Une auberge pour les admirateurs de Jane Austen, et bien plus encore...
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

 Livres - "La poupée sanglante" / "La machine à assassiner" de Gaston Leroux

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
lady Clare
Lily-white Doe
avatar

Nombre de messages : 9881
Date d'inscription : 01/10/2008

MessageSujet: Livres - "La poupée sanglante" / "La machine à assassiner" de Gaston Leroux   Ven 14 Mai 2010 - 2:30

La Poupée sanglante/ La Machine à assassiner sont des romans de Gaston Leroux publiés en 1923 & 1924.
Image hébergée par servimg.com
L'auteur est déjà très connu, il n'a rien à prouver et écrit sur ce qui le passionne, ici on voit bien sa fascination pour les sciences modernes, les progrès de la médecine, mais aussi son côté morbide exacerbé.
Image hébergée par servimg.com

L'histoire met en scène plusieurs personnages, dont le rôle dans l'intrigue est pour chacun primordial, on retrouve apparemment le schéma bien connu chez Leroux de la belle héroïne (Christine) désirée par un monstre - ou qui a en tout cas l'apparence d'un monstre- (Bénédict) et qui aime un jeune homme tout à fait sain. Mais l'intrigue est beaucoup plus complexe que cela en réalité, le monstre n'est pas celui que l'on croit, l'apparence est bien souvent trompeuse chez Leroux, de même que Christine n'est finalement pas une héroïne si lisse que cela...

Citation :
Christine fille d'un horloger habile et fiancée du savant Jacques Cotentin ne trouve qu'un défaut à son bel automate Gabriel : son absence d'âme. Comme elle aimerait que celui-ci ait la belle âme poétesse de son voisin Bénédict Masson ! Hélas, simple mécanique, il ne peut donner que ce que ses rouages savent du monde. Bien peu. Bénédict est lui un relieur à l'esprit fin et sensible, malheureusement affligé d'une laideur physique qui tient Christine loin des bras de la belle âme. Celui-ci ne sait la nature de cet étrange jeune homme au port et à la mine si parfaite qu'il observe de sa fenêtre visiter l'élue de son cœur. Mais voilà qu'un soir Bénédict Masson entend une dispute entre Christine et son père. Christine le supplie de ne pas "le" tuer. Mais de qui parle-t-elle ?
(wikipédia)

J'avoue que si j'aime beaucoup ce roman, bien moins que Le Fantôme de l'Opéra cependant, je préfère et de loin l'adaptation télévisée au livre... Comme souvent chez Leroux, l'intrigue est victime de digressions, de réflexion, pas toujours intéressantes pour le lecteur d'aujourd'hui. Au contraire, je trouve que le scénario de la série a su retirer l'essentiel de cette histoire pour la rendre passionnante de bout en bout.

La série télévisée

C'est un feuilleton de 6 épisodes de 52 minutes, dont la première diffusion a eu lieu sur Antenne 2, du 17 septembre au 22 octobre 1976. La réalisation est de Marcel CRAVENNE ; le scénario de Robert SCIPION, d'après les romans de Gaston LEROUX "La Poupée sanglante" et "La Machine à assassiner".

Les personnages

Jean-Paul ZEHNACKER (Bénédict Masson)

Image hébergée par servimg.com

On peut dire que c'est le personnage principal. Il est présent dans chaque épisode, et même d'une façon on ne peut plus surprenante dans la deuxième moitié de l'intrigue, qui correspond au traitement de la partie intitulée La Machine à assassiner. Amoureux fou de Christine, il cache sous son extrême laideur l'âme d'un immense poète. L'interprétation de l'acteur Jean Paul Zehnacker est absolument bouleversante. On sent le comédien de théâtre derrière son phrasé parfait.


Yolande FOLLIOT (Christine Gaillard/ Christine Norbert dans le roman )


Image hébergée par servimg.com
Le personnage de Christine me plait bien plus dans la série que dans le livre, même si dans le livre, elle est décrite comme dégourdie et plutôt intelligente (et très belle aussi), je la trouve plus moderne dans la série. Le jeu de l'actrice Yolande Folliot y est pour beaucoup, elle est Christine, tantôt fragile, tantôt mystérieuse, tantôt forte et résolue. Elle a des côtés agaçants parfois, car elle ne sait pas toujours écouter son coeur.


Dominique LEVERD (Jacques Quentin/ Jacques Cotentin dans le roman)

C'est le cousin & fiancé de Christine, j'avoue que cet aspect des choses m'a étonnée, ces deux là sont promis l'un à l'autre depuis l'enfance est semblent s'en contenter. Pas de passion entre eux mais une tendresse rassurante. Jacques est, au début du roman, un brillant étudiant en médecine, détail qui a énormément d'importance pour le reste de l'intrigue.


Ludwig GAUM (Gabriel)

Image hébergée par servimg.com

Impossible de parler de ce personnage sans spoiler, il est la clef de toute l'intrigue. Dans le film , il est interprété par un très bel acteur, détail également nécessaire à l'intrigue.


Edith SCOB (La marquise de Coulteray)

Image hébergée par servimg.com
J'aime beaucoup cette actrice, je l'ai découverte dans Les Yeux sans visage de G. Franju, un film terrifiant sur les déviances de la médecine. Elle campe une marquise très convaincante, je regrette juste qu'elle n'ait pas pris un petit accent british pour faire ce rôle, car on insiste beaucoup dans le téléfilm sur le fait que la marquise est anglaise, et qu'elle a rencontré son mari aux Indes... J'aime beaucoup ses costumes, ils ont un petit côté préraphaélite...


Georges WOD (Le marquis de Coulteray)

Le marquis est un personnage inquiétant, sous des apparences débonnaires, il cache une personnalité trouble et perturbée. Il semble dominer et terrifier constamment son épouse. D'emblée, il apporte une part de mystère, voire de fantastique à l'intrigue principale.


Julien VERDIER (M. Gaillard/ M. Norbert dans le livre)

C'est le père de Christine, je l'ai toujours trouvé horriblement égoïste, il ne pense qu'à ses expériences, je pense qu'il veut marier Christine à Jacques simplement pour ne pas perturber son petit monde.


Sacha PITOEFF (Docteur Sahib Khan)

Mystérieux médecin indien, qui a plus l'air d'un gouru, c'est un manipulateur hors pair. C'est lui qui "soigne" la marquise pour une supposée "maladie de langueur" qu'elle aurait contractée aux Indes.


Cathy ROSIER (Droga la danseuse)

C'est l'une des maîtresses du marquis, elle ne se formalise pas de le partager apparemment. Elle est une danseuse mondialement connue, on la voit danser au Musée Guimet, mais ce n'est pas l'actrice qui danse, le montage n'est pas très bien fait dans ces scènes, elles manquent d'élégance, l'actrice n'est pas toujours très juste, un des petits points faibles de la série à mon avis.


Résumé de l'intrigue dans la série télévisée : (en effet, il y a quelques variantes par rapport aux livres, notamment la fin)

Thème : dans le Paris des années 20, sur l'île Saint-Louis, le relieur et poète Bénédict Masson, à la laideur repoussante, est épris secrètement de Christine, sa belle voisine dont le père est horloger et dont le fiancé, Jacques Quentin, est spécialiste de biologie et de chirurgie.
Spoiler:
 

Je préfère donc et de loin la série télévisée au livre.. j'ai noté aussi qu'il y a pas mal de points communs avec Le Fantôme de l'Opéra, et pas seulement le fait que l'héroïne s'appelle aussi Christine, mais aussi le héros défiguré, la fascination amoureuse, "l'andouille de service" (dixit April) lol!, la relation ambiguë avec le père, les personnages secondaires hauts en couleur...
Revenir en haut Aller en bas
lady Clare
Lily-white Doe
avatar

Nombre de messages : 9881
Date d'inscription : 01/10/2008

MessageSujet: Re: Livres - "La poupée sanglante" / "La machine à assassiner" de Gaston Leroux   Ven 14 Mai 2010 - 2:36

manue a écrit:
Clelie a écrit:

La synthèse et l'analyse de La Poupée sanglante est également très intéressante. Je ne connais pas très bien cette histoire, mais elle a l'air d'être du plus pur gothique...

Brouuu, je dirais même que ça fait froid dans le dos. Et comme Lady Clare, j'ai été plus impressionnée par la série TV que par le livre. C'est même, LA série qui m'a terrifiée petite. Le personnage de Bénédict est affraid affraid
Il faudrait que je la revois !!!

manue a écrit:
lady Clare a écrit:

Il y a pas mal de points communs avec Le Fantôme de l'Opéra, et pas seulement le fait que l'héroïne s'appelle aussi Christine, mais aussi
Spoiler:
 

J'avais jamais pensé à ça. scratch
C'est vrai que dans les deux cas, on a affaire à une magnifique histoire pleine de poésie et de noirceur, un étrange mélange de fantastique et d'amour impossible (avec une intrigue policière en plus dans La Poupée sanglante).

Clelie a écrit:
A la demande de Lady Clare, voici donc mon avis sur la Poupée Sanglante de Gaston Leroux, que j'ai lu voici quelques semaines (désolée, Lady Clare, mais je me permets de recopier en partie ce que je t'avais dit il y a quelques semaines Embarassed ):

Tout d'abord, je crois que je n'ai jamais lu un Gaston Leroux aussi noir, aussi horrifique... ! Mais restons objectif : je me suis régalée.
Le personnage de Benedict est vraiment très proche d'Erik, ça c'est certain... Notamment, au point de vue de la difformité physique, mais pas au point de vouloir se cacher du monde.
Et puis, ils ont en commun cet esprit non cenventionnel parfois poète, parfois terriblement sauvage. Un personnage plutôt déconcertant, donc, qui est capable du pire comme du meilleur... Bien qu'il apparaisse vraiment comme un personnage à plaindre, je suis arrivée à ne plus savoir qu'en penser. Bien entendu, cela m'est arrivée aussi lors de ma lecture du Fantôme, mais pas à ce point. Benedict est véritablement une âme étrange, qui a la grandiloquence et la sauvagerie de l'âme d'Erik, qui éprouve lui aussi une sorte d'amour obessionnel, mais mal contrôlé, et qui atteint des proportions brutales.

Quant à Christine Norbert, l'objet de l'affection de Benedict, elle a des similitudes avec la Christine du POTO, mais elle a un caractère plus trempé... voire beaucoup plus trempé...! C'est une âme décidée, franche, et libre. Beaucoup plus autonome que Christine Daaé, avec une volonté propre, avec moins de larmes et de naïveté.

Ce qui m'a fait le plus frémir est bien entendu l'histoire du marquis et de sa femme...
Spoiler:
 

La fin est plutôt atroce,mais à l'image du reste de l'oeuvre.
Spoiler:
 

Bref, c'est une lecture étrange et déconcertante, mais remplie de personnages sombres, lugubres et boulversants. Une histoire qui vous donne à la fois l'impression d'une froideur terrible ou d'une sensation de brûlure intense. Twisted Evil


Dernière édition par lady Clare le Lun 17 Mai 2010 - 17:45, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Livres - "La poupée sanglante" / "La machine à assassiner" de Gaston Leroux   Ven 14 Mai 2010 - 10:08

Merci pour l'ouverture de ce topic Lady Clare ! Je ne vais pas tarder à vous donner mon avis sur "la poupée sanglante" dont j'ai repris la lecture Wink
Revenir en haut Aller en bas
Clelie
Irene Adler's Secret
avatar

Nombre de messages : 6427
Age : 35
Localisation : 221b Baker Street NW1
Date d'inscription : 17/03/2006

MessageSujet: Re: Livres - "La poupée sanglante" / "La machine à assassiner" de Gaston Leroux   Lun 17 Mai 2010 - 14:33

Lady Clare, merci pour l'ouverture de ce topic, et pour la magnifique description des romans, et de la série qu'il me tarde de découvrir... Wink

Histoire d'étoffer un peu l'avis que tu as posté ci-dessus, je me permets de copier l'article que j'avais posté sur mon blog suite à la lecture des deux tomes :

Citation :
Ce roman à deux volets de Gaston Leroux est à l'image des romans horrifiques et fantasmagoriques dont seul cet auteur de génie a eu le secret. A la fois très éloigné de la saga des Rouletabille et son style d'intrigue policière, à la fois proche du Fantôme de l'Opéra par la profondeur des personnages qu'il présente, La Poupée Sanglante et la Machine à Assassiner ont leur marque propre (même si on peut bien entendu faire le rapprochement avec le Frankenstein de Mary Shelley). Si on retrouve le style journalistique et précis de Gaston Leroux (dont c'est ici une des dernières oeuvres, publiée en 1923), l'utilisation répétitive de l'italique, sorte de choc "visuel" supplémentaire pour le lecteur qui ne peut s'empêcher d'y attacher toute son attention, les romans sont empreints d'un inévitable parallèle entre le scientifque et l'occulte, entre le rationnalisme et la croyance populaire, entre l'esprit cartésien et l'imaginaire le plus effroyable. Car si certains passages peuvent paraître tout bonnement farfelus, le contenu demeure profondément sombre et réfléchi, suggèrant des interrogations éthiques ou spirituelles qui laissent le lecteur pensif, voire grave.

En deux mots, il s'agit là d'une oeuvre qui ne peut laisser indifférent, qu'elle nous atterre ou qu'elle nous glace.


Si on peut sans aucun doute rapprocher certains personnages de ces romans avec ceux du Fantôme de l'Opéra (notamment au niveau de l'héroïne, dans la similitude des prénoms), ils entrent tout à fait dans une catégorie différente. Chrisine Norbert n'a pas grand chose à voir avec la Christine Daaé jeune et naïve, entièrement effrayée, presque passive et soumise du F de l'O. Christine Norbert est déterminée, impétueuse, en un mot l'antithèse de son (presque) homonyme.

Benedict a une âme semblable à celle d'Erik, malheureuse, géniale, mais violente. Une idée commune les unit : la grandiloquence de leur parole, voire la mégalomanie de leurs actes (puisque peu à peu, chez Benedict/Gabriel, l'absence de parole, est compensée brutalement par une apparence glacée et des actes grandioses, qui envahissent finalement à eux seuls tout l'espace narratif).

Reste aussi l'aspect non négligeable du vampirisme évoqué dans ces romans, qui hante véritablement toute la lecture, et que l'auteur parvient à expliquer d'une façon pour le moins suprenante et quasiment... scientifique... !

Merci encore à toi, Lady Clare pour m'avoir fait découvrir cette oeuvre superbe ! cheers
Revenir en haut Aller en bas
http://litteranet.blogspot.com
lady Clare
Lily-white Doe
avatar

Nombre de messages : 9881
Date d'inscription : 01/10/2008

MessageSujet: Re: Livres - "La poupée sanglante" / "La machine à assassiner" de Gaston Leroux   Lun 17 Mai 2010 - 14:43

Mais de rien Clélie! Merci d'avoir reposté ton avis!!
Je prends toujours les paris que tu vas préférer la série aux livres!! Wink
Revenir en haut Aller en bas
Clelie
Irene Adler's Secret
avatar

Nombre de messages : 6427
Age : 35
Localisation : 221b Baker Street NW1
Date d'inscription : 17/03/2006

MessageSujet: Re: Livres - "La poupée sanglante" / "La machine à assassiner" de Gaston Leroux   Lun 17 Mai 2010 - 14:50

C'est à parier, en effet... drunken Même si je trouve les romans vraiment très beaux... Avec une petite préférence pour le 2e tome La Machine à assassiner, même si ma fois,
Spoiler:
 

Jean-Paul Zehnacker, je l'ai vu il y a quelques années dans l'adaptation de l'Ile aux 30 cercueils de Maurice Leblanc, où il a un rôle très trouble aussi. C'est un acteur excellent, avec, comme tu le soulignes, une diction d'homme de théâtre parfaitement irréprochable. Wink
Revenir en haut Aller en bas
http://litteranet.blogspot.com
Muezza
Almost Unearthly Thing
avatar

Nombre de messages : 3230
Age : 43
Localisation : Levallois
Date d'inscription : 29/01/2006

MessageSujet: Re: Livres - "La poupée sanglante" / "La machine à assassiner" de Gaston Leroux   Lun 17 Mai 2010 - 14:55

Merci pour cette présentation Lady Clare Very Happy Je n'ai jamais eu en main les romans mais en revanche j'ai très souvent vu le feuilleton "La Poupée sanglante" qui était toujours rediffusé les étés (le bon vieux temps ?!). L'ayant vu enfant, il m'avait fortement impressionnée les premières fois : le personnage affreusement laid de DominiqueBenedict, la guillotine... Brrr, je me suis toujours délectée de ce feuilleton, ce "pinochio" pour faire peur ... mais pas trop lol! En revanche, j'ai toujours été insensible à Gabriel et je ne comprends guère Christine vis-à-vis de lui scratch


Dernière édition par Muezza le Lun 17 Mai 2010 - 15:19, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
lady Clare
Lily-white Doe
avatar

Nombre de messages : 9881
Date d'inscription : 01/10/2008

MessageSujet: Re: Livres - "La poupée sanglante" / "La machine à assassiner" de Gaston Leroux   Lun 17 Mai 2010 - 15:02

Razz oui c'est vrai que Gabriel a vraiment l'air de ce qu'il doit être
Spoiler:
 
et puis nos critères swoon sont aussi particulièrement élevés sur le forum


J'aime énormément ce feuilleton (ah bon, je l'ai déjà dit?? confused cheers ), il a vieilli, mais dans le bon sens, les comédiens sont impeccables, on sent bien le travail de la scène derrière, j'ai vu Yolande Folliot sur scène déjà, elle m'impressionne toujours autant... J'aime aussi l'ïle Saint Louis, le temps calme de l' entre deux-guerres, l'ambiance des hôtels particuliers, des vieilles maisons de campagne abandonnées...et puis le mystère, le gothique, le suspens, l'amour... drunken
Revenir en haut Aller en bas
Clelie
Irene Adler's Secret
avatar

Nombre de messages : 6427
Age : 35
Localisation : 221b Baker Street NW1
Date d'inscription : 17/03/2006

MessageSujet: Re: Livres - "La poupée sanglante" / "La machine à assassiner" de Gaston Leroux   Lun 17 Mai 2010 - 15:05

Ce sont des romans effrayants, c'est vrai. Et c'est vrai aussi que lorsque je parle de l'adaptation dans mon entourage, on en parle comme d'un souvenir télé très fort, et très impressionné. Je me régale à l'avance cheers
Quant à Gabriel, il m'a délicieusement terrifiée dans le roman Embarassed

Muezza, au fait, c'est Benedict, pas Dominique Laughing
Revenir en haut Aller en bas
http://litteranet.blogspot.com
Muezza
Almost Unearthly Thing
avatar

Nombre de messages : 3230
Age : 43
Localisation : Levallois
Date d'inscription : 29/01/2006

MessageSujet: Re: Livres - "La poupée sanglante" / "La machine à assassiner" de Gaston Leroux   Lun 17 Mai 2010 - 15:21

Je suis comme toi; Lady Clare. J'aime énormément Yolande Folliot : son physique et son jeu Wink

@ Clélie : bon visionnage alors, j'ai mes enregistrements VHS mis sur DVD de mon côté...
Revenir en haut Aller en bas
Marganne
Lioness of Brittany
avatar

Nombre de messages : 2212
Age : 48
Localisation : Aboard the Charlotte Rhodes
Date d'inscription : 11/07/2009

MessageSujet: Re: Livres - "La poupée sanglante" / "La machine à assassiner" de Gaston Leroux   Lun 17 Mai 2010 - 15:56

Je n'ai pas lu les romans mais j'ai adoré le feuilleton, vu alors que je n'étais encore qu'une petite fille et dont je me souviens fort bien.

J'aimais beaucoup Yolande Folliot, dans ce rôle et dans d'autres : elle est merveilleuse aussi dans "ces beaux messieurs de Bois-Doré" drunken
Revenir en haut Aller en bas
manue
Star Sheep Trooper
avatar

Nombre de messages : 2133
Age : 46
Localisation : Sous un camphrier géant
Date d'inscription : 12/10/2008

MessageSujet: Re: Livres - "La poupée sanglante" / "La machine à assassiner" de Gaston Leroux   Lun 17 Mai 2010 - 17:35

Youpi cheers cheers Bravo et merci pour l'ouverture de ce topic LadyClare.
J'ai hâte de revoir la série, qui m'a terrifiée enfant. affraid Laughing
Revenir en haut Aller en bas
lady Clare
Lily-white Doe
avatar

Nombre de messages : 9881
Date d'inscription : 01/10/2008

MessageSujet: Re: Livres - "La poupée sanglante" / "La machine à assassiner" de Gaston Leroux   Lun 17 Mai 2010 - 17:37

bien d'accord avec vous au sujet de cette fabuleuse comédienne, les filles!! cheers

Muezza je vois que toi aussi tu as le vieux coffret vhs à un prix pas possible sur Amazon??! Razz acheté à France Loisirs ??

J'aimerai bien que ce soit réédité avec bonus en dvd, on peut toujours rêver... rendeer

de rien manue!!
Revenir en haut Aller en bas
Muezza
Almost Unearthly Thing
avatar

Nombre de messages : 3230
Age : 43
Localisation : Levallois
Date d'inscription : 29/01/2006

MessageSujet: Re: Livres - "La poupée sanglante" / "La machine à assassiner" de Gaston Leroux   Lun 17 Mai 2010 - 17:53

@ LadyClare : Non non, moi j'ai mon précieux enregistrement VHS de La Cinquième d'il y a une dizaine d'années que j'ai transféré sur DVD : je ne me ruine pas, j'anticipe lol! (je croule sous les vieux enregistrements de ces vieux feuilletons , c'est une addiction) Razz

Edit : j'ai retrouvé le programme sur internet, mon enregistrement (et la dernière diffusion TV pale ) date déjà de 1997
Revenir en haut Aller en bas
lady Clare
Lily-white Doe
avatar

Nombre de messages : 9881
Date d'inscription : 01/10/2008

MessageSujet: Re: Livres - "La poupée sanglante" / "La machine à assassiner" de Gaston Leroux   Lun 17 Mai 2010 - 18:37

Muezza !! Ouiiiii: je m'en souviens, ça passait tous les dimanches à 17 heures, j'étais scotchée!! Moi j'ai trouvé le coffret aux soldes de France Loisirs il y a bien 7 ou 8 ans déjà...à 15 euros, il est hors de prix maintenant... pale http://www.priceminister.com/offer/buy/2771352/La-Poupee-Sanglante-VHS.html
Revenir en haut Aller en bas
Muezza
Almost Unearthly Thing
avatar

Nombre de messages : 3230
Age : 43
Localisation : Levallois
Date d'inscription : 29/01/2006

MessageSujet: Re: Livres - "La poupée sanglante" / "La machine à assassiner" de Gaston Leroux   Lun 17 Mai 2010 - 18:54

[HS] Exactement... et toutes les 6 semaines, je regardais le programme pour savoir quel serait le bon vieux feuilleton qui serait rediffusé les 6 semaines à venir lol!
[/HS]
Revenir en haut Aller en bas
lady Clare
Lily-white Doe
avatar

Nombre de messages : 9881
Date d'inscription : 01/10/2008

MessageSujet: Re: Livres - "La poupée sanglante" / "La machine à assassiner" de Gaston Leroux   Lun 17 Mai 2010 - 19:02

L'bon vieux temps!!! Razz

Sinon, j'ai trouvé ce lien pour découvrir gratuitement ce texte en ebook :
http://www.ebooks-gratuit.com/forum/sujet-249-la-poupee-sanglante-gaston-leroux.html
Revenir en haut Aller en bas
Clelie
Irene Adler's Secret
avatar

Nombre de messages : 6427
Age : 35
Localisation : 221b Baker Street NW1
Date d'inscription : 17/03/2006

MessageSujet: Re: Livres - "La poupée sanglante" / "La machine à assassiner" de Gaston Leroux   Lun 31 Mai 2010 - 17:23

Je reviens sur ce topic, toute fébrile encore, après le visionnage marathon de l'adaptation de la Poupée Sanglante...
Merci à toi, Lady Clare, tout d'abord pour avoir attiré mon attention sur cette oeuvre formidable de ce génie de Gaston Leroux, et puis sur cette adaptation que j'ai pu voir, grâce à toi ! I love you

Bref, mes impressions sont encore toutes fraîches et mes idées se bousculent un peu, je dois dire, tant cette adaptation est superbe, à tout point de vue !

Pour faire un bref résumé (ce qui est loin d'être évident sans mettre trop de spoilers), je me permets de recopier celui que j'avais posté sur mon blog, en apportant quelques modifications :

Citation :
Benedict Masson, relieur d'art et poète de génie, mais atrocement laid, se meurt d'amour pour sa voisine, la belle Christine Gaillard, la fille de l'horloger et la fiancée du chirurgien de génie, Jacques Quentin. Benedict la sait amoureuse d'un étrange personnage, aux allures de statue de cire, qu'elle cache dans sa chambre... Qui est cet homme que nul ne voit jamais, et qui semble dénué de paroles et presque de vie ?
Cependant, quand Christine demande à Benedict de bien vouloir accepter un emploi à ses côtés chez le Marquis de Coulteray, qui la poursuit de ses assiduités, Benedict ne sait pas encore qu'il va être précipité dans une fresque horrifique dont il va devenir à la fois l'acteur et la principale victime. Accusé injustement de multiples meutres, le poète est jugé et condamné à monter sur l'échafaud... A moins que Jacques Quentin ne ravisse auparavant son âme à la mort...

Il est indéniable que l'ambiance est d'une pesanteur inquiétante... En cela, elle est infiniment proche de celle des deux romans de Leroux (La Poupée Sanglante, et La Machine à Assassiner), qui m'avaient par instants, donnés véritablement froid dans le dos... J'ai donc parfaitement retrouvé l'ambiance, les personnages qui m'avaient plu, et d'autres qui m'avaient aussi terrifiée.
La réalisation est sobre, mais diaboliquement lugubre, très soignée, même si la photo est un peu sombre parfois. Mais le tout est tellement cohérent, tellement abouti, que les petites imperfections passent très rapidement à la trappe.
Et puis, il y a les acteurs... I love you Mon dieu, je suis restée en admiration devant le jeu splendide de Jean-Paul Zehnacker dans le rôle du relieur Bénédict Masson, aux yeux terriblement expressifs , à la diction parfaite et distinguée qui contraste terriblement avec cette apparence monstrueuse, et avec ses comportements un peu sauvages.
Je l'avais imaginé tout à fait de cette façon à la lecture, et c'est un plaisir immense de voir une matérialisation aussi parfaite d'un personnage aussi difficile...
(j'avais d'ailleurs vu l'acteur dans l'adaptation de l'Ile aux trente cercueils,du même réalisateur. Série qui a bénéficié pour sa part d'une réédition en dvd, et qui est d'ailleurs tout aussi inquiétante que la série qui nous occupe ici Very Happy )

Ensuite, il y a Christine, alias Yollande Folliot, actrice que j'ai toujours beaucoup aimé, et qui est aussi très bien, avec un léger bémol pourtant dans certaines scènes qui demandent moins de sentiment et de flamme, où je la trouve un tout petit peu empruntée... Mais bon, elle est du reste, tellement la Christine que j'avais en tête également, que j'ai perdu petit à petit toute objectivité la concernant... Le personnage est d'une telle force, d'une telle résolution (peut-être plus que dans le roman d'ailleurs, enfin, cela n'est peut-être tout simplement pas montré de la même manière) !
Et puis, il y a aussi Dominique Leverd, dans le rôle du prosecteur Jacques Quentin, le génie de la chirurgie qui joue aux apprentis sorciers, avec un jeu parfait et distingué.
Ensuite, il y a Gabriel/Bénédict, alias Ludwig Gaum, la Poupée Sanglante...
Alors, bien entendu, on peut le trouver très emprunté, très "raide" et pas très naturel, voire monoexpressif... Comme l'a dit Lady Clare plus haut, il ne peut évidemment pas en être autrement
Spoiler:
 
Pendant les 3 premiers épisodes, je me suis demandée comment ils allaient pouvoir se débrouiller dans la série pour faire comprendre Gabriel au spectateur puisque dans le roman
Spoiler:
 
Bien, mis à part mes considérations romantiques en la matière Laughing , le traitement des épisodes 4 à 6 est absolument sublime. L'histoire du Marquis de Coulteray est aussi impressionante que dans le roman, sinon plus. La seule présence d'Edith Scob, dans le rôle de sa pauvre épouse, est arrivée à me donner la chair de poule. pale
(A noter aussi la présence écrasante de Sacha Pitoeff, et sa voix de stentor dans le rôle du lugubre Sahib Khan)

Ce que je voulais surtout souligner, c'est la performance conjointe de tous les acteurs, qui arrivent à donner un souffle formidable à cette histoire, qui est loin d'être simple à retranscrire...
J'ai toujours eu beaucoup de mal à trouver une quelconque motivation au geste affreux de Benedict, et à son absence de réaction lorsqu'on l'accuse de meurtres... Tout comme dans le roman, on dirait qu'il s'en amuse, comme s'il attendait véritablement la mort.
Spoiler:
 

Une chose qui m'a infiniment touché, c'est la scène finale...
Spoiler:
 

J'ai réalisé quelques caps pendant le visionnage, je les posterai demain quand j'aurai un peu de temps...

Enfin, je vais arrêter là, parce que sinon je risque d'arriver à la limite de texte pour un post... Laughing Il faut dire que depuis hier, je suis complètement chamboulée par cette série... Une de mes plus belles découvertes depuis longtemps ! Je suis fan, définitivement et désespérément fan, si vous n'aviez pas remarqué lol!

Bref, merci encore Lady Clare !!!! drunken cheers je t'adore ! I love you
Revenir en haut Aller en bas
http://litteranet.blogspot.com
lady Clare
Lily-white Doe
avatar

Nombre de messages : 9881
Date d'inscription : 01/10/2008

MessageSujet: Re: Livres - "La poupée sanglante" / "La machine à assassiner" de Gaston Leroux   Lun 31 Mai 2010 - 17:39

Clélie!!!! je suis juste bouche bée devant ton post!!
Déjà, je suis soulagée de ta réaction! après les péripéties qui m'ont amenée à te faire partager cette oeuvre , j'ai envie de te dire, tu ne l'as pas volé ton plaisir!!
Je suis absolument ravie de tes commentaires!!!!! je ne saurai quoi ajouter de plus constructif, c'est tellement bien exprimé, on sent bien ton enthousiasme, d'ailleurs ta nouvelle ban m'avait déjà mis la puce à l'oreille, je me doutais bien que tu serais conquise...
Maintenant va venir le temps des revisionnages... et tu verras que ce sera toujours avec le même plaisir!!!! merci à toi pour ce brillant post!
Revenir en haut Aller en bas
Muezza
Almost Unearthly Thing
avatar

Nombre de messages : 3230
Age : 43
Localisation : Levallois
Date d'inscription : 29/01/2006

MessageSujet: Re: Livres - "La poupée sanglante" / "La machine à assassiner" de Gaston Leroux   Lun 31 Mai 2010 - 17:41

Merci Clélie Very Happy, ça fait plaisir de lire autant d'enthousiasme et de se rendre compte que 30 ans après ce feuilleton (mot qui semble fort désuet aujourd'hui et quand même plus joli que l'anglicisme mini-serie) a toujours autant d'impact sur ses nouveaux auditoires.

Comme je dis toujours telle une petite vieille : Vive les vieux feuilletons français cheers
Revenir en haut Aller en bas
Clelie
Irene Adler's Secret
avatar

Nombre de messages : 6427
Age : 35
Localisation : 221b Baker Street NW1
Date d'inscription : 17/03/2006

MessageSujet: Re: Livres - "La poupée sanglante" / "La machine à assassiner" de Gaston Leroux   Lun 31 Mai 2010 - 17:52

Muezza a écrit:
Comme je dis toujours telle une petite vieille : Vive les vieux feuilletons français

Yesss ! Alors, là, je suis tout à fait d'accord... Il y a énormément d'anciens feuilletons, malheureusement introuvables, qui étaient d'une qualité inégalable...

@Lady Clare : oh oui alors ! Des revisionnages, il y en aura, tu peux compter sur moi !
Déjà que les romans m'avait conquise, mais alors, ce feuilleton !!! C'est peu dire, d'ailleurs, car il est difficile d'exprimer la foule d'impressions qu'il donne au fil des scènes et des épisodes... Il présente des personnages tellement bien brossés, et si bien interpretés...!
Maintenant, je me réjouis de parler des détails avec vous, parce qu'il y a encore tellement de points à aborder !!!
Revenir en haut Aller en bas
http://litteranet.blogspot.com
lila
Héritier de Hamley Hall


Nombre de messages : 469
Age : 59
Localisation : SARTROUVILLE
Date d'inscription : 26/02/2008

MessageSujet: Re: Livres - "La poupée sanglante" / "La machine à assassiner" de Gaston Leroux   Lun 31 Mai 2010 - 18:22

Je n'aurais jamais cru qu'il y aurait autant de personnes qui puissent aimer cette œuvre. J'avais 19 ans quand pour la première fois les feuilletons sont passés à la télé. J'ai adoré cette histoire et apprécié tous les comédiens.
Il est vrai aussi que j'ai eu un grand faible pour "Gabriel"
Revenir en haut Aller en bas
cat47
Master of Thornfield
avatar

Nombre de messages : 23541
Age : 60
Localisation : Entre Salève et Léman
Date d'inscription : 28/01/2006

MessageSujet: Re: Livres - "La poupée sanglante" / "La machine à assassiner" de Gaston Leroux   Jeu 3 Juin 2010 - 19:46

Je n'ai pas eu le temps de passer sur ce sujet plus tôt, désolée. Je manquais aussi un peu de motivation, il faut bien le dire, car je ne peux pas y contribuer beaucoup, ma mémoire me fait faux bon, ce qui ne sera une surprise pour personne. Laughing En un mot comme en cent, je me souviens avoir été frappée par cette série, je garde le souvenir d'une atmosphère particulièrement oppressante pale ainsi que d'un mystère suffisamment bien amené pour qu'on ait une folle envie de se faire peur lors de l'épisode suivant mais pour le reste, plus aucun souvenir. C'est pratique, j'imagine que je pourrais en tirer un plaisir identique maintenant, le suspens étant intact. Laughing

En tout cas, merci pour le topic et pour les avis, la liste des souvenirs à rafraîchir s'allonge. sunny

_________________
http://www.librarything.com/profile/catlamb
There are things so beautiful that they let you not mind that you will grow old and die.

Good angel of Prime Bright Loulou, lycanophila ma non seriosa
Revenir en haut Aller en bas
Clelie
Irene Adler's Secret
avatar

Nombre de messages : 6427
Age : 35
Localisation : 221b Baker Street NW1
Date d'inscription : 17/03/2006

MessageSujet: Re: Livres - "La poupée sanglante" / "La machine à assassiner" de Gaston Leroux   Ven 4 Juin 2010 - 12:36

Merci pour ton avis Cat !

Comme promis, mais avec un peu de retard, voici quelques caps de l'épisode 1 de la Poupée Sanglante :


Bénédict, observant Christine, à la nuit tombée


Le père de Christine, l'horloger et son fiancé, le chirurgien Jacques Quentin


Bénédict, surprenant un baiser entre Christine et Jacques.


Les deux voisins se rencontrent dans la mercerie de Melle Berescat. Christine est très gênée par l'attention que lui porte le relieur...


Benedict (qui décidémment passe son temps à observer sa voisine, la surprend avec un homme d'une beauté singulière, à la nuit tombée. Sa jalousie est, on l'imagine, terrible...

Christine propose à Bénédict de travailler avec elle chez le marquis de Couletray, dont ils sont les locataires d'une ancienne dépendance. Le relieur accepte.


Le terrible marquis de Coulteray, qui poursuit Christine de ses assiduités.


La marquise, quant à elle, erre telle une ombre dans le château, éprouvant une crainte irrepressible pour son mari...

Je posterai les caps de l'épisode 2 lundi... Je compte faire des caps de toute la série, si cela vous dit... Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
http://litteranet.blogspot.com
April
Black Leather's Violet
avatar

Nombre de messages : 16359
Age : 43
Localisation : Allongée sur des pétales de violettes, en très bonne compagnie
Date d'inscription : 20/06/2007

MessageSujet: Re: Livres - "La poupée sanglante" / "La machine à assassiner" de Gaston Leroux   Ven 4 Juin 2010 - 13:08

Merci pour ce compte-rendu et les photos Clelie.

Oui, ça nous dit beaucoup. cheers
Revenir en haut Aller en bas
http://www.aprilsviolet.wordpress.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Livres - "La poupée sanglante" / "La machine à assassiner" de Gaston Leroux   

Revenir en haut Aller en bas
 
Livres - "La poupée sanglante" / "La machine à assassiner" de Gaston Leroux
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Livres - "La poupée sanglante" / "La machine à assassiner" de Gaston Leroux
» La poupée sanglante
» Livre - "Le Coeur Cambriolé" de Gaston Leroux
» "Les poupées du diable"
» "Remise en état" de poupées 1/6...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Inn at Lambton :: Do you read, Mr Darcy? :: Autres auteurs (divers) :: Auteurs francophones :: Gaston Leroux-
Sauter vers: