Une auberge pour les admirateurs de Jane Austen, et bien plus encore...
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

 Georges Simenon

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Nougatine
Lady of Zerzura
avatar

Nombre de messages : 2525
Age : 41
Localisation : Picardie
Date d'inscription : 17/11/2007

MessageSujet: Re: Georges Simenon   Lun 15 Mar 2010 - 22:14

Je suppose que c'est dans ce sous-forum que je peux parler de la série des Maigret par Siménon.

Je ne connais cet auteur que par le fameux commissaire mais une de mes soeurs a lu d'autres romans de lui et elle les a trouvé formidables. Il va donc falloir que je me penche dessus!
Je n'aime pas trop les polars, souvent parce que je trouve qu'au bout d'un moment la clé de l'intrigue me paraît évidente ou bien parce que je n'aime pas trop l'écriture. Mais Simenon, c'est différent. J'aime beaucoup l'ambiance des Maigret, ce Paris tranquille des années 50, le demi-monde, les cafés, les mômes qui courent dans tous les sens... et bien sur ce personnage placide qu'est Maigret.
J'ai terminé récemment Maigret à l'école, il y a un crime, mais peu importe en fait. Comme le coupable, au fond on s'en fiche. Ce qui compte c'est l'atmosphère, ici on quitte Paris pour les Charentes, celle d'un village des années 50 avec ses rivalités, ses liens et son côté sectaire. Ce qui est bien dans Maigret c'est que tout le monde est un peu coupable, tout le monde a un moment ou a un autre, par un mot, un geste, un regard aurait pu avoir le motif, mais un seul a agit.

Et puis Maigret, immense, un peu gros, tranquille. Marié à une épouse plus que patiente, angélique si ce n'est plus. Dans combien de bouquins, il suspend les vacances, oublie de l'appeler, rentre à pas d'heures, lui demande comme ça de lui préparer une valise parce qu'il part en bord de mer... Bon un peu gros, on comprend vite car rien que dans celui que j'ai lu il doit boire une bonne dizaine de chopine, oui oui de chopines, de vin blanc. Et ce sans compter les verres de fine... drunken Mais ça aussi c'est Maigret, il passe son temps au resto ou dans les bars donc le demi monde et tous les voyous à la Audiart il connait.

Revenir en haut Aller en bas
MissAcacia
DerbyCheshire Cat
avatar

Nombre de messages : 6435
Age : 44
Localisation : Perched on a hot sound tree
Date d'inscription : 26/10/2007

MessageSujet: Re: Georges Simenon   Mar 16 Mar 2010 - 17:57

Nougatine a écrit:
Mais Simenon, c'est différent. J'aime beaucoup l'ambiance des Maigret, ce Paris tranquille des années 50, le demi-monde, les cafés, les mômes qui courent dans tous les sens... et bien sur ce personnage placide qu'est Maigret.

Je me retrouve tout à fait dans ton avis Nougatine (même si j'aime bien les polars en général, notamment les polars "à énigme"). Et je lis les enquêtes du Commissaire Maigret avec un réel plaisir pour les ambiances et pour le personnage. J'ai beaucoup aimé Maigret et l'Ecluse dans lequel notre commissaire favori plonge dans le monde des bateliers, des canaux et des péniches.

J'ai aussi lu un certain nombre de romans "autres" de Georges Simenon et j'ai apprécié ces lectures même s'ils sont souvent très désenchantés et assez noirs (la solitude est un sujet récurrent).

Pour l'ambiance "paris d'antan - voyous d'Audiard", j'aime aussi beaucoup les enquêtes de Nestor Burma de Léo Malet (et les adaptations BD par Jacques Tardi).

Par contre, qu'il s'agisse de Léo Malet ou de Simenon, je me passe très très bien des adaptations télé.
Revenir en haut Aller en bas
willow
Innamoramento
avatar

Nombre de messages : 2784
Age : 37
Localisation : entre deux rayons de livres dans une librairie...
Date d'inscription : 21/11/2008

MessageSujet: Re: Georges Simenon   Mer 14 Sep 2011 - 10:24

J'ai donc lu le fou de Bergerac et j'avoue que non, ce choix n'est pas du tout dû au hasard!
L'année dernière, dans l'émission Faites entrer l'accusé, il y avait un numéro consacré au "tueur de la pleine lune" , nommé aussi "le fou de Bergerac" car il sévissait dans ce secteur il y a environ 30 ans. J'habite à côté de Bergerac depuis toujours...Ce roman de Simenon est justement cité dans le reportage car il y avait un téléfilm de ce roman quelques années plus tôt.
Il est paru en 1932, et avec mon frère, on se demandait pourquoi il avait choisi Bergerac, quand j'ai lu un article sur lui dans lequel on disait qu'il avait fréquenté Joséphine Baker dans ces années-là, qui venait souvent ici (elle a ensuite acheté le château des Milandes).
Je l'ai trouvé le mois dernier en me promenant chez le libraire, à Bergerac, bien sûr lol! une réédition du Livre de Poche.
C'est "vieille France", c'est bien démodé!! Moi qui suit fan des Experts, je n'ai rien eu de scientifique à me mettre sous la dent.
"L'enquête à la Papa" a ici pleine place. Ce ne sont que déductions et compagnie. Heureusement que c'est court, car sinon ça m'aurait lassée. Une petite lecture sympa, Maigret est très sympathique, sa femme aussi.
Revenir en haut Aller en bas
http://remembermilena.over-blog.fr
Ysabelle
Stardust Reveries
avatar

Nombre de messages : 14066
Age : 55
Localisation : Quelque part entre l'orient et l'occident
Date d'inscription : 07/05/2010

MessageSujet: Re: Georges Simenon   Mer 14 Sep 2011 - 22:30

Ah, voila enfin le topic Maigret. Je n'arrivais pas à le retrouver car je cherchais Maigret et non Georges Simenon.
Tout comme vous je suis une grande fan de Simenon en général et de Maigret en particulier. j'ai tout lu, ou disons presque, sais-t-on jamais et puis certains romans je les ai lus il y a des années.
Que dire? C'est spécial! On a l'impression qu'il ne se passe rien. Tout est simple : les gens, leur quotidien, leurs faits et gestes. On ne sent presque pas le cheminement des faits tellement on a l'impression qu'il ne se passe rien et pourtant il se passe quelque chose. C'est difficile de décrire ce qui est simple, tellement difficile d'expliquer ou de tenter de décrire "le style" Simenon. Maigret séduit par cette inertie qui laisse supposer qu'il y a une catastrophe ou bout de la rue, qui peut survenir n'importe quand. Je dis bien inertie car c'est un extraterrestre qui n'a ni technique, ni méthode, qui, lui même ne sait pas où il va, ni ce qu'il fait jusqu'au moment ou Eurêka!!! Tous les maillons de la chaine qui n'en étaient pas, se rassemblent et deviennent un tout, une logique, une histoire.
Je suis sure que vous ne n'avez pas compris la moitié de ce que j'ai écrit. C'est Maigret; il est indescriptible!
Dans Maigret ce qui séduit aussi ce sont les lieux! N'importe quelle ville ou village, devient un lieu qu'il faut visiter!
Les gens, si ordinaires mais qui sont capable de basculer du jour au lendemain et se transformer en meurtriers, voire en criminels. Et pourtant des coupables qui ne le sont pas, car de les pénétrer et comprendre leurs motivations, nous amène presque à leur pardonner.
C'est aussi, cette psychologie des gens simples qui leur donne une telle profondeur et que seul Simenon et capable de nous dévoiler.
Son équipe, aussi décalée que lui. Ils sont là à faire des choses qu'ils ne savent pas pourquoi ils font, la plupart du temps et dont Maigret lui même n'arrive pas souvent à leur en expliquer la raison. Et pourtant, ils le suivent avec dévouement tels des disciples suivant le messie, car ils y croient, en leur Maigret.
Maigret, c'est aussi, les plats mijotés,les sandwichs avalés à la pelle, les alcools fins ou bruts, selon l'humeur ou le lieu, ces brasseries et bars qu'on a l’impression d'avoir toujours fréquentés, aussi,...
Les meilleurs Maigret, pour moi, même si je les aime tous, c'est
-Maigret à l'école,
- Maigret et la grande perche
-Maigret et la vieille dame
- Maigret et le clochard
-
Et j'arrête si non je vais tous les citer!

En adaptation, je les adore aussi, mais mon Maigret préféré est Bruno Cremer! Je trouve qu'il est "le Maigret" décrit par Simenon Very Happy

Revenir en haut Aller en bas
Nougatine
Lady of Zerzura
avatar

Nombre de messages : 2525
Age : 41
Localisation : Picardie
Date d'inscription : 17/11/2007

MessageSujet: Re: Georges Simenon   Jeu 15 Sep 2011 - 11:06

Ysabelle , je suis d'accord avec chaque ligne! Le commissaire Maigret est à des années lumières des experts, du super flic aux méthodes costauds, il est placide et ne paye pas de mine. Pour moi il se rapproche presque de Derrick, tout se met en place peu à peu jusqu'à l'évidence, l'assassin est dans la nasse!

Et pour Bruno Cremer, un Maigret hors concours!

Revenir en haut Aller en bas
Tatiana
Heavenly Voices
avatar

Nombre de messages : 9172
Age : 32
Localisation : Quelque part dans l'Angleterre du XIXe...
Date d'inscription : 26/02/2010

MessageSujet: Re: Georges Simenon   Jeu 15 Sep 2011 - 12:47


Ah les Maigret, je n'en ai lu que deux, Le relais d'Alsace et un autre dont j'ai oublié le titre. Rolling Eyes

Comme vous Ysabelle et Nougatine j'adore les adaptations avec Bruno Cremer, je le trouve extraordinaire dans ce rôle, imposant, grave et très humain. J'ai un faible aussi pour la musique du générique que je connais par cœur.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Nougatine
Lady of Zerzura
avatar

Nombre de messages : 2525
Age : 41
Localisation : Picardie
Date d'inscription : 17/11/2007

MessageSujet: Re: Georges Simenon   Jeu 15 Sep 2011 - 13:21

Ah la musique... pour moi elle est liée aux débuts d'après-midi d'été, trop chauds pour sortir, où l'on reste un peu devant la télé, volets baissés! sunny

Revenir en haut Aller en bas
Ysabelle
Stardust Reveries
avatar

Nombre de messages : 14066
Age : 55
Localisation : Quelque part entre l'orient et l'occident
Date d'inscription : 07/05/2010

MessageSujet: Re: Georges Simenon   Jeu 15 Sep 2011 - 14:39

Rôlllaallla, vous arrêtez de me tenter là? je suis au boulot! Sad . Je n'ai qu'une envie maintenant; C'est de rentrer chez moi et regarder un Maigret! Je mettrai bien La folle de Maigret ou alors Maigret chez les flamands, ou alors,!?... Allez, faut que je me remette au boulot!
Revenir en haut Aller en bas
Marganne
British countryside addict
avatar

Nombre de messages : 822
Age : 47
Localisation : Finistère sud
Date d'inscription : 11/07/2009

MessageSujet: Re: Georges Simenon   Jeu 15 Sep 2011 - 16:02

J'aime bien Maigret mais il n'y a pas que les Maigret chez Simenon Very Happy ! il a écrit quantité de romans tous plus savoureux les uns que les autres, et dont beaucoup ont été adaptés au cinéma ou à la TV : Monsieur Joseph, L'aîné des Ferchaux, le Veuve Couderc, la Maison du canal, En cas de malheur, le bateau d'Emile, la fuite de Monsieur Monde, les fiancailles de Monsieur Hire... et j'en passe Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
MissAcacia
DerbyCheshire Cat
avatar

Nombre de messages : 6435
Age : 44
Localisation : Perched on a hot sound tree
Date d'inscription : 26/10/2007

MessageSujet: Re: Georges Simenon   Jeu 15 Sep 2011 - 23:04

Ses romans "hors Maigret" sont souvent assez noirs et pessimistes sur la nature humaine, avec des portraits de "laissés pour compte" ou "accidentés de la vie" assez dérangeants (comme dans La vieille fille par exemple). J'ai bien aimé tout ce que j'ai lu (pas tant que ça) et tu me donne envie de relire L'aîné des Ferchaux, que j'ai bien oublié.
Revenir en haut Aller en bas
Ysabelle
Stardust Reveries
avatar

Nombre de messages : 14066
Age : 55
Localisation : Quelque part entre l'orient et l'occident
Date d'inscription : 07/05/2010

MessageSujet: Re: Georges Simenon   Ven 16 Sep 2011 - 11:28

MissAcacia a écrit:
... et tu me donne envie de relire L'aîné des Ferchaux, que j'ai bien oublié.

Il est bien celui-là et l'adaptation avec Belmondo est très réussie! sunny
Revenir en haut Aller en bas
esperluette
Magnolia-White Ampersand
avatar

Nombre de messages : 7530
Age : 25
Date d'inscription : 11/07/2009

MessageSujet: Re: Georges Simenon   Ven 4 Nov 2011 - 20:49

J'ai vu cette semaine l'adaptation de L'aîné des Ferchaux, au départ je voulais voir ce film surtout pour Belmondo, je ne savais même pas que c'était tiré d'un roman de Simenon. Embarassed J'ai trouvé le film assez intriguant, plus que l'histoire on est saisi par l'ambiance, mais à vous lire j'ai l'impression que c'est une caractéristique des romans de Simenon. Wink J'ai lu le topic du coup et vous donnez envie de découvrir cet auteur. Smile

Je ne connais Maigret que par un épisode de la série vu il y a un moment et qui m'avait plutôt ennuyée. Razz
Revenir en haut Aller en bas
véronique LEVEQUE
Pauvre gouvernante
avatar

Nombre de messages : 8
Age : 48
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 30/01/2012

MessageSujet: Bjr, c'est pour une information sur les Maigret    Mer 1 Fév 2012 - 12:48

Voilà, je suis nouvelle venue sur le site, une question me turlupine.

J'ai lu qques Simenon et visionné qques "Maigret": en discutant de ces oeuvres avec une collègue, je me suis rappellée un film qui se déroulait dans l'après 14-18, une série de meutres sordides avaient été commis, parmi les suspects, il y avait des triplés.
Finalement, Maigret confondra le coupable.

Tout à fait par hasard, qqu'un aurait-il lu ce livre ou vu le film ? Question Le titre m'échappe.
Une bonne journée, Véro Smile
Revenir en haut Aller en bas
véronique LEVEQUE
Pauvre gouvernante
avatar

Nombre de messages : 8
Age : 48
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 30/01/2012

MessageSujet: Lundi 30 avril : émission ARTE sur Simenon à 22H20 (du moins en Belgique)    Dim 29 Avr 2012 - 15:03

Cette émission est précédée de l'affaire St-Fiacre à 20h45. L'émission de 22h20 est un documentaire d'Alain FERRARI sur "tout (ou presque) sur MAIGRET".

Avis aux amatrices et amateurs Smile , Véro
Revenir en haut Aller en bas
Ysabelle
Stardust Reveries
avatar

Nombre de messages : 14066
Age : 55
Localisation : Quelque part entre l'orient et l'occident
Date d'inscription : 07/05/2010

MessageSujet: Re: Georges Simenon   Dim 29 Avr 2012 - 17:47

Coucou, véro
Il semblerait que nous n'ayons pas les mêmes programmes que la Belgique. Au programme ce soir: Mogambo, film avec Clarke Gable et Ava Gardner. Puis : Le long voyage de Jane, document consacré à la protection de l'environnement.
L'Affaire St Fiacre, est-ce avec Gabin? Ce film je l'ai mais je serais bien intéressée par l'émission d'Alain Ferrari.
Revenir en haut Aller en bas
Atonement
Ready for a strike!
avatar

Nombre de messages : 1105
Age : 21
Localisation : Nantes
Date d'inscription : 05/11/2011

MessageSujet: Re: Georges Simenon   Sam 9 Fév 2013 - 18:31

J'ai lu mon premier Simenon cette année, pour mon TPE au lycée : Le Chat (1967).
Je n'ai pas accroché plus que ça au style, mais j'ai beaucoup aimé l'histoire.Les dialogues (quand ils existaient encore) entre Marguerite et Emile sont vraiment terribles, ils s'envoient des piques parfois hilarantes. La fin est quand même très triste...
Et puis l'adaptation de Pierre Granier-Deferre est vraiment très belle, avec deux monstres du cinéma : Jean Gabin et Simone Signoret, parfaits dans leur rôle. La musique dans le film est d'ailleurs superbe.
Revenir en haut Aller en bas
https://lighthouseletter.wordpress.com/
Tatiana
Heavenly Voices
avatar

Nombre de messages : 9172
Age : 32
Localisation : Quelque part dans l'Angleterre du XIXe...
Date d'inscription : 26/02/2010

MessageSujet: Re: Georges Simenon   Dim 18 Mai 2014 - 18:15


J'ai vu La chambre bleue de Mathieu Amalric, adapté du roman éponyme de Simenon et présenté vendredi dernier à Cannes.

Sans être familière de son oeuvre - juste l'un ou l'autre Maigret (ni celle de Amalric d'ailleurs, que je connais davantage en tant d'acteur), on y retrouve sinon l'ambiance de son roman du moins celle d'un roman policier. L'atmosphère est oppressante dans une ville de province, la musique inquiétante, les dialogues très bien écrits (en particulier les scènes des interrogatoires, moments-clés), les silences et les non dits sont nombreux, la réalisation précise (certains plans se focalisent sur des détails ce qui aide à comprendre l'intrigue). Bref, j'ai été happée par l'histoire. Comme d'habitude Mathieu Amalric est magistral, et très bien entouré par Léa Drucker et Stéphanie Cléau. Je crois bien que c'est un des meilleurs films que j'ai vu cette année jusqu'à présent   .

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Juliette2a
Tenant of Hamley Hall
avatar

Nombre de messages : 11800
Age : 20
Localisation : Entre la Suisse et l'Angleterre :) At Thornfield Hall, with Jane Eyre and Edward Rochester !
Date d'inscription : 06/03/2012

MessageSujet: Re: Georges Simenon   Dim 18 Mai 2014 - 18:29

Merci pour ton avis, Tatiana !!  sunny 
Revenir en haut Aller en bas
Dérinoé
Ready for a strike!
avatar

Nombre de messages : 1084
Date d'inscription : 15/10/2011

MessageSujet: Re: Georges Simenon   Sam 10 Jan 2015 - 23:03

@ Tatiana:

Je vois que nous nous suivons de topic en topic, avec Mathieu Amalric: je passais sur le présent fil pour y jeter un coup d'oeil et je constate que tu y as posté un commentaire sur l'adaptation d'un livre dont j'ai justement parlé cet après-midi avec quelqu'un. Comme quoi, le hasard fait les choses au bon moment. Wink

Après avoir lu le livre, j'ai moi aussi vu cette adaptation et je dois dire que je l'ai beaucoup appréciée - tout comme le roman dont il est inspiré et qui, du reste, m'avait laissé un sentiment de vide, de froid et de gâchis absolument saisissant.

Le film, réalisé par Mathieu Amalric, est inspiré du roman de Georges Simenon La Chambre bleue, publié en 1964 et que l'auteur avait initialement intitulé Les Amants insatiables. Ce détail se retrouve du reste dans le film où l'un des journaux relatant le procès affiche cette expression en une de son article.


Georges Simenon, La Chambre bleue, 1964.

Le film a donc été réalisé par Mathieu Amalric, qui interprète aussi l'un des rôles principaux, et réunit un très joli casting avec, entre autres, Léa Drucker, Stéphanie Cléau - également co-scénariste du film - et Laurent Poitrenaux.


Mathieu Amalric, La Chambre bleue, 2014.

Dans mon souvenir, le film est fidèle à la trame comme à l'esprit du livre, à ceci près que l'adaptation ne permettant pas, par définition, de développer de longues parties introspectives, les pensées et le chaos intérieur du personnage principal ne nous sont que superficiellement accessibles, rendant ainsi le film plus opaque encore que le roman.

Le film nous raconte l'histoire de Julien Gahyde (Mathieu Amalric), un homme d'une quarantaine issu d'un milieu modeste, marié à une femme aimante (Léa Drucker), père d'une petite fille et directeur d'une florissante entreprise de matériel agricole. Un jour, Julien retrouve au hasard d'une route Esther Despierres (Stéphanie Cléau), une ancienne camarade de classe devenue pharmacienne dans une ville voisine, elle aussi mariée - à un pharmacien. Les deux amis entreprennent alors une liaison dévorante et passionnée, se rencontrant régulièrement dans une chambre d'hôtel aux murs bleus.

Mais un jour, alors que Julien a pris ses distances avec Esther, le mari de celle-ci, malade depuis longtemps, décède lors d'une crise nocturne. Puis, c'est au tour de Delphine, l'épouse de Julien de succomber de manière totalement inattendue un beau matin, chez elle, en déjeunant. La Police, puis le Juge d'instruction Diem (Laurent Poitrenau) mènent l'enquête, interrogeant sans relâche Esther et Julien sur ces deux morts suspectes intervenues dans un laps de temps très bref.

L'histoire nous est contée simultanément sur deux plans différents, mis en résonance l'un avec l'autre: le présent de l'enquête, alors que Julien est interrogé par la Justice, et le passé des souvenirs qu'il rapporte tour à tour aux policiers et au Juge, flash-backs ambigus, comme tremblés, de sa vie familiale et de sa relation adultère.


Le couple Julien et Delphine Gahyde alias Mathieu Amalric et Léa Drucker.


Le couple adultère Julien Gahyde et Esther Despierre alias Mathieu Amalric et Stéphanie Cléau.


Dans la chambre bleue, un soir d'orage.

Je pense que toute l'idée du film - et du livre - repose dans une réplique prononcée par Julien au cours de l'Instruction et qui doit se trouver, peut-être à l'identique, dans le roman également: "La vie est différente quand on la vit et quand on l'épluche après-coup." Toute la trame tend à mettre en lumière à quel point il est difficile, une fois des évènements ou des sentiments passés, d'en retraduire le sens et la logique pour des personnes totalement extérieures à la situation, herchant de surcroît à vous prendre en défaut de mensonge ou d'incohérence. Ce qui pouvait sembler normal ou intelligible dans l'action paraît, quelques mois plus tard, dépourvu de sens, si bien qu'il devient impossible pour le héros d'expliquer ses actes, ses pensées et ses choix à un Juge d'Instruction obstiné, convaincu que le ver est dans le fruit.

Tout comme toi, Tatiana, j'avais beaucoup aimé ce film: les acteurs sont très bons et quel tour de force, par le jeu de flash-backs doux-amers et d'auditions tendues, de réussir à faire nous faire éprouver un sentiment que nous connaissons sans doute tous assez bien, à savoir celui du décalage insoluble entre la vie vécue de l'intérieur et le récit qui peut, ou non, en être donné, courant après d'insaisissables pensées, regards, envies, besoins, désirs, sentiments et enchaînements de situations éthérés, voire tout à fait oblitérés, par le passage du temps.

Spoiler:
 

A voir, vraiment. Wink


Dernière édition par Dérinoé le Dim 11 Jan 2015 - 18:06, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Tatiana
Heavenly Voices
avatar

Nombre de messages : 9172
Age : 32
Localisation : Quelque part dans l'Angleterre du XIXe...
Date d'inscription : 26/02/2010

MessageSujet: Re: Georges Simenon   Dim 11 Jan 2015 - 18:02


Contente que tu aies aimé Dérinoé Smile . Avec le recul je reste sur ma position du printemps dernier, à savoir que ce film, véritable tour de force dans son genre comme tu le soulignes, figure dans mon top 10 cinéma pour 2014.

Tu bénéficies d'un atout supplémentaire - qui peut aussi être redoutable pour l'adaptation - puisque tu as lu le livre.

Spoiler:
 

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Dérinoé
Ready for a strike!
avatar

Nombre de messages : 1084
Date d'inscription : 15/10/2011

MessageSujet: Re: Georges Simenon   Mar 13 Jan 2015 - 22:10

@ Tatiana:

Merci pour ton message, Tatiana. sunny


Citation :
Contente que tu aies aimé Dérinoé Smile

Oui, beaucoup. Pour moi, ce film représente la quintessence de ce que j'aime dans le cinéma français et que je retrouve rarement dans les films américains - du moins dans ceux qui me tombent sous la main: un goût des personnages et des situations ambigus, une crédibilité psychologique entre chien et loup, un agencement des scènes suggérant par lui-même diverses interprétations. Et avec des acteurs magnifiques, de surcroît, comment ne pas être comblé?

Citation :
Avec le recul je reste sur ma position du printemps dernier, à savoir que ce film, véritable tour de force dans son genre comme tu le soulignes, figure dans mon top 10 cinéma pour 2014.

Tout à fait.

Spoiler:
 

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
papotea
Ready for a strike!
avatar

Nombre de messages : 1121
Age : 40
Localisation : quelque part dans la verte Normandie
Date d'inscription : 11/07/2012

MessageSujet: Re: Georges Simenon   Ven 11 Sep 2015 - 16:57

Depuis le temps que je dois poster ici !!! Car je suis une inconditionnelle de Simenon, enfin des Maigret pour être précise car - à ma grande honte, je n'ai jamais lu aucun de ce qu'il appelle ses romans durs. Je n'ose pas franchir le cap, car je suis tout simplement hypnotisée par Maigret ...

Ma première rencontre avec Maigret date de mon année de 3ème. Ma prof de français nous a fait étudier Pietr le Letton, car c'est non seulement le premier roman avec Maigret, mais en plus une bonne partie de l'action se déroule à Fécamp, ville où j'étais scolarisée.

Autant vous dire que cette première rencontre a été un échec, car pour moi un policier c'était forcément un Agatha Christie ou un Sherlock Holmes, avec intrigues à la cluedo, un vilain bien vilain et une ambiance aristocratique. Ce "policier" si lent, où il ne se passait rien, sans humour, où on allait de café glauques en café glauques, et où on devine le coupable très vite, et où ce coupable est plus un pauvre type qu'autre chose....franchement non merci !!!!

Et puis quelques années plus tard, j'étais clouée au fond de mon lit, avec une grippette. Plus rien à lire (le drame absolu !). Alors je me suis trainée jusqu'à la bibliothèque familiale, et en désespoir de cause, j'ai pris un vieux Simenon de mon père: "Maigret tend un piège". Et là j'ai été happé par tout : le style, l'ambiance, les personnages, l'intrigue. J'ai commencé à lire tous ceux que contenait la bibliothèque à la maison. Puis petit à petit j'ai écumé les bouquinistes pour les trouver. Moi qui n'avait jamais été collectionneuse, j'ai découvert le plaisir de la traque, les déceptions quand je trouvais ceux que j'avais déjà, le plaisir quand je tombais sur un titre que je ne possédais pas...

Et des titres à collectionner, il y en avait un paquet, parce que Simenon est un auteur prolifique, c'est le moins que l'on puisse dire.

Au fil des ans j'ai réuni la quasi intégralité des Maigret, et aujourd'hui je les ai tous puisqu'ils ont été numérisés et qu'ils tiennent tous sur ma liseuse !

Pourquoi cette fascination pour Simenon ? Pour le style déjà. Il écrit de façon très simple - jamais de phrase alambiquées, de mots compliqués... mais en quelques mots, en quelques adjectifs placés où il faut, Simenon vous plante un décor, une ambiance comme personne. D'un coup, ses romans sont en 3D, et on évolue au milieu.On voit le papier peint, on sent l'odeur de l'appartement, on perçoit la luminosité...pareil pour ses descriptions de personnes où de sentiment. En deux mots il dresse un croquis saisissant.

Ensuite j'aime la multiplicité des milieux dans lequel il évolue. Chez Conan Doyle et chez Agatha Christie, c'est toujours dans la gentry. Chez Simenon, on passe de l'aristocratie aux bas fonds les plus glauques, des ors de la république à un modeste appartement ouvrier, de la campagne à la ville, de la mer, du milieu des bateliers à celui des grands hôtels...

Enfin j'aime la dimension du personnage de Maigret, humain, compatissant, lent et mesuré, placide...Simenon dit de son personnage qu'il n'est pas d'une grande intelligence - il n'a certes pas les cellules grises de Hercule Poirot et le sens de la déduction de Sherlock Holmes, mais il résout les affaires auxquelles il est confronté en se plongeant dans l'intimité des gens, en sentant leur tanière, en se vautrant dans leurs habitudes......ainsi il les comprends, et, fort de son expérience et de son observation, il résout les meurtres.

Mais au fond, un peu comme dans les Columbo, ce n'est pas tant le meurtre qui est important, ou le meurtrier - qu'on devine assez vite- mais toute la psychologie des personnages et comment Maigret va réussir.

Bon je m'arrête là car je pourrai en parler pendant des heures !!!!

Quoiqu'il en soit, il passe rarement un mois sans que j'en lise 1, enfin plutôt 2 ou 3 parce que j'adore les lire d'affilé, j'ai du mal à quitter cette atmosphère. Cet été, j'en ai lu 5 ou 6. L'avantage c'est que ça se lit vite - 1h30 à 2h00 en lecture continue. Mon seul regret c'est que Simenon soit mort, parce que j'ai lu chaque Maigret plusieurs fois et j'adorerai en découvrir des nouveaux. Mais il faut bien reconnaitre que les tout derniers sont un peu moins bons - peut-être est-ce parce que on arrive dans les années 60, et l'atmosphère me plait moins.... Ceci dit je ne me plains pas, 75 romans et 28 nouvelles, il y a de quoi faire quand même !!!

Quand au meilleur Maigret sur écran....Je ne reproche rien à Jean Richard, malheureusement les adaptations avaient été modernisées (ça se passait dans les années 70) et ça gâchait beaucoup à l'ambiance...Albert Préjean, une catastrophe, hyper jeune, moderne et dynamique -pouah ! Gabin était vraiment pas mal,dans la stature, mais le personnage avait un côté coléreux - à la Gabin - qui n'était pas conforme à "mon" Maigret. Bruno Cremer enfin était vraiment bien, ambiance glauque et rétro extrêmement soignée et conforme aux romans, mais il y avait quelques libertés un peu gênantes : une intrigue délocalisée en Finlande (!) je crois, inspecteurs emblématiques zappés dans une partie des Maigret (Janvier, Lucas, Torrence et le petite Lapointe, remplacés par Paul Lachenal (Alexandre Brasseur)), à mon avis une grave erreur tant les inspecteurs sont importants aussi pour comprendre le personnage...donc pas mal mais encore perfectible....

Mais je crois que j'aime tant cet univers que je suis une juge un peu sévère ! lol!

Un jour il faudra que je passe aux romans durs, mais j'aurai tendance à chercher Maigret dans les coins, et surtout j'ai peur que ce soit vraiment vraiment noir et dur....

Voilà, bravo pour avoir eu le courage de lire ce roman fleuve lol!


Dernière édition par papotea le Dim 24 Jan 2016 - 17:31, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Petit Faucon
Confiance en soie
avatar

Nombre de messages : 5751
Age : 52
Date d'inscription : 26/12/2011

MessageSujet: Re: Georges Simenon   Lun 14 Sep 2015 - 10:05

Quel bel enthousiasme, Papotea Cool

J'ai beaucoup lu de Simenon car j'aimais bien ses ambiances, tracées avec quelques phrases, mais je ne l'ai pas relu depuis bien des années.
Pour ce qui est de l'interprétation, j'aime bien celles avec Bruno Cremer, je trouve qu'il a le physique et le côté un peu tâcheron du personnage, et j'aime surtout les ambiances "bière sandwich et cigarettes" du commissariat, avec tous ses inspecteurs ; et aussi le fait que la police scientifique n'est qu'un auxiliaire peu présent, ce qui laisse toute la place à l'enquête de terrain.
Revenir en haut Aller en bas
esperluette
Magnolia-White Ampersand
avatar

Nombre de messages : 7530
Age : 25
Date d'inscription : 11/07/2009

MessageSujet: Re: Georges Simenon   Sam 23 Jan 2016 - 14:58

J'ai terminé 2015 avec un petit cycle découverte de Simenon, et je pense que je reviendrais régulièrement à cet auteur car les trois romans que j'ai lus m'ont énormément plu. Wink

J'ai commencé par deux romans sans Maigret, Les Soeurs Lacroix tout d'abord qui a été un gros coup de coeur. On y découvre une famille où deux soeurs se font la guerre autour du mari de la plus jeune. Les enfants supportent difficilement cette atmosphère de non dits, et le père semble complètement sous la coupe des deux femmes. C'est un formidable roman d'ambiance, qui installe une sensation de malaise, tout est à la fois très banal, quotidien, et très sombre.

J'ai ensuite lu Le Cheval Blanc, qui se centre sur le petit univers d'une auberge et ses protagonistes. Il n'y a pas tellement de fil conducteur, mais je l'ai également dévoré.

Pour finir j'ai repris un Maigret que j'avais commencé quelques mois auparavant, Félicie est là, et ça a été une troisième très chouette lecture. Effectivement on se fiche un peu de l'enquête et de sa résolution, mais quel talent pour croquer des personnages et leur psychologie en un détail... De plus l'humour est assez présent dans celui-ci.

Bref, je suis ravie d'avoir enfin découvert Simenon et je me réjouis de tous les livres qu'il me reste à lire. Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
MissAcacia
DerbyCheshire Cat
avatar

Nombre de messages : 6435
Age : 44
Localisation : Perched on a hot sound tree
Date d'inscription : 26/10/2007

MessageSujet: Re: Georges Simenon   Dim 24 Jan 2016 - 10:59

Merci pour ce retour Esperluette. Les romans "hors Maigret" de Simenon ont souvent une ambiance particulière (souvent pesante ou étouffante), je note Les soeurs Lacroix pour une prochaine lecture.
Quant aux "Maigret", effectivement, les personnages (et les quartiers ou les villages... ou les villes) sont un élément important pour ne pas dire essentiel. Tu donnes envie d'y replonger Wink .
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Georges Simenon   

Revenir en haut Aller en bas
 
Georges Simenon
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Pseudonymes de Georges SIMENON
» [Auteur] Georges Simenon
» Simenon, Georges
» MAIGRET ET LE MARCHAND DE VIN de Georges Simenon
» Dunhill Royal Yacht

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Inn at Lambton :: Do you read, Mr Darcy? :: Autres auteurs (divers) :: Auteurs francophones-
Sauter vers: