Une auberge pour les admirateurs de Jane Austen, et bien plus encore...
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

 Jean Ferrat

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Les yeux noirs
Romancière anglaise


Nombre de messages : 2794
Age : 40
Localisation : Résolument tournée vers la Terre bien installée sur mon quartier de Lune
Date d'inscription : 26/08/2009

MessageSujet: Jean Ferrat   Sam 13 Mar 2010 - 20:31

Je ne savais pas vraiment ou placer ce message, alors tant pis s'il faut l'effacer je l'effacerai. Après tout, moi j'aime la chanson française, alors voilà ce que je fais "when i'm not reading" Wink
J'avais juste envie de rendre un petit hommage à Jean Ferrat, grand monsieur de la chanson française, décédé aujourd'hui, à 79 ans.

Petite biographie
Citation :
Dernier de quatre enfants d'une famille modeste qui s'installe à Versailles en 1935, il poursuit ses études au Collège Jules Ferry. Son père est joaillier et sa mère fleuriste. Durant la guerre, son père, qui est juif[2], est déporté par les nazis et meurt à Auschwitz. Il est alors caché par des militants communistes.
À quinze ans, il doit donc quitter le lycée pour travailler afin d'aider financièrement sa famille. Il commence en même temps des études de chimie et devient aide-chimiste jusqu'en 1954, année de ses premières auditions. Déjà, à cette époque, il est attiré par la musique et le théâtre.
Au début des années 1950, il entre dans une troupe de théâtre, compose quelques chansons et joue de la guitare dans un orchestre de jazz. Il passe sans grand succès quelques auditions, fait des passages au cabaret sous le nom de Jean Laroche, et, ne se décourageant pas, décide de se consacrer exclusivement à la musique. Le jeune guitariste prend ensuite pour pseudonymes Frank Noël, avant d'opter pour Jean Ferrat (d'après la ville Saint-Jean-Cap-Ferrat).
Ainsi en 1956, il met en musique Les yeux d'Elsa, poème de Louis Aragon dont il est un admirateur. C'est André Claveau, alors en vogue, qui interprète la chanson et apporte à Jean Ferrat un peu de notoriété. Il se produit alors au cabaret parisien La Colombe de Michel Valette, en première partie de Guy Béart.
En 1958, il sort chez Vogue son premier 45 tours, mais ne rencontre guère de succès. Une jeune chanteuse, Christine Sèvres, reprend quelques-unes de ses chansons. Il l'épousera en 1961. C'est la rencontre en 1959 de Gérard Meys, qui deviendra son éditeur et son ami, qui relance sa carrière, il signe chez Decca et, l'année suivante, sort son second 45 tours avec la chanson Ma Môme, qui est son premier succès et passe sur les radios. (*) En 1966, le succès étant venu pour Ferrat, Vogue rééditera ce 45t sous le label Pop4, label à bon marché destiné à la grande distribution de l'époque, comme Prisunic.
Sa rencontre avec Alain Goraguer, qui signera ses premiers arrangements sous le pseudonyme de Milton Lewis, sera par ailleurs décisive. Ce dernier deviendra ensuite l'arrangeur attitré des chansons de Jean Ferrat.
Son premier 33 tours sort en 1961 et reçoit le prix de la SACEM. Il entame alors une longue carrière, émaillée de difficultés avec la censure. En effet, Jean Ferrat a toujours été un chanteur engagé. Il écrira ses textes ou mettra en musique ceux de ses amis poètes, Henri Gougaud, Georges Coulonges ou Guy Thomas. (Voir la section discographie pour la suite).
En 1962, il fait la connaissance d'Isabelle Aubret. Un véritable coup de foudre amical a lieu entre les deux artistes. Ferrat lui écrit Deux enfants au soleil, un des titres majeurs de la chanteuse, et lui propose la première partie de la tournée qu'il démarre alors. Il compose une chanson sur des paroles écrites par Philippe Pauletto qu'il publie en 1970, et qui sera ensuite interprétée aussi par Isabelle Aubret : Tout ce que j'aime.
Il a aussi composé une chanson sur des paroles de Michèle Senlis pour Jacques Boyer et Jean Louis Stain au début des années 1960 et qui sera, dans les années 1970, réécrite partiellement et interprétée par Daniel Guichard : Mon vieux.
Jean Ferrat habitait dans la commune d'Antraigues-sur-Volane (près de Vals-les-Bains) en Ardèche, qui lui inspirera d'ailleurs la chanson La Montagne.

De nombreux titres inoubliables tels que Les yeux d'Elsa, Aimer à perdre la raison, La montagne, Que serais-je sans toi ?, Potemkine, et tant d'autres... Wink



Celle là je la trouve vraiment sublime...allez savoir pourquoi Wink
Revenir en haut Aller en bas
nephtis
Ethereal Wings on the Nile


Nombre de messages : 8195
Age : 52
Localisation : sud ouest
Date d'inscription : 15/02/2006

MessageSujet: Re: Jean Ferrat   Sam 13 Mar 2010 - 20:47

C'est avec émotion que j'ai appris la nouvelle, encore un grand poête qui disparait.
Avec J. Brel, il a berçé mon enfance (mes parents étaient fan), sa voix chaude chantant les poemes d'Aragon (je ne comprenais surement pas tout) mais l'ensemble était beau et mélodieux, à chaque passage à la télé ,on l'écoutait "religieusement", l'émotion était palpable. On a tous ses disques chez mes parents.

Les yeux noirs : Tout à fait d'accord avec toi pour Potemkine !
Revenir en haut Aller en bas
Miriel
Gleaner of Books


Nombre de messages : 3092
Age : 57
Localisation : dans les jardins de Lorien
Date d'inscription : 04/05/2008

MessageSujet: Re: Jean Ferrat   Sam 13 Mar 2010 - 21:09

Comme beaucoup, j'ai connu Jean Ferrat par les chansons qui ont fait sa réputation mais surtout grâce aux poètes (Aragon surtout) qu'il a mis en musique.
Mais si pour moi il reste unique, c'est parce que sa voix, très claire, très pure et très juste, a une résonance particulière, une vibration qui me touche très profondément...
D'ailleurs Christine Sèvres, sa femme décédée en 1981 et Isabelle Aubret, son amie de toujours, ont elles aussi ces voix cristallines, magnifiques.
Ayant des amis qui habitent le même village ardéchois, je savais qu'il était malade depuis plusieurs mois...
C'est donc avec une émotion particulière que j'ai appris la nouvelle cet après-midi....
Merci les Yeux Noirs d'avoir ouvert ce topic....
Revenir en haut Aller en bas
Les yeux noirs
Romancière anglaise


Nombre de messages : 2794
Age : 40
Localisation : Résolument tournée vers la Terre bien installée sur mon quartier de Lune
Date d'inscription : 26/08/2009

MessageSujet: Re: Jean Ferrat   Sam 13 Mar 2010 - 21:19

C'est vrai Maléthane que Ferrat chantant Aragon, c'est sublime drunken
(Il faut dire que j'aime particulièrement les mariages poésie/musique : je ne sais pas si tu connais Les Fleurs du mal mis en musique par Léo Ferré et chanté par Jean-Louis Murat, mais c'est un régal)
Mon père est un grand fan d'Isabelle Aubret, et ce que tu dis est très juste...

Je suis contente que ce topic fasse plaisir à quelques uns (unes pour le moment) car je n'étais pas très sure de sa "légitimité" sur le forum.
Sur le coup j'ai un peu marché à "l'instinct" et à l'"émotion" de l'annonce de son décès...
Revenir en haut Aller en bas
clinchamps
Oshaberi Sensei


Nombre de messages : 46696
Age : 73
Localisation : Dans les bois du Fushimi Inari-taïsha
Date d'inscription : 09/01/2007

MessageSujet: Re: Jean Ferrat   Sam 13 Mar 2010 - 21:51

Je te remercie d'avoir ouvert ce topic, Les Yeux Noirs, j'adorais Jean Ferrat, sa voix unique, la beauté de ses chansons, et "Potemkine", me donne toujours la chair de poule, à moi aussi , avec "Maria avait deux garçons..." sur la guerre d'Espagne, et "Ma môme" et "Nuit et brouillard" et tant et tant d'autres !! Il y a pourtant bien longtemps qu'il a arrêté de chanter, mais je ne l'ai jamais oublié. Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Fred
Amazing Needle Spirit


Nombre de messages : 3742
Age : 45
Localisation : les pieds sur terre et la tête dans les nuages
Date d'inscription : 05/10/2009

MessageSujet: Re: Jean Ferrat   Sam 13 Mar 2010 - 21:55

Je suis bien contente que tu aies ouvert ce topic, Les yeux noirs. Jean Ferrat n'a jamais fait partie de mes chanteurs préférés, je n'aime pas trop sa voix, je ne saurais pas dire pourquoi. En revanche, ses textes m'ont toujours beaucoup touchée: des mots simples, pour faire passer des idées qu'il n'a jamais reniées. Et puis, il incarne aussi l'image de l'honnête homme, quelqu'un d'intègre, qualité qui se fait de plus en plus rare chez les artistes...

Moi aussi "♫ Ce soir, j'aime la marine♫" et la féministe qui sommeille en moi ne peut pas laisser passer l'occasion de répéter "♫ La femme est l'avenir de l'homme ♫" Wink
Revenir en haut Aller en bas
http://unmondeencouleurs.over-blog.net/
Les yeux noirs
Romancière anglaise


Nombre de messages : 2794
Age : 40
Localisation : Résolument tournée vers la Terre bien installée sur mon quartier de Lune
Date d'inscription : 26/08/2009

MessageSujet: Re: Jean Ferrat   Sam 13 Mar 2010 - 22:02

C'est vrai que Maria avait deux garçons est très belle.
Ferrat a été très inspiré par l'histoire et l'actualité politique, une autre chanson qui en témoigne, Cuba si ou encore La commune.
Revenir en haut Aller en bas
MarianneJustineBrandon
Brandon's Belle


Nombre de messages : 7733
Age : 24
Localisation : In the arms of my husband Brandon... or waltzing in a castel of France with the Beast
Date d'inscription : 03/02/2008

MessageSujet: Re: Jean Ferrat   Sam 13 Mar 2010 - 22:15

Merci pour l'ouverture de ce topic Les Yeux Noirs. Je ne connaissais que très peu de chansons de Jean Ferrat mais celles que j'ai écouté m'ont beaucoup plu : les paroles de ses chansons sont très belles. Même si je le connaissais très peu, je trouve ça triste qu'il soit parti Crying or Very sad
Revenir en haut Aller en bas
http://www.fanfiction.net/s/6995714/1/Vivre-l-amour-%C3%A0-nouve
althea
Countess of Dagobah


Nombre de messages : 2324
Age : 55
Date d'inscription : 14/07/2007

MessageSujet: Re: Jean Ferrat   Dim 14 Mar 2010 - 0:14

Merci Les yeux noirs d'avoir ouvert ce topic . Je suis un peu comme Fred, Ferrat ne figurait pas parmi mes chanteurs préférés (je ne sais pas pourquoi, c'est une certaine grandiloquence dans sa façon de chanter qui me gênait) mais il a admirablement chanté Aragon et puis Potemkine, , Nuit et Brouillard , Maria sont vraiment des chansons extraordinaires !
Et puis, en dehors de son talent, c'est quelqu'un qui m'a toujours beaucoup impressionnée par sa sincérité et son engagement responsable (Le bruit des bottes, La Commune mais aussi Camarade que je viens de réécouter avec plaisir)
Revenir en haut Aller en bas
Les yeux noirs
Romancière anglaise


Nombre de messages : 2794
Age : 40
Localisation : Résolument tournée vers la Terre bien installée sur mon quartier de Lune
Date d'inscription : 26/08/2009

MessageSujet: Re: Jean Ferrat   Dim 14 Mar 2010 - 0:38

Désolée Fred j'avais zappé ton commentaire, j'étais en train de répondre à Clinchamps quand tu as posté. Je comprends et partage ce qu' Althéa et toi voulez dire.
Je n'étais pas particulièrement fan de cette façon de chanter grandiloquente, cependant très caractéristique de son époque.
Ce que j'aime avant tout ce sont ses textes et comme tu le dis si bien Althéa son engagement, ce côté acteur et témoin de son temps.
Et de ce fait, certaines de ses chansons, par la force du propos, de la musique et de l'interprétation me donnent le frisson.
Revenir en haut Aller en bas
clinchamps
Oshaberi Sensei


Nombre de messages : 46696
Age : 73
Localisation : Dans les bois du Fushimi Inari-taïsha
Date d'inscription : 09/01/2007

MessageSujet: Re: Jean Ferrat   Dim 14 Mar 2010 - 9:23

Je me demande combien, parmi la France, en se levant ce matin ont eu envie de fouiller dans leurs vieux 33 tours et de commencer la journée avec ces mots d'Aragon chantés par Ferrat :
Citation :
Un jour pourtant,un jour viendra, couleur d'orange,
de feuillages au front
un jour d'épaule nue, où les gens s'aimeront
Un jour comme un oiseau sur la plus haute branche

ou
Citation :
"que sais-tu du malheur d'aimer ?..."
J'aimais sa voix profonde à la vaste tessiture qui pouvait couvrir au moins deux octaves. C'est vrai qu'il mettait de la force dans son chant, qu'il donnait sa voix à fond, ce qui paraît emphatique aujourd'hui où les chanteurs susurrent plutôt, c'était un "chanteur à voix" qui ne craignait pas de la faire vibrer.
Citation :
"J'en ai tant vu qui s'en allèrent
Ils ne demandaient que du feu
Ils avaient si peu de colère
J'entends leurs pas j'entends leur voix
qui disent des choses banales
comme on en lit sur le journal
comme on en dit le soir chez soi.
Ce qu'on fait de vous, hommes femmes
ô pierres tendres tôt usées
vous regarder m'arrache l'âme.

......................................

votre enfer est pourtant le mien
nous vivons sous le même règne
et lorsque vous saignez je saigne
et je meurs dans les mêmes liens.
Quelle heure est-il, quel temps fait-il?
J'aurais tant aimé cependant
gagner pour vous pour moi perdant,
Avoir été peut-être utile
C'est un rêve modeste et fou
Il aurait mieux valu le taire
Vous me mettrez avec en terre
Comme une étoile au fond d'un trou

Ces mots d'Aragon lui collent si bien, lui resté toujours fidèle à ses origines prolétaires (ma môme) et combien le rêve brisé d'un monde plus juste lui fut dur.
Revenir en haut Aller en bas
Miriel
Gleaner of Books


Nombre de messages : 3092
Age : 57
Localisation : dans les jardins de Lorien
Date d'inscription : 04/05/2008

MessageSujet: Re: Jean Ferrat   Dim 14 Mar 2010 - 9:49

Les yeux noirs a écrit:

(Il faut dire que j'aime particulièrement les mariages poésie/musique : je ne sais pas si tu connais Les Fleurs du mal mis en musique par Léo Ferré et chanté par Jean-Louis Murat, mais c'est un régal)

Nous sommes sur la même longueur d'onde, les Yeux Noirs
Léo Ferré est un "habitué" de la maison, non seulement pour Baudelaire, mais également pour Apollinaire ("La chanson du Mal-Aimé") et surtout Verlaine et Rimbaud.
Et comme je trouve énormément de talent à Jean-Louis Murat (presqu'un compatriote), je ne pouvais passer à côté....

Pour en revenir à Jean Ferrat, merci Clinchamps pour ces extraits que, même les connaissant par coeur, je relis ce matin grâce à toi avec beaucoup d'émotion partagée.
Revenir en haut Aller en bas
Cindy
Wartime Lover


Nombre de messages : 3926
Age : 23
Date d'inscription : 23/08/2009

MessageSujet: Re: Jean Ferrat   Dim 14 Mar 2010 - 9:58

Je ne connais de lui que aimer à perdre la raison et Nuit et brouillard.
Mais Nuit et brouillard que j'avais apprise à l'école m'a vraiment marqué.Elle est magnifique et boulversante.
Revenir en haut Aller en bas
cat47
Master of Thornfield


Nombre de messages : 23541
Age : 59
Localisation : Entre Salève et Léman
Date d'inscription : 28/01/2006

MessageSujet: Re: Jean Ferrat   Dim 14 Mar 2010 - 10:39

Merci pour ce topic, Les Yeux Noirs. J'ai été attristée d'apprendre la nouvelle du décès de Jean Ferrat hier, je te remercie de nous permettre de lui rendre hommage ici.

Sans être une grande fan, j'étais une admiratrice de sa voix et de certaines de ses chansons. L'histoire avait pourtant mal commencé, mes premiers souvenirs datant de l'enfance et de la chanson La Montagne, que la Radio Suisse Romande diffusait si souvent dans les années 60 que j'avais fini par en être dégoûtée. Mais par la suite ça s'est arrangé lorsque j'ai appris à mieux connaître son oeuvre, que ce soit ses chansons engagées ou ses mises en musique d'Aragon. Pour moi des chansons comme Aimer à perdre la raison ou Que serais-je sans toi restent parmi les plus belles jamais écrites.

Sans les partager vraiment, j'admirais aussi les prises de position politiques teinté d'idéalisme d'un homme sincère et engagé.

_________________
http://www.librarything.com/profile/catlamb
There are things so beautiful that they let you not mind that you will grow old and die.

Good angel of Prime Bright Loulou, lycanophila ma non seriosa
Revenir en haut Aller en bas
Fée clochette
Soul dancing on the breeze


Nombre de messages : 20710
Age : 71
Localisation : sur le chapeau de Mrs Bennet, ayez pitié de mes pauvres nerfs !
Date d'inscription : 03/03/2008

MessageSujet: Re: Jean Ferrat   Dim 14 Mar 2010 - 10:58

Il a aussi chanté ceci : bonne écoute







Pour l'avoir vu plusieurs fois sur scène, c'était aussi un show man assez déchaîné pour certaines des ses chansons, notamment dans cette dernière Intox où il trépignait et se roulait à terre en se déshabillant de moitié, c'était sidérant.




et la chanson s'y prêtait.
Revenir en haut Aller en bas
clinchamps
Oshaberi Sensei


Nombre de messages : 46696
Age : 73
Localisation : Dans les bois du Fushimi Inari-taïsha
Date d'inscription : 09/01/2007

MessageSujet: Re: Jean Ferrat   Dim 14 Mar 2010 - 11:59

Ah !! "l'amour est cerise" !! souvenirs souvenirs ... j'adore !!! merci ma Fée !!
Revenir en haut Aller en bas
Les yeux noirs
Romancière anglaise


Nombre de messages : 2794
Age : 40
Localisation : Résolument tournée vers la Terre bien installée sur mon quartier de Lune
Date d'inscription : 26/08/2009

MessageSujet: Re: Jean Ferrat   Dim 14 Mar 2010 - 12:18

Et que dire d'Intox...ça change de registre, assurément!
Ca c'est de la pépite Fée clochette!
Revenir en haut Aller en bas
Bexounet
The Admin's Worshipper


Nombre de messages : 1940
Age : 41
Localisation : Lyon, derrière un bouquin... ou un clavier
Date d'inscription : 21/09/2006

MessageSujet: Re: Jean Ferrat   Dim 14 Mar 2010 - 12:53

Je suis d'une famille où les chansons de Ferrat étaient présentes à nos réunion de famille. C'est donc avec grande émotion que j'ai appris hier sa mort.

Même si "le sabre et le goupillon" n'avait pas sa place dans ma famille (même si, moi, j'aime beaucoup cette chanson), c'est avec la même émotion que j'écoute "Ma France" :



De même, depuis presque 20 ans, à chaque mariage, dans ma famille, est chanté à l'église "Que serais-je sans toi" :



Ainsi, Ferrat a une place importante pour moi, que ce soit pour la poésie d'Aragon, pour ses textes et ses idées, avec des chansons comme "En groupes en ligue en procession" ou "Le bilan".
Allez, je vous remet cette dernière :


Bexounet (un peu en deuil)
Revenir en haut Aller en bas
Fée clochette
Soul dancing on the breeze


Nombre de messages : 20710
Age : 71
Localisation : sur le chapeau de Mrs Bennet, ayez pitié de mes pauvres nerfs !
Date d'inscription : 03/03/2008

MessageSujet: Re: Jean Ferrat   Dim 14 Mar 2010 - 13:18



j'adore son humour !




sunny Merci l'artiste
Revenir en haut Aller en bas
clinchamps
Oshaberi Sensei


Nombre de messages : 46696
Age : 73
Localisation : Dans les bois du Fushimi Inari-taïsha
Date d'inscription : 09/01/2007

MessageSujet: Re: Jean Ferrat   Dim 14 Mar 2010 - 15:22

ma petite contribution :


sur la guerre d'Espagne
Revenir en haut Aller en bas
Nelly8
Crimson Rose of Hamley


Nombre de messages : 2245
Age : 70
Localisation : Savoie
Date d'inscription : 17/02/2006

MessageSujet: Re: Jean Ferrat   Dim 14 Mar 2010 - 15:43

Merci d'avoir ouvert ce topic pour rendre un bel hommage à Jean Ferrat et merci pour toutes les chansons que j'ai écouté avec émotion.

J'ai toujours aimé ce chanteur, bien que je l'écoutais moins ces dernières années. Je vais me rattraper dorénavant, il ne tombera pas dans l'oubli, il est courant chez nous les savoyards de terminer une fête en chantant bien entend la montagne, mais aussi bien d'autres de ses chansons I love you
Revenir en haut Aller en bas
jennyDarcy
Free Minded Nimblefly


Nombre de messages : 1994
Age : 38
Localisation : Waiting for a Kiss from Mr Darcy..
Date d'inscription : 06/10/2009

MessageSujet: Re: Jean Ferrat   Dim 14 Mar 2010 - 17:47

MERCI pour toutes ces magnifiques vidéos...
Ah,quel grand artiste!paix à son ame...
Revenir en haut Aller en bas
Kusanagi
Scottish Jedi Sensei


Nombre de messages : 8823
Age : 39
Localisation : lost in the wired, something better than the matrix
Date d'inscription : 20/11/2008

MessageSujet: Re: Jean Ferrat   Lun 15 Mar 2010 - 22:23

Merci pour tout ces souvenirs....

Malgré le fait que je soit une p'tite jeune (voui, à 32 ans, je suis jeune, non mais) j'aimais beaucoup Ferrat.

Il faut dire que pour moi, c'est une graaaaaaaaaande partie de mon enfance... et des voyages en voiture. Mes parents, n particulier mon père sont fans de Ferrat, et j'aimais (non, j'aime encore, parce que les chansons restent) autant le poète que l'homme engagé.

Une de mes chansons préférées est d'ailleurs "Ma France". C'est avec beaucoup d'émotion que j'ai eu la conformation de la nouvelle aujourd'hui (oui, en plus, je vis dans un trou informatif....)
Revenir en haut Aller en bas
http://culture-et-confiture.forumactif.com/
Bexounet
The Admin's Worshipper


Nombre de messages : 1940
Age : 41
Localisation : Lyon, derrière un bouquin... ou un clavier
Date d'inscription : 21/09/2006

MessageSujet: Re: Jean Ferrat   Mar 16 Mar 2010 - 0:39

Clinchamps, cela faisait longtemps que je n'avais pas écouter cette chanson que mes parents (ma môman ?) m'avait fait écouter "Parce qu'il fallait que je connaisse". (sur le même mode, j'ai eu droit à "San Francisco" et "Parachutiste" de Le Forestier)
Je te remercie de m'avoir remis en mémoire ce morceau.

Kusanagi, j'avoue qu'en te lisant, j'ai eu, instinctivement, une réaction que je livre donc "brut de fonderie" :
Parcequevoilaqueuuuuuuuu.... Voila. Mais je suis sùr que je me suis fait comprendre. M'enfin... peut-être. scratch

Bexounet
Revenir en haut Aller en bas
Miriel
Gleaner of Books


Nombre de messages : 3092
Age : 57
Localisation : dans les jardins de Lorien
Date d'inscription : 04/05/2008

MessageSujet: Re: Jean Ferrat   Mar 16 Mar 2010 - 7:33

Un des derniers poèmes d'Aragon que Ferrat a mis en musique et que j'aime particulièrement.... surtout aujourd'hui

Citation :
J'arrive où je suis étranger

Rien n'est précaire comme vivre
Rien comme être n'est passager
C'est un peu fondre comme le givre
Et pour le vent être léger
J'arrive où je suis étranger

Un jour tu passes la frontière
D'où viens-tu mais où vas-tu donc
Demain qu'importe et qu'importe hier
Le coeur change avec le chardon
Tout est sans rime ni pardon

Passe ton doigt là sur ta tempe
Touche l'enfance de tes yeux
Mieux vaut laisser basses les lampes
La nuit plus longtemps nous va mieux
C'est le grand jour qui se fait vieux

Les arbres sont beaux en automne
Mais l'enfant qu'est-il devenu
Je me regarde et je m'étonne
De ce voyageur inconnu
De son visage et ses pieds nus

Peu a peu tu te fais silence
Mais pas assez vite pourtant
Pour ne sentir ta dissemblance
Et sur le toi-même d'antan
Tomber la poussière du temps

C'est long vieillir au bout du compte
Le sable en fuit entre nos doigts
C'est comme une eau froide qui monte
C'est comme une honte qui croît
Un cuir à crier qu'on corroie

C'est long d'être un homme une chose
C'est long de renoncer à tout
Et sens-tu les métamorphoses
Qui se font au-dedans de nous
Lentement plier nos genoux

O mer amère ô mer profonde
Quelle est l'heure de tes marées
Combien faut-il d'années-secondes
A l'homme pour l'homme abjurer
Pourquoi pourquoi ces simagrées

Rien n'est précaire comme vivre
Rien comme être n'est passager
C'est un peu fondre comme le givre
Et pour le vent être léger
J'arrive où je suis étranger

Louis Aragon
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Jean Ferrat   Aujourd'hui à 19:21

Revenir en haut Aller en bas
 
Jean Ferrat
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» On quitte un à un la vie - Jean Ferrat
» Jean Ferrat - Que serais-je sans toi
» Jean Ferrat
» Nuit et Brouillard - Jean Ferrat
» ferrat

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Inn at Lambton :: And what do you do when you are not reading? :: Autres passions-
Sauter vers: