Une auberge pour les admirateurs de Jane Austen, et bien plus encore...
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

 Michel Zevaco : le Chevalier de Pardaillan

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
clinchamps
Oshaberi Sensei


Nombre de messages : 46828
Age : 73
Localisation : Dans les bois du Fushimi Inari-taïsha
Date d'inscription : 09/01/2007

MessageSujet: Michel Zevaco : le Chevalier de Pardaillan   Sam 13 Nov 2010 - 13:29

Pour éviter de polluer le topic des films-cape-et-épée-mais-pas-adaptation-littéraire, j'ouvre un sujet sur un écrivain moins célèbre que Dumas ou Féval, mais qui avait une bonne plume feuilletonnesque quand même lol! j'ai nommé Michel Zevaco.

Bio sur Wiki :

1860-1886 : jeunesse et formation

Né en Corse, Michel Zévaco passe son adolescence en internat et obtient en 1878 son baccalauréat. Après une courte expérience de professeur à 20 ans, il entre dans l'armée où il reste quatre ans (sous-lieutenant de Dragon en 1886). Libéré de toute obligation militaire en juillet 1886, il s’installe à Paris.

1886-1900 : le journaliste engagé

Attiré par les lettres et la politique, Michel Zévaco devient journaliste, puis secrétaire de rédaction à L’Egalité que dirige alors le socialiste révolutionnaire Jules Roques. Il se présente sans succès aux élections législatives de 1889 pour la Ligue socialiste de Roques. À cette époque, il rencontre Louise Michel, Aristide Bruant, Séverine...

En raison de la virulence de ses propos, en pleine période d’attentats anarchistes, Michel Zévaco est condamné à plusieurs séjours à la prison Sainte-Pélagie. Par exemple, il est condamné le 6 octobre 1892 par la cour d'assise de la Seine pour avoir déclaré dans une réunion publique à Paris :

Citation :
« Les bourgeois nous tuent par la faim ; volons, tuons, dynamitons, tous les moyens sont bons pour nous débarrasser de cette pourriture[1] »

1900-1914 : le feuilletoniste

En 1900, Michel Zévaco abandonne le journalisme politique pour se consacrer à l'écriture de romans-feuilletons. Il débute cette nouvelle carrière avec le roman feuilleton Borgia!, publié dans le journal de Jean Jaurès La Petite République socialiste. Après le succès de ce premier feuilleton, Michel Zévaco crée pour le même journal le personnage de Pardaillan.

En 1905, Michel Zévaco passe au journal Le Matin, dont il devient le feuilletoniste attitré avec Gaston Leroux. Entre 1905 et 1918, Michel Zévaco écrit pour Le Matin publie neuf feuilletons dont Le Capitan et la suite des Pardaillans. Ces feuilletons sont en parallèle édités par Fayard dans sa collection Le livre populaire.

Durant la première guerre mondiale, Michel Zévaco quitte Pierrefonds où il vivait depuis la fin du siècle pour s’installer à l’abri à Eaubonne (Val-d’Oise). Il y meurt en août 1918, sans doute d’un cancer.

J'avoue que j'ignorais tout de son côté anarchiste et politique, je ne le connais que pour la série des Pardaillans mais il en a écrit quantité d'autres !!

Le lien Wiki pour cette série historique :
http://fr.wikipedia.org/wiki/Les_Pardaillan_%28s%C3%A9rie%29

Je les ai lus, j'en ai gardé un bon souvenir, même si je n'ai pas été embarquée comme dans Dumas ou Féval. On doit pouvoir les trouver en poche sur les sites d'occasion.

Alors l'adaptation :
Bernard Borderie en a fait un film avec Gérard Baray dans le rôle titre, en 1964 :

Je n'en garde aucun souvenir !! je crois que c'était assez nul !!

Un autre film a été réalisé avec Guillaume Canet et François Berléand, situé au XVIIIème siècle, aberration par rapport aux romans où il est question d'Henri de Navarre et de Catherine de Médicis affraid , je ne l'ai pas vu !! Very Happy
J'ai bien aimé sortir ce feuilletoniste célèbre en son temps de son oubli !! Peut-être l'avez-vous lu ? L'avez-vous aimé ?? Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
esperluette
Magnolia-White Ampersand


Nombre de messages : 7519
Age : 25
Date d'inscription : 11/07/2009

MessageSujet: Re: Michel Zevaco : le Chevalier de Pardaillan   Dim 14 Nov 2010 - 9:46

Merci pour cette présentation Clinchamps ! Very Happy Je n'ai jamais lu Zevaco mais ça me tente bien, j'adore l'adaptation du Capitan avec Jean Marais.

clinchamps a écrit:
Je n'en garde aucun souvenir !! je crois que c'était assez nul !!

Si c'est bien le film que j'ai vu, je confirme, c'est très nul ! lol! Mais j'aimerais bien lire les Pardaillan. Smile
Revenir en haut Aller en bas
ekaterin64
Queen of Nanars


Nombre de messages : 16742
Age : 43
Localisation : Glancing through the Skies of Pern
Date d'inscription : 16/10/2006

MessageSujet: Re: Michel Zevaco : le Chevalier de Pardaillan   Dim 14 Nov 2010 - 10:46

On peut faire confiance à Clinchamps pour éclairer nos lanternes sur les maîtres français du roman de capes et d'épée. Ces histoires ont baigné mon enfance mais je n'avais jamais eu la curiosité de chercher plus loin que les adaptations.

Il faut dire que quelles que soient les adaptations, j'avoue que Pardaillan ne m'a jamais trop amballé Embarassed Et pourtant je crois en avoir vu trois. Donc j'en conclue que j'ai un problème avec l'histoire en elle-même.
J'ai surtout en mémoire la version de 1988 avec Patrick Bouchitey et Philippe Clay (acteur que j'adore I love you )

Il en va de même avec le Capitan, même si je reconnais avoir vu la version avec Marais un nombre incalculable de fois. Je suis rassurée de voir que vous aussi vous n'en gardez pas un souvenir impérissable Razz


Alors je pense que je ne le lirai pas lol! ma PAL est trop grande. Par contre j'ai plus envie de redécouvrir Paul Féval, tu en parles si bien Clinchamps Wink


Edit/ Je viens de me rendre compte que la série tv avec Patrick Bouchitey avait été réalisée par Josée Dayan Suspect je comprends maintenant pourquoi je n'ai pas aimé

_________________

Quand la tempête t'encercle, hisse la voile et suis les traces du Dieu Dragon. En avant, en avant ! Car qui
hésite perd, plutôt être mort qu'esclave de la peur Lady companion of the Most Noble Order of the Lycans
Devoted to Loulou "Obi Wan Sheen OBE I" In Life and Death
Revenir en haut Aller en bas
Kusanagi
Scottish Jedi Sensei


Nombre de messages : 8823
Age : 39
Localisation : lost in the wired, something better than the matrix
Date d'inscription : 20/11/2008

MessageSujet: Re: Michel Zevaco : le Chevalier de Pardaillan   Dim 14 Nov 2010 - 10:53

Ah, les Pardaillans, j'ai la saga en Bouquins ^^

J'avais bien aimé l'adaptation avec Guillaume Canet, mais je ne me souviens pas que c'était au XVIIIème siècle Suspect

J'ai commencé à lire les livres, et on sent très bien la vision politiquedu monde de Michel Zevaco.... en plus, il aimait moyen Henri IV, le monsieur (bon, en fait il aimait aucun des rois) donc, valà, on est pas copain, lui et moi lol! lol!
Revenir en haut Aller en bas
http://culture-et-confiture.forumactif.com/
Fred
Amazing Needle Spirit


Nombre de messages : 3742
Age : 45
Localisation : les pieds sur terre et la tête dans les nuages
Date d'inscription : 05/10/2009

MessageSujet: Re: Michel Zevaco : le Chevalier de Pardaillan   Dim 14 Nov 2010 - 11:09

ekaterin64 a écrit:
J'ai surtout en mémoire la version de 1988 avec Patrick Bouchitey et Philippe Clay (acteur que j'adore I love you )

Je ne me souviens pas de l'histoire , mais je me souviens avoir aimé le jeu d'acteur de ces deux là...

Au programme de 2011, je vais mettre Zevaco... D'abord les livres. Les adaptations, ce que vous en dites ne m'encourage pas... Laughing
Revenir en haut Aller en bas
http://unmondeencouleurs.over-blog.net/
clinchamps
Oshaberi Sensei


Nombre de messages : 46828
Age : 73
Localisation : Dans les bois du Fushimi Inari-taïsha
Date d'inscription : 09/01/2007

MessageSujet: Re: Michel Zevaco : le Chevalier de Pardaillan   Dim 14 Nov 2010 - 11:31

J'avais la série complète des Pardaillan, je les ai donnés à la maison de retraite de ma maman !! Embarassed C'est vrai qu'il ne dépeint pas Henri IV sous un bon jour, et en lisant sa bio je comprends mieux : comme dit Kusa, il n'aimait pas les rois !! lol! ça se lit très agréablement, je ne sais pas exactement le fond que l'on peut faire sur la vérité historique (si mes souvenirs sont bons il est question de la papesse Jeanne à un moment et on n'est pas sûr qu'elle ait existé ... mais le masque de Fer non plus !! lol! en tous cas en tant que jumeau de LouisXIV )
Revenir en haut Aller en bas
Tatiana
Heavenly Voices


Nombre de messages : 8818
Age : 31
Localisation : Quelque part dans l'Angleterre du XIXe...
Date d'inscription : 26/02/2010

MessageSujet: Re: Michel Zevaco : le Chevalier de Pardaillan   Dim 14 Nov 2010 - 16:58

Merci pour la création du topic, clinchamps !
Euh au niveau de la vérité historique des Pardaillan je pense que ce n'est pas trop ça, encore que si mes souvenirs sont bons il peint Charles IX sous un jour assez agréable, pour une fois que ça lui arrive, le pauvre ! Encore qu'il aborde surtout sa liaison avec Marie Touchet (qui est attestée) donc c'est une vision assez romantique.

Je t'encourage à lire les livres Fred, que j'ai beaucoup aimés. J'y ai retrouvé la panache d'un Dumas, des duels, des dialogues savoureux et un rythme qui m'a tenu en haleine d'un bout à l'autre de la saga. La papesse Fausta est effrayante, mais c'est un beau personnage de méchante.
Je n'ai jamais lu Le Capitan, mais je connais le film avec Jean Marais presque par cœur Very Happy J'ai aussi La Reine Sanglante sur mes étagères, qui se passe à l'époque des Rois Maudits.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
cat47
Master of Thornfield


Nombre de messages : 23541
Age : 59
Localisation : Entre Salève et Léman
Date d'inscription : 28/01/2006

MessageSujet: Re: Michel Zevaco : le Chevalier de Pardaillan   Mer 17 Nov 2010 - 15:41

Merci pour ce topic, Clinchamps. cheers

Pardaillan est resté pour moi un grand amour de jeunesse mais je me rends compte que je ne l'ai découvert qu'en version abrégée (Bibliothèque verte) Embarassed et que je n'ai vu aucune adaptation (ou alors je n'en ai gardé aucun souvenir). Je ne vais donc pas pouvoir intervenir beaucoup sur ce topic mais si j'ai un jour l'occasion de découvrir l'adaptation avec Guillaume Canet, pourquoi pas? Very Happy Je ne connaissais même pas son existence. Embarassed

_________________
http://www.librarything.com/profile/catlamb
There are things so beautiful that they let you not mind that you will grow old and die.

Good angel of Prime Bright Loulou, lycanophila ma non seriosa
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Michel Zevaco : le Chevalier de Pardaillan   Aujourd'hui à 14:54

Revenir en haut Aller en bas
 
Michel Zevaco : le Chevalier de Pardaillan
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Michel Zevaco : le Chevalier de Pardaillan
» Les chefs d'oeuvre du roman (Arthème Fayard)
» Cinéma-Bibliothèque ( Tallandier )
» liseuses = e-reader
» (Coll) Le Livre Populaire( Fayard) première série

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Inn at Lambton :: Do you read, Mr Darcy? :: Autres auteurs (divers) :: Auteurs francophones-
Sauter vers: