Une auberge pour les admirateurs de Jane Austen, et bien plus encore...
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

 .

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Cébès
Manteau de Darcy


Nombre de messages : 62
Date d'inscription : 27/12/2010

MessageSujet: .   Jeu 13 Jan - 9:47

.!


Dernière édition par Cébès le Mer 21 Nov - 12:49, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
cat47
Master of Thornfield


Nombre de messages : 23541
Age : 59
Localisation : Entre Salève et Léman
Date d'inscription : 28/01/2006

MessageSujet: Re: .   Jeu 13 Jan - 11:14

Tu n'as aucun souci à te faire, Cébès, ce topic est parfaitement à sa place ici et son ouverture me réjouit. cheers

L'Allemagne est un pays qui m'a toujours intéressée, sans doute parce que venant d'un pays et d'une ville bilingues, j'ai été confrontée assez vite à sa culture, même si on ne peut pas dire que mes premiers contacts aient été proprement culturels, à moins que l'on ne parle de culture totalement populaire. Mes parents parlaient suisse allemand à la maison lorsqu'ils ne voulaient ne pas être compris de nous, le premier contact m'a donc pas été très positif. Laughing C'était pour tous les deux une langue apprise pour des raisons utilitaires, à l'époque à Fribourg il valait mieux maîtriser cette langue pour trouver du travail. En fait c'est encore le cas maintenant, quand j'y pense, et peut-être encore plus qu'avant. scratch Dit celle qui trouve que sa ville natale a de la peine à garder son identité francophone.

Deuxième contact, à l'école, comme tous les Suisses, et ma foi, ça n'a pas été aussi traumatisant que pour certains. En tout cas je n'ai pas été dégoûtée puisque après mon bac, j'ai passé six mois à Vienne pour perfectionner mes connaissances. J'ai également fait un semestre d'université à Berne, on peut dire qu'à ce moment mon niveau n'était pas trop mauvais. J'en ai gardé quelques restes dans le sens où en principe je comprends l'allemand écrit, moins bien que l'anglais mais tout de même suffisamment pour lire un journal ou lire des documents de travail. Je ne me suis par contre plus essayée à la lecture littéraire après le bac, je l'avoue. Et pour l'oral, bon, ben... il faut savoir reconnaître ses limites. Pour le courant, ça va, mais je ne suis pas capable de m'exprimer si une réunion de travail est tenue dans cette langue, je trouve ça triste mais c'est le manque flagrant de pratique et surtout le fait que l'anglais est devenue la langue d'échange principale entre francophones et germanophones dans mon entreprise. Et dans notre pays en général, non?

Mais il n'y a pas que la langue, il y a aussi le pays. Un pays où j'aime toujours aller, et comme mon mari partage cette attirance, nous y sommes allés assez régulièrement. Je connais pas mal de régions du sud au nord, j'ai visité de nombreuses villes (Fribourg-en Brisgau, Baden-Baden, Augsburg, Tübigen, Munich, Nuremberg, Ratisbonne, Heidelberg, Rothenburg, Trèves, Berlin, Weimar, Oldenburg, Brêmes, Lübeck - la découverte de cette dernières étant un rêve de jeunesse réalisé l'été dernier) mais il me reste pas mal d'endroit à découvrir, surtout à l'est. J'y retourne toujours avec plaisir, il est très facile d'y voyager et l'immensité du pays garantit la variété des découvertes.

Voilà pour ce premier petit tour d'horizon. J'ajoute que De l'Allemagne, de Madame de Staël, est sur ma PAL depuis environ une année et que la lecture des Buddenbrook est prévue pour très bientôt. Ah, oui, j'oubliais, je précise que mon intérêt est suffisamment grand pour être à l'origine du seul topic, à part les topics littéraires, à avoir un lien avec celui-ci et vers lequel je mettrai un lien aussitôt que j'aurai réussi à le retrouver. Rolling Eyes Laughing

Et je ne me lancerai pas sur la question de la musique, car là on n'en finirait plus, n'est-ce pas?

Et toi, Cébès, qu'est-ce qui t'a amenée à t'intéresser à la culture germanique?


EDIT : voilà, j'ai retrouvé le lien vers le sujet cité plus haut, c'est ici. Arrow Il faut dire que j'avais utilisé un titre particulièrement tordu pour parler des vingt ans de la réunification. Laughing

_________________
http://www.librarything.com/profile/catlamb
There are things so beautiful that they let you not mind that you will grow old and die.

Good angel of Prime Bright Loulou, lycanophila ma non seriosa


Dernière édition par cat47 le Jeu 13 Jan - 15:04, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
emmaD
Romancière anglaise


Nombre de messages : 2641
Age : 35
Localisation : Lutèce
Date d'inscription : 26/03/2009

MessageSujet: Re: .   Jeu 13 Jan - 13:15

Quant à moi, l'allemand n'a jamais été une langue parlée à la maison ! Mon père, féru d'histoire, a l'atlas historique allemand de Westermann et c'est toujours terrible de l'entendre dire les mots avec un affreux accent (il prononce les "w" comme en anglais, c'est vous dire)... Mais j'ai étudié l'allemand au collège et au lycée dès la sixième. Enfin bon, on apprend surtout des trucs passionnants comme "du bist doof", "Willibald der Papagei" et "ich spiele Federball", et quelques bouts de textes un peu plus littéraires. C'est après que les choses sérieuses ont commencé, vu que je faisais allemand en prépa littéraire ; du coup, j'ai appris des quantités de vocabulaire fort utile (les noms de plantes et d'animaux pour la version, le vocabulaire de l'analyse littéraire pour le commentaire), revu la grammaire en profondeur et j'avais même fini par avoir un niveau correct. On avait une prof qui nous faisait vraiment bien travailler mais dont le sens psychologique continue à tous nous traumatiser dix ans après (c'est la seule prof qui ait réussi à faire pleurer une fille en classe et en plus, c'était parce qu'elle voulait se montrer gentille)... J'ai beaucoup perdu depuis, il faudrait que je m'y remette sérieusement.

J'ai fait plusieurs voyages, avec mes parents quand j'étais jeune et après pour aller voir des amis qui faisaient une année d'études, une fois à Vienne et une fois à Leipzig, où j'ai ainsi pu admirer le monument le plus laid du monde (heureusement, on est aussi allé à Magdebourg et Dresde). J'ai traversé en train une bonne partie de la Saxe à cette occasion et j'ai compris pourquoi la littérature allemande comptait tant de fous et/ou de dépressifs... La plaine germano-polonaise, ce n'est pas un paysage très joyeux ! lol!

Tout ça pour dire que l'Allemagne fait partie des pays dont je connais assez bien l'histoire et la culture, et que j'aime bien.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.fanfiction.net/u/904342/emmaD
cat47
Master of Thornfield


Nombre de messages : 23541
Age : 59
Localisation : Entre Salève et Léman
Date d'inscription : 28/01/2006

MessageSujet: Re: .   Jeu 13 Jan - 13:23

emmaD a écrit:
une fois à Leipzig, où j'ai ainsi pu admirer le monument le plus laid du monde
Comment, le monument le plus laid du monde n'est pas à Oslo? affraid Tu m'enlèves une illusion, là. lol!

_________________
http://www.librarything.com/profile/catlamb
There are things so beautiful that they let you not mind that you will grow old and die.

Good angel of Prime Bright Loulou, lycanophila ma non seriosa
Revenir en haut Aller en bas
emmaD
Romancière anglaise


Nombre de messages : 2641
Age : 35
Localisation : Lutèce
Date d'inscription : 26/03/2009

MessageSujet: Re: .   Jeu 13 Jan - 13:36

J'espère que non, parce que ça voudrait dire que c'est encore plus laid que le Monument de la Bataille des Nations ! Mais bon, je ne connais pas Oslo, alors, peut-être que je me trompe.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.fanfiction.net/u/904342/emmaD
Fauvette
Bluebird on a White Cliff


Nombre de messages : 3268
Age : 28
Localisation : Paris
Date d'inscription : 29/04/2009

MessageSujet: Re: .   Jeu 13 Jan - 13:58

Merci d'avoir ouvert ce topic, Cébès !
Pour ma part, j'ai choisi l'allemand en LV1 au collège (quelqu'un connaît Klipp und Klar ? Very Happy) et j'ai continué au lycée jusqu'en Terminale, où j'ai atteint un bon niveau. J'aime beaucoup cette langue, certes moins mélodieuse que les langues latines mais très intéressante à apprendre et à étudier. Malheureusement, après plus de 5 ans sans pratiquer (en fac scientifique, une seule option "langues" était possible et l'anglais était un choix quasi-obligatoire), j'ai perdu énormément de vocabulaire affraid J'arrive encore à comprendre l'écrit et vaguement l'oral mais je ne suis plus tout à l'aise pour m'exprimer dans cette langue et ça me désole No
A part une brève visite de Saarbrücken l'été dernier et une nuit à côté de l'aéroport de Francfort en décembre Laughing, je n'ai encore jamais eu l'occasion de visiter l'Allemagne (difficile d'organiser des voyages scolaires ou des échanges de correspondants quand le nombre de "germaniques" par classe au collège ou au lycée ne dépasse pas... 7 Neutral).
J'espère pouvoir le faire dans un futur pas trop lointain ! Berlin me tente beaucoup, ainsi que la Forêt Noire et les "spots" ornithologiques de la mer du Nord Wink

_________________


Stewardess of Black Corporation | Sherlocked | Blog photo Nature (Fleurs et Bestioles ^^) | Compte Twitter de Lambton
Revenir en haut Aller en bas
http://www.zygena.canalblog.com/
MD
British countryside addict


Nombre de messages : 828
Age : 31
Date d'inscription : 28/01/2010

MessageSujet: Re: .   Jeu 13 Jan - 14:04

Je connais mieux l'Autriche pour y avoir étudié un an, que l'Allemagne où je n'ai passé que des WE ou de rapides vacances.
L'Autriche est un pays magnifique sunny

L'Allemand m'a été imposé en 6°. (donc déjà le premier contact n'était pas particulièrement affectif.)
A l'époque, nous avions commencé Anglais et Allemand en 6eme, le seul choix qui nous était laissé était celui de se décider entre Latin et Grec. (qui a dit la peste et le choléra ?) Rolling Eyes

J'ai eu du mal à aimer cette langue, mais une fois que le déclic s'est fait, je l'ai toujours parlé avec beaucoup de plaisir et chanté avec plus de plaisir encore.
La famille du coté de ma Grand-mère maternelle était d'Alsace; ma Grand-mère parlait un Allemand parfait et ne l'a jamais plus parlé. Un de ses frères qui me filait des bouquins ne comprenait pas que l'on ne soit pas capable de déchiffrer du Gothique. Cool

Aujourd'hui, je la parle tout à fait convenablement et conserve une correspondance avec l'Autriche. Et même après un an à Vienne, je n'y ai pas ajouté ce terrible Wienerische.
OK ok, parfois je dit "leiwand" et "ur-geil", mais je me soigne.

Je n'ai pas d'attirance particulière pour l'Histoire de l'Allemagne, ni pour sa culture au sens très large. En revanche, il est vrai que pour la musique ... Autriche et Allemagne drunken

@EmmaD : il faut que tu voies le Burgenland alors, déprimant !
@Cat47 : en IDF, du coté d'Issy les Moulineaux, il y a La tour aux figures de Dubuffet et comme "monument" très laid, ça vaut le détour aussi.
Revenir en haut Aller en bas
emmaD
Romancière anglaise


Nombre de messages : 2641
Age : 35
Localisation : Lutèce
Date d'inscription : 26/03/2009

MessageSujet: Re: .   Jeu 13 Jan - 15:32

MD a écrit:
le seul choix qui nous était laissé était celui de se décider entre Latin et Grec. (qui a dit la peste et le choléra ?) Rolling Eyes
Pas moi en tout cas ! Je n'ai jamais réussir à choisir entre ces deux langues celle que je préférais... Et j'aurai toujours du mal à comprendre qu'on ne les aime pas. Wink

Un ami à moi qui vient de finir sa thèse sur Dresde au XVIIIe et a donc passé un temps considérable dans des archives diverses écrites en allemand, en latin, en mélange des deux, et dans quelques autres langues encore comme l'italien et le français, m'a expliqué qu'en Allemagne aussi, le gothique était de moins en moins déchiffré. Il faut dire que cette écriture avait été célébrée par le IIIe Reich, alors forcément, depuis, elle a mauvaise presse. Mais du coup, beaucoup d'Allemands sont bien incapables de lire facilement les textes écrits ou publiés avant 1945, ce qui est un peu dommage.

Et je maintiens qu'un immense machin en porphyre bien sombre, avec écrit Gott Mit Uns en énorme dessus, et de sombres guerriers et autres Germania géants dessus, c'est un summum de laideur. D'ailleurs, mon seul souhait funéraire pour l'heure, c'est de ne pas être enterrée dans le cimetière sud de Leipzig, afin de ne pas passer mon dernier séjour près de cette horreur.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.fanfiction.net/u/904342/emmaD
cat47
Master of Thornfield


Nombre de messages : 23541
Age : 59
Localisation : Entre Salève et Léman
Date d'inscription : 28/01/2006

MessageSujet: Re: .   Jeu 13 Jan - 16:40

Tu me donnes des idées de topic avec photo, là. lol!

_________________
http://www.librarything.com/profile/catlamb
There are things so beautiful that they let you not mind that you will grow old and die.

Good angel of Prime Bright Loulou, lycanophila ma non seriosa
Revenir en haut Aller en bas
misshoneychurch
Poppy dream by the Arno


Nombre de messages : 5343
Date d'inscription : 01/09/2006

MessageSujet: Re: .   Jeu 13 Jan - 16:51

Je suis allée voir sur google images le fameux monument Emma, je trouve qu'à première vue ça n'a rien de choquant (bon, je n'ai pas eu un coup de foudre non plus, mais je ne le trouve vraiment pas extraordinairement laid). Tu me donnes presque envie d'aller à Leipzig pour voir si en vrai ça me fait la même impression lol! lol!

Sinon, j'adore l'Allemagne moi aussi, même si ces dernières années je me suis complètement orientée vers les îles anglo-saxonnes. J'adorais l'allemand, même si j'ai presque tout perdu, et je suis allée deux fois en Bavière, ça m'avait beaucoup plu Very Happy Berlin est une ville que je souhaite visiter très vite, même si j'avoue que Vienne est un de mes fantasmes, je t'envie d'y avoir passé tant de temps MD Twisted Evil
Revenir en haut Aller en bas
Tatiana
Heavenly Voices


Nombre de messages : 8781
Age : 31
Localisation : Quelque part dans l'Angleterre du XIXe...
Date d'inscription : 26/02/2010

MessageSujet: Re: .   Jeu 13 Jan - 17:24

C'est une très bonne idée de topic Cébès, car la Grande-Bretagne a tellement de place ici qu'on a tendance à oublier les autres pays Razz

Je ne connais que peu le pays (mais je rêve d'aller à Berlin qui parait-il est une ville magnifique et de visiter les châteaux de Louis II de Bavière) et j'ai étudié la langue, je dirais presque de force. Étant d'origine alsacienne et ayant fait une partie de ma scolarité en Alsace, l'étude de l'Allemand va presque de soi là-bas, et pourtant les relations avec le pays ne sont pas toujours faciles dans ma famille. Mes grands-parents, qui ont connu et participé à la Deuxième Guerre mondiale, du côté des malgré-nous pour mon grand-père paternel, ont encore aujourd'hui ce pays et tout ce qui s'y rapporte en horreur. Heureusement, je n'ai jamais eu une éducation anti-allemande, mais je prends des pincettes pour aborder certains sujets avec eux. Ma grand-mère a par exemple piqué une crise le jour de l'élection de Benoît XVI... Bref, pas facile comme situation.

Pour revenir à la langue, j'ai toujours adoré l'entendre parler, mais je garde un très mauvais souvenir de mes cours d'Allemand, de la sixième à la Terminale. La grammaire est si complexe que j'ai beaucoup souffert à essayer de l'apprendre correctement, et comme je n'ai jamais eu de bons professeurs ça ne m'a pas aidé. En revanche, j'ai eu une très bonne prof en prépa, et ça m'a aidée à apprécier la langue. Aujourd'hui, je peux faire quelques phrases mais mes connaissances s'arrêtent là, et c'est bien dommage. Je regrette aussi de ne pas comprendre ni parler le dialecte alsacien, parce que ça m'aurait grandement aidé.

En fait mon contact avec l'Allemagne s'établit plus par le biais de la musique classique, que j'écoute beaucoup. Les compositeurs germanophones comme Bach et Mozart sont difficiles à égaler. J'aime beaucoup aussi le cinéma allemand, que je connais peu, mais les quelques films que j'ai pu voir, comme La vie des autres, m'ont beaucoup plu.

EDIT : tu as raison de fantasmer sur Vienne Misshoneychurch, j'y suis allée il y a quelques années et j'en garde un souvenir ébloui. On a l'impression de vivre dans les siècles passés, et c'est délicieux.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Cébès
Manteau de Darcy


Nombre de messages : 62
Date d'inscription : 27/12/2010

MessageSujet: .   Jeu 13 Jan - 23:21

.


Dernière édition par Cébès le Mer 21 Nov - 12:46, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
MissAcacia
DerbyCheshire Cat


Nombre de messages : 6277
Age : 43
Localisation : Perched on a hot sound tree
Date d'inscription : 26/10/2007

MessageSujet: Re: .   Ven 14 Jan - 13:25

Cébès a écrit:
Ta description de Vienne me donne vraiment envie d’y aller. [...] Et tout le monde me dit que les pâtisseries y sont délicieuses, ce qui ne peut me laisser indifférente.

Désolée de ne rebondir que sur ce micro-aspect de ton post, Cébès, mais la pâtisserie est toujours une corde sensible... et je garde un souvenir plus qu'ému d'une jeune fille au pair autrichienne qui vécut chez nous quand j'étais au lycée et qui préparait de délicieuses sachertorte (désolée pour l'orthographe je ne suis absolument pas germaniste... à trois mots près - wald, holz et forst au hasard...) et de merveilleux apfelstrüdel. J'ai retrouvé une recette de sachertorte dont j'use et abuse, par contre impossible de refaire le deuxième, la pâte est vraiment trop difficile à réussir.
Malgré mon inculture linguistique, j'ai lu quelques auteurs de langue allemande, notamment Arthur Schnitzler, auteur autrichien que j'aime vraiment beaucoup (je recommande Vienne* au crépuscule).

* je n'ai pas encore eu l'occasion d'y aller malheureusement...

@Cat47: j'avais beaucoup apprécié les Buddenbrook. Wink
Revenir en haut Aller en bas
misshoneychurch
Poppy dream by the Arno


Nombre de messages : 5343
Date d'inscription : 01/09/2006

MessageSujet: Re: .   Ven 14 Jan - 13:46

Cébès a écrit:
@ Misshoneychurch : J’apprécie énormément aussi la Bavière, bien que je ne la connaisse pas aussi bien que je le souhaiterais. Je trouve que les habitants y sont d’une serviabilité et d’une gentillesse effrayantes.

En fait, j'y suis allée il y a une dizaine d'années maintenant, et j'étais avec des élèves de mon collège. Bon, j'ai bien rencontré des jeunes de mon âge dans l'établissement partenaire du mien, et les familles d'accueil étaient très sympa, mais je n'ai pas rencontré d'autres personnes. Wink Sinon, je ne suis pas allée à Munich, mais à Nürnberg, Bamberg et au moins une autre petite ville dont j'ai oublié le nom Very Happy Il faudra de toute façon que j'y retourne pour voir le château de Louis II et les paysages qu'on voit dans Sissi

MissAcacia a écrit:
Malgré mon inculture linguistique, j'ai lu quelques auteurs de langue allemande, notamment Arthur Schnitzler, auteur autrichien que j'aime vraiment beaucoup (je recommande Vienne* au crépuscule).

Moi aussi j'adore cet auteur Wink
Revenir en haut Aller en bas
MissAcacia
DerbyCheshire Cat


Nombre de messages : 6277
Age : 43
Localisation : Perched on a hot sound tree
Date d'inscription : 26/10/2007

MessageSujet: Re: .   Ven 14 Jan - 21:07

Tu m'en vois ravie, MissHoneychurch. Je viens de regarder sa bibliographie sur wikipedia, qui compte finalement peu de romans et pas mal de pièces... et il m'en reste quelques uns à découvrir Very Happy , mais je relirais bien Vienne au crépuscule si j'avais le temps et pas perdu dans un déménagement...

Ce qui m'amène à l'allemand chanté car il est beaucoup question de lieder dans ce roman. Je m'étais donc intéressée à cette forme musicale à l'époque (notamment ceux de Schubert) et vu le souvenir que j'en garde, notamment avec des voix féminines, il conviendrait que je m'y replonge. Après il nous reste toujours Marlene Dietrich chantant dans l'Ange bleu (même si je ne comprends rien au-delà de Ich bin...).



ce n'est pas la version originale mais le son est nettement meilleur sur celle-là
Revenir en haut Aller en bas
Cébès
Manteau de Darcy


Nombre de messages : 62
Date d'inscription : 27/12/2010

MessageSujet: Die Anfänge einer Liebesbeziehung...   Ven 14 Jan - 23:24

.


Dernière édition par Cébès le Mer 21 Nov - 0:27, édité 6 fois
Revenir en haut Aller en bas
emmaD
Romancière anglaise


Nombre de messages : 2641
Age : 35
Localisation : Lutèce
Date d'inscription : 26/03/2009

MessageSujet: Re: .   Ven 14 Jan - 23:39

Cébès, Der Erlkönig doit être à peu près le seul poème allemand que j'ai étudié dans le secondaire. Et c'est certainement un véritable chef d'œuvre, un pur bijou de prosodie dans lequel les règles de scansion ont vraiment un sens. Je suppose que tu connais et aimes le Lied que Schubert en a tiré, où la musique vient magnifier la beauté du texte. En voici la version la plus célèbre, mais toujours aussi belle !


En revanche, une phrase comme "la langue, aussi vivante que pouvait l’être dans mon esprit le latin", je dois la lire deux fois avant de comprendre ce que tu voulais dire (au lycée, finalement, les textes latins, tirés des grands auteurs, sont un tantinet plus vivants à mes yeux que les articles de journaux insipides qu'on nous sert pour les langues dites vivantes)

Et si vous m'embêtez, je vais finir par ressortir mes 500 photos de la mairie néogothique de Leipzig !
Revenir en haut Aller en bas
http://www.fanfiction.net/u/904342/emmaD
Keina
Demande enflammée


Nombre de messages : 361
Age : 37
Localisation : Le Havre
Date d'inscription : 28/12/2009

MessageSujet: Re: .   Sam 15 Jan - 10:26

J'ai, comme vous, un attachement particulier pour la langue et le pays.
J'ai fait Allemand LV1 et j'ai continué à étudier la langue jusqu'en licence de lettres. Je n'étais pas trop mauvaise, même si mon expression orale a toujours été mon point faible. J'ai eu deux correspondantes allemandes, une à Monchungladbach et une à Bremen, j'ai donc pu visiter ces deux villes (mais je garde un meilleur souvenir de Brême ! ^^'). Mais ma véritable découverte de l'Allemagne s'est faite quand ma soeur (de 5 ans mon aînée) est partie faire sa maîtrise d'Histoire à Berlin, puis y a trouvé un copain et un boulot. Entre 1997 et 2002, tous les étés, j'allais la retrouver pour deux ou trois semaines, souvent toute seule (la première fois, mon autre soeur et mes parents sont venus, et une autre fois, j'y ai amené une copine de fac). Autant dire que j'ai sillonné la ville en long, en large et en travers ! Smile
Puis ma soeur a quitté son copain et son boulot pour un autre copain et un autre boulot en Belgique, moi j'ai quitté la fac, et mes contacts avec le pays et la langue se sont arrêtés là. Depuis, j'ai quasiment tout perdu concernant la langue...
Mais je garde un souvenir merveilleux de la ville de Berlin, tellement vaste, foisonnante, changeante, hétéroclite ! J'y ai vécu des choses aussi diverses qu'une rave party complètement psychédélique dans un ancien bunker, la découverte de la porte d'Ishtar au Pergamum Museum, l'achat d'un T-shirt de la Love Parade au premier jour des soldes sur l'Alexanderplatz, la visite du château de Postdam, d'une galerie d'artistes underground dans un vieil immeuble à moitié démoli de Berlin Est, un week-end bucolique au bord de la mer Baltique (où j'ai dû me débrouiller toute seule pour demander un emplacement pour une tente dans un camping, sans connaître le mot "tente"), et puis évidemment le fameux mur dont les tags changeaient chaque année !
En matière de littérature, j'ai lu un peu Goethe, Kleist, beaucoup Zweig, et ça doit s'arrêter là, à ma grande honte. Embarassed Mais en matière d'art, je suis une grande admiratrice de Caspar David Friedrich ! drunken
Revenir en haut Aller en bas
http://silfine.free.fr
mag
Victorian Worshiper


Nombre de messages : 2543
Age : 35
Date d'inscription : 05/12/2010

MessageSujet: Re: .   Sam 15 Jan - 11:38

merci cébès pour ce topic,

quant à mon rapport avec ce pays qui est l'allemagne, il a été un peu court. lorsque j'étais collégienne, en LV2, j'étais obligé d'apprendre l'allemand. franchement, je me débrouillais très bien même. je l'ai étudié durant 3 ans au total.

suite à cela, j'ai effectué un voyage linguistique dans ce pays. ce fut très intéressant tant sur culturel que sur les échanges avec les personnes que j'ai croisées. toutefois, quelque chose m'avait intriguait puisque j'avais remarqué les filles s'embrassait sur la bouche, j'étais Shocked . quelqu'un m'a affirmé que c'était un geste de grande amitié.

mais, c'est vrai que l'allemagne a une très belle histoire avec un grand H.

Revenir en haut Aller en bas
http://histoangleterre.over-blog.com/
MD
British countryside addict


Nombre de messages : 828
Age : 31
Date d'inscription : 28/01/2010

MessageSujet: Re: .   Sam 15 Jan - 11:54

Der Erlkönig et die Lorelei (tout le monde y est passé !)

Cébès a écrit:

@ MD : ... Fan de musique allemande ? ... Je connais très peu de francophones qui apprécient l’allemand chanté...

J'ai du mal m'exprimer !
Je ne suis pas fan de la musique allemande contemporaine ni même de chansons folkloriques allemandes. (Je connais d’ailleurs assez mal en ce qui concerne l’Allemagne.)
J’entendais par « chantée », tout ce qui concerne l’opéra allemand et un peu l’opérette Viennoise. Par exemple, Der Vogelhändler de Karl Zeller. (Il y a une version très sympa de Schenkt man sich im tirol avec Lucia Popp pour celles et ceux qui seraient tentés (oui, oui moi et Popp) drunken

Et pour la musique allemande réellement contemporaine, je n’ai pas gardé de souvenir impérissable et pourtant j’avais un colloc' qui était toujours planté devant Viva.
(vous me direz à l’époque en tête des Charts, on avait Juli, Silbermond et Rosenstolz alors forcément.)
J’aimais bien certaines chansons des Toten Hosen, Virginia Jetzt (si je me souviens bien)
Bon bien entendu, j’ai eu droit à « I am from Austria » de Rainhard Fendrich.... Quand on pense qu’ils ont presque voulu que ça devienne l’hymne non-officiel de l’Autriche. Laughing
Ok, Land der Berge est loin d’être le plus bel hymne, surtout quand on sait que l’hymne du Kaiser était celui que les Allemands ont piqué à l’Autriche... mais quand même !

Le Wienerische c’est surtout génial pour ceux qui ont des problèmes avec leurs déclinaisons.... c’est très libre, mais c’est affreux ! Rolling Eyes


Quant à celles qui rêvent de voir Vienne : c’est en effet une belle ville, aérée, verte, propre, "historique" (sauf en hiver) .... mais c’est loin d’être le plus beau coin d’Autriche (Salzburg pour moi Cool ). Et c'est pas Prague no plus !
En plus, l’architecture est lourde, et le stuc finit par lasser. Faut aimer le néo-gothique et le baroque !
Schönbrunn, on dirait un petit "Versailles" fait par l’architecte du château de Disneyland.
Quand les Autrichiens me disaient que Schönbrunn était un peu leur Versailles, j’étais toujours très heureux de leur faire comprendre que ...« même pas en rêve ». lol!

Le truc génial c’est qu’à l’université en hiver, on avait un petit marché de Noël dans la cour de la alte HKH et juste à la sortie de la HauptUni, il y avait la place du Rathaus avec la piste de patins à glaces ....et encore un marché de Noël et encore du Glühwein (vin chaud) ! sunny
Pour visiter Vienne, il faut voir la Innere Stadt (pour moi Donau-Stadt avec toutes ses grandes administrations est sans réel intérêt), pour ceux qui veulent sortir il y a le Gürtel et ceux qui veulent sortir de la ville, il faut faire un tour dans les forêts de l’ouest de Vienne, trouvez-vous un petit Heurigen (une sorte de bar à vin folko au pied des coteaux de vignes) du côté de Kahlenbergerdorf et allez voir la Stiftsbibliothek de Klosterneuburg (vous la reconnaitrez sur le challenge graphique publicité. Wink )

Un conseil si vous voulez un aperçu du « beau Danuble bleu », prenait la U1, ne descendait pas à Vorgartenstrasse et fermez les yeux jusqu’à la Donauinsel.
Au pire, allez voir le Alte Donau qui est un bras calme et limpide du fleuve et ne regardez pas le Donau Strom qui est tout boueux et canalisé.
Dans le meilleur des cas, allez jusqu’au vieux bras Alte Donau et louez une barque... en été on peut même se baigner. Là, c’est joli ! Sinon partez en province, et faite la descente du Danube du coté de Melk (voir l’abbaye), Krems et Tulln.
Et les provinces d'Autriche sont si belles que vous serez obligés d'y retourner. drunken

MissAcacia a écrit:
préparait de délicieuses sachertorte ... de merveilleux apfelstrüdel...
Ah Sachertochte et Apfelstrudel !
Tu y ajoutes un Wiener schnitzel et tu vas prendre un café, un bon Kaiser-melange (café) au Café Sacher ou au Café Central et tu as là tout Vienne. drunken

PS/HS: Quant au latin et au Grec, je n’ai pas détesté mes années de latin, bien au contraire.
C’est juste que lorsqu’on nous a demandé de choisir le jour de la rentrée c’était choisir entre deux choses dont nous ignorions totalement les subtilités. En somme, j’aurais préféré étudier les deux pendant le premier trimestre.
Revenir en haut Aller en bas
MissAcacia
DerbyCheshire Cat


Nombre de messages : 6277
Age : 43
Localisation : Perched on a hot sound tree
Date d'inscription : 26/10/2007

MessageSujet: Re: .   Sam 15 Jan - 15:56

MD a écrit:
tu vas prendre un café, un bon Kaiser-melange (café) au Café Sacher

Il semble que c'est tout à fait indispensable effectivement. Si j'y vais, je ne sais pas si je visiterai tous les monuments et lieux dont tu parles et dont je ne me souviendrai jamais, mais le café Sacher a toutes les chances de me voir débouler.
N'est-ce pas le charme de cette ville que de ressembler à une pâtisserie du même nom ? C'est ce que je me suis laissé dire. Et il doit être intéressant de la parcourir à la recherche des bâtiments Jugendstil, enfin la version viennoise. J'aime ce style dans presque toutes ses déclinaisons.
Une illustration par Gustav Klimt pour la route ?

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Dulcie
Ville du Nord...


Nombre de messages : 753
Date d'inscription : 19/12/2009

MessageSujet: Re: .   Sam 15 Jan - 17:10

J'ai fait quelques années d'allemand pendant mes études, la langue me plaisait (j'aime toujours beaucoup sa sonorité) mais je l'ai malheureusement peu à peu oubliée.

J'ai été en Allemagne mais ça fait longtemps que je n'y suis pas retournée. Je n'ai plus un grand désir de voyager là-bas, même si ça me plairait malgré tout. J'aimerais assez découvrir l'Autriche également. sunny

A propos de la littérature, je connais mal, si ce n'est quelques livres de Thomas Mann, écrivain que j'admire énormément, ainsi qu'Arthur Schnitzler. Smile


Dernière édition par Dulcie le Mar 12 Avr - 9:44, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Cébès
Manteau de Darcy


Nombre de messages : 62
Date d'inscription : 27/12/2010

MessageSujet: .   Sam 15 Jan - 20:01

.


Dernière édition par Cébès le Mer 21 Nov - 13:08, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Dulcie
Ville du Nord...


Nombre de messages : 753
Date d'inscription : 19/12/2009

MessageSujet: Re: .   Sam 15 Jan - 22:35

@ Cébès : Alors toi aussi tu aimes la correspondance de Kafka avec Milena Jesenska ! Smile Ca me fait plaisir, c'est pour moi un excellent souvenir de lecture, beau et passionné, d'une manière certe ténue, très délicate, mais qui n'en demeure pas moins vraie. As-tu lu son journal ? Bon, par contre je ne te suis pas vraiment à propos de son physique, car je le trouve effrayant (et plutôt laid). affraid

Avec Thomas Mann, il me reste encore beaucoup à découvrir.
Je n'ai pas lu Mort à Venise : je n'ai d'ailleurs pas très envie de le faire, car je n'ose pas appliquer un texte, fût-il l'original, sur le film de Visconti, oeuvre qui me bouleverse tant au niveau esthétique qu'émotionnel (le second découlant largement du premier à mes yeux ; c'est pour ça que je préfère ne pas mettre de mots sur ce récit, je préfère me laisser imprégnée de musique et d'images).

Donc de Mann, j'aime La montagne magique, un livre ample, foisonnant, souvent complexe, parfois ennuyeux, mais dans lequel il s'agit de se laisser emporter. Je suis loin de le connaître par coeur (heureusement Razz ), c'est un roman qui me met mal à l'aise sous certains aspects, mais c'est surtout pour ça que je l'apprécie autant. Je reste toujours renversée par l'esprit, la puissance de réflexion qui s'y déploie. A propos de quoi, je ne saurais justement même pas le définir avec exactitude (je ne suis pas assez calée pour ça rendeer ) mais au-delà de la description d'une société depuis longtemps disparue (intéressant bien sûr, mais qui n'est pas forcément l'essentiel), c'est ce qu'il dit de la vie, de l'humain, qui continue à me poursuivre, à me choquer, à me passionner.
Revenir en haut Aller en bas
cat47
Master of Thornfield


Nombre de messages : 23541
Age : 59
Localisation : Entre Salève et Léman
Date d'inscription : 28/01/2006

MessageSujet: Re: .   Sam 15 Jan - 23:27

Eh bien, ce topic progresse à grande vitesse. affraid Avant cela je croyais être un peu extra-terrestre lorsque je parlais de mon amour pour l'Allemagne. lol!

Cébès a écrit:
Je pensais qu’à Fribourg, certains déploraient une vive prédominance du français, notamment dans la mesure où seuls les germanophones feraient l’effort de s’exprimer dans l’autre langue.
Tu touches une corde sensible. Les Fribourgeois sont comme les autres Romands, en tant que minoritaires, ils ont un attachement particulier à leur langue. Et comme les autres Romands, ils déplorent qu'on leur demande d'étudier le hoch Deutsch alors que le Schwytzertütch leur serait un chouïa plus utile pour la vie de tous les jours. Razz Et là je te parle de mon enfance, lorsqu'il n'y avait pas encore de panneau Murtenstrasse à la rue de Morat. Suspect Bref, sur ce point je suis assez chatouilleuse, pour moi Fribourg est un canton francophone avec deux districts germanophones, et lorsque la langue allemande retraverse la Sarine, j'ai comme une légère pointe d'exaspération (surtout que moi je fais l'effort de parler allemand quand c'est nécessaire, alors que mes jeunes collègues zurichois ne sont plus capables de parler français Razz ).


Citation :
À part ça, je constate que tu connais beaucoup de régions différentes ? Une prédilection parmi celles que tu as citées ? Je cherche justement ma prochaine destination germanique…

Le meilleur de l'Allemagne du point de vue touristique c'est selon moi autour de la vallée de la Moselle et de la moyenne vallée du Rhin qu'on va le trouver.








C'est l'Allemagne romantique dans toute sa splendeur, y compris un clin d'oeil vers les grands mythes avec le rocher de la Lorelei.

Mais la Bavière est également digne d'intérêt, comme tu dois le savoir puisque que tu connais Munich. Les châteaux de Louis II, Nuremberg, malheureusement traitée à la Viollet-le-Duc après les destruction de la guerre, Bayreuth et Ratisbonne ne sont pas en reste. Un souvenir ébloui me reste plus particulièrement de Nuremberg : le musée du jouet et son annexe consacré aux maison de poupées, un véritable enchantement. Mais chacun de ces endroits, chargés d'histoire, comme tu l'as dit, Mag, a un pouvoir d'évocation incroyable.

Et puis cet été, j'ai aussi découvert par hasard une petite ville qui abrite l'ensemble le mieux conservé de maisons à colombages de toute l'Allemagne, Hannoversch Münden, en Basse-Saxe. Un petit bijou loin des meutes de touristes. drunken


Reste que si on n'a pas peur des dites meutes, un petit détour à Rothenburg s'avère indispensable, surtout si on est fan de Yoko Tsuno. cheers

Mais comme je l'ai dit, il me reste encore pas mal de choses à découvrir dans ce pays, et ce qui me tente le plus maintenant, ce sont les côtes de la mer du Nord (y compris leurs réserves ornithologiques, Fauvette copine de moi ). J'avoue ne pas connaître du tout Cologne non plus, mais j'y ferais bien une petite virée, un de ces jours. Pas mal de mes amis y ont fait des séjours linguistiques et tous m'ont vanté ses charmes.

Citation :
Si jamais, dans un genre moins roboratif mais très amusant, je recommande Le bonheur en Allemagne ?, de Michel Tournier. Celui-ci est issu d’une famille de germanistes et, bien qu’ayant été, selon ses dires, le moins doué de la fratrie pour la langue de Goethe, il semble entretenir avec ce pays comme avec sa langue un rapport de tendresse et de nostalgie qu’il décrit dans ce recueil de souvenirs et de réflexions.
J'ai lu d'autres livres de Tournier, que j'avais bien aimés. Je ne connais pas celui-ci et je ne savais pas qu'il était issu d'une famille de germanistes. Je note ce titre pour une lecture future.

MissAcacia a écrit:
Malgré mon inculture linguistique, j'ai lu quelques auteurs de langue allemande, notamment Arthur Schnitzler, auteur autrichien que j'aime vraiment beaucoup (je recommande Vienne* au crépuscule).

J'ai lu ce livre et je l'ai beaucoup aimé, mais je n'en ai gardé que très peu de souvenirs, Une relecture s'impose.

MissAcacia a écrit:
@Cat47: j'avais beaucoup apprécié les Buddenbrook. Wink
Je le prends avec moi en vacances (c'est tout bientôt). Comme l'adaptation avec Armin Mueller-Stahl attend sagement sur mon disque dur, ça me motive, et ta recommandation encore plus.

MissAcacia a écrit:
Ce qui m'amène à l'allemand chanté car il est beaucoup question de lieder dans ce roman. Je m'étais donc intéressée à cette forme musicale à l'époque (notamment ceux de Schubert) et vu le souvenir que j'en garde, notamment avec des voix féminines, il conviendrait que je m'y replonge.
C'est grâce aux lieder que je me suis replongée un peu ces derniers temps dans la poésie allemande. Un peu obligée, vu les études musicales de ma fille, mais c'est un bien douce obligation. Schubert, Schuman, Brahms et Mendelssohn, pour ne citer qu'eux, ont su mettre en valeur des textes de grands poètes allemands (Goethe, Eichendorff, Heine) et bien d'autres sources écrites. Le répertoire est immense, des heures de découverte et de plaisir. Un petit exemple choisi parmi des centaines d'autres :


A propos de poème, je dois te remercier pour Le Roi des Aulnes en allemand, Cébès. Je ne l'avais jamais lu en allemand, voilà une lacune réparée. Et comme j'ai presque tout compris, cela m'a rassurée quant à mes restes d'allemand littéraire. Ouf, soulagée, je suis.

Keina a écrit:
Mais je garde un souvenir merveilleux de la ville de Berlin, tellement vaste, foisonnante, changeante, hétéroclite !

Exactement le même sentiment pour moi. Je n'y suis allée que pour un séjour de trois jours, j'ai donc été un peu frustrée. Je rêve d'y retourner.

MD a écrit:
Quant à celles qui rêvent de voir Vienne : c’est en effet une belle ville, aérée, verte, propre, "historique" (sauf en hiver) .... mais c’est loin d’être le plus beau coin d’Autriche (Salzburg pour moi Cool ). (...)
En plus, l’architecture est lourde, et le stuc finit par lasser. Faut aimer le néo-gothique et le baroque !
Schönbrunn, on dirait un petit "Versailles" fait par l’architecte du château de Disneyland.


Je te trouve sévère avec l'architecture de Vienne, MD. Je trouve Schönbrunn plus sobre que Versailles, je ne vois donc pas trop le lien avec Disneyland. Mais il est vrai que sur le Ring, le néo-gothique en met pleine la vue. C'est pourtant suffisamment aéré pour que cela ne soit jamais lourd selon, moi.

Pour les Heurigen, je souscris tout à fait, à ne pas manquer.

Citation :
Dans le meilleur des cas, allez jusqu’au vieux bras Alte Donau et louez une barque... en été on peut même se baigner. Là, c’est joli ! Sinon partez en province, et faite la descente du Danube du coté de Melk (voir l’abbaye), Krems et Tulln.

Là, je te rejoins tout à fait. La Wachau reste pour moi un souvenir inoubliable. Je recommande particulièrement Dürnstein, et pas seulement parce que grâce à Richard Coeur de Lion, je parviens subrepticement à tisser un lien lambtonien. Wink

Cébès a écrit:
J’aime aussi Zweig que j’ai beaucoup lu il y a quelques années. Je crois que La confusion des sentiments et Le joueur d’échec comptent parmi mes livres favoris de cet auteur.

Pour Zweig, nous avons un topic assez fourni. C'est par ici. Arrow


Et puis finalement Mann. Comme Dulcie, je n'ai pas encore lu La mort à Venise, mais il est sur ma PAL. Quant à La Montagne magique, cela reste pour moi un souvenir de lecture marquant. Quelques centaines de pages durant lesquelles il ne se passe pour ainsi dire rien, un exercice de haute voltige introspective, une atmosphère dans laquelle on se retrouve englué parfois, mais la plupart du temps envoûté. J'espère que les Buddenbrook seront à la hauteur, mais je n'en doute pas trop. Very Happy

_________________
http://www.librarything.com/profile/catlamb
There are things so beautiful that they let you not mind that you will grow old and die.

Good angel of Prime Bright Loulou, lycanophila ma non seriosa
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: .   Aujourd'hui à 8:08

Revenir en haut Aller en bas
 
.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Inn at Lambton :: And what do you do when you are not reading? :: Autres passions-
Sauter vers: