Une auberge pour les admirateurs de Jane Austen, et bien plus encore...
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

 Yasmina Khadra, un écrivain algérien

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
lady Clare
Lily-white Doe
avatar

Nombre de messages : 9881
Date d'inscription : 01/10/2008

MessageSujet: Yasmina Khadra, un écrivain algérien   Sam 6 Mar 2010 - 0:17

Avec la bénédiction de ma chère Clinchamps, j'ouvre un topic sur un auteur que nous apprécions beaucoup toutes les deux et dont j'ai lu pratiquement toute l'oeuvre study, & que j'ai rencontré à plusieurs reprises drunken, il s'agit du romancier algérien Yasmina Khadra.

Pour en savoir plus sur sa vie, wikipédia le fait mieux que moi :
http://fr.wikipedia.org/wiki/Yasmina_Khadra

J'explique tout de suite le choix de son nom de plume, c'est le nom de sa femme -qui signifie Fleur de jasmin verte- (et par là même il lui rend un bel hommage, ainsi qu'à la femme algérienne comme une entité, c'est ainsi qu'il l'a publiquement exprimé).
Ce pseudonyme lui a dans un premier temps servi à cacher son identité pour échapper à la censure militaire, alors qu'il écrivait déjà tout en poursuivant sa carrière dans l'armée algérienne...
Son parcours est particulièrement atypique, dès l'âge de neuf ans, il rentre à l'Ecole des Cadets, l'apprentissage est dur, la séparation d'avec sa mère est traumatisante, mais viendra nourrir son œuvre future (La maîtresse en maillot de bain : Quatre récits d'enfance ; L'écrivain ; L'Imposture des mots)...

Yasmina Khadra raconte volontiers qu'il écrit depuis très longtemps, en français bien qu'arabophone, car il vit la langue française "comme un mariage mixte qui se passe bien". Il ne renie pas pour autant son identité arabe et algérienne, "j'écris en français, mais à certains moments, on entend les Algériens parler. J'ai essayé de mettre en relief toutes les particularités algériennes", en effet, on "entend " parler algérien dans ses romans, l'auteur utilise souvent des mots du dialecte populaire algérien, des tournures de phrases propres à l'arabe et qu'il traduit mot à mot du français...cela donne une écriture à la fois dense, riche de sens et populaire... drunken et qui ma foi est bien souvent très drôle à lire...

Yamina Khadra a écrit de nombreux livres, mais ses livres de jeunesse sont introuvables en France, il reconnait lui même que son style était assez faible à cette époque, je le trouve quant à moi très poétique mais un peu compliqué quand même... Embarassed La Foire des enfoirés / Le Privilège du phénix/ De l'autre côté de la ville/ El Kahira - cellule de la mort/ La Fille du pont/ Houria/ Amen. L'écrivain y cherche encore son style...

Le Dingue au bistouri est écrit en 1993, Yamina Khadra ne sait pas encore à l'époque que son héros au grand coeur, le commissaire Llob, deviendra son personnage fétiche au point de revenir dans d'autres ouvrages comme Morituri ou encore Double blanc, j'ai trouvé cette série de polars excellente, elle s'améliore à chaque tome... La plume de l'auteur est incisive, il observe la société dans laquelle évoluent ses personnages avec tendresse et sévérité, le constat est dur, le pays va mal et ses personnages sont dans un perpétuel combat... Dans Le Dingue au bistouri, nous sommes en plein dans les années noires, le terrorisme bat son plein mais que faire quand un tueur en série s'en mêle et nargue la police??
Citation :
Alger en hiver. Ce jour-là, le commissaire Llob est d'humeur maussade, et le coup de téléphone qu'il reçoit n'arrange rien. Un mystérieux correspondant le prévient qu'il va commettre un crime. Le Dingue au bistouri, comme la presse ne tarde pas à le surnommer, frappe ainsi les premiers coups de sa sinistre carrière de tueur en série. Est-ce un fou ? Un pervers ? Llob ne le croit pas. Chaque meurtre est froidement prémédité, minutieusement exécuté, et toujours signé. L'homme torture ses victimes, leur arrache le cœur et dépose une étoile noire sur le cadavre. Il doit encore tuer cinq personnes. Commence alors un dialogue de fous entre Llob et le Dingue, triste et tragique rejeton d'Alger la désolée.

Les autres tomes reprennent les mêmes personnages, pour moi le meilleur tome est sans doute La Part du mort, roman noir beaucoup plus abouti, avec un vrai suspens mêlé à une intrigue historique...

Citation :
Le pays est aux portes de la guerre civile et le peuple ne le sait pas. Ici comme ailleurs se frotter aux puissants est synonyme de mort rapide. Llob, pourtant, après que son lieutenant a été accusé de tentative de meurtre sur l'une des sommités corrompues du pouvoir, ne peut se résoudre à entendre raison. Il enquête et fouille le passé. Ce qu'il découvre dérange. Une historienne au rôle peu clair tente de l'aider. Massacres camouflés, vendetta, manipulations... Llob va plonger au centre des ténèbres avec une seule question : à qui profite le crime ?

Yasmina Khadra
a écrit aussi des livres "plus personnels" sur des thèmes qui lui sont chers, traitant du combat de l'homme contre la guerre et pour la liberté, dans des oeuvres telles que L'Attentat,
Citation :
Dans un restaurant bondé de Tel-Aviv, une femme fait exploser une bombe qu'elle dissimulait sous sa robe de grossesse. Toute la journée, le docteur Amine, Israélien d'origine arabe opère à la chaîne les innombrables victimes de cet attentat atroce. Au milieu de la nuit, on le rappelle d'urgence à l'hôpital pour lui apprendre sans ménagement que la kamikaze est sa propre femme. Il faudra l'audace rare de Yasmina Khadra pour oser aborder un tel sujet. Dans ce roman extraordinaire, on retrouve toute la générosité d'un écrivain qui n'en finit pas d'étonner par son imaginaire et son humanisme.

Les Sirènes de Bagdad
Citation :
Kafr Karam. Un petit village aux confins du désert irakien. On y débat devant la télévision, et surtout on s'y ennuie, on attend, loin de la guerre que viennent de déclencher les Occidentaux et qui embrase le reste du pays. Mais le conflit, avec son lot de brutalités, d'incompréhensions et de bavures tragiques va finir par rattraper cette région où la foi, la tradition et l'honneur ne sont pas des mots vides de sens. Et quand une nouvelle humiliation vient profaner ce qu'un Bédouin a de plus sacré, alors s'ouvre le temps de la colère et de la riposte. Une vengeance terrible, sans merci, car désormais seul le sang pourra laver ce qui a été souillé...
ou encore Les Hirondelles de Kaboul
Citation :
Dans le Kaboul de l’an 2000, alors que les talibans font régner sur l’Afghanistan un régime atroce, quatre personnages inoubliables :
Il y a Mohsen, qui descend d’une famille de commerçants prospères que les talibans ont ruinée ; Zuneira, sa femme, sublimement belle, qui fut une enseignante brillante et qui n’a plus le droit de sortir de chez elle… Ils survivent dans des conditions morales et matérielles abominables, soutenus par l’amour qu’ils se portent et le respect qu’ils doivent à l’intelligence et à la connaissance.
Il y a aussi Atiq, qui a sincèrement adhéré à l’idéologie des talibans et qui tente d’assurer son service à la prison de Kaboul dans le respect de sa foi. Mais chaque jour est une épreuve terrible où tout ce qu’il voit et tout ce qu’on l’oblige à faire sont contraires à tout ce qu’il croit. Il y a enfin Mussarat, sa femme, qui se meurt de maladie et de désespoir.
Un geste atroce… et l’acte d’amour désespéré d’une de ces femmes qu’on appelle les « hirondelles de Kaboul ».
Désespéré, oisif, exténué, Mohsen erre dans Kaboul quand il est entouré par une foule qui s’apprête à lapider une femme adultère. Comme anesthésié par l’atmosphère hystérique qui le cerne, Mohsen va, lui aussi, balancer de toutes ses forces quelques pierres au visage de la femme enterrée jusqu’à la taille. Ce geste insensé va faire basculer le destin de tous les protagonistes dans la tragédie… jusqu’au sacrifice ultime – et vain – de Mussarat, cette femme qui donnera sa vie pour permettre à l’homme qu’elle aime de retrouver sa capacité d’aimer.

Yasmina Khadra y excelle à décrypter l'âme humaine en général, la puissance de la femme et la faiblesse de l'homme... Voilà j'espère vous avoir donné envie de lire cet auteur, son dernier opus vient de sortir, je ne l'ai pas encore lu, il s'agit de L'Olympe des infortunes

Citation :
Après sa trilogie politique autour des conflits du Moyen-Orient (Les Hirondelles de Kaboul, L’Attentat, Les Sirènes de Bagdad), après un grand roman d’amour (Ce que le jour doit à la nuit), Yasmina Khadra, qui ne craint pas les changements de registre, met toute sa verve romanesque au service d’une fable corrosive qui nous plonge dans l'univers des clochards, plein de tendresse, de cocasserie, de rêves invraisemblables et de terribles déconvenues. Coincée entre une décharge publique et la mer, hors du temps et de toute géographie, l'Olympe des Infortunes est un terrain vague peuplé de vagabonds et de laissés-pour-compte ayant choisi de tourner le dos à la société. Là vivent Ach le Borgne, Junior le Simplet, Mama la Fantomatique, le Pacha, sa cour de soûlards et bien d'autres personnages aussi obscurs qu'attachants. C'est un pays de mirages et de grande solitude où toutes les hontes sont bues comme sont tus les secrets les plus terribles. Ach le Borgne, aussi appelé « le Musicien » parce qu’il sait, en quelques accords de banjo, faire chanter la lune, a pris sous son aile un jeune et naïf va-nu-pieds qui lui voue une admiration sans limites. Auprès de Ach, Junior s’initie à la philosophie des Horr. Le Horr est un clochard volontaire qui a pris le parti de vivre en marge de la ville en rejetant toutes ses valeurs : argent, travail, famille. Refusant jusqu’à la mendicité, le Horr se croit libre de toute attache. Mais lorsqu’une affection, souvent plus profonde qu’il n’y paraît, vient à naître entre les membres de cette communauté d’ivrognes et de bras-cassés, tout détachement s’avère alors bien illusoire. Immoraux, pourrissant dans leur déchéance, les personnages de ce récit n’en sont pas moins sublimes. À travers cette galerie de portraits bigarrés, se dégage une dimension symbolique où l’esprit de solidarité, le sens du compagnonnage qui règnent chez les Horr contrastent avec la violence et l’individualisme de la société moderne. Il fallait tout le talent de conteur de Khadra, et la splendeur imagée de sa langue, pour transformer le prosaïsme rebutant de l’univers des clochards en un monde hautement poétique, où l’onirisme surgit derrière les détritus. On l’aura compris, L’Olympe des infortunes est une métaphore qui dénonce avec force la décadence de notre civilisation. Yasmina Khadra se pose en moraliste de notre temps et le constat qu’il livre n’est pas flatteur : les âmes perdues ne sont pas celles que l’on croit. Et l’enfer, lui, n’est jamais où on l’attend.

Merci si vous avez lu ce (trop Laughing ) long post jusqu'au bout mais il y a encore pas mal d'oeuvres que je n'ai pas évoquées ici lol! j'y reviendrai donc!
Revenir en haut Aller en bas
clinchamps
Oshaberi Sensei
avatar

Nombre de messages : 50492
Age : 74
Localisation : Dans les bois du Fushimi Inari-taïsha
Date d'inscription : 09/01/2007

MessageSujet: Re: Yasmina Khadra, un écrivain algérien   Dim 7 Mar 2010 - 11:12

Merci d'avoir ouvert ce topic, lady Clare ! Very Happy
Je n'ai lu qu'un seul roman de cet auteur, "ce que le jour doit à la nuit", et il m'a fortement émue, cependant j'aurais du mal à donner une critique constructive, car tout se passe dans des lieux où j'ai vécu de nombreuses années, tout m'a semblé si familier, que j'avais l'impression que j'avais été témoins de l'histoire et que je connaissais les personnages. De plus comme tu le dis, son style retranscris la parole des Algériens de telle sorte que souvent j'avais le sentiment de les entendre, et cela réveillait beaucoup d'émotions. Il faudrait que j'en lise d'autres.
Revenir en haut Aller en bas
Nougatine
Lady of Zerzura
avatar

Nombre de messages : 2525
Age : 42
Localisation : Picardie
Date d'inscription : 17/11/2007

MessageSujet: Re: Yasmina Khadra, un écrivain algérien   Sam 17 Avr 2010 - 8:33

Merci pour ce topic Lady Clare! Je viens de terminer mon deuxième roman de cet auteur: après L'automne des Chimères dans lequel on retrouve pour une ultime enquête le commissaire Llob, j'ai lu Les hirondelles de Kaboul que j'ai trouvé bouleversant. Une histoire tragique qui nous montre bien jusqu'où peut se nicher la bêtise humaine, mais aussi les hauteurs que l'homme est parfois capable d'atteindre. C'est un livre déchirant et oppressant, j'ai souvent eu l'impression d'étouffer comme Zuneira sous sa prison de toile ou comme Atiq. Peu d'espoir pour les personnages car les Talibans n'en laisse pas, peu d'air aussi. Les descriptions de Kaboul enserrées dans ses montagnes avec cet air chaud immobile, pesant, lourd sans qu'aucun orage n'éclate jamais... sont parfaites et rendent bien ce qu'éprouvent les personnages. Kaboul est une sorte de piège, de mirage en plein désert, comme une oasis fantôme dont personne ne sort vraiment.
C'est aussi un livre salutaire contre tous les extrêmismes et je pense que cette lecture ferait du bien à un certain nombre de mes élèves...

J'ai encore dans ma bibliothèque un livre de cet auteur à lire: Ce que le jour doit à la nuit.

Revenir en haut Aller en bas
lady Clare
Lily-white Doe
avatar

Nombre de messages : 9881
Date d'inscription : 01/10/2008

MessageSujet: Re: Yasmina Khadra, un écrivain algérien   Mar 26 Avr 2011 - 14:04

@ Nougatine, je ne t'ai jamais remerciée pour ton intervention dans ce topic ! cheers

Tout à fait d'accord pour tes impressions sur Les Hirondelles de Kaboul...

A ce propos, Yasmina Khadra vient d'annoncer le titre de son prochain ouvrage qui paraîtra en septembre, L'Equation africaine, sur le conflit au Soudan, il revient donc sur des thèmes plus contemporains, comme il l'avait fait dans la trilogie Les Hirondelles de Kaboul, L'Attentat & Les Sirènes de Bagdad.

Une adaptation de Ce que le jour doit à la nuit est en route, par Alexandre Arcady, avec Samy Naceri & Valeria Bruni-Tedeschi. Le casting me paraît bien choisi.

Et enfin, les éditions Julliard rééditent l'oeuvre intégrale de Yasmina Khadra, le premier tome qui regroupe cinq romans-phares (dont Les Hirondelles de Kaboul, justement) vient de sortir, plus d'infos ici : Arrow

L'auteur a également annoncé qu'il reviendrait au polar en 2012, le retour du commissaire Llob ?? je l'espère !!!!!!!

On pourra également rencontrer l'auteur à la Fnac St Lazare le 20 mai à 18h, à l'occasion de la réédition de La Rose de Blida Arrow

Et enfin, Yasmina Khadra est toujours, et ce depuis 2007, le directeur du Centre Culturel Algérien à Paris.
Revenir en haut Aller en bas
Rosalind
Lady of Damerosehay
avatar

Nombre de messages : 7894
Localisation : entre Rohan et Ruatha ...
Date d'inscription : 17/04/2008

MessageSujet: Re: Yasmina Khadra, un écrivain algérien   Lun 2 Mai 2011 - 15:54

lady Clare a écrit:
On pourra également rencontrer l'auteur à la Fnac St Lazare le 20 mai à 18h, à l'occasion de la réédition de La Rose de Blida Arrow


Merci pour l'information lady Clare Very Happy

Revenir en haut Aller en bas
Ysabelle
Stardust Reveries
avatar

Nombre de messages : 16849
Age : 55
Localisation : Quelque part entre l'orient et l'occident
Date d'inscription : 07/05/2010

MessageSujet: Re: Yasmina Khadra, un écrivain algérien   Lun 2 Mai 2011 - 16:24

lady Clare a écrit:
...

Une adaptation de Ce que le jour doit à la nuit est en route, par Alexandre Arcady, avec Samy Naceri & Valeria Bruni-Tedeschi. Le casting me paraît bien choisi.

Je suis passée à côté de ce topic, fort intéressant. Merci Lady Clare pour y avoir pensé et surtout pour la brillante présentation

J'ai découvert cet auteur avec "Ce que le jour doit à la nuit" qui m'a beaucoup émue. Avec un peu de recul, je trouve tout de même certains clichés qui n'enlèvent rien au talent de cet ex militaire! Qui l'eut cru?
J'avoue avoir eu des préjugés et j'étais désorientée vis à vis de sa position par rapport aux années de cauchemars qu'a connus l'Algérie! Il était tout de même militaire et a participé à des actions dans ce cadre. Sa rébellion et son choix d'exil m'ont laissée un peu sceptique! Je ne sais quoi penser. Je ne dispose pas d'éléments objectifs pour pouvoir ni le croire, ni le condamner. Comme écrivain, je le trouve bourré de talent!
J'ai quelques livres sur ma pal que je n'ai pas encore lus et que j'ai acquis récemment. Ça veut dire que j'ai choisi l'écrivain!
Je suis évidement intéressée par la rencontre FNAC.
Un point pour lui cependant: il a choisi de publier ses livres sous les deux prénoms de sa femme.

* Je découvre que Clinchamps a vécu en Alégrie ou j'ai mal lu? On a des choses à se raconter alors!!! bounce
Revenir en haut Aller en bas
lady Clare
Lily-white Doe
avatar

Nombre de messages : 9881
Date d'inscription : 01/10/2008

MessageSujet: Re: Yasmina Khadra, un écrivain algérien   Jeu 13 Sep 2012 - 0:25

Ce que le jour doit à la nuit est sorti aujourd'hui !

Moi qui avait adoré le livre et qui craignait le pire, j'en suis sortie tout étonnée, j'ai été très émue, j'ai pleuré comme une madeleine, bref, je trouve que ce film est une jolie réussite, à la hauteur du livre, même s'il prend quelques libertés. A voir aussi pour Nora Arnezeder, la future Angélique marquise des anges, très convaincante en Emilie.

Revenir en haut Aller en bas
Ysabelle
Stardust Reveries
avatar

Nombre de messages : 16849
Age : 55
Localisation : Quelque part entre l'orient et l'occident
Date d'inscription : 07/05/2010

MessageSujet: Re: Yasmina Khadra, un écrivain algérien   Jeu 13 Sep 2012 - 9:09

Merci Lady Clare, pour ce message. J'étais un peu réticente mais ton message m'a encouragé. Une amie m'en aussi parlé en bien même si elle n'a pas trop aimé les libertés prises avec certains passages du livre. Je n'en sais pas d'vantage car elle tient à ce que j'en juge par moi même. Laughing
Revenir en haut Aller en bas
Emily-de-Winter
Romancière anglaise
avatar

Nombre de messages : 2748
Age : 22
Date d'inscription : 03/03/2010

MessageSujet: Yasmina Khadra   Dim 14 Juil 2013 - 14:21

J'aurais bien aimé découvrir le roman avant, mais j'ai eu l'opportunité de voir le film aussi (Ce que le jour doit à la nuit) et j'ai beaucoup aimé ! Ce n'est pas un énorme coup de coeur mais ce film est très émouvant et je m'en rappelerai Smile 
Revenir en haut Aller en bas
lady Clare
Lily-white Doe
avatar

Nombre de messages : 9881
Date d'inscription : 01/10/2008

MessageSujet: Re: Yasmina Khadra, un écrivain algérien   Ven 6 Sep 2013 - 19:32

Un petit mot pour dire que j'ai adoré le dernier Khadra, Les Anges meurent de nos blessures, une petite merveille de tragédie, de nostalgie et de tendresse...

Magnifique ! sunny 

Citation :
Présentation de l’éditeur

Il avait pour lui une candeur déconcertante et un direct du gauche foudroyant. Il connut la misère et la gloire, mais seul l’amour des femmes parvint à combler sa soif d’absolu. De l’ascension à la chute, le destin hors du commun d’un jeune prodige adulé par les foules, poussé au crime par un malentendu.

Il se faisait appeler Turambo, du nom de son village qu’un glissement de terrain avait rayé de la carte. Il était né dans l’Algérie coloniale des années 20, et son destin était écrit d’avance : il serait misérable. Mais il était beau, vigoureux, ardent et doté d’un trait de caractère assez rare : la candeur.

Cette fraîcheur lui attirait des sympathies immédiates et, grâce à ce don, il put franchir les portes du monde des Français, interdit aux Arabes. Car il possédait de plus une force surprenante dans le poing gauche, capable d’allonger d’un coup ceux qui se trouvaient sur son passage. C’est ainsi qu’il attira l’attention des professionnels de la boxe. Ses succès sur le ring lui apportèrent gloire et argent.

Mais comme tous les coeurs purs, il détestait la violence et rêvait d’amour. Dans sa culture, une femme heureuse était une épouse fidèle, féconde et dévouée. Il nourrit d’abord une passion secrète pour sa cousine Nora, la première femme de sa vie. La deuxième, Aïda, une prostituée, l’initia aux plaisirs de la chair. La troisième, Louise, était la fille de l’homme d’affaires qui comptait l’emmener jusqu’au titre de champion de France de sa catégorie. Puis surgit Irène. Femme libre, indépendante et fière. Elle lui apprit que la vraie passion ne pouvait s’épanouir que dans la confiance absolue et le respect mutuel.

Mais comme toujours chez Yasmina Khadra, la vie ne rend pas toujours justice à ceux qui s’aiment... Dans une superbe évocation de l’Algérie de l’entre-deux-guerres, Yasmina Khadra met en scène, plus qu’une éducation sentimentale, le parcours obstiné d’un homme qui n’aura jamais cessé de rester fidèle à ses principes, et qui ne souhaitait rien de plus, au fond, que maîtriser son destin.
Revenir en haut Aller en bas
Petit Faucon
Confiance en soie
avatar

Nombre de messages : 6423
Age : 52
Date d'inscription : 26/12/2011

MessageSujet: Re: Yasmina Khadra, un écrivain algérien   Lun 9 Sep 2013 - 9:18

A ma grande honte j'avoue que je n'ai jamais rien lu de Yasmina Khadra, alors que j'ai toujours été attirée par les thèmes de ses livres, et que je trouve qu'il a une personnalité atypique et intéressante.

Ce que tu dis de ce livre me donne grande envie de me plonger enfin dans l'oeuvre de ce grand écrivain. sunny
Revenir en haut Aller en bas
lady Clare
Lily-white Doe
avatar

Nombre de messages : 9881
Date d'inscription : 01/10/2008

MessageSujet: Re: Yasmina Khadra, un écrivain algérien   Jeu 14 Nov 2013 - 23:10

Yasmina Khadra vient de signaler qu'il serait candidat à l'élection présidentielle de son pays, l'Algérie. Outre cette actualité brûlante, il sera présent au Salon du Livre de Boulogne Billancourt, où il sera même l'invité d'honneur.

Le 7 décembre, Espace Landowski 28, avenue André-Morizet Boulogne Billancourt
Revenir en haut Aller en bas
PapiSido
Coléoptère d'Afrique
avatar

Nombre de messages : 282
Age : 72
Localisation : 69-Ecully
Date d'inscription : 01/09/2011

MessageSujet: Re: Yasmina Khadra, un écrivain algérien   Sam 31 Mai 2014 - 18:29

L'attentat
je viens de le finir, je l'avais emprunté à la bibliothèque après avoir vu le film qui passe en ce moment sur canal +. Je suis très sensible au drame qui se joue là-bas. J'ai vu quelques films palestiniens et ce qui me brise surtout le coeur, c'est de retrouver dans les yeux des gamins palestiniens voyant les soldats israéliens le regard des gamins juifs envers les SS !!!!

Un bon livre à recommander - mais si désespérant!!!! - Des êtres humains sincères, estimables des deux cotés mais sans aucun espoir de pouvoir se retrouver un jour - Comment ne pas aimer Kim comme Sihem ?. Sans issue !!! ( et encore cela date de 2005, les perspectives sont sans doute pires aujourd'hui ).

Un grand mérite de Yasmina Khadra est aussi de rendre, sinon estimable, au moins concevable , une cause à laquelle on s'oppose viscéralement ( le terrorisme en l’occurrence )
Spoiler:
 

A lire donc, mais pas pour remonter le moral. Et si vous avez l'occasion regardez aussi le film - ici avant à mon avis -

Du coup je vais sans doute lire les Hirondelles de Kaboul que j'ai quelque part dans ma bibliothèque
Revenir en haut Aller en bas
http://sitasido.ec-lyon.fr
Petit Faucon
Confiance en soie
avatar

Nombre de messages : 6423
Age : 52
Date d'inscription : 26/12/2011

MessageSujet: Re: Yasmina Khadra, un écrivain algérien   Mer 7 Oct 2015 - 18:09

Mon premier livre de Yasmina Khadra : l'attentat

Le résumé de l'éditeur :

Dans un restaurant de Tel-Aviv, une femme se fait exploser au milieu de dizaines de clients. À l'hôpital, le docteur Amine Jaafari, chirurgien israélien d'origine arabe, opère à la chaîne les survivants de l'attentat.
Dans la nuit qui suit le carnage, on le rappelle d'urgence pour examiner le corps déchiqueté de la kamikaze. Le sol se dérobe alors sous ses pieds : il s'agit de sa propre femme, Sihem.
Comment admettre l'impossible, comprendre l'inimaginable, découvrir qu'on a partagé, des années durant, la vie et l'intimité d'une personne dont on ignorait l'essentiel? Pour savoir, il faut entrer dans la haine, le sang et le combat désespéré du peuple palestinien...


C'est un livre très beau, très bien construit, et en même temps très désespéré.
Le point de vue du docteur Jaafari est simple : il a choisi la vie, son métier est de guérir.
Ses amis juifs israéliens l'apprécient, et Kim l'aime beaucoup. Il connait aussi le racisme dans son travail, et dans la rue.
Il est touché par l'attentat d'une double façon : sa femme qu'il adore y est morte, il doit donc accomplir son deuil ; et il doit assimiler l'idée qu'elle était la kamikaze déguisée en femme enceinte, pleinement volontaire pour cette mission.
C'est vraiment deux univers parallèles, avec leurs discours auxquels on adhère bien souvent, et on ne voit pas d'intersection visible.
Un livre à lire, vraiment.
Revenir en haut Aller en bas
zoju
Romancière anglaise
avatar

Nombre de messages : 1590
Age : 44
Date d'inscription : 21/11/2011

MessageSujet: Re: Yasmina Khadra, un écrivain algérien   Ven 26 Fév 2016 - 7:43

Je remonte le topic, car je viens de débuter : " l'attentat" , et cette lecture est vraiment , dramatique , mais extrêmement  captivante , . J'y reviendrai à la fin du livre, mais je pense que je vais enchaîner sur les 2 autres de la trilogie.
Revenir en haut Aller en bas
Petit Faucon
Confiance en soie
avatar

Nombre de messages : 6423
Age : 52
Date d'inscription : 26/12/2011

MessageSujet: Re: Yasmina Khadra, un écrivain algérien   Ven 26 Fév 2016 - 8:09

@ zoju : j'espère que tu aimeras ta lecture. C'est vraiment un très bon livre sunny
Revenir en haut Aller en bas
zoju
Romancière anglaise
avatar

Nombre de messages : 1590
Age : 44
Date d'inscription : 21/11/2011

MessageSujet: Re: Yasmina Khadra, un écrivain algérien   Ven 26 Fév 2016 - 9:20

Je n'ai strictement aucun doute là dessus, Petitfaucon, je m'en suis aperçu de suite.
Je n'avais pas lu le résumé , j'ai donc été scotchée
Spoiler:
 
.
J'adore ce style d’écriture, carrée, fluide, explicite. cheers
Même si le sujet est très lourd, l'auteur le traite avec beaucoup d'humanité, et nous le rend très accessible.
Je pense qu'en deux jours, il sera bouclé. cheers

E st ce que tu as lu d'autres livres,Petit faucon, notamment le restant de cette trilogie? sinon, tu ne serais pas tentée?  Wink
Revenir en haut Aller en bas
Petit Faucon
Confiance en soie
avatar

Nombre de messages : 6423
Age : 52
Date d'inscription : 26/12/2011

MessageSujet: Re: Yasmina Khadra, un écrivain algérien   Ven 26 Fév 2016 - 9:51

@ zoju : comme je l'ai écrit un peu au-dessus, l'Attentat est mon premier livre de lui.

O tentatrice, je te sens arriver Razz 
Mais la qualité des livres de Khadra est telle, que je te suivrai avec grand plaisir quand tu poursuivras
Revenir en haut Aller en bas
zoju
Romancière anglaise
avatar

Nombre de messages : 1590
Age : 44
Date d'inscription : 21/11/2011

MessageSujet: Re: Yasmina Khadra, un écrivain algérien   Ven 26 Fév 2016 - 10:27

Petit Faucon a écrit:

O tentatrice, je te sens arriver Razz 
Mais la qualité des livres de Khadra est telle, que je te suivrai avec grand plaisir quand tu poursuivras

et bien voilà cheers c'est vendu cheers Razz
Revenir en haut Aller en bas
PapiSido
Coléoptère d'Afrique
avatar

Nombre de messages : 282
Age : 72
Localisation : 69-Ecully
Date d'inscription : 01/09/2011

MessageSujet: Re: Yasmina Khadra, un écrivain algérien   Ven 26 Fév 2016 - 10:30

zoju a écrit:
Je remonte le topic, car je viens de débuter : " l'attentat" , et cette lecture est vraiment , dramatique , mais extrêmement  captivante , . J'y reviendrai à la fin du livre, mais je pense que je vais enchaîner sur les 2 autres de la trilogie.
Une trilogie ?
J'avais bien aimé, j'avais lu ensuite "les Hirondelles de Kaboul" que j'avais lu sans déplaisir, mais sans en garder grand souvenir non plus.
Par contre s'il y a une trilogie autour de l'Attentat, je suis preneur.
Revenir en haut Aller en bas
http://sitasido.ec-lyon.fr
zoju
Romancière anglaise
avatar

Nombre de messages : 1590
Age : 44
Date d'inscription : 21/11/2011

MessageSujet: Re: Yasmina Khadra, un écrivain algérien   Ven 26 Fév 2016 - 10:49

La trilogie en question est constituée de : l'attentat, les sirènes de Bagdad, et les hirondelles de Kaboul.
Pas de de lien ou de suite entre eux , juste une trilogie politique sur les conflits au Moyen Orient.  Je reprends le message de présentation du topic par Ladyclare, car je ne connais moi même l'auteur que depuis ce matin  lol!

Donc, tu en as déjà lu 2 sur 3, Papisido   cheers
Revenir en haut Aller en bas
zoju
Romancière anglaise
avatar

Nombre de messages : 1590
Age : 44
Date d'inscription : 21/11/2011

MessageSujet: Re: Yasmina Khadra, un écrivain algérien   Sam 27 Fév 2016 - 8:15

J'ai terminé " l'attentat" ce matin. 
Première impression au delà du thème: ce livre est construit magnifiquement   La même scène du début qui revient  à la fin, mais dans le camps opposé: la boucle est bouclée.  Quel écrivain   
Plusieurs fois , j'ai pensé à Brink, dénonçant l'horreur de l'apartheid . 
Là , nous y sommes en plein dedans: aucune lueur d'espoir de ne se profile dans ce livre. Une guerre sans merci , avec effectivement des personnes courageuses, estimables des deux côtés . Que de dégât, que de désespérance. 
Mais quel tour de force que d'écrire ce conflit, sans haine, sans parti pris, sans jugement de l'un ou de l'autre. Un sacré écrivain , assurément . cheers

Je file ce matin à la bibliothèque et je vois ce que j'y trouve de cet auteur . cheers

* et en l'occurrence , ce sera: Les sirènes de Bagdad.
Revenir en haut Aller en bas
Petit Faucon
Confiance en soie
avatar

Nombre de messages : 6423
Age : 52
Date d'inscription : 26/12/2011

MessageSujet: Re: Yasmina Khadra, un écrivain algérien   Lun 29 Fév 2016 - 11:52

Oui zoju, c'est un très grand livre, à recommander.
Revenir en haut Aller en bas
Ysabelle
Stardust Reveries
avatar

Nombre de messages : 16849
Age : 55
Localisation : Quelque part entre l'orient et l'occident
Date d'inscription : 07/05/2010

MessageSujet: Re: Yasmina Khadra, un écrivain algérien   Lun 29 Fév 2016 - 12:22

Je ne savais pas que c'était une trilogie. Je n'ai pas L'attentat mais, j'ai Les hirondelles de Kaboul et Les anges meurent de nos blessures que je n'ai pas encore lus. Y a t-il un ordre à respecter? Je ne vais pas les commencer maintenant mais dans un ou deux mois, après les lectures planifiées. Merci pour vos retours, Zoju, PapiSido et Petit Faucon Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Petit Faucon
Confiance en soie
avatar

Nombre de messages : 6423
Age : 52
Date d'inscription : 26/12/2011

MessageSujet: Re: Yasmina Khadra, un écrivain algérien   Lun 29 Fév 2016 - 12:36

Je ne pense pas qu'il y ait un ordre de lecture pour ces 3 livres, c'est simplement qu'ils traitent la thématique commune du terrorisme.
Voilà ce que dit sa page wiki à propos des 3 livres :
"Khadra illustre également « le dialogue de sourds qui oppose l'Orient et l'Occident » avec les trois romans : Les Hirondelles de Kaboul, qui raconte l'histoire de deux couples afghans sous le régime des Talibans ; L'Attentat, roman dans lequel un médecin arabe, Amine, intégré en Israël, recherche la vérité sur sa femme kamikaze ; Les Sirènes de Bagdad relate le désarroi d'un jeune bédouin irakien poussé à bout par l'accumulation de bavures commises par les troupes américaines."
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Yasmina Khadra, un écrivain algérien   

Revenir en haut Aller en bas
 
Yasmina Khadra, un écrivain algérien
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Yasmina Khadra, un écrivain algérien
» Yasmina Khadra: Ce que le jour doit à la nuit
» LES HIRONDELLES DE KABOUL de Yasmina Khadra
» Ce que le jour doit à la nuit de Yasmina Khadra
» L'EQUATION AFRICAINE de Yasmina Khadra

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Inn at Lambton :: Do you read, Mr Darcy? :: Autres auteurs (divers) :: Auteurs francophones-
Sauter vers: