Une auberge pour les admirateurs de Jane Austen, et bien plus encore...
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

 Maxence Fermine / "Neige" et autres écrits.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
serendipity
Aurora Borealis Chaser


Nombre de messages : 8072
Date d'inscription : 31/05/2007

MessageSujet: Maxence Fermine / "Neige" et autres écrits.   Mar 15 Fév 2011 - 13:23

Au vu du nombre de fans du Japon et des haïkus qui hantent ce forum, je suis surprise de ne pas trouver de topic consacré au roman "Neige" de Maxence Fermine.

On sait peu de choses sur l'auteur, sinon qu'il est né en 1968.

Voici sa bio succinte sur wiki notre ami :

Citation :
Il a vécu à Paris puis en Afrique où il a travaillé dans un bureau d'études en Tunisie. Il vit aujourd'hui en Savoie avec sa femme et ses deux filles. Après le succès de Neige (traduit en 17 langues), il se consacre entièrement à l'écriture et enchaîne les romans et les voyages. Il collabore depuis 2010, en tant que reporter, à Alpes Magazine.

J'ajoute qu'il est l'auteur de 12 romans et recueils de nouvelles (deux ouvrages supplémentaires sont à paraître en 2011).

Quand j'ai indiqué à une amie que je comptais me mettre à la littérature japonaise en 2011, elle m'a d'emblée conseillé ce court roman "Neige" (qui n'est pourtant pas japonais mais qui constitue une excellente introduction aux écrits nippons), que j'ai eu du mal à commencer, mais qui est très séduisant et très subtilement écrit.

Citation :
A la fin du XIXè siècle, au Japon, le jeune Yuko refuse de devenir prêtre ou guerrier, pour s'adonner à l'art difficile du haïku. Il choisit comme seul objet d'inspiration la neige et se limite à la production de 77 haïkus par an (7 étant le chiffre parfait). Afin de parfaire sa maîtrise, il décide de se rendre dans le sud du pays, auprès d'un maître, Suseki, avec lequel il se lie d'amitié.
Revenir en haut Aller en bas
serendipity
Aurora Borealis Chaser


Nombre de messages : 8072
Date d'inscription : 31/05/2007

MessageSujet: Re: Maxence Fermine / "Neige" et autres écrits.   Mer 16 Fév 2011 - 12:53

Je me réponds à moi-même après avoir achevé ce livre pour vous inciter à le découvrir. Ce court conte est un pur régal, dont je ne dirai pas grand chose de plus pour ne pas vous spolier. L'explication du titre du roman fait partie de la poésie de cette oeuvre I love you
Revenir en haut Aller en bas
Lalie2000
Préceptrice


Nombre de messages : 38
Date d'inscription : 06/03/2011

MessageSujet: Re: Maxence Fermine / "Neige" et autres écrits.   Mar 8 Mar 2011 - 15:32

Je l'ai lu il y a déjà quelque temps et j'en garde un excellent souvenir.
Revenir en haut Aller en bas
serendipity
Aurora Borealis Chaser


Nombre de messages : 8072
Date d'inscription : 31/05/2007

MessageSujet: Re: Maxence Fermine / "Neige" et autres écrits.   Mar 8 Mar 2011 - 18:28

Merci pour cet avis Lalie. As-tu lu d'autres livres de cet auteur depuis ?
Revenir en haut Aller en bas
Lalie2000
Préceptrice


Nombre de messages : 38
Date d'inscription : 06/03/2011

MessageSujet: Re: Maxence Fermine / "Neige" et autres écrits.   Mar 8 Mar 2011 - 18:39

Non je n'ai rien lu d'autre de Fermine. Mais il paraît que l'apiculteur est vraiment très chouette aussi.
Revenir en haut Aller en bas
Les yeux noirs
Romancière anglaise


Nombre de messages : 2794
Age : 40
Localisation : Résolument tournée vers la Terre bien installée sur mon quartier de Lune
Date d'inscription : 26/08/2009

MessageSujet: Re: Maxence Fermine / "Neige" et autres écrits.   Lun 29 Aoû 2011 - 15:51

Je viens à mon tour d'achever Neige.
Cette nouvelle est un pur délice de poésie et de romantisme (au sens littéraire du terme). Une variation sur le thème de l'art, de la nature, de l'amour, de la vie et des couleurs : un magnifique tableau tout en mots.
Bien qu'il ne s'agisse pas d'un roman japonais, il nous permet un très beau voyage dans l'ile d'Hokkaido et au coeur des Alpes japonaises tout en nous ouvrant les portes de l'univers si particulier du haiku.
Ce livre est très court mais très riche d'un point de vue poétique, mais aussi d'une certaine manière philosophique.

Quelques passages que j'ai trouvés particulièrement beaux pour vous mettre dans l'ambiance :

Spoiler:
 

Merci à Serendipity pour cette jolie découverte.
Je viens aussi de me pencher sur L'apiculteur que tu cites Lalie 2000, qui semble être écrit de la même façon : sous forme de fable, avec des chapitres très brefs, dans un style plutôt poétique...mais en lisant le résumé j'ai l'impression de lire u peu celui de l'Alchimiste "au pays des abeilles"... scratch
Qu'en pensez vous?
Citation :

Le récit ne commence pas par "Il était une fois..."; et bien qu’il soit dûment localisé - à Anglade en Provence puis en Abyssinie - et daté - entre 1885 et 1895 - il n'en est pas moins un conte. Ni de fées puisque de fées il n’y a point, ni fantastique, mais conte tout de même. Distillée en courtes séquences n’excédant pas trois pages et souvent réduites à quelques lignes, l’histoire est celle d’Aurélien Rochefer, un jeune Provençal qui décide de devenir apiculteur en réponse à des songes récurrents, certain, ainsi, de trouver de l’or. Symbolique autant que réel. Qu’il s’agisse de lumière ou de couleur, de miel, de poussière ou de métal précieux, l’or est partout ; il semble servir d’écrin à toutes les autres couleurs qui chantent dans ce texte : le bleu aigu du ciel, la teinte profonde des lavandes, le blanc de la neige, les bigarrures des aurores et des crépuscules – et le vert si particulier de l’absinthe.

Cette omniprésence aurifère vient sans doute de ce que l’or, dans sa rondeur vocalique et par-delà toutes les valeurs matérielles ou abstraites qu’il peut revêtir, représente l’absolu de la quête. Et la quête le fondement de tout conte. Du conte l’on retrouve dans L’Apiculteur la plupart des attendus : le « signe » apparu dès l’enfance, le jeune héros qui rêve son destin – un destin dont l’accomplissement l’éloigne temporairement de sa communauté, le voyage en terre lointaine assorti d’épreuves et de rencontres, les entreprises réussies balayées à leur zénith par des catastrophes et, à terme, la quête achevée. Avec à la clef des leçons qui peuvent paraître un peu faciles : il faut suivre ses songes, ne pas s’attacher outre mesure aux richesses matérielles, et savoir regarder tout auprès de soi pour trouver « l’or de la vie ».

Mais le petit miracle de ce texte à la fois ancré dans le réel le plus concret (l’on y apprend maintes choses sur l’apiculture, les ruches s’y construisent à l’huile de coude additionnée d’argent comptant) et nimbé d’une aura mythique – l’Abyssinie est un peu l’Avalon d’Aurélien – est que l’on plonge dans le récit sans avoir jamais l’impression de se heurter à de pesants lieux communs. Aurélien, tout auréolé de son statut d’élu/exclu propre au héros, pousse jusqu’aux confins des rêveries édéniques, rencontre un peintre et un marchand derrière qui on reconnaît Van Gogh et Rimbaud – figures ô combien mythifiées – … et prend les lecteurs par le bout de ces rêves qui souvent dorment en eux à leur insu.

Cela attise tout de même (ou d'autant plus lol! ) ma curiosité...j'irai voir de ce côté là!
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Maxence Fermine / "Neige" et autres écrits.   Aujourd'hui à 1:21

Revenir en haut Aller en bas
 
Maxence Fermine / "Neige" et autres écrits.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Récits d'Ibiza et autres écrits de Walter BENJAMIN (Allemagne)
» Le naufrage du Titanic et autres écrits sur la mer
» Sous la neige et autres nouvelles
» Jack Kerouac - Sur la route et autres écrits
» Pascal Mercier (aka Peter Bieri), Train de nuit pour Lisbonne et autres écrits

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Inn at Lambton :: Do you read, Mr Darcy? :: Autres auteurs (divers) :: Auteurs francophones-
Sauter vers: