Une auberge pour les admirateurs de Jane Austen, et bien plus encore...
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

 Lectures gourmandes

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Rosalind
Lady of Damerosehay


Nombre de messages : 7161
Localisation : entre Rohan et Ruatha ...
Date d'inscription : 17/04/2008

MessageSujet: Lectures gourmandes   Lun 24 Jan 2011 - 17:34

Je vous propose une balade gourmande à travers livres : combien de recettes ou allusions culinaires nous mettent l’eau à la bouche au fil de nos lectures … Very Happy

Je commence avec Ragueneau, le pâtissier poète ami de Cyrano

Citation :
Comment on fait les tartelettes amandines.
Battez, pour qu'ils soient mousseux,
Quelques œufs ;
Incorporez à leur mousse
Un jus de cédrat choisi ;
Versez-y
Un bon lait d'amande douce ;
Mettez de la pâte à flan
Dans le flanc
De moules à tartelette ;
D'un doigt preste, abricotez
Les côtés ;
Versez goutte à gouttelette
Votre mousse en ces puits, puis
Que ces puits
Passent au four, et, blondines,
Sortant en gais troupelets,
Ce sont les
Tartelettes amandines !

Et pour les nourritures plus roboratives, Colette dans « Claudine en ménage »

Claudine dîne en ville et un jeune homme lui fait la cour.

Citation :
Il faillit me gâter un cassoulet divin, spécialité de la maison, servi dans de petites marmites cerclées d’argent…

Mon petit complimenteur, excité par ses propres évocations, ne me lâchait plus…

Monsieur, lui dis-je fermement, vous divaguez. Je n’ai l’âme pleine que de haricots rouges et de petits lardons fumés.

Il se tut, foudroyé.


A vous… Smile
Revenir en haut Aller en bas
Les yeux noirs
Romancière anglaise


Nombre de messages : 2794
Age : 40
Localisation : Résolument tournée vers la Terre bien installée sur mon quartier de Lune
Date d'inscription : 26/08/2009

MessageSujet: Re: Lectures gourmandes   Lun 24 Jan 2011 - 17:45

Quelle excellente et fort alléchante idée de topic Rosalinde!
Merci de l'avoir ouvert.
Je n'ai rien en tête pour le moment mais je reviendrai à coup sûr!
Revenir en haut Aller en bas
MissAcacia
DerbyCheshire Cat


Nombre de messages : 6276
Age : 43
Localisation : Perched on a hot sound tree
Date d'inscription : 26/10/2007

MessageSujet: Re: Lectures gourmandes   Lun 24 Jan 2011 - 21:57

Rosalinde, ton topic parle à mon estomac (pièce essentielle de mon anatomie comme chacun sait Razz ). J'aime les livres qui font saliver et qui donnent faim...

Je vais donc commencer par citer un livre entier, à la nourriture dédié: La colère des Aubergines, de Bulbul Sharma

dont voici la 4ème de couverture:
Citation :
Qui meurt dîne, La Colère des aubergines, Folie de champignons, Festin pour un homme mort... : quelques titres de ces récits donnent un avant-goût de leur saveur. Les histoires racontées, pleines d'odeurs de cuisine, puissamment évocatrices des rapports et des conflits entre les membres d'une maisonnée indienne, soulignent bien sûr le rôle déterminant qu'y jouent la nourriture et celles qui la préparent. Des femmes croquées sur le vif y livrent des instants de bonheur, des secrets de famille, d'amour, d'enfance qui ont parfois la violence du désir ou l'amertume de la jalousie. Mais les véritables héroïnes sont ces recettes qu'il s'agisse de confectionner un pickle de mangue, un
gâteau de carottes ou un curry d'aubergines au yaourt, le lecteur goûtera, du palais et de la langue, l'alchimie des aromates indiens.

Et en plus c'est très agréable à lire mais je ne peux pas vous donner d'extrait puisque:
1. on me l'avait prêté et j'ai malheureusement du le rendre
2. je n'ai pas eu la présence d'esprit de noter de citation
3. en fait il faudrait citer plus de la moitié du livre donc j'ai bien fait de ne pas commencer.

Les recettes sont à la fin de chaque "nouvelle", malheureusement les ingrédients sont souvent un peu trop exotiques (dommage, j'aime beaucoup la cuisine indienne... enfin ce que j'en connais).

Bon, je reviendrai vous parler de Michel Tremblay...
Revenir en haut Aller en bas
Rosalind
Lady of Damerosehay


Nombre de messages : 7161
Localisation : entre Rohan et Ruatha ...
Date d'inscription : 17/04/2008

MessageSujet: Re: Lectures gourmandes   Lun 24 Jan 2011 - 23:07

Tu fais très fort MissAcacia Very Happy un livre entier !!! Razz et qui me paraît bien appétissant

Je vais citer plus modestement quelques lignes du Cercle littéraire des amateurs d'épluchures de patates

Tout d'abord la fameuse recette Very Happy
Citation :
"... Et comme il ne nous restait qu'un tout petit peu de beurre, encore moins de farine et pas de sucre du tout à Guernesey, Will nous a concocté une tourte aux épluchures de patates. Purée de patates pour le fourrage, betterave rouge pour sucrer et épluchures de patates pour le craquant..."

Et Mrs Clara Saussey :

Citation :
J'avais choisi de leur lire un passage sur la manière correcte de rôtir un cochon de lait.

"Beurrer la petite carcasse et laisser les jus de cuisson s'écouler et faire grésiller le feu", ai-je lu de telle sorte que vous pouviez sentir le cochon rôti et entendre sa chair craquer sous la dent. Je leur ai décrit mes gâteaux à cinq couches -contenant une douzaine d'œufs-, mes bonbons au sucre filé, mes crottes en chocolat parfumées au rhum, mes génoises à la crème onctueuse. Des pâtisseries confectionnées avec de la bonne farine blanche, et non avec de la farine noire grossière ou les graines pour oiseaux écrasées que nous utilisions à l'époque.

Eh bien, croyez-le ou non, ils n'ont pas pu le supporter.
... Isola Priby m'a menacée de jeter un sort à mes casseroles. Will Thisbee m'a souhaité de flamber en enfer, comme mes cerises "Jubilé".


Revenir en haut Aller en bas
MissAcacia
DerbyCheshire Cat


Nombre de messages : 6276
Age : 43
Localisation : Perched on a hot sound tree
Date d'inscription : 26/10/2007

MessageSujet: Re: Lectures gourmandes   Lun 24 Jan 2011 - 23:47

Désolée Very Happy , il m'est instantanément venu à l'esprit en voyant le titre de ton topic...

Il faut que je me décide à lire le Cercle Littéraire des Amateurs d'Epluchures de Pommes de Terre...

Plus modestement aussi, un extrait de La traversée des sentiments de Michel Tremblay:

Citation :
Après un repas du midi hâtif, quoique tout de même assez généreux, et le ménage de la cuisine fait par Rhéauna et Tititte, plus excitées l'une que l'autre à cause de la fête qui se prépare, Maria allume le poêle à bois.
Elle n'y met que quelques bûches. Il ne faut pas que le four soit trop chaud, la viande doit cuire à petit feu. Et longtemps. Pendant ce temps Teena prépare sa pièce de résistance avec des gestes d'experte. A l'aide d'un petit couteau pointu, elle pratique une quinzaine de profondes entailles dans le rôti de porc où elle insère, à l'aide de son index, les plus grosses gousses d'ail qu'elle peut trouver. Ce n'est pas de l'ail acheté au village, Monsieur Tremblay n'en vendait pas, mais de l'ail des bois que leur a fourni Rose et qu'elle a ramassé elle-même, au printemps près de la petite maison au bord du lac, caché sous les fougères. Teena espère que ça fera l'affaire, que le goût de cet ail-là n'est pas trop différent de celui qu'elle utilise d'habitude et qui donne au plat un si bon parfum.
Elle jette ensuite une bonne motte de beurre au fond d'une lèche-frite trouvée dans une armoire, qui semblait ne pas avoir servi depuis longtemps et qu'elle a récurée pendant une bonne demi-heure.
Elle y dépose les deux rôtis qu'elle entoure d'une vingtaine de pommes de terre coupées en deux et de deux oignons hachés fins.
Elle place le tout bien au centre du four, là où la chaleur est égale, et referme la porte avec un soupir de contentement.
"ça va sentir bon jusqu'à Duhamel !"

[...]

Quand les deux rôtis sont retirés du four, tout le monde s'extasie. C'est doré à point, la croûte semble croustillante juste comme il faut et ça sent bon à faire saliver. De belles tranches sont taillées et déposées dans chaque assiette. On les entoure ensuite de patates brunes, peut-être un peu brunes, peut-être un peu molles parce qu'elles ont longtemps baigné dans le jus de viande, de petits pois en boîte dont tout le monde raffole et d'une purée de carottes et de navets que les enfants repoussent dans leurs assiettes pour se consacrer au porc, au veau et aux pommes de terre. Tout ça est bien sûr nappé d'une épaisse couche de sauce. Teena a ajouté une tasse de thé fort pour déglacer la lèche-frite, autre secret de Joséphine Desrosiers, et le mélange des goûts est parfait.
Revenir en haut Aller en bas
MD
British countryside addict


Nombre de messages : 828
Age : 31
Date d'inscription : 28/01/2010

MessageSujet: Re: Lectures gourmandes   Mar 25 Jan 2011 - 20:26

On va éviter Rabelais encore un peu .... j'ai encore faim !

Alors classique .... Chocolat ! Chocolat ! Chocolat !
Charlie et la Chocolaterie !
Moi le chateau de Pondichéry et la cascade de Willy Wonka, ça me suffirait !

Citation :
Le prince Pondichéry écrivit à Mr Willy Wonka, dit grand-papa Joe, pour lui demander de venir d'urgence en Inde, afin de lui bâtir un immense palais tout en chocolat.

- Et Monsieur Wonka l'a-t-il bâti, grand-papa ?
- Il l'a bâti. Et quel palais ! Il avait une centaine de chambres et tout y était en chocolat, tantôt clair, tantôt sombre ! Les briques étaient en chocolat, le ciment qui les faisait tenir était en chocolat, les fenêtres étaient en chocolat et tous les plafonds étaient faits de chocolat ; ainsi que les tapis, les tableaux, les meubles et les lits ; et quand on ouvrait les robinets de la salle de bain, il en coulait du chocolat chaud.
Le Kiff total drunken


Citation :
Chaque goutte de cette rivière est du chocolat fondu, et du meilleur. Du chocolat de première qualité. Du chocolat, rien que du chocolat de quoi remplir toutes les baignoires du pays ! Et aussi toutes les piscines ! N'est ce pas magnifique ? Et regardez mes tuyaux ! Ils pompent le chocolat et le conduisent dans toutes les autres salles de l'usine ! Des milliers et des milliers de litres !" [...]

La cascade est extrêmement impressionnante ! poursuivit Mr Wonka. C'est elle qui mélange le chocolat ! Elle le bat ! Elle le fouette ! Elle le dose ! Elle le rend léger et mousseux ! Aucune autre chocolaterie du monde ne mélange son chocolat à la cascade ! Pourtant, c'est la seule façon de le faire convenablement ! La seule ! Et mes arbres, qu'en pensez vous ? cria-t-il en brandillant sa canne. Et mes jolis arbustes ? Ne sont ils pas beaux ?
Revenir en haut Aller en bas
pouchkinet
Intendante de Pemberley


Nombre de messages : 551
Age : 42
Localisation : Lyon
Date d'inscription : 02/07/2007

MessageSujet: Re: Lectures gourmandes   Mer 26 Jan 2011 - 16:08

Miss Accacia, La colère des Aubergines est un bijou. Il faut que tu lises aussi Mes sacrées Tantes de la même Bulbul Sharma. Moi j'ai réussi à trouver de la farine de pois chiche pour faire des galettes épicées, et j'ai fait des pommes de terre et du choux fleur au curry en tout petit morceaux.

Je pense aux romans de la comtesse de Ségur, par exemple l'Auberge de l'Ange Gardien au moment du repas de noces, où on trouve une énumération impossible de quantité de plats et de friandises.

Je pense aux "turkish delights" réclamés par Edmund à la Sorcière Blanche.

Je pense à Cranford et la maxime du père de Mr Holbrook : "pas de bouillon, pas de boulette. Pas de boulettes, pas de boeuf."

Je pense aux biscuits si légers et si blancs de Anne Shirley, que même Rachel Lynde n'y trouve rien à redire.

Je pense aux brioches auxquelles les filles du Dr March doivent renoncer pour les offrir à la famille Hummel.

Revenir en haut Aller en bas
clinchamps
Oshaberi Sensei


Nombre de messages : 46677
Age : 73
Localisation : Dans les bois du Fushimi Inari-taïsha
Date d'inscription : 09/01/2007

MessageSujet: Re: Lectures gourmandes   Mer 26 Jan 2011 - 18:10

Délicieuse idée de jeu, Rosalinde !! Là tout de suite, grâce à Pouchkinet, je pense aussi aux quatre filles et leur blanc-manger de Noêl et aussitôt après à la fête de l'oie de Zola, dans l'Assommoir (je ne peux vous donner tout l'extrait, mais rien que de le lire vous avez une indigestion et une crise de foie !!! lol! )

Citation :
Partout, l'oie était découpée. Le sergent de ville, après avoir laissé la société admirer le bonnet d'évêque pendant quelques minutes, venait d'abattre les morceaux et de les ranger autour du plat. On pouvait se servir. Mais les dames, qui dégrafaient leur robe, se plaignaient de la chaleur. Coupeau cria qu'on était chez soi, qu'il emmiellait les voisins et il ouvrit toute grande la porte de la rue, la noce continua au milieu du roulement des fiacres et de la bousculade des passants sur les trottoirs. Alors, les mâchoires reposées, un nouveau trou dans l'estomac, on recommença à dîner, on tomba sur l'oie furieusement. Rien qu'à attendre et à regarder découper la bête, disait ce farceur de Boche, ça lui avait fait descendre la blanquette et l'épinée dans les mollets. Par exemple, il y eut là un fameux coup de fourchette; c'est-à-dire que personne de la société ne se souvenait de s'être jamais collé une pareille indigestion sur la conscience. Gervaise, énorme, tassée sur les coudes, mangeait de gros morceaux de blanc, ne parlant pas, de peur de perdre une bouchée; et elle était seulement un peu honteuse devant Goujet, ennuyée de se montrer ainsi, gloutonne comme une chatte. Goujet, d'ailleurs, s'emplissait trop lui-même, à la voir toute rose de nourriture. Puis, dans sa gourmandise, elle restait si gentille et si bonne ! Elle ne parlait pas, mais elle se dérangeait à chaque instant, pour soigner le père Bru et lui passer quelque chose de délicat dans son assiette. C'était même touchant de regarder cette gourmande s'enlever un bout d'aile de la bouche, pour le donner au vieux, qui ne semblait pas connaisseur, et qui avalait tout, la tête basse, abêti de tant bâfrer, lui dont le gésier avait perdu le goût du pain. Les Lorilleux passaient leur rage sur le rôti; ils en prenaient pour trois jours, ils auraient englouti le plat, la table et la boutique afin de ruiner la Banban du coup. Toutes les dames avaient voulu de la carcasse; la carcasse, c'est le morceau des dames. Madame Lerat, Madame Boche, Madame Putois grattaient des os, tandis que maman Coupeau, qui adorait le cou, en arrachait la viande avec ses deux dernières dents. Virginie, elle, aimait la peau, quand elle était rissolée et chaque convive qui lui passait sa peau, par galanterie; si bien que Poisson jetait à sa femme des regards sévères, en lui ordonnant de s'arrêter, parce qu'elle en avait assez comme ça : une fois déjà, pour avoir trop mangé d'oie rôtie, elle était restée quinze jours au lit, le ventre enflé. Mais Coupeau se fâcha et servit un haut de cuisse à Virginie, criant que, tonnerre de Dieu ! si elle ne le décrottait pas, elle n'était pas une femme. Est-ce que l'oie avait jamais fait du mal à quelqu'un ? Au contraire, l'oie guérissait les maladies de rate. On croquait ça sans pain, comme un dessert.
Revenir en haut Aller en bas
majeanne
Ready for a strike!


Nombre de messages : 1115
Age : 56
Localisation : le Sud
Date d'inscription : 25/05/2008

MessageSujet: Re: Lectures gourmandes   Jeu 27 Jan 2011 - 10:35

Je viens de relire "les trois messes basses" d'Alphonse Daudet dans "Les Lettres de mon moulin"
dans lequel les descriptions du réveillon à venir seront la perdition du pauvre révérend.
Je sentais l'oie rôtie en le lisant.

Bon appétit ! sunny
Revenir en haut Aller en bas
MissAcacia
DerbyCheshire Cat


Nombre de messages : 6276
Age : 43
Localisation : Perched on a hot sound tree
Date d'inscription : 26/10/2007

MessageSujet: Re: Lectures gourmandes   Jeu 27 Jan 2011 - 23:14

MD a écrit:
Alors classique .... Chocolat ! Chocolat ! Chocolat !
Charlie et la Chocolaterie !

Yes ! ne jamais oublier les fondamentaux... très bon souvenir gourmand que ce livre, notamment le passage que tu cites. J'ai toujours très bien visualisé ce passage Razz et je me rappelle très bien des brins d'herbe en sucre filé à la menthe de la prairie qui descend vers la rivière de chocolat. Miam... et les bonbons carrés qui ont l'air d'être ronds, un peu plus loin. Re-miam...

Pouchkinet, merci pour ce bon conseil, j'avais beaucoup aimé lire Bulbul Sharma et je l'ai bêtement perdue de vue.

Bon, je vais continuer un peu dans les oies, après Clinchamps et Majeanne (terrible, l'évocation du repas qui attend dans les Trois messes basses)

Citation :
"Anne, Mlle Cordelia s'amuse énormément. Tu sais que c'est vrai."
"Eh bien, peu importe. Vous n'avez pas à la taquiner comme ça. Le dîner est prêt maintenant, et ne laisse pas Mme Rachel dépecer les oies. Je sais bien qu'elle a l'intention d'offrir de le faire parce qu'elle pense que tu n'en es pas capable. Prouve-lui le contraire.
"Je devrais en être capable. Cela fait un mois que j'étudie l'abc du dépeçage, répliqua Gilbert. Seulement ne me parle pas pendant l'opération, Anne, parce que si je perds le fil, je me retrouverai dans une situation pire que celle que tu as connue au cours de géométrie à l'école quand le professeur a changé les lettres."
Gilbert dépeça superbement les oies. Mme Rachel elle-même fut forcée de l'admettre. Et tout le monde en mangea et les apprécia. Le premier dîner de Noël d'Anne fut un grand succès et la maîtresse de maison en elle rayonna de fierté. Le festin fut joyeux et dura longtemps ; et lorsqu'on eut fini de manger, on se rassembla autour du feu de foyer et le Capitaine Jim raconta des histoires jusqu'à ce que le soleil rouge descende derrière le port de Four Winds et que les longues ombres des peupliers tombent sur la neige de l'allée.

LM Montgomery, Anne dans sa maison de rêve.

Comme dit plus haut, ces livres sont remplis de gourmandises, mais je n'ai pas pu retrouver certains passages évoquant les tartes de Susan, le fameux gâteau d'or et d'argent ou les biscuits au citron de Mme Lynde... drunken J'en resterais aux oies donc.
Revenir en haut Aller en bas
pouchkinet
Intendante de Pemberley


Nombre de messages : 551
Age : 42
Localisation : Lyon
Date d'inscription : 02/07/2007

MessageSujet: Re: Lectures gourmandes   Ven 28 Jan 2011 - 12:09

A Ingleside, Susan fait des biscuits "face-de-singe", ce qui me laisse songeuse. Quant au petit Jem, il n'aime pas les noix sur le glaçage des gâteaux. Pour ce qui est de Rilla, elle a terriblement honte un jour de devoir porter un gâteau blanc et argent dans un petit panier.

Je pense au Club des Cinq, car les enfants font toujours des repas de dingues et des pique-nique de fous, ils ingèrent des quantités incroyable des sandwiches et de gâteaux qu'ils font passer avec de la limonade. Quand ils sont en pension quelque part, par exemple chez des fermiers, on est étonné de voir comment une telle quantité de nourriture peut disparaître dans de si petits corps.
Revenir en haut Aller en bas
Fée clochette
Soul dancing on the breeze


Nombre de messages : 20703
Age : 71
Localisation : sur le chapeau de Mrs Bennet, ayez pitié de mes pauvres nerfs !
Date d'inscription : 03/03/2008

MessageSujet: Re: Lectures gourmandes   Mer 16 Fév 2011 - 11:04

Dans les Jalna de Mazo De La Roche, les pic-niques les petits déjeuner et les thés m'ont toujours facinés, il y a abondance de crème, sandwich au concombre, et les plateaux particuliers de Meggie Whiteoak sont à se damner ! les gourmands salivent à longueur de lecture !
Revenir en haut Aller en bas
Aislynn
Ready for a strike!


Nombre de messages : 943
Age : 49
Localisation : En mer, sous les étoiles
Date d'inscription : 06/12/2009

MessageSujet: Re: Lectures gourmandes   Mar 26 Avr 2011 - 21:25

Ce topic m'inspire depuis un moment, je savais que j'avais de quoi poster, mais sur le moment ça ne me revenait pas.

En voici un premier (je suis sûre que j'en connais d'autres) :

Les trois messes basses, Alphonse DAUDET :

"Deux dindes magnifiques, bourrées de truffes. J'en sais quelque chose, puisque c'est moi qui ai aidé à les remplir. On aurait dit que leur peau allait craquer en rôtissant, tellement elle était tendue"

tongue MIAM !

"On entendait le tintement des tournebroches, le fracas des casseroles, le choc des cristaux et de l'argenterie remuée dans les apprêts d'un repas ;par là-dessus, une vapeur tiède, qui sentait bon les chairs rôties et les herbes fortes des sauces compliquées"

MIAM bis lol!


"O délices ! voilà l'immense table toute chargée et flamboyante, les paons habillés de leurs plumes, les faisans écartant leurs ailes mordorées, les flacons couleur de rubis, les pyramides de fruits éclatants parmi les branches vertes, et ces merveilleux poissons (../..) étalés sur un lit de fenouil, l'écaille nacrée comme s'ils sortaient de l'eau, avec un bouquet d'herbes odorantes dans leurs narines de monstres. "


WOW ! Je réveillonerait bien avec eux, moâ !!

Revenir en haut Aller en bas
cat47
Master of Thornfield


Nombre de messages : 23541
Age : 59
Localisation : Entre Salève et Léman
Date d'inscription : 28/01/2006

MessageSujet: Re: Lectures gourmandes   Mer 27 Avr 2011 - 19:08

Aislynn, tu as pensé à notre régime? lol!

_________________
http://www.librarything.com/profile/catlamb
There are things so beautiful that they let you not mind that you will grow old and die.

Good angel of Prime Bright Loulou, lycanophila ma non seriosa
Revenir en haut Aller en bas
Aislynn
Ready for a strike!


Nombre de messages : 943
Age : 49
Localisation : En mer, sous les étoiles
Date d'inscription : 06/12/2009

MessageSujet: Re: Lectures gourmandes   Mer 27 Avr 2011 - 19:55

Oooh... je suis navrée, Cat Embarassed lol! Mais ce topic est d'origine un horrible supplice de Tentale affraid lol! lol! lol!

*vois les calories se précipiter en rangs serrées, rien qu'à la lecture des différents extraits cités*

AAAAHHH !!!! affraid lol!
Revenir en haut Aller en bas
Tatiana
Heavenly Voices


Nombre de messages : 8781
Age : 31
Localisation : Quelque part dans l'Angleterre du XIXe...
Date d'inscription : 26/02/2010

MessageSujet: Re: Lectures gourmandes   Jeu 28 Avr 2011 - 19:00


Quel régal ce topic !

En vous lisant je pense tout de suite à mon cher Alexandre Dumas, passionné de cuisine et auteur d'un Dictionnaire de cuisine qui doit être sympa.

Dans la catégorie des auteurs fin gourmets il y a aussi Jean-François Parot. Quand il était ambassadeur en Afrique, sa table était réputée la meilleure du continent, c'est dire s'il s'y connait en gastronomie.
Ses aventures de Nicolas Le Floch comprennent toutes au moins une description de recette par Catherine, la cuisinière, lors des délicieux dîners que s'offrent les personnages principaux.

Petit exemple avec son ragoût de pommes de terre en civet :
Citation :
Tout d'abord elle "belait"' [pelait] ses grosses, comme elle disait, avec soin et en favorisant les arrondis sans angles. Ensuite, il convenait de tailler des carrés de lard gras qu'on laissait fondre insensiblement et qui devraient être retirés du plat ayant exprimé tout leur suc et surtout avant de prendre couleur. Alors, précisait-elle, il fallait coucher les pommes de terre dans la graisse brûlante et les laisser bondir et dorer lentement avec des gousses d'ail non épluchées et une jetée de thym et de laurier. Ainsi, les légumes s'enroberaient d'une couche croustillante. La cuisson se prolongeant, ils s'attendriraient jusqu'au cœur, alors et alors seulement, une franche cuillère de farine les recouvrirait, le plat serait vigoureusement agité à la main et, quelques minutes après, une demi-bouteille de bourgogne inonderait le tout. Il faudrait encore saler, poivrer et laisser mijoter à petits bouillons pendant deux bons quarts d'heure. La sauce prendrait consistance, elle deviendrait douce et veloutée, satinée, nappant sans lourdeur ni fluidité excessives des pommes de terre qui demeureraient blondes et fondantes sous une croûte parfumée. L'amour seul, disait Catherine, faisait le bonne cuisine.

Ca vous donne faim ?

Sur le site de l'auteur on peut accéder à d'autres recettes regroupées sous le nom de Recettes de Nicolas.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Aislynn
Ready for a strike!


Nombre de messages : 943
Age : 49
Localisation : En mer, sous les étoiles
Date d'inscription : 06/12/2009

MessageSujet: Re: Lectures gourmandes   Jeu 28 Avr 2011 - 20:58

*bave jusque sur mes orteils*

Oui, ça donne faim ! Même quand on sort de table, c'est dire !
Revenir en haut Aller en bas
MissAcacia
DerbyCheshire Cat


Nombre de messages : 6276
Age : 43
Localisation : Perched on a hot sound tree
Date d'inscription : 26/10/2007

MessageSujet: Re: Lectures gourmandes   Mar 3 Mai 2011 - 13:37

Merci pour cet extrait de Jean-François Parot Tatiana, c'est vrai que la table est souvent bien servie dans ses romans...

Je vous emmène au Japon, dans le Chaudron de Minata Kiyoko, l'histoire de quatre adolescents (soeurs, frères et cousins) venus passer les vacances d'été chez leur grand-mère suite à l'absence de leurs parents.

Contrairement à d'habitude, la cuisine de Grand-mère, ça donne ça:

Citation :
Mais la cuisine qu'elle avait préparé et la musique de Tateo à l'harmonium étaient tout aussi mauvaises l'une que l'autre.
Elle avait fait mijoter du potiron, du tofu takano et du poulet, mais le poulet et le tofu étaient devenus noirs au point qu'on n'arrivait pas à les distinguer au fond du chaudron, tandis que les morceaux de potiron avaient disparu. A force de mijoter, ils avaient fondu, jouant leur rôle de liant pour la sauce.
Et puis tout cela était trop fort en sauce soja, ma langue en était toute recroquevillée. Nous gardions le silence, occupés à mâcher. Cette nourriture avalée n'importe comment n'avait aucun endroit où aller. Ma langue sur laquelle se déposait cette affreuse nourriture, complétement perdue, ne savait plus quoi faire.
Pendant ce temps-là, Grand-Mère mastiquait avec entrain:

- C'est délicieux, délicieux. Les repas pris tous ensemble sont vraiment très bons, fit-elle remarquer, et en un clin d'oeil elle avala deux petits bols de riz.

C'est ainsi que dès notre premier jour à la campagne, nous fûmes désespérés par les repas de notre grand-mère.
Le deuxième jour ce fut terrible, et le troisième encore pire.

Tami, l'aînée des filles et narratrice de ce court roman, va devoir prendre les choses en main...

Mais Grand-mère n'a pas que des mauvais côtés:

Citation :
J'étais dans la cuisine en train de couper des légumes lorsque Grand-mère est entrée par la porte de derrière avec ce qu'elle avait ramassé dans son jardin.
Le jardin potager de Grand-mère est petit, et tout ce qu'elle y récolte est en proportion.
Fraise, tomates cerises, maïs noir... De petites choses adorables, en petites quantité.

- Tiens, regarde, ma petite Tami.

Sur sa main il y avait quatre ou cinq petits piments vert foncés.

- Si tu les cisèles et que tu les ajoutes en fin de cuisson, ça donnera une belle couleur.

J'ai pris les piments dans sa main. Ils étaient tièdes. Ils avaient absorbé tout au long de la journée la chaleur du soleil d'été. Je les ai posés sur la planche pour les hacher.

Il y aurait bien d'autres scènes à citer (notamment la préparation d'un bouillon de miso qui fait remonter à la surface les souvenirs d'anciennes histoires de famille), mais enfin voilà Very Happy .
Revenir en haut Aller en bas
pouchkinet
Intendante de Pemberley


Nombre de messages : 551
Age : 42
Localisation : Lyon
Date d'inscription : 02/07/2007

MessageSujet: Re: Lectures gourmandes   Mar 3 Mai 2011 - 14:41

Génial, je n'avais pas assez d'articles dans ma liste d'envie, et j'ai vraiment plein de temps pour lire. Merci beaucoup lol!
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Lectures gourmandes   Aujourd'hui à 18:44

Revenir en haut Aller en bas
 
Lectures gourmandes
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Lectures gourmandes
» (Coll) Lectures illustrées pour la jeunesse(Bernardin-Bechet
» légendes gourmandes, traditions & superstitions culinair
» Revue "Les Grandes Lectures Populaires"
» Les lectures scolaires...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Inn at Lambton :: Do you read, Mr Darcy? :: Le plaisir de la lecture-
Sauter vers: