Une auberge pour les admirateurs de Jane Austen, et bien plus encore...
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

 Littérature coréenne

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
AuteurMessage
christelle
The Gathering Storm


Nombre de messages : 3484
Age : 40
Localisation : Entre Paris, Londres, Hong Kong et Séoul...
Date d'inscription : 10/09/2007

MessageSujet: Re: Littérature coréenne   Jeu 10 Avr 2014 - 18:03

Merci beaucoup, tu as l'air d'être très au courant. Smile

As-tu un titre en particulier à nous indiquer?
Qui sont les auteurs dont on parle en ce moment en Corée? Smile
Revenir en haut Aller en bas
Bu-Lyeong Ku
Pauvre gouvernante


Nombre de messages : 3
Age : 40
Localisation : Marseille
Date d'inscription : 01/11/2011

MessageSujet: Re: Littérature coréenne   Jeu 10 Avr 2014 - 18:22

christelle a écrit:
Merci beaucoup, tu as l'air d'être très au courant. Smile

As-tu un titre en particulier à nous indiquer?
Qui sont les auteurs dont on parle en ce moment en Corée? Smile

Je ne suis pas aussi informé que ça, mais je suis un peu l'actualité de la littérature coréenne en France.
Quelqu'un parlait de "La vie rêvée des plantes" de LEE Seung-U, qui a sorti récemment un recueil de nouvelles "Le vieux journal" chez Serge Safran Éditeur et qui va aussi sortir un roman, "Le regard de midi" chez Decrescenzo éditeur.
récemment, il y a eu "Secrets" de Eun hee-kyung ou le beaucoup plus connu Hwang Sok-yong avec "Princesse Bari" chez Philippe Picquier.

Après, je ne saurais trop vous conseiller "Putain de pupitres !" de PARK Bum-shin, une véritable claque littéraire ou Yi In-seong avec "Saisons d'exil" chez L'harmattan... En fait, je conseillerais toute l'oeuvre de Yi In-seong, mais c'est très personnel ; particulièrement difficile à lire, mais quel style !

Ensuite, pour les amateurs de Poésie, l'incontournable Ko Un, qui est déjà venu plusieurs fois en France.
Pour les jeunes auteurs qui marchent en Corée, en vrac, KIM Jung-Hyuk, KIM Ae-ran, Pyun Hye-young ou Jo Kyung-ran...

Ah, J'oubliais... ce n'est plus un jeune écrivain, mais Yi mun-Yol, un des premiers à avoir été publié en France chez Actes Sud, un très bon écrivain. Des romans courts, un style fluide mais puissant.

Bref, on pourrait en dresser des listes entières...

Au demeurant, vous parliez de Keulmadang, le site, mais j'ai acheté le premier numéro de la revue au format papier "Séouliennes".
Ça c'était la petite info de dernière minute Wink

Bonne soirée à tous
Revenir en haut Aller en bas
christelle
The Gathering Storm


Nombre de messages : 3484
Age : 40
Localisation : Entre Paris, Londres, Hong Kong et Séoul...
Date d'inscription : 10/09/2007

MessageSujet: Re: Littérature coréenne   Jeu 10 Avr 2014 - 21:45

Merci beaucoup pour ce récap' de littérature, je vais rajouter tout ça à ma liste. Smile
Je n'ai pas réussi à trouver les points de vente de la revue littéraire de Keul madang, j'ai juste récupéré des versions numériques.  scratch 
Revenir en haut Aller en bas
Miriel
Gleaner of Books


Nombre de messages : 3092
Age : 57
Localisation : dans les jardins de Lorien
Date d'inscription : 04/05/2008

MessageSujet: Re: Littérature coréenne   Ven 11 Avr 2014 - 17:56

Merci pour ces précisions!   

Moi aussi, je prends note de ces auteurs!  sunny 
Revenir en haut Aller en bas
Elianor
Romancière anglaise


Nombre de messages : 3146
Localisation : Ici ou là-bas, un livre dans les mains...
Date d'inscription : 28/05/2011

MessageSujet: Re: Littérature coréenne   Ven 18 Sep 2015 - 12:31

Petit up !  Wink

Je viens de terminer L'Oiseau aux ailes d'or de Yi Munyol, mon premier contact avec la littérature coréenne. cheers

C'est un roman très court (88 pages exactement), mais il se suffit à lui même et je dirais même que je n'ai pas eu l'impression qu'il était si court quand je l'ai lu, tant on est plongé immédiatement au cœur d'un récit dense où tout ce qui est écrit a sa raison d'être, sans partir dans d'interminables digressions.  Laughing

On suit dans ce petit livre les derniers instants de Kochuk, calligraphe doué et renommé. Alors qu'il est sur le point de mourir il se remémore ce qu'a été sa vie : son abandon par sa mère, sa quasi adoption par maître Soktam, calligraphe lui aussi, qui ne semble pas reconnaitre ses dons pour la calligraphie, sa fuite pour essayer de montrer son talent, jusqu'à ses derniers instants.
Mais ce livre raconte surtout sa quête pour découvrir ce qu'est l'Art et la calligraphie et par là-même il réfléchit sur la façon dont il a mené sa vie.

J'ai bien aimé cette plongée dans les souvenirs de Kochuk ainsi que le style d'écriture (même si en traduction c'est toujours différent du texte original...) : il y a des passages vraiment magnifiques  !  drunken

Je vous partage un petit extrait très poétique que j'ai particulièrement apprécié :
Citation :
Calligraphier avec le mouvement de l'oiseau aux ailes d'or qui fend la mer d'azur pour soulever le dragon et la sûreté de l'éléphant qui embaume, ouvrant les eaux du fleuve qu'il traverse...
Revenir en haut Aller en bas
clinchamps
Oshaberi Sensei


Nombre de messages : 46774
Age : 73
Localisation : Dans les bois du Fushimi Inari-taïsha
Date d'inscription : 09/01/2007

MessageSujet: Re: Littérature coréenne   Ven 8 Jan 2016 - 13:09

Je viens de finir "les petits pains de la pleine lune" de GU Byeong-mo.
Renseignements pris sur le site de Picquier.
L'auteure :
Citation :
Née à Séoul en 1976, Gu Byeong-mo a étudié la littérature coréenne à l’Université Kyeonghui puis a travaillé comme éditrice. Actuellement, elle se consacre entièrement à l’écriture et a publié plusieurs romans, aussi bien pour adultes que pour la jeunesse.
L'histoire :

Citation :
Comme dans toute bonne pâtisserie, il y en a pour tous les goûts dans ce livre : du mystère, des choses graves, de l'humour (noir), de la tendresse (cachée).
Le héros est un jeune garçon, sa mère s'est suicidée quand il était enfant et sa belle-mère le harcèle moralement. Un jour, il s'enfuit de chez lui et trouve refuge dans une pâtisserie, lui qui n'était pourtant pas fan de gâteaux !
Là, il fera la connaissance d'une fille pas comme les autres, Oiseau-Bleu, et d'un patissier un peu sorcier.
Car dans cette boutique, vraiment banale en apparence, on confectionne des gâteaux aux pouvoirs étonnants, qui sont vendus sur Internet. Mais attention ! N'oubliez pas que la magie peut toujours se retourner contre vous.

J'ai beaucoup aimé ce livre, court et prenant traduit dans une langage familier et pourtant littéraire à la fois par une française et une coréenne, gage de fidélité. La magie traitée comme quelque chose de très banal et même trivial mêlée à l'aperçu de la vie quotidienne coréenne ne pouvait que m'attirer ! J'y ai retrouvé ce que j'avais déjà senti à travers certains dramas coréens que j'ai vus, à savoir le poids de la hiérarchie, familiale ou sociale,  et la normalité (choquante pour nous) des châtiments corporels et de la brutalité physique mais ce n'est pas le centre de l'histoire, ce qui en donne bien la réalité ordinaire ! Le centre de l'histoire est le jeune adolescent, qui va devoir apprendre à devenir adulte et à assumer ce qu'il a vécu, et à aller de l'avant.
je me suis laissée facilement embarquer dans cette histoire, et j'au même pensé au DrWho, pour avoir croisé un fournil plus grand dedans que dehors ! lol!

Je suis très tentée par le deuxième roman de Gu Byeong-mo traduit en français :

Fils de l'eau :
Citation :
Pour échapper à la noyade, un enfant développe des
branchies qui vont lui permettre de respirer, de
survivre dans le monde des hommes et de nager dans
la solitude de l’eau et le bonheur d’être libre au milieu
des poissons.
Cet épisode sera pour lui comme une seconde naissance
car il ne se souvient de rien de ce qui s’est passé avant.
Recueilli par un vieil homme et son petit-fils, il mène
avec eux une vie fruste et innocente au bord du lac où
ils vivent, forcé de cacher sa singularité aux yeux des
autres.
Profondément ancré dans la réalité de la Corée
d’aujourd’hui, ce roman distille un charme secret.
Imprégné de l’odeur de l’eau et des algues, de la
violence de la pluie, il conte l’histoire d’un être à part,
dont la différence est à la fois un malheur et une grâce,
avant de devenir le moyen de sauver les autres.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Littérature coréenne   Aujourd'hui à 12:55

Revenir en haut Aller en bas
 
Littérature coréenne
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
 Sujets similaires
-
» Littérature coréenne
» Votez pour vos romans de littérature jeunesse préférés!
» BEOWULF : l'épopée fondamentale de la littérature anglaise.
» Littérature hispanophone
» Littérature Castlevania par SAS : collection de couvertures!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Inn at Lambton :: And what do you do when you are not reading? :: Télévision :: Prawniverse, an aquarium from Asia-
Sauter vers: