Une auberge pour les admirateurs de Jane Austen, et bien plus encore...
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

 Conférence sur les soeurs Brontë à la bibliothèque de Versailles

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
ratdebibversaillais
Pauvre gouvernante


Nombre de messages : 3
Age : 31
Date d'inscription : 25/11/2010

MessageSujet: Conférence sur les soeurs Brontë à la bibliothèque de Versailles   Ven 3 Déc 2010 - 21:47

Bonjour,

Petite info pour les amoureux des soeurs Brontë : Very Happy
la bibliothèque municipale de Versailles propose une conférence "Charlotte et ses sœurs. L’univers des Brontë" par Mme Gillian Bardinet, professeur honoraire à Sciences Po, le samedi 8 janvier 2011, à 15h.
La conférence, suivie d'un thé avec petits gâteaux, aura lieu dans la Galerie des Affaires étrangères de Louis XV (magnifiques décors 18e siècle) et est libre d'accès !
C'est au 5 rue de l'Indépendance Américaine, à Versailles.
La gare la plus proche est la Gare Versailles-rive-gauche, desservie par le RER C.
Pour en savoir plus : cliquez-moi !
à très bientôt, à la bibliothèque !

Ratdebibversaillais, pour vous servir ! I love you
Revenir en haut Aller en bas
lady Clare
Lily-white Doe
avatar

Nombre de messages : 9873
Date d'inscription : 01/10/2008

MessageSujet: Re: Conférence sur les soeurs Brontë à la bibliothèque de Versailles   Dim 5 Déc 2010 - 22:32

Merci ratdebibversaillais Wink
Je ferai mon possible pour y aller! cheers
Revenir en haut Aller en bas
MD
British countryside addict
avatar

Nombre de messages : 828
Age : 32
Date d'inscription : 28/01/2010

MessageSujet: Re: Conférence sur les soeurs Brontë à la bibliothèque de Versailles   Mer 29 Déc 2010 - 21:16

Je fais remonter ce sujet, puisque la prochaine conférence ne concernera plus Austen.
Il y a peut-être des fans des Brontë qui ne lisent pas Austen. (Tout est possible !)

Avec un peu de chance, nous aurons encore et toujours de la neige.

Edit : Je suis passé au Château, pour l'expo Sciences et Curiosités à la cour de Versailles (sympa d'ailleurs pour celles qui viendront à la conférence le samedi après-midi).

Il y avait encore un peu de neige, bon les jardins sont fermés mais c'est toujours aussi joli !
C'est des photos de BB donc ce n'est pas fou, mais en même temps tant que c'est blanc !

Revenir en haut Aller en bas
Artemis
Clever Smiling Sweetness
avatar

Nombre de messages : 2729
Age : 31
Localisation : De passage au 221B Baker Street
Date d'inscription : 14/09/2008

MessageSujet: Re: Conférence sur les soeurs Brontë à la bibliothèque de Versailles   Mer 29 Déc 2010 - 22:07

J'étais malheureusement prise lors de la conférence sur Jane Austen, mais c'est avec un immense plaisir que je viendrai à celle-ci !!! cheers

Merci pour les photos de Versailles sous la neige, MD Very Happy C'est impressionnant de voir les jardins ainsi !
Revenir en haut Aller en bas
http://curieuseartemis.over-blog.com
Bonnie
Wavering Wanderer
avatar

Nombre de messages : 4017
Age : 35
Localisation : Région parisienne
Date d'inscription : 03/04/2006

MessageSujet: Re: Conférence sur les soeurs Brontë à la bibliothèque de Versailles   Mer 29 Déc 2010 - 22:54

Je suis très tentée d'y aller aussi ... à voir ! Razz
Revenir en haut Aller en bas
lilougeri
Beautiful pianoforte
avatar

Nombre de messages : 653
Age : 31
Localisation : Levallois
Date d'inscription : 19/05/2009

MessageSujet: Re: Conférence sur les soeurs Brontë à la bibliothèque de Versailles   Jeu 30 Déc 2010 - 15:25

Je pense que j'y serai. Merci pour ces photos MD.
Revenir en haut Aller en bas
MD
British countryside addict
avatar

Nombre de messages : 828
Age : 32
Date d'inscription : 28/01/2010

MessageSujet: Re: Conférence sur les soeurs Brontë à la bibliothèque de Versailles   Jeu 6 Jan 2011 - 22:06

Bon pour la neige c'est mort, je n'ai pas pu tout congeler; mais comme ça, ceux et celles qui viendront en avance pourront flâner dans les jardins.

Je devrais aussi être à la conf' au final (je serai sage au fond ce coup-ci, n'étant pas du tout au point sur toutes les sisters Brontë) ... Bon je serai là aussi parce que le 8 janvier c'est la date de retour de mes derniers emprunts. (en 2011, j'arrive même à être à l'heure !) Cool
Revenir en haut Aller en bas
missSue
Riche célibataire
avatar

Nombre de messages : 119
Age : 25
Localisation : Versailles
Date d'inscription : 11/04/2008

MessageSujet: Re: Conférence sur les soeurs Brontë à la bibliothèque de Versailles   Ven 7 Jan 2011 - 12:56

J'ai bien peur que les jardins soient... humides en ce moment vu la pluie d'aujourd'hui!

Je serai là aussi même si je ferai mieux de travailler mes partiels... scratch

study

Revenir en haut Aller en bas
lady Clare
Lily-white Doe
avatar

Nombre de messages : 9873
Date d'inscription : 01/10/2008

MessageSujet: Re: Conférence sur les soeurs Brontë à la bibliothèque de Versailles   Ven 7 Jan 2011 - 13:22

Moi aussi!! cheers sauf imprévu!! Wink
Revenir en haut Aller en bas
Eledhwen
Ville du Nord...
avatar

Nombre de messages : 732
Age : 28
Localisation : Dans ma forêt-bibliothèque
Date d'inscription : 03/07/2009

MessageSujet: Re: Conférence sur les soeurs Brontë à la bibliothèque de Versailles   Sam 8 Jan 2011 - 13:15

Étant donné que je viens de me lever (la semaine fut bien chargée...) je crois que c'est mort. Laughing Je ne sais pas si j'aurais eu le temps de toute façon, alors tant pis, je compte sur nos envoyés spéciaux pour nous faire un petit compte-rendu à leur retour. Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
http://journalambulant.hautetfort.com/
MD
British countryside addict
avatar

Nombre de messages : 828
Age : 32
Date d'inscription : 28/01/2010

MessageSujet: Re: Conférence sur les soeurs Brontë à la bibliothèque de Versailles   Sam 8 Jan 2011 - 18:24

Conférence bondée et le public était plus Versaillais que la dernière fois. Nous démarrons lentement, mais nous arrivons tout de même à aller à nos propres conférences.

C'était aussi charmant qu'instructif, plus que la première sur J.Austen.
Quelques lambtoniennes avaient fait le déplacement une fois de plus.
Bon, je n'ai naturellement pris aucune note, me contentant de boire les paroles de notre conférencière et son accent oh so british aide énormément !
Revenir en haut Aller en bas
Artemis
Clever Smiling Sweetness
avatar

Nombre de messages : 2729
Age : 31
Localisation : De passage au 221B Baker Street
Date d'inscription : 14/09/2008

MessageSujet: Re: Conférence sur les soeurs Brontë à la bibliothèque de Versailles   Sam 8 Jan 2011 - 20:25

En effet, la conférencière était tout à fait passionnante cheers J'ai particulièrement aimé le fait qu'elle illustre son intervention de tableaux, dessins, photos...
Et c'était un plaisir de rencontrer et revoir des lambtoniens ! Very Happy

MD a écrit:

Bon, je n'ai naturellement pris aucune note, me contentant de boire les paroles de notre conférencière et son accent oh so british aide énormément !
pour l'accent british !
J'ai pris plein de notes, je mets ça au propre et je reviens vous les poster !

@ MD : si tu retrouves les références de l'article / essai dont tu nous parlais sur la tuberculose et les écrivains romantiques, ça m'intéresse ! Wink
Revenir en haut Aller en bas
http://curieuseartemis.over-blog.com
lady Clare
Lily-white Doe
avatar

Nombre de messages : 9873
Date d'inscription : 01/10/2008

MessageSujet: Re: Conférence sur les soeurs Brontë à la bibliothèque de Versailles   Sam 8 Jan 2011 - 23:37

ouiiiiiiiiiiiii! C'était formidable!! cheers la conférencière était à la fois brillante, charmante et pleine d'humour! Un moment délicieux! Ravie d'avoir croisé quelques amis lambtoniens!!
Revenir en haut Aller en bas
miss sasou
Préceptrice
avatar

Nombre de messages : 29
Age : 23
Localisation : Paris
Date d'inscription : 04/12/2010

MessageSujet: Re: Conférence sur les soeurs Brontë à la bibliothèque de Versailles   Dim 9 Jan 2011 - 15:03

j'y étais aussi, c'était super intéressant! cheers
Revenir en haut Aller en bas
MD
British countryside addict
avatar

Nombre de messages : 828
Age : 32
Date d'inscription : 28/01/2010

MessageSujet: Re: Conférence sur les soeurs Brontë à la bibliothèque de Versailles   Dim 9 Jan 2011 - 16:22

Artemis, l’essai ne se concentre pas sur les écrivains romantiques mais sur les différents artistes (et pas seulement d’ailleurs) atteints de phtisie et s'essaye à une théorie sur l’incidence de la maladie sur la créativité romantique .... Le tout dans une historique plus large de la maladie (instructive aussi du reste)

Les questions soulevées par l’essayiste sont intéressantes, même si je trouve qu’il manque une certaine rigueur scientifique au tout ; mais c’est un essai !
Ah mon avis, ce n’est pas simple à trouver : La mort romantique, la tuberculose par Anne Martin-Conrad. Moi je l’ai dans une collection dont j’avais déjà parlé ici même, Les dossiers indiscrets de l’Histoire.
Je ne connais pas du tout cette Anne Martin-Conrad et je crois qu'elle est assez furtive. Mais sa réflexion est intéressante.
Revenir en haut Aller en bas
Artemis
Clever Smiling Sweetness
avatar

Nombre de messages : 2729
Age : 31
Localisation : De passage au 221B Baker Street
Date d'inscription : 14/09/2008

MessageSujet: Re: Conférence sur les soeurs Brontë à la bibliothèque de Versailles   Lun 10 Jan 2011 - 23:24

Merci MD Very Happy Je note !

Et je ne vous ai pas oubliés, je continue à taper mes notes le soir quand je rentre du boulot Very Happy Vous ne devriez plus tarder à avoir le résumé de la conférence, avec illustrations ! tongue
Revenir en haut Aller en bas
http://curieuseartemis.over-blog.com
lilougeri
Beautiful pianoforte
avatar

Nombre de messages : 653
Age : 31
Localisation : Levallois
Date d'inscription : 19/05/2009

MessageSujet: Re: Conférence sur les soeurs Brontë à la bibliothèque de Versailles   Lun 10 Jan 2011 - 23:43

J'y étais aussi et c'était super!!!! Comme la dernière fois la conférencière était génial!!!! Vraiment passionnant.
Revenir en haut Aller en bas
Artemis
Clever Smiling Sweetness
avatar

Nombre de messages : 2729
Age : 31
Localisation : De passage au 221B Baker Street
Date d'inscription : 14/09/2008

MessageSujet: Re: Conférence sur les soeurs Brontë à la bibliothèque de Versailles   Mer 12 Jan 2011 - 8:59

Charlotte et ses sœurs. L’univers des Brontë



par Mme Gillian Bardinet, professeur honoraire à Sciences Po
C’est la deuxième conférence d'un cycle de trois sur la littérature britannique, après Jane Austen et avant d'achever avec Virginia Woolf.

Voici donc les artistes qui nous réunissent aujourd'hui : de gauche à droite Anne (1820-1849), Emily (1818-1848) et Charlotte (1816-1855) Brontë. Ce tableau a été peint vers 1834 par leur frère Branwell (1817-1848), dont on voit l'ombre sur la colonne.

Charlotte Brontë est fille d'un pasteur de l'Eglise anglicane, Patrick Brontë. Contrairement à Jane Austen née dans le sud de l'Angleterre, région agricole, bucolique et prospère, Charlotte est née dans le nord de l'Angleterre, région subissant à son époque l'impact de la révolution industrielle. Elle naît ainsi en 1816 (soit un an avant la mort de Jane Austen) dans une région de petits hameaux isolés où, avant la révolution industrielle, les habitants étaient des artisans, des bergers, les habitants tissant la laine chez eux. Mais à présent, ce sont mines de charbon, industries et usines de textile qui se disputent la région.


Philippe de Loutherbourg, Coalbrookdale by Night, 1801

C'est une période difficile, où la pauvreté s'étend. Les pasteurs faisaient ce qu'ils pouvaient pour venir en aide aux personnes dans le besoin. Le père de Charlotte Brontë, pasteur, se considérait comme membre de l'establisment du pays. Et dans l'establishment, on trouve plutôt des personnes comme Arkwright (inventeur d'une machine à filer) !!


Joseph Wright of Derby, Sir Richard Arkwright, 1790

Le héros de Patrick Brontë est et restera tout au long de sa vie cet homme :


Francisco de Goya, The Duke of Wellington, 1812-14

Il s'agit du duc de Wellington. En 1817, celui-ci est appelé pour faire partie du gouvernement de l'après-guerre. Pour la petite histoire, Wellington a traité les soldats de "scum of the earth" (racaille de la terre). On s'adresse à lui pour traiter les problèmes sociaux de l'époque.
Wellington est né en Irlande de famille protestante. De même pour Patrick Brontë, originaire d'une famille paysanne férocement protestante. Intelligent, il suit des études à Cambridge et devient pasteur.

Cette période est une période de transition. Le XVIIIe classique (on pense aux tableaux de Gainsborough) est en train de s'effacer pour laisser place aux romantiques. Goethe fait fureur en Angleterre à l'époque des guerres napoléoniennes et après.


Füssli, Gertrud, Hamlet und der Geist des Vaters, 1793

L'imagination devient reine.


Turner, The high street, Oxford

Les tableaux de Friedrich font penser aux paysages dans lesquels les sœurs Brontë ont grandi.
Les romantiques s'interrogent sur la place de l'homme dans l'univers, la place de l'homme face à Dieu et face à la mort.

En 1820, Patrick Brontë déménage avec son épouse Maria et leur six enfants au presbytère de Haworth. Le presbytère est situé juste à côté du cimetière à l'air fétide (on le verra plus tard, cet environnement malsain causant probablement maladies et morts précoces de nombre des personnes de cette famille).


Et tout autour du presbytère, c'est la lande, les fameuses "Yorkshire moors", avec leur bruyère si caractéristique et si chère au cœur d'Emily tout particulièrement.


Les enfants grandissent en courant dans la lande, à la découverte des oiseaux notamment, ce à quoi leur père les encourage. D'ailleurs, on peut résumer en deux mots l'enfance des enfants Brontë : la liberté et la mort.


Maria Brontë

Maria, leur mère meurt alors que Charlotte n'a que 12 ans. Maria Brontë est née en Cornouailles (extrême ouest).
Patrick Brontë laisse alors à ses enfants le choix de lire tout ce qui était dans sa bibliothèque. Les enfants découvrent donc Shakespeare, Milton mais surtout Byron, grande figure romantique…


Lord Byron

… ainsi que Walter Scott (contemporain de l'époque).


Delacroix, La Grèce sur les ruines de Missolonghi, 1826

Ce tableau est un bon exemple de l'atmosphère qui a marqué l'imaginaire des enfants Brontë.

Mais ils ont non seulement découvert la littérature, mais aussi l'actualité. Car Patrick Brontë était passionné d'actualité et faisait lire les journaux à ses enfants. Un des sujets qui a marqué à l'époque était un problème de représentation parlementaire. En effet, au VIIIe siècle, Old Sarum était la capitale de l'Angleterre. Mais depuis, la région est devenue complètement déserte, habitée seulement par les moutons. Et pourtant, elle continuait d'envoyer deux députés au Parlement. Or, Sheffield, ville de la révolution industrielle (voir tableau ci-dessous) n'a aucun membre de Parlement.


Sheffield au milieu du XIXe siècle

Alors que faire pour faire entendre leurs revendications ? D'où une polémique qui préoccupait Patrick Brontë et ses enfants.

Le paysagiste Constable se préoccupait beaucoup des problèmes sociaux. Il évolue de paysagiste classique ...


... à paysagiste romantique.


Constable, Stonehenge, 1826

Dans ce tableau notamment, on voit de petites figures d'homme. C'est un des thèmes romantiques par excellence : l'homme face à son destin.

Autre sujet d'actualité particulièrement prégnant à l'époque, Patrick Brontë a milité contre l'esclavage et la traite des esclaves.
Après que ses deux aînées sont mortes de la tuberculose en pension, il décide de garder ses autres enfants à la maison. S'ils ne sont pas allés à l'école, lecture et actualité ne font pas défaut aux petits Brontë.
Il fait cadeau à Branwell de petits soldats de bois. Les enfants se répartissent les jouets, et Charlotte nomme le sien ... Wellington ! Il était considéré comme une véritable figure romantique (même s'il aurait démenti de manière véhémente qu'il était romantique !!!). L'admiration de Patrick Brontë pour Wellington ne s'est d'ailleurs jamais démentie, et il a d'ailleurs gardé toute sa vie cette cravate blanche "à la Wellington".


Quelqu'un a dit de Patrick Brontë qu'il représentait ce qu'il y avait de plus dans la vie protestante. Il était farouchement opposé au luxe. Par exemple, à la mort de sa femme, il a retrouvé une robe en soie que celle-ci avait ramené de Cornouailles. Il l'a découpée, la trouvant trop luxeuse.

De leur côté, les enfants écrivaient de petits livres dans lesquels ils ont créé un véritable univers "The Great Glass Town Confederacy" et chacun avait une des îles à administrer.


Ils sont non seulement inspirés par la littérature, mais aussi par la peinture. Charlotte aimait particulièrement John "Mad" Martin.


John Martin, The bard, 1817

Les enfants aimaient aussi beaucoup peindre et étaient doués [malheureusement je n'ai pas réussi à retrouver sur internet tous les tableaux des Brontë que la conférencière nous a montré].


Aquarelle de Charlotte Brontë représentant un des chiens de sa sœur Emily

Et voici un autoportrait de Branwell :


Ils aimaient le monde de Byron, le monde oriental, tout ce qui était si éloigné de Sheffield.

Charlotte a nommé son monde imaginaire "Northanger Land". Ca vous dit quelque chose ? C'est normal ! Si Charlotte se demandait comment on peut aimer les romans tellement classiques de Jane Austen, trouvait-elle, elle adorait l'atmosphère Northanger Abbey, pastiche du roman gothique.

Emily aussi avait un don pour la peinture.


Voici son chien préféré, Keeper (elle adorait les chiens et en avait plusieurs).


Et ci -dessus saint Siméon le Stylite, saint qui a vécu sur une colonne, dans un esprit d'isolement et d'indépendance, deux caractéristiques qui lui plaisaenit.

Le héros de leurs histoires était le duc de Zamorna [impossible de retrouver le dessin... si quelqu'un y arrive, je l'ajoute immédiatement !], qui ressemble déjà étrangement à un Rochester ou un Heathcliff. Initialement, il était censé être... devinez qui ! ... oui, le duc de Wellington ! Mais au fur et à mesure, il a eu sa propre personnalité.

En grandissant, les Brontë devaient tout de même trouver un moyen de subsistance. En tant que membre de l'establisment, cela signifiait qu'ils ne travaillaient pas en usine, dans les champs ou en tant que domestique. Charlotte choisit la fonction de gouvernante, mais elle n'apprécie pas du tout l'expérience qu'elle en a, tout comme Emily d'ailleurs, qui devient anorexique dès qu'elle est éloignée de sa lande et de ses chiens.

Seule Anne, la plus jeune, réussit à conserver son poste de gouvernante le plus longtemps, à s'en satisfaire. Elle fait même venir son frère Branwell pour être précepteur dans la même famille. Mais il joue à Julien Sorel avec la maîtresse de maison et est donc renvoyé avec fracas, sa sœur également.
Branwell, qui était déjà particulièrement porté sur la boisson, se drogue.


Caricature de Branwell se représentant face à la mort qui se moque de lui

Rappelons qu'à l'époque, l'opium était chose courante parmi les écrivains (il suffit de penser à Thomas de Quincey ou à Baudelaire). Puis Branwell est atteint de delirium tremens. Les espoirs qu'entretenait son père de l'envoyer à la Royal Academy of Arts (car il ne manquait pas de talent) sont réduits à néant. C'est un désastre pour la famille, car c'est aussi une potentielle source de revenus futurs qui disparaît.


Géricault, Le fou cleptomane, 1822

La folie est un thème qui agitait beaucoup les écrivains de l'époque. La folie était considérée comme due aux excès de l'imagination (cf. Poe).
Dans ce tableau de Géricault, le regard du fou est vraiment remarquable.

Charlotte, la plus entreprenante, pense à créer une petite école à Haworth. Mais il lui manquait la connaissance de la langue et littérature française. Et en même temps, Wellington menait une campagne anti-française... Patrick Brontë a un camarade de Cambridge qui tient une pension de famille à Bruxelles. C'est là qu'il se rend avec Charlotte et Emily, grâce à l'argent que ces dernières ont reçu de leur tante (à la mort de son épouse, Patrick Brontë avait fait venir sa belle-sœur, qui a un peu d'argent, pour s'occuper de ses enfants).


Ange François, La famille Heger, 1846

Les voici donc arrivés dans la famille Heger. Mr Heger a beaucoup de charisme et est intellectuellement très fin. Il donne aux filles des cours de littérature et de langue. Et Charlotte en tombe amoureuse. Mais c'est un amour sans espoir, sans retour (Mr Heger est marié et heureux en ménage). Leur tante décède au presbytère, et la famille Brontë retourne donc à Haworth.

Leur vie là-bas est très simple, elles mangent des plats paysans, s'habillent dans des robes simples, et surtout elles se remettent à écrire, leur seul plaisir.
Charlotte rêvait de reconnaissance pour ses œuvres, après avoir vu le grand monde. Elle envoie donc ses poèmes au Poète-Lauréat, comme cela se faisait à l'époque. On lui répond que la poésie est pour les hommes. Wordsworth faisait notamment partie de ceux qui l'ont découragée d'écrire.
Charlotte découvre aussi par hasard les poésies d'Emily, la plus secrète et silencieuse de la famille, et trouve que sa sœur a beaucoup de talent. Mais il faut être homme pour réussir ! Les sœurs décident alors de prendre des pseudonymes masculins.


Elles conservent leurs initiales C, E, A (Charlotte, Emily, Anne Brontë), ce qui donne Currer, Ellis, Acton Bell. Mais d'où vient ce nom, Bell ?


D'un jeune pasteur arrivé récemment dans la maison, Arthur Bell Nichols (voir photo ci-dessus).

En 1846, Jane Eyre, par Currer Bell, est publié. Dans le même temps, Ellis Bell sort Les Hauts de Hurlevent. Dans les deux cas, ces livres choquent l'opinion. Dans Jane Eyre, il est question de bigamie, de folie, de violence. Dans Les Hauts de Hurlevent, il est aussi question d'un être satanique voire même de nécrophilie. Cette époque a été marquée par la fin du règne de Georges IV et de ses frasques, et c'est le début de la reine Victoria, qui représente la famille modèle, au style complètement opposé à ces deux romans.


Winterhalter, The Family of Queen Victoria, 1846

Cependant, l'imagination qui y est à l'œuvre, les aventures extraordinaires qui s'y déroulent et les personnages séduisent les lecteurs et en font un succès.

Zoom sur Jane Eyre
La conférencière nous a résumé le roman, ce que je n'ai pas renoté.
Dans Jane Eyre, la figure d'Helen Burns est un portrait de Maria, la soeur aînée de Charlotte, morte de privation au pensionnat.
Comme le roman est à la première personne, il y a très peu de descriptions de Jane Eyre, mais on sait que Mr Rochester l'appelle son elfe. On peut donc supposer sa petite taille. D'ailleurs, Charlotte Brontë mesurait 1,49m. Et le roman est publié en tant qu'autobiographie.


Rebecca Solomon, The Governess, vers 1851

Ce tableau nous fait penser aux scènes où la gouvernante est mise à l'écart de la famille, comme lorsque les Ingrams sont à Thornfield. Mais pour la conférencière, Jane Eyre a les traits de la jeune femme du tableau suivant, lors de ses moments d'abattement.


Ford Madox Brown, The last of England, 1852-55

Le cheminement de Jane Eyre est vu par certains comme un véritable "pélerinage de l'âme" tel qu'on en parlait au XVIIe siècle.

Un autre thème est la traite des esclaves. Mr Rochester n'est pas dans le besoin. On ne sait pas d'où vient sa fortune, ou plutôt la fortune de son épouse Bertha. De l'esclavage ou de la canne à sucre ?


Turner, The slave ship, 1839

Dans ce tableau, Turner évoque un événement qui s'est déroulé en 1783. Un capitaine de navire transportant des esclaves a jeté ceux-ci à la mer, alors que ces derniers étaient malades (choléra ?). En effet, si les esclaves mourraient de maladie, il n'y avait pas d'indemnisation prévue. Mais si la perte de la "cargaison" était due à un naufrage, alors l'indemnisation était possible. Cette terrible affaire agitait beaucoup les esprits à l'époque.
Un autre thème, que nous avons également présenté précédemment, est celui de la folie.
Ces deux sujets choquaient quand Jane Eyre a été publié. Mais ils intéressaient aussi l'Angleterre contemporaine (voir l'expression "a skeleton in the cupboard").

Zoom sur Wuthering Heights
La conférencière nous a résumé le roman, ce que je n'ai pas renoté.
Dans ce roman, on retrouve la lande sauvage, inaccessible, rude. Le nom de Heathcliff, l'orphelin reccueilli par Mr Earnshaw, vient de "heath"=lande et "cliff"=falaise. Si l'arrivée de Heathcliff provoque la jalousie du fils de Mr Earnshaw, sa fille, Catherine, trouve en lui son âme soeur. Ce sujet de l'âme soeur est un thème romantique par excellence.


Emma Florence Harrison, A birthday, vers 1910

Pour la conférencière, ce tableau représente parfaitement Catherine Earnshaw dans sa poésie et l'extase de son amour pour Heathcliff.

Emily Brontë est morte de la tuberculose un an après la publication de son roman.


Anne commence aussi à présenter les symptômes de la tuberculose. Elle voulait voir la mer, et part donc à Scarborough. C'est là qu'elle meurt, laissant deux romans.
The Tenant of Wildfell Hall est un roman où Anne a le courage d'aborder le thème de l'alcoolisme, qui a détruit son frère.

Charlotte se retrouve seule avec son père.

Lors du succès de Jane Eyre, elle se rend à Londres.


George Richmond, Charlotte Brontë, 1850

C'est à cette occasion qu'est réalisé ce tableau par George Richmond, le portraitiste, à la monde qui adoucit ses traits.

Shirley se déroule en 1812, époque où les ouvriers cassaient des machines dans les usines textiles en signe de protestation.
Ce roman a beaucoup de succès. L'héroïne est un portrait de sa sœur Emily. Dans ce roman, Charlotte montre un brin d'humour, notamment dans le premier chapitre où se tient un dîner de jeunes vicaires très drôle.
Peut-être ce roman correspond à l'époque où Charlotte commence à éprouver des sentiments pour Arthur Bell Nicholls. Du côté du jeune homme, il n'y a pas de doute, et il demande à Patrick Brontë la main de sa fille. Mais il refuse !

Charlotte, de son côté, rencontre Elizabeth Gaskell.


William John Thomson, Elizabeth Gaskell, 1832

Elizabeth Gaskell est heureuse en mariage, avec des enfants. Elle avait une propriété dans la région des Lacs (où Wordsworth et Coleridge se rendaient également). C'est le début d'une amitié entre les deux femmes.
Charlotte voyage, visite Edinbourg puis Londres en 1851 au moment de l'Exposition Universelle.


Le Crystal Palace (voir visuel ci-dessus) a été construit par le jardinier de Chatsworth, Joseph Payton.
Pour la petite histoire, avant l'inauguration, le lieu était envahi de pigeons, et Victoria était très inquiète. Elle demande l'avis de son époux Albert, qui lui conseille d'en parler ... au duc de Wellington (eh oui, encore lui !), car il a toujours de bonnes idées. Ce dernier suggère donc d'amener des éperviers dans le lieu. Et le problème a été résolu !
Charlotte Brontë fait partie des invités de marque.

Charlotte et Arthur Bell Nicholls finissent par se marier, avec l'accord de Patrick Brontë. Ils partent en voyage de noces en Irlande. Mais suite à une mauvaise chute de cheval de Charlotte, ils reviennent à Haworth. Enceinte, elle décède (maladie ? grossesse difficile ?).
Avant de mourir, elle était en train d'écrire Vilette (pour elle, cela signifiait "petite ville") se déroulant à Bruxelles.

Patrick Brontë, lui, vit jusqu'à l'âge de 86 ans.



Pour terminer, voici quelques photos de ce superbe lieu, car Lady Clare avait heureusement pensé à prendre son appareil photo

Entrée de la bibliothèque, rue de l’Indépendance américaine


Et voici la superbe salle où la conférence s’est déroulée

Vous pouvez apercevoir la conférencière (en tailleur)
Revenir en haut Aller en bas
http://curieuseartemis.over-blog.com
April
Black Leather's Violet
avatar

Nombre de messages : 16305
Age : 43
Localisation : Allongée sur des pétales de violettes, en très bonne compagnie
Date d'inscription : 20/06/2007

MessageSujet: Re: Conférence sur les soeurs Brontë à la bibliothèque de Versailles   Mer 12 Jan 2011 - 10:07

Merci et bravo pour ton excellente présentation Artemis. cheers

J'avais l'impression d'y être. Very Happy


Dernière édition par April le Mer 12 Jan 2011 - 11:22, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.aprilsviolet.wordpress.com
Fauvette
Bluebird on a White Cliff
avatar

Nombre de messages : 3388
Age : 29
Localisation : Paris
Date d'inscription : 29/04/2009

MessageSujet: Re: Conférence sur les soeurs Brontë à la bibliothèque de Versailles   Mer 12 Jan 2011 - 11:16

Merci pour ce superbe compte-rendu très détaillé, Artemis ! Comme le dit April, cela donne l'impression d'avoir assisté à la conférence. Toutes ces informations sur la vie des sœurs Brontë sont passionnantes et les références aux peintres et grandes figures de leur époque sont très intéressantes Very Happy

_________________


Stewardess of Black Corporation | Sherlocked | Blog photo Nature (Fleurs et Bestioles ^^) | Compte Twitter de Lambton
Revenir en haut Aller en bas
http://www.zygena.canalblog.com/
Fred
Amazing Needle Spirit
avatar

Nombre de messages : 3742
Age : 46
Localisation : les pieds sur terre et la tête dans les nuages
Date d'inscription : 05/10/2009

MessageSujet: Re: Conférence sur les soeurs Brontë à la bibliothèque de Versailles   Mer 12 Jan 2011 - 11:18

C'est passionnant. Merci Artémis! cheers
Revenir en haut Aller en bas
http://unmondeencouleurs.over-blog.net/
Bonnie
Wavering Wanderer
avatar

Nombre de messages : 4017
Age : 35
Localisation : Région parisienne
Date d'inscription : 03/04/2006

MessageSujet: Re: Conférence sur les soeurs Brontë à la bibliothèque de Versailles   Mer 12 Jan 2011 - 13:03

Merci beaucoup de partager tes notes Artémis ! Very Happy J'ai appris plein de choses mine de rien !
Revenir en haut Aller en bas
L_Alex
Delicate Romantic Spirit
avatar

Nombre de messages : 6041
Age : 40
Localisation : sur le quai de la gare avec Mr Thornton !
Date d'inscription : 21/10/2008

MessageSujet: Re: Conférence sur les soeurs Brontë à la bibliothèque de Versailles   Mer 12 Jan 2011 - 13:09

bravo pour les comptes rendus et les photos !! On a encore manqué quelque chose !!!!
Revenir en haut Aller en bas
lila
Héritier de Hamley Hall


Nombre de messages : 466
Age : 59
Localisation : SARTROUVILLE
Date d'inscription : 26/02/2008

MessageSujet: Re: Conférence sur les soeurs Brontë à la bibliothèque de Versailles   Mer 12 Jan 2011 - 13:09

C'est super bien fait ! Merci !!
Revenir en haut Aller en bas
esperluette
Magnolia-White Ampersand
avatar

Nombre de messages : 7573
Age : 25
Date d'inscription : 11/07/2009

MessageSujet: Re: Conférence sur les soeurs Brontë à la bibliothèque de Versailles   Mer 12 Jan 2011 - 13:10

Merci pour ce compte rendu passionnant et très agréable à lire Artemis !
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Conférence sur les soeurs Brontë à la bibliothèque de Versailles   

Revenir en haut Aller en bas
 
Conférence sur les soeurs Brontë à la bibliothèque de Versailles
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Biographie des soeurs Brontë et Cie
» Articles et documentations sur les soeurs Brontë
» Les soeurs Brontë à 20 ans de Stéphane Labbe
» "Le monde infernal de Branwell Brontë "
» Livres inspirés des Soeurs Brontë

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Inn at Lambton :: Do you read, Mr Darcy? :: La famille Brontë-
Sauter vers: