Une auberge pour les admirateurs de Jane Austen, et bien plus encore...
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

 Jean d'Aillon

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Tatiana
Heavenly Voices


Nombre de messages : 8800
Age : 31
Localisation : Quelque part dans l'Angleterre du XIXe...
Date d'inscription : 26/02/2010

MessageSujet: Jean d'Aillon   Mer 19 Jan 2011 - 18:59

Afin d'éviter un encombrement du topic sur l'histoire et pour éviter des coups de fouet de notre modo en chef, j'ouvre une chambre à cet auteur pour lequel Selenh et moi avons une affection commune Wink

Cet enseignant en histoire économique et Docteur d'État en sciences économiques est aussi l'auteur de romans policiers historiques allant de l'Antiquité au XXe siècle.

Plusieurs séries se détachent :
- Les enquêtes de Louis Fronsac, notaire parisien qui met ses talents au service de Richelieu puis Mazarin
- Les aventures du brigand Trois-Sueur qui prennent place dans les premières années du XVIIIe siècle
- La série Lucius Gallus que je connais pas mais dont Selenh parlera sans doute plus en détails
- La guerre des Trois Henri qui a pour cadre le conflit opposant Henri III, Henri de Navarre, le futur Henri IV, et Henri de Guise
- Les aventures de Guilhem d’Ussel au Moyen Age

A cela s'ajoutent d'autres ouvrages isolés.

Pour le détail des titres qui sont assez nombreux, la page Wikipedia est très utile Arrow

C'est un auteur que j'apprécie davantage pour sa restitution de l'ambiance de l'époque (du XVIIe pour les romans que j'ai déjà lus) que pour ses intrigues policières que je ne trouve pas toujours passionnantes.

D'abord édité chez Jeean-Claude Lattès, ses romans sont actuellement réédités dans la collection Labyrinthes du Masque dont j'aime beaucoup les couvertures.

Un petit exemple :



Voici les échanges que M. d'Aillon a suscités dans le topic histoire pas plus tard qu'aujourd'hui :

Selenh a écrit:
Et vu tes études actuelles je te recommanderais chaleureusement (il vaut mieux lire les romans dans l'ordre chronologique, mais ça tombe bien ce sont les deux premiers) Les Ferrets de la reine qui se passe au collège de Clermont, celui des Jésuites qui formaient les jeunes parisiens de la bonne et de la moyenne société (où est allé Molière, bien après) puisque tu côtoies parmi les élèves Paul de Gondi, futur Cardinal de Retz, c'est magnifiquement documenté, et les héros principaux s'y rencontrent dans leur enfance, puis Le Mystère de la chambre bleue, qui est bien comme le nom l'indique le salon de la belle Arthénice, Madame de Rambouillet: il y a sa fille Julie, celle de la Guirlande, Voiture, Ménage et compagnie, un régal... Et toute la suite! Mon préféré est la Conjecture de Fermat où l'on croise Blaise Pascal... et à ce stade je sens que notre Cruella va me sommer d'ouvrir un topic dédié...

Tatiana a écrit:

Je suis ravie de trouver ici une autre admiratrice des aventures de Louis Fronsac, Selenh ! Ce sont de très bons romans. J'en ai lu quelques uns, et j'attends avec impatience la sortie des Ferrets de la Reine en poche. J'aime beaucoup l'ambiance des salons. Les intrigues policières ne sont pas très élaborées, mais c'est la description des personnages et des lieux qui me plaît le plus.

Selenh a écrit:
cheers Tatiana!
Si t'es pas trop loin de mon Bordelais, je pourrais peut-être te le prêter? Ou bien pour celles qui sont à Paris, j'y vais en Février, je vous le prête, vous vous le faites circuler et vous m'offrez l'hospitalité pour ma prochaine virée dans la capitale (cette fois-ci je squatte Genny!) À condition qu'il y ait une responsable: j'ai tous les Louis Fronsac et j'y tiens beaucoup.

As-tu lu ses romans antiques (Sarmates, et Aquae Sextiae) très bien aussi, et Le dragon de Nostradamus que j'adore... on rencontre le "vrai" Nostradamus, et il y a des souvenirs de Charles Quint, et, et... J'aime aussi l'Archiprêtre et la cité des tours, (voir ma critique sur Amazon) et il faudrait que je lise sa série historique sur le règne d'Henri IV...

Tatiana a écrit:

C'est très gentil Selenh, mais je préfère patienter et l'ajouter à ma bibliothèque.
Je ne connais pas ses romans antiques, pour la simple raison que c'est une période historique qui ne m'attire plus. J'ai eu Le dragon de Nostradamus en main dans plusieurs librairies, je finirai bien par l'acheter.
Ceux que j'ai lus se déroulent sous Louis XIII : Le mystère de la chambre bleue, L'exécuteur de haute justice, Le dernier secrets de Richelieu et L'Énigme du Clos-Mazarin. Les aventures du Brigand Trois-Sueurs et L'enlèvement de Louis XIV sont dans ma bibliothèque et attendent d'être lus.

emmaD a écrit:
Tiens, c'est rigolo, je n'ai pas tellement aimé le Louis Fronsac que j'ai lu (La Conjuration des Importants) : j'ai fait une allergie aux personnages principaux. Mais bon, pour retrouver Jean-François-Paul alias l'amour de ma vie au collège de Clermont alias l'endroit où j'ai passé ma jeunesse, je risque bien de me laisser tenter par Les Ferrets de la reine.

Selenh a écrit:
emmaD a écrit:
Tiens, c'est rigolo, je n'ai pas tellement aimé le Louis Fronsac que j'ai lu (La Conjuration des Importants) : j'ai fait une allergie aux personnages principaux.
Bon, ça c'est ton droit le plus strict...
Citation :
Mais bon, pour retrouver Jean-François-Paul alias l'amour de ma vie
Mmmmh, t'as vraiment de drôles de goûts, mais ça ne se discute pas non plus, les goûts, j'espère qu'IRL tu les choisis un peu différents psychologiquement parlant? et pourtant, je dis ça, je l'aime bien aussi...

Kusanagi a écrit:
Emma, dans mes bras... j'ai aussi eu du mal avec la Conjurations des Importants ... pas à cause de Louis de Fronsac, mais j'ai trouvé le livre un peu trop descriptif et didactique... enfin, il me racontait des trucs que je connaissait déjà et ça m'a vite ennuyé scratch

_________________
Revenir en haut Aller en bas
esperluette
Magnolia-White Ampersand


Nombre de messages : 7519
Age : 25
Date d'inscription : 11/07/2009

MessageSujet: Re: Jean d'Aillon   Mer 19 Jan 2011 - 19:29

Comme je le disais sur l'autre topic, tout ça me tente beaucoup ! Very Happy Et hop, pleins de livres potentiels sur ma PAL virtuelle. Rolling Eyes
Revenir en haut Aller en bas
Lysander
Subtil compliment


Nombre de messages : 192
Age : 25
Localisation : Paris
Date d'inscription : 18/01/2011

MessageSujet: Re: Jean d'Aillon   Jeu 20 Jan 2011 - 23:31

Convaincue par tous ces avis positifs, j'ai acheté le premier tome de la série Louis Fronsac, La Conjuration des Importants.
Je ne manquerais pas de venir donner mon avis une fois le livre lu...

Merci de m'avoir fait découvrir ce qui m'a l'air d'être un très bon bouquin (ai-je précisé que j'adore l'Histoire?!!Smile )
Revenir en haut Aller en bas
Zakath Nath
Romancière anglaise


Nombre de messages : 2982
Age : 33
Date d'inscription : 04/11/2007

MessageSujet: Re: Jean d'Aillon   Sam 29 Jan 2011 - 14:01

Je viens de terminer Le duc d'Otrante et les Compagnons du Soleil.
Ça se déroule entre la mort de Robespierre et la Restauration, avec un aristocrate, Gabriel de Montfort, qui avec un groupe d'amis aristocrates fait au départ partie d'une bande de contre-révolutionnaire, les Compagnons du Soleil. L'un d'eux est un traître, Gabriel va vouloir se venger, tout en essayant de ne pas se faire prendre par Joseph Fouché, le duc d'Otrante du titre.

Je ne sais pas si les autres romans de Jean d'Aillon sont plus portés sur les intrigues policières que celui-là et si on a donc publié ce livre avec les autres pour ne pas dépareiller la collection, en tout cas, le mystère est transparent: le héros sait dès le départ qui est le félon, le lecteur pouvant additionner deux et deux à partir du portrait que l'auteur tire d'eux au début le devine bien vite... Du coup, tout le suspense concernant l'identité de Capeou est assez artificiel, pour ne pas dire un brin ridicule à la longue.

Heureusement, le roman est nettement plus intéressant du point de vue historique, j'ai tendance à m'y perdre un peu durant cette période entre les intérêts de ceux-ci ou ceux-là, et Jean d'Aillon fait bien revivre cette période troublée, avec un Fouché qui se débrouille toujours pour sauver ses meubles.

Donc, dans l'ensemble, ça se suit plaisamment. En bonus pour les fans d'aventures maritimes, on a une allusion à Richard Bolitho vers la page 50, puis plus tard Hornblower est carrément nommé. Je m'attendais de ce fait à ce que Jack Aubrey vienne faire coucou avant la fin, mais non, ou alors j'ai loupé le clin d'œil.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
http://zakath-nath.joueb.com
Tatiana
Heavenly Voices


Nombre de messages : 8800
Age : 31
Localisation : Quelque part dans l'Angleterre du XIXe...
Date d'inscription : 26/02/2010

MessageSujet: Re: Jean d'Aillon   Lun 31 Jan 2011 - 19:04


Merci pour tes impressions Zakath Nath. Je me laisserai sûrement tenter par ce roman, ne serait-ce que pour le personnage de Fouché que je trouve assez fascinant.

Pour ce qui est des intrigues policières, effectivement ses autres romans sont construites sur elles, mais elles ne sont pas très élaborées et ce n'est pas l'aspect que j'apprécie le plus.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Lysander
Subtil compliment


Nombre de messages : 192
Age : 25
Localisation : Paris
Date d'inscription : 18/01/2011

MessageSujet: Re: Jean d'Aillon   Sam 5 Fév 2011 - 1:04

J'ai finit La conjuration des Importants, que j'ai beaucoup apprécié. Je trouve que l'ambiance de l'époque est bien retranscrite (pour rien au monde je ne vivrais à Paris à cette époque...) et c'est avec plaisir que j'ai revécu les évènements de la cabale des Importants. L'intrigue policière est pas mal, même si on est loin de la subtilité d'Agatha Christie, mais est largement compensé par la restitution historique. Le roman évite la plupart des pièges des romans historiques (le problème des dialogues...) et se lit de bout en bout.

Bref j'ai acheté le tome suivant, La conjecture de Fermat, qui a l'air tout aussi bien!!

Voila un article sur le roman historique, de Françoise Chandernagor, qui est très intéressant. Elle y évoque les critiques auxquels est confronté ce style de roman, ses intérêts et ses difficultés.
http://www.canalacademie.com/Peut-on-ecrire-des-romans.html

Revenir en haut Aller en bas
Tatiana
Heavenly Voices


Nombre de messages : 8800
Age : 31
Localisation : Quelque part dans l'Angleterre du XIXe...
Date d'inscription : 26/02/2010

MessageSujet: Re: Jean d'Aillon   Sam 5 Fév 2011 - 17:22


Contente que tu aies aimé La conjuration des Importants Lysander Very Happy Si je me souviens bien, c'est le premier roman de Jean d'Aillon que j'ai lu, et j'avais moi aussi apprécié le travail de reconstitution historique tout comme la grande justesse des dialogues.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
esperluette
Magnolia-White Ampersand


Nombre de messages : 7519
Age : 25
Date d'inscription : 11/07/2009

MessageSujet: Re: Jean d'Aillon   Jeu 24 Fév 2011 - 16:03

J'ai fini aujourd'hui Les rapines du duc de Guise, premier tome de La guerre des trois Henri, et j'ai bien aimé cette lecture. Smile

J'ai choisi ce livre un peu au hasard parmi tous les titres de Jean D'Aillon et finalement je me suis dit que c'était plutôt un bon choix vu que j'étudie la littérature du XVIème siècle ce semestre Razz (bon, on lit Marot donc c'est antérieur, mais ça reste le bon siècle^^). Et puis j'ai lu La reine Margot il y a quelques mois donc je restais dans la thématique. Wink

J'ai bien aimé mais je trouve cependant quelques défauts: tout d'abord il y a des longueurs un peu inutiles, parfois l'auteur se répète un peu, c'est dommage. Ensuite les personnages sont assez classiques (je parle pour les deux personnages non historiques, Olivier Hauteville et Cassandre de Mornay) pour un roman historique, et assez peu creusés (surtout Hauteville...). Du coup je n'ai pas eu d'énorme empathie pour eux. Mais bon sinon l'intrigue est intéressante, j'ai appris pas mal de choses (le système de rapine est pas bête du tout Razz ). J'ai trouvé que le rythme s'accélérait vers la fin, j'étais plus plongée dans l'histoire, du coup je pense que je lirais la suite. Wink
Revenir en haut Aller en bas
Elianor
Romancière anglaise


Nombre de messages : 3146
Localisation : Ici ou là-bas, un livre dans les mains...
Date d'inscription : 28/05/2011

MessageSujet: Re: Jean d'Aillon   Mar 1 Nov 2011 - 18:16

Je viens juste de tomber sur le topic sur Jean d'Aillon cheers
Auteur que j'ai découvert tout à fait par hasard à une fête du livre (il est d'ailleurs tout à fait sympathique et quand on commence à discuter avec lui, c'est parti pour un moment!!! Very Happy ), attirée par les couvertures des livres...

Bon pour le moment je n'ai lu que Le Mystère de la chambre bleue, mais Les Ferrets de la reine et Marius Granet et le trésor du Palais Comtal sont sur le haut de ma PAL!!!!

J'ai trouvé que l'atmosphère historique est très bien rendue et de manière très juste ! Les personnages sont attachants (dans l'ensemble) et malgré quelques longueurs l'intrigue ne se perd pas dans des détours et des contours insupportables! Et pour le moment j'aime bien Very Happy

On verra si mon impression se confirme dans les prochains livres!

Revenir en haut Aller en bas
Tatiana
Heavenly Voices


Nombre de messages : 8800
Age : 31
Localisation : Quelque part dans l'Angleterre du XIXe...
Date d'inscription : 26/02/2010

MessageSujet: Re: Jean d'Aillon   Mer 9 Nov 2011 - 21:42


Esperluette, à te lire j'ai très envie de me plonger dans Les rapines du duc de Guise, d'autant que j'aime beaucoup la période des guerres de religion.

Contente d'accueillir un autre fan de Jean d'Aillon, Elianor cheers .

Tu me donnes envie d'aller à une séance de dédicaces pour le rencontrer. Je l'ai récemment fait découvrir à ma mère qui a beaucoup aimé La cabale des Importants, et pourtant elle est difficile en romans historiques.

Je te rejoins sur les intrigues qui sont toujours bien construites, sans se perdre dans d'inutiles rebondissements, et sur l'ambiance historique de l'époque, très bien rendue.

Les Ferrets de la reine a rejoint ma PAL il y a peu. Il y a quelques mois, j'ai beaucoup aimé L'enlèvement de Louis XIV. A première vue l'intrigue peut paraître un peu tirée par les cheveux, parce que Louis Fronsac enquête sur la disparition - véridique, je crois - de Louis XIV pendant quelques heures à Aix-en-Provence en 1659. Mais le tout est habilement raconté, j'étais en proie aux mêmes angoisses que les personnages jusqu'à la solution finale.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Tatiana
Heavenly Voices


Nombre de messages : 8800
Age : 31
Localisation : Quelque part dans l'Angleterre du XIXe...
Date d'inscription : 26/02/2010

MessageSujet: Re: Jean d'Aillon   Sam 26 Oct 2013 - 11:09


J'ai lu Les Ferrets de la reine la semaine dernière, lecture qui m'a parue assez fade, bien que non dénuée d'intérêt.

L'idée d'origine, réécrire l'épisode des ferrets d'Anne d'Autriche rendu célèbre par Alexandre Dumas, est bonne et son exploitation par Jean d'Aillon tout à fait crédible. Ce qui l'est moins, c'est le choix des "détectives", qui ne sont autres que Louis Fronsac et Gaston de Tilly aux alentours de leur douzième année. Déjà, ils s'expriment comme des adultes, ce qui, tout en sachant que la manière de s'exprimer des enfants des années 1625 n'était pas, et de loin, celle d'aujourd'hui, n'est pas crédible. J'ai eu l'impression de suivre les aventures de jeunes adultes et non de pré-adolescents. De plus, même en les sachant tous deux très intelligents et dégourdis, il est peu probable que des enfants de leur âge aient risqué leur vie pour sauver l'honneur de la reine de France.

Le cadre historique est cependant toujours aussi minutieusement décrit, que ce soit la vie des Parisiens et les relations avec l'Angleterre peu de temps avant le siège de La Rochelle. Buckingham est loin d'être l'amoureux fou présenté par Dumas, il ne pense à séduire la reine que pour l'ajouter à un tableau de chasse déjà très long. J'ai particulièrement apprécié d'être plongée dans le quotidien pas toujours facile des internes du collège de Clermont. La discipline y était reine, le travail ardu et les conditions de vie, alimentation très maigre et hygiène souvent primaire, nous paraissent aujourd'hui difficilement supportables.

Bref, j'ai l'impression qu'après avoir lu plusieurs de ses romans, je commence à me lasser des enquêtes de Louis Fronsac.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Ysabelle
Stardust Reveries


Nombre de messages : 13052
Age : 54
Localisation : Quelque part entre l'orient et l'occident
Date d'inscription : 07/05/2010

MessageSujet: Re: Jean d'Aillon   Sam 26 Oct 2013 - 22:10

Merci pour ce commentaire, Tatiana et aussi de m'avoir guidée vers le topic. C'est très tentant.Very Happy  Monsieur Y en a lu et nous avons quelques livres de Jean D'Aillon. Mais je n'en ai jamais lu. Tu as réussi à attiser ma curiosité. Je ne manquerai pas d'en mettre sur ma PAL. Sont-ils à lire dans l'ordre?
Revenir en haut Aller en bas
Tatiana
Heavenly Voices


Nombre de messages : 8800
Age : 31
Localisation : Quelque part dans l'Angleterre du XIXe...
Date d'inscription : 26/02/2010

MessageSujet: Re: Jean d'Aillon   Lun 28 Oct 2013 - 13:06


Ils ne sont pas forcément à lire dans l'ordre - Les Ferrets ont été si je ne m'abuse publiés en 2011 ou 2012, bien après d'autres aventures de Louis Fronsac. La liste des personnages présente au début de chaque roman aide beaucoup à se rappeler l'identité et la position de chacun.

J'espère que tu viendras parler de ta découverte quand tu te plongeras dans un de ces romans, Ysabelle Smile .

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Selenh
Méchante Femme Savante


Nombre de messages : 5073
Age : 57
Localisation : Aquitaine.
Date d'inscription : 24/02/2010

MessageSujet: Re: Jean d'Aillon   Ven 22 Juil 2016 - 19:49


Trois ans déjà ! Je ne savais même plus que ce topic existait.

Et pourtant, plus ça va plus j'absorbe du Jean d'Aillon, et plus j'appâte de petits camarades pour en lire avec moi.
Une (longuette) anecdote qui intéressera peut-être, au moins, Tatiana:
 

L'auteur reste plus un bon vulgarisateur d'Histoire qu'un auteur de « polar », du polar qui relève surtout du roman d'aventure, il faut le lire dans cette optique.

J'ai fini par faire une hypothèse qui me semble plausible quant à son parcours et sa méthode d'écrivain, après avoir lu Marius Granet et le trésor du Palais Comtal un des premiers qu'il ait écrit...

Dans ce roman il n'y a quasiment pas (sinon pas du tout) de personnages de fiction. Marrant pour un bouquin qui a un titre d'aventures pour gamins !
Je dirais que c'est une chronique de la Révolution française en Provence, dont le moteur est une affaire fictive, qu'il invente en reliant par des faits plausibles plusieurs histoires criminelles réelles (au niveau des individus comme des collectivités dans la tourmente), découvertes au départ dans les archives de sa ville.
Une combinaison très astucieuse ! Pas besoin de beaucoup creuser la psychologie de ses personnages : elle découle de leur vie réelle, de leurs actes les plus saillants puisque la postérité ou des documents d'archives en ont gardé la trace.
(Quant à la réalité de cette période elle dépasse encore une fois la fiction dans le « gore ». Je savais bien que la Révolution c'était autre chose que les images d'Épinal, mais à ce point...)

Avec l'expérience il a appris je pense à développer davantage de fiction à partir de ces trames réelles. Avec de l'imagination certes, mais qui vient secondairement aux faits et anecdotes historiques qu'il veut transmettre et faire revivre. Il a quelque chose d'un Dumas sans vrais héros charismatiques, sans emphase ni romantisme, et qui ne violerait surtout pas l'Histoire, mais jouerait au contraire à en remplir les creux et les inconnues avec un scrupuleux respect des faits connus. Un anti-Dumas, en fait. Mais pour les curieux d'Histoire, la grande et les petites, ceux qui se sont passionnés pour Decaux et Castelot, qui suivent encore Bern de nos jours, c'est un régal.

Actuellement il écrit Les Chroniques d'Edward Holmes et Gower Watson. Pour la restitution d'une époque fascinante (régence du Duc de Bedford, années 1420) c'est super, mais qu'on ne cherche pas trop les grands romans à énigmes, une fois encore.
Revenir en haut Aller en bas
Tatiana
Heavenly Voices


Nombre de messages : 8800
Age : 31
Localisation : Quelque part dans l'Angleterre du XIXe...
Date d'inscription : 26/02/2010

MessageSujet: Re: Jean d'Aillon   Sam 23 Juil 2016 - 11:01


J'avais quelque peu oublié ce topic Rolling Eyes merci de l'avoir fait émergé des archives de l'auberge Selenh, avec un retour aussi intéressant sur ce roman.

J'ai croisé à plusieurs reprises la couverture que tu as postée en librairie, et la transposition des personnages de Conan Doyle au XVe siècle a éveillé ma curiosité. Mais depuis ma déception de 2013 (déjà affraid ) avec Les Ferrets de la reine, l'envie de poursuivre la découverte de ce romancier s'est éteinte, hélas. Je m'y remettrai sûrement un jour, d'autant que j'ai encore plusieurs romans sur mes étagères, ne serait-ce que pour ne pas rester sur mon dernier ressenti.

Tu soulignes très bien les qualités des romans de J. d'Aillon : reconstitution très sérieuse de l'époque, bonne construction des intrigues, personnages très humains. Il faut toutefois que je cesse de les considérer comme des polars et davantage comme des romans historiques. En y réfléchissant, c'est justement le sérieux des histoires qui me gêne à la longue, elles manquent de panache. En somme, plus j'avance en âge plus j'ai du mal à trouver des romans historiques qui me plaisent. Ah, ce que c'est que d'être exigeant, mais on sait combien ce genre littéraire est difficile, Françoise Chandernagor en parle très bien.

Last but not least, merci pour ton anecdote (et bravo au passage pour le lobbying Smile ). Je n'aurais pas forcément cru que des amateurs d'ouvrages historiques "pimentés" puissent apprécier l'extrême sobriété des histoires inventées par J. d'Aillon. Comme quoi, quand l'Histoire est bien racontée, on accroche, même en l'absence effectivement de figures héroïques à la Dumas, pour ne citer que lui. J'envie aussi le suspense que la série de La Guerre des Trois Henri - pas encore lue de mon côté - réserve à ton collègue.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Selenh
Méchante Femme Savante


Nombre de messages : 5073
Age : 57
Localisation : Aquitaine.
Date d'inscription : 24/02/2010

MessageSujet: Re: Jean d'Aillon   Sam 23 Juil 2016 - 19:23

Tatiana a écrit:

la transposition des personnages de Conan Doyle au XVe siècle a éveillé ma curiosité.
Attention, il n'y a pas vraiment de transposition (ni d'imitation suivie), ce ne sont que des clins d'œil. Par exemple on rencontre aussi le couple Bonacieux, dont la dame va certes servir d'égérie à Watson, et de logeuse aux deux aussi comme Mrs Hudson ; et Holmes broie du noir quand il manque d'occupation, mais l'auteur ne s'engage pas plus.
Citation :
Mais depuis ma déception de 2013 (déjà affraid ) avec Les Ferrets de la reine, l'envie de poursuivre la découverte de ce romancier s'est éteinte, hélas.
À cela je répondrais que certains d'Aillon sont de toute façon un peu faibles (justement la dernière nouvelle sur Holmes / Watson qui vient de sortir, Cinq médailles d'argent me fait cet effet et je compte bien en rendre compte à l'auteur) ; mais aussi qu'on a pas le même seuil de tolérance (Les Ferrets de la Reine ne m'a pas tant déçu que toi, mais il est à craindre que je passe sur bien des choses quand on régale mon appétit d'Histoire). That's life ! Je pense que c'est une question de travail, il faut qu'il creuse, qu'il prenne son temps, ce n'est pas un grand styliste ni un romancier « professionnel », mais un laborieux. Il ne faudrait pas qu'il se lance sans support historique qui soit « du lourd » à la base.

Ses nouvelles sont rarement d'une qualité supérieure par rapport à ses romans, et dans le cycle de Trois-Sueurs, très intéressant pour réviser la fin du règne de Louis XIV et la Régence, il y a vraiment des moments Club des Cinq à côté d'une évocation saisissante de la peste à Marseille.
Citation :

Tu soulignes très bien les qualités des romans de J. d'Aillon : reconstitution très sérieuse de l'époque, bonne construction des intrigues, personnages très humains.

Je ne crois pas être allée jusque là en ce qui concerne "bonne construction des intrigues, personnages très humains". Quand la matière lui est fournie, oui ! Les personnages historiques dans La Guerre des trois Henri, Henri IV entre autres, l'auteur les rend très vivants et particuliers, mais son héros, Olivier Hauteville est inexistant autrement que dans l'action qui fait le lien entre certains moments historiques fort bien restitués !

Citation :
Il faut toutefois que je cesse de les considérer comme des polars et davantage comme des romans historiques. En y réfléchissant, c'est justement le sérieux des histoires qui me gêne à la longue, elles manquent de panache.
Toutafé !

Citation :
Ah, ce que c'est que d'être exigeant, mais on sait combien ce genre littéraire est difficile, Françoise Chandernagor en parle très bien.
Et l'Allée du Roi n'est pas à la portée d'un D'Aillon !

Citation :
Je n'aurais pas forcément cru que des amateurs d'ouvrages historiques "pimentés" puissent apprécier l'extrême sobriété des histoires inventées par J. d'Aillon.
Ben ça m'a assise. D'ailleurs Guillaume continue à être un fan absolu de Henri IV. Ah, et puis d'Isabeau de Bavière puisque je lui ai fait lire La Reine Violée qui atteint quand même des sommets dans les deux domaines (historique / pimenté). Je lui ai fait un programme chronologique à la suite, à sa demande, mais tu connais sans doute tout cela : Le lys et le léopard, Wolf Hall, Matthew Shardlake puis Ursula Blanchard.
Revenir en haut Aller en bas
Tatiana
Heavenly Voices


Nombre de messages : 8800
Age : 31
Localisation : Quelque part dans l'Angleterre du XIXe...
Date d'inscription : 26/02/2010

MessageSujet: Re: Jean d'Aillon   Sam 23 Juil 2016 - 20:52


Selenh a écrit:
Tatiana a écrit:

la transposition des personnages de Conan Doyle au XVe siècle a éveillé ma curiosité.
Attention, il n'y a pas vraiment de transposition (ni d'imitation suivie), ce ne sont que des clins d'œil. P

D'accord. C'est ce que j'avais compris à la lecture du résumé au cours d'un passage en librairie mais ça remonte maintenant.

Citation :
Tatiana a écrit:
Tu soulignes très bien les qualités des romans de J. d'Aillon : reconstitution très sérieuse de l'époque, bonne construction des intrigues, personnages très humains.

Je ne crois pas être allée jusque là en ce qui concerne "bonne construction des intrigues, personnages très humains". Quand la matière lui est fournie, oui ! Les personnages historiques dans La Guerre des trois Henri, Henri IV entre autres, l'auteur les rend très vivants et particuliers, mais son héros, Olivier Hauteville est inexistant autrement que dans l'action qui fait le lien entre certains moments historiques fort bien restitués !

Ah, j'ai dû aller trop loin et mélanger mon propre ressenti à ton analyse, désolée. Tes propos sur le héros de cette trilogie me donnent envie de m'y plonger, c'est bon signe  Smile . Cette Guerre des Trois Henri est de surcroît un épisode de l'Histoire de France qui me plaît, et me rappelle des souvenirs de prépa (quelle complexité dans les Guerres de Religion, de quoi désespérer les étudiants  lol!)

Citation :
Je lui ai fait un programme chronologique à la suite, à sa demande, mais tu connais sans doute tout cela : Le lys et le léopard, Wolf Hall, Matthew Shardlake puis Ursula Blanchard.

Sympa Very Happy Oui pour Wolf Hall (qui m'est tombé très vite des mains) et les enquêtes de Matthew Shardlake (plus exactement la première) mais pas les deux autres, même si j'avais repéré les livres de Fiona Buckley il y a pas mal de temps. Je note, tes recommandations ne profitent donc pas qu'à ton collègue Wink .

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Petit Faucon
Confiance en soie


Nombre de messages : 5380
Age : 51
Date d'inscription : 26/12/2011

MessageSujet: Re: Jean d'Aillon   Mar 26 Juil 2016 - 11:59

Je ne connais pas cet auteur, mais je viens de lire vos échanges avec grand intérêt ... un jour que j'aurai du temps, j'espère bientôt.
Je suis particulièrement intéressée par celui de Marius Granet ... dont tu as parlé, Selenh, plus que par ceux qui traitent des guerres de  religion, sujet plutôt déprimant (à mon point de vue). Mais je note les titres lorsque je erre dans les rayons parfois dévastés de ma bibliothèque préférée Wink
Revenir en haut Aller en bas
Selenh
Méchante Femme Savante


Nombre de messages : 5073
Age : 57
Localisation : Aquitaine.
Date d'inscription : 24/02/2010

MessageSujet: Re: Jean d'Aillon   Jeu 28 Juil 2016 - 17:13

Sympa Very Happy Oui pour Wolf Hall (qui m'est tombé très vite des mains) [/quote]
Mais la série ? tu ne l'a pas vue ?

Citation :
même si j'avais repéré les livres de Fiona Buckley il y a pas mal de temps. Je note, tes recommandations ne profitent donc pas qu'à ton collègue Wink .
C'est dans cette optique que je les égrenais. Si tu as une liseuse, n'oublie pas que je peux te «prêter» tout ça.

Citation :
Je suis particulièrement intéressée par celui de Marius Granet ... dont tu as parlé, Selenh, plus que par ceux qui traitent des guerres de  religion, sujet plutôt déprimant (à mon point de vue).

Je vais encore faire des réserves : Marius Granet est le jeune «héros», avec deux autres copains illustres aussi à Aix, de cette aventure qui n'évoque absolument pas son art ! Il faut déjà connaître l'histoire du peintre pour relever les allusions à ses caractéristiques (la peinture de moines et cloître, par exemple).

C'est la période historique qui est l'héroïne, la vraie, et je ne suis pas sûre que ce soit moins noir, sinon déprimant (beurk beurk beurk les dérives révolutionnaires !), que La guerre des trois Henri qui comprend son lot d'horreurs mais dont le rythme haletant de roman d'aventure et l'évocation vivante de la période font un effet assez tonique au lecteur, l'auteur ayant d'ailleurs un chaleureux parti pris pour les deux Henri légitimes, particulièrement « lo noste Enric !»

study Pour mon compte j'en ai fini avec la Régence (il faudra que je creuse cette époque aussi, d'Aillon m'a rendue curieuse), mais mon héros (Trois-sueurs) a encore une aventure -sur le tard et sous Louis XV lol! - qui part bien, une arnaque à la divination (d'Aillon a toujours de ces connaissances pittoresques que j'adore, trouvées dans les archives judiciaires, les mettre en scène est ce qu'il sait le mieux faire.)

Après je reviens à l'Empire avec le Duc d'Otrante....
Revenir en haut Aller en bas
Petit Faucon
Confiance en soie


Nombre de messages : 5380
Age : 51
Date d'inscription : 26/12/2011

MessageSujet: Re: Jean d'Aillon   Ven 29 Juil 2016 - 14:07

Merci pour toutes ces précisions fort intéressantes, Selenh.
J'en conclue que je vais tenter au hasard, et je verrai si ça me plait ou pas ... ce qui est la meilleur méthode pour juger d'un livre et de son auteur Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Selenh
Méchante Femme Savante


Nombre de messages : 5073
Age : 57
Localisation : Aquitaine.
Date d'inscription : 24/02/2010

MessageSujet: Re: Jean d'Aillon   Ven 29 Juil 2016 - 15:12

Hum, pas toujours... Avec d'Aillon il vaut mieux bien commencer (voir ce qui est arrivé à Tatiana) afin de devenir tolérant envers ses défauts.

Pour moi, son meilleur roman reste La conjecture de Fermat, un épisode de la série qui l'a fait connaître : les aventures de Louis Fronsac (sous Louis XIII). Le héros rencontre le fameux mathématicien, s'informe auprès de savants religieux qui ont vraiment existé et que j'ai découverts là ; je me souviens aussi de balades d'époque entre Paris et Toulouse... Il faut dire que je suis fascinée par la carte/le territoire, et que d'Aillon en tant que romancier de ses connaissances érudites inscrit particulièrement bien ses péripéties dans l'espace.
Revenir en haut Aller en bas
Petit Faucon
Confiance en soie


Nombre de messages : 5380
Age : 51
Date d'inscription : 26/12/2011

MessageSujet: Re: Jean d'Aillon   Ven 29 Juil 2016 - 17:31

Merci Selenh, je note celui sur Fermat ; j'ai un excellent souvenir du livre de Singh sur Le dernier théorème de Fermat, axé sur la vulgarisation scientifique ; donc un aperçu historique du personnage serait aussi le bienvenu !
Revenir en haut Aller en bas
Tatiana
Heavenly Voices


Nombre de messages : 8800
Age : 31
Localisation : Quelque part dans l'Angleterre du XIXe...
Date d'inscription : 26/02/2010

MessageSujet: Re: Jean d'Aillon   Ven 29 Juil 2016 - 20:24


Selenh a écrit:
Mais la série ? tu ne l'a pas vue ?

Si, vue et beaucoup aimée.

Citation :
Citation :
même si j'avais repéré les livres de Fiona Buckley il y a pas mal de temps. Je note, tes recommandations ne profitent donc pas qu'à ton collègue Wink .
C'est dans cette optique que je les égrenais. Si tu as une liseuse, n'oublie pas que je peux te «prêter» tout ça.

Merci, mais je n'ai pas de liseuse (je fais peut-être partie des irréductibles  lol! )

Citation :
Après je reviens à l'Empire avec le Duc d'Otrante....

J'étais persuadée de l'avoir, mais finalement j'ai dû y résister en librairie. Tu me diras ce que tu penses hein Smile .

Pour rebondir sur votre échange quant au roman permettant de se jeter à l'eau, je ne sais que dire... personnellement, j'avais commencé par la série des Louis Fronsac, Le mystère de la chambre bleue me semble-t-il. Le XVIIe siècle étant ma période de prédilection, je ne prenais pas trop de risque. Et j'ai mordu à l'hameçon puisque j'ai poursuivi mon chemin en compagnie du notaire...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Jean d'Aillon   Aujourd'hui à 21:15

Revenir en haut Aller en bas
 
Jean d'Aillon
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Jean d'Aillon
» [Aillon, Jean (d')] Marius Granet
» L'Histoire
» Jean d'Aillon, Guilhem d'Ussel chevalier troubadour
» Les aventures de Guilhem d'Ussel, chevalier troubadour, tome 1 : Marseille, 1198 - Jean d'Aillon

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Inn at Lambton :: Do you read, Mr Darcy? :: Autres auteurs (divers) :: Auteurs francophones-
Sauter vers: