Une auberge pour les admirateurs de Jane Austen, et bien plus encore...
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

 R. D. BLACKMORE : Lorna Doone ...

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
AuteurMessage
misshoneychurch
Poppy dream by the Arno
avatar

Nombre de messages : 5620
Date d'inscription : 01/09/2006

MessageSujet: Re: R. D. BLACKMORE : Lorna Doone ...   Dim 1 Oct 2006 - 14:25

Et voilà, j'ai fini Lorna Doone ! J'ai bien aimé, mais sans plus. Je m'attendais à une superbe histoire d'amour entre deux êtres extraordianaires, je suis tombée de haut. En ce qui concerne John Ridd en tout cas. John Thornton et Fitzwilliam Darcy ont encore de beaux jours devant eux lol!

Pas de monde enchanté comme une femme aurait pu le créer, ou un Shakespeare peut être. D'un côté, cela permet de laisser plus de place à l'action, au réalisme (Ridd est un brave type, un peu lourdaud et carrément misogyne par moments), mais on ne rêve pas de vivre leur histoire. Et ça m'a gênée que le livre soit raconté par John Ridd.
C'est pour ça que comme Natascha dit que la bbc montre un type moins bon géant, je suis tentée de voir l'adaptation.
Je l'ai fini ce matin, donc je vous donne vraiment ma première impression, peut être qu'elle va sera moins dure dans quelques temps.

Au fait, vous avez vu le bel avatar que Laure m'a prêté Rolling Eyes


Dernière édition par misshoneychurch le Ven 7 Mar 2008 - 18:13, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Clelie
Irene Adler's Secret
avatar

Nombre de messages : 6427
Age : 35
Localisation : 221b Baker Street NW1
Date d'inscription : 17/03/2006

MessageSujet: Re: R. D. BLACKMORE : Lorna Doone ...   Mar 17 Oct 2006 - 10:19

Ca y est, j'ai reçu ma version française de Lorna Doone hier, accompagnée du DVD cheers (merci Muezza qui m'a donné la référence du livre ! )
Je n'ai pas pu m'empêcher de regarder le début de l'adap... Carver Doone m'a l'air d'un vrai sadique (interprété par Aidan Gillen), ça promet !
Revenir en haut Aller en bas
http://litteranet.blogspot.com
Clelie
Irene Adler's Secret
avatar

Nombre de messages : 6427
Age : 35
Localisation : 221b Baker Street NW1
Date d'inscription : 17/03/2006

MessageSujet: Re: R. D. BLACKMORE : Lorna Doone ...   Lun 6 Nov 2006 - 17:05

Tant pis : à défaut de commencer le livre, je me suis ruée sur l'adaptation et je l'ai terminée hier.
Mon impression est plutôt positive. Je n'ai malheureusement pas terminé le livre. J'en suis donc moins imprégnée. Cette adap m'a beaucoup plue, mais j'aurais bien aimé voir plus de paysages, plus de brumes, plus de mystère, et surtout plus de noirceur autour du méchant qui m'a paru un peu léger par rapport au sauvage sanguinaire qu'il est sensé être.
Je trouve cependant Aidan Gillen très bien dans ce rôle de sadique (lui aussi a la garde robe assortie à son cheval - comme Riri dans Robin Hood... !). Quant à John Ridd, je l'ai trouvé vraiment touchant, et peut-être pas assez lourdeaud... Cependant, c'est un personnage honnête, profondément amoureux de sa belle, et courageux en plus de ça...

D'ailleurs, j'ai beaucoup aimé la scène du mariage de Lorna et de John. Enfin, surtout l'irruption de Carver à la fin de la cérémonie. Très jolie scène...

Pour moi, cette adap est à voir et à revoir ! Une big bise à Muezza pour en avoir parlé et me l'avoir fait découvrir !
Revenir en haut Aller en bas
http://litteranet.blogspot.com
Muezza
Almost Unearthly Thing
avatar

Nombre de messages : 3230
Age : 44
Localisation : Levallois
Date d'inscription : 29/01/2006

MessageSujet: Re: R. D. BLACKMORE : Lorna Doone ...   Lun 6 Nov 2006 - 17:10

Ravie que l'adaptation t'ait plu Clélie. Reste à savoir si le roman aura aussi tes faveurs.

Petite question à vous qui avez l'édition UK de Lorna Doone : quel est le format de l'image ? Le même que P&P 95 ou plutôt celui de Middlemarch ?
Je n'ai que mon enregistrement VHS BBCPRIME jusqu'à présent (du 4/3 très mal cadré) et il va me falloir investir...
Revenir en haut Aller en bas
Clelie
Irene Adler's Secret
avatar

Nombre de messages : 6427
Age : 35
Localisation : 221b Baker Street NW1
Date d'inscription : 17/03/2006

MessageSujet: Re: R. D. BLACKMORE : Lorna Doone ...   Mar 7 Nov 2006 - 9:34

Euh... Bonne question. J'ai un peu du mal avec tous ces formats d'images... Disons que j'aurais plutôt tendance à dire qu'il s'agit d'un 4/3. Certains plans m'ont paru mal cadrés par moment.
C'est cette version que je possède :

Revenir en haut Aller en bas
http://litteranet.blogspot.com
cat47
Master of Thornfield
avatar

Nombre de messages : 23671
Age : 61
Localisation : Entre Salève et Léman
Date d'inscription : 28/01/2006

MessageSujet: Re: R. D. BLACKMORE : Lorna Doone ...   Sam 1 Mar 2008 - 23:47

Remontage de topic pour vous donner quelques rapides impressions sur ma lecture. Je dois dire que j'ai été assez surprise, je ne m'attendais pas vraiment à une histoire aussi "feuilletonesque" (à ne pas prendre au sens péjoratif, au contraire, mais je n'arrive pas à trouver d'autre qualificatif). La façon de mener l'intrigue m'a un peu rappelé le Dumas des Trois mousquetaires et finalement le parallèle n'est pas si incongru puisque dans les deux cas on a un auteur de la fin du XIXème qui nous raconte une histoire située à la fin du XVIIème siècle. La différence c'est que chez Blackmore, l'atmosphère est bien plus gothique (les brigands, une sorcière, la brume) ou même romantique au sens littéraire du terme, surtout par l'importance accordé à la nature. Je crois que le mot qui résume le mieux l’atmosphère est "pittoresque". Pittoresque au niveau du langage, de la description de la nature et des travaux de la ferme, du cadre historique, des rebondissements multiples, et une touche d'humour pour faire bonne mesure.

L'écriture est souvent poétique, à l'exemple du passage suivant:
Citation :
To forget one's luck of life, to forget the cark of care, and withering of young fingers; not to feel, or not to be moved by, all the changes of thought and heart, from large young heat to the sinewy lines, and dry bones of old age - this is what I have to do, ere ever I can make you know (even as a dream is known) how I loved my Lorna.


Par contre, la VO n'est pas facile à maîtriser, certains passages (assez rares heureusement pour ma bonne compréhension du déroulement de l'intrigue lol! ) me sont restés totalement obscurs. Ben oui, admettez que
Citation :
Latt us coom to his zell, us had better zave taime, by takking our dinner
, ce n'est tout de même pas évident. Mais bon, ce sont principalement quelques passages parlés, les locuteurs étant des personnages très secondaires. Sinon, une fois pris l'habitude des tournures anciennes et avec l'aide des notes de l'édition Oxford World's Classics pour les régionalismes, je me suis prise au jeu de cette langue particulière. Je ne suis pas linguiste mais vu les tournures et l’utilisation du thee , j’imagine que Blackmore pousse le souci de vérité historique jusqu’à utiliser de la langue de l’époque . Je me demande ce que cela donne à la traduction, je suppose que ce n’est pas facile à rendre fidèlement. Petite anecdote: au moment où Lorna dit:
Spoiler:
 
je me suis demandée si Deborah Moggach, la scénariste de P&P 2005, s’était inspirée de Blackmore. Alors que j’ai souvent vu ces paroles citées comme exemple de la modernisation excessive du langage dans la version Wright. Laughing

J'ai cité plus haut un passage un peu sentimental mais je dois quand même dire que ce n'est pas la romance qui m’a conquise dans le livre. Au contraire, on dirait même que Blackmore en a fait l'armature de son livre un peu par convention, il la traite un peu comme un fait acquis, sans vraiment prendre le temps de parler de l'évolution des sentiments de protagonistes. C'est plutôt dans la peinture du contexte qu'il excelle. Ses descriptions des paysages du sud-ouest de l'Angleterre, landes, vallées sauvages et rivages battus par les vagues m'ont donné envie d'aller découvrir de plus près le Devon et le Somerset. La ferme de John Ridd, le jardin et les terres qui l'entourent sont aussi peintes avec soin, j'ai eu très vite l'impression de me retrouver dans un environnement familier.

J’aime bien aussi l’emboîtement de récits racontés par d’autres que le narrateur principal, on n’est pas loin d’un roman à tiroirs. Ce qui permet ne plus à Blackmore de varier les style de narration, on sent qu’il s’intéresse au langage. Et puis surtout, l’intrigue avance vite, il y a des surprises, de l’action, de l’aventure, du mystère, le tout à ne pas prendre trop au sérieux car tout de même, il y a quelques bémols.

J’ai trouvé certains comportements et certains rebondissements pas très plausibles. Les personnages ne m’ont pas paru spécialement soignés, à l’exception du narrateur et de Ruth. Et il est vrai qu’il y a pas mal de propos qui peuvent sembler à première vue misogynes. Mais à y regarder de plus près, lorsqu’on voit le nombre de fois où Blackmore utilise l’ironie, je crois qu’il ne faut pas prendre toutes ces remarques au premier degré. Le narrateur se dévalorise aussi pas mal en parlant de lui-même, alors qu’on sent bien qu’il est très fier de son parcours.

Bon, et bien moi qui voulait être brève, je crois que c’est raté. Je voulais encore remercier Muezza de m’avoir fait découvrir ce livre, je n’en avais jamais entendu parler avant la création du forum. Je me réjouis de voir l’adaptation avec Clivounet, vivement le mois de mai et la sortie du dvd. J’imagine très bien Polly Walker en Lorna et Sean Bean en Carver Doone, ça devrait le faire aussi. bounce

_________________
http://www.librarything.com/profile/catlamb
There are things so beautiful that they let you not mind that you will grow old and die.

Good angel of Prime Bright Loulou, lycanophila ma non seriosa
Revenir en haut Aller en bas
Isil
Subtil compliment
avatar

Nombre de messages : 169
Age : 45
Localisation : Région parisienne
Date d'inscription : 25/02/2008

MessageSujet: Re: R. D. BLACKMORE : Lorna Doone ...   Dim 2 Mar 2008 - 0:36

Ce livre est dans ma Pal depuis presque un an et là, il remonte des profondeurs après cet avis.
Citation :
Citation:
Latt us coom to his zell, us had better zave taime, by takking our dinner
Ah le plaisir de lire en anglais pale
C'est quoi ce dvd qui sort en mai?
Revenir en haut Aller en bas
http://chroniques-d-isil.over-blog.com/
cat47
Master of Thornfield
avatar

Nombre de messages : 23671
Age : 61
Localisation : Entre Salève et Léman
Date d'inscription : 28/01/2006

MessageSujet: Re: R. D. BLACKMORE : Lorna Doone ...   Dim 2 Mar 2008 - 10:34

C'est la version 1990 de l'adaptation du roman. Muezza en a parlé il y a quelques semaines dans le topic Planning sorties dvds. Je la cite:

Muezza a écrit:
- 12 Mai : Lorna Doone - 1990 : bon, très mal côtée (je l'avais vu en français et j'avais pas du tout accroché), mais avec Clive OWen en John Ridd, Sean Bean en Carver Doone Laughing et Polly Walker en Lorna.

_________________
http://www.librarything.com/profile/catlamb
There are things so beautiful that they let you not mind that you will grow old and die.

Good angel of Prime Bright Loulou, lycanophila ma non seriosa
Revenir en haut Aller en bas
Copetan
Romancière anglaise
avatar

Nombre de messages : 3183
Age : 41
Localisation : Entre la Cité de Calvin et la Terre Sainte
Date d'inscription : 23/04/2007

MessageSujet: Re: R. D. BLACKMORE : Lorna Doone ...   Jeu 6 Mar 2008 - 21:48

Je n'avais pas vu qu'il y avait un topic sur Lorna Doone affraid

Ca fait un bon moment que je l'ai lu, donc il y a beaucoup de détails que j'ai oubliés. J'ai gardé une impression très positive et je ne vais ajouter grand-chose à l'avis de notre Administratrice Vénérée . C'est effectivement un récit épique, avec des descriptions magnifiques des paysages. D'ailleurs, elles m'avaient vraiment fait envie de faire un petit tour du Parc National d'Exmoor, avec une visite de la Doone Valley et une grimpette sur le Dunkery Beacon lol! . Par contre, ce qui m'avait frappé à la lecture est le détachement du narrateur par rapport à son récit; on dirait presque qu'il commentait les exploits d'une autre personne. Ca m'avait fait un peu bizarre; je m'étais presque demander s'il n'aurait pas fallu utiliser un narrateur à la troisième personne.

J'ai aussi vu l'adaptation (la version 2000) il y a un certain temps et j'en garde aussi un bon souvenir. La dimension épique a été quelque peu réduite, mais l'adaptation reste globalement assez fidèle au livre d'après mes souvenirs. Amelia Warner est :swoon: dans le rôle titre. Et pour les fans, on découvre aussi un tout jeune James McAvoy (avec une coupe de cheveu tout à fait affraid ). Par contre, pour la version 1990, je dois avouer que la tenue hideuse de Clive Owen m'a découragé de l'acheter (je sais, c'est une raison stupide Razz ).

Et finalement, juste une précision:
Muezza a écrit:

Vous avez bien lu : les Anglais ont érigé une cathédrale à la mémoire d'une héroïne de légende !
La cathédrale d'Exeter existait déjà bien avant 1904; d'ailleurs, elle date aussi d'avant les Doone. C'est la "Memorial Window" qui a été érigée en l'honneur de Lorna Doone Wink .
Revenir en haut Aller en bas
http://www.flickr.com/photos/copetan/
cat47
Master of Thornfield
avatar

Nombre de messages : 23671
Age : 61
Localisation : Entre Salève et Léman
Date d'inscription : 28/01/2006

MessageSujet: Re: R. D. BLACKMORE : Lorna Doone ...   Jeu 6 Mar 2008 - 21:54

Copetan a écrit:
C'est effectivement un récit épique, avec des descriptions magnifiques des paysages. D'ailleurs, elles m'avaient vraiment fait envie de faire un petit tour du Parc National d'Exmoor, avec une visite de la Doone Valley et une grimpette sur le Dunkery Beacon lol! .
Copetan, on y va ensemble? Wink

As-tu noté que c'est dans cette même région que les extérieurs de S&S 2008, en particulier Barton Cottage, ont été tournés? De quoi faire de belles excursions, non?

_________________
http://www.librarything.com/profile/catlamb
There are things so beautiful that they let you not mind that you will grow old and die.

Good angel of Prime Bright Loulou, lycanophila ma non seriosa
Revenir en haut Aller en bas
Copetan
Romancière anglaise
avatar

Nombre de messages : 3183
Age : 41
Localisation : Entre la Cité de Calvin et la Terre Sainte
Date d'inscription : 23/04/2007

MessageSujet: Re: R. D. BLACKMORE : Lorna Doone ...   Jeu 6 Mar 2008 - 22:55

Oui effectivement, la péninsule de Hartland est juste côté. En tout cas, je suis partant pour y aller Very Happy (sans compter que Bath n'est pas si loin non plus).

Et de poster ce lien pour ceux qui voudraient des infos, des images et des jolis fanarts de la version 2000:
http://myladylorna.tripod.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://www.flickr.com/photos/copetan/
ekaterin64
Queen of Nanars
avatar

Nombre de messages : 17341
Age : 45
Localisation : Glancing through the Skies of Pern
Date d'inscription : 16/10/2006

MessageSujet: Re: R. D. BLACKMORE : Lorna Doone ...   Ven 7 Mar 2008 - 10:36

Mais point de ce cher MacAvoy. Depuis le temps que l'on vante sa belle coiffure, il est temps de la montrer.

De face sourire ultrabright


De profil mèche rebelle et queue de rat catogan


Scène romantique avec cheveux au vent

_________________

Quand la tempête t'encercle, hisse la voile et suis les traces du Dieu Dragon. En avant, en avant ! Car qui
hésite perd, plutôt être mort qu'esclave de la peur Lady companion of the Most Noble Order of the Lycans
Devoted to Loulou "Obi Wan Sheen OBE I" In Life and Death
Revenir en haut Aller en bas
Scarlett Unnie
Lost in hangeul melody
avatar

Nombre de messages : 39902
Age : 71
Localisation : In the land of the morning calm
Date d'inscription : 03/10/2007

MessageSujet: Re: R. D. BLACKMORE : Lorna Doone ...   Ven 7 Mar 2008 - 17:59

Effectivement, le mari de Camille a bien besoin d' un coiffeur affraid mais, somme toute c' est assez romantique lol!

J' ai le dvd dans ma pile, il faudrait quand même que je m'y colle! Rolling Eyes
Revenir en haut Aller en bas
misshoneychurch
Poppy dream by the Arno
avatar

Nombre de messages : 5620
Date d'inscription : 01/09/2006

MessageSujet: Re: R. D. BLACKMORE : Lorna Doone ...   Ven 7 Mar 2008 - 18:15

Il est tout petiot dis donc Shocked Il joue quel rôle ?
Revenir en haut Aller en bas
ekaterin64
Queen of Nanars
avatar

Nombre de messages : 17341
Age : 45
Localisation : Glancing through the Skies of Pern
Date d'inscription : 16/10/2006

MessageSujet: Re: R. D. BLACKMORE : Lorna Doone ...   Ven 7 Mar 2008 - 18:38

Un tout petit rôle, un soldat qui va tomber amoureux d'une des soeurs de John Ridd

_________________

Quand la tempête t'encercle, hisse la voile et suis les traces du Dieu Dragon. En avant, en avant ! Car qui
hésite perd, plutôt être mort qu'esclave de la peur Lady companion of the Most Noble Order of the Lycans
Devoted to Loulou "Obi Wan Sheen OBE I" In Life and Death
Revenir en haut Aller en bas
Scarlett Unnie
Lost in hangeul melody
avatar

Nombre de messages : 39902
Age : 71
Localisation : In the land of the morning calm
Date d'inscription : 03/10/2007

MessageSujet: Re: R. D. BLACKMORE : Lorna Doone ...   Lun 10 Mar 2008 - 1:45

Je viens de regarder mon DVD, enfin! et je trouve que c' est une jolie adaptation, j' aime beaucoup ce John Ridd et cette histoire de clan Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
cat47
Master of Thornfield
avatar

Nombre de messages : 23671
Age : 61
Localisation : Entre Salève et Léman
Date d'inscription : 28/01/2006

MessageSujet: Re: R. D. BLACKMORE : Lorna Doone ...   Jeu 12 Juin 2008 - 11:02

J'ai regardé l'adaptation hier soir et malgré des débuts un peu difficiles, j'ai finalement été enchantée par le résultat.

Plusieurs d'entre vous ont vanté la fidélité au livre et je dois dire que j'ai d'abord dû m'adapter aux nombreux chagements apportés à l'intrigue avant de pouvoir pleinement profiter de l'histoire. Je me suis fait cependant assez vite une raison, en 2h30 on ne peut pas faire des miracles, les raccourcis et simplifications étaient nécessaires et pour la plupart réussis. J'aurais toutefois souhaité voir la nature un peu mieux mise en valeur et moins de caricature pour certains personnages secondaires (en particulier celui de Lizzie Ridd). Je me demande même s'il n'aurait pas fallu faire l'impasse sur certaines boucles de l'histoire (par exemple la relation avec Ruth) plutôt que de passer dessus aussi rapidement.

Mais sinon, d'excellents points. Les deux acteurs principaux correspondent tout à fait à l'image que j'avais des personnages, je dirais même que Lorna est plus attachante que dans le livre parce que plus naturelle. Amelia Warner apporte une grande fraîcheur à son personnage, je l'ai trouvée déliceuse. Quant à Richard Coyle, il sait donner à John Ridd ce mélange de naïveté et de force tranquille qui fait tout le charme du personnage. Et je dois bien avouer que quand il sourit, je craque complètement. La simplicité, je dirais même l'évidence de leur amour, parfois soulignée avec un peu trop de lourdeur dans le livre, est ici mise en valeur sans trop d'effets, j'aime beaucoup.

Si le pittoresque de l'environnement est un peu néglié, celui des personnages secondaires est par contre bien rendu. Le capitaine Stickles par exemple correspondait exactement à l'image que j'avais du personnage. J'ai bien aimé aussi le counsellor, très tranchant et classe, come je l'avais imaginé.

Plus terre à terre, la question des looks. On ne peut pas dire que tout baigne de ce côté là. Parce qu'à part le look d'enfer de Mr Camille, Richard Coyle n'est pas trop gâté de ce côté-là non plus, les coiffeuses me semblent avoir été en manque d'inspiration.



Et là où j'ai failli tomber de ma chaise, c'est lorsque j'ai vu l'assistant du Docteur House en petit marquis du XVIIème, vous auriez pu m'avertir, au moins. lol!



Sympa également de retrouver le colonel Fitzwilliam de P&P 95, même s'il ne correspond pas tout à fait à mon idée de Tom Faggus, personnage pas évident à traiter, il est vrai.



Une excellente Barbara Flynn (pas une surprise) en maman Ridd et un juge Jeffrey aussi drôle que dans le livre complètent agréablement le tableau.

Dans l'ensemble, je dirais que cette adaptation n'est certainement pas un chef-d'oeuvre mais c'est plein de vie et divertissant, je pense que j'aurai plaisir à la revisionner.

Muezza si tu me lis, j'ai une question concernant ce fameux DVD de la version 1990. Rien n'est sorti en mai et seule la version 1976 est en précommande sur Play et Amazon pour juillet. Sais-tu ce qui s'est passé?

_________________
http://www.librarything.com/profile/catlamb
There are things so beautiful that they let you not mind that you will grow old and die.

Good angel of Prime Bright Loulou, lycanophila ma non seriosa
Revenir en haut Aller en bas
misshoneychurch
Poppy dream by the Arno
avatar

Nombre de messages : 5620
Date d'inscription : 01/09/2006

MessageSujet: Re: R. D. BLACKMORE : Lorna Doone ...   Jeu 12 Juin 2008 - 11:42

cat47 a écrit:
Et là où j'ai failli tomber de ma chaise, c'est lorsque j'ai vu l'assistant du Docteur House en petit marquis du XVIIème, vous auriez pu m'avertir, au moins. lol!


affraid Oh là là, il a vraiment la touche comme ça Razz
Merci pour cet avis Cat, ça fait des mois que je me tâte pour acheter cette version. J'ai vu des extraits sur youtube, et effectivement les deux acteurs principaux semblent bien correspondre aux personnages du livre.
Je pense que je vais quand même attendre d'avoir acheté W&D pour me procurer Lorna Doone.
Revenir en haut Aller en bas
ekaterin64
Queen of Nanars
avatar

Nombre de messages : 17341
Age : 45
Localisation : Glancing through the Skies of Pern
Date d'inscription : 16/10/2006

MessageSujet: Re: R. D. BLACKMORE : Lorna Doone ...   Jeu 12 Juin 2008 - 12:17

Je n'ai pas encore lu le roman, j'hésite à me l'acheter. Par contre j'ai vu il y a quelques temps cette adaptation sur la chaine espagnole (encore une fois je remercie mes voisins frontaliers, sans eux je serai bien triste).

Je dois dire que le bilan est un peu mitigé, c'est d'ailleurs pour ça que j'hésite encore à m'acheter le roman. J'ai trouvé l'adaptation un peu lente par moment, alors que à d'autre tout va trop vite.
Par contre les points forts, la musique que je trouve personnellement très belle. A ce propos je lance un appel, je cherche désespérement la BA et je ne la trouve nulle part. si jamais l'un d'entre vous à un info, n'hésitez pas. Ensuite le couple John Ridd et Lorna Doone que j'ai beaucoup aimé. Richard Coyle et Amelia Warner ont une bonne alchimie entre eux. Ils sont beaux, tendres et doux. Ma scène préférée, lorsque John va retrouver Lorna à Londres. Le regard qu'il lui lance m'a fait proprement craquer.

_________________

Quand la tempête t'encercle, hisse la voile et suis les traces du Dieu Dragon. En avant, en avant ! Car qui
hésite perd, plutôt être mort qu'esclave de la peur Lady companion of the Most Noble Order of the Lycans
Devoted to Loulou "Obi Wan Sheen OBE I" In Life and Death
Revenir en haut Aller en bas
cat47
Master of Thornfield
avatar

Nombre de messages : 23671
Age : 61
Localisation : Entre Salève et Léman
Date d'inscription : 28/01/2006

MessageSujet: Re: R. D. BLACKMORE : Lorna Doone ...   Jeu 12 Juin 2008 - 14:14

ekaterin64 a écrit:
Je dois dire que le bilan est un peu mitigé, c'est d'ailleurs pour ça que j'hésite encore à m'acheter le roman. J'ai trouvé l'adaptation un peu lente par moment, alors que à d'autre tout va trop vite.

Je suis d'accord avec toi pour les différences de rythme. C'est pour cela que j'ai eu de la peine au début, c'était un peu lent. Par la suite, le rythme est meilleur mais certaines transitions sont peut-être un peu brutales. Je conçois que l'on puisse être surpris, surtout si on n'a pas lu le livre. Livre que je te conseille, d'ailleurs, le rythme y est excellent.

Citation :
Ensuite le couple John Ridd et Lorna Doone que j'ai beaucoup aimé. Richard Coyle et Amelia Warner ont une bonne alchimie entre eux. Ils sont beaux, tendres et doux. Ma scène préférée, lorsque John va retrouver Lorna à Londres. Le regard qu'il lui lance m'a fait proprement craquer.

D'accord également au sujet de cette alchimie. Le regard dont tu parles est illustré dans la cap que j'ai postée, prise durant cette scène. Very Happy

Pour la musique, je ne peux malheureusement pas t'aider.

_________________
http://www.librarything.com/profile/catlamb
There are things so beautiful that they let you not mind that you will grow old and die.

Good angel of Prime Bright Loulou, lycanophila ma non seriosa
Revenir en haut Aller en bas
Muezza
Almost Unearthly Thing
avatar

Nombre de messages : 3230
Age : 44
Localisation : Levallois
Date d'inscription : 29/01/2006

MessageSujet: Re: R. D. BLACKMORE : Lorna Doone ...   Jeu 12 Juin 2008 - 14:49

cat47 a écrit:
Muezza si tu me lis, j'ai une question concernant ce fameux DVD de la version 1990. Rien n'est sorti en mai et seule la version 1976 est en précommande sur Play et Amazon pour juillet. Sais-tu ce qui s'est passé?
Oui je te lis même si je poste peu en ce moment Embarassed

Ben en fait, j'avais subodoré que le DVD serait la version avec Clive & Sean, mais je m'étais fourvoyée No vu que je ne savais pas qu'il existait une version 1976... Donc pas de Clive & Sean & Polly en vue Suspect

Sinon, contente que tu aies aimé. Je suis d'accord quand tu dis que tu n'as pas eu l'impression d'une si grande fidélité à l'oeuvre. J'ai vu l'adaptation AVANT la lecture du roman. C'est donc plus la trame qui est fidèle. Sorry...
D'ailleurs, en soi, on ne retrouve pas le John Ridd du roman qui est ccensé être un géant costaud. En lisant, je n'ai jamais réussi à lui donner cette apparence...
Revenir en haut Aller en bas
cat47
Master of Thornfield
avatar

Nombre de messages : 23671
Age : 61
Localisation : Entre Salève et Léman
Date d'inscription : 28/01/2006

MessageSujet: Re: R. D. BLACKMORE : Lorna Doone ...   Jeu 12 Juin 2008 - 15:02

Merci pour cette confirmation, Muezza. C'est dommage car j'avais très envie de découvrir cette version, surtout pour les acteurs. Ce n'est tout de même pas tous les jours qu'on a droit à Clive Owen et Sean Bean dans ce type de programme. Neutral

Sur l'apparence de John Ridd, c'est vrai que Richard Coyle ne correspond pas exactement à la description du livre, mais je dois dire que cela ne m'a pas dérangée. Le caractère du personnage et son ascendant sur son entourage est tout de même bien suggéré, même si on aurait pu faire mieux. Ses petites remarques philosophiques manquent également, mais au moins, on évite sa mysoginie. Sans voice over, c'était de toute façon dificile d'illustrer ce côté de son caractère.

Je dois ajouter que j'ai tellement apprécié le jeu de l'acteur que j'ai regardé d'un peu plus près sa filmo. Ce qui m'a permis d'éclaircir la question de savoir où je l'avais déjà vu qui m'a turlupinée pendant tout le film (W&D) et de me rendre compte qu'il est un des piliers de Coupling. Voilà qui me donne encore plus envie de découvrir cette série.

_________________
http://www.librarything.com/profile/catlamb
There are things so beautiful that they let you not mind that you will grow old and die.

Good angel of Prime Bright Loulou, lycanophila ma non seriosa
Revenir en haut Aller en bas
Muezza
Almost Unearthly Thing
avatar

Nombre de messages : 3230
Age : 44
Localisation : Levallois
Date d'inscription : 29/01/2006

MessageSujet: Re: R. D. BLACKMORE : Lorna Doone ...   Jeu 12 Juin 2008 - 15:06

cat47 a écrit:
Ce qui m'a permis d'éclaircir la question de savoir où je l'avais déjà vu qui m'a turlupinée pendant tout le film (W&D) et de me rendre compte qu'il est un des piliers de Coupling. Voilà qui me donne encore plus envie de découvrir cette série.
Oui, d'un côté le fameux rouquin de W&D et de l'autre, un sacré pilier que le personnage de Jeff lol! (je n'ai pas pu adhérer à la saison 4 après le départ de son personnage Evil or Very Mad ) Arf, ça me donne envie de revoir des épisodes lol!
Revenir en haut Aller en bas
ekaterin64
Queen of Nanars
avatar

Nombre de messages : 17341
Age : 45
Localisation : Glancing through the Skies of Pern
Date d'inscription : 16/10/2006

MessageSujet: Re: R. D. BLACKMORE : Lorna Doone ...   Jeu 12 Juin 2008 - 18:44

cat47 a écrit:
D'accord également au sujet de cette alchimie. Le regard dont tu parles est illustré dans la cap que j'ai postée, prise durant cette scène. Very Happy
Je l'avais bien reconnue. Je me suis d'ailleurs fait la réflexion que tu n'aurais pas pu mieux choisir Wink

_________________

Quand la tempête t'encercle, hisse la voile et suis les traces du Dieu Dragon. En avant, en avant ! Car qui
hésite perd, plutôt être mort qu'esclave de la peur Lady companion of the Most Noble Order of the Lycans
Devoted to Loulou "Obi Wan Sheen OBE I" In Life and Death


Dernière édition par ekaterin64 le Jeu 12 Juin 2008 - 20:45, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
cat47
Master of Thornfield
avatar

Nombre de messages : 23671
Age : 61
Localisation : Entre Salève et Léman
Date d'inscription : 28/01/2006

MessageSujet: Re: R. D. BLACKMORE : Lorna Doone ...   Jeu 12 Juin 2008 - 19:11

Juste pour le plaisir (et quand même un peu pour le lobbying), je mets encore quelques caps.








_________________
http://www.librarything.com/profile/catlamb
There are things so beautiful that they let you not mind that you will grow old and die.

Good angel of Prime Bright Loulou, lycanophila ma non seriosa
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: R. D. BLACKMORE : Lorna Doone ...   

Revenir en haut Aller en bas
 
R. D. BLACKMORE : Lorna Doone ...
Revenir en haut 
Page 2 sur 5Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
 Sujets similaires
-
» R. D. BLACKMORE : Lorna Doone ...
» Lorna Doone de RD Blackmore
» La complainte des Landes Perdues - Tome 2: Blackmore [Rosinski & Dufaux]
» Dufaux/Rosinski - Blackmore - Complainte des Landes perdues (Sioban) T2
» Lorna - heaven is here, de Brüno

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Inn at Lambton :: Do you read, Mr Darcy? :: Auteurs anglo-saxons divers (XIXème siècle et antérieurs)-
Sauter vers: