Une auberge pour les admirateurs de Jane Austen, et bien plus encore...
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

 Littérature coréenne

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Lady_Livia
Extensive reading


Nombre de messages : 206
Age : 31
Date d'inscription : 27/10/2009

MessageSujet: Littérature coréenne   Dim 11 Juil 2010 - 9:41

Avec l'accord de Mimidd, j'ouvre un topic consacré à la littérature coréenne, en écho à celui déjà existant sur la littérature japonaise. Les kdramas m'ont amené à m'intéresser à tous les volets de la culture coréenne, si bien que depuis quelques mois, je me suis lancée dans un vaste cycle de littérature coréenne.
Je ne sais pas si d'autres membres se sont lancés dans de telles découvertes, mais je vous propose ce topic pour partager nos éventuels coups de coeur d'une littérature un peu méconnue I love you en espérant que cela vous intéresse Wink



Mon premier auteur coréen, pour lequel j'ai eu un véritable coup de coeur, est Hwang Sok-Yong. C'est un auteur sud-coréen important, dont le parcours et les écrits reflètent les traumatismes de toute une génération. Né en 1943, en Mandchourie, il a connu tous les bouleversements qui ont secoué la Corée au cours du XXe siècle. Ses livres en sont restés marqués, teintés d'un idéalisme désillusionné. C'est un écrivain engagé, dont les convictions politiques lui vaudront d'ailleurs l'exil, puis la prison : partisan de la réunification entre les deux Corées, il se rendra en Corée du Nord en enfreignant une loi de sécurité sud-coréenne, ce qui lui coûtera 5 ans de prison dans les années 90 (il sera gracié en 98 avant le terme de ses 7 années de condamnation).

Je trouve que c'est un auteur vraiment majeur pour mieux comprendre la dynamique sous-tendant ce pays, ses paradoxes, mais aussi les tragédies qui l'ont forgé. L'auteur a ses thèmes de prédilection : la question du drame identitaire, l'industrialisation forcenée, les mutations sociales... Tout un XXe siècle au cours duquel la Corée aura tellement changé, traversé tant d'épreuves...

Voici un lien vidéo pour un petit entretien traduit permettant de le découvrir : http://www.bibliosurf.com/Rencontre-avec-Hwang-Sok-yong

Ce sont les éditions Zulma qui publient ses livres en France.



Le premier livre que j'ai lu de lui est L'ombre des armes.



Résumé :
Citation :
En pleine guerre du Viêt Nam, Ahn Yeong-kyu, jeune caporal de l’armée coréenne, est affecté à Da Nang, au département d’enquête des forces alliées. Il est chargé de la surveillance du marché noir, qui fait rage.
Dans les allées du vieux marché Lê Loi, il croise les destins de Pham Quyen, commandant de l’armée sud-vietnamienne, de son jeune frère Pham Minh, engagé dans les rangs viêt-congs. Mais aussi du lieutenant américain Stapley, de la Coréenne Hae-jeong, de madame Lin, et maître Trinh…
Trafics, influences, marchandages, chantages, guérilla du FNL et opérations militaires américaines sur fond de barbarie, tissent la trame du roman. Une immense et originale fresque historique, où « les dollars jetés aux champs de la mort forment une fleur de moisissure rouge sang qui s’épanouit à l’ombre des armes.»

L'auteur ayant lui-même servi durant la guerre du Viêt-Nam, il se dégage de ce roman un parfum d'authenticité violente et oppressante particulièrement marquante. A forte portée historique, il met ici en lumière un aspect plutôt méconnu de cette guerre : l'implication de forces de l'armée sud-coréenne, aux côtés de l'armée américaine. Hwang Sok Yong n'a pas son pareil pour éclairer les déchirures et les traumatismes qui jalonnent l'histoire de Corée : ici, nous suivons son héros dans une guerre qui n'est pas la sienne, où il se sent déraciné, pris entre le monde occidental et ce pan asiatique dans lequel il ne se reconnaît pas plus, ce Viêt-Nam où se déroule les combats. Le livre prend rapidement des allures de fresque, dépeignant un portrait complexe, sans concession et désanchanté d'un pays en guerre. La force du récit est aussi de nous proposer toute une galerie de personnages très différents, symbolisant toutes les facettes d'un conflit décrit sous un jour très nuancé. Loin de tout caractère manichéen, on s'immerge également dans la dynamique de chaque camp, dans un quotidien de combats, si souvent corrompus, où l'idéologie et l'identité s'effacent derrière l'argent.

J'ai trouvé beaucoup de force dans ce récit engagé, qui ne laisse pas indifférent le téléspectateur. Il y a beaucoup d'amertume, peu d'illusions, mais en même temps, on ressent derrière la plume de l'auteur une sorte de souffle d'histoire, teinté d'aventure.
Le style (enfin, la version française) est sobre, et se lit facilement. La seule difficulté peut-être au début est de parvenir à retenir le nom des personnages, étant donné qu'il y en a quand même quelques uns. Pour ma part, se sont les noms viêt-namiens avec lesquels j'ai eu le plus de mal. Mais, heureusement, on s'habitue très vite.



Le deuxième livre que j'ai lu de cet auteur est un recueil de nouvelles, Sur la route de Sampo.



Résumé :
Citation :
Un homme se souvient de son enfance auprès de Tægum, la jeune fille qui s’occupait de lui. Les herbes folles ont poussé sur les ruines de son quartier, dévasté par la guerre civile où erre Tægum devenue folle, elle aussi.
Blessures et failles de l’existence trahissent de même un soldat coréen envoyé au Vietnam, un champion de lutte un peu naïf et gigolo, ou deux journaliers en route pour Sampo en compagnie d’une prostituée. À travers ces quatre récits, Hwang Sok-Yong révèle les déchirements d’un pays tout entier.

Ecrit dans les années 70, à son retour du Viêt-Nam, c'est une Corée du Sud en pleine mutation, traversée par ses paradoxes, que l'auteur nous dépeint. Avec beaucoup de justesse et de tact, mais aussi de prudence et de subtilité pour déjouer la censure (le livre a été publié sous la dictature de Park Chung-hee), l'auteur y parle des profondes transformations qui déphasent et changent son pays... Il évoque ici encore la thématique de la guerre du Viêt-Nam, mais il parle aussi d'un autre thème social qui lui est cher, la question de cette industrialisation massive qui modifie le paysage et les moeurs du pays.

Encore une fois, le style est très fluide et surtout, il y a beaucoup d'authenticité, mais aussi de simplicité dans ses récits. Vraiment passionnant.



Enfin, je suis actuellement en train de lire Les Terres étrangères.



Résumé :
Citation :

Sur un chantier côtier de la Mer Jaune ou aux abords de Séoul, des hommes tentent, dans les années 60, de survivre à leur condition ouvrière. Une humanité tragique entre violence et sacrifice, désespoir et résignation.

L'auteur reprend ici le thème de l'industrialisation massive et des grandes mutations économiques qui ont bouleversé le pays et changé la physionomie de sa population. Il nous plonge dans l'envers du décor du supposé "miracle économique" sud-coréen, évoquant les drames et les sacrifices d'une population.

Il y a une dimension sociale très forte vraiment passionnante, dans la droite ligne de ces grands romans populaire sur le monde ouvrier.
Revenir en haut Aller en bas
http://myteleisrich.hautetfort.com/
marie21
Lost in RA Sunbae


Nombre de messages : 15319
Age : 37
Localisation : somewhere near Taipei, Matsu Island, Seoul and Tokyo
Date d'inscription : 25/09/2006

MessageSujet: Re: Littérature coréenne   Dim 11 Juil 2010 - 9:57

Merci beaucoup Lady Livia d'avoir ouvert ce topic!!!
Comme j'aime énormément les dramas coréens, je suis infiniment ravie d'avoir un aperçu de la littérature coréenne. Smile
J'avais essayé de chercher sur Wikipedia, des auteurs de recueils de poésie après avoir vu BoF car à un moment donné, JanDi lit un très beau poème et je voulais savoir quel était l'auteur. J'ai un peu déchanté car je n'ai pas trouvé grand chose à ce sujet.


ps: j'adore ton avatar et ta ban! drunken
Revenir en haut Aller en bas
clinchamps
Oshaberi Sensei


Nombre de messages : 46665
Age : 73
Localisation : Dans les bois du Fushimi Inari-taïsha
Date d'inscription : 09/01/2007

MessageSujet: Re: Littérature coréenne   Dim 11 Juil 2010 - 10:12

Excellente idée, Lady_Livia !!! Très belle présentation, très alléchante !!cheers Mais comment faire rentrer tout ça dans 24 heyres ? pale lol!
Et je plussoie Marie pour ton look :: délicat et très classe !! cheers cheers
Revenir en haut Aller en bas
Lady_Livia
Extensive reading


Nombre de messages : 206
Age : 31
Date d'inscription : 27/10/2009

MessageSujet: Re: Littérature coréenne   Dim 11 Juil 2010 - 11:18

marie21 a écrit:
J'avais essayé de chercher sur Wikipedia, des auteurs de recueils de poésie après avoir vu BoF car à un moment donné, JanDi lit un très beau poème et je voulais savoir quel était l'auteur. J'ai un peu déchanté car je n'ai pas trouvé grand chose à ce sujet.
Il y a aussi relativement peu d'auteurs coréens traduits en français malheureusement No


Directement lié aux dramas, par contre, j'ai découvert la version française du conte L'histoire de Hong Kiltong, de Ho Yun. C'est l'histoire qui a inspiré bien des scénaristes contemporains, à commencer par ceux du drama Hong Gil Dong (les différences de noms sont liées aux traductions).



Quatrième de couverture :
Citation :
Le Hong Kiltong chon (écrit vers 1608-1613), malgré sa minceur, occupe une place considérable dans la littérature coréenne. Il est généralement considéré comme le premier roman coréen à part entière, en ceci au moins qu'il utilise l'alphabet autochtone et non plus les caractères chinois. Mais il est beaucoup plus que cela. Cette biographie fictive d'un fils d'aristocrate et d'une servante, donc d'un bâtard, touche à tous les aspects de la pensée et de la société coréennes du temps. Là où l'idéologie néo-confucéenne confite depuis des siècles interdit aux fils illégitimes de prétendre à toute carrière, Ho Kyun, pourtant produit parfait de cette société, plaide pour la supériorité de la valeur sur la naissance.
Son héros, qui n'a pas même le droit d'appeler «père» son propre père, se révolte, fuit la capitale et prend la tête d'une troupe de brigands qui mettent à sac le pays. Aidés en cela par les pouvoirs fantastiques dont le taoïsme a doté notre héros. Lequel finira par quitter la Corée avec son armée, pour aller bâtir une sorte de paradis confucéen dans l'«océan du sud». Ce faisant, Ho Kyun en profite pour régler ses comptes avec la politique du temps, en particulier avec l'incapacité de la cour à défendre le pays contre les invasions japonaises.
Tout petit livre donc, mais auquel ses contemporains ont su donner son poids exact : son auteur a fini sur l'échafaud.

En fait, j'étais assez curieuse de découvrir l'origine de ces dramas, et puis finalement, j'ai découvert bien plus.

C'est un récit très bref et qui se lit comme un conte ou une légende ancienne. Par conséquent, l'intérêt n'est pas tant dans le style littéraire en tant que tel (il est très sobre et d'une simplicité travaillée), que dans son apport culturel.
Si sa lecture se révèle si intéressante, c'est parce que l'éditeur et le traducteur ont bien fait les choses pour rendre le récit accessible à des occidentaux, relativement profanes. Ils ont pris le soin, avec un avant-propos conséquent, mais aussi des notes de bas de page renvoyant à des annotations en fin d'ouvrage, de bien expliquer le contexte historique, les enjeux de l'histoire, le poids des thématiques sociales évoquées, la culture de l'époque (confucianisme, etc...), voire même de replacer le récit dans l'histoire littéraire globale de la Corée.

Après, si on n'a jamais lu d'oeuvres littéraires de type plus ancien, datant du moyen-âge par exemple, cela peut peut-être déstabilisé. Mais, personnellement, j'ai vraiment apprécié l'opportunité de découvrir cette légende, en adoptant au final une approche très culturelle. D'autant plus que ce récit occupe une place centrale dans l'histoire littéraire coréenne.

Par les clés qu'il propose et l'oeuvre qu'il contient, je pense que c'est un petit livre qui peut intéresser les gens curieux, qui ont envie d'en savoir un peu plus sur la Corée et son histoire. Wink

Et pour les amoureux des kdramas, c'est l'occasion de découvrir l'origine d'une inspiration importante des scénaristes modernes ! Smile



ps : Merci pour vos commentaires sur mon nouveau look I love you Il est tiré du drama Alone in Love. Wink
Revenir en haut Aller en bas
http://myteleisrich.hautetfort.com/
mimidd
Aki no Hoshizora


Nombre de messages : 15733
Localisation : with a Japanese man singing for Rotterdam
Date d'inscription : 17/04/2006

MessageSujet: Re: Littérature coréenne   Dim 11 Juil 2010 - 12:37

C'est pas bien, j'ai envie de me jeter sur tous les livres que tu as présentés, Lady_Livia affraid lol!
Je mets déjà L'ombre des armes (un roman coréen qui parle du Vietnam - qui plus est d'une ville que j'ai visitée - comment résister ^^) et L'histoire de Hong Kiltong dans ma liste d'achats virtuels, en attendant ma prochaine rentrée d'argent ^^

_________________

ずっと続く道  これからも変わらずに  同じことで笑っていよう  一人じゃないよ  アホな仲間と
=☆= In a road that keeps going without change, let’s keep laughing about the same things. =☆=
=☆=☆=☆= You’re not alone. You’ve got this stupid friend with you
(道, 丸すばる) =☆=☆=☆=
Revenir en haut Aller en bas
http://www.librarything.fr/profile/mimidd
Nettie
British countryside addict


Nombre de messages : 890
Age : 30
Localisation : Les pieds dans l'eau...
Date d'inscription : 09/02/2006

MessageSujet: Re: Littérature coréenne   Dim 5 Déc 2010 - 17:44

En vadrouillant dans ma librairie de ma ville, j'ai découvert une nouvelle collection sur le thème de la Corée. C'est la collection Matin Calme des éditions Chan OK, qui publie aussi des albums illustrés pour les enfants.

A ce jour, ils ont publié trois romans sur le thème des traditions et de la culture coréenne.

Les lettres du secret, de Bae Yoon An



Citation :
En Corée, un futur apprenti tailleur de pierre de 12 ans rencontre un jour, lors d'une corvée de bois, un vieil homme qui lui apprend une curieuse écriture. Cette découverte va bientôt bouleverser la vie du jeune homme et de ses proches.
Thème: Corée du XVème siècle
Source: Choisir un livre

Rêves de liberté, de Kim Soyeon



Citation :
En 1910, quand sa famille commence à parler mariage, Myeong-hye, treize ans, demande à partir étudier à Séoul. Grâce au soutien de son frère, elle obtient l'autorisation de quitter les siens. Très vite, et faisant face aux conventions sociales, elle devient volontaire dans un hôpital pour femmes. Car elle n'a plus qu'un rêve : devenir médecin. Mais le chemin est bien long...
Source: L'éditeur

Murmures à la lune, de Kim Hyang Yi



Citation :
Song-hwa est une petite fille solitaire de douze ans. Elle n'a jamais connu ses parents et vit seule avec sa grand-mère chamanesse dans un village au bord de la rivière Imjin, non loin de la frontière avec la Corée du Nord. Dans l'innocence de son coeur, Song-hwa confie à la lune ses chagrins et ses espoirs secrets. Une peinture sociale et pittoresque de la vie champêtre en Corée du Sud. Avec en trame de fond l'évocation des familles déchirées par la partition de la Corée. Un style d'une grande douceur et d'une belle poésie.
Source: L'éditeur

Pour les avoir feuilleté, ils me donnent très envie, les illustrations sont jolies et les thématiques intéressantes. Je suis très tentée... Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
http://aupandareveur.blogspot.com/
clinchamps
Oshaberi Sensei


Nombre de messages : 46665
Age : 73
Localisation : Dans les bois du Fushimi Inari-taïsha
Date d'inscription : 09/01/2007

MessageSujet: Re: Littérature coréenne   Dim 5 Déc 2010 - 18:00

Rhôôôôô !!!! ce forum me tuera !!!! Nettie tes livres sont très tentants, et je n'avais ps vu la présentation de Lady_Livia sur Hong Kiltong !!!! Vu que je suis en train de regarder ce drama, il va me le falloir de toute urgence !!!
Revenir en haut Aller en bas
marie21
Lost in RA Sunbae


Nombre de messages : 15319
Age : 37
Localisation : somewhere near Taipei, Matsu Island, Seoul and Tokyo
Date d'inscription : 25/09/2006

MessageSujet: Re: Littérature coréenne   Dim 5 Déc 2010 - 19:38

clinchamps a écrit:
Rhôôôôô !!!! ce forum me tuera !!!! Nettie tes livres sont très tentants, et je n'avais ps vu la présentation de Lady_Livia sur Hong Kiltong !!!! Vu que je suis en train de regarder ce drama, il va me le falloir de toute urgence !!!

Rêves de liberté/b] et [b]Murmures à la Lune
me tentent bien! cheers Wink
Merci Nettie!!! cheers
Revenir en haut Aller en bas
Nettie
British countryside addict


Nombre de messages : 890
Age : 30
Localisation : Les pieds dans l'eau...
Date d'inscription : 09/02/2006

MessageSujet: Re: Littérature coréenne   Jeu 6 Jan 2011 - 13:03

Je viens de finir Rêves de Liberté de Kim Soyeon. On suit le parcours de Myeong Hye, qui contre l'avis de son père, le seigneur Song et à grâce à l'appui de son grand frère, part faire ses études à Séoul entre 1916 jusqu'à environ 1919. On apprend pas mal de choses sur les traditions coréennes le mariage, la situation des enfants mais aussi sur l'occupation japonaise à Séoul...

Sur le point de vue de l'histoire, je l'ai trouvé un peu courte, j'aurais aimé que certaines personnages soient plus développés comme celui du grand frère de Myeong Hye qui part faire ses études au Japon ou encore de Nak Kyeong, l'amie de Myeong Hye
Spoiler:
 
Mais il ne faut pas oublier que c'est un roman pour la jeunesse.

Dans l'ensemble, c'est un joli roman, certes court, mais qui se lit avec plaisir. Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
http://aupandareveur.blogspot.com/
Scarlett Unnie
Lost in hangeul melody


Nombre de messages : 35653
Age : 70
Localisation : In the land of the morning calm
Date d'inscription : 03/10/2007

MessageSujet: Re: Littérature coréenne   Lun 26 Sep 2011 - 19:35

Nettie a écrit:


Rêves de liberté, de Kim Soyeon



Citation :
En 1910, quand sa famille commence à parler mariage, Myeong-hye, treize ans, demande à partir étudier à Séoul. Grâce au soutien de son frère, elle obtient l'autorisation de quitter les siens. Très vite, et faisant face aux conventions sociales, elle devient volontaire dans un hôpital pour femmes. Car elle n'a plus qu'un rêve : devenir médecin. Mais le chemin est bien long...
Source: L'éditeur

Suite au post de Nettie, Je me suis procurée ce livre et j' ai beaucoup aimé cette jolie petite histoire ainsi que l' héroine! c' est un livre trés facile à lire. J' ai appris une chose que je ne savais pas concernant le mariage traditionnel en Corée tel qu' il se pratiquait encore en 1916 pour la mariée Shocked :
Citation :
elle ne parle pas parce-qu' elle a un noyau de jujube entres les dents affraid C' est une ancienne coutume pour empêcher la fiancée de dire des sottises le jour de son mariage Shocked Le jour de leurs noces,les mariées devaient se faire coller les paupières avec du miel affraid et bourrer les oreilles de coton affraid afin d' éviter de les souiller de choses impures Rolling Eyes Quand au noyau de jujube, c' était aussi pour l' empêcher de rire des plaisanteries grivoises des invités de la noce Rolling Eyes Si elle ne pouvait s' empêcher de rire, son premier enfant serait une fille. Plus la famille était noble, plus la coutume était strictement appliquée!
Autrement dit, pour le plus beau jour de sa vie, la mariée était sourde, muette et aveugle pendant que le mari s' amusait bien avec les convives! Evil or Very Mad

Revenir en haut Aller en bas
clinchamps
Oshaberi Sensei


Nombre de messages : 46665
Age : 73
Localisation : Dans les bois du Fushimi Inari-taïsha
Date d'inscription : 09/01/2007

MessageSujet: Re: Littérature coréenne   Lun 26 Sep 2011 - 19:59

C'est quand même une constante mondiale que cette façon de considérer les femmes !!! Smile
Revenir en haut Aller en bas
Bu-Lyeong Ku
Pauvre gouvernante


Nombre de messages : 3
Age : 40
Localisation : Marseille
Date d'inscription : 01/11/2011

MessageSujet: Pour les amoureux de la littérature coréenne   Mar 1 Nov 2011 - 19:56

Aux vues de l’intérêt que vous montrez pour la littérature coréenne, je me permets de vous conseiller un site sur lequel je suis tombé il y a peu... Keulmadang
c'est une revue littéraire en ligne faite par des français, qui traite tout particulièrement de littérature coréenne et de la culture coréenne en général.

Wink


Dernière édition par Bu-Lyeong Ku le Dim 20 Nov 2011 - 15:16, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
marie21
Lost in RA Sunbae


Nombre de messages : 15319
Age : 37
Localisation : somewhere near Taipei, Matsu Island, Seoul and Tokyo
Date d'inscription : 25/09/2006

MessageSujet: Re: Littérature coréenne   Mer 2 Nov 2011 - 10:11

merci pour l'info!!! j'irai jeter un oeil!!! Wink
Revenir en haut Aller en bas
Darcy
Romancière anglaise


Nombre de messages : 5747
Date d'inscription : 09/03/2009

MessageSujet: Re: Littérature coréenne   Ven 13 Juil 2012 - 10:47

L'agence Autrement la Corée conseille ce livre: Corée : Voyageurs au Pays du matin calme, Récits de voyage 1788-1938




Je poste la description du roman qui figure dans Amazon:

La nature coréenne, qui plonge en un passé impénétrable, semble s'offrir à l'avenir. " Dès 1890, le diplomate Hippolyte Frandin décèle, au cœur du peuple coréen, une force qui sommeille et, comme étouffée, une certaine aptitude à se retourner sur son histoire, à perpétuer ses traditions pour y puiser des ressources nouvelles et évoluer vers d'autres
horizons. A travers les récits d'une quarantaine d'auteurs d'origines et d'époques diverses, toute la Corée est ici arpentée, racontée, étudiée. De la campagne aux villes et villages, du Nord au Sud, des monastères aux prisons politiques, en passant par les quartiers d'amour, les Coréens sont saisis dans leur quotidien, au travail, dans la rue, aux champs... Sorcellerie, urbanisme, costumes, rapports sociaux, croyances, fêtes, habitat, théâtre, littérature, sont décrits de mille manières. De détails cocasses en vérités cinglantes, un passé enfoui et méconnu resurgit sous nos yeux - grâce aussi aux quelque 140 cartes postales anciennes qui illustrent le volume.


Ainsi que leur commentaire.

Nous avons lu ce livre de 900 pages qui présente une quarantaine de textes d'auteurs divers (Loti, Jack London, Claudel entre autres) ayant tous voyagé en Corée peu avant ou lors de son ouverture au monde. On n'y parle pas de K-POP, certes, mais ce livre permet de comprendre l'âme d'un peuple qui vient juste de s'ouvrir à la démocratie après des siècles de monarchie absolue, puis de colonisation, de guerre et enfin de dictature. Les cartes postales d'époque sont surprenantes, comme le sont les descriptions de Séoul et de sa population dans les années 1900. Pour environ 10 €, les amateurs d'histoire(s) apprécieront.


Il m'intéresse énormément surtout que le prix est raisonnable alors j'ai pensé qu'il vous intéresserait aussi. Razz .
Revenir en haut Aller en bas
clinchamps
Oshaberi Sensei


Nombre de messages : 46665
Age : 73
Localisation : Dans les bois du Fushimi Inari-taïsha
Date d'inscription : 09/01/2007

MessageSujet: Re: Littérature coréenne   Ven 13 Juil 2012 - 10:58

Et tu as très bien pensé !!!! cheers cheers
Revenir en haut Aller en bas
Scarlett Unnie
Lost in hangeul melody


Nombre de messages : 35653
Age : 70
Localisation : In the land of the morning calm
Date d'inscription : 03/10/2007

MessageSujet: Re: Littérature coréenne   Ven 13 Juil 2012 - 13:53

Merci Darcy !!! cheers
Revenir en haut Aller en bas
marie21
Lost in RA Sunbae


Nombre de messages : 15319
Age : 37
Localisation : somewhere near Taipei, Matsu Island, Seoul and Tokyo
Date d'inscription : 25/09/2006

MessageSujet: Re: Littérature coréenne   Ven 13 Juil 2012 - 15:29

merci beaucoup Darcy! en effet, ça semble très intéressant! drunken
Revenir en haut Aller en bas
mimidd
Aki no Hoshizora


Nombre de messages : 15733
Localisation : with a Japanese man singing for Rotterdam
Date d'inscription : 17/04/2006

MessageSujet: Re: Littérature coréenne   Sam 14 Juil 2012 - 8:10

Il est déjà dans ma bibliothèque depuis quelques temps, mais tu me rappelles que je dois le lire lol!

_________________

ずっと続く道  これからも変わらずに  同じことで笑っていよう  一人じゃないよ  アホな仲間と
=☆= In a road that keeps going without change, let’s keep laughing about the same things. =☆=
=☆=☆=☆= You’re not alone. You’ve got this stupid friend with you
(道, 丸すばる) =☆=☆=☆=
Revenir en haut Aller en bas
http://www.librarything.fr/profile/mimidd
Darcy
Romancière anglaise


Nombre de messages : 5747
Date d'inscription : 09/03/2009

MessageSujet: Re: Littérature coréenne   Mar 7 Aoû 2012 - 20:43

J'ai reçu mon exemplaire. Il y a une chronologie plutôt pratique et les récits sont présentés chronologiquement. Donc, je peux lire les textes que je veux, je ne suis pas obligée de tout lire. lol! Les pages sont fines, je ne raffole pas de ce type de feuilles qui n'est pas agréable à manipuler.


Dernière édition par Darcy le Mar 7 Aoû 2012 - 21:24, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Scarlett Unnie
Lost in hangeul melody


Nombre de messages : 35653
Age : 70
Localisation : In the land of the morning calm
Date d'inscription : 03/10/2007

MessageSujet: Re: Littérature coréenne   Mar 7 Aoû 2012 - 21:14

J' ai aussi reçu le mien Very Happy et même commentaires que toi Wink je crois que je vais quand même mettre longtemps pour le lire même si c' est sûr je vais choisir les récits qui me tentent le plus lol!
Revenir en haut Aller en bas
clinchamps
Oshaberi Sensei


Nombre de messages : 46665
Age : 73
Localisation : Dans les bois du Fushimi Inari-taïsha
Date d'inscription : 09/01/2007

MessageSujet: Re: Littérature coréenne   Mar 7 Aoû 2012 - 21:56

J'aimerais bien l'avoir aussi ... À mettre sur ma liste au père Noël Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Darcy
Romancière anglaise


Nombre de messages : 5747
Date d'inscription : 09/03/2009

MessageSujet: Re: Littérature coréenne   Mar 7 Aoû 2012 - 22:06

Il n'est pas vendu cher (11€) alors que le prix affiché sur le livre est 28,50€. C'est bizarre une baisse pareille alors qu'il ne date que de 2006.
Je survole les pages et m'attardent sur les illustrations, bon on est loin des dramas. lol!
Revenir en haut Aller en bas
Scarlett Unnie
Lost in hangeul melody


Nombre de messages : 35653
Age : 70
Localisation : In the land of the morning calm
Date d'inscription : 03/10/2007

MessageSujet: Re: Littérature coréenne   Mer 8 Aoû 2012 - 12:35

Darcy a écrit:

Je survole les pages et m'attardent sur les illustrations, bon on est loin des dramas. lol!

Idem pour moi j' avoue que certains récits, même s' ils sont intéressants, ne m' apportent vraiment rien par rappport à la Corée d' aujourd' hui et me paraissent même être de la préhistoire Sleep
Pour ce qui est de se rapprocher des dramas, il y a deux livres que je recommende vivement et dont les sujets peuvent se lire dans n' importe quel ordre...on en a déjà parlé je crois, mais je vais les citer encore : Scénes de vie en Corée de Martine Prost ( qui est une personne marièe à un coréen et vivant en Corée du sud bien sûr!) chacune de ses scènes nous renseignent sur la culture propre aux coréens via relations familiales, avec les ainés, entre maris et femmes, entre collègues au travail, leur relation avec l' alcool Laughing etc... que nous pouvons retrouver dans les dramas même si dans ceux-çi il peut y avoir peut-être de l' exagération et j' ai découvert dans ce livre le "han" qui consume les coréens.... study mais c' est quand même la vie réelle que nous y retrouvons Very Happy et l' incontournable à mes yeux La Corée du Choseon de Francis Macouin qui est une mine de renseignements de cette époque et qui nous aident à mieux comprendre les sageuks historiques et il y a aussi des croquis dans ce bouquin! Perso, je m' y replonge souvent ! Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Darcy
Romancière anglaise


Nombre de messages : 5747
Date d'inscription : 09/03/2009

MessageSujet: Re: Littérature coréenne   Mer 8 Aoû 2012 - 21:57

Je prends note, je les ai même ajouté à mon panier amazon mais je vais me mettre à la lecture de celui que je viens de recevoir d'abord. Razz

EDIT: J'ai survolé les premiers textes pour lire celui d'Hippolte Fraudin (page 67) détaché du gouvernement français, il part rendre visite au roi de Corée. On est en 1900 et les descriptions permettent de reconnaître certaines détails (vus dans les dramas historiques) de vie quotidienne de Séoul et ses environs.. Et c'est ça le hic, on est au XXème siècle, le pays est une ruine et un cloaque. C'est toujours intéressant mais je ne suis pas sûr que cette lecture soit à conseiller à n'importe qui. Je ne suis pas sûr non plus de l'intérêt de lever le voile sur la réalité de cette manière alors que les dramas continuent à nous baigner dans un univers idéalisé. Je ne sais pas si j'en avais envie en fait d'apprendre que les femmes se promènaient les seins nus, allongés et tombants et bien d'autres informations notamment sur le traitement des morts et sur la mentalité coréenne qui est faite de soumission et de résignation Ce récit donne une image bien peu attrayante du pays autant sur son environnement mais aussi sur le Coréen. Le premier paragraphe par ailleurs, donne le ton. Le Coéen, vaniteux et voleur, n'a pour lui que son physique.
Ouaip. Rolling Eyes
Revenir en haut Aller en bas
Scarlett Unnie
Lost in hangeul melody


Nombre de messages : 35653
Age : 70
Localisation : In the land of the morning calm
Date d'inscription : 03/10/2007

MessageSujet: Re: Littérature coréenne   Jeu 9 Aoû 2012 - 10:09

Darcy a écrit:
Je ne sais pas si j'en avais envie en fait d'apprendre que les femmes se promènaient les seins nus, allongés et tombants et bien d'autres informations notamment sur le traitement des morts et sur la mentalité coréenne qui est faite de soumission et de résignation Ce récit donne une image bien peu attrayante du pays autant sur son environnement mais aussi sur le Coréen. Le premier paragraphe par ailleurs, donne le ton. Le Coéen, vaniteux et voleur, n'a pour lui que son physique.
Ouaip. Rolling Eyes

Ce passage m' a aussi choquée Rolling Eyes et je me demande si ce n' est pas justement la vision de ce français justement ....quand on sait avec quelle condescendance on nous regarde quand on parle de la Corée à quelqu' un (et pas seulement des dramas) et même certains présentateurs de certaines émissions à la télé Rolling Eyes Quand à cette réflexion
Citation :
Le Coéen, vaniteux et voleur, n'a pour lui que son physique.
, elle m' a fait bondir scratch Quand on sait qu' une fois libérée de ses oppresseurs, la Corée du Sud s' est développée trés rapidemment, on ne peut pas être d' accord..quand à la mentalité coréenne faite de soumission et de résignation, dû si je ne me trompe pas au confucianisme, elle a beaucoup évolué avec la christianisation du pays.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Littérature coréenne   Aujourd'hui à 5:34

Revenir en haut Aller en bas
 
Littérature coréenne
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» Littérature coréenne
» Votez pour vos romans de littérature jeunesse préférés!
» BEOWULF : l'épopée fondamentale de la littérature anglaise.
» Littérature hispanophone
» Littérature Castlevania par SAS : collection de couvertures!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Inn at Lambton :: And what do you do when you are not reading? :: Télévision :: Prawniverse, an aquarium from Asia-
Sauter vers: