Une auberge pour les admirateurs de Jane Austen, et bien plus encore...
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

 Littérature coréenne

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
clinchamps
Oshaberi Sensei


Nombre de messages : 46665
Age : 73
Localisation : Dans les bois du Fushimi Inari-taïsha
Date d'inscription : 09/01/2007

MessageSujet: Re: Littérature coréenne   Jeu 9 Aoû 2012 - 10:27

Attendez, là vous ne pouvez pas dire ce genre de chose !!! Darcy, il faudrait faire semblant d'ignorer ce qu'était la Corée parce que cela ne correspond pas à l'image des dramas ???? Mais au contraire, si les dramas nous donnent envie de connaître un pays c'est pour le connaître vraiment, avec le pire et le meilleur !!!
j'aime le Japon mais je ne vais pas faire semblant d'ignorer les horreurs de la colonisation japonaise en Chine et en Corée, parce que c'est leur histoire, on ne peut pas trier l'Histoire !!
Quant à la réflexion nettement raciste et méprisante de ce Français, il ne faut pas oublier que c'était en 1900 et qu'à cette époque tout ce qui n'était pas blanc et chrétien était méprisé !! À cette époque, je pense que les peuples asiatiques devaient être à peu près dans le même état, ce pourquoi le Japon plus moderne a pu prendre autant de pouvoir dans la région. Ce monsieur n'avait rien compris aux Coréens, qui, malgré de nombreuses invasions et colonisations ont su conserver leur âme, leurs traditions, leur culture, qui malheureusement sont bien plus en danger aujourd'hui du fait de la civilisation de l'argent et de la christianisation intensive du pays par les Évangélistes. Si vous vous imaginez que ceux-ci sont des libérateurs ce n'est pas le cas, ce n'est qu'une autre sorte d'embrigadement. (voir la secte Moon) Le peuple coréen a subi non seulement la domination étrangère mais aussi ses propres tyrans, après la guerre, les gouvernements successifs para militaires ont été très durs et il n'a pas été facile d'arriver à une démocratie. C'est un peuple en émergeance et en devenir, travailleur et aimant passionnément son pays, il n'y a qu'à voir les JO !!
Revenir en haut Aller en bas
Darcy
Romancière anglaise


Nombre de messages : 5747
Date d'inscription : 09/03/2009

MessageSujet: Re: Littérature coréenne   Jeu 9 Aoû 2012 - 22:09

clinchamps a écrit:
Attendez, là vous ne pouvez pas dire ce genre de chose !!! Darcy, il faudrait faire semblant d'ignorer ce qu'était la Corée parce que cela ne correspond pas à l'image des dramas ???? Mais au contraire, si les dramas nous donnent envie de connaître un pays c'est pour le connaître vraiment, avec le pire et le meilleur !!!
j'aime le Japon mais je ne vais pas faire semblant d'ignorer les horreurs de la colonisation japonaise en Chine et en Corée, parce que c'est leur histoire, on ne peut pas trier l'Histoire !!
..., il ne faut pas oublier que c'était en 1900 et qu'à cette époque tout ce qui n'était pas blanc et chrétien était méprisé !!

C'est pourquoi j'ai précisé le contexte du récit du voyageur et de ses reflexions.
Je ne suis pas d'accord, quand la curiosité pousse à aller plus loin dans la découverte d'une culture, il est possible de choisir ce qui est intéressant pour soi, de parcourir pour son plaisir. Je ne vois pas pourquoi il faudrait s'étendre et s'impliquer davantage si on ne le souhaite pas. Certains pourraient dire que c'est superficiel mais avoir le goût de l'autre et du temps à y accorder, c'est déjà beaucoup.
Revenir en haut Aller en bas
Panda
Tardy mate


Nombre de messages : 4565
Age : 30
Localisation : In the Dragon's lands
Date d'inscription : 28/11/2009

MessageSujet: Re: Littérature coréenne   Jeu 9 Aoû 2012 - 23:00

Je n'avais encore jamais vu ce sujet et je dois dire que je suis assez intéressée par les romans de Hwang Sok-Yong présentés en début de sujet (Lady Livia m'a donné l'impression que les récits étaient plein d'authenticité et avoir un point de vue coréen sur le sujet me tente vraiment).

Cela dit, je dois avouer que ma connaissance de l'histoire coréenne laisse plus qu'à désirer, c'est pourquoi je suis aussi intéressée par le livre présenté par Darcy un peu plus haut. Les récits de personnes ayant vécu en Corée à diverses périodes leurs permettent de présenter ce pays tel qu'ils l'ont perçu et ça pique ma curiosité ! De ce point de vue, je ressemble plutôt à Clinchamps, quand je m'intéresse à la culture d'un pays j'aime bien me confronter à la réalité et savoir comment les gens ont vécus ou vivent réellement, je trouve que ça aide à comprendre leurs façons de voir les choses et de vivre (un peu comme quand on s'intéresse à la vie d'une personne, son passé influe sur sa façon d'être). Mais je conçois aussi que par moment on ne veuille que de l'amusement et de la beauté et c'est vrai que les dramas sont un bon remède dans ces moments là (mais je ne crois pas qu'ils aient vocation à vendre une image 100% véridique de la Corée, il faut juste choisir ses lectures / vidéos en fonction de nos attentes Wink).

Malgré ma curiosité (bien touchée), je vais attendre d'autres avis avant de me procurer ces livres, car j'ai encore beaucoup de choses à lire ! En tout cas, merci de m'avoir donné de nouvelles pistes de lecture culturelle !
Revenir en haut Aller en bas
http://pandamoufle.hautetfort.com/
Darcy
Romancière anglaise


Nombre de messages : 5747
Date d'inscription : 09/03/2009

MessageSujet: Re: Littérature coréenne   Ven 10 Aoû 2012 - 21:21

Panda a écrit:
Mais je conçois aussi que par moment on ne veuille que de l'amusement et de la beauté et c'est vrai que les dramas sont un bon remède dans ces moments là (mais je ne crois pas qu'ils aient vocation à vendre une image 100% véridique de la Corée, il faut juste choisir ses lectures / vidéos en fonction de nos attentes Wink).

C'est ce que je pense. Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Scarlett Unnie
Lost in hangeul melody


Nombre de messages : 35653
Age : 70
Localisation : In the land of the morning calm
Date d'inscription : 03/10/2007

MessageSujet: Re: Littérature coréenne   Sam 11 Aoû 2012 - 14:23

Darcy a écrit:
Panda a écrit:
Mais je conçois aussi que par moment on ne veuille que de l'amusement et de la beauté et c'est vrai que les dramas sont un bon remède dans ces moments là (mais je ne crois pas qu'ils aient vocation à vendre une image 100% véridique de la Corée, il faut juste choisir ses lectures / vidéos en fonction de nos attentes Wink).

C'est ce que je pense. Very Happy

Tout pareil que vous! Very Happy

Clinchamps a écrit:
il ne faut pas oublier que c'était en 1900 et qu'à cette époque tout ce qui n'était pas blanc et chrétien était méprisé !!

Je suis trés consciente de cela. Mais franchement aprés avoir survolé plusieurs récits, oui survolé parce-que c' est moins le périple qui a emmené les différents auteurs en Corée qui m' intéressent que leurs impressions sur la culture coréenne et les gens en particulier et à chaque fois, j' ai retrouvé ce mépris pour le coréen, des moqueries sur ses coutumes et ses costumes traditionnels même si je suis consciente que ces derniers ne devaient pas être aussi rutilants que dans les dramas^^^^, je n' appréçie pas cet état d' esprit et je ne me vois pas continuer comme cela pendant plus de 800pages Rolling Eyes
Revenir en haut Aller en bas
Darcy
Romancière anglaise


Nombre de messages : 5747
Date d'inscription : 09/03/2009

MessageSujet: Re: Littérature coréenne   Sam 11 Aoû 2012 - 16:18

Mais alors pourquoi Autrement la Corée a conseillé cette lecture (je n'ai pas lu plus de textes pour l'instant). Je poserai la question.
Revenir en haut Aller en bas
Scarlett Unnie
Lost in hangeul melody


Nombre de messages : 35653
Age : 70
Localisation : In the land of the morning calm
Date d'inscription : 03/10/2007

MessageSujet: Re: Littérature coréenne   Sam 11 Aoû 2012 - 17:13

Darcy a écrit:
Mais alors pourquoi Autrement la Corée a conseillé cette lecture (je n'ai pas lu plus de textes pour l'instant). Je poserai la question.

Je n' en sais rien! Maintenant j' ai pas tout lu et mon avis vaut ce qu 'il vaut.... mais je ne le conseillerai pas à ceux qui n' ont encore eu aucune autre connaissance de la Corée ! Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Darcy
Romancière anglaise


Nombre de messages : 5747
Date d'inscription : 09/03/2009

MessageSujet: Re: Littérature coréenne   Sam 11 Aoû 2012 - 17:31

Scarlett a écrit:
mais je ne le conseillerai pas à ceux qui n' ont encore eu aucune autre connaissance de la Corée ! Very Happy

Oui, c''est ce que je disais plus haut. J'imagine que ce serait un sacré écart pour les jeunes filles qui écoutent de la Kpop que de lire ce livre. lol!


Dernière édition par Darcy le Sam 11 Aoû 2012 - 17:49, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Scarlett Unnie
Lost in hangeul melody


Nombre de messages : 35653
Age : 70
Localisation : In the land of the morning calm
Date d'inscription : 03/10/2007

MessageSujet: Re: Littérature coréenne   Sam 11 Aoû 2012 - 17:48

Darcy a écrit:
J'imagine que ce serait un sacré écart pour les jeunes filles qui écoute de la Kpop que de lire ce livre. lol!

On est bien d' accord ! lol!
Revenir en haut Aller en bas
Panda
Tardy mate


Nombre de messages : 4565
Age : 30
Localisation : In the Dragon's lands
Date d'inscription : 28/11/2009

MessageSujet: Re: Littérature coréenne   Sam 11 Aoû 2012 - 21:22

Scarlett, Darcy : Même si je comprends et peut ressentir ce besoin par moment, je reste de manière générale de l'avis de Clinchamps au sujet de la culture : quand je m'intéresse vraiment à la culture d'un pays, je ne peux pas écarter ce qu'ils ont fait et qui pourrait me déplaire : ce serait nier une partie de leur histoire, de leur culture alors que cela permet de comprendre leur façon d'être aujourd'hui. Embarassed

Scarlett a écrit:

Mais franchement aprés avoir survolé plusieurs récits [...] j' ai retrouvé ce mépris pour le coréen, des moqueries sur ses coutumes et ses costumes traditionnels

Pour le coup, je suis un peu moins intéressée si les auteurs ont un point de vue hautain par rapport à la Corée, j'espère qu'on ne retrouve pas cet état d'esprit pendant les 800 pages scratch Comme ce sont des récits personnels, on retrouve évidemment le point de vue et la personnalité de l'auteur (ce qui est intéressant), mais pour regrouper de tels récits, il faut quand même que certains auteurs aient un intérêt ou une passion pour ce pays (enfin j'imagine) (j'espère).
Revenir en haut Aller en bas
http://pandamoufle.hautetfort.com/
clinchamps
Oshaberi Sensei


Nombre de messages : 46665
Age : 73
Localisation : Dans les bois du Fushimi Inari-taïsha
Date d'inscription : 09/01/2007

MessageSujet: Re: Littérature coréenne   Sam 11 Aoû 2012 - 21:58

Panda a écrit:


Pour le coup, je suis un peu moins intéressée si les auteurs ont un point de vue hautain par rapport à la Corée, j'espère qu'on ne retrouve pas cet état d'esprit pendant les 800 pages scratch Comme ce sont des récits personnels, on retrouve évidemment le point de vue et la personnalité de l'auteur (ce qui est intéressant), mais pour regrouper de tels récits, il faut quand même que certains auteurs aient un intérêt ou une passion pour ce pays (enfin j'imagine) (j'espère).[/justify]

Je pense comme toi,Panda : si l'esprit général du livre est le regard paternaliste et méprisant des Européens "civilisés" sur un pays forcément différent et forcément d'un autre niveau de vie, il n'est pas à recommander, mais si c'est un point de vue documentaire réaliste, eh bien les lecteurs éventuels sont assez grands je pense pour faire la part des choses et se replacer dans le contexte historique. De là à dire qu'il ne faut pas le "mettre entre toutes les mains" parce que cela pourrait détruire l'image donnée par les dramas, il y a quand même un chemin énorme !!! Shocked Libre à ceux qui le souhaitent de se contenter de rêver avec nos chères crevettes, et après tout, pourquoi pas ? drunken drunken mais libre aux autres d'aller chercher une certaine vérité historique qui sert de socle à la Corée actuelle, sans laquelle elle ne serait pas ce qu'elle est. Je pense que les petites jeunes filles qui écoutent la Kpop n'en seraient pas plus choquées que celles qui écoutent la pop anglaise par la guerre avec l'Irlande par exemple ...
Et là, j'entends qu'une Française est en finale du taekwando (art martial coréen) c'est-y pas beau ??? Toutélié !!! cheers cheers cheers
Revenir en haut Aller en bas
Darcy
Romancière anglaise


Nombre de messages : 5747
Date d'inscription : 09/03/2009

MessageSujet: Re: Littérature coréenne   Dim 12 Aoû 2012 - 0:20

clinchamps a écrit:
si l'esprit général du livre est le regard paternaliste et méprisant des Européens "civilisés" sur un pays forcément différent et forcément d'un autre niveau de vie, il n'est pas à recommander, mais si c'est un point de vue documentaire réaliste, eh bien les lecteurs éventuels sont assez grands je pense pour faire la part des choses et se replacer dans le contexte historique. .... Je pense que les petites jeunes filles qui écoutent la Kpop n'en seraient pas plus choquées que celles qui écoutent la pop anglaise par la guerre avec l'Irlande par exemple ...

C'est là toute la question. Quel est l'intérêt ou l'objectif de ce recueil de récits de voyage? Je n'ai lu pas d'autres textes pour pouvoir le dire.

Tu m'aurais parlé de pop irlandaise, j'aurais compris la comparaison (et encore je me demande si je fais bien, comparons ce qui est comparable) parce qu'ils ont connu l'occupation et subit l'hégémonie de grandes puissances environnantes.
Par ailleurs, l'Irlande n'a jamais été considérée, dans son passé, comme un pays sous-développé. Et dans ce cadre, via le point de vue d'un lecteur issu d'un pays développé, je peux envisager que cette lecture peut être destabilisante alors que pourtant le dernier récit date d'environ 1930 et que l'on sait ce que le pays est de nos jours. Et on ne me fera pas dire le contraire.
Revenir en haut Aller en bas
clinchamps
Oshaberi Sensei


Nombre de messages : 46665
Age : 73
Localisation : Dans les bois du Fushimi Inari-taïsha
Date d'inscription : 09/01/2007

MessageSujet: Re: Littérature coréenne   Dim 12 Aoû 2012 - 0:38

Darcy a écrit:

L'Irlande n'a jamais été considérée, dans son passé, comme un pays sous-développé. Et dans ce cadre, cette lecture, via le point de vue d'un lecteur occidental que nous sommes, peut-être destabilisante.
Si, justement, les Irlandais étaient regardés avec beaucoup de dédain et considérés comme sous-développés lorsqu'ils ont émigrés en masse aux USA, et je ne vois pas de quelle occupation tu parles : celle de la Corée par les Japonais ??? de l'Irlande par les Anglais ??? et je ne vois pas en quoi la lecture d'un livre quel qu'il soit peut être "déstabilisante" ??
Pour moi j'ai donné mes arguments, et dit mon ressenti, et la discussion s'arrête là . Wink
Revenir en haut Aller en bas
Darcy
Romancière anglaise


Nombre de messages : 5747
Date d'inscription : 09/03/2009

MessageSujet: Re: Littérature coréenne   Dim 12 Aoû 2012 - 0:44

Citation :
celle de la Corée par les Japonais ??? de l'Irlande par les Anglais ???

Oui notamment.

clinchamps a écrit:

Si, justement, les Irlandais étaient regardés avec beaucoup de dédain et considérés comme sous-développés lorsqu'ils ont émigrés en masse aux USA,
Pour moi j'ai donné mes arguments, et dit mon ressenti, et la discussion s'arrête là . Wink

Tous ceux qui émigrent en masse subissent cette attitude et chacun son point de vue. Wink


Dernière édition par Darcy le Dim 12 Aoû 2012 - 1:03, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Panda
Tardy mate


Nombre de messages : 4565
Age : 30
Localisation : In the Dragon's lands
Date d'inscription : 28/11/2009

MessageSujet: Re: Littérature coréenne   Dim 12 Aoû 2012 - 0:46

Darcy a écrit:


C'est là toute la question. Quel est l'intérêt ou l'objectif de ce recueil de récits de voyage? Je n'ai lu pas d'autres textes pour pouvoir le dire.


Je pense que ce type de recueil peut intéresser les personnes qui s'intéressent à la culture d'un pays, à son histoire ou à la façon dont on peut percevoir une différente culture. Potentiellement, je suis intéressée par ce livre, notamment parce qu'il y a, a priori, divers point de vue. J'imagine d'ailleurs que les personnes intéressées par ce livre n'ont pas forcément vu de drama ou ne s'intéressent pas forcément (uniquement) à cette vision de la Corée. Le public visé doit être assez large
Revenir en haut Aller en bas
http://pandamoufle.hautetfort.com/
mimidd
Aki no Hoshizora


Nombre de messages : 15733
Localisation : with a Japanese man singing for Rotterdam
Date d'inscription : 17/04/2006

MessageSujet: Re: Littérature coréenne   Dim 12 Aoû 2012 - 1:30

Scarlett a écrit:
j' avoue que certains récits, même s' ils sont intéressants, ne m' apportent vraiment rien par rappport à la Corée d' aujourd' hui et me paraissent même être de la préhistoire

bah moi c'est tout le contraire, j'ai trouvé tous les textes lus jusqu'à présent plutôt d'actualité (ou expliquant l'actualité), et je regrette même qu'il n'y ait pas de textes plus anciens, çà m'aurait permis de faire une étude comparée avec le Vietnam à la même période (vu que c'était plus ou moins le sujet de mon mémoire de Master). Mais bon, ce n'est pas pour rien que le pays était surnommé le royaume-ermite lol!

Je n'étais pas intervenue avant parce que je n'étais pas encore arrivée au texte en question, mais je pense que tu as mal lu et/ou interprêté le texte de Fraudin, Darcy affraid

darcy a écrit:
Le Coéen, vaniteux et voleur, n'a pour lui que son physique.

heuuu ... non. tu paraphrases l'auteur en omettant la moitié de sa pensée, parce qu'il parle aussi et surtout de la vivacité de son regard, de son courage et de son astuce/intelligence. Ce dernier point est d'ailleurs rappelé tout au long du texte, et l'auteur critique entre autres le système de classe qui entrave l'énorme potentiel commercial et industriel du pays. Et donc, il rejoint totalement et presque mot pour mot ce que tu as dit plus haut, Scarlett, donc je ne vois pas ce qui te choque dans ses propos scratch

En toute franchise, je n'ai pas trouvé le ton de Fraudin raciste/condescendant, enfin pas plus que celui du reste de ses contemporains, entendons nous bien. Certes, il critique beaucoup de choses (que celle qui n'a jamais dit dans l'aquarium que telle ou telle coutume était bizarre, ou que les coréens mangaient comme des cochons dans les dramas, ou que leurs chapeaux sont "originaux" etc etc lui jettent la première pierre. attention, j'ai les noms ! Twisted Evil Laughing ), mais je pense que le monsieur était assez caustique de nature, on sent poindre de l'humour ici et là, et il tire aussi sur les ecclésiastiques et les Anglais, pour ne citer que ces exemples. Et à l'inverse, il se montre respectueux des coutumes du pays (et quand je parlais d'humour, c'est quand quand il dit notamment que c'est important de suivre les coutumes des pays traversés, mais que çà peut poser problème si on rencontre des tribus anthropophages Laughing ), et n'hésite pas à remettre en question certaines habitudes européennes (l'histoire des mouchoirs par exemple)
Il ne décrit pas un pays en ruine (ou alors toutes les campagnes européennes de cette époque étaient elles aussi en ruine).

Après question de goût, mais moi je trouve très intéressant de savoir que les femmes n'avaientt pas la poitirne couverte, afin de faciliter l'allaitement, mais que les jeunes filles si. Et le traitement des morts m'intéresse tout autant, c'est même un sujet que j'ai étudié au cours de mes études d'histoire.
Que çà n'intéresse pas tout le monde, je peux aisément le comprendre lol! . Ce que je comprends moins, c'est ce refus d'avoir un aperçu de la réalité historique et culturelle d'un pays auquel on s'intéresse. Parce que dans le cas de Fraudin, si on passe outre ses commentaires personnels, il dit quand même la vérité vraie : ses réflexions au sujet de l'habillement, des habitations, du hangeul méprisé par les lettrés, du protocole royal, toussa toussa, c'est plus ou moins ce qui est expliqué dans le bouquin de Francis Macouin cité plus haut par Scarlett.
Et je vois mal comment on peut apprécier un univers idéalisé* présenté par un pays au sujet de lui même en reniant volontairement les grands principes historiques et culturels qui ont fait et font de lui ce qu'il est, et qui expliquent la vision idéalisée qu'il veut projeter de lui même scratch


* je reprends cette expression, parce que vous l'avez utilisée, mais çà me gêne quand même d'associer "drama" et "univers idéalisé", surtout quand je suis en train de regarder Gaksital (= occupation japonaise, collaboration, tortures, attentats, meurtres, esclavage sexuel - et ouais, le drama ose aborder le sujet des femmes de réconfort envoyées de force en Chine pour 'réconforter" les soldats japonais - ce qui est à la fois et ). On peut pas vraiment parler d'univers idéal, là Neutral . Et on ne peut pas non plus comprendre pourquoi c'est un peu formidable que le drama aborde ces sujets là si on ne connait pas un minimum le contexte historique et culturel entre la Corée et le Japon ...
(Et accessoirement, comme quoi, on peut très bien être fan de jpop, et être intéressée par le passé peu glorieux du Japon, je ne vois pas pourquoi il en irait différemment pour les fans de kpop tongue )



Quant à ta question sur l'intérêt du recueil, Darcy, je ne pourrais moi aussi le dire que quand je l'aurais fini, mais je pense que c'est entre autre de montrer l'évolution de la vision des européens sur ce pays (d'où l'intérêt de le lire dans l'ordre chronologique). de comprendre comment ils ont fait face au choc de l'altérité, et comment ils nous ont retransmis cette expérience, et par quels mots. de savoir s'ils ont alimenté l'imaginaire collectif concernant la Corée, ou s'ils s'en sont au contraire détachés. de suivre en même temps l'évolution de la Corée. en sachant, comme l'a dit Clinchamps, faire la part entre les descriptions en elle même, et le "discours des voyageurs", qui est forcément marqué par la personnalité de l'auteur, son "background", le lectorat auquel il s'adresse, le contexte historique, et tout pleins d'autres éléments modulateurs qui interviennent dans la contruction du récit (mais bon, après, on entre dans les thématiques plus larges de l'histoire des mentalités et de la littérature de voyage, je vais peut être pas m'étendre là dessus, mais je peux vous conseiller des bouquins sur le sujet, si çà vous tente ^^ )
J'ai bien consciente de ne pas être complètement neutre, vu que l'histoire m'intéresse, tout comme la littérature de voyage, et la Corée, donc ce livre, a priori est un peu parfait à mes yeux Laughing , mais je ne pouvais pas ne pas réagir à vos derniers propos Neutral . Surtout que le livre n'est pas trompeur, au sens où quand on l'achète, on sait très bien que ce sont des récits de voyage (=littérature de voyage), datant de la période 1788-1938 (=documents d'histoire, donc pas contemporains), concernant la Corée. Si l'on n'est pas attiré un minimum par ces trois aspects, c'est sûr que ce recueil n'a aucun intérêt pour le lecteur en question ...


_________________

ずっと続く道  これからも変わらずに  同じことで笑っていよう  一人じゃないよ  アホな仲間と
=☆= In a road that keeps going without change, let’s keep laughing about the same things. =☆=
=☆=☆=☆= You’re not alone. You’ve got this stupid friend with you
(道, 丸すばる) =☆=☆=☆=
Revenir en haut Aller en bas
http://www.librarything.fr/profile/mimidd
Darcy
Romancière anglaise


Nombre de messages : 5747
Date d'inscription : 09/03/2009

MessageSujet: Re: Littérature coréenne   Dim 12 Aoû 2012 - 2:33

mimidd a écrit:
Je n'étais pas intervenue avant parce que je n'étais pas encore arrivée au texte en question, mais je pense que tu as mal lu et/ou interprêté le texte de Fraudin, Darcy affraid

darcy a écrit:
Le Coréen, vaniteux et voleur, n'a pour lui que son physique.

heuuu ... non. tu paraphrases l'auteur en omettant la moitié de sa pensée, parce qu'il parle aussi et surtout de la vivacité de son regard, de son courage et de son astuce/intelligence.

et n'hésite pas à remettre en question certaines habitudes européennes (l'histoire des mouchoirs par exemple)
Il ne décrit pas un pays en ruine (ou alors toutes les campagnes européennes de cette époque étaient elles aussi en ruine).

Je n'ai pas paraphrasée, mais étant donné qu'il n'y est pas allé avec le dos de la cuillière dans le corps de son introduction, j'ai fait remonter ces termes là car il a eu vite fait de donner son avis sur la caractère du coréen. J'ai beaucoup apprécié la vivacité du regard, du courage et de l'astuce et de l'intelligence et beaucoup moins l'ambivalence de son introduction. lol!

Ce qui est sûr, c'est qu'il décrit l'architecture des maison des paysans comme primitives, je ne suis pas certaine qu'en France, on aurait qualifier les maisons ainsi.

Ces descriptions sont très réalistes, un réalisme que je ne renie pas puisque que j'ai apprécié la description de la danse même si elle est brève et qui fait écho bien sûr à ce que je vois dans les dramas. Very Happy

Il y a de l'humour dans son récit lors d'échanges avec d'autres voyageurs et lorsqu'il est présenté au roi ou encore dans le fameux épisode du mouchoir bien que le conteur soit dubitatif sur l'utilisation du papier de soie. Laughing Cependant, on trouve aussi une autre sorte d'humour qui tend largemement vers la moquerie et qui, on va dire, me touche moins. Rolling Eyes

J'ai envie de dire enfin que si l'on disserte ainsi sur les autres textes, le topic va prendre de l'épaisseur. lol!



Revenir en haut Aller en bas
mimidd
Aki no Hoshizora


Nombre de messages : 15733
Localisation : with a Japanese man singing for Rotterdam
Date d'inscription : 17/04/2006

MessageSujet: Re: Littérature coréenne   Dim 12 Aoû 2012 - 8:28

Concernant les campagnes européennes, je suis plus familière avec celles du XVIII-XIXème siècles, donc qu'on me corrige si je dis des bêtises ou si je fais des raccourcis, mais même s'il y a des régions prospères et des grosses fermes où l'on vit convenablement - voire davantage - il y a aussi pas mal d'habitats que l'on qualifierait de vétuste/primaire, tous les ruraux ne roulant pas sur l'or. Pour preuve, il n'y a qu'à voir tous les mouvements d'exodes ruraux (cf en France) et de diaspora entre la 2ème moitié du XIX et le début du XXème siècle. Je pense notamment à l'émigration massive des Irlandais et des Ecossais en direction des Etats Unis pendant la famine de la pomme de terre (Hungry Forties) ou à celle des Italiens du Mezzogiorno, poussés à quitter leur région à cause de conditions de vie devenues catastrophiques après l'unification de l'Italie.
Enfin bref, tout çà pour dire que moi, çà me choque pas (sur un plan intellectuel) qu'il décrive les campagnes coréennes en de tels termes, parce que chez nous, c'était peut être pas mieux tongue (et je jetterai un voile pudique sur les comportements réellement primitifs de certains de nos ruraux bien de chez nous *coughHautefayecough* Rolling Eyes )


(désolé pour le hs silent )

_________________

ずっと続く道  これからも変わらずに  同じことで笑っていよう  一人じゃないよ  アホな仲間と
=☆= In a road that keeps going without change, let’s keep laughing about the same things. =☆=
=☆=☆=☆= You’re not alone. You’ve got this stupid friend with you
(道, 丸すばる) =☆=☆=☆=
Revenir en haut Aller en bas
http://www.librarything.fr/profile/mimidd
Kusanagi
Scottish Jedi Sensei


Nombre de messages : 8823
Age : 39
Localisation : lost in the wired, something better than the matrix
Date d'inscription : 20/11/2008

MessageSujet: Re: Littérature coréenne   Dim 12 Aoû 2012 - 16:17

Eh bien dites donc, c'était (c'est?) un débat fort intéressant sur l'intéret d'un recueil de récit de voyage. Me connaissant vous saurez très bien de quel coté penche mon avis lol! (pour faire court, je plussoie entièrement Mimidd cheers )(pour information, sur les Irlandais méprisé, je vous conseille les très sympathiques textes ironiques, sarcastique, ce que vous voulez de ce cher Jonathan Swift sur l'Irlande. C'est sans doute parodique, mais quand on sait que les Anglais à l'époque les ont limite pris pour argent comptant Suspect )

Pour les Italiens, après la réunification, il n'y a pas que ceux du Sud, hein..... meme le Nord a émigré en masse dans des pays voisin dès les années 1880. Et je vous passe l'avis des Italiens du nord sur les Italiens du sud..... et l'avis des Français sur les Italiens (petits, voleurs, etc....)


Enfin bref, tout ça pour dire que j'ai bien envie de lire ce livre, moi qui adore les récits de voyages en général cheers (et je salue bien au contraire Autrement la Corée de sortir des sentiers battus du guide de voyage et de l'analyse sociologique accéléré.... mettre ses pas dans les pas des voyageurs précédents, c'est aussi une bonne expérience qui permet de montrer comment le voyage a évolué..... ou pas, si je me fie parfois à crtaines choses encore entendue de nos jours.... comme disait Hugo Pratt:
Citation :
"les voyages forment la jeunesse, mais qui part con, revient con")
Revenir en haut Aller en bas
http://culture-et-confiture.forumactif.com/
Scarlett Unnie
Lost in hangeul melody


Nombre de messages : 35653
Age : 70
Localisation : In the land of the morning calm
Date d'inscription : 03/10/2007

MessageSujet: Re: Littérature coréenne   Dim 12 Aoû 2012 - 17:47

clinchamps a écrit:

De là à dire qu'il ne faut pas le "mettre entre toutes les mains" parce que cela pourrait détruire l'image donnée par les dramas, il y a quand même un chemin énorme !!! Shocked

Ce n' est pas du tout ce que j' ai voulu dire...je ne recherche pas des livres sur la Corée en fonction des dramas même si certains m' ont aidé à comprendre la culture coréenne de nos jours et par rapport à ce qui peut se voir dans les dramas historiques ou contemporains Very Happy et je n' ai jamais voulu dire que ce livre détruisait l' image donnée par les dramas mais juste que cela pouvait induire les gens qui ne savent même pas où se trouve la Corée ..ben oui ça existe Twisted Evil .... sur ce qu' est le pays de nos jours. Very Happy

J' ai lu vos derniers échanges et j' avoue que je suis impressionnée par le post de Mimidd qui en a lu plus que moi qui est juste survolée quelques récits... j' ai relu l' avant-propos qui nous dit entre autres choses ceci aux sujets des auteurs : " Se lisaient-ils les uns les autres? on remarquera des redites et des reformulations d'un texte à l' autre, parfois. Des nuances et des précisions, souvent. Des préjugés d' homme blanc, certainement...." C' est sans doute ce dernier point qui me fait reculer dans ma lecture (j' ai du tomber sur les auteurs les plus Darcyestes^^^^. Il y a la manière de dire les choses et certains sont assez condescendants....qu' il y ait de l' ironie peut-être... je ne sais ... Je crois que je reviendrai en parler si j' arrive au bout ! rendeer

@Et tu as raison finalement Mimidd au sujet des fans de Kpop, koréennes et Japonnaises qui ne peuvent pas de toutes façons ignorer leur historique bon ou mauvais! Wink
Revenir en haut Aller en bas
Serpencia
Coléoptère d'Afrique


Nombre de messages : 289
Age : 27
Date d'inscription : 27/06/2011

MessageSujet: Re: Littérature coréenne   Dim 22 Déc 2013 - 20:31

Cet été j'ai lu mon tout premier roman coréen! "La vie rêvée des plantes" de Lee Seung U. J'ai adoré l'écriture, même si c'est de la traduction (duh, je lis pas le coréen à mon grand malheur) on retrouve cette façon de décrire très poétique qu'on retrouve aussi dans la littérature japonaise mais avec un peu plus d'intensité. Les sentiments, la description de certaines scènes poignantes...c'était magnifique.

Je me suis aussi abonnée à la newsletter d'un site que je vous conseille vivement si vous ne connaissez pas : Le Keul Madang
Revenir en haut Aller en bas
christelle
The Gathering Storm


Nombre de messages : 3484
Age : 40
Localisation : Entre Paris, Londres, Hong Kong et Séoul...
Date d'inscription : 10/09/2007

MessageSujet: Re: Littérature coréenne   Dim 22 Déc 2013 - 21:17

Merci pour cette référence, car il y a si peu de titres coréens en trad disponibles...
Une amie editrice cherche des romans contemporains urbains à traduire et éditer et elle a un mal fou à trouver des titres...
Revenir en haut Aller en bas
Serpencia
Coléoptère d'Afrique


Nombre de messages : 289
Age : 27
Date d'inscription : 27/06/2011

MessageSujet: Re: Littérature coréenne   Dim 22 Déc 2013 - 21:29

De rien, c'est vrai que c'est rare et c'est tellement dommage parce que je suis sûre qu'il y a des perles dans la littérature coréenne contemporaine. J'ai trouve la vie rêvée des plantes vraiment par hasard dans un coin d'une librairie, j'ai sauté dessus illico lol! J'ai même saoulée tout le monde autour de moi avec  Razz Bon courage à ta copine, j'espère qu'elle pourra trouver avec le site, ils font vraiment du bon boulot je trouve.
Revenir en haut Aller en bas
christelle
The Gathering Storm


Nombre de messages : 3484
Age : 40
Localisation : Entre Paris, Londres, Hong Kong et Séoul...
Date d'inscription : 10/09/2007

MessageSujet: Re: Littérature coréenne   Dim 22 Déc 2013 - 22:51

Je vais transmettre ça à mon amie.
C'est vrai que c'est super, le site de Keul Madang! :)Je me suis aussi inscrite à leur newsletter ! Smile

EDIT: un des seuls livres coréens que j'ai lu, c'est celui de YOUNGHILL KANG, Au Pays du Matin calme.
Un super roman d'apprentissage.
Il n'est plus édité, mais je vous le conseille vivement, c'est historique et très formateur sur l'histoire de la Corée du Sud, avec les invasions japonaises.
On peut le trouver en seconde main. Smile
Revenir en haut Aller en bas
Bu-Lyeong Ku
Pauvre gouvernante


Nombre de messages : 3
Age : 40
Localisation : Marseille
Date d'inscription : 01/11/2011

MessageSujet: Re: Littérature coréenne   Jeu 10 Avr 2014 - 16:16

Serpencia a écrit:
De rien, c'est vrai que c'est rare et c'est tellement dommage parce que je suis sûre qu'il y a des perles dans la littérature coréenne contemporaine. J'ai trouve la vie rêvée des plantes vraiment par hasard dans un coin d'une librairie, j'ai sauté dessus illico :lol!:J'ai même saoulée tout le monde autour de moi avec  Razz Bon courage à ta copine, j'espère qu'elle pourra trouver avec le site, ils font vraiment du bon boulot je trouve.

Il existe pas mal de maisons d’éditions qui publient de la littérature coréenne en fait. Après Actes Sud, qui a ouvert la voix (Babel), Zulma, Imago et Philippe Picquier (qui fait de la littérature asiatique en général) éditent aussi de la littérature coréenne.
Et depuis deux ans je crois, une maison d'édition s'est consacrée à la littérature coréenne, Decrescenzo éditeurs, sans oublier les livres jeunesse des éditions Chan-Ok, dont j'ai vu les couvertures dans le post, qui a été reprise par Flammarion.

Smile
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Littérature coréenne   Aujourd'hui à 1:20

Revenir en haut Aller en bas
 
Littérature coréenne
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» Littérature coréenne
» Votez pour vos romans de littérature jeunesse préférés!
» BEOWULF : l'épopée fondamentale de la littérature anglaise.
» Littérature hispanophone
» Littérature Castlevania par SAS : collection de couvertures!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Inn at Lambton :: And what do you do when you are not reading? :: Télévision :: Prawniverse, an aquarium from Asia-
Sauter vers: