le registre de la peur, la crainte, l'angoisse, la terreur, l’épouvante, le gore, la violence etc. A l’origine, on assimilait l’horreur avec le fantastique. Ce genre est né au XVIIIème siècle avec les romans gothiques et s’est surtout développé en Angleterre. On ne présente plus dans cette auberge une de ses figures phares qui était à l’époque Ann Radcliffe. De nos jours, l’horreur moderne que l’on trouve par exemple dans les romans de Stephen King, est lié aux violences sociales et psychiques. On peut aussi citer d’autres auteurs comme Dean Ray Koontz ou Clive Barker.

LE FANTASTIQUE
Il crée une illusion, un phénomène inexplicable dans le monde réel. Son univers est donc très vaste. C’est le genre de l’incertitude, de l’ambiguïté. Certains chercheurs font remonter son origine aux récits mythologiques. Mais elle deviendra vraiment un genre littéraire au XIXème siècle avec Mary Shelley (Frankenstein) et Edgar Poe. A la différence de la fantasy, ses récits relèvent plutôt du fantasme de ses personnages qui naviguent entre le doute et la folie. Les thèmes récurrents du fantastique sont les vampires, les loups-garous, l’exorcisme et la possession, l’homme invisible, les fantômes et les pouvoirs extrasensoriels (comme la télékinésie ou la télépathie)…

LA SCIENCE FICTION
Le terme est attribué en 1929, à Hugo Gernsback le fondateur de la première revue de SF américaine. "Romans mettant en scène des événements réels ou imaginaires, mais explicables par des lois scientifiques reconnues ou hypothétiques". Aujourd’hui la science fiction est un genre littéraire qui est devenue trop vaste, c’est ainsi qu’il se décline maintenant en de nombreux sous-genres

1er sous-genre l’Anticipation
Autrefois le terme désignait les romans de science fiction mais aujourd’hui il est dépassé. L’anticipation projette le lecteur dans un futur proche. L’anticipation est crédible puisqu’il puise dans des éléments de notre propre réalité et de notre vie quotidienne. Les auteurs sont des visionnaires. Citons Bajavel, Jules Verne ou Aldous Huxley

2ème sous-genre le Space Opera
Un de mes genres préférés. Nom donné de façon péjorative puisqu’il est tiré des soaps opéra. Les récits de space opéra racontent des aventures souvent teinté de fantasy mais qui comprennent aussi de l'action, des découvertes et de l'exploration galactiques. On y trouve un immense décor comme des galaxies soumises à des régimes impériaux ou dictatoriaux, des énormes flottes de vaisseaux spatiaux et une multitude d'extraterrestres ou de robots. Les space opéra se composent souvent de vastes sagas populaires. Citons Lois McMaster Bujold avec sa saga Vorkosigan, Frank Herbert avec Dune, mais aussi Leigh Brackett, C. J. Cherryh, Jack Vance, Edmond Hamilton et bien d’autre. C’est surtout le cinéma et la télévision qui ont donnée ses lettres de noblesse au space opera (Star Wars, Star trek, Galactiqua)

3ème sous-genre la hard science
Les histoires désignent une science-fiction crédible à forte plausibilité scientifique s'appuyant sur des technologies ou des inventions décrite avec une certaine rigueur. Les théories présentées dans ces récits sont basées sur les connaissances scientifiques de l'époque. La plupart des auteurs sont aussi des scientifiques spécialisés dans l’astrophysique ou l’astronomie, la biochimie, la physique ou les mathématiques. Comme exemple nous Isaac Asimov avec son cycle sur les Robots et Arthur C. Clarke avec 2001 l’Odyssée de l’espace

4ème sous-genre l’Uchronie
Un autre genre que j’apprécie tout particulièrement. Le terme "Uchronie" est composé du grec "U" et "Chronos" signifiant respectivement "non" et "temps" et pouvant se traduire par "un temps qui n'existe pas". Ce terme fut inventé par Charles Renouvier en 1857 qui le présente comme une "utopie dans l'Histoire" ou une "histoire apocryphe". L'uchronie qui est aussi appelée histoire alternative, désigne un récit où l'Histoire a été réécrite à partir d'un fait plus ou moins historique. On distingue deux sortes d'uchronie. L'uchronie "pure" où le monde où se déroule le récit a ses propres fondements historiques et diverge de celui du lecteur à partir d'une altération plus ou moins éloignée dans le passé, nommée événement fondateur. L'uchronie "impure" dans laquelle la modification du passé est introduite par des voyageurs temporels (thème de la Patrouille du temps de Poul anderson).

5ème sous-genre le Cyberpunk
Terme assez récent qui est apparu dans les années 80. Il est la fusion de deux termes "cyber" pour cybernétique et "punk" qui renvoie à la contre-culture. C’est une forme d’anticipation puisqu’elle décrit une société dans un avenir proche régie par la technologie, où les libertés individuelles seraient abolies. C’est une dégradation de la société en général. Le monde est ultra-technologique avec une informatisation à outrance. Les héros peuvent à tout moment surfer dans les mondes virtuels de la cybernétique, par le biais de drogues ou de nanotechnologie. Dans ce contexte des pirates informatiques ou hacker se battent contre le totalitarisme technocratique de cette société (William Gibson, Philip K. Dick, Michel Jeury)

6ème genre le steampunk
Cousin de l’uchronie et de l’anticipation, le steampunk a pour cadre l’Angleterre victorienne et plus particulièrement Londres où se dessinent les prémisses de la société industrielle. Mais dans ce cas là on ne s’embarrasse pas de véracité scientifique. L’inspiration est aussi gothique, il réutilise des personnages fictifs (Sherlock Holmes, Dracula, Jack l’Eventreur etc), avec parfois des pointes de fantastique

7ème genre les voyages imaginaires
Genre né au XIXème siècle, proche lui aussi du fantastique. Les récits racontent les aventures d’explorations qui découvrent sur la terre elle-même des mondes parallèles et fantastiques (Jules Verne et H. G. Wells)
Revenir en haut Aller en bas
ekaterin64
Queen of Nanars
avatar

Nombre de messages : 17275
Age : 44
Localisation : Glancing through the Skies of Pern
Date d'inscription : 16/10/2006

MessageSujet: Re: Science fiction : La Saga Vorkosigan, Lois Mac Master Bujold   Dim 29 Avr 2007 - 12:25

LA FANTASY
KittKat tu m’as prise de vitesse, j’étais en train de faire des recherches justement sur les différents genres de science fiction et de fantasy. Je mets quand même le résultat de mes recherches tout en essayant de ne pas faire doublons avec les tiennes. La "Fantasy" est un genre littéraire à mi-chemin entre le Fantastique et la Science-Fiction. C'est un mélange de légendes, de mythes et de contes où tout est permis. Elle contient des éléments magiques, fabuleux ou surréalistes. Elle n’a besoin d’aucun élément le liant à notre monde et peut lâcher prise à son imagination.
KittKat a écrit:

En fait, on peut définir la fantasy comme un genre qui inclut dans son récit élément irrationnel, la plupart du temps un aspect mythique, souvent incarné par la magie (donc effectivement prolongement du genre littéraire merveilleux), mais l'héroic-fantasy n'en est qu'un sous-genre.


KittKat a écrit:

En effet, la fantasy se décline en plusieurs sous-genres :
- l'heroic-fantasy : un seul héros qui évolue généralement dans des royaumes en conflit.
L’heroic fantasy puise ses sources dans les folklores celtique et nordique, mélangeant aussi la mythologie, les contes de fée, les épopées chevaleresques. Dans ce cadre médiéval, la magie existe, de même que les créatures surnaturelles et les divinités y interviennent fréquemment. Les personnages principaux (dont on connaît la généalogie) sont souvent des guerriers avides de combats. L'histoire se présente souvent comme étant une saga en plusieurs volumes avec un monde inventé et cartographié. Les forces du mal sont sans cesse opposées aux forces du bien, et souvent par l'intermédiaire de forces occultes, on assiste à des combats titanesques et spectaculaires. L'Heroic Fantasy puise aussi ses sources dans l'époque du Roi Arthur, des chevaliers de la Table Ronde et de la quête du Graal. Le plus souvent c'est l’histoire d’un farouche guerrier solitaire doté d'une grande force physique qui vit en louant les services de son épée. La magie est rare et souvent synonyme de maléfice. Le héros ne peut compter que sur ses qualités propres, son courage, son intelligence pour battre des adversaires aux pouvoirs magiques dangereux. Souvent marqué par un passé douloureux, en proie à de violentes émotions, il est incapable de tirer profit de ses exploits et son besoin inassouvi de quête le renvoie sur les routes. Il ne peut compter que sur ses qualités humaines (le courage, l'intelligence, la compassion). Les 2 archétypes du genre sont Conan le Barbare (Robert E. Howard) un guerrier musculeux, matérialiste et volontaire et Elric le Nécromancien, albinos et chétif qui tire son pouvoir de son épée (Michael Moorcok).

KittKat a écrit:

- la high-fantasy : l'action se déroule dans un monde entièrement imaginaire (Le Seigneur des Anneaux de J.R.R.Tolkien, la Roue du Temps de R. Jordan, La Tapisserie de Fionavar de G.G. Kay).

Genre majeur de la fantasy, la High Fantasy se caractérise par des aventures se déroulant dans un monde sans âge, un pays de magie où vivent des créatures magiques et des peuples humanoïdes très divers (elfes, nains, hobbits, gobelins, orques, géants, farfadets…) qui vivnet en harmonie avec la nature qui les entoure. Dans un monde sans âge, une grande partie de ces peuples vivent en paix et en harmonie avec la nature qui les entoure et utilisent parcimonieusement les énergies douces et leur magie blanche. Ce genre affectionne les longs cycles qui permettent de dépeindre, avec minutie, des mondes à l'aide de cartes voire au besoin d'arbres généalogiques. Une prophétie sert assez souvent de mécanisme narratif. Le récit à recours à un grand nombre de personnages et d'intrigues secondaires. Le héros appartient à une communauté dont il devient le champion, soit en menant une quête initiatique, soit en conduisant une guerre contre les forces de la magie noire, soit en restaurant l'ordre du monde. Les aventures sont manichéennes, le thème principal de la High Fantasy reste la lutte du Bien contre le Mal. Contrairement à l'Heroic Fantasy qui se concentre sur les scènes de combat, la High Fantasy établie une atmosphère plus féerique. Le combat contre le mal prend la forme de la quête initiatique du personnage principal et l'histoire se place le plus souvent au niveau des dynasties régnantes. Si Tolkien est bien la référence du genre, citons aussi les univers de Katherine kurtz (Les Derynis), Ursula Le Guin (Earthsea), Margaret Weis & Tracy Hickman (Les portes de la mort) et Jean-Louis Fetjaine (La trilogie des elfes).

KittKat a écrit:

- la low-fantasy : le monde imaginaire communique avec le mode normal (Harry Potter).


KittKat a écrit:

- la dark-fantasy : elle inclut des éléments d'horreur et le mal prend généralement le dessus sur le bien (Le Cycle de la Compagnie Noire de G. Cook).
Fantasy pessimiste, mondes de ténèbres. Genre à la limite du fantastique et de l'horreur. Elle inclut des dieux ou les monstres abominables et met en scène la découverte de l'étrange sur fond de démence et d'ambiance cauchemardesque. Elle joue sur nos peurs, nos phobies, tout ce qui, intérieurement, nous terrifie. Le thème le plus souvent exploité par les auteurs du genre est celui de la damnation et de l'antihéros. Les héros sont faibles, fatigués. Ils ne peuvent gagner et se trouvent, le plus souvent, dépassé par les événements. Les récits de Dark Fantasy se déroulent dans des univers parallèles. L’un des fondateurs de la Dark fantasy est H. P. Lovecraft (Le Mythe de Chtulu)


KittKat a écrit:

- la romantic-fantasy : marquée par une forte présence féminine (M.Z. Bradley)
et quelques autres encore.
Principalement écrite par des femmes avec un discours qui fut assez longtemps féministe. Il fut créé à l’époque des mouvements de libération de la femme. Quand les auteurs de Science Fiction étaient surtout des hommes. Dans ces récits, les femmes ne subissent pas le joug des hommes, et sont le plus souvent guerrières, magiciennes, sans pour autant occulter la passion et les sentiments. Le Romantic Fantasy est en quelque sorte le pendant féminin de l’Heroic Fantasy. Elles ont abordé des thèmes nouveaux pour la Fantasy notamment l’homosexualité (très présente dans la Romance Ténébreuse de Marion Zimmer Bradley). A côté de cette figure de proue on a aussi Jennifer Roberson (Chroniques des Cheysulis) et Mercedes Lackey (Les Hérauts de Valdemar).


KittKat a écrit:

Il y a également ce qu'on appelle la light-fantasy ou fantasy burlesque (mais je n'aime pas trop ces termes), genre humoristico-comique. Le meilleur représentant en est certainement Terry Pratchett, et si j'en ai le courage, je vous pondrai un jour un petit post sur ses Annales du Disques mondes dont je suis une fervente lectrice !
Souvent jugé pour les enfants ou les adolescents. D'un ton léger, elle raconte des histoires où les héros ne sont pas des Valeureux-Guérriers-Luttant-Contre-Le-Mal-Absolu et dont les pouvoirs magiques sont plus amusants qu'impressionnants. Elle nous enchante par son apparente simplicité et ne se prend pas au sérieux. Elle manie les clichés de la Fantasy traditionnelle pour verser dans l'humour qu'il soit critique ou parodique. Les héros sont enfantins et vivent des aventures dans des univers fantastiques où la magie est plus amusante qu’effrayante. Terry Pratchett avec Neil Gaiman est un auteur dont j’apprécie l’univers décalé. Ils ont écrit ensemble De Bons présages. Si tu ne l’as pas lu, je te le recommande Kittkat, voici le résumé qu’en donne Wikipedia : Il raconte de manière humoristique, à la Monty Python, l'arrivée de la fin du monde à la fin de l'année 1999. Démons et créatures angéliques se disputent dans cet ouvrage où l'Antéchrist est un enfant qui est malencontreusement échangé avec un autre à l'hôpital. Ce roman peut ainsi être considéré comme une parodie du scénario du film La Malédiction

l’Urban Fantasy
Relativement peu traduit en France, proche du fantastique, qui rassemble des œuvres intégrant des éléments du merveilleux propres à la fantasy (la magie, les fées, le folklore) dans notre environnement moderne que sont les grandes villes ou les zones industrielles contemporaines. Quand l'homme est entré dans les temps modernes, il a rejeté le merveilleux le réduisant progressivement aux seuls mythes et légendes, le transformant en folklore. Le merveilleux a cependant survécu à la limite de notre monde rationnel souvent sous celui-ci comme dans le métro ou les égouts constituant un monde "souterrain". Le héros franchit la frontière qui sépare les deux mondes soit volontairement soit parce que des créatures extraordinaires surgissent et bousculent son quotidien. La Fantasy Urbaine est un glissement insidieux vers le merveilleux grâce à l'intrusion dans le réel d'éléments surnaturels issus des mythes. C’est la victoire du monde ancien contre le monde moderne, de la tradition contre l’industrie, de la ville contre la nature. Citons comme exemple le Cycle d’Ambre de Roger Zelazny et Neverwhere de Neil Gaiman.

la Science Fantasy
Sous-genre difficile où la science et la magie s'entremêlent. Souvent les romans de Science Fantasy forment des cycles complets à mi-chemin de la Science-Fiction et de la Fantasy, décrivant des univers pseudo-rationnelles ne contenant que peu ou pas de magie, de dieux, de démons, ou de créatures surnaturelles. Les histoires se déroulent sur des planètes lointaines dans un monde où les lois naturelles sont différentes de la Terre permettant à la technologie de côtoyer le merveilleux (Star Wars). On y rencontre la plupart du temps des cycles planétaires mettant en scène des migrants humains débarqués sur une planète puis étant retournés à une époque médiévale offrant un espace commun entre la science la plus cartésienne et la magie la plus mystérieuse. Cependant cette magie a souvent une explication rationnelle (les pouvoirs psy des héros s'expliquent par une mutation, les baguettes magiques sont remplacées par les ordinateurs et les animaux étranges ou les plantes insolites sont les résultats d'expérimentations génétiques). Les univers de Jack Vance, Anne McCaffrey (La Balade de Pern) ou Joan D. Vinge (La Reine des Neiges) sont très représentatifs.

l’Animal Fantasy
Issu de l'univers des contes de fées (Grimm, Perrault et d'Andersen), peuplé d'animaux anthropomorphes issus de différentes espèces, qui pensent et qui parlent, se comportent comme des êtres humains et qui ont les mêmes défauts et les mêmes qualités que ces derniers. Messager accompagnant le héros dans ses épreuves, monstre que le héros doit vaincre. Possédant souvent l'usage de la parole ou la capacité de raisonner, les animaux font partie intégrante de l'action du récit. La métamorphose du héros en animal est un motif récurrent du conte de fées. Pour les héros bienveillants, cette transformation constitue l'épreuve et n'est que temporaire. La métamorphose peut en revanche devenir irréversible lorsqu'il s'agit de punir un méchant, dégradations d'autant plus douloureuses qu'il conserve généralement esprit et intelligence. Ces caractéristiques se retrouvent dans le Livre de la Jungle de Rudyard Kipling, Alice au pays des merveilles et le Monde de Narnia de Lewis Caroll ou Le Magicien d’Oz de Lyman Frank baum

Bexounet a écrit:

Ah... le Castillar di Cazaril et la royina douairière Ista... Ah... Que j'aime ces deux personnages...
PS : L'assassin Royal a-t-il son Topic ? Il faut que je cherche et que j'aille y faire un post s'il existe, et que je le crée s'il n'existe pas.
Bien que complètement différent de l’univers de la saga Vorkosigan, j’adore tout autant ce nouveau monde de LMB. J’ai dévoré le 2 1er, le 3ème il attend sagement sur ma PAL que je m’occupe de lui.
En ce qui concerne L’assassin Royal, tout le monde dit que c’est génial. Mais comme on en ait au 10ème tome je crois, j’ai honte de dire que c’est la seule chose qui m’arrête. J’ai du mal à commencer en cours de route des sagas aussi longues. J’attends avec impatience vos commentaires pour me faire changer d’avis.

http://jeunet.univ-lille3.fr/jpro/colloque/col4/briois.htm
http://jeunet.univ-lille3.fr/themes/litteratu/hf03/analyse.htm
http://www.abc-toulouse.net/dossiers/dossiers_print.php?ID=4
http://www.yannminh.com/french/TxtArguments110.html
Revenir en haut Aller en bas
KittKat
Romancière anglaise
avatar

Nombre de messages : 1660
Age : 36
Localisation : In the Whoniverse
Date d'inscription : 02/04/2007

MessageSujet: Re: Science fiction : La Saga Vorkosigan, Lois Mac Master Bujold   Lun 30 Avr 2007 - 9:28

ekaterin64 a écrit:
KittKat tu m’as prise de vitesse, j’étais en train de faire des recherches justement sur les différents genres de science fiction et de fantasy. Je mets quand même le résultat de mes recherches tout en essayant de ne pas faire doublons avec les tiennes

Oh bin il n'y a pas trop de risque hun, j'ai surtout fait un petit survol du genre sans vraiment chercher a développer !


ekaterin64 a écrit:
Terry Pratchett avec Neil Gaiman est un auteur dont j’apprécie l’univers décalé. Ils ont écrit ensemble De Bons présages. Si tu ne l’as pas lu, je te le recommande KittKat

Vi vi, je l'ai lu ! Je suis une fan inconditionnelle de Rampa d'ailleurs (et de Pratchett en général) et je reve d'une future adaptation cinéma avec Johnny Depp dans ce role



En tout cas merci beaucoup Ekaterine pour cet article si complet et fort intéressant !
Revenir en haut Aller en bas
ekaterin64
Queen of Nanars
avatar

Nombre de messages : 17275
Age : 44
Localisation : Glancing through the Skies of Pern
Date d'inscription : 16/10/2006

MessageSujet: Re: Science fiction : La Saga Vorkosigan, Lois Mac Master Bujold   Lun 30 Avr 2007 - 15:54

KittKat a écrit:

Vi vi, je l'ai lu ! Je suis une fan inconditionnelle de Rampa d'ailleurs (et de Pratchett en général) et je reve d'une future adaptation cinéma avec Johnny Depp dans ce role
Il était question un temps que le grand maître Terry Gillian l'adapte. Affaire à suivre, surtout que quand on cite Gillian, Johnny Deep n'est jamais très loin
Revenir en haut Aller en bas
clinchamps
Oshaberi Sensei
avatar

Nombre de messages : 50693
Age : 74
Localisation : Dans les bois du Fushimi Inari-taïsha
Date d'inscription : 09/01/2007

MessageSujet: Re: Science fiction : La Saga Vorkosigan, Lois Mac Master Bujold   Dim 6 Mai 2007 - 18:05

je n'ai qu'un mot à dire : WWOOOUUUUAAAAHHHH!!!!!!!!

J'ai peut-être lu trop vite, je n'ai pas vu mon cher Dan Simmons et son cycle d'Hypérion !! scratch
Revenir en haut Aller en bas
ekaterin64
Queen of Nanars
avatar

Nombre de messages : 17275
Age : 44
Localisation : Glancing through the Skies of Pern
Date d'inscription : 16/10/2006

MessageSujet: Re: Science fiction : La Saga Vorkosigan, Lois Mac Master Bujold   Dim 6 Mai 2007 - 18:59

clinchamps a écrit:

J'ai peut-être lu trop vite, je n'ai pas vu mon cher Dan Simmons et son cycle d'Hypérion !! scratch

mea culpa Clinchamps, voilà pour me faire pardonner

"Rarement, un ouvrage de SF consacré à la description d'un vaste empire galactique, n'a atteint de telles dimensions épiques, tragiques, nostalgiques, poétiques. Certains n'hésitent même pas à comparer l'oeuvre de Dan Simmons avec celle de Dante.

D. Simmons parvient à transcender les genres de la science-fiction, son ouvrage relève tout à la fois du space opéra, du cyberpunk, de l'héroïc fantasy, de la fable métaphysique et même du fantastique, sans pourtant donner l'impression d'être en présence d'un pachtwork de styles et d'influences. Au contraire, il parvient à unir le tout pour créer un univers plus que convaincant même s’il ne faut d'ailleurs pas s'attendre ici à découvrir quelque chose de neuf en matière de SF. C'est ainsi, par exemple, que l'histoire du soldat fait penser à certains moments à La Guerre Eternelle de Joe Haldeman, le récit de la détective nous plonge dans un univers cyberpunk à la William Gibsons (dont D. Simmons rend d'ailleurs hommage à un détour du récit).

Le talent de D. Simmons réside surtout dans le fait qu'il est parvenu à synthétiser de manière spectaculaire tous les genres de la SF, pour les mettre au service de son histoire, une histoire emplie de bruits et de fureurs, de drames, de passions, de merveilleux et aussi d'horreurs. A travers ce que nous compte les pèlerins, c'est simplement l'éternelle comédie humaine qui ne cesse de se jouer. Simmons a suffisamment de talent (ainsi d'ailleurs que son traducteur pour la traduction française) pour changer de style d'écriture à chaque récit des pèlerins, afin que ce dernier corresponde véritablement à chaque personnalité en présence."


Extrait d'une critique de Jeremy BLAMPAIN
Revenir en haut Aller en bas
clinchamps
Oshaberi Sensei
avatar

Nombre de messages : 50693
Age : 74
Localisation : Dans les bois du Fushimi Inari-taïsha
Date d'inscription : 09/01/2007

MessageSujet: Re: Science fiction : La Saga Vorkosigan, Lois Mac Master Bujold   Sam 12 Mai 2007 - 20:36

c'est exactement ce que j'aurais voulu avoir le talent de dire !!! Lisez ce bouquin, c'est un chef d'œuvre
Revenir en haut Aller en bas
Laure
Ready for a strike!
avatar

Nombre de messages : 1327
Localisation : Perdue dans la lande
Date d'inscription : 04/02/2006

MessageSujet: Re: Science fiction : La Saga Vorkosigan, Lois Mac Master Bujold   Sam 7 Juil 2007 - 17:46

Le lobbying de ce sujet marche très bien sur moi cyclops ... Sur ordre impérieux d'ekaterin (ça m'étonne pas que ce petit autoritaire de Vorkosigan te plaise! lol! ), je viens ici vous dire que j'ai commencé Cordelia Vorkosigan. Je n'en suis qu'au début mais ça me plait bien! Je n'en dis pas plus, il faut que j'avance un peu avant de livrer mes impressions...
(je tiens juste à dire que c'est la 1ère fois que je lis de la SF!)
Revenir en haut Aller en bas
ekaterin64
Queen of Nanars
avatar

Nombre de messages : 17275
Age : 44
Localisation : Glancing through the Skies of Pern
Date d'inscription : 16/10/2006

MessageSujet: Re: Science fiction : La Saga Vorkosigan, Lois Mac Master Bujold   Sam 7 Juil 2007 - 17:55

Et encore Laure tu n'en ais qu'au père, lorsque tu connaîtras le fils tu rendras complètement les armes lol!
Et pour un 1er choix, tu ne pouvais pas mieux tomber tongue

[Mode hors sujet]Mission presque accomplie pour l'épisode 2, tu vois quand je décide de me mettre au boulot, ça ne traîne pas. D'ici ce soir ou demain, tu auras une bonnesurprise sur ton mail[/Mode hors sujet]

_________________

Quand la tempête t'encercle, hisse la voile et suis les traces du Dieu Dragon. En avant, en avant ! Car qui
hésite perd, plutôt être mort qu'esclave de la peur Lady companion of the Most Noble Order of the Lycans
Devoted to Loulou "Obi Wan Sheen OBE I" In Life and Death
Revenir en haut Aller en bas
Laure
Ready for a strike!
avatar

Nombre de messages : 1327
Localisation : Perdue dans la lande
Date d'inscription : 04/02/2006

MessageSujet: Re: Science fiction : La Saga Vorkosigan, Lois Mac Master Bujold   Sam 7 Juil 2007 - 21:26

J'ai commencé par ce tome, comme tu l'as dit... et puis aussi parce que c'est le seul que j'ai trouvé à la bibli (avec Cetaganda et Miles Vorkosigan, si j'accroche -et c'est bien parti pour- , je vais être vite en manque!).
affraid Le fils mieux que le père! affraid Je vois ça d'ici! lol!
[super, tu avances vite! ça tombe bien, je pourrais donner l'épisode à Muezza, elle résoudra mon problème de .sup! Mais ne te réjouis pas trop, y a la suite! Laughing ]
Revenir en haut Aller en bas
Bexounet
The Admin's Worshipper
avatar

Nombre de messages : 1940
Age : 42
Localisation : Lyon, derrière un bouquin... ou un clavier
Date d'inscription : 21/09/2006

MessageSujet: Re: Science fiction : La Saga Vorkosigan, Lois Mac Master Bujold   Dim 8 Juil 2007 - 0:35

Je suis très content, Laure, que le début de la saga te plaise ! cheers
Et je suis affraid à l'idée que l'on puissen se retrouver en manque de Vorkosigan... Quelle horreur.

D'ailleurs, si tu les veux en anglais, je les ai au format electroniques...

Bexounet
Revenir en haut Aller en bas
Laure
Ready for a strike!
avatar

Nombre de messages : 1327
Localisation : Perdue dans la lande
Date d'inscription : 04/02/2006

MessageSujet: Re: Science fiction : La Saga Vorkosigan, Lois Mac Master Bujold   Dim 8 Juil 2007 - 21:15

Merci pour ta gentillesse Bexounet, mais par confort facilité flemme, je préfère essayer d'autres bibliothèques quand je voudrais trouver les tomes suivants... Surprised

Alors j'ai fini Cordelia Vorkosigan et study study j'ai aimé! J'avais quelques préjugés concernant la SF, mais en fait j'ai plutôt été étonnée!
L'auteur a une qualité excellente qui est de savoir tenir en haleine, de décrire comme si tout nous passait devant les yeux. Ses personnages sont à la fois attachants et originaux, et surtout (fait important pour moi), ils ne sont pas parfaits, tant physiquement qu'au niveau du caractère. (il n'y a rien de plus irritant, je trouve, que ces espèces de héros parfaits fantasmés!) La rencontre, le lien Cordelia-Aral...:super. En revanche, par manque d'expérience sans doûte, j'avais un peu de mal à comprendre tous les combats, les noms de rois, les tactiques qui semblaient couler de source... J'ai bien aimé aussi le fait que la partie "psychologique" ne soit pas oubliée après la guerre: les combattants passent devant des psys, ils font des cauchemars... ce qui les rend d'autant plus humains (si ce n'est "terriens" Wink ) Le seul moment que je n'ai pas trop aimé:
Spoiler:
 
lol!
bref, bonne expérience de SF que je renouvellerai!
Revenir en haut Aller en bas
Bexounet
The Admin's Worshipper
avatar

Nombre de messages : 1940
Age : 42
Localisation : Lyon, derrière un bouquin... ou un clavier
Date d'inscription : 21/09/2006

MessageSujet: Re: Science fiction : La Saga Vorkosigan, Lois Mac Master Bujold   Dim 8 Juil 2007 - 22:12

Et une convertie à la saga vorkosigan, une !

Il ne te reste plus qu'à trouver "Barrayar" !

Bexounet
Revenir en haut Aller en bas
ekaterin64
Queen of Nanars
avatar

Nombre de messages : 17275
Age : 44
Localisation : Glancing through the Skies of Pern
Date d'inscription : 16/10/2006

MessageSujet: Re: Science fiction : La Saga Vorkosigan, Lois Mac Master Bujold   Dim 8 Juil 2007 - 22:20

Laure a écrit:
L'auteur a une qualité excellente qui est de savoir tenir en haleine, de décrire comme si tout nous passait devant les yeux. Ses personnages sont à la fois attachants et originaux, et surtout (fait important pour moi), ils ne sont pas parfaits, tant physiquement qu'au niveau du caractère.
Tu as parfaitement analysé l'essence de la saga. Je suis sûre qu'en moins de temps qu'il ne faut pour le dire tu vas devenir accro

_________________

Quand la tempête t'encercle, hisse la voile et suis les traces du Dieu Dragon. En avant, en avant ! Car qui
hésite perd, plutôt être mort qu'esclave de la peur Lady companion of the Most Noble Order of the Lycans
Devoted to Loulou "Obi Wan Sheen OBE I" In Life and Death
Revenir en haut Aller en bas
clinchamps
Oshaberi Sensei
avatar

Nombre de messages : 50693
Age : 74
Localisation : Dans les bois du Fushimi Inari-taïsha
Date d'inscription : 09/01/2007

MessageSujet: Re: Science fiction : La Saga Vorkosigan, Lois Mac Master Bujold   Ven 20 Juil 2007 - 15:27

Ah ! comme je suis faible et influençable : voilà que de ce pas je me commande "Cordélia Vorkosigan" et, comme je me connais, j'ai bien peur que les 13 finissent par y passer !! affraid lol!
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Science fiction : La Saga Vorkosigan, Lois Mac Master Bujold   

Revenir en haut Aller en bas
 
Science fiction : La Saga Vorkosigan, Lois Mac Master Bujold
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 24Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... 13 ... 24  Suivant
 Sujets similaires
-
» [Mc Master Bujold, Lois] La saga Vorkosigan - Série
» Lois McMaster Bujold, la saga Vorksigan
» La saga Vorkosigan
» [Lois McMaster Bujold] Chalion, tome 3 : La Chasse sacrée
» [Mac Master Bujold, Lois] Ekaterin

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Inn at Lambton :: Do you read, Mr Darcy? :: Auteurs anglo-saxons divers (XXème et XXIème siècles)-
Sauter vers: