Une auberge pour les admirateurs de Jane Austen, et bien plus encore...
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

 John GALSWORTHY : The Forsyte Saga

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
toxicangel
Snails Huntress
avatar

Nombre de messages : 6230
Age : 40
Localisation : Somewhere between Heaven and Hell, obviously...
Date d'inscription : 07/04/2006

MessageSujet: John GALSWORTHY : The Forsyte Saga   Jeu 19 Oct 2006 - 19:32

Vu le désert télévisuel d'hier soir, j'ai donc commencé The Forsyte Saga, adaptation de la série de romans de John Galsworthy.
Cette série met en scène l'épopée d'une famille : Les Forsyte (ça je pense que vous l'auriez compris) sur 2 générations (ça je le sais parce que j'ai pas pu m'empêcher de lire quelques spoilers par ci, par là).
Ne connaissant ni le livre originel, ni la première adaptation qui en a été tirée, c'est donc avec un regard complètement neuf que j'ai regardé le premier épisode, dans lequel on fait la connaissance des membres de cette famille bourgeoise et plus particulièrement de :


Jolyon Forsyte
Patriarche qui règne en maître incontesté sur cette immense famille, Jolyon manie néanmoins la dérision à plaisir et on devine vite qu'il a une tendresse particulière pour son fils...

Young Jolyon Forsyte (Rupert Graves)
Le plus "bohème" des Forsyte mais qui pour cause d'une histoire avec la gouvernante (c'est pas un spoiler, ça se passe même pas 5 minutes après le début), va se trouver banni et traité comme un paria notamment par son frère...

Soames Forsyte (Damian Lewis)
Pour l'instant le personnage principal de cette série. Froid, coincé, omnubilé par l'argent, il va pourtant tomber sincèrement amoureux de...

Irène (Gina McKee)
Jeune fille sans le sou qui vit avec sa belle mère, après la mort de son père. Elle n'éprouve aucun sentiment pour Soames mais, dans le besoin, va finalement accepter de l'épouser à condition qu'il accepte de la laisser partir s'il s'avérait que leur mariage était un échec. Irene prend pour confidente ...

June Forsyte
La fille aînée de Young Jolyon, élevée par sa mère et son grand père. Futile et naïve, June tombe amoureuse à 17 ans d'un jeune homme de 26 ans...

Philippe Bosinney (Ioan Gruffuld)
Un architecte français (?). Dès que son regard croise celui d'Irene, on devine que le courant passe entre eux d'une façon que ni June, ni Soames ne sauraient approuver...

Voilà ça y est , les premières pierres sont donc posées.
Je dois avouer que j'ai pris beaucoup de plaisir à regarder ce premier épisode. Les personnages ont tous des caractères entiers et malgré leurs défauts, on s'attache rapidement à eux. J'ai trouvé la réalisation classique mais néanmoins très réussie, la reconstitution majestueuse et le casting (qui a des petits airs de Warriors) comme l'interprétation sont vraiment au top niveau.

Je crois savoir que cette série a cependant été très controversée du fait de libertés prises avec le livre (ça je ne peux pas juger) et surtout de l'interprétation de Gina McKee. D'après ce que j'ai pu en lire sur C19, Irène devrait normalement être un personnage fragile, une victime qui se voit forcée d'épouser Soames, un homme beaucoup plus âgé qu'elle et qu'elle n'aime pas. Ici son côté victime n'est pas flagrant, Gina McKee ressemble à tout sauf à une faible femme et malgré le maquillage, sa différence d'âge avec Damian Lewis n'est pas si évidente. De ce fait, elle fait sans doute plus calculatrice que le personnage mais je ne l'ai pas cependant trouvé aussi lamentable que certains l'ont dit.

L'autre problème est celui inhérent à la plupart des sagas familiales qui s'étalent sur plusieurs années : le rythme et le maquillage des acteurs.
Au niveau du rythme, le tout début de la série est ainsi très hâché. En à peine un quart d'heure : Young Jolyon plaque femme et enfant, 9 ans s'écoulent et Soames rencontre Irene. Accrochez vous aux branches, faut suivre.
Au niveau du maquillage, on a également un Young Jolyon qui fait pas si young que ça au début mais qui viellit d'un coup comme s'il avait pris 30 ans, tandis que tous les autres membres de la famille ne bougent pas d'un cheveu blanc. De même les femmes font quasiment toutes plus vieilles que leurs personnages, en particulier Irene, June et Frances (l'épouse de Young Jolyon), censées être très jeunes.

Ces petits défauts mis à part j'ai néanmoins vraiment hâte de découvrir la suite de cette série qui, si elle n'est pas un grand drame romantique à la Jane Eye ou P&P, s'avère vraiment très prenante.

Quelqu'un dans cette assistance aurait-il déjà lu cette Saga des Forsyte afin de m'éclairer sur les libertés qui auraient été prises ? Et si oui, cette saga est-elle intéressante à lire (elle fait je crois 6 volumes, alors je voudrais être sûre avant de mettre par hasard mon nez dedans) Question
Revenir en haut Aller en bas
http://angelfr.over-blog.com/
cat47
Master of Thornfield
avatar

Nombre de messages : 23541
Age : 60
Localisation : Entre Salève et Léman
Date d'inscription : 28/01/2006

MessageSujet: Re: John GALSWORTHY : The Forsyte Saga   Jeu 19 Oct 2006 - 19:41

Pas lu, mais vu la précédente série, qui a la réputation d'être nettement plus fidèle. Malheureusement, je n'en ai gardé aucun souvenir, je me souviens juste que c'était très bon. Je ne pourrai donc pas t'aider sur le sujet des libertés prises.

Comme tu le dis, avec Damian Lewis et Ioan Gruffuld, Warriors n'est pas loin.

En tous cas, merci pour ces commentaires détaillés, j'attends la suite avant de savoir s'il faut investir.

_________________
http://www.librarything.com/profile/catlamb
There are things so beautiful that they let you not mind that you will grow old and die.

Good angel of Prime Bright Loulou, lycanophila ma non seriosa
Revenir en haut Aller en bas
Muezza
Almost Unearthly Thing
avatar

Nombre de messages : 3229
Age : 43
Localisation : Levallois
Date d'inscription : 29/01/2006

MessageSujet: Re: John GALSWORTHY : The Forsyte Saga   Jeu 19 Oct 2006 - 19:59

Toxic, j'ai lu l'intégrale il ya 2 ou 3 ans (le temps passe si vite). Mais la seule connaissance télévisuelle que j'en avais et que j'ai encore est l'adaptation BBC des années 60 (superlativemen bonne).

En tout cas, l'oeuvre de Galsworthy se lit avec grand plaisir dès l'instant où l'on accepte qu'en frayant avec les Forsyte on fraye avec une famille qui se complait dans les procès : presque tout est prétexte à régler ses contentieux par le biais de la justice. On passe plusieur décennies à leurs côtés avec plaisir car les personnages et l'intrigue sont superbement croqués :
- de l'inflexible Soames, le "propriétaire" qui considère justement sa femme Irène comme sa propriété, une chose qu'il exhibe et que les autres lui envient. Il ne connaîtra l'amour qu'avec celui qu'il porte à sa fille Fleur. Hélas pour lui (et on a pitié de lui alors), la jeune fille est une grande égoïste.

- à Irène : sorte d'Hélène de Troie. celle par qui le scandale arrive...
En effet, Irene est un personnage fragile MAIS elle apprend à faire face à Soames au fur et à mesure. Cependant, si elle l'épouse au départ c'est à force d'assauts de ce dernier et parce qu'ele se retrouve dans une situation où ce mariage peut être une bonne issue. Mais dès qu'elle accepte, elle sait qu'elle fait une énorme erreur.

- en passant par Jolyon Forsyte, frère de Soames, artiste, loin des considérations de propriété de son frère.

- sans oublier June que l'on ne peut s'empêcher de plaindre...

... et plein d'autres personnage.s Car il ya aussi le vieux Jolyon, Minifred (soeur de Soames et Jolyon le jeune), et les générations suivantes...
Les Forsyte, c'est un soap opera de grande classe (la Forsyte Saga de la BBC des années 60 est considérée comme le premier "soap opera" de la TV : mais d'une qualité autrement littéraire que "Les Feux de l'amour" lol! )

Donc je recommande ce livre à ceux qui ne craignent pas les pavés ni les sagas famiales

Il faudrait que je vois cette nouvelle adaptation pour juger de sa fidélité. Ce qui est certain c'est que la version années 60s était très très fidèle
Revenir en haut Aller en bas
toxicangel
Snails Huntress
avatar

Nombre de messages : 6230
Age : 40
Localisation : Somewhere between Heaven and Hell, obviously...
Date d'inscription : 07/04/2006

MessageSujet: Re: John GALSWORTHY : The Forsyte Saga   Jeu 19 Oct 2006 - 21:02

Ce que tu dis Muezza me conforte un peu dans ce que je pense. C’est vrai qu’hier je me suis presque sentie coupable de regarder ces histoires d’amour, de cancans, de pouvoir et d’argent et d’être complètement scotchée à mon canapé.
J’avais une méchante petite voix dans ma tête qui fredonnait : Puissance et gloire, au détour d’un regard… Twisted Evil ou encore : Forsyte, ton univers impitoyable… Twisted Evil
Si la bonne impression que j’ai eue hier se confirme, je me lancerai sans doute dans la lecture de cette saga. study
Bon allez, la suite pas ce soir pour cause de Prison Break mais peut être vendredi… ou dimanche… cheers
Revenir en haut Aller en bas
http://angelfr.over-blog.com/
toxicangel
Snails Huntress
avatar

Nombre de messages : 6230
Age : 40
Localisation : Somewhere between Heaven and Hell, obviously...
Date d'inscription : 07/04/2006

MessageSujet: Re: John GALSWORTHY : The Forsyte Saga   Mer 1 Nov 2006 - 15:01

J'ai avancé dans mon visionnage de The Forsyte Saga et terminé hier la 1ère partie.
Une fois n'est pas coutume mes impressions sont mitigées Laughing car cette saga alterne à un rythme inégal des très hauts et des plutôt bas.
Dans les très hauts : le premier épisode, certainement le plus intense de la série et plus particulièrement : la « reconnaissance » de Young Jolyon et d’Helen (pas besoin d'être fanatique de Rupert Graves pour tomber sous le charme de cette scène) / son départ de la maison (scène très émouvante avec sa femme) / la rencontre d'Irene et de Soames / son harcèlement permanent afin qu'elle accepte de devenir sa femme.

J’apprécie également le dernier épisode, qui comporte beaucoup plus d’ironie et d’humour que les précédents (malgré les événements dramatiques qui s’y passent) et qui dévoile les prémices de la 2nde partie, avec à la toute fin la naissance de Fleur et Jon.

My wife might be dying up there… La prévenance de Soames Forsyte à l’état brut. Rolling Eyes

Pour le reste, les épisodes alternent plus ou moins bons et mauvais moments. Après la mise en place du 1, j'ai apprécié la noirceur du 3 (la fin surtout), le suspens du 5 (même si le début avec les Dottie est ennuyeux) et bien sûr le cross over du 6.
Dans ce qui m'a fortement déplu, je dirai sans hésitation l'épisode 2. La construction de la maison est interminable et tout est basé sur la relation entre Irene et Bosinney. Le problème est que d'une part, je n'apprécie pas du tout le personnage de Bosinney et que d'autre part, je trouve l'interprétation de Ioan Gruffudd assez limite. A sa décharge, il a toujours le handicap d'être face à des acteurs que j'apprécie plus que lui (MMF dans Warriors, Clive Owen dans Le roi Arthur et Rupert Graves ici) mais en même temps je n'ai pas ce souci avec Damian Lewis, qui était pourtant lui aussi dans Warriors et se retrouve ici face à Rupert.

Dans les remarques annexes, le rythme est aussi très inégal. Parfois j'avais envie d'accélérer les choses (la construction de la maison dans l'épisode 2, la vieillesse de Jolyon dans l'épisode 4) et parfois j'aurais aimé appuyer sur ralenti (les 6, 9 et 12 ans qui passent d'un coup à des moments où on ne s'y attend pas forcément ). Je me demande d'ailleurs si ces coupures dans le récit correspondent à celles du livre, tant elles sont parfois abruptes. Le pire restant l’épisode 6, de loin le plus riche en rebondissements, qui sont malheureusement enchaînés à la va vite, alors que j’aurais bien aimé m’attarder.

Comme dans toute saga familiale, j’ai apprécié l’histoire de certains personnages plus que d’autres. Pas de surprise, je me suis surtout attachée aux 3 principaux :
Soames Forsyte, le pilier de la série, "A man of property" comme l'appelle son oncle Jolyon (et non son père comme je l'avais d'abord cru, je vais corriger de ce pas). Froid, calculateur, violent, obstiné, l'interprétation géniale de Damian Lewis en fait un personnage qu'on a plaisir à suivre et qu’on arrive même parfois à plaindre malgré sa légion de défauts.

Irene Forsyte, est comme l'a décrite Muezza une véritable Helene de Troie, celle qui attire malgré elle les convoitises de tous ces pauvres mâles. Elle devient néanmoins attachante au fur et à mesure que la série avance, que le physique de Gina McKee correspond plus à l'âge du rôle et qu'elle connaît enfin le bonheur avec ???

Young Jolyon Forsyte, malheureusement le moins présent Sad , est quant à lui l'exact opposé de son cousin Soames. Même s'il a une fâcheuse tendance à ne pas être là quand sa famille a besoin de lui, il reste le moins "Forsyte" et le plus sensible de cette saga. Rupert Graves, à l'opposé de ses rôles habituels, est étonnant de sobriété. Par contre, il est sévèrement chargé au rayon looks qui tuent.

J'avoue aussi un penchant pour Old Jolyon, le plus fantaisiste et ronchon mais également le plus sincère de cette foutue famille. Sa complicité avec son fils Jolyon et sa petite fille June sont vraiment touchantes.


Conclusion : cette 1ère partie est-elle recommandable ?
Oui si vous appréciez les sagas familiales à la "Jalna", les belles reconstitutions (mis à part le fog londonien dans l'épisode 3, à mourir de rire) et les acteurs qui interprètent la série.
Autrement, ça ne casse pas non plus 3 pattes à un canard et vous pouvez facilement vous en dispenser.
Par ailleurs, l'édition DVD n'est pas réjouissante : un making of avec Gina McKee et Damian Lewis certes mais pas de sous titre, ce qui est très problématique quand on a comme un moi un niveau d'anglais moyen et que les 2 vieux Forsyte (Jolyon et surtout James) marmonnent dans leur moustache (je n'ai rien compris à la plupart de leurs conversations).

La suite bientôt avec la 2nd partie "to let" et les aventures de Fleur et Jon Wink
Revenir en haut Aller en bas
http://angelfr.over-blog.com/
Nelly8
Crimson Rose of Hamley
avatar

Nombre de messages : 2245
Age : 71
Localisation : Savoie
Date d'inscription : 17/02/2006

MessageSujet: Re: John GALSWORTHY : The Forsyte Saga   Mer 1 Nov 2006 - 21:09

merci toxic pour les photos et ton excellente analyse de cette saga.

Je serais presque tentée, mais là c'est un trop gros morceau et parfois

j'en ai ras-le-bol de louper la plupart des dialogues en anglais, nous

devrions nous mobiliser toutes pour envoyer des mails à la BBC ou autre

pour qu'ils décident enfin de mettre des sous-titres en français,

na
Revenir en haut Aller en bas
toxicangel
Snails Huntress
avatar

Nombre de messages : 6230
Age : 40
Localisation : Somewhere between Heaven and Hell, obviously...
Date d'inscription : 07/04/2006

MessageSujet: Re: John GALSWORTHY : The Forsyte Saga   Dim 19 Nov 2006 - 21:20

Alors rappelez vous, nous avions laissé cette chère famille Forsyte sur une note joyeuse : la naissance de 2 bébés :
Spoiler 1ère partie a écrit:
Fleur, la fille de Soames Forsyte avec sa nouvelle femme : Annette, une jeune française qui a la moitié de son âge et qui a failli mourir lors de l’accouchement
Jon, le fils de Young Jolyon et d’Irene, qui a finalement divorcé de Soames. Ils vivent tous 3 dans la maison construite par Bosinney et hormis les enfants de Jolyon, ils ne côtoient plus aucun des membres du clan Forsyte.
Autant le dire tout de suite, cette suite m’a quelque peu déçue. Pourtant, la reconstitution est sublime, l’atmosphère plus ensoleillée et l’humour qui avait fait son apparition dans le dernier épisode de la série est bien présent.
On fait aussi la connaissance de Fleur (Emma Griffiths Malin), superbe jeune fille auquel son père passe tous ses caprices et qui partage avec lui un même trait de caractère : si elle désire quelque chose, elle fait tout pour l’obtenir.

On découvre également Jon (Lee Williams), qui ressemble lui aussi beaucoup à son père et au vu de cette photo, vous comprendrez que le double effet Kiss Cool n’est pas loin pour moi.

Bien entendu cette suite repose quasi entièrement sur la rencontre de ces 2 êtres et à leur histoire à la Roméo et Juliette.

Malheureusement, c’est un peu là que le bas blesse car on ne sent quasi jamais la passion entre les 2. Leur rencontre à l’âge adulte est bourrée de clichés et j’avais presque envie de rire en voyant les regards qu’il s’échangent.
Pourtant, l’actrice qui joue Fleur est parfaite. Elle sait faire passer la complexité de son personnage, qui est loin d’être parfait mais qui est au moins honnête avec ses désirs.
Je n’en dirais pas autant de l’acteur qui joue Jon : physique de jeune premier, assurément ; capacité à faire passer l’émotion, sûrement ; malheureusement, on ne ressent jamais chez lui la passion qu’il est censé éprouver pour Fleur et on se prend même à lui préférer Michael Mont, l’autre soupirant de fleur (malgré son goût infect en matière de fringues).
Mais il est loin d’être le pire dans cette suite.
Michael Maloney qui joue Prosper Profond, le french lover de service est caricatural au possible et il passe tellement de temps à exagérer l’accent français qu’il en oublie de jouer.
Quant à Gina McKee, alors que j’étais restée sur une bonne impression d’elle à la fin de la 1ère partie, elle redevient la glaciale Irene des débuts alors qu’elle est censée être heureuse épanouie.
Enfin cette suite manque aussi pas mal de rythme. Alors que les sauts dans le récit de la première partie m’avait parfois laissée sur les fesses, ici on tourne pas mal en rond et l’ennui pointe parfois au rendez vous.

Après, c’est loin d’être un mauvais film non plus.
Comme je l’ai dit, la reconstitution est grandiose. De plus, Damian Lewis et Rupert Graves, vieillis tous 2 d’une bonne vingtaine d’années sont encore meilleurs (si c’est possible) que dans la première partie, notamment dans les scènes particulièrement émouvantes où ils parlent à cœur ouvert avec leurs enfants respectifs :
Jolyon avec sa fille aînée June, avec laquelle il a enfin renoué des rapports père / fille

Soames avec Fleur, dans 2 scènes dans lesquelles il lui révèle ses fautes passées

Par ailleurs, malgré son apparence plus enjouée et moins sombre que la 1ère partie, cette suite recèle des passages très émouvants (avec notamment la mort de 2 des personnages principaux) et un final doux amer pas des plus déplaisants.

Au final, j’ai donc trouvé cette saga des Forsyte réussie, mais sans plus. La 1ère partie, plus sombre, est à mon goût la plus recommandable des 2 car il s’y passe plus de choses, que les personnages y sont plus intéressants et que leurs relations y sont plus complexes.
La 2nde partie est à mon sens plus banale et si elle reste d’un bon niveau, on peut facilement s’en passer.

Cette saga ne m’aura pas vraiment donné envie de découvrir le livre car même si je ne regrette pas du tout mon achat, j’en retiens plus de très belles scènes par ci par là qu’un véritable ensemble et je crois que j’aurais peur de m’ennuyer en lisant le livre.
Voili voilà.
Revenir en haut Aller en bas
http://angelfr.over-blog.com/
séli
Countryside Lady
avatar

Nombre de messages : 2237
Age : 60
Localisation : Au pied de la Chaîne de l'Etoile...
Date d'inscription : 19/07/2006

MessageSujet: Re: John GALSWORTHY : The Forsyte Saga   Dim 19 Nov 2006 - 23:18

J'ai vu cette saga il y a longtemps déjà mais j'en garde un bon souvenir même si la profusion des personnages alliée au fait que j'ai raté un épisode par-ci, par-là, font que tout se brouille un peu aujourd'hui. Mais je me rappelle en tout cas que les costumes des dames étaient très beaux, surtout ceux d'Irene et de Fleur.

Séli
Revenir en haut Aller en bas
toxicangel
Snails Huntress
avatar

Nombre de messages : 6230
Age : 40
Localisation : Somewhere between Heaven and Hell, obviously...
Date d'inscription : 07/04/2006

MessageSujet: Re: John GALSWORTHY : The Forsyte Saga   Lun 20 Nov 2006 - 20:43

Je pense que tu as dû voir la précédente adaptation car celle-ci est tout de même assez récente.
Mais les robes d'Irene et Fleur sont toujours aussi belles.

Allez, pour vous je tenterai l'effort de m'aventurer dans le topic belles robes et de vous livrer quelques caps, quand j'aurai le temps. Wink
Revenir en haut Aller en bas
http://angelfr.over-blog.com/
cat47
Master of Thornfield
avatar

Nombre de messages : 23541
Age : 60
Localisation : Entre Salève et Léman
Date d'inscription : 28/01/2006

MessageSujet: Re: John GALSWORTHY : The Forsyte Saga   Lun 20 Nov 2006 - 23:55

Toxic, nous apprécions ton dévouement.

Séli, je pense comme Toxic que c'est l'ancienne adaptation que tu as dû voir, diffusée elle sur une chaîne française il y a un certain temps déjà. Je peux me permettre de dire cela puisque nous sommes à peu près de la même génération. C'était une excellente série, mais je ne me souviens absolument pas des robes.

_________________
http://www.librarything.com/profile/catlamb
There are things so beautiful that they let you not mind that you will grow old and die.

Good angel of Prime Bright Loulou, lycanophila ma non seriosa
Revenir en haut Aller en bas
séli
Countryside Lady
avatar

Nombre de messages : 2237
Age : 60
Localisation : Au pied de la Chaîne de l'Etoile...
Date d'inscription : 19/07/2006

MessageSujet: Re: John GALSWORTHY : The Forsyte Saga   Mar 21 Nov 2006 - 9:17

Mais oui les filles vous avez tout à fait raison! C'est la 1ère version que j'ai vue, elle date de 1967! Bon, on mettra cette petite confusion sur le compte de l'âge!)

Tu peux le dire , Cat, nous sommes même tout à fait de la même génération (je suis plus vieille de 2 mois!). C'est bon quand même d'être avec des personnes qui ont les mêmes souvenirs que vous!

Séli
Revenir en haut Aller en bas
clinchamps
Oshaberi Sensei
avatar

Nombre de messages : 49123
Age : 74
Localisation : Dans les bois du Fushimi Inari-taïsha
Date d'inscription : 09/01/2007

MessageSujet: même génération !   Sam 13 Jan 2007 - 19:56

J'ai vu aussi cette version de 67, mais j'avais lu toute la série "la saga des Forsyte" longtemps avant par le plus grand des hasards : dans la bibliothèque de mon Ecole Normale, où très peu d'élèves se rendaient j'avais trouvé ces bouquins, et comme j'ai toujours aimé les séries - amour transposé maintenant aux séries TV - je me suis roulée dedans, j'ai même trouvé un recueil de nouvelles qui ne font pas partie de la saga mais racontent des épisodes de la vie des personnages, et j'ai trouvé ensuite une autre série de Galsworthy dont j'ai oublié le nom - qui raconte l'histoire d'une famille de la gentry anglaise alliée aux Forsyte. J'ai toujours les livres, mais ils ont dans un carton quelque part au grenier !
Revenir en haut Aller en bas
Laure
Ready for a strike!
avatar

Nombre de messages : 1327
Localisation : Perdue dans la lande
Date d'inscription : 04/02/2006

MessageSujet: Re: John GALSWORTHY : The Forsyte Saga   Dim 14 Jan 2007 - 13:43

Eh bien, clinchamps, j'ai l'impression que tu astout lu, tout vu...il va falloir cravacher pour te faire découvrir quelque chose d'inconnu! Smile


Dernière édition par Laure le Sam 30 Aoû 2008 - 13:12, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
clinchamps
Oshaberi Sensei
avatar

Nombre de messages : 49123
Age : 74
Localisation : Dans les bois du Fushimi Inari-taïsha
Date d'inscription : 09/01/2007

MessageSujet: ne croyez pas cela !   Dim 14 Jan 2007 - 17:31

Pas du tout !! Il se trouve que ce forum tape droit dans ce que j'aime : l'anglo-saxon, mais je ne connaissais pas du tout Elisabeth Gaskell, que je compte bien découvrir rapidement grâce à vous !
Revenir en haut Aller en bas
Fée clochette
Soul dancing on the breeze
avatar

Nombre de messages : 21278
Age : 72
Localisation : sur le chapeau de Mrs Bennet, ayez pitié de mes pauvres nerfs !
Date d'inscription : 03/03/2008

MessageSujet: Re: John GALSWORTHY : The Forsyte Saga   Ven 29 Aoû 2008 - 15:25

Citation :
Cette saga ne m’aura pas vraiment donné envie de découvrir le livre car même si je ne regrette pas du tout mon achat, j’en retiens plus de très belles scènes par ci par là qu’un véritable ensemble et je crois que j’aurais peur de m’ennuyer en lisant le livre.

Je ne connais pas la série dont tu parles, mais par contre, j'ai celle de 1967 qui a rendu célèbre Eric Porter dans le rôle de Soames Forsyte,Nyree Dawn Porter dans celui de la magnifique Irene, Kenneth More, Young Jolyon, l'incomparable Margaret Tyzack qui campe Winifred et Fleur jouée par Susan Hampshire.

Je suis aussi fan absolue des livres, nullement ennuyeux, crois moi, plein de rebondissements. Le style est alerte, la période minutieusement décrite et les personnages savoureux, plein d'humour, d'ardeur, de vrais anglais sous Victoria. John Galsworthy dans la famille est lu et relu, j'ai tous les livres en plusieurs éditions, et en 4 exemplaires lol! la lecture, peut se faire de 14 à 177 ans lol! Il y en a pour tous les goûts. lol!
Revenir en haut Aller en bas
clinchamps
Oshaberi Sensei
avatar

Nombre de messages : 49123
Age : 74
Localisation : Dans les bois du Fushimi Inari-taïsha
Date d'inscription : 09/01/2007

MessageSujet: Re: John GALSWORTHY : The Forsyte Saga   Lun 1 Sep 2008 - 23:31

Fée Clochette copine de moi !! cette série était très très bonne et les livres sont très agréables à lire. Galsworthy a écrit après "Forsythe Saga" :
A Modern Comedy, 1924-1928, 1929
The White Monkey, 1924
(Interlude) a Silent Wooing, 1927
The Silver Spoon, 1926
(Interlude) Passers By, 1927
Swan Song, 1928
Two Forsyte Interludes, 1927

et une autre série de 3 livres : "la fin du chapitre"

Qui est à la fois une suite puisqu'on y voit Fleur, mais aussi la vie d'une famille apparentée par je ne sais plus quel lien mais qui appartient à la "gentry" très différente en culture et éducation des Forsythe. Cela fait beaucoup de livres mais c'est très intéressant !
Revenir en haut Aller en bas
Fée clochette
Soul dancing on the breeze
avatar

Nombre de messages : 21278
Age : 72
Localisation : sur le chapeau de Mrs Bennet, ayez pitié de mes pauvres nerfs !
Date d'inscription : 03/03/2008

MessageSujet: Re: John GALSWORTHY : The Forsyte Saga   Mar 2 Sep 2008 - 8:47

Oui, clinchamps
Citation :
Qui est à la fois une suite puisqu'on y voit Fleur, mais aussi la vie d'une famille apparentée
la famille Charrel, qui fait partie de la famille Mont, le mari de Fleur. Il va falloir que je relise lol! c'est comme pour Jane Austen, dès qu'on m'en parle, je révise lol!
Revenir en haut Aller en bas
Pandora Black
Lady Gunslinger of Gilead
avatar

Nombre de messages : 7166
Age : 35
Localisation : Dans le Tardis, entre Westeros, Arrakis et Giléad
Date d'inscription : 26/06/2008

MessageSujet: Re: John GALSWORTHY : The Forsyte Saga   Mar 20 Oct 2009 - 16:49

Je déterre le topic de la page 4 lol! pour dire que je viens de finir le premier tome de la série, Le propriétaire et que j'ai très beaucoup aimé bounce

Un peu difficile à suivre au début parce qu'il y a beaucoup de Forsyte, au bout de quelques chapitres ça va mieux, on sait que les principaux sont les deux Jolyon, James, Soames, et pour les dames, June et Irene, ce qui réduit un peu la tâche Razz

J'aime beaucoup le style de Galworthy, j'ai très souvent eu le sourire aux lèvres devant ses descriptions, on a l'impression d'une distance très ironique envers certains personnages par instants, qui rend pour moi la lecture très agréable !
Et puis une *saga familiale* où pour l'instant il n'y a pas une once de "romantisme" ça change Razz

John Galsworthy a écrit:

Les relations extérieures de James et de son fils se distinguaient par une absence de sentiment particulièrement Fosytesque, bien qu'ils fussent, au fond, attachés l'un à l'autre. Peut-être se considéraient-ils mutuellement comme un capital; à coup sûr, chacun avait de la sollicitude pour la prospérité de l'autre, et goûtait sa compagnie. Ils n'avaient jamais échangé deux mots sur les problèmes intimes de la vie, ni manifesté l'un devant l'autre une émotion profonde.

John Galsworthy a écrit:

La situation qui pourrait, au point où nous en sommes arrivés, paraitre étrange, pour ne pas dire impossible - surtout à des yeux de Forsyte - était, si l'on y songe, assez naturelle après tout.
Certaines choses avaient été perdues de vue.
Et d'abord, dans la sécurité produite par un grand nombre de pacifiques mariages, on avait oublié que l'amour n'est pas une fleur de serre, mais une plante sauvage, née d'une nuit de pluie, d'une heure de soleil, jaillit d'une graine folle qu'un vent de désordre a jeté sur la route [...].
De longues années avaient passées depuis l'escapade de Jolyon le jeune; on pouvait craindre chez les Forsyte le retour d'une tradition d'après laquelle des gens de leur position ne franchissent jamais la haie pour aller cueillir cette fleur, une tradition qui veut qu'on puisse compter passer par l'amour comme par la rougeole, au temps marqué, et en sortir confortablement une fois pour toutes, dans les bras de l'hymen, comme on sort de la rougeole en absorbant une mixture adoucissante de beurre et de miel.

John Galsworthy a écrit:

Beaucoup d'anglais nous diront sans doute que Soames était un pauvre homme, qu'il aurait du empêcher sa femme de s'enfermer, en retirant le verrou de la porte et, après une bonne raclée administrée à cette rebelle, rentrer dans la sérénité du bonheur conjugal. Aujourd'hui, l'instinct de brutalité n'est pas obligé de compter autant qu'autrefois avec la manie humanitaire. Pourtant, il existe encore des personnes sentimentales qui apprendront avec soulagement que Soames n'eut pas l'idée d'agir ainsi. Une brutalité effective n'est d'ailleurs pas le fait des Forsyte : ils sont par trop circonspects, et en somme trop timides. Et puis il y avait, en Soames, une dose moyenne d'orgueil, insuffisante pour l'inciter à un geste vraiment généreux mais qui pouvait l'empêcher de commettre une action tout à fait basse, sauf peut-être dans un emportement de colère. Avant tout, ce véritable Forsyte tenait à ne pas se sentir ridicule. Et comme à moins de vraiment battre sa femme, il ne voyait pas de solution, il acceptait la situation sans mot dire.

Du coup là je sais pas si j'enchaine de suite avec le tome 2, Aux aguets, où si je lis quelques unes des nouvelles de Episodes et derniers épisodes, qui chronologiquement se passant avant (je voulais les lire avant le propriétaire, mais dans mon édition ils disent de lire d'abord le premier tome, même si il se passe après et comme je suis disciplinée c'est ce que j'ai fait ^^)... bah, je vais attaquer les deux en même temps Laughing

_________________
Library Thing - Listography - Tumblr - Goodreads

"Captain Cogitation" | CEO of Black Corporation | Commander of the Kraken (and other big bad ass monsters)
N°1 loyal subject of the One and Only Queen Margaret
Revenir en haut Aller en bas
toxicangel
Snails Huntress
avatar

Nombre de messages : 6230
Age : 40
Localisation : Somewhere between Heaven and Hell, obviously...
Date d'inscription : 07/04/2006

MessageSujet: Re: John GALSWORTHY : The Forsyte Saga   Mar 20 Oct 2009 - 20:54

Contente que tu apprécies cette saga Pandora Very Happy

J'ai encore hésité devant les livres chez Foyles à Londres. Les couvertures sont magnifiques et j'avais bien aimé la mini série. Mais bon, étant donné mon rythme de lecture, j'hésite toujours avant de me lancer dans une saga de plusieurs volumes pale
Revenir en haut Aller en bas
http://angelfr.over-blog.com/
Pandora Black
Lady Gunslinger of Gilead
avatar

Nombre de messages : 7166
Age : 35
Localisation : Dans le Tardis, entre Westeros, Arrakis et Giléad
Date d'inscription : 26/06/2008

MessageSujet: Re: John GALSWORTHY : The Forsyte Saga   Mer 21 Oct 2009 - 13:07

Si tu veux que je te les prête en français à un moment en tout cas, tu me fais signe, y a pas de soucis Wink
J'ai commencé un peu hier soir Episodes, qui sont en fait des nouvelles se passant avant le propriétaire, et j'adooooooore !! C'est très très drôle ^^

_________________
Library Thing - Listography - Tumblr - Goodreads

"Captain Cogitation" | CEO of Black Corporation | Commander of the Kraken (and other big bad ass monsters)
N°1 loyal subject of the One and Only Queen Margaret
Revenir en haut Aller en bas
Muezza
Almost Unearthly Thing
avatar

Nombre de messages : 3229
Age : 43
Localisation : Levallois
Date d'inscription : 29/01/2006

MessageSujet: Re: John GALSWORTHY : The Forsyte Saga   Mer 21 Oct 2009 - 13:26

J'avais moi aussi beaucoup aimé lire cette saga et les extraits que tu as cités, Pando, me rappellent pourquoi.
Et d'ailleurs, je me rends compte que je n'ai pas posté mon avis sur l'adaptation ITV que j'ai vue il y a plusieurs mois et qui m'avait vraiment plu (même si j'étais déçue de voir que tout n'avais pas été adapté Crying or Very sad ) alors que j'adorais déjà version 60s.
N'empêche, Ruru I coiffé à la professeur Tournesol, ça vaut son pesant de cacahuètes
Revenir en haut Aller en bas
toxicangel
Snails Huntress
avatar

Nombre de messages : 6230
Age : 40
Localisation : Somewhere between Heaven and Hell, obviously...
Date d'inscription : 07/04/2006

MessageSujet: Re: John GALSWORTHY : The Forsyte Saga   Mer 21 Oct 2009 - 20:22

Contente que tu ais apprécié la série Muezza. C'est vrai que le look de Rupert Graves en peintre jardinier est quand même particulièrement gratiné. C'est intéressant que tu dises que tu l'ais appréciée parce qu'apparemment, beaucoup de ceux qui avaient vu la précédente version avaient été assez virulents envers celle-ci.

@Pando : j'accepte ton offre avec grand plaisir Very Happy , mais je crois que tu auras le temps de lire toute la saga des Forsyte + regarder l'adaptation ITV (que je peux te prêter d'ailleurs Wink ) + l'adaptation des années 60 avant que je ne réussisse à me dégager du temps pour attaquer cette saga Laughing
Revenir en haut Aller en bas
http://angelfr.over-blog.com/
Pandora Black
Lady Gunslinger of Gilead
avatar

Nombre de messages : 7166
Age : 35
Localisation : Dans le Tardis, entre Westeros, Arrakis et Giléad
Date d'inscription : 26/06/2008

MessageSujet: Re: John GALSWORTHY : The Forsyte Saga   Sam 24 Oct 2009 - 18:53

Gniii Toxic, ce serait super gentil, j'ai bien envie de voir ton Ruru avec la coiffure du professeur Tournesol lol! (en tout cas si tu veux, les bouquins peuvent voyager en novembre Wink et tu lis quand tu peux, ou comme tu préfères tu me fais signe au moment où tu le sens ^^)

J'ai fini le deuxième tome aujourd'hui, et je pense que je ne vais pas attendre demain pour commencer le 3
Le recueil de nouvelles est quand même bien utile parce qu'il y a une douzaine d'années entre le tome 1 et le tome 2, et lire la nouvelle Le dernier été aide bien à comprendre ce qui s'est passé entre temps.

Accessoirement, si comme je le disais, les nouvelles de la partie Episodes sont très drôles, celles de la partie Derniers Episodes commencent en tout cas de manière plus mélancolique.
J'ai beaucoup aimé Le dernier été, j'ai trouvé le vieux Jolyon extrêmement touchant, et la nouvelle permet de voir un peu plus Irene.

Pour le tome 2 je me suis auto-spoilée bêtement en regardant distraitement l'arbre généalogique dans un bouquin Razz Rolling Eyes Laughing Mad
Bon, c'est sur un événement qui se profile assez clairement au fil du tome 2, mais pas à la fin du 1 donc la prochaine fois, je ferais attention avant de regarder les arbres généalogiques lol!

Je n'ai pas pris le temps de relever vraiment de passages dans celui-là, mais je suis toujours autant séduite par le style et les personnages.

J'ai tout de même relevé celui-ci, sur la fin de l'ère victorienne :

John Galsworthy a écrit:
Une époque qui avait si bien couvert d'or la liberté individuelle qu'avec de l'argent on était libre en droit et en fait, et sans argent on était libre en droit et pas en fait. Une ère qui avait si bien canonisé l'hypocrisie que pour être respectable, il suffisait de le paraitre. Une grande époque, à l'influence transformatrice de laquelle rien n'avait échappé, sauf la nature de l'homme et la nature de l'Univers.

_________________
Library Thing - Listography - Tumblr - Goodreads

"Captain Cogitation" | CEO of Black Corporation | Commander of the Kraken (and other big bad ass monsters)
N°1 loyal subject of the One and Only Queen Margaret
Revenir en haut Aller en bas
clinchamps
Oshaberi Sensei
avatar

Nombre de messages : 49123
Age : 74
Localisation : Dans les bois du Fushimi Inari-taïsha
Date d'inscription : 09/01/2007

MessageSujet: Re: John GALSWORTHY : The Forsyte Saga   Lun 26 Oct 2009 - 11:53

Pando copine de moi !! cheers La saga des Forsythe est une de mes préférées !! Et après il faut continuer avec
The White Monkey (Le singe blanc)
The Silver Spoon (La cuillère d'argent)
Swan Song (Le chant du cygne)
qui parlent d'une branche alliée aux Forsythe. Par contre je ne sais pas si on les trouve, mais je les ai !! lol! :
Revenir en haut Aller en bas
Pandora Black
Lady Gunslinger of Gilead
avatar

Nombre de messages : 7166
Age : 35
Localisation : Dans le Tardis, entre Westeros, Arrakis et Giléad
Date d'inscription : 26/06/2008

MessageSujet: Re: John GALSWORTHY : The Forsyte Saga   Lun 26 Oct 2009 - 13:34

Ceux là je les ai cheers c'est les trois derniers qu'il me manque encore, je vais voir à les chercher dans les prochains jours parce que... j'ai fait plus qu'entamer le tome 3 ce weekend je l'ai fini dimanche dans l'après-midi Rolling Eyes Razz

Donc du coup je pense que je vais enchainer assez vite avec la suite, je suis totalement conquise I love you (et accessoirement totalement sous le charme de Jolyon le jeune et de Jon Rolling Eyes I love you )

_________________
Library Thing - Listography - Tumblr - Goodreads

"Captain Cogitation" | CEO of Black Corporation | Commander of the Kraken (and other big bad ass monsters)
N°1 loyal subject of the One and Only Queen Margaret
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: John GALSWORTHY : The Forsyte Saga   

Revenir en haut Aller en bas
 
John GALSWORTHY : The Forsyte Saga
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» John GALSWORTHY : The Forsyte Saga
» La dynastie des Forsyte de John Galsworthy
» John GALSWORTHY (Royaume-Uni)
» John Galsworthy
» Sorties UK DVD BBC - News

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Inn at Lambton :: Do you read, Mr Darcy? :: Auteurs anglo-saxons divers (XXème et XXIème siècles)-
Sauter vers: