Une auberge pour les admirateurs de Jane Austen, et bien plus encore...
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

 Les romans de Jane Austen, des "romans à l'eau de rose" ?

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
AuteurMessage
Zakath Nath
Romancière anglaise
avatar

Nombre de messages : 3268
Age : 34
Date d'inscription : 04/11/2007

MessageSujet: Re: Les romans de Jane Austen, des "romans à l'eau de rose" ?   Jeu 16 Sep - 13:50

Une collègue de ma mère, enseignante en lettres, lui a bien sorti que pour elle, Alexandre Dumas "ce n'était pas de la littérature" (d'un ton bien méprisant) alors que même si à son époque ses feuilletons étaient du divertissement, il me semble qu'il a été largement reconnu depuis pour ses qualités littéraires et qu'on peut aussi le qualifier de monument national.


_________________
Revenir en haut Aller en bas
http://zakath-nath.joueb.com
ekaterin64
Queen of Nanars
avatar

Nombre de messages : 17275
Age : 44
Localisation : Glancing through the Skies of Pern
Date d'inscription : 16/10/2006

MessageSujet: Re: Les romans de Jane Austen, des "romans à l'eau de rose" ?   Jeu 16 Sep - 14:00

Tout à fait Selen, venant d'un français lambda qui ne sais pas qui est JA et qui pourrait ne se baser que sur certaines représentations dans les adaptations par exemple, cela pourrait se comprendre. Mais d'une anglaise c'est plus intéressant.
Il faut dire que JA joue avec les codes du genre, dans un lecture linéraire P&P a tout du conte de fée avec son prince charmant. Mais quand je repense à Mansfield Park par exemple, ce n'est pas envisageable. La généralisation est souvent dangereuse.


Rassures-toi Cat point de tomates à l'horizon Razz

_________________

Quand la tempête t'encercle, hisse la voile et suis les traces du Dieu Dragon. En avant, en avant ! Car qui
hésite perd, plutôt être mort qu'esclave de la peur Lady companion of the Most Noble Order of the Lycans
Devoted to Loulou "Obi Wan Sheen OBE I" In Life and Death
Revenir en haut Aller en bas
Kusanagi
Scottish Jedi Sensei
avatar

Nombre de messages : 8840
Age : 40
Localisation : lost in the wired, something better than the matrix
Date d'inscription : 20/11/2008

MessageSujet: Re: Les romans de Jane Austen, des "romans à l'eau de rose" ?   Jeu 16 Sep - 19:33

Fée clochette a écrit:
qui va comme un gant à tous les écrits qui nous embarquent vers le rêve : lui aussi écrit de la romance.

Citation :
Une certaine légèreté demande plus d'efforts que la pesanteur, les leçons de morale, la gravité, l'ennui qui s'en dégage. Mais elle est liée aussi à une certaine grâce, au charme, au plaisir

Alors moi je dis, vive la lecture, qui apprend et délasse, vive la lecture tout court. lol!

J'aime beaucoup^cette citation, de Jean D'Ormesson, Fée Clochette... il a tout à fait raison: il est facile d'être lourd, pédant et ennuyeux.
Il est autrement plus ardu d'être léger, gai et en même temps intéressant.

Ceci dit, si on devrait comparer la place de la romance en Franc eet en Angleterre, par exemple... le rayon "romance" est super facile à trouver chez nos voisins... en France, faut le chercher. Ne serions nous pas aussi un peu trop lourd, pédant et intellectualisant dans notre façon de voir la lecture en général?
Revenir en haut Aller en bas
http://culture-et-confiture.forumactif.com/
Fée clochette
Soul dancing on the breeze
avatar

Nombre de messages : 21949
Age : 72
Localisation : sur le chapeau de Mrs Bennet, ayez pitié de mes pauvres nerfs !
Date d'inscription : 03/03/2008

MessageSujet: Re: Les romans de Jane Austen, des "romans à l'eau de rose" ?   Jeu 16 Sep - 19:56

Kusa a écrit:
Ne serions nous pas aussi un peu trop lourd, pédant et intellectualisant dans notre façon de voir la lecture en général?
cela dépend de la personnalité de chacun dirais-je.
Revenir en haut Aller en bas
Kusanagi
Scottish Jedi Sensei
avatar

Nombre de messages : 8840
Age : 40
Localisation : lost in the wired, something better than the matrix
Date d'inscription : 20/11/2008

MessageSujet: Re: Les romans de Jane Austen, des "romans à l'eau de rose" ?   Jeu 16 Sep - 20:12

Fée clochette a écrit:
Kusa a écrit:
Ne serions nous pas aussi un peu trop lourd, pédant et intellectualisant dans notre façon de voir la lecture en général?
cela dépend de la personnalité de chacun dirais-je.

En fait, je parlais en général, dans la façon d'envisager la littérature en France, pas de façon individuelle, je dirais de façon... universitaire.
Et je ne parle pas que pour la romance... encore que Tolkien a le droit à une section d'étude à Paris IV (mais Leo Carruthers, le spécialiste est irlandais, je crois), mais la fantasy et la SF en général, ne sont pas forcément mieux traité... même si cela commence à changer.

Un exemple: au Gilbert Joseph, le rayon SF et Fantasy est au sous-sol, avec la littérature pour enfants... (alors la romance, j'en parle même pas, je sais même pas si ils ont un rayon...).
A la FNAC des Ternes, si je ne me trompe pas, il est au dernier étages avec les BD. Je sais bien qu'il y a une question de place, mais c'est assez symbolique...

Et qu'on vienne pas me dire que le style de Tolkien est moyen (lourd et ardu, par contre...) ou que Stephen King ne sait pas écrire (parce que "L'homme en noir fuyait à travers le désert et le Pistolero le suivait", si ça c'est pas de l'intro qui claque!!!)
Revenir en haut Aller en bas
http://culture-et-confiture.forumactif.com/
Fée clochette
Soul dancing on the breeze
avatar

Nombre de messages : 21949
Age : 72
Localisation : sur le chapeau de Mrs Bennet, ayez pitié de mes pauvres nerfs !
Date d'inscription : 03/03/2008

MessageSujet: Re: Les romans de Jane Austen, des "romans à l'eau de rose" ?   Jeu 16 Sep - 20:24

Du point de vue universitaire j'ai décroché voilà un bail, bon. Mais me souvenant de certaines collègues, qui se piquaient d'analyser Kant comme personne pendant l'interruption repas, et que je lisais avec délices Juliette Benzoni, je passais pour la nunuche qui se shootait à la guimauve, mais lire Kant en mangeant un sandwich cela fait un peu trop je bouffe intellectuel et devant son café, il faut savoir être léger.

Face à ce genre de réaction, je suis souvent désarmée, car j'aime tout lire sauf les policiers et tout ce qui est sanglant. Je n'ai pas d'a priori, mais laisse tomber un livre s'il m'ennuie. Et je ne crains pas de laisser tomber un livre de Jane Austen, c'est même une drogue régulière.
Revenir en haut Aller en bas
Fred
Amazing Needle Spirit
avatar

Nombre de messages : 3742
Age : 46
Localisation : les pieds sur terre et la tête dans les nuages
Date d'inscription : 05/10/2009

MessageSujet: Re: Les romans de Jane Austen, des "romans à l'eau de rose" ?   Jeu 16 Sep - 20:32

Kusanagi a écrit:
Un exemple: au Gilbert Joseph, le rayon SF et Fantasy est au sous-sol, avec la littérature pour enfants... (alors la romance, j'en parle même pas, je sais même pas si ils ont un rayon...).
A la FNAC des Ternes, si je ne me trompe pas, il est au dernier étages avec les BD. Je sais bien qu'il y a une question de place, mais c'est assez symbolique...

Tu m'enlèves les mots des doigts! Avec des agissements pareils, nul doute que les amateurs se sentent à part, voire honteux! Un peu comme les lecteurs de BD d'il y a quelques années. Combien de fois j'ai entendu "La BD, c'est pas de la lecture". Je trouve qu'il y a du dédain parfois dans ce genre de remarques... Une couverture avec des pages dedans, c'est un livre! J'ai une passion pour les livres de cuisine de grands chefs étoilés (une petite collection même) et personne ne m'a jamais fait de remarque sur ces lectures là. Alors que j'ai eu des ricanements quand je lisais "Bridget Jones". Au niveau littérature, y a pourtant pas photo entre les deux! lol!
Revenir en haut Aller en bas
http://unmondeencouleurs.over-blog.net/
Vegas
Romancière anglaise
avatar

Nombre de messages : 1869
Age : 26
Localisation : Au bord du lac de Pemberley, dans l'herbe, à l'entendre réciter des poèmes de Ted Hughes....
Date d'inscription : 17/02/2009

MessageSujet: Re: Les romans de Jane Austen, des "romans à l'eau de rose" ?   Jeu 16 Sep - 20:48

Fred a écrit:
Alors que j'ai eu des ricanements quand je lisais "Bridget Jones". Au niveau littérature, y a pourtant pas photo entre les deux! lol!

Mais nooooooon pourquoi tu dis ça?!! lol!
Je n'ai absolument rien contre la romance mais ce qui me gène ce sont certaines personnes(je ne généralise pas, je sais très bien qu'il y en a peu Wink ) qui lisent uniquement de la romance qui font des reflexions sur un chef d'oeuvre en le jugeant "ennuyeux" ou d'autres mots dépréciateurs qui ne témoignent que d'un ennui profond voire du mépris...Pour moi chaque genre a ses spécificités et c'est sur celles-ci qu'une oeuvre doit être juger. Aussi l'autre reproche que je fais à la romance c'est justement le fait qu'après il y ait confusion des genres: hop histoire d'amour ! Hop romance!! Shocked Je connais peu la romance mais je pourrais en dire autant de la science-fiction, j'ai adoré à la fois lire le SDA, Dumas et Stendhal mais chacun en le jugeant sur leur spécificité du genre. Va t-on juger mal Tolkien parce qu'il nous a fait un triangle amoureux avec Eowynn, Arwen et Aragorn? Of course not Wink
Donc tout ça pour dire que j'ai toujours été énervée plus que choquée d'entendre ce reproche fait à JA. Ce n'est pas parce qu'une histoire prend pour base une "love story" que ça en est une....Comme l'a si bien dit Clinchamps j'étais aussi heureuse quand Edouard et Elinor se sont retrouvés ensemble-on n'est pas passionné juste par l'ironie quand même! lol! - mais c'est un plus pour moi. D'ailleurs la toute fin de Northanger Abbey n'a rien de romantique qu'on qu'en en dise: les personnes qui ont lu le livre savent que ce n'est pas une véritable histoire d'amour, JA disant clairement qu'Henry ne tombe amoureux de Cathy que parce qu'elle l'aime, sinon il ne se saurait pas intéressé à elle Wink Eh bien moi j'ai aussi adoré cette fin! lol!
Revenir en haut Aller en bas
http://arts.e-monsite.com/
Kusanagi
Scottish Jedi Sensei
avatar

Nombre de messages : 8840
Age : 40
Localisation : lost in the wired, something better than the matrix
Date d'inscription : 20/11/2008

MessageSujet: Re: Les romans de Jane Austen, des "romans à l'eau de rose" ?   Jeu 16 Sep - 20:57

Ah toi aussi, tu aimes les livres de cuisine, Fred oui, c'est bizarre, hein, ça choque moins...

Et imagine, parce que je suis fan de BD aussi, mais plus terrible encore... de manga Bon, ça c'est arrangé, parce que c'est à la mode... mais encore que... mais bon, pendant des années

Bref, pour en revenir à la question du début... pour moi, un livre, c'est un livre nonobstant le genre auquel il appartient. Si je prends du plaisir à le lire, c'est qu'il a remplit son rôle. (Bon évidemment, si le livre c'est De la Démocratie en Amérique - Alexis de Tocqueville, ou L'Histoire, la Guerre, la Résistance de Marc Bloch, ou encore Grammaire des Civilisations de Fernand Braudel ... c'est pas la même attente, encore que Braudel est sympa à lire )
J'ai par exemple eu énormément de plaisir à lire Orgueil et Préjugé... beaucoup, mais alors beaucoup moins à lire Raison et Sentiments, que pour le coup je noierait bien dans l'eau de rose....

Edit: Euh, Vegas, j'ai pas bien compris à partir de l'exemple du SdA et de Dumas (soit-dit en passant, Tolkien, c'est de la Fantasy... parce que la science, chez Tolkien, c'est pas ça )(Ouais, je pinaille, je sais, je sais... mais c'est mon côté... euh... pinailleur )
Revenir en haut Aller en bas
http://culture-et-confiture.forumactif.com/
Vegas
Romancière anglaise
avatar

Nombre de messages : 1869
Age : 26
Localisation : Au bord du lac de Pemberley, dans l'herbe, à l'entendre réciter des poèmes de Ted Hughes....
Date d'inscription : 17/02/2009

MessageSujet: Re: Les romans de Jane Austen, des "romans à l'eau de rose" ?   Jeu 16 Sep - 21:25

Milles excuses!!! En plus je suis toujours pointilleuse pour la différence "fantastique"/"merveilleux" je suis impardonnable-dit celle qui n'a pas lu Tolkien depuis longtemps Wink Tu pinailles, tu pinailles et tu fais bien de pinailler pinailleuse ! lol!

Ce que je voulais dire Kusa c'est qu'une même personne peut(et a même) des goûts différents en littérature et qu'il ne faut pas qu'elle cherche une chose qui est spécifique à un genre dans un tout autre genre. Même si l'exemple est complètement stupide ce que je veux dire c'est que je ne vais pas reprocher à Dumas de ne pas avoir parler d'elfes dans son oeuvre ou Stendhal d'avoir oublié d'introduire des combats d'épée....(je dis ça d'ailleurs.... j'ai un doute scratch ) Tout ça pour dire-de façon très maladroite je le reconnais Wink - qu'il est important de ne pas mélanger les genres. JA dans les libraires n'est pas placée à côté des Arlequin. Very Happy )
En ce qui concerne JA par contre c'est vrai qu'il s'agit plus pour moi du but de l'auteur, de son intention en écrivant le livre. JA n'a pas écrit ses romans pour écrire des histoires d'amour, mais pour dénoncer une société, pour faire une étude de caractère etc. et même si j'apprécie les histoires d'amour c'est pour ça que je lis ses livres maintenant. Et je pense que c'est d'ailleurs pour cette raison que j'ai moins aimé R&S comme toi qui, même si JA a une idée derrière la tête, se rapproche bien plus de la romance que les autres selon moi(enfin d'autres messages évidents transparaissent mais moins frappants que dans P&P....)
Je ne suis sans doute pas très clair, faut me pardonner je suis fatiguée et il est "tard" hmmm? Razz
Revenir en haut Aller en bas
http://arts.e-monsite.com/
Kusanagi
Scottish Jedi Sensei
avatar

Nombre de messages : 8840
Age : 40
Localisation : lost in the wired, something better than the matrix
Date d'inscription : 20/11/2008

MessageSujet: Re: Les romans de Jane Austen, des "romans à l'eau de rose" ?   Jeu 16 Sep - 21:37

Merci Vegas d'avoir précisé ta pensée, j'ai compris (il est tard aussi, ça doit jouer )

Ben en fait, le problème, c'est que du point de vue de la création littéraire, la catégorisation par genre est un frein. Enfin, je dis ça, mais je comprends bien qu'il n'y a pas d'Elfes chez Dumas (sauf si Dumas a écrit un roman fantastique, fantasy, etc...).
Après il y a quand même des auteurs qui se sont frottés à plusieurs genres (comme Arthur Conan Doyle, par exemple) et je pense qu'on retrouve son style dans tous ses romans (en tout cas, moi, j'ai tout aimé ^^)

Par contre, je te suis entièrement sur les intentions de l'auteur, qui comptent aussi
Même si ensuite le lecteur s'approprie le livre et y met son propre ressenti, ce qui explique la multitude d'avis sur un seul livre (je sais pas pourquoi, ça me fais penser à cette ancienne pub Wanadoo, avec la petit vieille auteur de roman policier ^^)

(Sinon, je suis en pleine relecture de Tolkien... je te remercie de ta magnanimité sur mon côté pinailleur ^^)
Revenir en haut Aller en bas
http://culture-et-confiture.forumactif.com/
Vegas
Romancière anglaise
avatar

Nombre de messages : 1869
Age : 26
Localisation : Au bord du lac de Pemberley, dans l'herbe, à l'entendre réciter des poèmes de Ted Hughes....
Date d'inscription : 17/02/2009

MessageSujet: Re: Les romans de Jane Austen, des "romans à l'eau de rose" ?   Jeu 16 Sep - 22:00

Kusanagi a écrit:

Ben en fait, le problème, c'est que du point de vue de la création littéraire, la catégorisation par genre est un frein.
Je vois plutôt le fait de catégoriser par genre comme un critère de jugement. Pour moi un livre regroupe bien souvent plusieurs aspects que l'on retrouve dans d'autres genres(on voit parfois mélangé romance et histoire) mais il y a toujours un genre qui domine et c'est sur celui-là que je pense qu'on doit principalement juger un livre.Les autres aspects je les vois plutôt comme un sorte de "bonus" agréables ou désagréables au lecteur. Si les livres justement sont classés par genre dans les librairies c'est que le lecteur recherche dans le livre des aspects liés à un certain type de genre, sans pour autant être réfractaire à d'autres éléments extérieurs. Je ne vois pas plutôt cette catégorisation comme un frein à la création littéraire, juste en quelque sorte comme un élément permettant de mettre de l'ordre entre ce que cherche le lecteur et ce que veut dire l'auteur.
Tu parles d'Arthur Conan Doyle, il y en a aussi d'autres comme Hugo qui ont écrits dans des genres différents. Mais par conséquent la classification sera différente, et les critiques qu'on peut émettre à l'égard du livre aussi(on ne critiquera pas de la même manière les Contemplations et les Misérables si ce n'est peut-être sur des idées/opinions récurrentes de l'auteur ou sur le style).
Kusanagi a écrit:
Enfin, je dis ça, mais je comprends bien qu'il n'y a pas d'Elfes chez Dumas (sauf si Dumas a écrit un roman fantastique, fantasy, etc...).
A moins que dans une adaptation il y ait un D'Artagnan qui ait les oreilles pointus je ne vois pas... scratch lol!

Kusanagi a écrit:
Même si ensuite le lecteur s'approprie le livre et y met son propre ressenti, ce qui explique la multitude d'avis sur un seul livre
Tout à fait d'accord! Very Happy Mais étant donné que bien souvent nous ressentons des choses différentes à la lecture d'un roman(s'il éveille des souvenirs en nous déjà ce ne seront pas les mêmes...) nous ne pouvons le juger en se basant sur ce ressenti.

T'es toujours là Kusa où je t'ai fais t'endormir sur ton livre de Tolkien? lol!

Revenir en haut Aller en bas
http://arts.e-monsite.com/
Fred
Amazing Needle Spirit
avatar

Nombre de messages : 3742
Age : 46
Localisation : les pieds sur terre et la tête dans les nuages
Date d'inscription : 05/10/2009

MessageSujet: Re: Les romans de Jane Austen, des "romans à l'eau de rose" ?   Jeu 16 Sep - 22:09

Vegas a écrit:
Va t-on juger mal Tolkien parce qu'il nous a fait un triangle amoureux avec Eowynn, Arwen et Aragorn? Of course not Wink

Kusanagi a écrit:
soit-dit en passant, Tolkien, c'est de la Fantasy.

Ah ben non, du coup, avec le coup du triangle amoureux c'est de la romance! lol!

Plus sérieusement, à part dans les policiers (et encore ça dépend lesquels) et certains Maupassant peut-être aussi, je ne me souviens pas avoir lu un roman dans lequel il n'y ait pas au moins un embryon d'histoire sentimentale, sans pour autant qu'on les classe dans la catégorie "eau de rose". En écrivant, je pense aussi à "La Faute de l'Abbé Mouret" de Zola, que personne n'oserait classer dans ce genre alors que je l'ai trouvé dégoulinant de sentimentalisme bon marché, bien plus que la plupart des romans de la collection H (que je lisais beaucoup quand je faisais du baby-sitting). Mais voilà, c'est Zola, donc on ne l'associe pas à un genre dit "mineur" et la fin se différencie aussi des canons de la romance... Je n'ai rien contre la catégorisation des livres, j'aime bien avoir une vague idée de ce qui m'attend en m'approchant des étagères de la librairie. Ce qui m'agace, c'est qu'on considère ces catégories comme des "ensembles fermés et disjoints", pour reprendre un terme de mathématiques, dans lesquels on enferme les auteurs et aussi dans lesquels s'enferment certains lecteurs.
Donc Jane Austen, roman à l'eau de rose? Oui, sans doute mais pas que.... De même que Conan Doyle écrivait des romans policiers qui parlent de bien d'autres choses... et la liste est longue!
Revenir en haut Aller en bas
http://unmondeencouleurs.over-blog.net/
Kusanagi
Scottish Jedi Sensei
avatar

Nombre de messages : 8840
Age : 40
Localisation : lost in the wired, something better than the matrix
Date d'inscription : 20/11/2008

MessageSujet: Re: Les romans de Jane Austen, des "romans à l'eau de rose" ?   Jeu 16 Sep - 22:21

Nan, c'est bon, je suis réveillée!!!

Oui, effectivement, on ne va pas ranger les Contemplations et les Misérables au même endroit... enfin, si, parce que Hugo est classé par auteur dans les librairies
Donc on en revient au problème... parce que vu que les Misérables est un roman et les Contemplations un recueil de poèmes, pourquoi diantre Hugo (avec tout le bien que je lui veut, hein!! J'adore Totor ) on n'est pas obligé de se taper 30 rayons différents pour trouver son œuvre, alors que d'autres si? Un des grands mystère de la planète Editoriale, ce truc ^^

Mais après, je comprends aussi la notion de classement par genre, parce que étant fan de romans policiers, en particulier historiques, c'est vachement plus pratique à la Fnac d'aller directement dans le rayon dédié aussi
Disons que quand je parlais de frein, je ne pensais pas tant à la création au niveau de l'auteur, mais plutôt à certaines pratiques éditoriales.

La question d'ailleurs qui ouvre ce débat me fait m'interroger sur une chose: De nos jours, Jane Austen aurait-elle vu ses romans publiés dans la rubrique "rentrée littéraire" ou dans la rubrique "romance"... voir pas du tout, parce que l'éditeur aurait dit "ah ben non, faut remanier, parce que tu vois, les lectrices..."
(Dans la rubrique "les éditeurs français prennent les lectrices pour des cruches", je vous conseille les souvenirs de traductions pour Nous Deux de Marie-Aude Murail... c'est assez savoureux... bon, la façon dont on la considère en tant qu'auteur de romans pour enfants aussi... )

C'est bon, personne s'est enfui? Personne s'est endormi??

Edit: Ah ben on, y'a encore Fred ^^
Citation :
Plus sérieusement, à part dans les policiers (et encore ça dépend lesquels)
Euh, ouais, aprce que chez Anne Perry, y'en a de l'histoire d'amour... et même chez Ellroy! (Y'en a même de p***** de belle, passez moi l'expression... )
Revenir en haut Aller en bas
http://culture-et-confiture.forumactif.com/
Vegas
Romancière anglaise
avatar

Nombre de messages : 1869
Age : 26
Localisation : Au bord du lac de Pemberley, dans l'herbe, à l'entendre réciter des poèmes de Ted Hughes....
Date d'inscription : 17/02/2009

MessageSujet: Re: Les romans de Jane Austen, des "romans à l'eau de rose" ?   Jeu 16 Sep - 22:28

Mais voyons Fred le Seigneur des Anneaux c'est historique !!! lol! (ben oui le combat pour la Terre du Milieu et pour la paix dans le monde tout le monde oubli ce passage de l'Histoire hein?! Laughing )

Je suis tout à fait d'accord avec ce que tu dis Very Happy En fait j'ai l'impression aussi que JA est discriminisée à cause de sonsexe. On aura plus de mal à qualifier un homme d'écrire des romans à l'eau de rose qu'une femme.... JA est victime d'un préjudice à son encontre, en plus elle se situe dans la période "romantique" sans pour autant être considérée comme une auteur romantique! Alors bien sûr maintenant romantisme on l'associe parfois avec niaiserie en matière d'histoires d'amour, trop à rêver au prince charmant, prince charmant que l'on retrouve dans les romans de JA (lol!) mais s'agit-il pourtant là de romantisme ou d'histoires d'amour? Point du tout! Il s'agit de faire de beaux mariages pour ne pas être pauvre ou de faire des médisances sur les gens(Emma), voilà de quoi il est question! lol!


Fred a écrit:
Donc Jane Austen, roman à l'eau de rose? Oui, sans doute mais pas que....
Il ne s'agit que d'apparence, le fond lui n'est pas à l'eau de rose. Wink

@Kusa: Toujours présente!!!! Very Happy
Le mystère de la librairie c'est autre chose! lol! A cause de ça je n'arrive pas parfois à trouver les oeuvres d'auteurs célèbres tant elles sont mises en évidence!(inutile de dire que je ne suis pas douée lol!)
Tu fais bien de t'interroger sur le rôle que joue l'édition....C'est vrai que maintenant on ne peut plus vraiment se fier à elle, les livres sont trop remanier, les catégorisation parfois faussées pour attirer le plus de monde etc. C'est une autre question mais je pense qu'elle a aussi son rôle à jouer sur ce que pensent les gens de JA....
Et en effet les traductions sont horribles parfois, comme si les éditeurs essayaient de rivaliser avec les doublages de certaines séries américaines Laughing
Revenir en haut Aller en bas
http://arts.e-monsite.com/
Fred
Amazing Needle Spirit
avatar

Nombre de messages : 3742
Age : 46
Localisation : les pieds sur terre et la tête dans les nuages
Date d'inscription : 05/10/2009

MessageSujet: Re: Les romans de Jane Austen, des "romans à l'eau de rose" ?   Jeu 16 Sep - 22:31

Kusanagi a écrit:

La question d'ailleurs qui ouvre ce débat me fait m'interroger sur une chose: De nos jours, Jane Austen aurait-elle vu ses romans publiés dans la rubrique "rentrée littéraire" ou dans la rubrique "romance"... voir pas du tout, parce que l'éditeur aurait dit "ah ben non, faut remanier, parce que tu vois, les lectrices..."
(Dans la rubrique "les éditeurs français prennent les lectrices pour des cruches", je vous conseille les souvenirs de traductions pour Nous Deux de Marie-Aude Murail... c'est assez savoureux... bon, la façon dont on la considère en tant qu'auteur de romans pour enfants aussi...

Effectivement, je ne dors pas encore... Et pour répondre à ta question, je crois que la réponse dépend avant tout de sa "bankabilité". Ca existe pas comme mot, je sais, mais ces pratiques ont, je pense, cours dans le milieu de l'édition autant qu'ailleurs...
Revenir en haut Aller en bas
http://unmondeencouleurs.over-blog.net/
cat47
Master of Thornfield
avatar

Nombre de messages : 23572
Age : 60
Localisation : Entre Salève et Léman
Date d'inscription : 28/01/2006

MessageSujet: Re: Les romans de Jane Austen, des "romans à l'eau de rose" ?   Ven 17 Sep - 12:37

Vegas a écrit:
En ce qui concerne JA par contre c'est vrai qu'il s'agit plus pour moi du but de l'auteur, de son intention en écrivant le livre. JA n'a pas écrit ses romans pour écrire des histoires d'amour, mais pour dénoncer une société, pour faire une étude de caractère etc. et même si j'apprécie les histoires d'amour c'est pour ça que je lis ses livres maintenant.

Nous ne savons pas grand chose des intentions de Jane Austen, en fait. Moi je la vois toujours comme ayant l'intention d'écrire de bonnes histoires, tout simplement, et de les écrire bien.

Et comme le savent tous ceux qui ont lu la signature de Toxic (et aiment Robert McLiam Wilson) :
Citation :
Toutes les histoires sont des histoires d'amour
... sunny

_________________
http://www.librarything.com/profile/catlamb
There are things so beautiful that they let you not mind that you will grow old and die.

Good angel of Prime Bright Loulou, lycanophila ma non seriosa
Revenir en haut Aller en bas
Fée clochette
Soul dancing on the breeze
avatar

Nombre de messages : 21949
Age : 72
Localisation : sur le chapeau de Mrs Bennet, ayez pitié de mes pauvres nerfs !
Date d'inscription : 03/03/2008

MessageSujet: Re: Les romans de Jane Austen, des "romans à l'eau de rose" ?   Ven 17 Sep - 14:03

Cat a écrit:
Nous ne savons pas grand chose des intentions de Jane Austen, en fait. Moi je la vois toujours comme ayant l'intention d'écrire de bonnes histoires, tout simplement, et de les écrire bien.

Je te suis entièrement, d'autre part, nous avons perdu l'habitude de vivre en communauté familiale et la lecture est un plaisir solitaire, alors, qu'au temps de Jane, l'habitude était les lectures familiales.

Ainsi, dans S&S, Marian s'énerve parce qu'à son avis Edward lit sans âme... Toute la famille y trouvait son content, les plus jeunes qui ne savaient pas lire, les plus vieux qui avaient la vue basse.

Si en plus dans la famille, l'on pouvait cultiver de petits talents, comme la musique, le chant et l'écriture, c'était vivement apprécié, la vie dans les contrées campagnardes manquaient de sel parfois, et la lecture d'une lettre reçue et lue à la famille élargie et amis était un événement qui rompait la monotonie. Et je pense que les histoires de Jane devaient être attendues avec intérêt.
Revenir en haut Aller en bas
Kusanagi
Scottish Jedi Sensei
avatar

Nombre de messages : 8840
Age : 40
Localisation : lost in the wired, something better than the matrix
Date d'inscription : 20/11/2008

MessageSujet: Re: Les romans de Jane Austen, des "romans à l'eau de rose" ?   Ven 17 Sep - 20:32

Tu sais quoi, Fée Clochette.... j'ai toujours eu l'habitude,avec mon frère, de lire aux moins les passages qui nous plaisaient le plus des livres qu'on aimaient... c'était un moyen de se donner envie de lire et de découvrir le livre (qu'on savourait ensuite en solitaire) (et non, j'habitais pas à la campagne....)
Revenir en haut Aller en bas
http://culture-et-confiture.forumactif.com/
Les yeux noirs
Romancière anglaise
avatar

Nombre de messages : 2799
Age : 41
Localisation : Résolument tournée vers la Terre bien installée sur mon quartier de Lune
Date d'inscription : 26/08/2009

MessageSujet: Re: Les romans de Jane Austen, des "romans à l'eau de rose" ?   Ven 17 Sep - 23:01

cat47 a écrit:

Et comme le savent tous ceux qui ont lu la signature de Toxic (et aiment Robert McLiam Wilson) :
Citation :
Toutes les histoires sont des histoires d'amour
... sunny



Qu'ajouter à cela?
Revenir en haut Aller en bas
Samantha
Pauvre gouvernante
avatar

Nombre de messages : 7
Date d'inscription : 07/09/2008

MessageSujet: Re: Les romans de Jane Austen, des "romans à l'eau de rose" ?   Lun 20 Sep - 21:43

Vegas a écrit:
En fait j'ai l'impression aussi que JA est discriminisée à cause de sonsexe. On aura plus de mal à qualifier un homme d'écrire des romans à l'eau de rose qu'une femme.... JA est victime d'un préjudice à son encontre, en plus elle se situe dans la période "romantique" sans pour autant être considérée comme une auteur romantique! Alors bien sûr maintenant romantisme on l'associe parfois avec niaiserie en matière d'histoires d'amour, trop à rêver au prince charmant, prince charmant que l'on retrouve dans les romans de JA

Je rejoins malheureusement ton raisonnement à ce sujet... Je trouve cela vraiment malheureux qu'encore aujourd'hui, Jane Austen soit discriminée à cause de son sexe. Des femmes écrivains comme Charlotte Brontë par exemple ont tellement plaidé pour une reconnaissance littéraire égale entre homme et femme (en témoigne son pseudonyme Currer Bell tout comme celui de ses soeurs, ainsi que tout le mystère qui régnait à l'époque quant à la véritable identité de l'auteur de "Jane Eyre"). Vraiment, je constate avec tristesse que la société, et surtout certaines mentalités qui la constituent n'ont pas réellement évolué ! Aspirer à une réalité quant à la parité et l'égalité homme et femme est-il toujours espoir vain ? Enfin, c'est encore un bien vaste sujet que je me déteste de traiter aussi superficiellement et rapidement...

En ce qui concerne le romantisme, je suis vraiment lasse de l'entendre constamment associé à cette forme de niaiserie car, en effet, cela fait trop longtemps que l'on a détruit la véritable identité de ce qui est même bien plus qu'un simple courant artistique. Aujourd'hui, le mot "romantisme" fait intervenir des réflexions comme les suivantes : entièrement destiné et prôné par la jeunesse (ce qui semble absolument illusoire, un argument de Francis Huster à ce propos : "Victor Hugo, l'un des plus importants écrivains romantiques n'a pas écrit ses oeuvres empreintes de romantisme à son plus jeune âge, bien au contraire !"), souvent associé à une forme de doux sentiment (alors qu'au contraire, le romantisme possède une forme de violence dans l'expression des sentiments, folie extraordinaire qui se traduit par une exaltation lyrique souveraine !)... Trop de préjugés infondés encore une fois ! Et le problème vient certainement du fait que pour "populariser" ce qui semble "trop complexe à comprendre en profondeur", on en arrive à détourner, voire à contrer le sens réel de toute notion : voyez ce que l'on a fait du terme d'épicuriste et, comparez donc avec ce qu'Epicure exposait vraiment dans la "Lettre à Ménécée" par exemple...

Avant, je me souviens que je ne supportais pas que l'on dise de moi que j'étais "romantique" car je ne savais que trop bien ce qui en découlait de ce mot à consonnance "presque pathétique"... Aujourd'hui, je suis fière de me dire "romantique" dans son sens bien plus proche de ce qu'il est réellement car, depuis que j'ai découvert les artistes notamment qui ont donné les bases à cette notion, je ressens le romantisme dans toute sa noblesse, dans son absolu désir d'élévation vers l'infinie perfection, dans sa beauté mystérieuse, dans sa spiritualité maîtresse... Et me savoir entourée de Victor Hugo, Alfred de Musset, Stendhal... n'est pas des plus désagréables ! Et encore, je crains ne pas avoir encore percé bien à jour tout ce qui fait la complexité d'une telle notion...

J'ajouterai à la réflexion de "romans à l'eau de rose" que, je crois que la plupart des gens employant cette expression à propos de certains ouvrages s'y appliquent avec attention de peur eux-mêmes d'avouer qu'ils ne sont pas tout à fait insensibles à des oeuvres qui peuvent parler d'amour... Et le problème réside également dans le fait que classer des livres dans telle ou telle catégorie n'est qu'une erreur qui pose ses fondements dans un désir de simplification pour la compréhension... Les romans d'Arthur Conan Doyle ne sont pas que policiers, ceux de Jane Austen, pas seulement des romans d'amour. Enfin, c'est aussi toute l'architecture littéraire à remettre en cause avec ses mouvements car, finalement, cantonner une oeuvre à être rangée dans une catégorie bien particulière n'est toujours que tromperie, et c'est la réduire infiniment... Un peu comme avec les êtres humains : dans la vie, on a parfois trop tendance à mettre les gens dans des cases : source d'incompréhension et de malentendu finalement ! Et donc, on fait pareil avec les livres car, eux aussi sont on ne peut plus vivants !
Revenir en haut Aller en bas
Zakath Nath
Romancière anglaise
avatar

Nombre de messages : 3268
Age : 34
Date d'inscription : 04/11/2007

MessageSujet: Re: Les romans de Jane Austen, des "romans à l'eau de rose" ?   Mar 21 Sep - 9:20

Citation :
J'ajouterai à la réflexion de "romans à l'eau de rose" que, je crois que la plupart des gens employant cette expression à propos de certains ouvrages s'y appliquent avec attention de peur eux-mêmes d'avouer qu'ils ne sont pas tout à fait insensibles à des oeuvres qui peuvent parler d'amour...

Pour "eau de rose" personnellement j'emploie l'expression, mais je l'apllique plutôt à un style qu'à un thème. Par exemple, j'ai lu un livre de Fabrice Colin appelé La Malédiction d'Old Haven. À la base, ce n'est pas de la romance, mais de la fantasy avec des dragons, des pirates, des créatures lovecraftiennes, des vilains inquisiteurs et des machines volantes. Et aussi de l'amour, mais ce n'était qu'un élément parmi les autres. Sauf que tout ce qui concernait les relations amoureuses était écrit de telle façon qu'à part "eau de rose" je ne vois pas ce qui s'appliquait le mieux (à part guimauve ou cucul, peut-être). La même histoire racontée autrement ne m'aurait pas paru du tout à l'eau de rose.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
http://zakath-nath.joueb.com
clinchamps
Oshaberi Sensei
avatar

Nombre de messages : 51532
Age : 74
Localisation : Dans les bois du Fushimi Inari-taïsha
Date d'inscription : 09/01/2007

MessageSujet: Re: Les romans de Jane Austen, des "romans à l'eau de rose" ?   Mar 21 Sep - 11:19

Tous vos commentaires sont tout à fait passionnants !!! cheers cheers J'en conclus (si on peut conclure ce genre de débat qui restera toujours ouvert ) qu'il y a des ressorts éternels : l'amour, la jalousie, le pouvoir, l'ambition, et qu'il y la façon de les mêler, de les raconter et de les faire vivre. C'est comme un bon mélo et un un mauvais mélo : l'un est lourd, long, maladroit, ennuyeux parce que mal ficelé, l'autre, bien construit, bien joué, nous empoignera le cœur et pourtant ce sont les mêmes ficelles qui tirent les même marionnettes !! C'est pourquoi il faut juste ouvrir un livre, n'importe lequel, et voir si il nous empoigne le cœur - ou pas !! lol!
Revenir en haut Aller en bas
cat47
Master of Thornfield
avatar

Nombre de messages : 23572
Age : 60
Localisation : Entre Salève et Léman
Date d'inscription : 28/01/2006

MessageSujet: Re: Les romans de Jane Austen, des "romans à l'eau de rose" ?   Mar 21 Sep - 12:31

Zakath Nath a écrit:
Pour "eau de rose" personnellement j'emploie l'expression, mais je l'apllique plutôt à un style qu'à un thème.


Pour moi «eau de rose» signifie que l’histoire d’amour est traitée de manière trop sucrée, ce qui peut arriver dans n’importe quelle histoire, que le thème principal soit la romance ou non, comme tu l’as très bien dit, Zakath Nath. Et encore, il peut y avoir des histoires d’amour très sucrées mais qui nous émeuvent (j'aime bien l'expression "empoigner le coeur" que tu as utilisée, Clinchamps) et/ou qui sont très bien écrites.

Merci Clinchamps de nous avoir également rappelé qu'un terme comme mélo, qui peut sembler péjoratif à première vue, peut s'appliquer à d'excellentes choses. Et puis même lorsque le mélo ou l'histoire à l'eau de rose ne sont pas totalement réussis, j'avoue n'avoir aucun souci à dire que je les apprécie, ça tient parfois de l'irrationnel, en fait. Un peu comme Ekat avec ses nanars. Very Happy Ce qui me fait penser que je dois absolument me procurer le dvd de Dying Young, que j'ai à nouveau perdu.

_________________
http://www.librarything.com/profile/catlamb
There are things so beautiful that they let you not mind that you will grow old and die.

Good angel of Prime Bright Loulou, lycanophila ma non seriosa
Revenir en haut Aller en bas
MissAcacia
DerbyCheshire Cat
avatar

Nombre de messages : 6832
Age : 45
Localisation : Perched on a hot sound tree
Date d'inscription : 26/10/2007

MessageSujet: Re: Les romans de Jane Austen, des "romans à l'eau de rose" ?   Mar 21 Sep - 21:29

Je m'immisce dans cette toujours passionnante conversation... Si l'on prend votre définition de "l'eau de rose" (qui m'évoque invariablement les loukoums du même parfum) Zakath Nath et Cat, alors je pense que l'on peut dire avec une certaine sécurité que les romans de Jane Austen n'entrent pas dans cette catégorie. Elle a soigneusement banni les coups de foudre (sauf à les maltraiter), les rougissements virginaux, les pâmoisons, les extases et les démonstrations passionnées (serais-je une traumatisée du violently in love ? Wink ) voire même tendres, non ?
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les romans de Jane Austen, des "romans à l'eau de rose" ?   

Revenir en haut Aller en bas
 
Les romans de Jane Austen, des "romans à l'eau de rose" ?
Revenir en haut 
Page 2 sur 5Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
 Sujets similaires
-
» Mélecture dans les romans de Jane Austen.
» Les Adaptations à l'écran des romans de Jane Austen : Esthétique et idéologie, de Lydia Martin.
» Les couvertures des romans de Jane Austen
» RAISONS & SENTIMENTS de Jane Austen
» Challenge Jane Austen 2011

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Inn at Lambton :: Do you read, Mr Darcy? :: Jane Austen :: Oeuvres et adaptations-
Sauter vers: