Une auberge pour les admirateurs de Jane Austen, et bien plus encore...
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

 Jean d'Ormesson

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
serendipity
Aurora Borealis Chaser


Nombre de messages : 8058
Date d'inscription : 31/05/2007

MessageSujet: Jean d'Ormesson   Ven 10 Sep 2010 - 14:40

S'il est un auteur qui m'intrigue depuis fort longtemps, c'est bien Jean d'Ormesson.
Je ne vous le présente pas, c'est une personnalité très présente à travers les medias ;-)



Je préciserais son identité complète : Jean Bruno Wladimir François-de-Paule Le Fèvre d’Ormesson, né le 16 juin 1925 à Paris et membre de l’Académie française.

Depuis longtemps, je me pose la question de savoir si Jean d'Ormesson est un bon auteur (vous me rétorquerez que je n'ai qu'à le lire pour me faire une opinion ... et bien, l'occasion ne s'est jamais présentée à ce jour et je dois avouer que la taille de son oeuvre ne me facilite pas la tâche .... je ne saurais pas par où commencer scratch ).

Je me souviens d'une adaptation sur le service public, il y a fort longtemps, de son roman "Mon Dernier Rêve sera pour vous" sur la vie de Chateaubriand avec Francis Huster dans le rôle de François-René que j'avais beaucoup aimée Razz

Je me tourne donc vers vous : aimez-vous Jean d'Ormesson ? Quels livres conseilleriez-vous à quelqu'un qui souhaiterait se lancer ?
Revenir en haut Aller en bas
Camille Mc Avoy
Bits of Ivory


Nombre de messages : 11979
Age : 31
Localisation : in Highbury
Date d'inscription : 10/02/2006

MessageSujet: Re: Jean d'Ormesson   Ven 10 Sep 2010 - 14:47

Celui que je ne conseille pas c'est Casimir mène la grande vie. Ma mère me l'avait acheté et je me suis retrouvée à n'avoir que ça à lire lorsque j'étais en voyage scolaire en Allemagne et c'était franchement franchement pénible. J'ai lu pas mal d'avis qui collent au mien, chez des gens qui apprécient l'auteur généralement.

On m'a dit grand bien d'un de ses romans sur Dieu ou Jésus ( enfin un membre de la famille ) et pas que dans mon lycée catholique! Sauf que là je ne me souviens plus de son titre.

J'aime bien le voir à la télé, l'écouter un peu, il a une voix sympathique mais pour moi c'est un peu un type à la Labro, qui a sans doute écrit quelques bons bouquins, mais qui préfère la quantité à la qualité. ( J'ai pas un souvenir fameux des Labro que j'ai lu en fait, c'est surtout pour ça)
Revenir en haut Aller en bas
http://cuirderussie.hautetfort.com
serendipity
Aurora Borealis Chaser


Nombre de messages : 8058
Date d'inscription : 31/05/2007

MessageSujet: Re: Jean d'Ormesson   Ven 10 Sep 2010 - 15:06

Camille Mc Avoy a écrit:
J'aime bien le voir à la télé, l'écouter un peu, il a une voix sympathique mais pour moi c'est un peu un type à la Labro, qui a sans doute écrit quelques bons bouquins, mais qui préfère la quantité à la qualité.

Je ne suis pas loin d'avoir ce type d'avis (sauf que dans mes préjugés à moi, Jean d'O est au dessus de Labro parce que quand même il est académicien Laughing ), mais je me dis que si ça se trouve, je suis à côté de la plaque.

C'est ce qui m'a poussée à ouvrir ce topic, j'espère que les avis éclairés des unes et des autres m'aideront à voir plus clair Wink
Revenir en haut Aller en bas
Fée clochette
Soul dancing on the breeze


Nombre de messages : 20723
Age : 71
Localisation : sur le chapeau de Mrs Bennet, ayez pitié de mes pauvres nerfs !
Date d'inscription : 03/03/2008

MessageSujet: Re: Jean d'Ormesson   Ven 10 Sep 2010 - 15:07

J'ai mis dans l'ordre les livres que j'ai lu de Jean d'Ormesson ! dire qu'il n'avait pas son rayon chez nous, merci Serendipity. Je l'aime, je l'adore, je le vénère, et ................ il m'énerve parfois. C'est le propre de l'amour je crois.

Je l'ai lu à cause d'une amie, et à cause de son verbe précieux et ironique et de ses yeux bleu scintillants de malice. J'ai apprécié ses histoires et son style léger et parfait. Rien n'est lourd chez lui, sauf parfois, des histoires qui ne peuvent pas plaire car l'on adhère pas à son monde.



Du côté de chez Jean
La Gloire de l'Empire
Au plaisir de Dieu
Dieu, sa vie, son œuvre
Mon dernier rêve sera pour vous
Jean qui grogne et Jean qui rit
Le Vent du soir
Tous les hommes en sont fous
le Bonheur à San Miniato
Garçon de quoi écrire
Histoire du juif errant
Tant que vous penserez à moi (entretien avec Emmanuel Berl, 1992)
La Douane de mer
Presque rien sur presque tout
Le Rapport Gabriel
C'était bien
Et toi, mon cœur, pourquoi bats-tu ?
Une fête en larmes
Qu'ai-je donc fait


Par quoi commencer, je ne sais pas, j'ai commencé au tout début et l'ai suivi, mais je n'ai pas lu tous ses livres. J'avoue que c'est une réponse bateau, mon préféré, c'est Au plaisir de Dieu il y a d'ailleurs un téléfilm du même nom qui a été tourné et la Gloire de l'empire mais dans Jean d'Ormesson, l'on peut butiner maintenant, c'est ça qui est chouette.

Revenir en haut Aller en bas
Tatiana
Heavenly Voices


Nombre de messages : 8794
Age : 31
Localisation : Quelque part dans l'Angleterre du XIXe...
Date d'inscription : 26/02/2010

MessageSujet: Re: Jean d'Ormesson   Ven 10 Sep 2010 - 15:44

Je suis sans voix devant une telle liste Shocked Dire que je n'en ai lu qu'un seul !

Fée clochette a écrit:
mon préféré, c'est Au plaisir de Dieu il y a d'ailleurs un téléfilm du même nom qui a été tourné

Tout à fait, ce récit d'un monde qui s'en va est superbe. Le téléfilm, tourné au château de St Fargeau est pas mal non plus.

Tout en ayant beaucoup d'admiration pour l'écrivain, j'adore le personnage. Il a une élégance naturelle, un regard bleu pétillant et une voix qui me transporte. J'ai récemment écouté son discours lors de la réception de Simone Veil à l'Académie française, qui était magnifique.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Fée clochette
Soul dancing on the breeze


Nombre de messages : 20723
Age : 71
Localisation : sur le chapeau de Mrs Bennet, ayez pitié de mes pauvres nerfs !
Date d'inscription : 03/03/2008

MessageSujet: Re: Jean d'Ormesson   Ven 10 Sep 2010 - 18:14

Tu as raison Tatiana, le voilà ce discours... : http://www.la-croix.com/documents/doc.jsp?docId=2418907&rubId=47604
Revenir en haut Aller en bas
Camille Mc Avoy
Bits of Ivory


Nombre de messages : 11979
Age : 31
Localisation : in Highbury
Date d'inscription : 10/02/2006

MessageSujet: Re: Jean d'Ormesson   Ven 10 Sep 2010 - 22:24

En lisant les titres, c'est de son histoire du juif errant dont on m'a dit le plus grand bien.

Oui Jean d'O est à l'Académie Française, mais depuis que VGE y est franchement pour moi, c'est devenu du même genre que la Légion d'Honneur... parce que franchement La Princesse et Le Président... j'ai pas de mots pour décrire les 3 premières pages que j'ai lu un jour à la Fnac ( un moment d'égarement huhu)
Revenir en haut Aller en bas
http://cuirderussie.hautetfort.com
Fée clochette
Soul dancing on the breeze


Nombre de messages : 20723
Age : 71
Localisation : sur le chapeau de Mrs Bennet, ayez pitié de mes pauvres nerfs !
Date d'inscription : 03/03/2008

MessageSujet: Re: Jean d'Ormesson   Ven 10 Sep 2010 - 23:38

Pour en savoir un peu plus sur Jeannot... ô ! Jean d'Ormesson ... et sur bien d'autres.

http://www.contacttv.net/i_dossier_recherche_contenu.php?id_article=105&id_rubrique=113
Revenir en haut Aller en bas
clinchamps
Oshaberi Sensei


Nombre de messages : 46753
Age : 73
Localisation : Dans les bois du Fushimi Inari-taïsha
Date d'inscription : 09/01/2007

MessageSujet: Re: Jean d'Ormesson   Sam 11 Sep 2010 - 1:26

Je l'ai vu et écouté lors d'une conférence au Mans l'an dernier, il est éblouissant d'humour, d'intelligence de finesse, et j'ai été frappée par son aspect frêle et la clarté de son regard !! cheers cheers cheers Et il a le chic pour trouver des titres magnifiques !! Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Tatiana
Heavenly Voices


Nombre de messages : 8794
Age : 31
Localisation : Quelque part dans l'Angleterre du XIXe...
Date d'inscription : 26/02/2010

MessageSujet: Re: Jean d'Ormesson   Sam 11 Sep 2010 - 11:54


Merci pour ce très bel article sur Jeannot Razz Fée Clochette !

_________________
Revenir en haut Aller en bas
althea
Countess of Dagobah


Nombre de messages : 2324
Age : 55
Date d'inscription : 14/07/2007

MessageSujet: Re: Jean d'Ormesson   Sam 11 Sep 2010 - 23:13

Camille Mc Avoy a écrit:


J'aime bien le voir à la télé, l'écouter un peu, il a une voix sympathique mais pour moi c'est un peu un type à la Labro, qui a sans doute écrit quelques bons bouquins, mais qui préfère la quantité à la qualité. ( J'ai pas un souvenir fameux des Labro que j'ai lu en fait, c'est surtout pour ça)

C'est étrange de le comparer à Labro: Labro est sympa mais il n'a pas l'humour, l'érudition, le coté brillant de d'Ormesson ni son coté charmeur d'ailleurs. Ses écrits lui ressemblent, je trouve; on retrouve ce style léger, incisif, son humour aussi. Par contre son coté dilettante apparait un peu dans la construction de l'histoire Smile Malgré tout j'ai bien aimé Au plaisir de Dieu et L'histoire du Juif errant (qui sont les seuls que j'ai lus je crois)
Revenir en haut Aller en bas
Camille Mc Avoy
Bits of Ivory


Nombre de messages : 11979
Age : 31
Localisation : in Highbury
Date d'inscription : 10/02/2006

MessageSujet: Re: Jean d'Ormesson   Dim 12 Sep 2010 - 0:22

Je parlais du côté écrivain en fait ( et c'est vrai Labro n'a aucun humour contrairement à d'Ormesson, c'est aussi pour ça que j'aime l'écouter. Il raconte tjs des trucs intéressant, sur un ton badin, sans hésiter à rire de lui même)... J'ai l'impression en fait qu'ils font partie des meubles, on les voit tous les ans sur les plateaux pour leur dernier roman sans véritablement en retenir un plus que l'autre. Besson est un peu dans le même chapeau... ( Ou Jack Lang tiens, qui doit avoir une bonne petite équipe de nègres!)
Revenir en haut Aller en bas
http://cuirderussie.hautetfort.com
serendipity
Aurora Borealis Chaser


Nombre de messages : 8058
Date d'inscription : 31/05/2007

MessageSujet: Re: Jean d'Ormesson   Lun 13 Sep 2010 - 14:17

Merci pour ces premiers avis Very Happy "Au plaisir de Dieu" et "L'histoire du Juif errant" sont souvent mentionnés en effet.

Voici quelques précisions après avoir effectué quelques recherches :

Citation :
"Au plaisir de Dieu" est un roman écrit en 1974 et publié aux éditions Gallimard en 1974, dans lequel Jean d'Ormesson décrit à travers la vie d'une famille de la noblesse, l'évolution des mentalités et valeurs tout au long du XXe siècle siècle. Il cherche à identifier avec bienveillance et sincérité mais sans complaisance, les continuités, infléchissements, ruptures et similarités parfois paradoxales, et à témoigner d'une ambiance et d'une vie quotidienne plutôt qu'à raconter des histoires personnelles de héros.

J'avoue que cela me tente nettement plus que le titre qui ne m'accrochait pas du tout. Cette série a été adaptée pour la télévision en 1976.


Citation :
Histoire du juif errant, 1991 : à Venise, au pied de la Douane de mer, en face du palais des Doges et de San Giorgio Maggiore avec son haut campanile, deux jeunes gens qui s'aiment vont écouter, le soir, un personnage surprenant qui porte beaucoup de noms. Ses récits les emportent, à travers l'espace et le temps, dans un tourbillon d'aventures où passent à toute allure, sous des éclairages imprévus, assez peu familiers aux enfants des écoles, Stendhal et Christophe Colomb, des Chinois et des Arabes, le procurateur de Judée et des guerriers vikings, le raid israélien sur Entebbe et l'invention du zéro, les amours de Pauline Borghèse et 'Les Mille et Une Nuits', toutes les passions du monde et aussi ses misères. L'homme à l'imperméable, qui raconte, avant de disparaître comme il est apparu, ces souvenirs ou ces fables qui se confondent avec la vie, se prétend condamné à l'immortalité pour avoir refusé, sur le chemin du Calvaire, un verre d'eau à Jésus titubant sous sa croix.
Revenir en haut Aller en bas
Muezza
Almost Unearthly Thing


Nombre de messages : 3229
Age : 42
Localisation : Levallois
Date d'inscription : 29/01/2006

MessageSujet: Re: Jean d'Ormesson   Lun 13 Sep 2010 - 14:21

Concernant "Au plaisir de Dieu" et Saint Fargeau, il faut savoir que le choix de ce château pour le tournage du feuilleton n'est pas anodin puisque Jean d'Ormesson y a passé son enfance avant que la famille ne le vende Wink

Et sinon, rien à dire sinon que cet homme est juste délicieux et pétillant de malice. Il était dans l'émission "La Grande librairie" sur France5 ce week-end et c'est toujours un plaisir de le voir Very Happy Pour autant, je n'ai jamais lu un seul de ses livres (outre "Au plaisir de Dieu", "Mon dernier rêve sera pour vous" qui évoque les amours de Chateaubriand, a également eu droit à son feuilleton avec Francis Huster, Lumidla Mikael, etc)
Revenir en haut Aller en bas
serendipity
Aurora Borealis Chaser


Nombre de messages : 8058
Date d'inscription : 31/05/2007

MessageSujet: Re: Jean d'Ormesson   Lun 13 Sep 2010 - 14:34

Muezza a écrit:
Et sinon, rien à dire sinon que cet homme est juste délicieux et pétillant de malice. Il était dans l'émission "La Grande librairie" sur France5 ce week-end et c'est toujours un plaisir de le voir Very Happy Pour autant, je n'ai jamais lu un seul de ses livres (outre "Au plaisir de Dieu", "Mon dernier rêve sera pour vous" qui évoque les amours de Chateaubriand, a également eu droit à son feuilleton avec Francis Huster, Lumidla Mikael, etc)

C'est justement la diffusion de cette émission qui m'a donné l'idée d'ouvrir ce topic ;-)
S'agissant de "Mon Dernier Rêve sera pour vous", j'en ai justement parlé dans mon post d'ouverture Wink (de mémoire la diffusion doit dater d'environ 1985/1987).
Revenir en haut Aller en bas
Fée clochette
Soul dancing on the breeze


Nombre de messages : 20723
Age : 71
Localisation : sur le chapeau de Mrs Bennet, ayez pitié de mes pauvres nerfs !
Date d'inscription : 03/03/2008

MessageSujet: Re: Jean d'Ormesson   Lun 13 Sep 2010 - 16:41

Je suis bien de l'avis de Muezza, et être délicieux, charmant, agréable résume l'élégance de cet écrivain au style incomparable. D'ailleurs, j'ai recherché dans mes cahiers une de ses citations qui le résume.

Citation :
«Une certaine légèreté demande plus d'efforts que la pesanteur, les leçons de morale, la gravité, l'ennui qui s'en dégage. Mais elle est liée aussi à une certaine grâce, au charme, au plaisir.»
[ Jean d'Ormesson ] - Extrait d'un Entretien avec Pascale Frey - Janvier 1994

Je crois me souvenir que Jean d'Ormesson disait de son livre "Au plaisir de Dieu"... c'est l'histoire d'une maison et nous avons tous la nostalgie d'une maison liée à notre enfance. Il devait le dire mieux je ne suis pas lui.

Il figure en tant qu'acteur dans "Mon dernier rêve sera pour vous" un tout petit rôle, il est un passant... ^^ Serendipity.

Ceci dit, et Clinchamps qui l'admire autant que moi et qui court à des kilomètres de chez elle pour l'écouter sera certainement d'accord avec moi.

Un livre de notre immortel, entraîne une autre lecture d'un autre de ces livres et au final l'on ne peut plus s'en passer. Lorsque je le lis, j'ai l'impression qu'il est en face de moi et me parle. d'accord, je sors.
Revenir en haut Aller en bas
serendipity
Aurora Borealis Chaser


Nombre de messages : 8058
Date d'inscription : 31/05/2007

MessageSujet: Re: Jean d'Ormesson   Lun 13 Sep 2010 - 16:47

Fée clochette a écrit:
Il figure en tant qu'acteur dans "Mon dernier rêve sera pour vous" un tout petit rôle, il est un passant... ^^ Serendipity.

Merci de l'info, je ne suis pas sûre de l'avoir remarqué à l'époque car j'étais très jeune Wink (et je ne pense pas que cette série ait été rediffusée depuis (c'est bien dommage Rolling Eyes )
Revenir en haut Aller en bas
Muezza
Almost Unearthly Thing


Nombre de messages : 3229
Age : 42
Localisation : Levallois
Date d'inscription : 29/01/2006

MessageSujet: Re: Jean d'Ormesson   Lun 13 Sep 2010 - 18:18

@ serendipity Elle a été distribuée en 2DVD par FranceLoisirs i y a deux ans environ. On le trouve en occasion je pense

EDIT : ici par exemple (bon, en revanche, le prix est pale )
Revenir en haut Aller en bas
Fée clochette
Soul dancing on the breeze


Nombre de messages : 20723
Age : 71
Localisation : sur le chapeau de Mrs Bennet, ayez pitié de mes pauvres nerfs !
Date d'inscription : 03/03/2008

MessageSujet: Re: Jean d'Ormesson   Lun 13 Sep 2010 - 19:01

Misère : le prix n'est pas dans mes prix !!!! Muezza merci pour l'information.

Revenir en haut Aller en bas
serendipity
Aurora Borealis Chaser


Nombre de messages : 8058
Date d'inscription : 31/05/2007

MessageSujet: Re: Jean d'Ormesson   Mar 14 Sep 2010 - 10:06

Merci pour cette info (en effet, le prix est assez dissuasif Mad ). Je serais curieuse de voir si cette adaptation a bien vieilli Wink
Revenir en haut Aller en bas
Tatiana
Heavenly Voices


Nombre de messages : 8794
Age : 31
Localisation : Quelque part dans l'Angleterre du XIXe...
Date d'inscription : 26/02/2010

MessageSujet: Re: Jean d'Ormesson   Lun 2 Jan 2012 - 20:32


Ayant en mémoire mon coup de coeur pour Au plaisir de Dieu, je souhaitais depuis quelques temps lire autre chose de cet auteur. Sur les conseils de mon père, qui savait que le côté autobiographique m'intéresse, j'ai lu Qu'ai-je donc fait, paru en 2008.

Globalement, ça m'a plu. L'ouvrage est structuré en courts chapitres agréables à lire. Ceux à dominante autobiographique sont amusants et plaisants, il y parle de la vie à St Fargeau, j'étais comblée. Le hic, c'est que la seconde partie comporte de nombreux passages philosophiques sur la vie, l'amour, la terre, etc. qui ont fini par me lasser. Dommage, parce que j'ai clos le livre sur une impression mitigée. De plus, j'ai trouvé que ses considérations sur son oeuvre en général, son succès et le fait qu'il n'a pas été et ne sera jamais ni Chateaubriand ni Hugo sont empreintes d'une certaine fausse modestie pas toujours agréable.

Ceci dit, je ne regrette pas mon choix. Mais je pense m'orienter vers des ouvrages purement romanesques la prochaine fois, comme Mon dernier amour sera pour vous qui me tente beaucoup.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Dérinoé
Ready for a strike!


Nombre de messages : 1084
Date d'inscription : 15/10/2011

MessageSujet: Re: Jean d'Ormesson   Sam 4 Fév 2012 - 14:01

Bonjour,

pour ma part, je n'ai lu qu'un livre de Jean d'Ormesson et il s'agit de l'Histoire du Juif errant (1993), que vous êtes déjà plusieurs à avoir commenté sur ce topic. Pour moi, ce roman est un chef-d’œuvre, véritable petit morceau de virtuosité narrative, d'érudition fort bien emballée et de réflexions philosophiques ménagées avec humour et légèreté. Je l'ai lu un nombre incalculable de fois, depuis que je l'ai découvert dans la bibliothèque de mon père, il y a quelques années déjà, et c'est toujours avec un immense plaisir que je me replonge dans les folles aventures d'Isaac Laquedem.

Résumé:



Le roman exploite une vieille légende dont je ne connais pas l'origine et qui veut que, parce qu'il aurait refusé un verre d'eau à Jésus sur le chemin de croix, un homme juif - incarnant à lui seul le peuple juif dans son ensemble, j'imagine - aurait été condamné à ne pas pouvoir mourir et à errer éternellement sur terre, sans repos. (J'adore ces mythes plus ou moins antisémites qui font fi du fait que Jésus fut lui aussi un Juif. Enfin bref!)

Quelques milliers d'années plus tard, un jeune couple amoureux - le narrateur et sa tendre Marie - passe quelques semaines de plaisir à Venise où il font la connaissance d'un étrange vagabond aux poches toujours pleines qui se met à leur raconter l'histoire de sa vie - une histoire qui commence à peu près à l'An 33 de notre ère, si vous voyez ce que je veux dire. Fou amoureux d'une amie d'enfance devenue prostituée et portant le nom de Marie de Magdala (sic), l'homme croise le chemin d'un condamné à la crucifixion à qui, par jalousie, il refuse de donner un verre d'eau. De là, la vie d'Ahasvérus - c'est le nom latin sous lequel, par des circonstances expliquées dans le roman, tout le monde le connaît à ce moment-là - prend un tournant décisif.

Condamné à l'immortalité, il prend la route et, de l'Antiquité nazaréenne aux déserts des Tartares, de la Rome de Néron à la France de Chateaubriand, de la bure de François d'Assise à la brillante communauté des mathématiciens arabes du Moyen-Âge, notre ami Ahasvérus, sous différents noms et différents masques, traverse les époques, s'agrippant aux plus grands événements de l'Histoire en côtoyant personnages illustres et anonymes.

Comme vous l'imaginez, ce roman chorus est prétexte à faire peinture de certains des épisodes intellectuels, religieux et politiques les plus importants de l'Histoire de l'humanité, tous pays confondus.

Commentaire:

D'abord, faut-il le rappeler, le style de Jean d'Ormesson est absolument magnifique: brillant, fluide, dépeignant hommes et situations avec un panache communicatif, cueillant le détail sur la masse des événements, un vrai régal littéraire qui, cerise sur le gâteau, se dévore en outre très facilement.

Jamais je n'ai si bien saisi l'expression de "souffle épique" qu'en lisant ce roman: tout en nous entraînant dans des aventures dangereuses, passionnantes et mouvementées, le
Juif errant passe toujours par le chas des individu pour donner à voir la grande Histoire.

Lorsqu'il nous relate par exemple son passage dans la Rome grondante de Néron, c'est des bras de Poppée, impératrice sublime, lascive et cernée par les intrigues de la Cour impériale, qu'Ahasvérus nous raconte un bout d'Histoire, évitant ainsi un laborieux empilement d’informations scolaires. De même, lorsqu'il dévoile la naissance douloureuse de l'Ordre franciscain, le narrateur ne nous parle pas de religion et de papauté mais d'un tout jeune homme peu enclin à la spiritualité qui, du jour au lendemain, renie père et mère dans un terrible déchirement familial pour se donner à un mode de vie que personne, autour de lui, ne comprend, ni ne cautionne. L'auteur parvient à tisser la grande Histoire avec les fils entremêlés des petites histoires individuelles auxquels, finalement, elle se ramène toujours.

Tout ça, bien sûr, entrecoupé de réflexions vives et malicieuses sur la beauté des Vierges à l'Enfant, la puissance créatrice de l'invention du zéro ou l'éternelle répétition des civilisations qui se succèdent sans ajouter aucune amélioration à l'Histoire de l'humanité.

Et puis, au tourbillon épique des aventures racontées par le Juif errant se mêle l'ambiance de plus en plus mélancolique de ces jours gracieux que vit, à Venise, un petit couple à l'avenir compromis. Les descriptions de la ville italienne font rêver et, si je m'y rends un jour, nul doute que je ferai pèlerinage aux endroits décrits par le roman.

C'est un roman brillant dont l'érudition et l'intelligence n'étouffent pas la sensibilité: le fait est assez rare pour être relevé.

En espérant avoir suscité des envies et au plaisir de lire vos avis, bounce
Bien à tous!

Dérinoé

Revenir en haut Aller en bas
Tatiana
Heavenly Voices


Nombre de messages : 8794
Age : 31
Localisation : Quelque part dans l'Angleterre du XIXe...
Date d'inscription : 26/02/2010

MessageSujet: Re: Jean d'Ormesson   Lun 17 Déc 2012 - 20:45


J'ai profité d'un voyage en train pour le lire la très courte pièce de théâtre La Conversation parue l'année dernière.

C'est un dialogue, imaginaire mais s'inspirant de faits et de paroles réels, entre Bonaparte, alors Premier Consul et Cambacérès, Deuxième Consul, peu de temps avant l'instauration de l'Empire. Ce n'est pas tant Bonaparte qui m'intéressait que Cambacérès, personnage assez en retrait sur lequel je ne connaissais que peu de choses. Par exemple, je ne savais pas qu'il a tant soutenu Bonaparte et que son rôle a été essentiel dans le rédaction du code civil.

Le tout est agréable, se lit très vite mais m'a laissé un peu sur ma faim. La plupart des prédictions de Bonaparte sur son avenir (la conquête de l'Europe, le retour à l'empire de Charlemagne - un peu mégalo, non ? - le sacre par le pape à Notre-Dame, etc. se sont réalisées par la suite, et j'ai trouvé ce contenu un peu facile. En revanche cette pièce apporte un éclairage intéressant sur la personnalité du futur Napoléon, ses motivations à instaurer l'empire (qu'il a très sagement préféré à un retour pur et simple de la monarchie) et ses considérations sur sa turbulente famille et la religion, entre autres. Eclairage bienvenu mais qui n'a pas réussi à me rendre le personnage plus sympathique.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Fée clochette
Soul dancing on the breeze


Nombre de messages : 20723
Age : 71
Localisation : sur le chapeau de Mrs Bennet, ayez pitié de mes pauvres nerfs !
Date d'inscription : 03/03/2008

MessageSujet: Re: Jean d'Ormesson   Ven 9 Mai 2014 - 10:14

Very Happy  Jean d'Ormesson... 88 ans bientôt 89 ans le 16 juin, et un livre l'an dernier que je lis en ce moment.
Jean d'O.. Le plus aristocratique des écrivains contemporains qui  garde pudiquement le secret de ses chagrins et révèle qu' "Un jour je m'en irai sans en avoir tout dit.

Qui n'aime pas Jean d'Ormesson ? Je ne sais pas, à la maison, il fait l'unanimité, et même ceux ou celles qui ne l'ont pas lu, connaissent ses yeux bleus, sa verve , son rire taquin, ses réparties à la télévision qui font mouche. Rien n'est nouveau dans son livre, mais tout est différent et le plaisir est au rendez-vous, lisez donc ses bavardages :

Jean d'O.. a écrit:
"Vous savez quoi ? Tout change. Le climat, à ce qu'on dit. Ou la taille des jeunes gens. Les régimes, les frontières, les monnaies, les vêtements, les idées et les moeurs. Une rumeur court : le livre se meurt. Voilà près de trois mille ans que les livres nous font vivre. Il paraît que c'est fini. Il va y avoir autre chose. Des machines. Ou peut-être rien du tout. Et le roman ? Il paraît que le roman est déjà mort. Ah ! Bien sûr, il y a encore de beaux restes. Des réussites, des succès. Des... comment dites-vous ? ... des best-sellers. Pouah ! "
......  et encore....

Jean d'O.. a écrit:
"Tout le monde écrit. Plus rien ne dure. On veut gagner de l'argent. Presque une espèce de mépris après tant d'enchantements. Le genre est épuisé. L'image triomphe et l'emporte sur l'écrit en déroute."

et pourtant, Jean d'O... a cet instant précis commence un roman, mais c'est là qu'il précise tout de suite avec un humour subtil :

Jean d'O.. a écrit:
"Autant l'avouer tout de suite. Je n'ai aucune intention de vous proposer quelque chose dans le genre d'Adolphe, de Nana ou de Thérèse Desqueyroux. Et pour deux raisons au moins. La première : je ne peux pas. La deuxième : je ne veux pas.

Je ne peux pas. J'aurais du mal à être aussi subtil (et aussi changeant) que Constant, aussi puissant (et aussi pesant) que Zola, aussi tourmenté (et aussi faux jeton) que Mauriac. Ils étaient très patients. Je le suis beaucoup moins. Ils travaillaient beaucoup. Je ne déteste pas m'amuser. Ils avaient du génie. Ce n'est pas le genre de la maison. Ils sont arrivés, toutes voiles déployées, sous les acclamations, dans la lumière du port. Je rame encore à l'ombre"
"Je rame encore à l'ombre" et là je me mets à sourire, puis à rire aux éclats. Jean d'Ormesson complimente en nous faisant croire à son humilité mais il sait bien que ceux qui le lisent depuis des années, le vénèrent, qu'ils ont lu Constant, Zola et Mauriac, mais qu'il est le préféré (enfin le mien c'est certain) ... le préféré avec son style léger, volatil,  sensuel, vivant, inimitable.  Lorsque nous le lisons, il fait du bien à l'âme.

Alors merci encore M. Jean d'Ormesson, puissiez-vous encore écrire sur tout et rien longtemps, je suis fan.
Revenir en haut Aller en bas
clinchamps
Oshaberi Sensei


Nombre de messages : 46753
Age : 73
Localisation : Dans les bois du Fushimi Inari-taïsha
Date d'inscription : 09/01/2007

MessageSujet: Re: Jean d'Ormesson   Ven 9 Mai 2014 - 11:26

Je ne peux qu'être d'accord, Fée Clochette ! J'ai eu la chance de rencontrer ce petit homme frêle au regard de flamme bleue, moi aussi j'adore son esprit, son humour, il est l'incarnation de ce que l'on appelait l'esprit Français, et je crois qu'il est le dernier de son espèce. Attention ! je ne dis pas qu'il est le dernier homme de lettre français, il y en a d'autres, et beaucoup, et de très talentueux, et même drôles (tiens je pense à J C Ruffin, par hasard...) mais Jean d'O. incarne une page qui se termine et se tourne, car le temps avance, le monde change... Il a une élégance d'écriture jointe à une élégance tout court qui en font un homme assez unique ! Very Happy 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Jean d'Ormesson   Aujourd'hui à 15:26

Revenir en haut Aller en bas
 
Jean d'Ormesson
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» Jean d'Ormesson
» Une fête en larmes de Jean d'Ormesson (*)
» [Ormesson, Jean (d')] C'est une chose étrange à la fin que ce monde
» une citation en image de Jean d'Ormesson de la part de Josiane
» [Racine, Jean] Phèdre

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Inn at Lambton :: Do you read, Mr Darcy? :: Autres auteurs (divers) :: Auteurs francophones-
Sauter vers: