Une auberge pour les admirateurs de Jane Austen, et bien plus encore...
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

 Animation japonaise, l'incontournable Studio Ghibli

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... 11 ... 20  Suivant
AuteurMessage
MissAcacia
DerbyCheshire Cat


Nombre de messages : 6390
Age : 44
Localisation : Perched on a hot sound tree
Date d'inscription : 26/10/2007

MessageSujet: Re: Animation japonaise, l'incontournable Studio Ghibli   Lun 13 Déc 2010 - 20:22

misshoneychurch a écrit:
Ca n'était pas du tout un reproche pour la vidéo

No souci, je n'ai jamais pensé à un reproche Very Happy

Clinchamps, vile tentatrice, merci pour cette présentation (je sens que je vais appliquer la méthode Wilde et céder pour éviter d'être tentée).

Donc je continue le rassemblement des avis épars avec le topic Cinéma / animation japonaise, ouvert à l'époque de la sortie cinéma de Ponyo sur la Falaise par Popila.

Popila a écrit:
J'ai découvert Hayao Miyazaki un peu tardivement, en allant voir, il y a maintenant quelques années, Le Château Ambulant : ce fut une expérience magique. Une fois le film commencé, j'ai eu l'impression de subir une cure de jouvence instantanée : je suis redevenue une petite fille de 7 ans suivant d'un regard émerveillé un très beau conte initiatique.

L'univers de Miyazaki est extrêmement riche et mêle avec bonheur l'imaginaire occidental et asiatique : si l'on fait attention, on peut reconnaître derrière chaque histoire tel ou tel mythe. Ses films ne sont jamais niais, et leur message est profondément actuel, car ils promeuvent discrètement des valeurs humanistes, écologiques et féministes.
Depuis cette découverte, j'ai vu beaucoup d'autres Miyazaki. Mon préféré reste pour le moment Le Voyage de Chihiro, pour lequel j'ai eu un véritable coup de coeur. Mais j'aime aussi beaucoup Princesse Mononoké (peut-être un peu moins, cependant , que les deux autres films que j'ai mentionnés jusqu'ici).

Et vous, aimez-vous Miyazaki? Very Happy

Pour ceux qui ne connaissent pas du tout ce réalisateur, vous trouverez ici quelques informations :
http://fr.wikipedia.org/wiki/Hayao_Miyazaki

Accalia a écrit:
Ce réalisateur fait des merveilles...ces films sont des merveilles, des petits poémes...

Tout est soigné, la musique,les dessins, l'histoire surtout!!!!

mon préféré est Le voyage de Chihiro...mon premier, c'est ainsi que j'ai découvert cet univers...moi Haku c'est l'un des hommes de ma vie...
surtout quand à la fin ils se lâchent la main..Sad drunken

sinon La princesse Mononoké belle histoire , la nature contre l'industrie...avec une belle histoire d'amour...cela me fait rêver...
donc magnifique histoire de haine et d'amour...

je trouve que son dernier film, le chateau ambulant est plus pour adulte...le ton, l'histoire me fait penser à un film de grand...et ce sorcier mi méchant mi-gentil et l'héroine transformée en vieille dame...comment aborder la vieillesse, le mal et le bien...

j'ai sinon aussi vu le chateau dans le ciel, belle histoire sur l'Ile Laputa que deux enfants cherche en même temps qu'une bande de joyeux pirates et des méchants (L'armée et le gouvernement)
On retrove le théme de combat entre la nature et l'industrie.

ainsi que Kiki la petite sorciére que j'ai moins aimé (trop pour enfant) et un autre dont j'ai pour le moment oublié le nom (porco je ne sais quoi...)

est ce que vous avez remarqué que dans chacun de ses films Miyazaki se représentait dans un de ses personnages?

Par exemple dans Chihiro il est le veillard qui s'occuppe de la chaudiére...
Dans le chateau dans le ciel il est le veillard sous terre. ect...

Tout cela pour dire que je les adore ces films là.

Ce qui me fait penser que nous méritons bien une petite photo de Miyazaki Hayao (juste pour pouvoir suivre le conseil d'Accalia et le rechercher dans ses oeuvres:



Clinchamps a écrit:
J'adore Myiazaki ! Je l'ai découvert à la télé il y a déjà plusieurs années avec "mon voisin Totoro" un film délicieux sur deux petites filles dont la mère est à l'hôpital, il n'y a pas longtemps (1 an à peu près) qu'il est sorti en DVD. Les paysages de la campagne japonaises y sont sublimes, le fantastique y est plus léger, plus ludique, mais il faut vraiment voir ce film si tu aimes Miyazaki.
J'aime unpeu moins "porco Rosso" le cochon pilote d'avion, mais les deux câteaux surtout "le château ambulant" sont magnifiques, "le château dans le ciel" est plus ancien, mais tout aussi beau.
Princesse Mononoké" et "le voyage de Chihiro" m'ont enthousiasmée, par leur façon de décrire les voyages initiatiques des héros. Ce que j'aime vraiment chez Miyazaki, c'est qu'il n'y a pas vraiment de "happy end" mais une certaine mélancolie, les exploits ont été accomplis, les héros se séparent, vivant chacun leur destin.
Comme je l'ai dit ailleurs il y a eu à Paris il y a quelques années une expo des cartons de Myiazaki et du dessinateur français Moëbius, grand maître du dessin fantastique. Ils ont d'ailleurs été chacun influencés l'un par l'autre, et leurs œuvres se complètent admirablement.
Jean Giraud dit Moëbius, a créé l'Incal, personnage de BD et aussi Blue Berry.
http://www.bpib.com/illustrat/giraud.htmsi vous voulez en savoir plus sur lui.

I I love you Moëbius [commentaire perso kinarienavouar]

Chinchilla a écrit:
Moi aussi j'adore Miyazaki.

Je l'ai découvert avec Princesse Mononoké, un vrai coup de cœur. J'ai ensuite vu le voyage de Chihiro, Kiki la petite sorcière, Le château dans le ciel, le château ambulant, Nausicaa de la vallée du vent et mon voisin Totoro (cro mignon)


Miyazaki a également participé au scénario du Royaume des chats de Hiroyuki Morita


Il a produit Pompoko et Mes voisins les Yamada de Isao Takahata.


La relève est assurée puisque son fils, Goro Miyazaki, a réalisé les Contes de Terremer sorti en France l'an dernier.


Dans un autre genre, j'aime beaucoup Le tombeau des lucioles de Isao Takahata, un film sublime mais très triste (prévoyez les mouchoirs), qui raconte l'histoire d'une jeune garçon et de sa sœur à la fin de la seconde guerre mondiale au Japon.

Clinchamps a écrit:
Chinchilla, as-tu vu "les contes de Terremer" ? J'ai très envie de l'avoir, mais est-ce aussi bien que les œuvres du papa ? Y a-t-il une originalité propre au fils ? Smile

[Grain de sel] J'en profite pour mettre mon grain de sel et répondre à Clinchamps - qui l'a vu depuis -: j'ai moins aimé les Contes de Terremer, je l'ai trouvé moins abouti que ceux cités par Chinchilla en terme de scénario. J'ai aussi trouvé les personnages un peu moins nuancé que dans les oeuvres du père. Mais graphiquement, il m'a paru très beau.[/fin du grain de sel]

Emjy a écrit:
J'aime moi aussi beaucoup l'animation japonaise, et tout particulièrement Miyazaki (je suis loin d'avoir vu tout son travail mais je vais essayer de vite me ratrapper Smile ).
Le Voyage de Chihiro m'avait fait très forte impression. J'avais adoré l'atmosphère onirique qui s'en dégageait, ainsi que tous ses personnages étranges et attachants.I love you
Sinon, j'ai pu voir récemment un de ses films les plus méconnus Omoide Pororo (ou Souvenirs goutte à goutte) et je vous le conseille également ! C'est touchant, drôle, mélancolique et l'animation y est, comme toujours, fabuleuse. C'est un des meilleurs films que j'ai pu voir sur le sentiment de nostalgie Wink



Voici le synopsis :
Taeko Okajima, une jeune femme de 27 ans, profite de ses vacances pour aller aider la belle famille de sa sœur dans leur exploitation agricole. Là, elle s'adonne au travail de la récolte du benibana, une sorte de safran utilisé comme colorant alimentaire. Cela lui donne l'occasion de se plonger dans son passé et de se demander ce qu'elle veut faire de sa vie. Au travers de ses souvenirs qui affluent, et aidée de son ami Toshio, elle commence peu à peu à réévaluer son existence. Et si son avenir était finalement pas si tracé que ça ?

Keisha a écrit:
Oups! Je n'ai vu que Le chateau ambulant, il va falloir remédier à la situation ! Embarassed Merci pour vos explications qui me permettront de mieux rentrer dans ce nouveau monde !

Chinchilla a écrit:
Clinchamps, je suis allée voir les Contes de Terremer quand il est sorti au ciné et j'en garde un très bon souvenir. Le seul reproche que j'aurais c'est que ça ressemble trop à ce que fait Miyazaki père et que si on n'avais pas dit que le film était réalisé par son fils, j'aurais facilement cru que c'était Miyazaki père qui était au commandes.
Emjy, je ne connaissais pas du tout Omoide Pororo mais ça me tente bien. Le DVD existe-t-il avec sous-titres français ?

Popila a écrit:
Sur Les Contes de Terremer, je me suis laissée dire la même chose que ce qu'a écrit Chinchilla, du coup je ne suis pas allée voir le film. Neutral

Clinchamps a écrit:
Comme je l'ai dit ailleurs il y a eu à Paris il y a quelques années une expo des cartons de Miyazaki et du dessinateur français Moëbius, grand maître du dessin fantastique. Ils ont d'ailleurs été chacun influencés l'un par l'autre, et leurs œuvres se complètent admirablement.

J'en ai entendu parler au moment où l'exposition a eu lieu : hélas, je connais très mal Moëbius. Embarassed Mais dans le même ordre d'idées, j'ai appris il y a quelques jours qu'il y avait une exposition à l'abbaye royale de Fontevraud dans le Maine-et-Loire sur les liens entre le français Paul Grimault et les Japonais Isao Takahata et Hayao Miyazaki, tous trois créateurs de dessins animés, et qui dure jusqu'au 16 novembre.

Paul Grimault est surtout connu pour Le Roi et l'Oiseau, écrit avec son ami Jacques Prévert. Mon père aimait beaucoup ce film, il m'a emmenée le voir au cinéma à plusieurs reprises. C'est un joli film, qui dénonce, entre autres choses, la tyrannie et le totalitarisme. Plus d'infos sur ce film ICI (il y a des illustrations).

Dans les années 1960, une copie égarée jusqu'au Japon de La Bergère et le Ramoneur (la première version du Roi et l'Oiseau) constitua une révélation esthétique pour les futurs fondateurs du célèbre studio Ghibli (je reprends la teneur de l'article que j'ai lu) : "En une nuit, ils l'ont décortiqué et analysé plan par plan, se l'appropriant à la manière des peintres qui vont au Louvre copier les toiles des maîtres de la Renaissance."

L'exposition invite à revoir les films des deux Japonais à la lumière de cette admiration, pointant les multiples références, comme ces croquis de la citadelle et des mines du Château dans le Ciel de Hayao Miyazaki, évoquant très clairement le palais suspendu et la ville souterraine du Roi et l'Oiseau. Mais au delà des clins d'oeil visuels, des thèmes communs semblent également irriguer les trois oeuvres : l'amour de la nature, l'antimilitarisme, le goût pour l'envol et les machines volantes...

Je m'arrête là, l'article est bien plus long, mais ça m'a l'air d'être une très belle exposition (pas sûr que je pourrai aller la voir, cependant).

Voici pour finir les deux scènes du Roi et l'Oiseau qui m'ont le plus marquée :

Le Portrait du Roi

Instants de poésie

Miss Halcombe a écrit:
Ce sont mes enfants qui m'ont fait découvrir les films d'animation japonaise ( ainsi que la lecture des mangas, d'ailleurs ).
J'ai beaucoup aimé Totoro, le Château dans le ciel, Le voyage de Chihiro ; un peu moins Le Château Ambulant . Quant au Tombeau des Lucioles j e l'ai trouvé vraiment trop triste. J'ai aussi vu Princesse Mononoké, mais, bizarrement, je ne me rappelle plus de l'histoire ... Embarassed scratch
Je suis contente que l'on en parle dans ce topic, et, tout comme chinchilla , je serais assez tentée par Omoide Pororo. Et Le Royaume de s Chats et Pompoko, c'est bien aussi ?

Chinchilla a écrit:
Miss Halcombe, j'ai beaucoup aimé ces deux films.

le Royaume des chats
Synopsis
Haru, une collégienne au comportement instable, sauve par hasard un chat d'un accident de la circulation. Ce qu'elle ignore, c'est que le félin n'est autre que le fils du puissant roi des chats. Cette rencontre va complètement bouleverser le cours de son existence. Dans son aventure, trois personnages vont se révéler des amis précieux : le très élégant Chat Baron, Mouta, un gros matou errant, et le corbeau Toto.

Pompoko
Synopsis
Jusqu'au milieu du XXe siècle, les tanukis, emprunts d'habitudes frivoles, partageaient aisément leur espace vital avec les paysans. Leur existence était douce et paisible.
Mais le gouvernement amorce la construction de la ville nouvelle de Tama. On commence à détruire fermes et forêts. Leur habitat devenu trop étroit, les tanukis jadis prospères et pacifistes se font la guerre, l'enjeu étant de conserver son bout de territoire. Efforts dérisoires car la forêt continue de disparaître...
Les humains, avec qui ils ont appris à cohabiter, font preuve d'un expansionnisme inexpliqué. Les chefs de clans coordonnent la riposte. Un plan est établi sur cinq ans : le temps pour les animaux d'étudier les humains et de réveiller leur pouvoir de transformation. Il va falloir tenter d'effrayer les humains en évoquant peurs et superstitions. Les solutions les plus farfelues sont expérimentées...

Popila a écrit:
Chinchilla a écrit:
Popila, je te conseille quand même les Contes de Terremer, après tout, c'est du Miyazaki Very Happy
Tu m'as donné envie de réessayer, Chinchilla (à sa sortie, j'avais lu que Miyazaki fils était moins bon dans ce qu'il faisait que Miyazaki père... pas bien de se laisser influencer par une critique négative, je m'en rends compte à présent : j'aurais dû laisser sa chance à ce film et le juger par moi-même. Et puis, maintenant que je sais que c'était son premier film d'animation, je me dis que Miyazaki fils a encore de la marge : après tout, Hayao lui-même a mis du temps avant de trouver son propre style). Wink

MissHalcombe a écrit:
Merci, Chinchilla , pour le synopsis du Royaume des Chats et de Pompoko. J'ai l'impression qu'ils devraient me plaire aussi.

Cecilou41 a écrit:
Merci à toutes pour toutes ces précieuses infos !

Je suis une grande fan de Miyasaki moi aussi. Je trouve ce qu'il fait absolument sublime et j'ai beaucoup aimé le travail de son fils également.


Clinchamps a écrit:
Hop là !! je remonte ce topice des profondeurs : je viens de voir "les contes de Terre-mer" de Goro(le fiston) Myiazaki. Autant le dire tout de suite, à part les noms des personnages, nous sommes plutôt loin des romans, tout au moins au point de vue de l'intrigue par elle-même, sinon l'esprit magique est plutôt bien restitué. Et alors, la beauté des décors, des lumières, des ciels m'a enthousiasmée, j'adore le dragon qui est tout à fait comme je l'imaginais en lisant le livre et la musique est aussi très belle. Donc, dans l'ensemble un beau dessin animé dans la tradition des Studios Ghibli ! cheers cheers

MissHoneychurch a écrit:
Je fais partie des fans des studios Ghibli, et j'ai vu la bande-annonce d'Arietty, le petit monde des chapardeurs au cinéma la semaine dernière. Le film a l'air très prometteur Very Happy Les dessins sont superbes, et j'aime aussi beaucoup la musique (si c'est celle du film).

MissHoneychurch a eu la gentillesse de reposter la bande-annonce un peu plus haut Very Happy

Kusanagi a écrit:
Merci MissHoneyChurch ^^ cheers cheers cheers cheers drunken drunken drunken
Trop hâte ^^

Et Arietty, c'est la vision Ghibli de.... tout simplement de The Borrowers de Mary Norton... qui avait déjà eu plusieurs adaptations sur grand écran ^^ (par contre une question me vient... est-ce que The Borrowers-les Chapradeurs ont inspiré aussi la série de notre enfance Les Minipouss? scratch )

Voilà, je vais faire encore quelques recherches (notamment dans Manga/anime) pour voir si je n'ai rien oublié et je vais aussi mettre le lien vers ce topic dans le sujet que je viens de recopier histoire de faciliter les recherches...
Revenir en haut Aller en bas
misshoneychurch
Poppy dream by the Arno


Nombre de messages : 5402
Date d'inscription : 01/09/2006

MessageSujet: Re: Animation japonaise, l'incontournable Studio Ghibli   Lun 13 Déc 2010 - 22:01

1Clinchamps, je ne connaissais pas du tout Si tu tends l'oreille, mais il me le faut maintenant ! Twisted Evil
Revenir en haut Aller en bas
clinchamps
Oshaberi Sensei


Nombre de messages : 47893
Age : 73
Localisation : Dans les bois du Fushimi Inari-taïsha
Date d'inscription : 09/01/2007

MessageSujet: Re: Animation japonaise, l'incontournable Studio Ghibli   Mar 14 Déc 2010 - 0:22

Très beau travail de compilation, MissAcacia !! Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
MissAcacia
DerbyCheshire Cat


Nombre de messages : 6390
Age : 44
Localisation : Perched on a hot sound tree
Date d'inscription : 26/10/2007

MessageSujet: Re: Animation japonaise, l'incontournable Studio Ghibli   Mar 14 Déc 2010 - 0:36

Merci surtout à vous toutes de ponctuer cette compil' d'avis aussi tentants que constructifs (je rejoins MissHoneychurch, le dernier dont tu as parlé, il me le faut aussi bounce )

Tiens, puisque je suis là, je vous mets une petite vidéo de Porco Rosso (parce que j'aime ce cochon volant et les bi-plans et l'Adriatique et les pirates de l'air et les petites filles et les mamas qui fabriquent des avions et Gina et Fio la petite mécanicienne... et puis la poésie de l'ensemble et aussi le fait qu'on ne saura jamais... snif


La bande-annonce en français (pas très attirante je trouve)


Un extrait VOST Gina chante le Temps des Cerises.

Wouala tout ça...
Revenir en haut Aller en bas
clinchamps
Oshaberi Sensei


Nombre de messages : 47893
Age : 73
Localisation : Dans les bois du Fushimi Inari-taïsha
Date d'inscription : 09/01/2007

MessageSujet: Re: Animation japonaise, l'incontournable Studio Ghibli   Mar 14 Déc 2010 - 0:59

Faudrait que je lui redonne sa chance, à Porco Rosso !!! lol!
Revenir en haut Aller en bas
misshoneychurch
Poppy dream by the Arno


Nombre de messages : 5402
Date d'inscription : 01/09/2006

MessageSujet: Re: Animation japonaise, l'incontournable Studio Ghibli   Mar 14 Déc 2010 - 10:34

J'ai oublié de te remercier pour ton travail MissAcacia Embarassed
Sinon, toujours pas vu Porco Rosso, mais ça viendra bien. Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
emmaD
Romancière anglaise


Nombre de messages : 2641
Age : 35
Localisation : Lutèce
Date d'inscription : 26/03/2009

MessageSujet: Re: Animation japonaise, l'incontournable Studio Ghibli   Mar 14 Déc 2010 - 11:27

Il faut voir Porco Rosso ! C'est un très beau film. En revanche, la bande-annonce française est minable (et la voix de Porco pas du tout aussi bien que sa voix japonaise). On y retrouve certains thèmes de prédilection de Miyazaki (la mer, les engins volants, les pirates comiques...) et une histoire d'amour fort belle et fort bien traitée. Le personnage de Fio apporte ce qu'il faut de spontanéité et de gaieté à un ensemble emprunt de nostalgie. La nature n'est pas un thème aussi important que dans d'autres œuvres, c'est la dimension politique qui est davantage montrée. Et comme toujours, le dessin est beau.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.fanfiction.net/u/904342/emmaD
Marian
Sherwoodian Dreamy Quill


Nombre de messages : 3076
Age : 26
Localisation : Bordeaux, un café à la main, un livre dans l'autre...
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: Animation japonaise, l'incontournable Studio Ghibli   Mar 14 Déc 2010 - 18:38

Un trailer de Princesse Monoké fait par un ami de l'école :


http://www.youtube.com/watch?v=o2C63DQS-4g&hd=1
Revenir en haut Aller en bas
Kusanagi
Scottish Jedi Sensei


Nombre de messages : 8824
Age : 39
Localisation : lost in the wired, something better than the matrix
Date d'inscription : 20/11/2008

MessageSujet: Re: Animation japonaise, l'incontournable Studio Ghibli   Mar 14 Déc 2010 - 18:48

Je plussoie EmmaD, il faut voir Porco Rosso... il change un peu des autres Miyazaki, justement par sa dimension politique, et surtout parce que la dimension "aérienne" est très, très exploitée là c'est sûr ^^

Et puis, il a donné le nom de Marco à son héros en l'honneur de son ami Marco Pagot, le créateur de Calimero, avec qui il avait aussi travaillé sur Sherlock Holmes ^^

Et j'adore la version du Temps des Cerises de ce film (hommage à l'antifascisme, sans doute, mais aussi au passé de syndicaliste très à gauche de Miyazaki ^^)
Spoiler:
 

(Par contre, je ne peux rien dire pour la VF, je ne l'ai vu qu'en VO ^^)

Et news trouvé sur le net:
Citation :
Miyazaki serait en train de préparer une suite à Porco Rosso, nommée en anglais The Last Sortie, et qui serait prévue pour 2012. D'après l'Animeland du mois d'Octobre 2010 il s’agirait en fait d'une préquelle qui se situerait durant la Guerre d'Espagne.
Revenir en haut Aller en bas
http://culture-et-confiture.forumactif.com/
clinchamps
Oshaberi Sensei


Nombre de messages : 47893
Age : 73
Localisation : Dans les bois du Fushimi Inari-taïsha
Date d'inscription : 09/01/2007

MessageSujet: Re: Animation japonaise, l'incontournable Studio Ghibli   Mar 14 Déc 2010 - 19:05

Bon, bon ... dès après Noêl, je vais me mettre en quête de Porco Rosso (qui est d'ailleurs le préféré de mon fils, toutélié !! lol! ) Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
MissAcacia
DerbyCheshire Cat


Nombre de messages : 6390
Age : 44
Localisation : Perched on a hot sound tree
Date d'inscription : 26/10/2007

MessageSujet: Re: Animation japonaise, l'incontournable Studio Ghibli   Mer 15 Déc 2010 - 0:00

Excellente nouvelle Kusanagi Very Happy et merci pour ces précisions sur Porco Rosso. Effectivement il est un peu atypique par l'importance qu'y prend la politique - dans une période pas exactement facile: la montée du fascisme dans l'Italie des années 30. Intéressant de voir que Marco - Porco Rosso, ancien héros de la grande guerre, choisit de ne pas suivre la même voie que ses anciens camarades de l'armée de l'air italienne, et devient ce chasseur de prime solitaire marginalisé, stigmatisé (même si on ne peut qu'imaginer d'où lui vient son apparence) puis poursuivi par le pouvoir.

Je recopie les derniers avis que j'ai trouvés, nichés au fond du topic Manga/anime:

Blue a écrit:
J'ai vu Nausicaä de la vallée du vent de Myazaki et j'en suis restée bouche bée... Shocked C'est vraiment excellent! C'est un de ses premiers films et il est passé dans mon top trois des Myazaki si pas en première position. C'est un film assez noir et dur mais tellement fort, poétique et émouvant.

Voici le résumé de wikipédia:
Dans un monde où la nature est hostile à l'Homme, Nausicaä - princesse de la Vallée du Vent - se bat pour protéger son village. Mais la guerre des hommes frappe à leur porte. Les vestiges d'une humanité industrielle menacent l'équilibre entre les rescapés humains du grand cataclysme et les insectes, protecteurs de la forêt toxique.

Je vous le conseille vivement cheers

Clinchamps a écrit:
Merci, Blue !! Je l'ai enregistré quand il est passé à la Télé il y a quelques mois et je ne l'ai pas encore vu, mais tu me donnes bien envie, quand je vais rentrer il sera dans mes priorités !! Very Happy

Clinchamps a écrit:
J'ai vu "Nausicaa de la vallée du vent" (déjà rien que le titre drunken ) et en pensant que c'est un film qui a 25 ans, je dis qu'il est magnifique, très émouvant, et comme toujours dans Myiazaki, la beauté des paysages est étonnante, même si l'animation elle-même nous paraît un peu vieillie. On y trouve déjà les grands symboles "myiazakiens" : l'armée, les machines de guerre, l'enfance, et une très belle histoire d'amitié tendre.
J'ai vu aussi un très joli petit film, toujours des studios Ghibli : "Whisper in the heart" qui parle de deux adolescents que l'amour des livres rapproche, guidés par un chat mystérieux. C'est un film délicat, simple et touchant.

J'en profite pour mettre ici le trailer de Nausicäa, que j'aime beaucoup



Et un extrait de la bande originale (que j'ai cité sur un autre topic).

Nausicaa où la vallée du vent
Ohmu to no kouryu

Nausicaa est tiré d'un manga dessiné par Miyazaki Hayao et publié entre 1982 et 1994 (selon wikipedia). Le graphisme, en noir et blanc est à mon avis superbe Arrow (je pense que je me laisserai bien tenter un de ces quatre). Le film d'animation est sorti au Japon en 1984 (et bien plus tard en Europe, après le succès de Mononoke Hime) mais tout ça on l'a déjà dit... Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
misshoneychurch
Poppy dream by the Arno


Nombre de messages : 5402
Date d'inscription : 01/09/2006

MessageSujet: Re: Animation japonaise, l'incontournable Studio Ghibli   Mer 15 Déc 2010 - 0:22

C'est vrai que ça fait bizarre de se dire que ces films ont déjà vingt-cinq ans pour certains, ils n'ont pas pris une ride Shocked Sinon, je suis convaincue pour Porco Rosso, vous m'avez eue. Wink
Revenir en haut Aller en bas
Kusanagi
Scottish Jedi Sensei


Nombre de messages : 8824
Age : 39
Localisation : lost in the wired, something better than the matrix
Date d'inscription : 20/11/2008

MessageSujet: Re: Animation japonaise, l'incontournable Studio Ghibli   Mer 15 Déc 2010 - 10:30

Ah, Miss Accacia, je ne peux que te conseiller la version manga de Nausicäa... que j'ai lu après avoir vu Princesse Mononoke (j'ai eu une grosse période Miyazaki, à ce moment là ^^). Je n'ai d'ailleurs toujours pas, honte sur moi, vu la version animée... Rolling Eyes Laughing .

Mais le manga fait partie de mes méga-coups de cœur (avec Dômu) non seulement par le trait, mais surtout par la puissance de l'histoire, l'enchainement des évènements, les thèmes abordés (qui rejoignent ceux de Mononoke... le rapport homme/nature, le respect, les choix à effectuer, etc...), la psychologie des personnages (comme d'habitude, pas de vrais méchants chez Miyazaki).

Bon, il va falloir que je vois la version animée, maintenant... lol!
Revenir en haut Aller en bas
http://culture-et-confiture.forumactif.com/
misshoneychurch
Poppy dream by the Arno


Nombre de messages : 5402
Date d'inscription : 01/09/2006

MessageSujet: Re: Animation japonaise, l'incontournable Studio Ghibli   Mer 15 Déc 2010 - 11:02

Je découvre les versions manga, qui existent en français en plus Shocked Oh là là, il va falloir que je résiste, parce que mon porte-monnaie va subir de graves dommages sinon lol!

Il faut voir le dessin animé de Nausicaa Kusanagi, il est superbe (même si Princesse Mononoke, qui lui ressemble beaucoup, est à mon avis plus maîtrisé).

Sinon, vous avez remarqué que les traits de certains personnages se retrouvent d'un dessin animé à l'autre ? Une vieille dame de Ponyo et la sorcière des landes pourraient être jumelles.
Revenir en haut Aller en bas
clinchamps
Oshaberi Sensei


Nombre de messages : 47893
Age : 73
Localisation : Dans les bois du Fushimi Inari-taïsha
Date d'inscription : 09/01/2007

MessageSujet: Re: Animation japonaise, l'incontournable Studio Ghibli   Mer 15 Déc 2010 - 11:26

Arrêtez de me tenter !!!! No Moi aussi la version manga m'intéresse !! Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Kusanagi
Scottish Jedi Sensei


Nombre de messages : 8824
Age : 39
Localisation : lost in the wired, something better than the matrix
Date d'inscription : 20/11/2008

MessageSujet: Re: Animation japonaise, l'incontournable Studio Ghibli   Mer 15 Déc 2010 - 16:10

Je savais bien qu'en elle en avait parlé, Clinchamps, qu'Omohide Poroporo - Only Yesterday, en anglais, me disais quelque chose... scratch

C'est que j'ai la chanson du film dans mon CD sur les OST Ghibli...

Et la chanson du film n'est autre que la reprise, en japonais, de The Rose, de Bette Midler, la chanson du film éponyme ^^ cheers drunken (très belle reprise, jugez-en ^^)
Revenir en haut Aller en bas
http://culture-et-confiture.forumactif.com/
clinchamps
Oshaberi Sensei


Nombre de messages : 47893
Age : 73
Localisation : Dans les bois du Fushimi Inari-taïsha
Date d'inscription : 09/01/2007

MessageSujet: Re: Animation japonaise, l'incontournable Studio Ghibli   Mer 15 Déc 2010 - 16:23

Et moi je me disais bien, en regardant le film, que je connaissais cette chanson !! lol! Mais les musiques de film et moi ... lol!
Revenir en haut Aller en bas
Kusanagi
Scottish Jedi Sensei


Nombre de messages : 8824
Age : 39
Localisation : lost in the wired, something better than the matrix
Date d'inscription : 20/11/2008

MessageSujet: Re: Animation japonaise, l'incontournable Studio Ghibli   Mar 21 Déc 2010 - 19:30

Ayé, je viens donner mon avis sur Nausicäa, car j'en ai enfin vu la version anime cheers

Nausicäa fut d'abord publié en manga, car Miyazaki ne trouvait pas les fond pour son projet. Toshio Suzuki, le futur Mister business de Ghibli lui a proposé de faire d'abord un manga de l'histoire, comme cela il pourrait être adpaté plus facilement. Miyazaki accepte à condition d'écrire ce qu'il veut et de publier comme il veut (ça vous parait rien vu de France... au Japon, c'est limite une révolution, ses demandes lol! ). Les premières planches sont un succès, il trouve donc l'argent, et c'est ainsi que sort sur les écrans nippons en 1984, Kaze no Tani no Naushika (soit Nausicäa de la Vallée du Vent).

Le film va entrainer deux choses:
- la première bénéfique... son succès permet la création du Studio Ghibli.
- la deuxième, moins cool pour nous... en effet, à l'exportation, en passant par les USA, le film est coupé d'une demi heure, remonté, le nom des personnages changé. En France, il sort en VHS sous le nom "La Princesse des étoiles". Les fans et Miyazaki ne sont pas content. Résultat, Ghibli va imposer comme règle que ses films ne soient pas touchés lors des adaptations... ce qui va stopper l'exportation de films Ghibli.

Tout ça c'était pour la petite histoire...

Alors donc, mon avis sur Nausicäa de la Vallée du Vent.

J'ai déjà dit, je crois, que je vénérais le manga? Je dois avouer que malgré les nombreuses différences, j'ai adoré le film, dans lequel on retrouve déjà toute les caractéristiques d'un Miyazaki. Bref, je ne sais pas trop par où commencer.
Il est vrai que j'avais lu le manga après avoir été en manque de Princesse Mononoke, et il y a , quelque soit la version de nombreuse similitude entre les deux œuvres... lutte contre la pollution, la déforestation, respect de la forêt et de ses habitants, héros adolescent, compréhension du monde qui nous entoure...et héroïne princesse ^^.

Mais là où Princesse Mononoke nous perle de ce qui s'est passé (puisque nous sommes dans un Japon Médiéval, avec des prémices de développement industriel), Nausicäa nous parle de ce qui va arriver. Car c'est un futur finalement pas si surréaliste que nous propose Miyazaki. Bien sûr, le monde que nous connaissons à été détruit, bien sûr la forêt de spore mets en danger les humains... mais il nous propose là une réflexion écologique bien plus intéressante que les prédictions catastrophiques, nous rappelant que nous sommes et maitre de notre destin, et de simples éléments dans l'échiquier de la nature. Ce n'est pas uniquement l'humain nombriliste qui est mis en scène ici, c'est toute forme de vie qui est convoqué pour cette démonstration, humain, insectes, arbres, champignons.

Par rapport au manga (car je ne peux pas m'empêcher de comparer avec le manga rendeer) l'histoire a été grandement simplifié, et la réflexion sur la nature et l'écologie, en particulier avec l'origine de cette forêt, de cette "foucaille" grandement zappé. De même qu'une grande partie de la réflexion sur les liens entre hommes, entre classes sociales ainsi que toute la partie traitant de la génétique (un visionnaire Miyazaki, je vous le dis...) etc... Bien sûr on y trouve des allusion à la pensée bouddhiste mais bien moins que dans le manga.
par contre, on voit bien toute l'attirance de Miyazaki pour les objets volants (je veut une aile volante comme Nausicäa ^^) et dans certaines expressions, dans certains mouvements, dans l'humour de certains personnages, on retrouve le travail qui a été fait sur Sherlock Holmes, la série.
Personnellement, je le place, en tant qu'anime, juste en dessous de Mononoke, dont la réflexion est plus aboutie (le manga, je le situe au même niveau drunken drunken )

Quand à la musique, elle est déjà de Joe Hisaichi, et elle est déjà magnifique (si ce n'est quelques passages au synthé, très années 80 ceci dit lol! )

Des extraits:
Spoiler:
 
Spoiler:
 

Spoiler:
 

Et ce morceau, où il ya la chansons des Ohmu I love you I love you si enfantine, pour des insectes géants.
Spoiler:
 

Voilà, voilà... j'avais pris des notes que j'ai sous les yeux, mais j'ai l'impression d'en avoir oublié la moitié lol! lol!
Revenir en haut Aller en bas
http://culture-et-confiture.forumactif.com/
misshoneychurch
Poppy dream by the Arno


Nombre de messages : 5402
Date d'inscription : 01/09/2006

MessageSujet: Re: Animation japonaise, l'incontournable Studio Ghibli   Mar 21 Déc 2010 - 21:59

J'adore la dernière chanson, je la trouve superbe sunny même si MissAcacia l'a postée juste un peu plus haut tongue Wink

En tout cas, je suis ravie que tu aies fait aussi vite pour regarder ce film cheers Je finis de me refaire Monster, et je vais me commander le tome 1 du manga Twisted Evil Moi aussi je le place derrière Princesse Mononoke, avec tous les autres Miyazaki (je ne peux pas les classer, je les aime trop Razz )
Revenir en haut Aller en bas
Kusanagi
Scottish Jedi Sensei


Nombre de messages : 8824
Age : 39
Localisation : lost in the wired, something better than the matrix
Date d'inscription : 20/11/2008

MessageSujet: Re: Animation japonaise, l'incontournable Studio Ghibli   Mar 21 Déc 2010 - 22:08

misshoneychurch a écrit:
J'adore la dernière chanson, je la trouve superbe sunny même si MissAcacia l'a postée juste un peu plus haut tongue Wink
Oui, mais je le re-poste parce que ça allait avec mon post, na! tongue Laughing Laughing (et pas du tout parce que j'ai pas fait attention, non lol! )

En fait, je trouve que Princesse Mononoke va plus loin, par rapport à Nausicäa, dans le rapport humain/nature/animaux. En anime... parce que Nausicäa en manga.... pfiu... drunken drunken drunken drunken
Revenir en haut Aller en bas
http://culture-et-confiture.forumactif.com/
misshoneychurch
Poppy dream by the Arno


Nombre de messages : 5402
Date d'inscription : 01/09/2006

MessageSujet: Re: Animation japonaise, l'incontournable Studio Ghibli   Mar 21 Déc 2010 - 22:24

Kusanagi a écrit:
Oui, mais je le re-poste parce que ça allait avec mon post, na! tongue Laughing Laughing (et pas du tout parce que j'ai pas fait attention, non lol! )

Hééééééééééééééé ! D'abord, la reine de la mauvaise foi, c'est moi Twisted Evil lol!

Kusanagi a écrit:
. parce que Nausicäa en manga.... pfiu... drunken drunken drunken drunken


J'avais vaguement cru le comprendre lol! Pour Princesse Mononoke, c'est celui dans lequel il est le plus allé au fond des choses. Certains le trouvent trop violent, avec certains dessins bien sanguinolants (plus les têtes qui sautent), mais je le trouve à la fois plus frappant et encore plus poétique que tous les autres Miyazaki réunis (et c'est pas peu dire). J'aime particulièrement cette scène (déjà citée je crois, je suis sage moi Razz ) :





Et puis la musique drunken

Je m'arrête, mais je crois que j'aime autant ce film que toi le manga de Nausicaa Embarassed
Revenir en haut Aller en bas
MissAcacia
DerbyCheshire Cat


Nombre de messages : 6390
Age : 44
Localisation : Perched on a hot sound tree
Date d'inscription : 26/10/2007

MessageSujet: Re: Animation japonaise, l'incontournable Studio Ghibli   Mar 21 Déc 2010 - 22:46

On y a fait allusion mais elle n'a pas été postée en images. Elle est superbe, c'est un moment intense (qui me fera toujours regretter que Ashitaka ne soit qu'un personnage d'animation - enfin ce n'est déjà pas si mal, il aurait pu ne pas exister du tout). J'avais pensé un temps la mettre dans un topic sur les déclarations/demandes (dans la tasse de thé je crois) mais je n'ai jamais pu trouver la vidéo.

Merci Misshoneychurch Very Happy

Je vous rejoins sur Mononoke Hime* / Kaze no Tani no Nausicaa (comment ça le fait de mettre les titres en romanji... Cool Laughing )

* il est violent, c'est sûr mais je ne vois pas comment cette histoire aurait pu être racontée autrement. C'est tout de même l'histoire de plusieurs luttes "à mort"...
Revenir en haut Aller en bas
Kusanagi
Scottish Jedi Sensei


Nombre de messages : 8824
Age : 39
Localisation : lost in the wired, something better than the matrix
Date d'inscription : 20/11/2008

MessageSujet: Re: Animation japonaise, l'incontournable Studio Ghibli   Mar 21 Déc 2010 - 23:07

Oui, le moment avait été cité (par moi huhu Razz ) (mais merci pour les images cheers drunken )mais tout comme toi MissHonneyChurch je trouve ce moment magnifique, car il illustre et le personnage d'Ashitaka, et celui de San... et effectivement, MissAccacia, je regrette qu'Ashitaka ne soit pas "vrai" et je veux bien un extrait pour les plus belles déclarations cheers cheers cheers drunken drunken drunken

Sinon, je vénère Mononoke autant que Nausicäa en manga ^^ (pis Mononoke Hime* vrai, ça claque mieux en romanji ^^* c'est mon premier Ghibli/Miyazaki, et je crois que j'ai déjà évoqué le choc que ce fut au cinéma pour moi... lol! )
Revenir en haut Aller en bas
http://culture-et-confiture.forumactif.com/
clinchamps
Oshaberi Sensei


Nombre de messages : 47893
Age : 73
Localisation : Dans les bois du Fushimi Inari-taïsha
Date d'inscription : 09/01/2007

MessageSujet: Re: Animation japonaise, l'incontournable Studio Ghibli   Mer 22 Déc 2010 - 1:08

J'ai commencé l'éducation de mon petit fils : il regarde en boucle "mon voisin totoro" depuis qu'il est chez moi !!! Il adore !!!
Revenir en haut Aller en bas
misshoneychurch
Poppy dream by the Arno


Nombre de messages : 5402
Date d'inscription : 01/09/2006

MessageSujet: Re: Animation japonaise, l'incontournable Studio Ghibli   Mer 22 Déc 2010 - 9:47

lol! Corruption de la jeunesse en marche lol! Je l'ai rerererere(...)gardé ces dernières semaines, c'est vrai qu'il est très bien pour tous les âges Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Animation japonaise, l'incontournable Studio Ghibli   

Revenir en haut Aller en bas
 
Animation japonaise, l'incontournable Studio Ghibli
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 20Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... 11 ... 20  Suivant
 Sujets similaires
-
» - top 5 - les meilleurs studios d'animation japonaise
» STUDIO GHIBLI / LIENS POUR COMMANDES ET PLUS. . .
» Images des dessins animés du Studio Ghibli
» Les films du studio ghibli
» [Actu] Ségolène Royal contre l'animation japonaise

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Inn at Lambton :: And what do you do when you are not reading? :: Télévision :: Prawniverse, an aquarium from Asia-
Sauter vers: