Une auberge pour les admirateurs de Jane Austen, et bien plus encore...
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

 Joyce Carol Oates

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
AuteurMessage
zoju
Romancière anglaise
avatar

Nombre de messages : 1608
Age : 45
Date d'inscription : 21/11/2011

MessageSujet: Re: Joyce Carol Oates   Ven 22 Avr 2016 - 21:33

Merci Petitfaucon pour ce retour .
Voilà encore un auteur que je ne connaissais pas du tout, je viens de remonter le topic pour tenter de me faire une idée.
Mais ça reste assez flou, les avis ayant l'air mitigeś. Suspect

Comme ton résumé m'avait interpellé, Petitfaucon, si je dois en lire un, je commencerai par celui ci.
Revenir en haut Aller en bas
Selenh
Méchante Femme Savante
avatar

Nombre de messages : 5626
Age : 59
Localisation : Aquitaine.
Date d'inscription : 24/02/2010

MessageSujet: Re: Joyce Carol Oates   Ven 22 Avr 2016 - 22:39

Vraiment merci, oui, pour ce superbe compte-rendu, Petit-Faucon.
Revenir en haut Aller en bas
Petit Faucon
Confiance en soie
avatar

Nombre de messages : 7226
Age : 53
Date d'inscription : 26/12/2011

MessageSujet: Re: Joyce Carol Oates   Sam 23 Avr 2016 - 19:08

Je conseille vraiment ce livre !
Revenir en haut Aller en bas
zoju
Romancière anglaise
avatar

Nombre de messages : 1608
Age : 45
Date d'inscription : 21/11/2011

MessageSujet: Re: Joyce Carol Oates   Ven 8 Juil 2016 - 8:24

Me voici après la lecture des mystères de WInterhurn  , lecture qui constitue ma première rencontre avec cette auteur.

Et je me retrouve mot pour mot dans les commentaires laissés par MiSSA sur ce livre, dans la page d'avant.
Un très curieux livre, atypique Rolling Eyes
Je l'ai lu jusqu'au bout, curieuse de voir où tout cela aller bien nous mener, mais je n'irai pas jusqu'à dire que j'ai apprécié ma lecture.
Parce qu'elle y va à fond, Oates, sur les découvertes macabres, les situations glauques, les crimes sordides et cie   affraid
Son parti pris étant de laisser supposer , de ne rien révéler franchement, de ne pas affronter réellement la vérité qui s'échappe toujours. Afin de nous mettre face à une hypocrisie de la société.
Et ce même mécanisme se reproduit sur 3 enquêtes distinctes, mettant en jeu les mêmes acteurs, à des âges différents.

Pas emballée plus que ça, moi qui aime le polar carré, avec son lot d'explications rationnelles, on est ici dans un registre très différent, qui me rend la lecture un peu dérangeante.  Suspect  Shocked
Revenir en haut Aller en bas
Petit Faucon
Confiance en soie
avatar

Nombre de messages : 7226
Age : 53
Date d'inscription : 26/12/2011

MessageSujet: Re: Joyce Carol Oates   Ven 8 Juil 2016 - 8:52

Merci zoju d'avoir pris le temps de détailler tes impressions sur Winterthurm (je suis allée relire le compte-rendu de MissAcacia aussi).

Cela dit, je ne pense pas que JCO soit un écrivain d'enquête policière à proprement parler ; de ce que j'en ai lu, elle s'intéresse plutôt aux aspects sombres et refoulés de l'âme humaine, elle gratte là où ça fait mal.
Revenir en haut Aller en bas
zoju
Romancière anglaise
avatar

Nombre de messages : 1608
Age : 45
Date d'inscription : 21/11/2011

MessageSujet: Re: Joyce Carol Oates   Ven 8 Juil 2016 - 10:58

tout à fait, et c'est bien le cas en ce qui concerne ce livre.
Nous ne sommes absolument pas face à crime + enquête= vérité, bien que cela en ait tous les aspects, tous les acteurs et tous les ingrédients.

et c'est d'ailleurs, peut être cela qui est dérangeant, en avoir tous les aspects pour parvenir à un résultat tout différent, cad une critique féroce des hypocrisie, complicité, lâcheté, saletés cachées, enfuies...qui le resteront jusqu'au bout Suspect
Revenir en haut Aller en bas
Petit Faucon
Confiance en soie
avatar

Nombre de messages : 7226
Age : 53
Date d'inscription : 26/12/2011

MessageSujet: Re: Joyce Carol Oates   Mer 12 Juil 2017 - 13:24

J'ai lu coup sur coup 2 livres de JC Oates, tout d'abord Les Chutes, très gros coup de coeur I love you .

Esperluette en a parlé aussi en page 1, et comme elle j'ai vraiment adoré ce livre.
Il s'agit bien sûr des chutes du Niagara, et de la ville de Niagara Falls qui la borde côté USA.
L'histoire est découpée en plusieurs parties commençant en 1950 avec le mariage de Ariah, "vieille fille de 28 ans" et jusqu'en 1978.
Ariah ressemble aux personnages favoris de JCO, et aussi physiquement à l'auteur je pense : petite, menue, grande volonté et caractère difficile, un chat. L'homme qu'elle épouse disparait au matin de la nuit de noces, et l'histoire de la veuve blanche hante depuis les rues de Niagara Falls ; puis un homme qu'elle rencontre pendant cette épreuve tombe amoureux d'elle, et ils se marient ; tout les oppose, mais c'est l'amour fou, et ils ont 3 enfants ; le mari d'Ariah est avocat d'affaires, et il connait tous les notables de Niagara Falls et des environs, dont les pères étaient déjà amis dans les années 20 et 30.
Puis il est contacté par une femme d'ouvrier, pour une plainte contre les entreprises chimiques de la ville, celles qui fabriquent le napalm répandu au Vietnam par exemple, et là le livre bascule ; JCO rend très bien ce choc qui se produit chez l'avocat, quand il réalise que tous ou presque de ses amis ont bâti leur richesse (et la sienne) au mépris de l'environnement, de la vie et de la santé des plus pauvres et des moins instruits qu'eux ; ce moment-là du livre est très bon. Ariah tourne le dos à son mari, et il meurt après avoir perdu le procès et avoir été mis au ban de la bonne société de sa ville.
La dernière partie est consacrée aux 3 enfants, devenus adultes, et cherchant leur place, entre leur mère possessive et leur père nié, dans le contexte de la prise de conscience environnementale.
Le livre est assez épais mais je l'ai lu d'une traite, et comme souvent avec JCO, j'ai eu du mal à lâcher le livre, son écriture est addictive.
J'ai aimé l'atmosphère brumeuse des rues de Niagara Falls, ce brouillard d'eau et de produits chimiques qui ronge les poumons des enfants qui habitent dans les mauvais quartiers de la ville.



Ensuite j'ai lu 5 nouvelles Wild nights / Folles nuits ; je me permets de recopier la présentation du livre faite par Lady Clare en page 1 :

Folles Nuits
Plus inventive, et brillante, que jamais, Joyce Carol Oates joue dans ces nouvelles irrésistibles à
imaginer les derniers jours de cinq géants de la littérature américaine. C’est ainsi que, dans Le Phare, Edgar Allan Poe, devenu gardien de phare, se retrouve sur une île déserte du Pacifique en proie à ses abominables souvenirs de souffrance et de deuil, avec pour seule compagnie celle d’un chien, témoin aussi de sa transformation en un monstre hybride, parent du « Cyclophage » né de sa démence. Grandpa Clemens et Poisson Ange, 1906 décrit un Mark Twain obsédé par les très jeunes filles, tandis que Papa à Ketchum, 1961 raconte un Hemingway réfléchissant à son suicide. Dans Le maître à l’hôpital Saint-Bartholomew, 1914-1916, Henry James doit pénétrer dans une salle remplie de soldats blessés et surmonter ses révulsions premières avant de s’enticher de ces « chers garçons » qu’il a toujours secrètement désirés… EDickinsonRépliLuxe fait revenir à la vie Emily Dickinson sous la forme d’une poupée androïde, un robot vivant fait sur mesure pour un couple de bobos entichés de poésie… Un prodigieux tour de force que ces histoires de folie, de désespoir, de solitude, et de frustration sexuelle, superbement tricotées par Oates dans le style même de chacun de ces cinq maîtres pourtant réputés inimitables.


J'ai moins aimé ces nouvelles, sans doute parce que je les ai lues à un mauvais moment, trop éblouie par ma lecture des Chutes ; le genre ici est très différent, et ces 5 écrivains sont tous à leur façon des monstres d'égo et d'égoïsme, aux prises avec la vieillesse et la déchéance ; j'ai bien aimé celle de Henry James entiché des jeunes soldats mutilés par les horribles batailles de la guerre de 14, et celle de Emily Dickinson en robot de maison destinée à distraire ses "maîtres" entichés de poésie ; les 3 autres, Poe, Twain et Hemingway sont juste fous à lier, une vraie galerie de monstres ... mais j'avoue que c'est saisissant !
Revenir en haut Aller en bas
esperluette
Magnolia-White Ampersand
avatar

Nombre de messages : 7993
Age : 27
Date d'inscription : 11/07/2009

MessageSujet: Re: Joyce Carol Oates   Mer 12 Juil 2017 - 14:43

Ravie que tu aies autant aimé Les Chutes, Petit Faucon. Very Happy Les détails de l'histoire sont bien flous dans ma tête maintenant mais ton résumé m'a remémoré l'essentiel. Je suis d'accord avec toi, l'écriture de JCO est addictive (le travail de traduction ne doit pas être évident d'ailleurs). Folles nuits n'est pas un de ses titres qui m'intéressent le plus, mais j'aimerais bien découvrir ses nouvelles par un autre recueil.

La dernière fois que j'ai lue Oates c'était il y a un peu plus d'un an avec Mudwoman, que j'avais énormément aimé aussi. L'histoire d'une petite fille abandonnée dans un marais des Adirondacks par une mère quasiment folle, devenue des années plus tard la première femme présidente d'une grande université aux USA.

Ma lecture remonte un peu trop pour poster un avis construit mais voici la critique de Marine Landrot dans Télérama, que je trouve plutôt juste :

Citation :
Abandonnée enfant dans les marais par sa mère, une brillante universitaire est rongée par ses souvenirs. Un thème qui hante l'œuvre de l'écrivaine.
Dans la profusion des romans et des nouvelles que Joyce Carol Oates publie plusieurs fois par an, celui-ci est un bon cru. L'image de départ est apparue à l'auteure au cours d'un rêve : le visage d'une femme couvert de maquillage se craquelant comme de la terre. Mudwoman était née, alias M.R. Neukirchen, abandonnée dans la boue par sa mère à demi-folle à l'âge de 3 ans. Et, quarante ans plus tard, première fem­me présidente d'une université américaine, enfant sauvage à la tête du tem­ple du savoir, aux prises avec ce traumatisme originel refoulé qui lui ­rejaillit à la figure à la faveur d'un discours qu'elle doit prononcer sur les lieux du crime.
De cette vie morcelée, volée à la mort que sa mère lui destinait dans les marais, l'héroïne livre les débris épars, dans un récit plein de lignes de fuite et d'images cauchemardesques. Ces dernières font partie des plus beaux moments du livre, sans doute à cause de l'origine onirique de l'inspiration de Joyce Carol Oates, jamais meilleure que quand elle laisse libre cours aux sensations physiques et décrit l'effroi devant l'aphasie, la pesanteur du corps qui ne trouve plus les mots. Durant toute son existence, M.R. lutte contre une tendance somnambulique née du choc de son abandon. Cette façon de s'avancer « à l'aveuglette » vers son destin donne au livre une torpeur nauséeuse saisissante et ajoute un beau personnage dans la galerie des épaves ravagées qui peuplent les romans de J.C.O.

J'ai encore plusieurs titres qui m'attendent sur ma PAL et sa biblio titanesque fourmille de livres qui m'intriguent, je n'aurais pas assez d'une vie pour tout lire. Rolling Eyes Laughing


Dernière édition par esperluette le Mer 12 Juil 2017 - 14:53, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Petit Faucon
Confiance en soie
avatar

Nombre de messages : 7226
Age : 53
Date d'inscription : 26/12/2011

MessageSujet: Re: Joyce Carol Oates   Mer 12 Juil 2017 - 14:51

Merci esperluette, j'avais déjà repéré Mudwoman pour son sujet qui me plait beaucoup sunny . Il est souvent question en effet chez JCO de résilience et de l'intégrité de l'individu face aux autres.
Et je suis d'accord avec toi, elle est excellente dans les nouvelles, j'ai lu Vous ne me connaissez pas dont j'ai fait le compte-rendu à la page précédente, et j'en garde un souvenir très fort ; on pourrait essayer de trouver un recueil de nouvelles à lire en duo, qu'en penses-tu ?
Revenir en haut Aller en bas
esperluette
Magnolia-White Ampersand
avatar

Nombre de messages : 7993
Age : 27
Date d'inscription : 11/07/2009

MessageSujet: Re: Joyce Carol Oates   Mer 12 Juil 2017 - 14:56

Tout à fait partante ! On peut prévoir ça pour la rentrée, je t'enverrai des propositions de titres par MP si cela te convient. Wink
Revenir en haut Aller en bas
Petit Faucon
Confiance en soie
avatar

Nombre de messages : 7226
Age : 53
Date d'inscription : 26/12/2011

MessageSujet: Re: Joyce Carol Oates   Mer 12 Juil 2017 - 15:00

Oui, à la rentrée c'est parfait sunny 
Il y a 8 recueils de nouvelles à la médiathèque, donc on devrait trouver un choix commun qui nous convienne Wink
Revenir en haut Aller en bas
esperluette
Magnolia-White Ampersand
avatar

Nombre de messages : 7993
Age : 27
Date d'inscription : 11/07/2009

MessageSujet: Re: Joyce Carol Oates   Jeu 13 Juil 2017 - 10:26

Ca ne devrait pas être trop compliqué effectivement ! On en reparle bientôt. Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Selenh
Méchante Femme Savante
avatar

Nombre de messages : 5626
Age : 59
Localisation : Aquitaine.
Date d'inscription : 24/02/2010

MessageSujet: Re: Joyce Carol Oates   Sam 2 Sep 2017 - 0:15

Je serais partante si vous n'avez rien contre un trio...
Revenir en haut Aller en bas
Petit Faucon
Confiance en soie
avatar

Nombre de messages : 7226
Age : 53
Date d'inscription : 26/12/2011

MessageSujet: Re: Joyce Carol Oates   Sam 2 Sep 2017 - 7:42

Excellente idée ! Ce sera avec grand plaisir !!!
Il faut que je me penche sur les recueils de nouvelles de JCO disponibles à la médiathèque.
Revenir en haut Aller en bas
esperluette
Magnolia-White Ampersand
avatar

Nombre de messages : 7993
Age : 27
Date d'inscription : 11/07/2009

MessageSujet: Re: Joyce Carol Oates   Dim 3 Sep 2017 - 18:49

Avec plaisir Selenh ! Very Happy
On attend tes propositions Petit Faucon, je suis intéressée a priori par tout ce que JCO a écrit donc je ne serais pas trop pénible pour le choix normalement. Laughing
Revenir en haut Aller en bas
Selenh
Méchante Femme Savante
avatar

Nombre de messages : 5626
Age : 59
Localisation : Aquitaine.
Date d'inscription : 24/02/2010

MessageSujet: Re: Joyce Carol Oates   Lun 4 Sep 2017 - 7:11

Ah, au fait : moi j'aimerais éviter le recueil qui a pour titre "viol, une histoire d'amour", je l'ai déjà lu.
Revenir en haut Aller en bas
esperluette
Magnolia-White Ampersand
avatar

Nombre de messages : 7993
Age : 27
Date d'inscription : 11/07/2009

MessageSujet: Re: Joyce Carol Oates   Lun 4 Sep 2017 - 14:39

Parmi les plus récents, il y a plusieurs recueils qui me font de l'oeil, notamment Cher époux, Dahlia noir et rose blanche, Le Musée du Dr Moses : histoires de mystère et de suspense... on devrait avoir l'embarras du choix comme toujours avec JCO !
Revenir en haut Aller en bas
Petit Faucon
Confiance en soie
avatar

Nombre de messages : 7226
Age : 53
Date d'inscription : 26/12/2011

MessageSujet: Re: Joyce Carol Oates   Lun 4 Sep 2017 - 15:01

Voilà voilà, je vous propose les recueils de nouvelles suivants (cliquer sur le titre de chaque recueil pour le lien Babelio) :

= Les femelles - 9 nouvelles / publication 2005
Petite fille jalouse, prostituée précoce, vierge effarouchée, bourgeoise en mal de sexe ou infirmière dévouée, elles ont six, onze, vingt, trente-cinq ans et, à première vue, paraissent inoffensives. A ceci près qu'il vaut mieux ne pas laisser traîner un revolver, un couteau ou une seringue à leur portée. Car ce sont des tueuses, les (anti) héroïnes de ces neuf nouvelles dérangeantes, que Oates met en scène avec un sadisme d'une sournoise sobriété.


Hantises / histoires grotesques - 16 nouvelles / publication 1994
Maisons hantées, maisons interdites. La vieille ferme des Medlock. La ferme Défense d'entrer disaient les panneaux mais nous entrions quand ça nous chantait. Défense d'entrer Interdit de chasser Interdit de pêcher sous peine de poursuites mais nous faisions comme il nous plaisait car qui était là pour nous en empêcher ?


Terres amères - 16 nouvelles / publication 2015
Seize nouvelles brutales et décapantes, parfois insoutenables. Certes, la prose de Joyce Carol Oates n'a jamais été conseillée en qualité de berceuse mais, en ce qui concerne ce recueil, les enfants auront intérêt à aller se coucher encore plus tôt car, très vite, Oates se montre sans pitié pour eux. Bien entendu, les véritables aficionados en redemanderont. La première tout comme la dernière nouvelle sont peut-être à éviter pour les âmes sensibles... s'il en existe...


Le musée du Dr Moses - 10 nouvelles / publication 2007
Infusées de mystère et de suspense, ces dix nouvelles le sont tout autant de cette horreur tranquille que manie avec une éblouissante maîtrise Joyce Carol Oates dans nombre de ses récits «noirs».
Le décor est vite planté. Il est en général des plus ordinaires. L'atmosphère, apparemment celle de la banalité quotidienne, est distillée en quelques phrases innocentes. Mais soudain - un détail qui cloche, une expression un peu sibylline -, voilà que se répand en vous une vague inquiétude, lentement transformée en subtile terreur.



Infidèle : histoires de transgression - 21 nouvelles / publication 2003
"Personne dans la vallée de la Chautauqua ne savait où s'était enfuie la jeune épouse de John Nissenbaum mais tout le monde savait, ou avait son opinion sur la raison de sa fuite. Sans foi, voilà ce qu'elle était. Une femme sans foi."

Ce livre, placé sous le signe d'Edgar Allan Poe dont Oates partage l'amour du fantastique et de l'horreur, réunit vingt et une nouvelles. Leur thème commun: la frontière floue entre le bien et le mal.


Dahlia noir et rose blanche - 11 nouvelles / publication 2016
Ces onze nouvelles dérangeantes et inventives en offrent encore une fois la preuve, disséquant les sentiments et les actes de personnages aux prises avec un univers lisse en surface, mais toujours susceptible de basculer. L’horreur n’est jamais loin : variation autour du meurtre du célèbre Dahlia noir, colocataire de la future Marilyn Monroe ...


 
Ça fait quand même 6 choix ; il me semble pourtant que esperluette a lu Infidèle (???) ou je me trompe ?
Je vous laisse choisir celui qui vous parle le plus ... ou qui est facilement à portée de votre oeil Wink
Revenir en haut Aller en bas
ludi33
Fairest of all elves
avatar

Nombre de messages : 18873
Age : 39
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 21/06/2012

MessageSujet: Re: Joyce Carol Oates   Lun 4 Sep 2017 - 15:36

Je peux me joindre à vous Question
Revenir en haut Aller en bas
Petit Faucon
Confiance en soie
avatar

Nombre de messages : 7226
Age : 53
Date d'inscription : 26/12/2011

MessageSujet: Re: Joyce Carol Oates   Lun 4 Sep 2017 - 15:43

Mais avec grand plaisir ! sunny
Revenir en haut Aller en bas
esperluette
Magnolia-White Ampersand
avatar

Nombre de messages : 7993
Age : 27
Date d'inscription : 11/07/2009

MessageSujet: Re: Joyce Carol Oates   Lun 4 Sep 2017 - 16:52

Bien sûr Ludi, et merci Petit Faucon ! Very Happy

Petit Faucon a écrit:
Ça fait quand même 6 choix ; il me semble pourtant que esperluette a lu Infidèle (???) ou je me trompe ?
Je vous laisse choisir celui qui vous parle le plus ... ou qui est facilement à portée de votre oeil Wink

Non, aucun problème, je ne l'ai pas lu. Wink Je ne connais pas les nouvelles de JCO, seulement des romans !

Perso, tout m'intéresse dans cette sélection Laughing avec une préférence pour Dahlia noir et rose blanche ou Le musée du Dr Moses. Mais quel que soit le recueil choisi, entre mes librairies et bibliothèques de quartier, je n'aurais pas de souci pour me le procurer.
Revenir en haut Aller en bas
Selenh
Méchante Femme Savante
avatar

Nombre de messages : 5626
Age : 59
Localisation : Aquitaine.
Date d'inscription : 24/02/2010

MessageSujet: Re: Joyce Carol Oates   Lun 4 Sep 2017 - 20:10

Ma préférence va au premier recueil du corpus, les histoires de femmes. Je n'ai pas compris si on devait lire le même recueil ou pas ?
Revenir en haut Aller en bas
Petit Faucon
Confiance en soie
avatar

Nombre de messages : 7226
Age : 53
Date d'inscription : 26/12/2011

MessageSujet: Re: Joyce Carol Oates   Mar 5 Sep 2017 - 9:11

Et bien l'idée c'est de lire le même recueil, pour pouvoir en discuter ici.
Je suivrai vos choix, en ce qui me concerne je pense lire le recueil commun, et au moins un ou deux autres ; celui qui m'intéresse est Infidèle.
Si on a du mal à se mettre d'accord, on peut envisager d'en lire 2 ou 3, sauf si ça vous parait trop ambitieux ... nous sommes toutes des lectrices assez actives, donc ça doit être possible ? qu'en pensez-vous ?
Revenir en haut Aller en bas
ludi33
Fairest of all elves
avatar

Nombre de messages : 18873
Age : 39
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 21/06/2012

MessageSujet: Re: Joyce Carol Oates   Mar 5 Sep 2017 - 9:23

Je n'ai jamais lu Joyce Carol Oates, donc je vous suis dans vos choix Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Selenh
Méchante Femme Savante
avatar

Nombre de messages : 5626
Age : 59
Localisation : Aquitaine.
Date d'inscription : 24/02/2010

MessageSujet: Re: Joyce Carol Oates   Mar 5 Sep 2017 - 10:44

Non, en lire plusieurs, pour diverses raisons en cette période je ne pense pas pouvoir y arriver, mais s'il y a un recueil qui recueille plusieurs suffrages, je suis.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Joyce Carol Oates   

Revenir en haut Aller en bas
 
Joyce Carol Oates
Revenir en haut 
Page 3 sur 6Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
 Sujets similaires
-
» Joyce Carol Oates
» Joyce Carol Oates (*)
» Joyce Carol Oates alias Rosamond Smith.
» Nulle & Grande Gueule - Joyce Carol Oates
» Hudson River - Joyce Carol Oates

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Inn at Lambton :: Do you read, Mr Darcy? :: Auteurs anglo-saxons divers (XXème et XXIème siècles)-
Sauter vers: