Une auberge pour les admirateurs de Jane Austen, et bien plus encore...
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

 Mme de la Fayette : La princesse de Montpensier (récit et film)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1 ... 7 ... 10, 11, 12, 13, 14  Suivant

Vous avez aimé ce film...
Un peu ;
6%
 6% [ 2 ]
Raisonnablement ;
6%
 6% [ 2 ]
Beaucoup ;
48%
 48% [ 15 ]
Passionnément ;
26%
 26% [ 8 ]
À la folie ;
3%
 3% [ 1 ]
Pas du tout.
10%
 10% [ 3 ]
Total des votes : 31
 

AuteurMessage
lady Clare
Lily-white Doe


Nombre de messages : 9869
Date d'inscription : 01/10/2008

MessageSujet: Re: Mme de la Fayette : La princesse de Montpensier (récit et film)   Mer 1 Déc 2010 - 17:23

Merci de l'info Testifly! Wink j'ai voté comme toi! sunny
Revenir en haut Aller en bas
Tatiana
Heavenly Voices


Nombre de messages : 8781
Age : 31
Localisation : Quelque part dans l'Angleterre du XIXe...
Date d'inscription : 26/02/2010

MessageSujet: Re: Mme de la Fayette : La princesse de Montpensier (récit et film)   Mer 1 Déc 2010 - 19:59


Je prends note de la date de sortie Testifly, car ce film ira incontestablement rejoindre ma collection de DVD sunny

J'ai voté "passionnément" parce que "beaucoup" ne me semblait pas assez Razz En général quand je vais voir un film deux fois au cinéma c'est que je suis passionnée Very Happy

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Iseult
Demande enflammée


Nombre de messages : 365
Age : 23
Localisation : Perdue dans l'infini
Date d'inscription : 25/10/2010

MessageSujet: Re: Mme de la Fayette : La princesse de Montpensier (récit et film)   Jeu 2 Déc 2010 - 0:11


J'ai voté " beaucoup " car déjà j'adore les films de capes et d'épées, les acteurs sont géniaux (j'ai adoré la personnalité du Duc d'Anjou et le ténébreux Duc de Guise... drunken )

Mais j'ai cru relever quelques incohérences dans le film avec ma coloc, notamment pour les Chateaux de la Loire (on c'est peut être trompée mais on les a toutes deux visités, et elle récemment en plus). Il n'empêche que les décors sont splendides, de même que les costumes. J'ai trouvé le jeu de Lambet Wilson très juste, il m'a vraiment ému .
Le film n'est pas qu'une simple romance, il est aussi le portrait d'une époque. En bref, j'ai apprécié, voire même plus.

Je crois que je vais ajouter le livre à ma pile.
Revenir en haut Aller en bas
Rose Bleue
Romancière anglaise


Nombre de messages : 2036
Age : 31
Date d'inscription : 27/06/2010

MessageSujet: Re: Mme de la Fayette : La princesse de Montpensier (récit et film)   Jeu 2 Déc 2010 - 0:28

J'ai voté beaucoup car j'ai vraiment apprécié ce film pour les raisons que j'ai écrites dans mon précédent post. Je le reverrais avec plaisir. Very Happy
Sinon merci beaucoup pour les interviews, making-off que vous avez postés, c'est vraiment intéressant de voir tout ça.
Revenir en haut Aller en bas
Fée clochette
Soul dancing on the breeze


Nombre de messages : 20692
Age : 71
Localisation : sur le chapeau de Mrs Bennet, ayez pitié de mes pauvres nerfs !
Date d'inscription : 03/03/2008

MessageSujet: Re: Mme de la Fayette : La princesse de Montpensier (récit et film)   Jeu 2 Déc 2010 - 6:49

Merci Testifly j'attends avec impatience la date de sortie.
Revenir en haut Aller en bas
Selenh
Méchante Femme Savante


Nombre de messages : 5073
Age : 57
Localisation : Aquitaine.
Date d'inscription : 24/02/2010

MessageSujet: Re: Mme de la Fayette : La princesse de Montpensier (récit et film)   Jeu 2 Déc 2010 - 7:12

Iseult a écrit:
Mais j'ai cru relever quelques incohérences dans le film avec ma coloc, notamment pour les Chateaux de la Loire
Tu pourrais développer Iseult, ça m'intéresse ?
Revenir en haut Aller en bas
Emily-de-Winter
Romancière anglaise


Nombre de messages : 2745
Age : 21
Date d'inscription : 03/03/2010

MessageSujet: montpensier   Jeu 2 Déc 2010 - 11:32

Testifly, je ne suis donc pas la seule à y être allée 3 fois ! J'ai voté passionnément aussi parce que j'ai moi aussi le sentiment que "beaucoup" n'est pas assez fort. J'ai littéralement adoré et c'est la première fois que je vais voir un film 3 fois au cinéma, même 2 fois ça ne m'est jamais arrivé.

Du niveau des châteaux de la Loire, c'est vrai qu'à la fin quand elle dit qu'elle va à Blois, c'est le château de Meillant que l'on voit... Néanmoins Blois était l'un des lieux de tournage (la salle où Marie attend d'être reçue par la reine Catherine est une salle de Blois je crois, alors qu'on est censés être au Louvres.
Ces petits changements ne m'ont pas gênés, ça doit déjà être vraiment difficile de trouver des décords d'intérieur de l'époque.
Revenir en haut Aller en bas
Selenh
Méchante Femme Savante


Nombre de messages : 5073
Age : 57
Localisation : Aquitaine.
Date d'inscription : 24/02/2010

MessageSujet: Re: Mme de la Fayette : La princesse de Montpensier (récit et film)   Jeu 2 Déc 2010 - 11:44

Ah, oui, si c'est ça, ce n'est pas par rapport à la cohérence interne du film...
Revenir en haut Aller en bas
Elisabeth
Chemise mouillée


Nombre de messages : 449
Age : 46
Localisation : les endroits où je peux rêver et créer
Date d'inscription : 28/07/2009

MessageSujet: Re: Mme de la Fayette : La princesse de Montpensier (récit et film)   Jeu 2 Déc 2010 - 12:50

J'ai voté "Passionnément", car j'ai vraiment adoré ce film sunny
c'est un très beau film (les chevaux sont de toute beauté), les acteurs sont très bons,
mention + pour Lambert wilson, Gaspard Ulliel et Raphaël Personnaz aussi, extra en Duc d'Anjou ! (il porte bien le costume et le maquillage, il joue son personnage vraiment bien, il fait presque de l'ombre aux autres (enfin pas tous) ).
Revenir en haut Aller en bas
http://lizdoucefolie.blogspot.com/
Tatiana
Heavenly Voices


Nombre de messages : 8781
Age : 31
Localisation : Quelque part dans l'Angleterre du XIXe...
Date d'inscription : 26/02/2010

MessageSujet: Re: Mme de la Fayette : La princesse de Montpensier (récit et film)   Jeu 2 Déc 2010 - 18:52


Emily-de-Winter a écrit:
Du niveau des châteaux de la Loire, c'est vrai qu'à la fin quand elle dit qu'elle va à Blois, c'est le château de Meillant que l'on voit...

Il m'a bien semblé que ce n'est pas le parc de Blois où Guise ferraille à la fin du film, mais je ne savais pas quel château il s'agit. Merci Emily Very Happy

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Emily-de-Winter
Romancière anglaise


Nombre de messages : 2745
Age : 21
Date d'inscription : 03/03/2010

MessageSujet: montpensier   Ven 3 Déc 2010 - 18:22

Oh je n'y suis pour rien, c'est wikipédia qui m'a gentillement donné le nom des lieux de tournage Smile
Revenir en haut Aller en bas
Fée clochette
Soul dancing on the breeze


Nombre de messages : 20692
Age : 71
Localisation : sur le chapeau de Mrs Bennet, ayez pitié de mes pauvres nerfs !
Date d'inscription : 03/03/2008

MessageSujet: Re: Mme de la Fayette : La princesse de Montpensier (récit et film)   Sam 4 Déc 2010 - 23:07

J'assume toutes mes tares, j'ai voté "à la folie" et je m'aperçois que je suis seule à l'avoir fait. Je vous trouve bien tiède avec passionnément

Sans barguigner j'avoue que je me suis pâmée tout du long du film qui démarre en ferraillant, tuant, assommant, râlant pour entrer dans le vif du sujet : la guerre entre deux églises d'un même Dieu ce qui fait réfléchir Chabannes. Enfin un guerrier sensible et intelligent pas comme cet impulsif de Guise ou le très sentimental timide et jaloux Montpensier !

D'abord j'étais méfiante car le cinéma de Tavernier, j'y vais sur la pointe des pieds (le boulet c'est moi), mais cette fois, c'est bien au-dessus de tous les films de capes et d'épées de ce siècle.

L'on s'y croit, l'on vit, l'on brûle, l'on est gelé, et l'humour est présent, bien présent dans un beau langage qui ne détonne ni avec l'époque du film ni avec la nôtre. C'est ciselé, frondeur, esthétique, dramatique, sensible, coquin, drôle, horrible et triste. Toutes les palettes des sentiments se poursuivent, se chevauchent et se choquent. Pourtant, le film n'est pas si parfait vous l'avez signalé dans vos critiques, donc je ne répète pas ce serait par trop lassant, mais perfections et imperfections font que c'est un petit chef-d'oeuvre tant par l'image, la musique et le rythme.

Mon admiration va aux acteurs qui collent à leurs rôles et dès l'entrée, nous écoutons avec attention un admirable duo :

- Michel Vuillermoz sociétaire de la comédie française campe un parfait duc de Montpensier, grand maquignon devant l'éternel et le père de Marie face à un nom moins talentueux Philippe Magnan qui est un Marquis de Mézières absolument plus vrai que nature. Les arguments de l'un pour convaincre et la brutalité du père pour amener sa fille à ses raisons sont révoltantes, mais c'était ainsi et vrai qu'est-ce qu'on est quand même bien dans notre siècle (pas toutes, mais bon l'unité des chances est à espérer)

Donc j'ai beaucoup aimé le jeu des deux acteurs et ensuite de leurs femmes et la façon dont le Duc de Montpensier nous apprend la mort de sa femme et le "si nous ne sommes plus très jeune soyons au moins beau"

Mais il faut tout de même le reconnaître sans François de Chabannes, le film n'existe pas, Lambert Wilson lui donne un corps exceptionnel une intensité unique et nous nous prenons à imaginer une happy end, car il le mérite, mais non c'est tragique, il boira la coupe jusqu'à la lie.

Je reconnais que la prestation de Raphaël Personnaz : le prince Henri de France, duc d'Anjou m'a scotchée, il me semblait descendu d'un tableau. Je trouvais historiquement déjà qu'il était le plus fascinant des princes/rois de France, mais là il vit et semble omniscient, enfin un film lui rend un peu justice j'ai apprécié que le fils le plus intelligent de Catherine de Médicis ait cette envergure.

Reste, Mélanie Thierry : Marie d'Anjou, marquise de Mézières, princesse de Montpensier et Gaspard Ulliel : Henri de Lorraine, duc de Guise ! ces deux là correspondent bien et même si la "beauté" de Mélanie est originale, ça passe et le physique amplifié de l'allure tranche-montagne va bien à l'acteur qui prend Marie et la jette, ah les hommes... de ce temps dirons nous rabbit

J'ai oublié Grégoire Leprince-Ringuet : Philippe de Bourbon, prince de Montpensier, pas du tout, je le gardais en vedette, au chaud pour la fin, il joue admirablement son rôle. Il s'avère, comme dit la mère de Marie qui a eu la chance de ne pas se marier par amour, car l'amour embarrasse tout, une brute comme les autres, cependant cette brute aime sa femme à la folie, et montre à son encontre une jalousie maladive.

Alors pourquoi ne le serait-il pas ? elle est belle, tout le monde l'aime et il est visible qu'elle n'en aime qu'un seul "Guise". J'avoue que je suis de son côté, c'est insupportable d'aimer contre toute attente une femme qui est sa femme et de comprendre qu'elle aime ailleurs.Il en est malade, il espère un geste, un mot et ne sait pas si prendre. Maladroit et timide, d'une timidité qui le rend brutal, Chabannes à omis de faire son éducation sentimentale, mais le sentiment à cette époque n'était pas de mise, on apprenait à tuer pas à aimer.

J'ai aimé sa folie et désapprouvé sa brutalité, ces guerriers sont tous issus d'un même moule que ce soit Guise ou lui, ou du Duc et le Marquis ils pourfendent mieux qu'ils n'aiment. Par contre volent au-dessus de la mêlée François Comte de Chabannes et le Duc d'Anjou.

L'intelligence de Marie attire deux hommes d'exception et les autres plus rustres qui gravitent autour d'elle comme des loups et qui ne voient pas ce qu'elle vaut.

Le film commence sur Chabannes qui tue, il se termine en fond glacé sur sa tombe. Une vie, une rédemption humaine, une mort et la solitude glacée pour Marie... image poignante, mais peut-être retrouvera-t-elle le bonheur ou la paix, qui sait ?

j'ai effeuillé la marguerite et c'est toujours à la folie cheers cheers cheers cheers
Revenir en haut Aller en bas
clinchamps
Oshaberi Sensei


Nombre de messages : 46664
Age : 73
Localisation : Dans les bois du Fushimi Inari-taïsha
Date d'inscription : 09/01/2007

MessageSujet: Re: Mme de la Fayette : La princesse de Montpensier (récit et film)   Sam 4 Déc 2010 - 23:38

Très belle analyse, fée Clochette, que je soutiens de bout en bout !! cheers cheers (sauf la "beauté" de marie, quand même !! Very Happy )
Revenir en haut Aller en bas
Rose Bleue
Romancière anglaise


Nombre de messages : 2036
Age : 31
Date d'inscription : 27/06/2010

MessageSujet: Re: Mme de la Fayette : La princesse de Montpensier (récit et film)   Dim 5 Déc 2010 - 0:36

J'adore ton analyse fée Clochette que je plussoie complètement sur tous les points. cheers
Revenir en haut Aller en bas
Selenh
Méchante Femme Savante


Nombre de messages : 5073
Age : 57
Localisation : Aquitaine.
Date d'inscription : 24/02/2010

MessageSujet: Re: Mme de la Fayette : La princesse de Montpensier (récit et film)   Dim 5 Déc 2010 - 9:51

Ben ma Fée... Saint-Paul sur le chemin de Damas soi-même ou Balaam tombé de son ânesse, je ne sais pas... Tu m'étonneras, que dis-je, tu me méduseras toujours.

Bon... plus mesquinement je n'ai maintenant que deux remarques à faire pour que tu aies l'intégralité de mon commentaire en lisant ceux des autres Lady Clare Embarassed mais pas aujourd'hui encore.

Promis la semaine prochaine je fais une mise à jour complète des critiques sur le post initial.

Fée, tu es... un génie !
Revenir en haut Aller en bas
Emily-de-Winter
Romancière anglaise


Nombre de messages : 2745
Age : 21
Date d'inscription : 03/03/2010

MessageSujet: montpensier   Dim 5 Déc 2010 - 10:44

Excellente critique, fée clochette
Revenir en haut Aller en bas
Yseult
Ready for a strike!


Nombre de messages : 1199
Age : 35
Localisation : 49
Date d'inscription : 10/10/2010

MessageSujet: Re: Mme de la Fayette : La princesse de Montpensier (récit et film)   Dim 5 Déc 2010 - 15:42

ça y est, j'ai lu la nouvelle. Effectivement, on ne perd pas de temps. J'ai bien aimé le style, mais ça ne m'aurais pas dérangé qu'elle soit plus longue. Tout se passe tellement vite.
Comme il n'y a pour ainsi dire pas de descriptions, Tavernier a plus de liberté pour imaginer ses personnages. Il a du broder autour pour faire un film aussi fourni.
Je pense que je lirais d'autres œuvres de Mme de la Fayette. Mon édition comporte la comtesse de Tende et je me suis aussi acheté d'occasion La princesse de Clèves. J'ai vu qu'il était assez peu aimé, mais apparemment, surtout par ceux qui ont du l'étudier à l'école.
Revenir en haut Aller en bas
Emily-de-Winter
Romancière anglaise


Nombre de messages : 2745
Age : 21
Date d'inscription : 03/03/2010

MessageSujet: montpensier   Dim 5 Déc 2010 - 15:51

Personnellement, j'ai vraiment eu du mal avec La princesse de Clèves, le style de Mme de Lafayette me surprend toujours, j'ai l'habitude des longues descriptions et là je trouve ça que ça ressemble beaucoup à un résumé de l'histoire, parfois j'aimerai voir des dialogues etc... Enfin j'ai tout de même appréciée La princesse de Montpensier.
Je pense aussi que ce que je n'ai pas aimé dans la princesse de Clèves, c'est que lorsqu'on le lit avec l'école, on est limité en temps et j'aurais voulu prendre plus de temps à le lire...
Revenir en haut Aller en bas
Yseult
Ready for a strike!


Nombre de messages : 1199
Age : 35
Localisation : 49
Date d'inscription : 10/10/2010

MessageSujet: Re: Mme de la Fayette : La princesse de Montpensier (récit et film)   Dim 5 Déc 2010 - 16:37

Je suis d'accord avec toi. ça ressemble à un résumé d'une œuvre plus longue. Mais ça m'a plus dérouté que franchement déplu. L'a priori que j'ai sur la princesse de Clèves c'est que comme c'est plus long, l'histoire prendra plus son temps. Mais je me trompe peut-être complètement. L'avenir me le dira, mais pas tout de suite car il n'est pas prioritaire sur ma PàL.

Peut être aussi que pour la Princesse de Montpensier, le fait d'avoir vu le film avant rend la lecture plus attrayante. On est content de retrouver les personnages du film qu'on a aimé. En tout cas, je pense que pour ma part, ça à joué. Il est sûr que sans avoir vu le film, je n'aurais pas eu l'idée de lire la nouvelle alors que j'étais très motivée en sortant de la salle.
Revenir en haut Aller en bas
lady Clare
Lily-white Doe


Nombre de messages : 9869
Date d'inscription : 01/10/2008

MessageSujet: Re: Mme de la Fayette : La princesse de Montpensier (récit et film)   Dim 5 Déc 2010 - 23:38

Fée Clochette!!! je suis fan de ton commentaire!! Selen, pas grave!! je suis trèèèèèèèès patiente!!
Revenir en haut Aller en bas
Fée clochette
Soul dancing on the breeze


Nombre de messages : 20692
Age : 71
Localisation : sur le chapeau de Mrs Bennet, ayez pitié de mes pauvres nerfs !
Date d'inscription : 03/03/2008

MessageSujet: Re: Mme de la Fayette : La princesse de Montpensier (récit et film)   Lun 6 Déc 2010 - 10:27

Wink sachant que c'est Tavernier, j'y suis allée à petits, petits pas... son cinéma m'oppresse, ses sujets ne sont pas ma tasse de thé. Il me réfrigère toujours à un certain moment dans ses films ou carrément je reste en dehors. J'avais une grande hésitation, "Que la fête commence" "La fille de D'Artagnan ne m'avaient pas emballée" et je suis un vrai boulet à traîner Rolling Eyes

Mais je sais reconnaître Tavernier compte dans le monde du cinéma, c'est un incontournable depuis de longues années. Pour moi c'est insuffisant, un boulet je vous dis !

Dans ce film, comme Joe Wright, il crée, fait oublier la nouvelle au profit de son imagination et vice-versa. Avec une réelle dextérité, il reconstitue un contexte historique sans exagérations, accessible à un public qui a tout oublié de ces temps troublés. C'est ce qui m'a plu. J'ai peut-être tord de penser que les temps étaient plus troublés avant qu'actuellement, vu ce qui se passe autour de nous, mais en France pour l'instant nous ne nageons pas dans une guerre civile, les problèmes sont autres...

Les puristes en histoire pinailleront bien un peu, mais le public ne demande pas tant de rigueur sur les costumes, les us et coutumes de cette époque troublée. Il ne fait pas un documentaire, mais remet en scène une nouvelle de Madame de Lafayette qui ne s'embarrasse nullement d'histoire réelle, mais romance et je suis bien consciente que s'il avait fait descendre tous les personnages des tableaux de l'époque, vu la mode lourde et les modèles de femmes..... bien engoncées et pas toujours sublimes, nous serions bien déçues.

Comme dit Clinchamps, "pas de dents noires" et c'est tant mieux, car il faut tout de même se souvenir qu'il n'y a pas si longtemps, Joséphine de Beauharnais, une sublime Impératrice sur les tableaux ne riait jamais, mais souriait pour éviter de montrer ses chicots. silent

Guise était balafré, mais nombres de guerriers étaient amochés et l'on mourrait jeune.

J'ai été étonnée de lire plus haut que Grégoire Leprince Ringuet paraissait fallot et qu'il ne faisait pas l'hunanimité pour son jeu d'acteur (qu'il jouait mal). Mais que vouliez-vous donc qu'il fasse pour camper ce mari, plus à l'aise sur un cheval, qui voit trucider depuis l'enfance en tant que page, qui tue depuis l'adolescence, qui ne connaît donc pas la douceur maternelle, ni l'esprit féminin ? Il a vécu en héritier qui doit être toujours sur le qui vive et non pas en homme qui doit rester en son foyer dans la douceur des bras d'une femme. Le roi ordonne, il exécute, c'est un fusible, un chair à canon... d'ailleurs Anjou l'expédie en messager et il obéit sans mot dire.

Quelle image a-t-il de l'amour, à part celle des rencontres au hasard de la guerre ?

Lorsqu'il voit Marie, il est transi de peur, alors qu'il paraît fort indifférent en expliquant à Chabannes "Mon père me mande, l'on me marie, Monsieur", peut importe la jouvencelle, il épouse un patrimoine, et elle aussi. Sauf qu'elle rêve ailleurs, et qui lui va rêver d'elle. C'est un homme qui n'a jamais eu d'émoi autre que le besoin physique. Pour son malheur, il rencontre l'amour en la personne de sa femme et il a peur. Il a encore plus peur, lorsque Chabannes lui apprend qu'elle est sensible et intelligente.

Un homme qui a peur devient maladroit, il bégaie fort, est atteint de gène ou de mutisme, ses paroles sont hachées, il est parfait : nous le tenons absolument pour un piètre personnage. Son seul recours est d'éloigner sa femme. Elles étaient nombreuses les femmes de cette triste époque à être enfermer afin de leur rabattre le caquet.

Un seule solution pour la femme, c'est la Marquise de Mézière qui le souligne : se soumettre pour être libre et Marie applique à la lettre le conseil de sa mère.

J'ai bien aimé le couple Montpensier, le cheminement de l'incompréhension et la cruauté de Marie... elle aime sur ordre et le lui fait comprendre. Lui l'aime totalement, mais dans l'esprit machiste du temps, il s'impose brutalement, elle est son bien. Son monde à lui ne connaît que les vainqueurs et les vaincus. Il ne sait pas comme Chabannes que la douceur est la clé du coeur. Car malgré tout, il n'est pas laid. Il est seulement empêtré dans un droit de "cuissage" qui nuit à sa relation d'amour. rendeer

Voilà pourquoi je dis que Grégoire Leprince Ringuet joue très bien. Vous ne pouviez pas avoir un brillant époux face à un matamore solaire comme Guise. Montpensier c'est la face cachée de la lune lol!

Mais ceci n'engage que moi et je suis étonnée, car en général Mr Tavernier, vos films me font souvent grincer des dents. Mais il est vrai que je suis difficile et plutôt portée à préférer les bluettes confused Mais votre film n'est pas une bluette, alors que s'est-il passé ? j'ai aimé et j'en suis fort aise, Monsieur

Selen a écrit:

Saint-Paul sur le chemin de Damas soi-même

Je ne suis pas Chabannes lol! lol!
Revenir en haut Aller en bas
sophinette
Préceptrice


Nombre de messages : 41
Age : 47
Localisation : entre Seine et forêt
Date d'inscription : 03/03/2008

MessageSujet: Re: Mme de la Fayette : La princesse de Montpensier (récit et film)   Lun 6 Déc 2010 - 11:09

bonjour à toutes,

je n'ai pas eu le temps de parcourir tout le topic aussi ma question sera-t-elle peut-être une redite!

Je voudrais savoir comment s'appelle le générique de fin car je ne le retrouve pas sur la BO du film.

Merci.
Revenir en haut Aller en bas
clinchamps
Oshaberi Sensei


Nombre de messages : 46664
Age : 73
Localisation : Dans les bois du Fushimi Inari-taïsha
Date d'inscription : 09/01/2007

MessageSujet: Re: Mme de la Fayette : La princesse de Montpensier (récit et film)   Lun 6 Déc 2010 - 11:13

J'aime beaucoup ton commentaire, Fée Clochette, et ce que tu dis de Montpensier est très juste quant au personnage, mais quant au jeu de l'acteur qui l'interprète, bien que l'ayant trouvé plutôt bon, c'est sa voix et son élocution qui m'ont (un tout petit peu) gênée. Hies soir j'ai entendu au "masque et la plume" Jérôme Garcin lisant des courriers d'auditeurs qui descendaient en flamme ce film, parlant d'ennui profond, et beaucoup d'autres épithètes malsonnants. Cela me fait toujours tout bizarre quand j'ai aimé beaucoup que d'autres détestent, j'aimerais dire "mais vous ne voyez pas que c'est excellent ??? c'est évident, pourtant !" Comme par exemple le cinéma de Tavernier, que j'adore, depuis "l'horloger de Saint-paul" jusqu'à "Dans la brume électrique", je le trouve sensible, profond, humain.
Tout ça pour dire que si ici l'éloge est quasiment unanime, ailleurs ce n'est pas le cas, que ceux qui n'ont pas aimé se sentent moins seuls !! lol!
Revenir en haut Aller en bas
Fée clochette
Soul dancing on the breeze


Nombre de messages : 20692
Age : 71
Localisation : sur le chapeau de Mrs Bennet, ayez pitié de mes pauvres nerfs !
Date d'inscription : 03/03/2008

MessageSujet: Re: Mme de la Fayette : La princesse de Montpensier (récit et film)   Lun 6 Déc 2010 - 11:29

Very Happy justement l'élocution .... en général il est très compréhensible le petit, c'est juste que dans ce rôle, il doit être ainsi, celà ajoute un certainement de la part du spectateur qui se dit, quel minable ce Prince.... donc pari réussi, sinon tu penses bien Clinchamps que Tavernier lui aurait fait recommencer la scène jusqu'à plus soif !

J'ai assisté une fois au tournage d'un film, eh bien, être comédien parfois c'est le bagne. Tu as l'impression que tout va, et tu entends une voix de stentor hurler "couper, on recommence", et tout ce petit monde qui tourne parfois en tenue d'été dans un froid de loup et par un vent glacial qui figure une légère brise revient à ses marques à la craie, boivent une tisane pour se réchauffer, moi je dis merci m'sieur-dame lol!

L'on peut ne pas aimer si le spectateur s'attend à une oeuvre plus intellectuelle. Pour cela il faut Eric Rohmer, il ne l'a pas fait, il n'est plus. Peut-être qu'un jour !

Je ne boude absolument pas le plaisir quand il se présente. Mais à côté de moi, un spectateur soupirait et s'ennuyait car il ne voyait que les défauts non historiques qu'il signalait soigneusement à sa compagne, est-ce important, pour moi pas du tout, et j'y suis allée en boulet, suis ressortit ravie, j'avais ri, j'étais charmée je flottais, pour 5 euros oui je suis dans la tranche.....

drunken drunken

je vais vite acheter le DVD pour des séances supplémentaires.
Revenir en haut Aller en bas
Tatiana
Heavenly Voices


Nombre de messages : 8781
Age : 31
Localisation : Quelque part dans l'Angleterre du XIXe...
Date d'inscription : 26/02/2010

MessageSujet: Re: Mme de la Fayette : La princesse de Montpensier (récit et film)   Lun 6 Déc 2010 - 12:17

Tes commentaires sont lumineux, bravo et merci chère Fée

Fée clochette a écrit:
J'ai été étonnée de lire plus haut que Grégoire Leprince Ringuet paraissait fallot et qu'il ne faisait pas l'hunanimité pour son jeu d'acteur (qu'il jouait mal). Mais que vouliez-vous donc qu'il fasse pour camper ce mari, plus à l'aise sur un cheval, qui voit trucider depuis l'enfance en tant que page, qui tue depuis l'adolescence, qui ne connaît donc pas la douceur maternelle, ni l'esprit féminin ?

Je ne nie pas que l'intérêt du personnage du prince, car on le voit changer après son mariage. Il passe d'un jeune homme épanoui, aimant ferrailler et les autres exercices physiques à un homme torturé par la jalousie. Comme le dit si bien Chabannes c'est l'amour qui le transforme, mais mal. Et pourtant il y a une lueur d'espoir sur l'entente du couple après son retour de la guerre. Malheureusement les retrouvailles avec Guise font tout basculer.

Bien qu'il n'ait pas tant de prestance, ce n'est pas la présence de Grégoire Leprince-Ringuet qui m'a le plus gênée, mais sa manière de dire le texte. Il le récite presque à la manière d'un écolier alors que les autres acteurs le font vivre et lui donnent un sens. Il le dit avec une platitude qui devient franchement agançante. Par exemple, lorsqu'il provoque Guise en duel à Blois son "votre impudence, Monsieur, je n'en veux plus" est d'une platitude affligeante. Pour son malheur il est entouré d'acteurs qui irradient comme Lambert Wilson et surtout Raphaël Personnaz. Je trouve le contraste entre les deux acteurs flagrant : le premier se contente de dire le texte sans s'investir, alors que le second rentre pleinement dans son rôle et joue avec les mots en les rendant magnifiques.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Mme de la Fayette : La princesse de Montpensier (récit et film)   Aujourd'hui à 21:08

Revenir en haut Aller en bas
 
Mme de la Fayette : La princesse de Montpensier (récit et film)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 11 sur 14Aller à la page : Précédent  1 ... 7 ... 10, 11, 12, 13, 14  Suivant
 Sujets similaires
-
» Liard de Henri II (de Montpensier!
» La Fayette, me voilà !!
» Liard Dauphiné H III / Liard à l'F François II Montpensier ....
» Denier T. Marie de Montpensier
» doubles tournois de la dombes pour louis II de montpensier a confirmer

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Inn at Lambton :: Do you read, Mr Darcy? :: Autres auteurs (divers) :: Auteurs francophones-
Sauter vers: