Une auberge pour les admirateurs de Jane Austen, et bien plus encore...
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

 Clive OWEN

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3 ... 9 ... 17  Suivant
AuteurMessage
toxicangel
Snails Huntress


Nombre de messages : 6219
Age : 39
Localisation : Somewhere between Heaven and Hell, obviously...
Date d'inscription : 07/04/2006

MessageSujet: Clive OWEN   Dim 1 Oct 2006 - 21:56

Bon allez, ça faisait un petit moment que ça vous pendait au nez cette histoire mais vous vous en doutiez même pas : la création d’un topic sur Mr Belle Gueule, j’ai nommé Clive Owen.
Mais si Mr Owen n’était qu’une belle gueule, je l’aurais tranquillement laisser dormir dans le topic des hommes qui nous font délirer.

Non, parce que malgré quelques choix douteux dont j’ai déjà parlé, Clive a tout de même une filmo particulièrement intéressante et une présence à l’écran qui font de lui l’un des acteurs de tout premier plan à Hollywood.

Pour l’instant, j’ai donc vu avec lui :
Un épisode de Second Sight, série policière britannique dans laquelle il campe un policier atteint d’une maladie qui lui fait perdre peu à peu la vue ;
Croupier, polar retors sur fond de roulette ;
Greenfingers, bluette niaiseuse sur fond de jardinage avec aussi Helen Mirren ;
Sans frontière, bluette niaiseuse sur fond d’humanitaire avec aussi Angelina Jolie ;
Gosford Park, un de mes films préférés de tous les temps, avec un casting tellement impressionnant que je serais bien en peine de le citer ici ;
La mort dans la peau, film dans lequel il campe un des tueurs à la poursuite de Matt Damon ;
Le roi Arthur, avec aussi Keira Knightley ;
Closer, entre adultes consentants, dans lequel il joue un personnage particulièrement retors ;
Sin City, film ultra violent en noir et blanc au visuel magnifique (Clive tourne d’ailleurs actuellement dans Sin City 2) ;
Dérapages, polar niaiseux avec aussi Jennifer Aniston et Vincent Cassel ;
Inside Man, l’homme de l’intérieur, film de braquage très réussi réalisé par Spike Lee.




Sur ma pile de DVD m’attendent également Bent, dans lequel il joue un homosexuel déporté pendant la seconde guerre mondiale, et Seule la mort peut m’arrêter, polar réalisé par Mike Hodges, qui l’avait déjà dirigé dans Croupier.

Et excellente nouvelle : Clive sera de nouveau sur les écrans français le 18 octobre, avec la sortie de Les enfants des hommes, adaptation du roman d’anticipation de PD James.


Alors, y aurait-il des fans de Clive dans l’assistance qui voudraient discuter un peu plus longuement de cet acteur ?



EDIT cat47, le 19 mars 2013 (un grand merci à Norav pour la recherche des liens) :

Filmographie sur wiki : Arrow


On en parle à Lambton :

Cinéma

Gosford Park Arrow
Les fils de l'homme Arrow
Elizabeth : The golden Age Arrow

Télévision
Précious Bane Arrow
Lorna Doone Arrow
The return of the native Arrow
Hemingway & Gellhorn Arrow

Revenir en haut Aller en bas
http://angelfr.over-blog.com/
cat47
Master of Thornfield


Nombre de messages : 23541
Age : 59
Localisation : Entre Salève et Léman
Date d'inscription : 28/01/2006

MessageSujet: Re: Clive OWEN   Dim 1 Oct 2006 - 22:57

Je pense que le premier film dans lequel j'ai vu Clive Owen était Gosford Park, un de mes films préférés. Mais pourquoi n'ai-je toujours pas ce DVD, moi? J'adore Robert Altman et j'ai un faible pour les distributions éblouissantes du style Les dix commandements ou Meurtre sur le Nil, ça me rappelle mon enfance. Je dérive, mais tout ça pour dire qu'il m'avait tout de suite impressionnée. Comme je n'étais pas la seule dans ce cas, mon mari m'a ensuite proposé Croupier, qu'il avait également loué, il faut bien l'avouer, pour les beaux yeux d'Alex Kingston, mais dans lequel Clive nous a prouvés que son talent n'était décidément pas à négliger. Confirmé dans La Mort dans la Peau et surtout dans Closer, film que j'ai personnellement beaucoup apprécié car très axé sur les dialogues (la distribution n'est pas à négliger non plus, d'ailleurs). Inside Man fut un des bons films de cette année, l'humour va décidément bien au beau Clive.

Le Roi Arthur
est sur ma pile, je l'ai trouvé en soldes et je ne voulais à tout prix pas manquer Clive avec son balai-brosse, merci toxic pour les conseils. Quant à la distribution de Children of Men, rien à dire non plus puisque j'ai un faible pour Julianne Moore, je n'ai donc pas l'intention de rater ce film.

Dans le genre plus lambtonien, je vois qu'il a dans sa filmo un Return of the Native (Thomas Hardy) et un Lona Doone. Est-ce que par hasard notre chère Muezza aurait un avis sur ces adaptations?

_________________
http://www.librarything.com/profile/catlamb
There are things so beautiful that they let you not mind that you will grow old and die.

Good angel of Prime Bright Loulou, lycanophila ma non seriosa
Revenir en haut Aller en bas
toxicangel
Snails Huntress


Nombre de messages : 6219
Age : 39
Localisation : Somewhere between Heaven and Hell, obviously...
Date d'inscription : 07/04/2006

MessageSujet: Re: Clive OWEN   Lun 2 Oct 2006 - 19:22

cat47 a écrit:
Dans le genre plus lambtonien, je vois qu'il a dans sa filmo un Return of the Native (Thomas Hardy) et un Lona Doone. Est-ce que par hasard notre chère Muezza aurait un avis sur ces adaptations?

Dans le post que Cat n'a pas lu, Muezza a écrit:
Quant à Clive Owen, il a ce côté brut qui pourrait en effe en faire un Rochester tourmenté et ténébreux à souhait. Humm, tu vas faire plaisir à Toxicangel.
En tout cas, en ce moment, tout me ramène à Clive Owen ... Un de ses premiers rôles a été Gédéon Sarn dans une adaptation de "Sarn" de Mary Webb (que j'aimerai beaucoup voir). Puis il a été John Ridd également au début des années 1990 dans "Lorna Donne" (adaptation qui à l'époque m'avait fort ennuyée). Il était également Damon Wildeve dans l'adaptation de "The Return of the native" d'après Thomas Hardy (que je n'ai pas vue, ni lu) aux côtés de Zeta-Jones (ce qui ne va pas plaire à Toxic )...
Je vous le demande donc : à quand le retour de Clive vers les héros british ???
Je suis comme le type de la pub MAAF, je savais bien que je l'aurais un jour. lol!

Et par contre pour répondre à la question que Muezza a posé dans son post (à laquelle j'avais précédemment répondu négativement), j'ai une bonne nouvelle pour vous amis lambtoniens : Clive sera au générique de la suite d'Elisabeth I, avec toujours Cate Blanchett dans le rôle titre.
Take care MMF, Colin, Tim, Riri et autre ... Clive is back in England

cat47 a écrit:
Je pense que le premier film dans lequel j'ai vu Clive Owen était Gosford Park, un de mes films préférés. Mais pourquoi n'ai-je toujours pas ce DVD, moi?
Sans rancune aucune : Cat copine de moi lol!
J'ai moi aussi galéré comme une malade pour trouver ce DVD (parce que je voulais le collector, même si lui n'apparait quasi pas dans les bonus). Je l'avais même commandé au papa noël mais il me l'avait pas trouvé : stupide papa noël santa
Finalement je l'ai eu sur alapage.com je crois.

Ce film est vraiment un chef d'oeuvre, je ne m'en lasse pas. Je ne comprends pas qu'aussi peu de personnes sur ce forum l'aient vu ou apprécié. Crying or Very sad
Revenir en haut Aller en bas
http://angelfr.over-blog.com/
Nelly8
Crimson Rose of Hamley


Nombre de messages : 2245
Age : 70
Localisation : Savoie
Date d'inscription : 17/02/2006

MessageSujet: Re: Clive OWEN   Lun 2 Oct 2006 - 21:11

Si si si toxic, je l'ai beaucoup apprécié j'ai le dvd depuis sa sortie et je le revois de temps en temps avec le même plaisir

par contre j'ai beaucoup de retard à rattraper concernant Clive Owen, Embarassed mais promis, je vais y remédier. Déjà avec le prochain qui doit sortir, car j'aime aussi beaucoup Julianne Moore lol!
Revenir en haut Aller en bas
cat47
Master of Thornfield


Nombre de messages : 23541
Age : 59
Localisation : Entre Salève et Léman
Date d'inscription : 28/01/2006

MessageSujet: Re: Clive OWEN   Lun 2 Oct 2006 - 21:14

toxicangel a écrit:
Dans le post que Cat n'a pas lu, Muezza a écrit:
Elle m'attendait au contour, même pas eu le temps de boire un café, non?

_________________
http://www.librarything.com/profile/catlamb
There are things so beautiful that they let you not mind that you will grow old and die.

Good angel of Prime Bright Loulou, lycanophila ma non seriosa
Revenir en haut Aller en bas
toxicangel
Snails Huntress


Nombre de messages : 6219
Age : 39
Localisation : Somewhere between Heaven and Hell, obviously...
Date d'inscription : 07/04/2006

MessageSujet: Re: Clive OWEN   Lun 2 Oct 2006 - 22:13

cat47 a écrit:
Elle m'attendait au contour, même pas eu le temps de boire un café, non?
Si, si, si Cat je t'ai laissé ta chance toute la journée parce que j'avais déjà vu ça hier soir avant d'aller rejoindre Morphée Twisted Evil .

Concernant The children of men, il se trouve que j'ai lu le bouquin il y a quelques années. Je l'avais même commencé en anglais sous l'impulsion de mon grand frère "tiens lis ça, ça améliorera ton anglais, ça peut pas te faire de mal et en plus c'est vachement bien" Rolling Eyes .
Mais j'avais abandonné à la page 3 parce que je comprenais rien et donc continué en français.

Si le film est conforme au livre, voilà un sujet fort intéressant avec des héros qui sont loin d'être toujours politiquement correct. Evil or Very Mad
J'avais même été à l'époque un peu déstabilisée par le personnage qu'interprète Julianne Moore mais chut, je n'en dis pas plus silent .
En revanche, j'espère fortement que Cuaron a gardé la place réservée aux chats dans l'histoire originelle. Twisted Evil
Bon allez, encore 16 jours à attendre avant sa sortie. Mad
Revenir en haut Aller en bas
http://angelfr.over-blog.com/
cat47
Master of Thornfield


Nombre de messages : 23541
Age : 59
Localisation : Entre Salève et Léman
Date d'inscription : 28/01/2006

MessageSujet: Re: Clive OWEN   Lun 2 Oct 2006 - 22:16

toxicangel a écrit:
En revanche, j'espère fortement que Cuaron a gardé la place réservée aux chats dans l'histoire originelle. Twisted Evil
Aïe, aïe, aïe, tu me fais peur, là. pale

_________________
http://www.librarything.com/profile/catlamb
There are things so beautiful that they let you not mind that you will grow old and die.

Good angel of Prime Bright Loulou, lycanophila ma non seriosa
Revenir en haut Aller en bas
toxicangel
Snails Huntress


Nombre de messages : 6219
Age : 39
Localisation : Somewhere between Heaven and Hell, obviously...
Date d'inscription : 07/04/2006

MessageSujet: Re: Clive OWEN   Mar 3 Oct 2006 - 19:13

Mais non, c'est pas si terrible que ça Evil or Very Mad
C'est d'ailleurs plus une critique de l'être humain que des animaux en eux mêmes mais bon je peux pas expliquer pourquoi alors silent

Les critiques dans le Première de ce mois-ci sont plutôt élogieuses avec un 3*** d'un journaliste d'habitude plutôt difficile.
En revanche le film souffrirait apparemment d'un certain manque de moyen (zavaient qu'à piquer des sous à Pirates des Caraîbes, là y en avait peut être un peu trop Razz ).
Mais là je divague sur un film que j'ai pas encore vu et ça c'est pas bon parce qu'après je suis toujours déçue Mad .
Mais bon : Mr Harry Potter 3, PD James, Clive "sexy" owen et Julianne Moore, avouez quand même qu'il y a de quoi saliver non ? tongue
Revenir en haut Aller en bas
http://angelfr.over-blog.com/
Ashley
Romancière anglaise


Nombre de messages : 1528
Age : 40
Localisation : Toulon
Date d'inscription : 03/02/2006

MessageSujet: Re: Clive OWEN   Mer 4 Oct 2006 - 8:47

C'est clair qu'il y a de quoi saliver. Je suis pas toujours fan d'anticipation mais le sujet a l'air interessant et assez réaliste selon plusieurs études que j'ai lu sauf que dans la réalité c'est la fertilité masculine qui est en baisse.

Concernant la filmo de ce cher Clive, Je vais essayer de mettre la main sur Gosford Park et j'ai bien envie ce week end de revoir Inside Man
Revenir en haut Aller en bas
Laure
Ready for a strike!


Nombre de messages : 1327
Localisation : Perdue dans la lande
Date d'inscription : 04/02/2006

MessageSujet: Re: Clive OWEN   Mer 4 Oct 2006 - 10:28

toxicangel a écrit:
Ce film est vraiment un chef d'oeuvre, je ne m'en lasse pas. Je ne comprends pas qu'aussi peu de personnes sur ce forum l'aient vu ou apprécié. Crying or Very sad
Je l'ai vu et apprécié! Je crois que beaucoup d'autres aussi...il n'y a pas un topic là-dessus?!
Je dois dire que j'adore plus particulièrement la scène où le personnage de Jeremy Northam se met à jouer et chanter au piano (au grand dam de Maggie Smith: "Je vous en prie, ne l'encouragez pas..."), tous les domestiques écoutent réveusement aux portes et Clive apporte une bouillotte à "Mary Maceachran"...regard!!
Revenir en haut Aller en bas
toxicangel
Snails Huntress


Nombre de messages : 6219
Age : 39
Localisation : Somewhere between Heaven and Hell, obviously...
Date d'inscription : 07/04/2006

MessageSujet: Re: Clive OWEN   Mer 4 Oct 2006 - 19:16

Ashley a écrit:
sauf que dans la réalité c'est la fertilité masculine qui est en baisse.
Heuh, si je ne m'abuse (j'ai lu le bouquin il y a au moins 5 ans donc je sais plus trop), je crois que le problème vient aussi de l'infertilité des hommes dans l'histoire scratch
Mais bon, je mettrais pas ma main à couper No

Ashley a écrit:
Concernant la filmo de ce cher Clive, Je vais essayer de mettre la main sur Gosford Park
Oh oui Ashley, tu ne le regretteras pas. Pas uniquement pour Clive d'ailleurs mais vraiment ce film est d'une telle richesse.
D'ailleurs c'est tellement riche qu'à la première vision j'ai eu du mal.
Franchement pas le genre de film que tu peux regarder en faisant la vaisselle ou en t'épilant les jambes
Mais quels acteurs, quels dialogues et quels détails... A chaque visionnage j'en redécouvre de nouveaux et pourtant je dois en être à mon 6ème Embarassed
Vive Gosford Park
Revenir en haut Aller en bas
http://angelfr.over-blog.com/
toxicangel
Snails Huntress


Nombre de messages : 6219
Age : 39
Localisation : Somewhere between Heaven and Hell, obviously...
Date d'inscription : 07/04/2006

MessageSujet: Re: Clive OWEN   Mer 18 Oct 2006 - 18:52

D'excellentes critiques Presse, 2 bandes annonces et une interview de ce cher Clive disponibles sur la page Allociné dédiée aux Fils de l'homme d'Alfonso Cuaron. cheers
http://www.allocine.fr/film/video_gen_cfilm=60792.html
Moi c'est décidé, j'y vais dimanche après-midi.
Dommage ce n'est pas mon petit ciné préféré Sad qui va le passer donc point de VO (et donc point de voix originelle de Clive Sad )... mais un grand écran. cyclops
On peut pas tout avoir dans la vie. No
Revenir en haut Aller en bas
http://angelfr.over-blog.com/
toxicangel
Snails Huntress


Nombre de messages : 6219
Age : 39
Localisation : Somewhere between Heaven and Hell, obviously...
Date d'inscription : 07/04/2006

MessageSujet: Re: Clive OWEN   Lun 23 Oct 2006 - 19:52

Chose promise, chose due : je suis donc allée voir dimanche The Children of men d’Alfonso Curaon. J’avoue néanmoins avoir du mal à définir ce que j’ai ressenti à la vision de ce film. scratch

Tout d’abord, pour ceux ou celles qui comme moi auraient lu le livre de PD James, ne vous attendez pas mais alors pas du tout à une adaptation fidèle. La situation de départ et le nom des personnages mis à part, Alfonso Cuaron a pris cette fois toute latitude par rapport à l’œuvre originelle, contrairement à son adaptation d’Harry Potter 3 où il avait parfois dû se sentir un peu prisonnier… Certains regretteront sans doute, moi qui n’avais pas particulièrement adoré le livre, j’y ai vu un sacré coup de poker… plutôt réussi.

L’ambiance du film est je pense sa grande réussite. On est clairement ici dans un univers d’anticipation et là les références pleuvent : univers urbain à la Blade Runner, Angleterre refermée sur elle même à la V pour Vendetta, vision de ville détruite à la … Harrisons Flowers (si si je vous jure, si vous allez voir le film vous comprendrez pourquoi j’en parle comme ça)… Mais ce qui frappe d’entrée de jeu c’est le réalisme de cette vision et ça fait froid dans le dos car c’est vraiment très très pessimiste.

Ce qui m’amène donc à Clive Owen. Rangé le sourire charmeur du héros violent de Sin City ou le sex appeal du Dr Larry de Closer. Mr Owen est ici un homme fatigué, qui affiche sa quarantaine sans fard, piccole un peu quand il le faut et se retrouve obligé d’agir héroïquement… alors qu’il n’en a pas forcément l’étoffe. Très sobre (sauf sur la bouteille), le cheveu en bataille, j’ai retrouvé un Clive en grande forme, bien loin de ses rôles hollywoodiens type Derailed.

Car là on est pas du tout à Hollywood, ce qui est à la fois la force et la faiblesse du film. Les personnages sont en effet des Mr et Mme tout le monde et à part Clive et Julianne, les sex symbols ne pleuvent pas. De même ne comptez pas voir des soucoupes volantes ou des rebondissements incroyables. L’histoire n’a qu’un seul fil directeur et ne s’en écarte jamais d’un iota, ce qui donne hélas un rythme très inégal et aussi… un certain manque de cœur.
C’est un parti pris : le film se veut sobre et le reste jusqu’au bout, ce qui fait qu’on se sent parfois un peu rejeté (beaucoup de spectateurs dans la salle, surtout des jeunes fans de SF, ont apparemment détesté) d’autant plus que le propos est d’un pessimisme rare.

Pour celles et ceux qui n’ont pas peur de voir des films lents et durs, je vous le recommanderais Wink . Pour les autres, passez votre chemin, vous allez vous ennuyer à mourir et détester. No
Revenir en haut Aller en bas
http://angelfr.over-blog.com/
cat47
Master of Thornfield


Nombre de messages : 23541
Age : 59
Localisation : Entre Salève et Léman
Date d'inscription : 28/01/2006

MessageSujet: Re: Clive OWEN   Lun 23 Oct 2006 - 19:57

Merci toxic, je suis encore plus impatiente qu'avant! Finalement tu ne prends pas partie : es-tu adepte des films lents et durs? Je crois connaître la réponse! Wink

_________________
http://www.librarything.com/profile/catlamb
There are things so beautiful that they let you not mind that you will grow old and die.

Good angel of Prime Bright Loulou, lycanophila ma non seriosa
Revenir en haut Aller en bas
toxicangel
Snails Huntress


Nombre de messages : 6219
Age : 39
Localisation : Somewhere between Heaven and Hell, obviously...
Date d'inscription : 07/04/2006

MessageSujet: Re: Clive OWEN   Dim 29 Oct 2006 - 22:29

Je ne vais pas te décevoir cat car dans le genre films durs, je me suis encore pris une bonne claque dans la tête hier soir en visionnant le DVD de Bent.

L’histoire : Max, homosexuel vivant à Berlin pendant la seconde guerre mondiale, va être poursuivi, rattrapé et finalement déporté, pour avoir couché avec le chouchou d’un chef de la gestapo. Dans le camp, il va faire la connaissance de Horst, avec lequel il va vivre une étrange relation.
Sur cette trame à priori assez classique va se poser alors la question de l’amour sous l’oppression : peut-il être à l’origine de notre survie ou au contraire de notre perte ?
Petite précision utile : avant d’être un film, Bent était une pièce de théâtre, ce qui donne de ce fait un objet plutôt… étrange. D’un côté les dialogues sont excessivement riches et les scènes entre les 2 protagonistes sont très intenses. De l’autre, le petit nombre de personnages, la pauvreté des décors et le manque d’action m’ont un peu déroutée et me font penser que la pièce devait être bien plus forte.

Autant le dire tout de suite, le film ne donne pas dans la gaudriole. Certaines critiques avaient évoqué des scènes à la limite du supportable… il n’en est rien sur le plan visuel, où j’ai déjà vu bien pire (malheureusement pour moi). En revanche, bonjour les dégâts au niveau psychologique.
On n’en ressort pas indemne et certainement pas avec le sourire aux lèvres. Je ne le recommanderais en tout cas pas aux âmes trop sensibles ou trop prudes mais pour ceux que l’histoire et/ou les acteurs intéressent, vous pouvez vous laisser tenter.

Mais maintenant parlons un peu du casting parce que là, y a pas mal de surprises, surtout quand on lit avec attention le générique de fin.
Pas de surprise tout d’abord : Clive Owen dans le rôle de Max est absolument génial. Je pense que c’est sans doute son meilleur rôle et pour le coup, il remonte sacrément dans mon estime (j’en oublierais presque Derailed et Jardinage à l’anglaise).


Dans le rôle de Horst, j’ai découvert Lothaire Bluteau, un acteur que je ne connais pas du tout mais qui est absolument remarquable, entre agacement, force et fragilité.


Au rayon truc bizarre, on trouve Mick Jagger en Gretha/George. Par contre je vous le dis tout de suite, mieux vaut pour lui qu’il chante, parce qu’il joue vraiment comme une savate.


Au rayon genoux lambtoniens (tant pis pour celles qui viennent pas sur ce topic Razz ), après avoir lu attentivement le générique de fin et en repassant certaines scènes 5 fois au ralenti, on peut trouver :
Jude Law en "stormtrooper" (me demandez pas ce que ça veut dire par contre c'est bien lui avec le bandeau sur l'oeil)

Et Rupert Penry Jones, actuel Mr MI5, futur Mr Persuasion, en "guard on the road" (si c’était pas marqué et qu’il n’y avait pas qu’un seul garde sur la route, je ne l’aurais jamais trouvé celui-là).

Enfin au rayon je frôle la crise de bonheur sur mon canapé , ce film a le mérite de réunir dans une scène mes 2 plus grands fantasmes délires sex symbols sujets d’étude sur le cinéma britannique contemporain : Rupert Graves et Clive Owen.

Ce passage où on peut les voir réunis dure à peu près 10 minutes et franchement… j’étais presque contente quand ça s’est arrêté parce que c’est sans aucun doute la scène la plus dure de tout le film. Au moins maintenant je suis tranquille : je suis sûre d’avoir vu Rupert Graves dans son pire rôle de psychopathe ! Non parce que franchement Arthur Huntingdon à côté de cet "officer on a train", c’est le prince charmant des Bisounours, moi je vous le dis.

Je suppose que les réalisateurs y ont vu un clin d’œil plutôt sordide à son rôle de fantasme homosexuel dans Maurice… Rolling Eyes
Revenir en haut Aller en bas
http://angelfr.over-blog.com/
cat47
Master of Thornfield


Nombre de messages : 23541
Age : 59
Localisation : Entre Salève et Léman
Date d'inscription : 28/01/2006

MessageSujet: Re: Clive OWEN   Dim 12 Nov 2006 - 15:47

Séance cinoche matinale ce dimanche pour apprécier Children of men (enfin sorti chez nous) en toute tranquillité. J’ai tout simplement adoré. Bon évidemment, il ne faut pas avoir le moral dans les chaussettes en y allant, tant de grisaille peut déprimer. Mais quelle virtuosité dans la réalisation, quelle solidité dans le scénario (malgré quelles petites facilités pour accentuer l’effet dramatique) et quels acteurs! Le soin apportés aux détails rend parfaitement crédible cette vision pessimiste d’un futur tournant au chaos . Chapeau bas au chef décorateur! Tout cela nous donne un aperçu assez hallucinant de ce que pourrait devenir le monde si tous les prophètes de mauvaise augure avaient raison, en plus, on y croit. Et malgré la décrépitude et les immondices, les images sont souvent très belles.

Le héros profondément humain incarné par Clive Owen est particulièrement attachant et son portrait est construit tout en nuance, même si là aussi on a droit à quelques clichés (la mort d’un enfant cause de la séparation d’un couple fusionnel). Un Clive Owen magnétique, qui remplit l’écran sans en faire des tonnes. Et que dire de Michael Caine si ce n’est qu’il est meilleur que le meilleur des bordeaux : encore quelques années et ce sera le nectar ultime!

Je m’attendais à plus d’action mais je n’ai absolument pas été déçue par le rythme du film et je n’ai pas trouvé cela lent du tout. Le réalisme effroyable de l’attentat du début, l’intensité de l’accouchement et finalement la bataille dans le camp de réfugiés sont les points forts du film, mais les scènes moins spectaculaires, en particulier celles impliquant Michael Caine, sont très réussies également. Bref, pour moi un excellent film, dont j’achèterai certainement le DVD car j’ai fort envie de le voir en VO. J’allais oublier : très belle musique, tout aussi sobre que le film.



EDIT : j'ajoute encore l'affiche française du film, pour faire plaisir à toxic (j'espère!) et pour illustrer la gueule extraordinaire de Clive dans ce film.

_________________
http://www.librarything.com/profile/catlamb
There are things so beautiful that they let you not mind that you will grow old and die.

Good angel of Prime Bright Loulou, lycanophila ma non seriosa
Revenir en haut Aller en bas
toxicangel
Snails Huntress


Nombre de messages : 6219
Age : 39
Localisation : Somewhere between Heaven and Hell, obviously...
Date d'inscription : 07/04/2006

MessageSujet: Re: Clive OWEN   Dim 12 Nov 2006 - 19:32

Voui Cat très jolie affiche en effet ! Embarassed
Mon commentaire sur ce film ne serait pas aussi dithyrambique mais je suis contente que tu l'as aimé. Wink
Revenir en haut Aller en bas
http://angelfr.over-blog.com/
cat47
Master of Thornfield


Nombre de messages : 23541
Age : 59
Localisation : Entre Salève et Léman
Date d'inscription : 28/01/2006

MessageSujet: Re: Clive OWEN   Dim 12 Nov 2006 - 19:55

Ne serais-tu pas si dithyrambique parce que finalement, la place réservée aux chats, bien qu'importante, n'était pas celle à laquelle tu t'attendais? Je dois dire que j'ai pensé à toi quand j'ai vu tous ces minous.

J'ai regardé les critiques de spectateurs sur Allociné et j'ai été un peu étonnée que certains se plaignent d'un scénario trop léger ou de n'avoir rien compris à l'histoire. Il vrai que l'intrigue n'est pas spécialement riche, mais du coup, je ne vois pas ce qu'il y a d'incompréhensible. scratch

_________________
http://www.librarything.com/profile/catlamb
There are things so beautiful that they let you not mind that you will grow old and die.

Good angel of Prime Bright Loulou, lycanophila ma non seriosa
Revenir en haut Aller en bas
toxicangel
Snails Huntress


Nombre de messages : 6219
Age : 39
Localisation : Somewhere between Heaven and Hell, obviously...
Date d'inscription : 07/04/2006

MessageSujet: Re: Clive OWEN   Lun 13 Nov 2006 - 19:27

Mais y a encore plus de minous dans le bouquin parce qu'en fait :
Dans son roman PD James a écrit:
les femmes en mal d'enfant jettent leur dévolu sur les chats, qu'elles promènent en landeau, habillent de vêtements de bébé, et font même baptiser à l'église... ce qui a le don de particulièrement agacer Théo.
Alors imagine ma déception Evil or Very Mad

Mais pour répondre à ta question, je crois que beaucoup de ceux qui sont allés voir ce film s'attendait à un film de science fiction basique avec des gentils, des méchants et des voitures qui volent. Alors forcément c'est un peu plus compliqué que ça. Laughing
En étant un peu indulgent avec eux, on peut quand même dire que les motivations du groupuscule ne sont pas particulièrement claires. Mais bon, le film en lui même n'est quand même pas très complexe.
Revenir en haut Aller en bas
http://angelfr.over-blog.com/
cat47
Master of Thornfield


Nombre de messages : 23541
Age : 59
Localisation : Entre Salève et Léman
Date d'inscription : 28/01/2006

MessageSujet: Re: Clive OWEN   Lun 27 Nov 2006 - 18:28

Les pages du site de Working Title consacrées au tournage de The Golden Age, la suite d'Elizabeth I avec Cate Blanchett et Geoffrey Rush, dont Toxic a parlé plus haut, ici. Des photos de Clive Owen en cliquant sur le bouton "More photos" ou sur le journal du 27 mai. On y trouve par exemple un Clive à paillettes semblant s'intéresser de près au visionnage des rushes :


Le journal du tournage nous apprend également qu'il devrait y avoir deux scènes où l'on verra Mr Owen danser. On voulait du Clive en costume, on aura droit à la totale, à première vue! sunny Touche lambtonienne : un rôle pour Tom Hollander et un autre pour Samantha Morton, Jane Eyre 1997.

_________________
http://www.librarything.com/profile/catlamb
There are things so beautiful that they let you not mind that you will grow old and die.

Good angel of Prime Bright Loulou, lycanophila ma non seriosa
Revenir en haut Aller en bas
Nelly8
Crimson Rose of Hamley


Nombre de messages : 2245
Age : 70
Localisation : Savoie
Date d'inscription : 17/02/2006

MessageSujet: Re: Clive OWEN   Lun 27 Nov 2006 - 20:58

merci CAT, ça donne très envie de voir ce film. C'est toxic qui va craquer complètement cette fois-ci:heart: il est superbe Clive en costume d'époque:lol!:
Revenir en haut Aller en bas
toxicangel
Snails Huntress


Nombre de messages : 6219
Age : 39
Localisation : Somewhere between Heaven and Hell, obviously...
Date d'inscription : 07/04/2006

MessageSujet: Re: Clive OWEN   Lun 27 Nov 2006 - 21:37

Merci beaucoup pour toutes ces infos Cat, voilà qui éclaire ma ... nuit Suspect

Nelly8 a écrit:
C'est toxic qui va craquer complètement cette fois-ci I love you
Parce que d'habitude je craque pas complètement peut être ?
Bon et puis les jupettes et les bouclettes, vous savez l'effet que ça me fait.

J'ai entendu du très bon comme du très mauvais sur ce Elizabeth 1 version Cate Blanchett.
Je suis en tout cas très contente de voir Clive sortir du registre "héros macho, je flingue et je cause après" et redécouvrir sa part féminine Laughing .
Allez, préparons nous psychologiquement pour ce futur film... ça va saigner !
Revenir en haut Aller en bas
http://angelfr.over-blog.com/
cat47
Master of Thornfield


Nombre de messages : 23541
Age : 59
Localisation : Entre Salève et Léman
Date d'inscription : 28/01/2006

MessageSujet: Re: Clive OWEN   Lun 11 Déc 2006 - 23:11

Hier soir visionnage du balai brosse version owenienne, Le Roi Arthur, qui m'a laissé une impression mitigée. Qu’on prenne les éléments principaux de la légende arthurienne (Arthur, Lancelot, Merlin Guenièvre, Excalibur, une table ronde et l’Angleterre), qu’on en fasse un joyeux melting pot où Arthur est à moitié romain, Lancelot et ses copain des chevaliers sarmates payant le dû de leurs pères à l’Empire romain, Merlin et Guenièvre des Pictes, pas de problème pour moi. La fantaisie ne m’a jamais dérangée et j’aime bien quand les scénarios déjà maintes fois explorés sont vigoureusement remis en question. Mais tout cela ne nous donne pas ici une intrigue qui tient la route. Rien à reprocher à Clive Owen ou à Ioan Gruffudd et pourtant, malgré la qualité de leur jeu, leur personnage sont sans consistance. Je pense que cela vient de la faiblesse des dialogues, réunion de répliques souvent ampoulées et frôlant le cliché. Ce film illustre sans doute une fois de plus le fait que a qualité d’un film n‘est souvent pas proportionnelle aux moyens financiers réunis. Distribution prestigieuse, masse de figurants, hémoglobine qui gicle et reconstitutions numériques de construction romaines ne suffisent pas pour donner une souffle épique à cette production. Sans parler de la longueur des scènes de combat : j’étais déjà lassée de la dernière bien avant l'inévitable et longuement attendu affrontement final entre Arthur et le chef saxon. Mention spéciale kitch à la costumière: impeccable balai brosse pour Clive (quoique son apparition est un peu tardive à mon goût! Il faut bien avouer qu‘il a fière allure sur son destrier ) et une Keira qui frôle certainement la pleurésie en bikini de cuir Rolling Eyes . Le pire dans ce film reste toutefois la BO, grandiloquente (en phase d’ailleurs avec l’impression générale donnée par le film) : on a connu Hans Zimmer plus inspiré. Dommage car encore une fois, je trouve l’idée de bousculer la légende arthurienne excellente; une même fantaisie appliquée aux dialogues et à la réalisation aurait pu faire des étincelles.

_________________
http://www.librarything.com/profile/catlamb
There are things so beautiful that they let you not mind that you will grow old and die.

Good angel of Prime Bright Loulou, lycanophila ma non seriosa
Revenir en haut Aller en bas
Clelie
Irene Adler's Secret


Nombre de messages : 6427
Age : 34
Localisation : 221b Baker Street NW1
Date d'inscription : 17/03/2006

MessageSujet: Re: Clive OWEN   Mar 12 Déc 2006 - 9:48

Eh oui, le scénario est complètement faiblard... alors qu'avec un peu d'habileté, il aurait pu être intelligent. C'est complètement loupé sur ce coup-là. Ce que j'avais apprécié dans ce film, ce sont les images, comme la fameuse bataille sur le lac gelé. Cette scène m'a laissé un excellent souvenir. Mais d'une manière générale, le film est extrêment violent (sang qui gicle sur la caméra, et j'en passe), et ces chers Ioan Gruffudd et Clive Owen, malgré leur talent, ne parviennent pas à relever le niveau du film.
Revenir en haut Aller en bas
http://litteranet.blogspot.com
Lyanea
Riche célibataire


Nombre de messages : 103
Age : 32
Localisation : Devant l'obscur miroir des jours heureux...
Date d'inscription : 12/12/2006

MessageSujet: Re: Clive OWEN   Mar 12 Déc 2006 - 14:49

cat47 a écrit:
Hier soir visionnage du balai brosse version owenienne, Le Roi Arthur, qui m'a laissé une impression mitigée. Qu’on prenne les éléments principaux de la légende arthurienne (Arthur, Lancelot, Merlin Guenièvre, Excalibur, une table ronde et l’Angleterre), qu’on en fasse un joyeux melting pot où Arthur est à moitié romain, Lancelot et ses copain des chevaliers sarmates payant le dû de leurs pères à l’Empire romain, Merlin et Guenièvre des Pictes, pas de problème pour moi. La fantaisie ne m’a jamais dérangée et j’aime bien quand les scénarios déjà maintes fois explorés sont vigoureusement remis en question. Mais tout cela ne nous donne pas ici une intrigue qui tient la route. Rien à reprocher à Clive Owen ou à Ioan Gruffudd et pourtant, malgré la qualité de leur jeu, leur personnage sont sans consistance. Je pense que cela vient de la faiblesse des dialogues, réunion de répliques souvent ampoulées et frôlant le cliché. Ce film illustre sans doute une fois de plus le fait que a qualité d’un film n‘est souvent pas proportionnelle aux moyens financiers réunis. Distribution prestigieuse, masse de figurants, hémoglobine qui gicle et reconstitutions numériques de construction romaines ne suffisent pas pour donner une souffle épique à cette production. Sans parler de la longueur des scènes de combat : j’étais déjà lassée de la dernière bien avant l'inévitable et longuement attendu affrontement final entre Arthur et le chef saxon. Mention spéciale kitch à la costumière: impeccable balai brosse pour Clive (quoique son apparition est un peu tardive à mon goût! Il faut bien avouer qu‘il a fière allure sur son destrier ) et une Keira qui frôle certainement la pleurésie en bikini de cuir Rolling Eyes . Le pire dans ce film reste toutefois la BO, grandiloquente (en phase d’ailleurs avec l’impression générale donnée par le film) : on a connu Hans Zimmer plus inspiré. Dommage car encore une fois, je trouve l’idée de bousculer la légende arthurienne excellente; une même fantaisie appliquée aux dialogues et à la réalisation aurait pu faire des étincelles.

Il s'agissait plutôt de présenter la réalité derrière la légende, car il y aurait eu (attention au conditionnel) un seigneur romain qui se serait battu à la bataille de Mont Badon, on situe son existence entre le IVe et le VIe siècle (désolée, mes souvenirs ne sont plus ce qu'ils étaient Embarassed ) et qui serait à l'origine des légendes arthuriennes...

C'est étonnant de penser que beaucoup de mythes auraient une racine véridique, comme Robin des Bois, qui a vraiment existé, mais sur qui les légendes ont beaucoup, beaucoup brodé.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Clive OWEN   Aujourd'hui à 15:23

Revenir en haut Aller en bas
 
Clive OWEN
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 17Aller à la page : 1, 2, 3 ... 9 ... 17  Suivant
 Sujets similaires
-
» CLIVE OWEN
» [Jeu] Devine qui vient dîner ce soir!
» Réinventons le cast...
» Un réalisateur pour Highlander
» Quelles adaptations d'Austen dans votre vidéothèque?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Inn at Lambton :: And what do you do when you are not reading? :: Acteurs-
Sauter vers: