Une auberge pour les admirateurs de Jane Austen, et bien plus encore...
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

 Animation japonaise, l'incontournable Studio Ghibli

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6 ... 12 ... 20  Suivant
AuteurMessage
Kusanagi
Scottish Jedi Sensei


Nombre de messages : 8823
Age : 39
Localisation : lost in the wired, something better than the matrix
Date d'inscription : 20/11/2008

MessageSujet: Re: Animation japonaise, l'incontournable Studio Ghibli   Mar 25 Jan 2011 - 19:01

Oui, bon, à 8 ans j'adorais les Chevaliers du Zodiaque, ou Ken ou Taram et le Chaudron Magique, parce qu'il y avait de la baston... mais je ne suis p'têt pas une référence lol!

A 5 ans, j'ai été traumatisée par Bambi (comme beaucoup) et à 17 ans par le Roi lion (Mufasaaaaaaaaaaaaaa Sad Sad Sad Sad )... à tel point que je ne pouvais pas écouter la musique sans pleurer. Après, je pense que ça dépends de la personnalité des gens, c'est vrai que c'est sympa de revoir un dessin animé vu petite et d'y découvrir autre chose ^^

Mais Totoro, quoi!! Zut!! (Ouais, c'était ça le truc qui m'avait choqué à la base... tout Miyazaki sauf Totoro lol! )
Revenir en haut Aller en bas
http://culture-et-confiture.forumactif.com/
emmaD
Romancière anglaise


Nombre de messages : 2641
Age : 35
Localisation : Lutèce
Date d'inscription : 26/03/2009

MessageSujet: Re: Animation japonaise, l'incontournable Studio Ghibli   Mar 25 Jan 2011 - 19:47

C'est vrai que laisser Totoro de côté pour un enfant de cinq ans, c'est absurde !

Pour le surnaturel, Les Chevaliers du Zodiaque, ça me gênait pas mal mais pas à cause du surnaturel : ce qui me dérangeait, c'était que les gens avaient des couleurs de cheveux absurdes et qu'en plus, les garçons avaient les cheveux longs, ce qui faisait qu'on les prenait pour des filles (enfin, pas "on", moi, j'étais au top de ma psychorigidité à ce moment-là et les cheveux verts me paraissaient vachement plus impossibles que toutes les créatures chimériques imaginables qui sont finalement tout à fait à leur place dans des histoires pour les enfants). C'est pour ça que je pense qu'on ne peut pas vraiment juger a priori de ce qu'un enfant appréciera ou jugera ridicule : chacun se construit un petit monde bien à soi avec des règles souvent très particulières.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.fanfiction.net/u/904342/emmaD
ekaterin64
Queen of Nanars


Nombre de messages : 16736
Age : 43
Localisation : Glancing through the Skies of Pern
Date d'inscription : 16/10/2006

MessageSujet: Re: Animation japonaise, l'incontournable Studio Ghibli   Mar 25 Jan 2011 - 20:27

Je me rappelle d'une conversation que nous avions eu ensemble à propos de ce sujet Emma. ce qui me fait penser que les dessins animés ne sont pas le propres des DA. Les dramas nous ont prouvé que les crevettes adoraient jouer avec la coloration, avec plus ou moins de succès il faut le dire Razz
De même que les cheveux longs chez les garçons et les cheveux courts chez les filles, le côté androgyne et la dualité des personnages sont un thème récurrent il semblerait dans leur culture

_________________

Quand la tempête t'encercle, hisse la voile et suis les traces du Dieu Dragon. En avant, en avant ! Car qui
hésite perd, plutôt être mort qu'esclave de la peur Lady companion of the Most Noble Order of the Lycans
Devoted to Loulou "Obi Wan Sheen OBE I" In Life and Death
Revenir en haut Aller en bas
emmaD
Romancière anglaise


Nombre de messages : 2641
Age : 35
Localisation : Lutèce
Date d'inscription : 26/03/2009

MessageSujet: Re: Animation japonaise, l'incontournable Studio Ghibli   Mer 26 Jan 2011 - 15:51

Bon, ben, je radote, alors ! lol!

Pour en revenir au sujet, j'espère que les successeurs de Miyazaki n'hésiteront pas à réaliser des dessins animés profondément japonais. Plus il y a de divinités bizarroïdes, mieux j'aime !
Revenir en haut Aller en bas
http://www.fanfiction.net/u/904342/emmaD
Gabylc
Pauvre gouvernante


Nombre de messages : 19
Age : 26
Localisation : Italie
Date d'inscription : 22/01/2011

MessageSujet: Re: Animation japonaise, l'incontournable Studio Ghibli   Mer 26 Jan 2011 - 17:24

En grande fan de Ghibli je ne pouvais pas passer à côté du sujet I love you

Pour rebondir sur la discussion précédente, à mon avis, la plupart des Ghibli ne sont pas destinés aux jeunes enfants, ou en tout cas ce n'est pas leur première cible... Mais ce n'est pas tellement à cause de la violence (à part Mononoke que ma mère m'a censuré quand il est sorti, je comprends pourquoi) mais plutôt parce que je ne suis pas sure que ça leur plaise... Pour parler d'Arrietty qui vient de sortir, quand je suis allée le voir en salle il y avait beaucoup de petits autour de 6-7 ans, et à mon avis ils ont du plutôt s'ennuyer... Bien sûr, rien de traumatisant pour les petites têtes blondes, mais j'ai trouvé quand même que l'histoire avait pas mal de subtilité et que ça doit être sacrément soporifique si on ne les comprends pas. Et je suis d'accord avec ce qui a été dit, trop de parents pensent que les dessins animés c'est forcément pour les enfants, et là je me réjouis que certains réalisateurs japonais ne soient pas trop connus par chez nous sinon les gamins risqueraient de tomber sur des trucs vraiiiiment pas faits pour eux (Mind Game, Berserk, Basilics pour n'en citer que quelques uns...)
Bref, comme on ne juge pas un livre à sa couverture, on ne juge pas un DVD à sa jaquette, mais du moment que les parents ont conscience du contenu du film, ce sont encore eux qui connaissent le mieux leurs enfants et qui sont les plus aptes à juger ce qui va leur plaire !

Mis à part, ça, je crois qu'aujourd'hui je ne suis pas loin d'avoir vu tous les longs métrages Ghibli dans ceux qui sont sortis en France, mis à part Les Contes de Terremer (quelques extraits, et pourtant j'ai le DVD chez mes parents...), Pompoko et Mes Voisins les Yamada. Je serais bien embêtée pour dire lequel est mon préféré, surtout que c'est difficile de comparer Totoro avec Porco Rosso (par exemple). Ceci dit je pense avoir quand même une préférence pour Princesse Mononoke, que je trouve le plus complet sans doute. Malheureusement, et c'est le plus gros défaut du studio à mon sens, dans plusieurs films on sent qu'on passe à côté de quelque chose, comme dans Le Chateau ambulant (j'ai jamais bien compris la fin...) ou dans Nausicaa (il faut que je lise les mangas absolument). Enfin c'est peut être parce qu'à force d'user mes DVD je suis devenue pointilleuse sur la question ^_^

En ce qui concerne le dernier né des studios, Arrietty, j'ai eu la chance de le voir juste avant de retourner en Italie (et il ne passe pas dans le coin, sacrilège !) et si vous n'êtes pas encore allé le voir, courrez-y ! C'est définitivement un bon cru, avec les images enchanteresses, les couleurs magnifiques et l'animation au poil à laquelle on est habitués. Très peu de dialogues (que j'ai trouvé pas terribles en VF, il faudrait que je puisse comparer avec la VO pour donner un avis définitif) mais un environnement sonore que j'ai trouvé génial ! Pas seulement au niveau des musiques de Cécile Corbel (impeccables) mais en général, notamment
Spoiler:
 
L'univers est génial aussi, mais ça c'est sans doute parce que j'ai toujours été fan de ce genre d'histoire... J'ajoute encore que j'ai beaucoup aimé les différents personnages et je crois que vous aurez fini de comprendre que j'ai hâte de pouvoir mettre la main sur le DVD pour le revoir encore et encore. (et encore et encore et encore...)
Cependant un petit bémol sur un point qui a déjà été soulevé, c'est vrai que le message écologique tombe un peu comme un cheveux sur la soupe, je ne vois pas trop comment Arrietty pourrait avoir conscience de tout ça en fait... Enfin ce n'est que chiures de mouche sur le plafond de la chapelle sixtine comme dirait l'autre.
Et j'en profite aussi tant que je parle d'Arrietty pour signaler un reportage que j'ai trouvé très chouette et assez émouvant même sur le film qui est disponible sur Catsuka Arrow

Hum, je crois que j'avais autre chose à dire, mais j'ai oublié quoi et je crois que mon message est assez long comme ça


Dernière édition par Gabylc le Mer 26 Jan 2011 - 17:36, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://gabylc.deviantart.com
clinchamps
Oshaberi Sensei


Nombre de messages : 46753
Age : 73
Localisation : Dans les bois du Fushimi Inari-taïsha
Date d'inscription : 09/01/2007

MessageSujet: Re: Animation japonaise, l'incontournable Studio Ghibli   Mer 26 Jan 2011 - 17:34

Gabylc a écrit :
Citation :
Enfin ce n'est que chiures de mouche sur le plafond de la chapelle sixtine comme dirait l'autre.

Trop drôle !!! lol! lol! lol! À part ça je plussoie et j'ai hâte qu'Arrietty arrive dans ma province !!
Revenir en haut Aller en bas
emmaD
Romancière anglaise


Nombre de messages : 2641
Age : 35
Localisation : Lutèce
Date d'inscription : 26/03/2009

MessageSujet: Re: Animation japonaise, l'incontournable Studio Ghibli   Mer 26 Jan 2011 - 18:39

Gabylc, en même temps, certains Ghibli sont spécifiquement destinés aux enfants (Ponyo s'adresse prioritairement aux enfants de maternelle) et ne manquent pas de subtilités pas toujours facilement compréhensibles. Ainsi, toute la partie du scénario qui concerne le père de Ponyo me paraît un peu compliquée d'abord pour des enfants de cet âge : les explications le concernant sont rapides et font appel à des sentiments (l'amertume en particulier) dont des tout-petits ne sont en général pas très familiers ; en plus, Sosuke appelle ses parents par leur prénom, ce qui peut paraître très incongru à un enfant, surtout en France où cette pratique est rarissime (j'ignore ce qu'il en est du Japon). Mais c'est ce que j'aime dans ces dessins animés : la complexité et la profondeur ne dérangent pas le studio. Je pense qu'un enfant, surtout très jeune, n'est pas dérangé par le fait qu'il ne comprend pas tout. D'ailleurs, par chez nous aussi, on a des dessins animés bizarroïdes : qui peut prétendre tout comprendre dans Alice au pays des merveilles (le bouquin ou le Disney ; le film de Burton, justement, on comprend un peu trop) ? Pour ma part, j'ai toujours trouvé que Chihiro, c'était "Alice au Japon des merveilles" et du coup, je ne crois pas que ce soit hors de portée de la sensibilité d'un enfant.

Arrietty, je ne l'ai pas encore vu mais il me semble que la magie d'un univers minuscule peuplé de personnages miniatures peut parfaitement captiver un enfant, même s'il ne comprend pas tout le scénario. De toute façon, s'ils s'étaient sérieusement ennuyés, tu t'en serais rendu compte...

Et les films qui ne conviennent pas du tout pour un jeune public, comme Omoide Poroporo ou Le Tombeau des lucioles, ils ne sortent pas ou presque pas au cinéma. Pour la télé, en revanche, il y a eu de drôles de pratiques : dans les années 80, des trucs hyper violents réservés aux majeurs au Japon étaient projetés dans les programmes jeunesse chez nous, parce que c'étaient des dessins animés...
Revenir en haut Aller en bas
http://www.fanfiction.net/u/904342/emmaD
Gabylc
Pauvre gouvernante


Nombre de messages : 19
Age : 26
Localisation : Italie
Date d'inscription : 22/01/2011

MessageSujet: Re: Animation japonaise, l'incontournable Studio Ghibli   Mer 26 Jan 2011 - 19:27

emmaD a écrit:
Gabylc, en même temps, certains Ghibli sont spécifiquement destinés aux enfants

C'est pour ça que j'ai dit "la plupart" Wink C'est sûr que Totoro, Ponyo sont explicitement destinés à des très jeunes (5-6 ans), mais je dirais que Kiki, Le Royaume des Chats, Chihiro et Arrietty sont quand même pour la tranche d'âge au dessus (vers 10-12 ans). Après c'est toujours difficile de faire des généralités en matière de tranche d'âge pour les enfants, j'ai bien vu qu'avec mes soeurs on n'a pas eu du tout la même vitesse de maturation, et en plus ça variait d'un sujet à un autre... Disons que les derniers que j'ai cité sont centrés sur un bouleversement de la vie de l'héroïne, leur sortie de l'enfance, un voyage initiatique qui les fait sortir du cocon protecteur de leur famille pour se confronter au monde extérieur et découvrir une identité qui leur est propre, détachée de celle de leurs parents (Ponyo aussi dans une certaine mesure, mais la rupture est quand même moins nette et les parents restent très présent). C'est à rapprocher, à mon avis, de l'époque où on commence à apprécier Harry Potter aussi par exemple (fait pour être commencé à 11 ans Wink ), le lien est peut être pas très clair ceci dit, je peux développer s'il y a besoin.

J'ai quand même entendu râler un peu la petiote qui était juste derrière nous et qui ne devait pas avoir beaucoup plus que 5 ans justement... Elle avait l'air de trouver le temps un peu long. Le film est enchanteur mais il faut bien avoué qu'il est quand même lent, qu'il ne se passe pas grand chose et que le "pas grand chose" est difficile à comprendre pour un très jeune donc je comprends qu'elle ait un peu grogné (mais je dois avoué que j'ai été chanceuse, j'avais un peu peur en allant voir un film jeunesse un mercredi après-midi, la dernière fois ça avait été un cauchemar, cette fois les mômes étaient tous des anges en puissance cheers )

Et pour l'anecdote, je n'avais pas du tout aimé Alice quand j'étais petite parce que je ne comprenais rien du tout et les fleurs me faisaient super peur Razz Peut-être que du coup j'ai trop tendance à faire de ma vision des choses une généralité, mais je n'ai jamais réussi à apprécier une œuvre sans un minimum de compréhension... Reste à déterminer où se trouve le minimum en question, de toute façon je ne crois pas qu'on puisse jamais comprendre complètement une œuvre (et c'est ça qui est chouette ^_^)

En fait il faudrait que je revois Arrietty pour me rendre compte s'il existe un niveau de lecture accessible aux plus jeunes, parce que je n'en avais pas vraiment l'impression, mais c'est difficile de l'affirmer en l'ayant vu une seule fois... S'il y en a un, en effet, ce n'est pas du tout problématique qu'ils ne soient pas en mesure de comprendre "comme les grands" (c'est p'tet même mieux pour eux Wink .) En attendant, ce n'est quand même pas le film que je choisirais en priorité pour des tous-petits si on me demandait de choisir un Ghibli pour eux.
Revenir en haut Aller en bas
http://gabylc.deviantart.com
MissAcacia
DerbyCheshire Cat


Nombre de messages : 6284
Age : 43
Localisation : Perched on a hot sound tree
Date d'inscription : 26/10/2007

MessageSujet: Re: Animation japonaise, l'incontournable Studio Ghibli   Ven 28 Jan 2011 - 12:57

J'interromps les émissions sur Arietty (je lis avec beaucoup d'intérêt vos avis) pour un micro scoop.
En fourrant mon nez partout sur le net, j'ai découvert que le réalisateur de l'anime Anne - la maison aux pignons verts (ça vous dit quelque chose I presume... Rolling Eyes ), Osamu Takahata... ne serait autre que Isao Takahata, deuxième moitié du studio Ghibli.

J'ai lu ça sur animeland.com Arrow et ça semble bien être une preuve de plus que le soleil ne se couche jamais sur l'auberge de Lambton...

Va falloir retenir Clinchamps, si elle ne l'a pas déjà vu... lol!

Revenir en haut Aller en bas
tsubame
Préceptrice


Nombre de messages : 32
Age : 41
Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 24/01/2011

MessageSujet: Re: Animation japonaise, l'incontournable Studio Ghibli   Ven 28 Jan 2011 - 16:20

Marian a écrit:
Kusanagi a écrit:
Hotaru no Haka (le Tombeau des Lucioles, donc) n'est pas de Miyazaki mais d'Isao Takahata (l'autre pilier de Ghibli)
Oh, merci Kusa, je ne savais vraiment pas !! Surprised Je me disais bien aussi que c'était très différent du reste, déjà parce qu'il n'y a pas de côté vraiment fantastique et que par bien des points de vue, c'est ce réalisme si terrible qui donne au film toute sa puissance et sa splendeur... Razz

Le tombeau des lucioles est en fait tiré d'un roman largement autobiographique de Nosaka Akiyuki. Ce qui explique son côté réaliste.
Je me souviens l'avoir prètée à une collègue qui voulait ensuite le montrer à ses petits enfants. C'est son mari qui l'en a empêché. Et là je suis d'accord avec lui, franchement trop traumatisant pour des petits affraid

Je pense également que tous les miyazaki ne s'adressent pas à des enfants. Je n'ai montré pour l'instant que ponyo et totoro à ma fille de 4 ans. Et elle a adoré Very Happy .
Revenir en haut Aller en bas
Gabylc
Pauvre gouvernante


Nombre de messages : 19
Age : 26
Localisation : Italie
Date d'inscription : 22/01/2011

MessageSujet: Re: Animation japonaise, l'incontournable Studio Ghibli   Ven 28 Jan 2011 - 16:46

Tant qu'on est dans les news, j'ai retrouvé ce que j'avais oublié de dire l'autre jour...

J'ai vu qu'on avait parlé dans la première page du sujet de Si tu tends l'oreille, bonne nouvelle pour ceux qui voulaient le voir, il va bientôt sortir en France (enfin !) Source Animeland encore une fois Arrow

D'ailleurs, question intéressée, quelqu'un a lu le hors série d'Animeland sur Ghibli ? Pour savoir si ça vaut la peine que je me le procure...

MissAcacia => Merci pour l'info Very Happy Faut que je récupère ce film du coup Razz
Revenir en haut Aller en bas
http://gabylc.deviantart.com
Kusanagi
Scottish Jedi Sensei


Nombre de messages : 8823
Age : 39
Localisation : lost in the wired, something better than the matrix
Date d'inscription : 20/11/2008

MessageSujet: Re: Animation japonaise, l'incontournable Studio Ghibli   Ven 28 Jan 2011 - 19:03

emmaD a écrit:
Sosuke appelle ses parents par leur prénom, ce qui peut paraître très incongru à un enfant, surtout en France où cette pratique est rarissime (j'ignore ce qu'il en est du Japon).

Ben en japonais (film, dessin animé, et famille rencontrée sur place) on dit otosan et okasan... ou papa et mama (un truc dans le genre lol! ) donc je suppose que les Japonais aussi doivent trouver ça bizarre... d'autant que l'on utilise rarement le prénom au Japon pour s'appeler, surtout dans le sens plus petit vers plus grnd scratch scratch
Revenir en haut Aller en bas
http://culture-et-confiture.forumactif.com/
emmaD
Romancière anglaise


Nombre de messages : 2641
Age : 35
Localisation : Lutèce
Date d'inscription : 26/03/2009

MessageSujet: Re: Animation japonaise, l'incontournable Studio Ghibli   Ven 28 Jan 2011 - 19:21

Je sais bien qu'on dit Otosan et Okasan : après avoir vu Chihiro et Totoro en VO, on ne peut pas ne pas avoir retenu ces deux mots (je suis sûre d'ailleurs qu'ils me seront d'une immense utilité à l'avenir !). Avec Totoro, on apprend aussi Onechan : quand Mei appelle sa soeur en hurlant de toutes ses forces "Onechan, Onechan" et que le sous-titre indique imperturbablement "Setsuko, Setsuko", ça marque...

Je me demande bien pourquoi on emploie les prénoms dans Ponyo, du coup. scratch
Revenir en haut Aller en bas
http://www.fanfiction.net/u/904342/emmaD
Kusanagi
Scottish Jedi Sensei


Nombre de messages : 8823
Age : 39
Localisation : lost in the wired, something better than the matrix
Date d'inscription : 20/11/2008

MessageSujet: Re: Animation japonaise, l'incontournable Studio Ghibli   Sam 29 Jan 2011 - 0:41

ça va être la grande question à débattre donc... pourquoi dans Ponyo, on utilise les prénoms... ce qui culturellement semble incongru study scratch
Quel message veut faire passer ce brave Hayao?
Revenir en haut Aller en bas
http://culture-et-confiture.forumactif.com/
emmaD
Romancière anglaise


Nombre de messages : 2641
Age : 35
Localisation : Lutèce
Date d'inscription : 26/03/2009

MessageSujet: Re: Animation japonaise, l'incontournable Studio Ghibli   Ven 4 Fév 2011 - 20:18

Kusanagi, je n'ai toujours pas de réponse à cette question existentielle, mais je suis allée voir Arrietty (où les termes Okasan et Otosan abondent). C'est un beau film, avec un rythme un peu lent, il est vrai. Ce que j'ai préféré, c'est la grande attention portée à l'échelle à laquelle vient les chapardeurs : même la tisane est bien dessinée comme il faut, avec de grosses gouttes. Et il en est de même pour les bruits : quand on est du point de vue d'Arrietty et de sa famille, tous les sons sont amplifiés, on a vraiment l'impression que les humains sont des géants ! Dans l'ensemble, le réalisme de la vie minuscule est très poussé.

Comme j'avais revu Le Château ambulant hier soir, j'ai été un peu perturbée que la femme de ménage s'appelle Mme Hauru... Je ne suis pas sûre d'avoir bien compris ses motivations, d'ailleurs. J'ai bien aimé tous les autres personnages et leurs relations.

La discussion un peu écolo ne m'a pas semblé tellement malvenue (et pourtant, en général, les discours moralisateurs de ce genre ne sont pas ma tasse de thé). Le thème de l'extinction de l'espèce des chapardeurs court tout le long du film et explique la prudence quasi maladive des parents d'Arrietty, ainsi qu'une partie de l'intérêt et du désir de protection de Sho.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
http://www.fanfiction.net/u/904342/emmaD
marie21
Lost in RA Sunbae


Nombre de messages : 15348
Age : 37
Localisation : somewhere near Taipei, Matsu Island, Seoul and Tokyo
Date d'inscription : 25/09/2006

MessageSujet: Re: Animation japonaise, l'incontournable Studio Ghibli   Ven 4 Fév 2011 - 20:28

Kusanagi a écrit:
ça va être la grande question à débattre donc... pourquoi dans Ponyo, on utilise les prénoms... ce qui culturellement semble incongru study scratch
j'ai vu Ponyo sur la Falaise au cinéma moi aussi et je me souviens avoir étonnée que le petit garçon appelle sa "maman" par son prénom, (pendant un bon moment pendant le dessin animé, je me suis même demandé si elle n'était pas sa sœur), j'en ai parlé à mes amis qui m'accompagnaient à cette séance de cinéma et on pensait que c'était comme ça au Japon, qu'ils utilisaient beaucoup les prénoms même si ce sont les parents à qui on s'adresse. scratch
d'après ce que vous dites, c'est en fait assez rare d'utiliser les prénoms pour les parents...-je n'ai pas vu les autres dessins animés...-
Revenir en haut Aller en bas
Kusanagi
Scottish Jedi Sensei


Nombre de messages : 8823
Age : 39
Localisation : lost in the wired, something better than the matrix
Date d'inscription : 20/11/2008

MessageSujet: Re: Animation japonaise, l'incontournable Studio Ghibli   Ven 4 Fév 2011 - 22:04

Bon, va falloir que j'aille voir Arietty ce week-end (si je ne suis pas trop enrhumée... )

Marie, c'est même pire... si c'était sa grande sœur, il l'appellerait One-san, donc toujours pas de prénom... ^^ (oui, c'est très formel, le japonais...)
Revenir en haut Aller en bas
http://culture-et-confiture.forumactif.com/
misshoneychurch
Poppy dream by the Arno


Nombre de messages : 5343
Date d'inscription : 01/09/2006

MessageSujet: Re: Animation japonaise, l'incontournable Studio Ghibli   Ven 4 Fév 2011 - 22:49

Comme toi Marie, je n'ai pas compris tout de suite que la mère de Ponyo était bien sa mère. En plus, elle fait très jeune. Je pensais plus à une (gentille) belle-mère. Twisted Evil

Sinon, Emma, en ce qui concerne la tirade du garçon sur la nature, je suis d'accord avec tes arguments, mais je trouve quand même ce moment maladroit. Le thème de la disparition des espèces, je l'ai remarqué aussi, mais ça, on doit le lire entre les lignes durant la majeure partie du film. Et d'un coup, les phrases sur la nature arrivent, sortant de nulle part (je n'arrive pas à voir à quel moment on fait le lien entre le discours tout au long du film et la mise au point noir sur blanc du garçon). Ça fait lourd, un peu comme si le réalisateur voulait s'assurer qu'on a bien compris.
Revenir en haut Aller en bas
Lysander
Subtil compliment


Nombre de messages : 192
Age : 25
Localisation : Paris
Date d'inscription : 18/01/2011

MessageSujet: Re: Animation japonaise, l'incontournable Studio Ghibli   Ven 4 Fév 2011 - 22:50

En fait on peut appeler ses parents de plusieurs façons en japonais. On peut appeler son père chichi ou otosan et sa mère haha ou okasan.
Otosan et okasan sont également utilisés pour désigner les parents d'une tierce personne (oui, on n'utilise pas le même mot...)
Le kanji (l'idéogramme) reste le même pour les deux appellations.

Par contre (à ma connaissance) appeler ses proches par leurs prénoms n'est pas un usage répandu au Japon. Peut être est-ce une coutume locale dans Ponyo... Je pars enquêter ^^
Revenir en haut Aller en bas
mimidd
Aki no Hoshizora


Nombre de messages : 15733
Localisation : with a Japanese man singing for Rotterdam
Date d'inscription : 17/04/2006

MessageSujet: Re: Animation japonaise, l'incontournable Studio Ghibli   Ven 4 Fév 2011 - 22:57

et comment est ce que les parents appellent leurs enfants ?

_________________

ずっと続く道  これからも変わらずに  同じことで笑っていよう  一人じゃないよ  アホな仲間と
=☆= In a road that keeps going without change, let’s keep laughing about the same things. =☆=
=☆=☆=☆= You’re not alone. You’ve got this stupid friend with you
(道, 丸すばる) =☆=☆=☆=
Revenir en haut Aller en bas
http://www.librarything.fr/profile/mimidd
Lysander
Subtil compliment


Nombre de messages : 192
Age : 25
Localisation : Paris
Date d'inscription : 18/01/2011

MessageSujet: Re: Animation japonaise, l'incontournable Studio Ghibli   Ven 4 Fév 2011 - 23:13

Souvent par leur prénom, tout simplement.
Il est possible de rajouter -chan (jusqu'à l'adolescence pour les garçons, après le mot prend une valeur plus féminine)

ex: Kyoko-chan
Revenir en haut Aller en bas
mimidd
Aki no Hoshizora


Nombre de messages : 15733
Localisation : with a Japanese man singing for Rotterdam
Date d'inscription : 17/04/2006

MessageSujet: Re: Animation japonaise, l'incontournable Studio Ghibli   Ven 4 Fév 2011 - 23:58

Merci pour la précision. Parce qu'en fait, votre conversation m'a fait penser que dans le drama Kisarazu Cat's Eye, le héros (qui a une vingtaine d'années) appelle son père par son prénom ("Kosuke"), et celui ci l'appelle "Kohei-kun". Et dans le rayon appellations inhabituelles, dans Kuitan, le gamin s'adresse à un ami adulte en utilisant le suffixe "kun" ^^

_________________

ずっと続く道  これからも変わらずに  同じことで笑っていよう  一人じゃないよ  アホな仲間と
=☆= In a road that keeps going without change, let’s keep laughing about the same things. =☆=
=☆=☆=☆= You’re not alone. You’ve got this stupid friend with you
(道, 丸すばる) =☆=☆=☆=
Revenir en haut Aller en bas
http://www.librarything.fr/profile/mimidd
Lysander
Subtil compliment


Nombre de messages : 192
Age : 25
Localisation : Paris
Date d'inscription : 18/01/2011

MessageSujet: Re: Animation japonaise, l'incontournable Studio Ghibli   Sam 5 Fév 2011 - 0:13

Normalement le suffixe -kun s'utilise quand on s'adresse à un garçon plus jeune que soi, ou du même âge (généralement avec quelqu'un dont on est assez proche: ami, camarade... plus rarement son enfant ou son frère, mais il existe d'autres suffixes plus courants)
On le retrouve aussi quand un supérieur s'adresse à une personne hiérarchiquement inférieure (au collège/lycée avec le système des sempaï/kohaï ou dans une entreprise).
C'est étonnant qu'un enfant l'utilise pour parler à un adulte... Quelle relation partagent-ils? (le gamin ne serait pas riche, noble ou quelque chose dans le genre?)
Revenir en haut Aller en bas
clinchamps
Oshaberi Sensei


Nombre de messages : 46753
Age : 73
Localisation : Dans les bois du Fushimi Inari-taïsha
Date d'inscription : 09/01/2007

MessageSujet: Re: Animation japonaise, l'incontournable Studio Ghibli   Sam 5 Fév 2011 - 0:26

Dans Kisarazu cat's eyes la relation du père et de son fils est assez spéciale, plus établie sur un pied d'égalité, et même souvent le fils se comportant en adulte avec un père assez infantile, ce qui explique sans doute l'usage inhabituel des prénom et suffixe ! Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
mimidd
Aki no Hoshizora


Nombre de messages : 15733
Localisation : with a Japanese man singing for Rotterdam
Date d'inscription : 17/04/2006

MessageSujet: Re: Animation japonaise, l'incontournable Studio Ghibli   Sam 5 Fév 2011 - 0:57

@ Clinchamps : toutafé. D'ailleurs, çà me donne bien envie de revoir le drama ^^

@ Lysander : il me semble que le gamin est plus riche (en même temps, c'est pas difficile, Ryosuke, l'adulte en question ne roule pas sur l'or Laughing ), mais je pense que çà vient surtout du fait que c'est un "premier de la classe" et qu'il est très mur pour son âge, alors que l'adulte se comporte souvent comme un gamin. Et comme ils entretiennent une relation amicale mais basée sur les chamailleries, le gamin utilise probablement le "kun" pour titiller Ryosuke, qui ne manque pas de le reprendre, mais sans grand succès lol!

_________________

ずっと続く道  これからも変わらずに  同じことで笑っていよう  一人じゃないよ  アホな仲間と
=☆= In a road that keeps going without change, let’s keep laughing about the same things. =☆=
=☆=☆=☆= You’re not alone. You’ve got this stupid friend with you
(道, 丸すばる) =☆=☆=☆=
Revenir en haut Aller en bas
http://www.librarything.fr/profile/mimidd
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Animation japonaise, l'incontournable Studio Ghibli   Aujourd'hui à 13:28

Revenir en haut Aller en bas
 
Animation japonaise, l'incontournable Studio Ghibli
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 5 sur 20Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6 ... 12 ... 20  Suivant
 Sujets similaires
-
» - top 5 - les meilleurs studios d'animation japonaise
» STUDIO GHIBLI / LIENS POUR COMMANDES ET PLUS. . .
» Images des dessins animés du Studio Ghibli
» Les films du studio ghibli
» [Actu] Ségolène Royal contre l'animation japonaise

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Inn at Lambton :: And what do you do when you are not reading? :: Télévision :: Prawniverse, an aquarium from Asia-
Sauter vers: