Une auberge pour les admirateurs de Jane Austen, et bien plus encore...
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

 Aventuriers, explorateurs et autres baroudeurs

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
AuteurMessage
MissAcacia
DerbyCheshire Cat
avatar

Nombre de messages : 6935
Age : 45
Localisation : Perched on a hot sound tree
Date d'inscription : 26/10/2007

MessageSujet: Re: Aventuriers, explorateurs et autres baroudeurs   Ven 1 Aoû 2008 - 0:44

serendipity a écrit:
Encore un point commun entre nous Wink




Mais ce n'est pas charitable de me mettre l'eau à la bouche avec ce roman de Wilkie Collins que je n'ai pas lu... alors que je sors d'une expédition chez le libraire (dont je suis revenue à peu près entière). Me voilà contrainte d'attendre une baisse significative de ma PAL...

Cela m'a fait penser, par des chemins assez détournés à ce carnet de voyage: Voyage d'une femme au Spitzberg, de Léonie d'Aunet, qui accompagna son mari naturaliste dans un expédition destinée à chercher (vainement !) un passage vers l'Asie par le nord. C'était en 1939 1839, elle avait 19 ans. Elle a remonté toute la Norvège par la Terre avant de s'embarquer pour le Spitzberg et de redescendre par la Laponie puis la Finlande. Son sens de l'observation et son oeil féminin rendent cette série de lettres très plaisante et intéressante.


Dernière édition par MissAcacia le Ven 1 Aoû 2008 - 19:02, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
serendipity
Aurora Borealis Chaser
avatar

Nombre de messages : 8968
Date d'inscription : 31/05/2007

MessageSujet: Re: Aventuriers, explorateurs et autres baroudeurs   Ven 1 Aoû 2008 - 12:20

Clinchamps : dois-je déduire de ton commentaire sybillin que le livre a rejoint ta PAL Wink (ou son extension virtuelle comme dirait Miss Acacia)

Miss Acacia à ton tour de te faire tentatrice Laughing

Tu sais que je ne pourrais pas résister à ce genre de livre avec de tels mots magiques : Spitzberg, Norvège etc ...(livre dont j'ignorais l'existence jusqu'à présent Rolling Eyes ).

Ta présentation me donne illico l'envie de le lire Crying or Very sad

(en plus, contrairement à toi, je suis une lectrice de la catégorie des tortues, donc pas d'espoir que je fasse baisser ma PAL aussi vite que toi No )
Revenir en haut Aller en bas
MissAcacia
DerbyCheshire Cat
avatar

Nombre de messages : 6935
Age : 45
Localisation : Perched on a hot sound tree
Date d'inscription : 26/10/2007

MessageSujet: Re: Aventuriers, explorateurs et autres baroudeurs   Dim 3 Aoû 2008 - 22:25

@ Serendipity: Bon, en remerciement de ton (excellent je n'en doute pas Very Happy ) conseil de lecture qui rejoint l'extension virtuelle de ma PAL et pour me féliciter de contribuer à l'édification de la tienne Razz , voici quelques éléments supplémentaires sur Léonie d'Aunet et son voyage au Spitzberg...

Léonie d'Aunet n'était pas n'importe qui. Elle avait 19 ans quand elle entreprit ce voyage, dans des conditions assez extrêmes (surtout au retour) pour suivre son fiancé (et non son mari comme je l'ai écrit par erreur) dans une expédition scientifique. Elle devint ainsi la première femme à avoir accompli ce voyage. Son parcours ne s'arrête pas là... car quelques années plus tard elle devint la maîtresse, et l'une des grandes passions, de Victor Hugo (pas moins). Pour vivre cet amour, elle divorce (ce qui est une preuve de sa grande indépendance d'esprit et de son courage) après avoir passé quelques mois en prison puis dans un couvent pour adultère (ça ne plaisantait pas...). Elle vivra avec VH jusqu'à l'exil de ce dernier en Belgique et elle inspirera plusieurs poèmes des Contemplations. Sans ressources après son divorce, elle réussira à vivre de sa plume (d'où la publication des carnets de son voyage), occultée néanmoins par l'ombre de son illustre amant. Elle meurt en 1879.

Voici ce qu'elle écrivait sur les aurores boréales rendeer

Spoiler:
 


@Clinchamps: qui dit pépites dit Klondike et Jack London ?
Revenir en haut Aller en bas
serendipity
Aurora Borealis Chaser
avatar

Nombre de messages : 8968
Date d'inscription : 31/05/2007

MessageSujet: Re: Aventuriers, explorateurs et autres baroudeurs   Lun 11 Aoû 2008 - 12:50

Ah décidément cela donne encore plus envie Wink
Revenir en haut Aller en bas
Rosalind
Lady of Damerosehay


Nombre de messages : 8349
Age : 68
Localisation : entre Rohan et Ruatha ...
Date d'inscription : 17/04/2008

MessageSujet: Re: Aventuriers, explorateurs et autres baroudeurs   Mer 29 Avr 2009 - 15:58

Je viens de découvrir ce topic qui me donne de belles idées de lecture, en particulier Léonie d'Aunet
Spoiler:
 

Je connaissais déjà Ella Maillart que j'admire beaucoup et dont j'ai lu la voie cruelle Vagabonde des mers et Oasis interdites, et un livre que Olivier Weber lui a consacré : Je suis de nulle part : Sur les traces d'Ella Maillart.

Elle a traversé l'Asie d'est en ouest avec Peter Fleming qu'elle a rencontré à Pékin, et ils ont relaté cette aventure dans deux livres passionnants Oasis interdites (elle) et Courrier de Tartarie (lui)


http://membres.multimania.fr/chuchote/cheval/av_maillart/maillart.html


Et j'ai également lu et relu le Voyage d'une Parisienne à Llhassa d'Alexandra David-Néel, et la biographie que Jean Chalon lui a consacrée : Le lumineux destin d'Alexandra David-Néel

Et last but not least, Blaise Cendrars (l'or, Rhum, Bourlinguer, l'homme foudroyé, et son merveilleux poème du Transsibérien...)

d'ailleurs je n'ai pas vu de topic qui lui soit consacré, c'est en cherchant que j'ai atterri ici Wink je vais y remédier...
Revenir en haut Aller en bas
serendipity
Aurora Borealis Chaser
avatar

Nombre de messages : 8968
Date d'inscription : 31/05/2007

MessageSujet: Re: Aventuriers, explorateurs et autres baroudeurs   Mer 29 Avr 2009 - 16:52

Rosalinde, te lire me rappelle que j'ai toujours dans ma PAL Léonie d'Aunet et Lewis et Clarke Embarassed

Argh, pourquoi le temps de lecture ne compte pas double dans une journée Crying or Very sad
Revenir en haut Aller en bas
Rosalind
Lady of Damerosehay


Nombre de messages : 8349
Age : 68
Localisation : entre Rohan et Ruatha ...
Date d'inscription : 17/04/2008

MessageSujet: Re: Aventuriers, explorateurs et autres baroudeurs   Mer 29 Avr 2009 - 17:05

C'est vrai, et le forum ne nous aide pas lol! on y passe un temps fou
Spoiler:
 
et on en ressort avec encore plus de livres à lire !
Revenir en haut Aller en bas
Morloch
Riche célibataire
avatar

Nombre de messages : 109
Date d'inscription : 15/03/2009

MessageSujet: Re: Aventuriers, explorateurs et autres baroudeurs   Jeu 30 Avr 2009 - 11:59



Dans le genre écrivain-voyageurs, j'avais été fasciné à la lecture de la relation du voyage de Guillaume de Rubrouck en Mongolie au XIII ème siècle.

Déjà, le contexte est génial. Saint Louis n'est pas rassuré par la réputation de Gengis Khan aux portes de l'Europe, et il envoie un émissaire, le moine franciscain Guillaume, porter une lettre à Gengis pour entamer des discussions de paix avec l'Empire Mongol.

Traverser seul tout le monde connu avec en poche un vague laisser-passer de Saint Louis pour au tarvers d'un continent qu'aucun occidental n'a jamais visité (on est bien avant Marco Polo et autres) discuter avec un conquérant dont le nom fait trembler le monde, Guillaume de Rubrouck répond " Pas de problème ! " (Oui, en gros, Guilaume de Rubrouck c'est l'OSS117 du XIIIème siècle).

Ce n'est pas très long, le texte est la lettre envoyée à St Louis à son retour (parce que oui, je spoile, mais le truc c'est qu'il est revenu....), dans laquelle il raconte son voyage, ses rencontres (une grande princesse mongole, des moines bouddhistes, son interprète alcoolique, des boulangers français à Karakoroum !), l'accomplissement de sa mission compliquée par l'annonce de la mort de Gengis et l'accession au pouvoir de Kubilai Khan.

L'intérêt du bouquin, c'est qu'à la différence de la plupart des voyageurs de cette époque, Guillaume raconte avec émerveillement ce qu'il a vu, et quand il a vu quelque chose, il le dit, et quand on lui a parlé de quelque chose, il explique bien qu'il ne l'a pas vu mais qu'on le lui a dit. Il y a même d'extraordinaires moments d'humour. C'est donc une mine d'informations sur la Mongolie médiévale, racontée de façon claire, et pas des élucubrations comme chez d'autres.

Mais surtout, l'émerveillement de Guillaume est communicatif, il est ébloui par ce qu'il voit et entend. C'est ce qui rend ce bouquin si génial à lire, et c'est ce qui a fait peur à son retour. Cet engouement a paru un peu hérétique sur les bords et le pauvre Guillaume qui n'avait qu'une idée en tête, y retourner, a fini ses jours dans son monastère sans avoir l'autorisation de le faire.

Un livre indispensable à mon avis pour les amateurs de ce genre de littérature.
Revenir en haut Aller en bas
http://nhofszandz.blogspot.com/
cat47
Master of Thornfield
avatar

Nombre de messages : 23671
Age : 61
Localisation : Entre Salève et Léman
Date d'inscription : 28/01/2006

MessageSujet: Re: Aventuriers, explorateurs et autres baroudeurs   Jeu 30 Avr 2009 - 14:47

Merci d'avoir parlé de Guillaume de Rubrouck. J'ai cette relation sur mon disque dur car on peut la télécharger sur le site de la Bibliothèque Nationale mais je n'ai pas encore pris le temps de la lire en entier. J'avais découvert son existence grâce à l'excellent Le Voyage en Asie centrale et au Tibet, qui donne encore bien d'autres idées de lecture à tous ceux qui s'intéressent à l'exploration de ces régions et aux récits de ceux qui les ont menées.



Je ne m'étais jamais renseignée sur les éditions papier récentes de Rubrouck, mais grâce à ton post, c'est chose faite. Ce serait un joli fleuron à ajouter à ma petit collection.

Dans le même ordre d'idée, je peux aussi vous recommander La route de Samarkand au temps de Tamerlan


une relation de voyage un peu plus tardive (début du XVème siècle) écrite par Ruy Gonzalez de Clavijo, ambassadeur du roi de Castille auprès l'autre grand empereur turco-mongol. Il y a sans doute un peu moins d'humour que chez Rubrouck mais c'est très imagé également.

Rosalinde, je suis contente que toi aussi tu admires Ella Maillart. Je relis très régulièrement Oasis interdites, en entretenant le rêve de pouvoir un jour moi aussi découvrir les contrées traversées par E. Maillart et P. Flemming, et je trouve très amusant que les deux compères aient écrit chacun de leur côté un livre sur le même sujet et nous donnent ainsi sur leur voyages des points de vue assez différents mais où l'on retrouve la même atmosphère magique. J'ai moi aussi lu Je suis de nulle part d'Olivier Weber. En fait, j'essaie de me procurer tout ce qui concerne Ella Maillart.

Et puisque nous parlons des Suisses qui aiment les voyages, évoquons également Nicolas Bouvier, dont L'usage du monde raconte le premier voyage vers l'Orient (Turquie, Iran, Afghanistan) sur les traces de Maillart, qui avait fait de ce même parcours le fil rouge de sa Voie cruelle, justement. Tout comme son inspiratrice, il sait mêler des descriptions colorées et chaleureuses de ses découvertes et de ses rencontres avec des moments d'introspection et de réflexion qui donnent de l'épaisseur à ses récits. Mais le tout enrobé de plus de désenchantement, sans doute. Ce ton plus mélancolique est caractéristique d'un autre de ses livre Le poisson-scorpion, qui raconte en fait la fin du voyage entamé avec L'usage du monde mais qui nous montre surtout l'envers du décor, un voyageur sans ressources, malade et plus vraiment bien dans sa peau. Tout ceci dans un style irréprochable.

_________________
http://www.librarything.com/profile/catlamb
There are things so beautiful that they let you not mind that you will grow old and die.

Good angel of Prime Bright Loulou, lycanophila ma non seriosa
Revenir en haut Aller en bas
Morloch
Riche célibataire
avatar

Nombre de messages : 109
Date d'inscription : 15/03/2009

MessageSujet: Re: Aventuriers, explorateurs et autres baroudeurs   Ven 1 Mai 2009 - 20:21

C'est amusant, c'est par le même bouquin sur le Voyage en Asie centrale que j'avais entendu parler du Rubrouck (ou Rubroek, il y a pas mal d'orthographes différentes selon les éditions).

L'avantage de l'édition de l'imprimerie nationale (que j'avais passé à quelqu'un qui ne me l'a jamais rendu Rolling Eyes faudra que j'en trouve un autre ) est la préface par un historien , très sympa à lire, on apprend plein de choses sans que cela soit laborieux à lire, et quelques petits témoignages d'une équipe du CNRS qui s'étaient offerts de chouettes vacances avaient refait l'itinéraire de Guillaume.
Revenir en haut Aller en bas
http://nhofszandz.blogspot.com/
mimidd
Aki no Hoshizora
avatar

Nombre de messages : 15743
Localisation : with a Japanese man singing for Rotterdam
Date d'inscription : 17/04/2006

MessageSujet: Re: Aventuriers, explorateurs et autres baroudeurs   Ven 1 Mai 2009 - 20:27

Merci pour ton compte rendu Morloch. [mode History fangirl on cheers ] Ca me donne trèèèèèèèèèèèès envie de lire cette relation drunken
Je la note dans ma liste des livres à acheter un jour ...

_________________

ずっと続く道  これからも変わらずに  同じことで笑っていよう  一人じゃないよ  アホな仲間と
=☆= In a road that keeps going without change, let’s keep laughing about the same things. =☆=
=☆=☆=☆= You’re not alone. You’ve got this stupid friend with you
(道, 丸すばる) =☆=☆=☆=
Revenir en haut Aller en bas
Rosalind
Lady of Damerosehay


Nombre de messages : 8349
Age : 68
Localisation : entre Rohan et Ruatha ...
Date d'inscription : 17/04/2008

MessageSujet: Re: Aventuriers, explorateurs et autres baroudeurs   Sam 2 Mai 2009 - 0:59

Un autre récit de voyage passionnant est La longue marche de Bernard Ollivier.





Cet ancien journaliste a décidé de refaire à pied la mythique Route de la Soie, près de douze mille kilomètres d'Istanbul à Xi'an, sur les traces des anciennes caravanes. Il nous fait partager ses galères, ses enthousiasmes, et surtout de très belles rencontres avec les habitants.

A son retour il a fondé une association de réinsertion de jeunes délinquants par la marche.
Revenir en haut Aller en bas
cat47
Master of Thornfield
avatar

Nombre de messages : 23671
Age : 61
Localisation : Entre Salève et Léman
Date d'inscription : 28/01/2006

MessageSujet: Re: Aventuriers, explorateurs et autres baroudeurs   Sam 2 Mai 2009 - 17:29

J'adore ces livres, Rosalinde! cheers Il y a longtemps que je voulais en parler ici, j'ai failli le faire dans mon précédent post, d'ailleurs.

Les rencontres auxquelles Bernard Ollivier nous fait assister restent longtemps dans les mémoires. Turquie, Iran, républiques d'Asie centrales lui permettent de nouer de belles amitiés et de témoigner que l'hospitalité n'est pas un mot vide de sens pour tous les peuples imprégnés de culture musulmane. Et si ça se gâte en Chine, le récit n'en demeure pas moins très personnel et vivant.

Mais il est également très fort pour brosser un tableau des paysages qu'il traverse ou nous faire partager ses moments de découragement ou d'euphorie. Je suppose que le fait qu'il ait choisi la marche à pied donne un charme spécial à ses récits, il a eu le temps de s'imprégner des décors parcourus et de réfléchir aux motivations qui l'ont poussé sur les traces des caravaniers qui hantaient la Route de la Soie. Une chose est sûre, avec ce moyen de locomotion, la relation aux personnes et aux atmosphères ne peut pas être superficielle. Et puis il y a cette notion d'effort, de défi. Sans tomber non plus dans la recherche de l'exploit sportif gratuit, car c'est vraiment une quête spirituelle qu'il mène, et on retrouve ainsi ce qui est l'essence même du voyage avec ce parallélisme entre un itinéraire terrestre et un cheminement intellectuel.

Bref, un récit à très forte priorité sur ma liste de relectures futures.

_________________
http://www.librarything.com/profile/catlamb
There are things so beautiful that they let you not mind that you will grow old and die.

Good angel of Prime Bright Loulou, lycanophila ma non seriosa
Revenir en haut Aller en bas
esperluette
Magnolia-White Ampersand
avatar

Nombre de messages : 7844
Age : 26
Date d'inscription : 11/07/2009

MessageSujet: Re: Aventuriers, explorateurs et autres baroudeurs   Dim 14 Fév 2010 - 19:07

J'ai un peu galéré pour trouver ce topic mais j'y suis arrivée ! lol!

Je viens de finir Sur la route de Kerouac, et sans avoir adoré, j'ai passé un bon moment avec ce livre. sunny
Ce n'était pas ma première rencontre avec cet auteur : j'avais d'abord lu deux courts récits (en Folio 2 €), Le vagabond américain en voie de disparition, et je n'avais pas été très emballée. Mais je me suis acharnée Laughing car la Beat generation m'a toujours intriguée^^ et j'ai poursuivi avec Les anges vagabonds qui m'a beaucoup, beaucoup plu malgré des moments un peu... obscurs ! Razz

J'ai moins aimé Sur la route, peut-être parce que tous les livres de Kerouac se ressemblent et qu'on l'apprécie plus en le découvrant? Mais j'ai retrouvé ce que j'aime chez cet auteur, son écriture qui part dans tous les sens. Je m'ennuie parfois en le lisant, mais il y a toujours un moment où je suis éblouie par une formule, où je me mets à sourire (d'un sourire niais ). Il sait trouver les mots justes, et ses livres donnent envie de prendre la route à notre tour. Very Happy Bon, au niveau récit de voyage, c'est parfois moyen^^ on a plutôt des récits de beuveries et de nuits un peu barrées... Les deux personnages principaux, Sal Paradise et Dean Moriarty, partent, reviennent chez eux, pour repartir quelques jours plus tard à l'autre bout des Etats-Unis ou au Mexique, sans autre but que la route. Mais c'est le voyage selon Kerouac. Wink
C'est aussi un hymne à l'amitié, même si c'est une amitié parfois un peu étrange.^^

Un livre parfois long donc, mais que j'ai quand même dévoré en deux jours (même si j'ai eu du mal à rentrer dedans pendant une semaine où j'ai dû lire 60 pages à peu près^^) donc on se laisse facilement prendre par les mots de Kerouac... sunny

Quelques citations pour le plaisir : Very Happy

Citation :
Je n'avais rien à offrir à personne que ma propre confusion.

C'était la nuit de Denver; je ne fis que mourir.

Avec ce Dean frénétique, je fonçais à travers le monde sans avoir une chance de le voir. Dans l'après midi, on filait vers Sacramento, vers l'Est de nouveau.

Dean sortit d'autres photos. Je me dis que ces instantanés, nos enfants les regarderaient un jour avec émerveillement, pensant que leurs parents avaient vécu des vies calmes, bien ordonnées, stables comme sur les photos, et qu'ils se lèveraient le matin pour marcher fièrement sur les trottoirs de la vie, sans jamais imaginer la folie dégueunillée ni le tumulte de nos vraies vies, de notre vraie nuit, l'enfer que c'était, le caucheamr insensé de la route. Tout cela dans un néant sans fin ni commencement.
Revenir en haut Aller en bas
cat47
Master of Thornfield
avatar

Nombre de messages : 23671
Age : 61
Localisation : Entre Salève et Léman
Date d'inscription : 28/01/2006

MessageSujet: Re: Aventuriers, explorateurs et autres baroudeurs   Mar 16 Fév 2010 - 0:16

Merci pour ces commentaires et pour les citations, Esperluette. Very Happy

esperluette a écrit:
Bon, au niveau récit de voyage, c'est parfois moyen^^ on a plutôt des récits de beuveries et de nuits un peu barrées...


Au moins on est prévenus. lol! Je m'attends bien à ce que ce soit très différent d'Ella Maillart rabbit mais je suis toujours aussi intriguée, je vais m'y mettre un jour.

_________________
http://www.librarything.com/profile/catlamb
There are things so beautiful that they let you not mind that you will grow old and die.

Good angel of Prime Bright Loulou, lycanophila ma non seriosa
Revenir en haut Aller en bas
Framboise
Intendante de Pemberley
avatar

Nombre de messages : 557
Age : 34
Date d'inscription : 05/12/2009

MessageSujet: Re: Aventuriers, explorateurs et autres baroudeurs   Mar 16 Fév 2010 - 14:13

Il y a décidément des recoins passionnants ici! bounce
J’en profite pour vous parler d’un de mes gros coups de cœur dans la série « récit de voyage ».
Il s’agit de la série de courts récit écrits par Henry de Monfreid (1879-1974)
J’ai découvert ces récits d’aventures maritimes (eh oui, on ne me changera pas, j’aime beaucoup ce genre!) grâce à des amis en Turquie. On était une dizaine de potes en croisière, et chaque soir, nous lisions à voix haute d’un Monfreid. Lire un récit d’aventures maritimes quand on est en bateau, bercé par les flots, dans le soir qui tombe doucement… Ca a été un émerveillement! drunken
Voici le 4eme de couverture:
Citation :
H de Monfreid quitte la France à 32 ans, lorsque l’appel de la mer le jette définitivement dans l’aventure. Celui qu’on a appelé l’écrivain-corsaire, encouragé par Joseph Kessel, a composé une œuvre propre à faire rêver, digne des plus grands conteurs d’autrefois, mais ici tout est vécu.

On découvre dans ces récits une vie pleine d’aventure en mer Rouge, pas toujours très légale, entre trafic d’armes et de haschish... Et on en redemande!
sunny

Un autre coup de coeur maritime study

Comme je sais que plusieurs d’entre vous sont amoureux des îles anglo-normandes, et que ce livre d’aventures maritimes m’a fait rêver, voici un petit extrait de La mer est ronde de Jean François Deniau.
Un livre passionnant sur la relation entre l’homme et la mer, avec une écriture sublime! On sent l’amour de la mer dans chaque ligne, et on a envie de partir au large… drunken

Citation :
"Parmi les plus belles îles, il y en a à nos portes.
L'un des plus superbes mouillages du monde est à Chausey et les côtes bretonnes n'en manquent pas non plus. Quant à la Méditerrannée, elle en foisonne, les moins connus étant souvent les plus impressionnants. c'est toute la différence entre la beauté et le bonheur. Il y a des cailloux perdus en mer, battus des vents et rongés de sel qui donnent plus de joie que la baie de Rio ou celle de Naples.
Les agents immobiliers vous diront que les propriétés situées dans une île sont de loin les plus demandées, mais aussi, phénomène humain très intéressant sur lequel il convient de méditer, celles qui changent de propriétaires le plus souvent. Les îles seraient donc faites davantage pour en rêver que pour y habiter. Faut-il en tirer la conséquence que le bonheur n'est pas de ce monde ?
D'aucuns ont inventés une sorte de polygamie : ils aiment les archipels. Encore faut-il bien choisir ceux qui sont orientés non dans le lit du vent, mais selon un axe perpendiculaire au vent dominant. Sinon, une fois allé, on ne peut plus revenir. Voici pour qu'il ne perde ni son bateau ni son âme le navigateur averti.
Les ports pittoresques ne manquent pas sur nos côtes et sur celles des sept mers. Il en existe de la Norvège à la mer Egée, de la mer Rouge aux Caraïbes. mais je préfère les mouillages pour lesquels d'habitude il n'existe pas de cartes postales et qu'on peut seulement feuilleter en souvenir dans sa tête. C'est ma plus belle collection.
Après les tribulations de la navigation, mouiller au soir dans une baie sûre, entendre le bruit de l'ancre tombant dans l'eau claire, à l'abri de la terre, sans être à terre comme on l'est dans un port, et avec les bruits de la terre filtrés, épurés, pour que n'en subsistent que les plus significatifs : chant des cigales ou d'un oiseau, appel humain, un cri, un rire...
S'il fallait absolument choisir, j'en citerais trois comme trois illustrations dans un très beau livre.
La Beauchamp ou le spectacle de la mer. C'est une passe des îles Chausey, très sûre quand on y est, même s'il est plus difficile d'y entrer et d'en sortir. On sait que c'est une des régions du globe où les marées sont les plus fortes, près de dix mètres parfois entre haute et basse mer. La mer vit devant vous, avec vous, pendant que le décor qui vous entoure se transforme à vue comme par une gigantesque et impeccable machinerie : la mer, les rochers, les îlots, d'heure en heure, changent d'aspect et de nature avec le flot ou le jusant. Depuis mon enfance, j'entends dire que l'archipel de Chausey, comprend 365 îles (le nombre de jour de l'année) à marée haute, et 52 (le nombre de semaines) à marée basse... Les Parisiens ou les baigneurs s'étonnent et rectifient : cela doit être le contraire... Non, c'est bien dans ce sens là que la mer respire, parce que ce qui apparaît comme une île unique imposante à marée basse devient, à marée haute, six ou sept écueils quand seuls les sommets se découvrent.
[...]
Mais c'est aussi une sorte de fièvre qui vous prend, en entrant par la passe d'un lagon dans un atoll du Pacifique (Maupiti) ou du canal de Mozambique (Mayotte) écrasé de lumière, bercé de palmes. C'est encore la même en négociant les accès de saint-Hélier ou de Sercq, ou de Bréhat.
[...] "

Je veux partir moi aussi!! cheers
Revenir en haut Aller en bas
cat47
Master of Thornfield
avatar

Nombre de messages : 23671
Age : 61
Localisation : Entre Salève et Léman
Date d'inscription : 28/01/2006

MessageSujet: Re: Aventuriers, explorateurs et autres baroudeurs   Sam 27 Fév 2010 - 19:24

Merci d'avoir fait remonter ce topic, Framboise. J'ai lu quelques récits d'Henry de Monfreid lorsque j'étais enfant. Je ne les avais pas trop appréciés à l'époque mais je crois que c'est parce que j'étais trop jeune. Tu fais bien de m'y faire penser. Quelle bonne idée que de lire ces histoires en croisière. sunny

_________________
http://www.librarything.com/profile/catlamb
There are things so beautiful that they let you not mind that you will grow old and die.

Good angel of Prime Bright Loulou, lycanophila ma non seriosa
Revenir en haut Aller en bas
majeanne
Ready for a strike!
avatar

Nombre de messages : 1115
Age : 57
Localisation : le Sud
Date d'inscription : 25/05/2008

MessageSujet: Re: Aventuriers, explorateurs et autres baroudeurs   Ven 29 Oct 2010 - 20:48

Comme elle donne envie ta croisière Framboise Very Happy

Je termine donc "Le naufrage de la Marietta" de Henry de Monfreid et j'ai beaucoup aimé.
Ce qui m'a attirée tout d'abord c'est le fait que l'auteur soit originaire de ma région et que
plusieurs des nouvelles de ce recueil se passent dans cette région-là.

Je trouve que c'est un merveilleux conteur et je n'ai posé le livre (peu épais) qu'après
l'avoir terminé.

La plupart des nouvelles se passent en Catalogne mais l'une nous emporte dans le monde
des mille et une nuits.

Son écriture est facile, légère, poétique et drôle. On y respire la mer, le maquis, le soleil
et le vent. L'amour, la tendresse, le respect, la fidélité, le courage, tous ces beaux sentiments
imprègnent ses histoires.

Je vais très certainement m'intéresser de près à cet auteur.

Je ne connais pas la littérature maritime. Il est peut être temps d'y remédier Wink
Revenir en haut Aller en bas
MissAcacia
DerbyCheshire Cat
avatar

Nombre de messages : 6935
Age : 45
Localisation : Perched on a hot sound tree
Date d'inscription : 26/10/2007

MessageSujet: Re: Aventuriers, explorateurs et autres baroudeurs   Ven 29 Oct 2010 - 23:28

Ma connexion est reviendue, j'en profite...

Vous donnez envie Framboise et Majeanne. Désolée pour tes envie d'eau salée, Majeanne, je vous emmène dans le désert de l'ouest américain, aux confins de l'Utah, de l'Arizona, du Nouveau Mexique et du Colorado.

Je viens de terminer Le gang de la clé à molette de Edward Abbey, écrivain et militant écologiste nord-américain, mort à la fin des années 80 et amoureux de cette région sauvage et malmenée (biographie sommaire à découvrir ).

Ce roman raconte les aventures d'un assemblage assez insolite de quatre personnages réunis par le pur hasard autour d'un même objectif: se révolter contre les déprédations perpétrées contre le désert et la vallée du Colorado par un gouvernement aveugle à la solde de grandes compagnies cupides. Doc Sarvis, chirurgien de son état est le cerveau et le banquier de la bande. Il entraîne ou est poussé par Bonnie Abbzug, sa compagne issue d'une famille juive du Bronx, jolie comme un cœur et prête à l'action (pour tromper son ennui ?). Ils rencontrent Seldom Seen Smith, un mormon trigame plus attiré par le désert et les canyons des Fins que par ses différentes familles (d'où son surnom), un véritable homme du désert qui gagne sa vie en promenant les touristes sur ce qu'il reste du Colorado (enfin l'un de ses affluents) en aval du grand barrage qui a englouti les canyons à l'amont. Enfin, Hayduke, semi-clochard traumatisé par la guerre du Vietnam venu dans cette région pour essayer de se reconstruire et révolté par ce qu'il découvre.
Ils décident de stopper les travaux de construction d'une nouvelle autoroute qui défigure les paysages qu'ils aiment et va amener des flots de touristes stupides incapable d'apprécier ce qu'il en reste. C'est fou comme les Caterpillar et autres bulldozers sont vulnérables face à une bonne clé à molette et un peu d'organisation. L'aventure commence. N'oubliez pas vos gourdes... Smile

Ce livre a été écrit en 1975. il a inspiré, quelques années plus tard, des organisations de protection de la nature radicales que l'on a appelé les éco-guerriers (ou eco-warriors) et qui ont véritablement mené des actions de sabotage dans les années 90 et 2000 (le modèle s'est même exporté jusque dans la forêt de Fontainebleau).
L'édition que j'ai eue entre les mains est préfacée par Robert Redford.

Le style est très direct et parfois assez cru.

D'Edward Abbey, j'ai aussi lu Désert Solitaire, qui raconte certaines de ses expériences personnelles lorsqu'il était ranger dans le Arches National Park (Utah). Je l'avais trouvé très intéressant.
Revenir en haut Aller en bas
christelle
The Gathering Storm
avatar

Nombre de messages : 3484
Age : 42
Localisation : Entre Paris, Londres, Hong Kong et Séoul...
Date d'inscription : 10/09/2007

MessageSujet: Re: Aventuriers, explorateurs et autres baroudeurs   Lun 1 Nov 2010 - 7:46

...Et c'est aux merveilleuses éditions Gallmeister!!!
C'est drôle, à chaque fois qu'ils sortent un livre, j'ai envie de l'acheter! rendeer
Revenir en haut Aller en bas
serendipity
Aurora Borealis Chaser
avatar

Nombre de messages : 8968
Date d'inscription : 31/05/2007

MessageSujet: Re: Aventuriers, explorateurs et autres baroudeurs   Lun 1 Nov 2010 - 17:33

Cela faisait longtemps que je n'avais pas eu le temps de venir fureter dans ce topic et je passe remercier Framboise et Majeanne pour leurs posts concernant Monfreid (j'ai noté le recueil cité par Majeanne pour m'initier un jour à cet auteur Very Happy )
Revenir en haut Aller en bas
cat47
Master of Thornfield
avatar

Nombre de messages : 23671
Age : 61
Localisation : Entre Salève et Léman
Date d'inscription : 28/01/2006

MessageSujet: Re: Aventuriers, explorateurs et autres baroudeurs   Mer 3 Nov 2010 - 19:54

Merci tout le monde d'avoir fait remonter ce topic, qui me fait toujours rêver. drunken

Le gang de la clé à molette me disait quelque chose, mais je ne savais pas que ça avait l'air aussi savoureux... et je n'ai rien contre une certaine crudité du style (ça va parfois de pair, non lol!). Je note la référence pour le moment où j'aurai des envies d'Amérique. sunny

Coucou Christelle, contente de te revoir parmi nous. cheers

_________________
http://www.librarything.com/profile/catlamb
There are things so beautiful that they let you not mind that you will grow old and die.

Good angel of Prime Bright Loulou, lycanophila ma non seriosa
Revenir en haut Aller en bas
MissAcacia
DerbyCheshire Cat
avatar

Nombre de messages : 6935
Age : 45
Localisation : Perched on a hot sound tree
Date d'inscription : 26/10/2007

MessageSujet: Re: Aventuriers, explorateurs et autres baroudeurs   Mer 3 Nov 2010 - 21:28

Et il y a une suite (pas encore lue): le retour du gang de la clé à molette.
Mais si ton envie d'Amérique se combine à un besoin irrépressible d'avoir chaud et soif, Désert Solitaire est très adapté.
Revenir en haut Aller en bas
Framboise
Intendante de Pemberley
avatar

Nombre de messages : 557
Age : 34
Date d'inscription : 05/12/2009

MessageSujet: Re: Aventuriers, explorateurs et autres baroudeurs   Ven 5 Nov 2010 - 22:46

majeanne a écrit:
Son écriture est facile, légère, poétique et drôle. On y respire la mer, le maquis, le soleil
et le vent. L'amour, la tendresse, le respect, la fidélité, le courage, tous ces beaux sentiments
imprègnent ses histoires...
C'est drôle, j'avoue que je n'aurais pas utilisé ces mots là pour parler d'Henry de Monfreid!
Autant je suis tout à fait d'accord avec toi pour son écriture, qui est très fluide, autant pour les valeurs transmises par les livres... Suspect
J'ai beaucoup aimé ce que j'ai lu de cet auteur, mais il me semblait qu'il adaptait pas mal les valeurs morales de l'époque pour qu'elles lui conviennent! Laughing
Il est en effet plus que plongé dans le trafic d'armes, de drogues et autres joyeusetés Rolling Eyes Le courage, il en a à revendre, ce n'est pas un problème. Mais la tendresse, je n'en ai pas trouvé beaucoup dans ses récits: sa femme doit faire une apparition fugace dans un coin du livre, mais les rapports entre eux sont assez limités.
Et pour ce qui est du respect, ok il respecte ses boys et matelots (jusqu'à une certaine limite d'ailleurs, plutôt fluctuante en fonction de son humeur il me semble) mais pas vraiment les lois en vigueur!! Laughing

Cela m'a fait rire de voir que l'impression du lecteur pouvait être si différente selon le roman lu. En bon trafiquant, il est certainement passé maître dans l'art de brouiller les pistes! sunny
Revenir en haut Aller en bas
MD
British countryside addict
avatar

Nombre de messages : 828
Age : 33
Date d'inscription : 28/01/2010

MessageSujet: Re: Aventuriers, explorateurs et autres baroudeurs   Sam 6 Nov 2010 - 11:21

J'ai pour le moment peu d'expérience de cet auteur, n'ayant terminé récemment que ses Trésors de la Mer Rouge.
Je suis d'accord avec l'avis général sur la fluidité et l'écriture très agréable ... le tout assaisonné d'anecdotes croustillantes drunken ( ou pas, cf l'explication de gravure sur la vengeance des Warsangalis sur les Danakils. Charmantes coutûmes ! Suspect )

Et ça reste de la navigation, assez folko par moment d'ailleurs.
On imagine ces boutres assez lourds; un peu comme si l'on essayait de faire avancer un tronc avec un mouchoir en guise de voile.

Mais je rejoins ton avis Framboise sur la valeur des valeurs du héros.
Plus pragmatique tu meurs.
Et niveau défense des valeurs, il y a mieux. Disons qu'il respecte la valeur qui peut servir sur le moment, pour les autres on peut toujours réajuster. Pas du genre à se sacrifier pour une conviction.
D'ailleurs c'est à se demander s'il fait exprès, mais c'est limite si à chaque fois qu'il vient à terre il a un problème. On a toujours l'impression qu'il remonte à bord en courant.

Niveau valeurs on repassera, sauf si l'opportunisme est devenu une vertu !
Mais le livre est génial et on irait bien naviguer là bas. En ramassant des perles et en évitant les abordages.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Aventuriers, explorateurs et autres baroudeurs   

Revenir en haut Aller en bas
 
Aventuriers, explorateurs et autres baroudeurs
Revenir en haut 
Page 2 sur 5Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
 Sujets similaires
-
» Aventuriers, explorateurs et autres baroudeurs
» Chers aventuriers !
» Karen Blixen : Out of Africa ... Et autres oeuvres
» Contes (Perrault et autres)
» Shinobi, le jeu : discussions et autres blablas

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Inn at Lambton :: Do you read, Mr Darcy? :: Autres auteurs (divers) :: On revient à la réalité^^-
Sauter vers: