Une auberge pour les admirateurs de Jane Austen, et bien plus encore...
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

 Virginia WOOLF

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3 ... 10, 11, 12  Suivant
AuteurMessage
toxicangel
Snails Huntress
avatar

Nombre de messages : 6230
Age : 41
Localisation : Somewhere between Heaven and Hell, obviously...
Date d'inscription : 07/04/2006

MessageSujet: Virginia WOOLF   Lun 17 Juil 2006 - 19:43

Je parcours le forum et m’aperçoit qu’aucun thème n’est consacré à Virginia Woolf. affraid
Ayant tout juste fini Mrs Dalloway et bien qu’étant loin d’être spécialiste en la matière, je vais tenter de réparer le préjudice.

Donc Virginia est un écrivain du début du XXème siècle, contemporaine et amie de Forster et, chose qui peut paraître surprenante, grande amatrice de Jane Austen :
Virginia copine de nous ! lol!

Cette femme érudite a en gros envisagé l’écriture comme une déconstruction des schémas existants. Pour elle, ce qui compte ce n’est pas une histoire avec un début et une fin mais réussir à capter l’instant dans son entier : un rideau qui vole, un instant de grâce, le moment qui précède la folie.

Pas étonnant donc que Mrs Dalloway, ne raconte sur le plan de l’histoire que la préparation et le déroulement d’une réception mondaine. Au cours d’une journée, marquée par les coups de Big Ben (seuls repères temporels de ce livre qui ne comporte pas de chapitre et doit avoir en tout et pour tout 4 séparations), on va s’intéresser aux pensées de différents personnages, croisés aux détours d’un trottoir, d’un déjeuner ou d’un rendez-vous mais tous unis (par un lien plus ou moins fragile) à la réception de Clarissa Dalloway.

J’ai trouvé le livre inégal Neutral . Car si la description des sentiments de Clarissa Dalloway, Peter Walsh et Septimus Warren Smith (versant noir du roman, seul personnage qui semble en dehors de la réception mais qui finira pourtant par s’y raccorder) est très juste et parfois bouleversante, les caractères petits bourgeois de certains autres et des descriptions lonlongues m’ont ennuyée No .

J’avais vu l’adaptation cinématographique il y a quelques années et n’en avait pas pensé grand chose Neutral , mis à part que Natacha McElhone et Vanessa Redgrave en Clarissa étaient resplendissantes et que le gars qui jouait Warren Smith était formidable (je n’ai capté qu’assez récemment qu’il s’agissait de Rupert Graves Razz ).

Par contre je n’ai pas vu The Hours mais les critiques en sont élogieuses et après la lecture de ce livre, je serais bien tentée.
Quelqu’un l’a vu. Question

Je ne suis pas sûre en revanche d’aller plus loin dans mon exploration des œuvres de Virginia Woolf. Mrs Dalloway est en effet présenté comme son roman le plus limpide Laughing et pour moi, même si ça se lit tout de même bien, il est franchement corsé pour du limpide Shocked .
En clair, je suis pas sûre du tout d’avoir tout capté. scratch lol!
Revenir en haut Aller en bas
http://angelfr.over-blog.com/
Emjy
Angel of Temptation


Nombre de messages : 6308
Age : 35
Localisation : entre Lark Rise et Candleford
Date d'inscription : 05/03/2006

MessageSujet: Re: Virginia WOOLF   Lun 17 Juil 2006 - 20:05

A ma grande honte, je n'ai jamais lu de livre de Virginia Woolf. Enfin, en entier. J'avais commencé "Orlando" (le seul disponible à ma bibliothèque municipale à ce moment là) et je n'avais tellement pas aimé, que je n'ai pas pu aller jusqu'au bout Embarassed Et pourtant Dieu sait à quel point je déteste laisser un roman en plan!

Sinon, j'ai vu le film "The Hours" et j'ai vraiment beaucoup aimé. Il m'avait vraiment fait forte impression! J'avais trouvée Juliane Moore absolument époustouflante (alors que c'est quand même Nicole Kidman qui y tenait le rôle principal). Pour moi elle aurait tout autant mérité l'oscar Wink
Revenir en haut Aller en bas
http://emjy.wordpress.com/
cat47
Master of Thornfield
avatar

Nombre de messages : 24044
Age : 61
Localisation : Entre Salève et Léman
Date d'inscription : 28/01/2006

MessageSujet: Re: Virginia WOOLF   Lun 17 Juil 2006 - 20:47

Aïe, Toxic, c'est gentil de me décourager comme cela sur Mrs Dalloway alors qu'il est dans ma PAL! affraid Bon, je dois dire que je m'attends plus ou moins à cela, j'ai déjà lu La Promenade au Phare, et c'est exactement le même genre. Je suis presque sûre d'avoir vu l'adaptation cinématographique de Mrs Dalloway, mais je n'en ai gardé qu'un très vague souvenir (en tous cas aucun de Mr Graves Embarassed ) , et pourtant, ce ne devait pas être il y a très longtemps. C'était peut-être en rêve! Question

J'ai acheté ce livre à cause de The Hours, que j'ai apprécié autant dans sa version ciné que dans sa version originale. Le roman de Michael Cunningham est très agréable à lire, pas trop long et d'un style nettement plus abordable que celui de Virginia Woolf. J'adore ce genre de construction où des mondes "parallèles" se croisent et où fiction et réalité s'entremêlent. J'ai trouvé les trois actrices merveilleuses dans "The Hours", mais évidemment, c'est Nicole Kidman qui a eu l'oscar, car c'est elle qui avait le look le plus spectaculaire. Une actrice qui prend des risques en s'enlaidissant marque souvent des points pour les oscars, ce n'est pas très nouveau, malheureusement.
Revenir en haut Aller en bas
Nelly8
Crimson Rose of Hamley
avatar

Nombre de messages : 2245
Age : 72
Localisation : Savoie
Date d'inscription : 17/02/2006

MessageSujet: Re: Virginia WOOLF   Lun 17 Juil 2006 - 22:48

tout comme vous, j'ai lu Mme Dalloway et j'ai peiné pour le finir, c'était il y a déjà quelques années scratch et ce n'est pas le genre de livre que l'on garde près de soi avec l'intention de le relire souvent lol!

j'ai vu l'adaptation avec Vanessa Redgrave, c'était déjà mieux, mais il ne m'a pas laissé un souvenir extraordinaire No

Par contre the hours est un film magnifique et j'écoute souvent la BO qui est est belle
Revenir en haut Aller en bas
Cinnamon
Manteau de Darcy
avatar

Nombre de messages : 53
Age : 41
Date d'inscription : 03/08/2006

MessageSujet: Re: Virginia WOOLF   Dim 6 Aoû 2006 - 0:25

Emjy a écrit:
J'avais commencé "Orlando" (le seul disponible à ma bibliothèque municipale à ce moment là) et je n'avais tellement pas aimé

C'est l'un de mes Virginia Woolf favoris!
C'est enlevé,c'est plaisant,c'est parfois très drole...et comment ne pas craquer sur la maladresse de ce pauvre Orlando?Je l'ai trouvé fascinant,cet Orlando,fascinant dans son ambiguité,dans sa nostalgie,dans son amour brisé mais toujours present de la poésie,dans son humour,dans son incomprehension face au monde.
J'aime egalement l'amour de la nature : Orlando immobile devant des paysages magnifiques et qui le chavire,ou Orlando dans les landes de l'ère victorienne,quand il est femme et chute,et embrasse la terre en se proclamant "fiancée de la Nature".
C'est une image qui m'a toujours enormement plu...

J'aime beaucoup Les vagues egalement,bien que très ardu à lire,car il n'y a que des idées,des pensées qui sont comme les vagues justement...
Revenir en haut Aller en bas
misshoneychurch
Poppy dream by the Arno
avatar

Nombre de messages : 5666
Date d'inscription : 01/09/2006

MessageSujet: Re: Virginia WOOLF   Sam 23 Sep 2006 - 17:54

Je suis une grande admiratrice de Virginia Woolf. En terminale, j'avais trouve La Traversée des Apparences, qui coûtait un euro. C'est une ancienne édition du Livre de Poche, et l'extrait au dos du livre m'avait enchantée. J'ai lu ce livre assez facilement, et j'ai adoré ! Je trouve que ce livre a un style si beau, si profond, qu'il se dévore. La traversée, depuis Londres, brumeuse et pleine d'ignorance, à l'Amérique du Sud, lumineuse, où toute la connaissance du monde tombe sur cette pauvre Rachel, qui n'est qu'un être humain, incapable de supporter tant de savoir.
Par la suite, j'ai lu La fascination de l'étang, recueil de nouvelles, que j'ai beaucoup aimé, Vers le Phare (chef d'oeuvre), Les Années (pareil), La Chambre de Jacob (très émouvant)... En revanche, Mrs Dalloway, j'ai abandonné. C'est vraiment lourd comme style, j'ai eu du mal à maintenir mon attention, et l'édition de poche n'est pas du tout aérée, ce qui n'arrange rien pale .
Pourtant, je venais de lire Les Heures de Michael Cunnigham, qui est un livre merveilleux, et de visionner le film (en effet Nelly, quelle belle musique, surtout à la fin, quand Virginia Woolf avance dans l'eau...), qui m'avait enchantée. Peut-être l'été prochain...


Dernière édition par misshoneychurch le Lun 23 Aoû 2010 - 11:24, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
séli
Countryside Lady
avatar

Nombre de messages : 2237
Age : 62
Localisation : Au pied de la Chaîne de l'Etoile...
Date d'inscription : 19/07/2006

MessageSujet: Re: Virginia WOOLF   Sam 23 Sep 2006 - 18:48

Transmission de pensée? scratch J'ai commandé le DVD hier car j'ai adoré The Hours lorsqu'il est passé sur Canal et je voulais l'avoir à moi. Je trouve les 3 actrices épatantes et je suis toujours passionnée par le thème des vies qui se croisent. Je lirai le livre après pour voir ce qui manque dans le film. Wink
Revenir en haut Aller en bas
séli
Countryside Lady
avatar

Nombre de messages : 2237
Age : 62
Localisation : Au pied de la Chaîne de l'Etoile...
Date d'inscription : 19/07/2006

MessageSujet: Re: Virginia WOOLF   Mer 4 Oct 2006 - 14:17

J'ai visionné The Hours hier soir et j'ai été emballée par l'interprétation de Nicole Kidman, qui confirme l'excellente impression que j'avais eu d'elle dans Les Autres, Birth et Dogville (entre autres). Elle y incarne une Virginia Woolf bouleversante, livrée à ses démons intérieurs et luttant pour recouvrer sa liberté. Et qu'elle est belle! Je ne l'ai pas du tout trouvée enlaidie, mais libérée de ce côté "baby doll" auquel on la cantonne parfois. J'ai adoré ses tenues et ses merveilleuses chaussures à 3 brides( pas superficielle la fille! lol! ) Bravissimo et je trouve son Oscar très mérité.Elle m'a donné envie de lire Virginia Woolf et surtout d'en apprendre plus sur sa vie...
Meryl Streep y est égale à elle-même, mais un peu lassante. Quant à Julianne Moore, j'avoue ne pas avoir apprécié son jeu. Je ne l'aime pas beaucoup en tant qu'actrice, d'habitude, mais là, en plus, son rôle ne la sert pas! Je comprends qu'on puisse avoir envie d'échapper à la routine du mariage, de s'évader, mais abandonner ses enfants! affraid C'est pour moi une faute difficilement pardonnable et je ne suis en outre que médiocrement intéressée par les états d'âme de cette petite américaine qui fait toute une histoire de la confection d'un gâteau.
Bref, j'ai surtout aimé les passages sur Virginia Woolf et rien que pour Nicole Kidman et les merveilleux paysages anglais, je ne regrette pas mon achat.
Revenir en haut Aller en bas
toxicangel
Snails Huntress
avatar

Nombre de messages : 6230
Age : 41
Localisation : Somewhere between Heaven and Hell, obviously...
Date d'inscription : 07/04/2006

MessageSujet: Re: Virginia WOOLF   Mer 4 Oct 2006 - 19:00

Ce que vous dites tous sur The Hours me donne très envie de découvrir à la fois le livre et le film. Par ailleurs, plus j'apprends de chose sur Virginia Woolf, plus elle m'intrigue : écrivain surdoué, fan de Jane Austen, grande amie de Forster et femme confrontée à des démons intérieurs qui conduiront à sa perte.
Une véritable héroïne romanesque en somme.
Et puis Nicole Kidman, Meryl Streep et Julianne Moore, qui pourrait résister cheers

Bon par contre, je dois d'abord me consacrer à faire baisser un peu ma pile de DVD avant de pouvoir décemment m'attaquer à ce nouveau film. Y a pas, il va falloir que je me dévoue et que je finisse de regarder Six Feet Under saison 5... quelle corvée ! Razz
Revenir en haut Aller en bas
http://angelfr.over-blog.com/
suzy
Préceptrice
avatar

Nombre de messages : 31
Age : 48
Localisation : marne
Date d'inscription : 30/06/2006

MessageSujet: Re: Virginia WOOLF   Mer 15 Nov 2006 - 8:53


t'as besoin d'aide toxicangel? Laughing
j'adore virginia woolf,mrs dalloway bien sur,la promenade au phare.j'ai adoré le film avec vanessa redgrave et the hours bien sur!
Revenir en haut Aller en bas
http://blog.aufeminin.com/blog/see_11179_1/mon-point-de-croix
toxicangel
Snails Huntress
avatar

Nombre de messages : 6230
Age : 41
Localisation : Somewhere between Heaven and Hell, obviously...
Date d'inscription : 07/04/2006

MessageSujet: Re: Virginia WOOLF   Mer 15 Nov 2006 - 19:15

Non non, ça va. lol! Je suis venue à bout de la saison 5 de Six Feet Under et j'ai donc agrandi ma collection DVD avec The Hours et Mrs Dalloway.
Je pense que je devrais pouvoir regarder l'un et/ou l'autre prochainement. Wink

Par contre, puisqu'il y a à priori plusieurs amateurs de Virginia Woolf sur ce forum, quel livre me conseilleriez vous pour continuer mon exploration ?
Mais surtout ces livres sont-ils lisibles sans devoir avoir une tablette d'aspirine à portée de main ?
Revenir en haut Aller en bas
http://angelfr.over-blog.com/
misshoneychurch
Poppy dream by the Arno
avatar

Nombre de messages : 5666
Date d'inscription : 01/09/2006

MessageSujet: Re: Virginia WOOLF   Mer 15 Nov 2006 - 19:25

Personnellement, j'ai adoré La Traversée des apparences, alors que je n'ai pas pu lire Mrs Dalloway. Je trouve que ce livre est absolument magnifique, et il se lit très vite malgré l'épaisseur. C'est moins gai que Forster, mais on retrouve le thème de la jeune fille qui découvre la vie, au cours d'un voyage, comme dans Avec vue sur l'Arno. Attention, je ne dis pas que l'on peut pousser la comparaison beaucoup plus loin, mais j'y trouve des similitudes.
Sinon, j'espère que The hours va te plaire, si tu as lu le livre (mais non, il me semble que ce n'est pas le cas), tu vas forcément être enchantée.
Revenir en haut Aller en bas
toxicangel
Snails Huntress
avatar

Nombre de messages : 6230
Age : 41
Localisation : Somewhere between Heaven and Hell, obviously...
Date d'inscription : 07/04/2006

MessageSujet: Re: Virginia WOOLF   Jeu 16 Nov 2006 - 20:55

Miss Honeychurch, tu sais trouver les arguments qu'il faut pour me convaincre. Wink

Je pense que dans un premier temps mon choix va de toute façon être principalement guidé par la disponibilité de l'un des livres de Virginia Woolf par chez moi. Mrs Dalloway, OK, les autres... scratch
Revenir en haut Aller en bas
http://angelfr.over-blog.com/
misshoneychurch
Poppy dream by the Arno
avatar

Nombre de messages : 5666
Date d'inscription : 01/09/2006

MessageSujet: Re: Virginia WOOLF   Jeu 16 Nov 2006 - 21:21

Je savais qu'une allusion à Forster ne pouvait pas passer inaperçue Rolling Eyes Mais elle est sincère.
Revenir en haut Aller en bas
cat47
Master of Thornfield
avatar

Nombre de messages : 24044
Age : 61
Localisation : Entre Salève et Léman
Date d'inscription : 28/01/2006

MessageSujet: Re: Virginia WOOLF   Dim 18 Fév 2007 - 18:42

Je pensais que la lecture de Mrs Dalloway allait être un pensum, et finalement, ça s’est passé beaucoup plus facilement que je ne l’imaginais. J’avais envie de vérifier si Ian MacEwann s’était réellement inspiré du style de Virginai Woolf pour écrire le début d’Atonement. Je pense que c’est en partie vrai, on sent une certaine parenté, même si la narration de Mrs Dalloway est beaucoup plus vagabonde que celle d’Atonement. A première vue, cela aurait dû me déranger, mais je pense que le fait que Woolf passe plus rapidement d’un personnage à l’autre m’a aidée à rester captive, malgré certains passages où je n‘ai pratiquement rien compris. Je me console en me disant que ces passages concernant Septimus Warren Smith, il était logique que j‘aie de la peine à suivre, non? Il est possible également que ce genre de narration un peu virtuose passe plus facilement en traduction qu'en VO

J’ai bien aimé les retours en arrière sur la jeunesse à Bourton, avec des personnages qui se cherchent et qu’on retrouve quelques dizaines d’années après, pour la plupart se cherchant toujours. Dans mon édition Folio, il y a une petite postface sur la genèse de Mrs Dolloway comprenant un extrait du Journal d’un écrivain, où Virginia Woolf indiquait : "Il m’a fallu une année de tâtonnements pour découvrir ce que j’appelle mon procédé de sape, qui me permet de raconter le passé par fragments, quand j’en ai besoin." Et bien je trouve que ces tâtonnements ont porté leurs fruits, le procédé est parfaitement maîtrisé!

Je ne pense pas que j’aurais plaisir à lire trop souvent ce type de roman « déconstruit », uniquement basé sur des impressions diffuses et pratiquement sans intrigue mais malgré le fait que j’ai eu l’impression de me trouver plus face à un exercice de style que plongée dans une histoire prenante, j’ai tout de même eu du plaisir à cette lecture. Je pense donc me laisser tenter un jour pas La Traversée des Apparences au vu de l’enthousiasme de Misshoneychurch.

_________________
http://www.librarything.com/profile/catlamb
There are things so beautiful that they let you not mind that you will grow old and die.
[/url]
Good angel of Prime Bright Loulou, lycanophila ma non seriosa [url=https://servimg.com/view/20001968/9]
Revenir en haut Aller en bas
kary
Ville du Nord...
avatar

Nombre de messages : 727
Age : 33
Localisation : perdue dans ma bibliohèque
Date d'inscription : 28/06/2006

MessageSujet: Re: Virginia WOOLF   Mar 10 Avr 2007 - 15:09

J'ai bien envie de lire du Virginia Woolf. Je vais sûrement commencer par Mrs Dalloway. Dans ma famille personne ne connaissait Virginia Woolf... Rolling Eyes

En fait j'adore les figures féminines écrivains en général et pour l'instant V. Woolf m'intrigue beaucoup parce que pour le peu que je sais d'elle, sa vie n'a pas été très drôle...

Je vais aussi commencer par voir le film The Hours et qui sait peut-être lire le roman dont est tiré le livre!
Revenir en haut Aller en bas
misshoneychurch
Poppy dream by the Arno
avatar

Nombre de messages : 5666
Date d'inscription : 01/09/2006

MessageSujet: Re: Virginia WOOLF   Mar 10 Avr 2007 - 16:06

Bon courage pour Mrs Dalloway Kary Wink
Le film The hours ne peut que te donner envie de lire ce livre. Je viens d'ailleurs de commander le DVD sunny
Revenir en haut Aller en bas
lorelai59
Beautiful pianoforte
avatar

Nombre de messages : 636
Age : 34
Localisation : Lille
Date d'inscription : 03/07/2007

MessageSujet: Virginia WOOLF   Ven 24 Aoû 2007 - 21:13

J'ai decouvert Woolf au lycée et j'ai tout de suite accroché. Elle est pour moi un auteur complexe et tourmenté. J'adore Madame Dalloway qui est pour moi un trés bon roman impressioniste. Mais, le livre d'elle qui m'a le plus bouleversé est Une chambre à soi.
Avec une irritation voilée d'ironie, Virginia Woolf rappelle dans ce délicieux pamphlet comment, jusqu'à une époque toute récente, les femmes ont été savamment placées sous la dépendance spirituelle et économique des hommes et, par voie de conséquence, réduites au silence. Il manquait à celles qui étaient douées pour affirmer leur génie de quoi vivre, du temps et une chambre à soi.
Revenir en haut Aller en bas
Mr Damien Tilney
The Knight of Irony
avatar

Nombre de messages : 3466
Age : 34
Date d'inscription : 04/10/2006

MessageSujet: Re: Virginia WOOLF   Sam 25 Aoû 2007 - 2:55

J'ai lu Une Chambre à soi quand je faisais mon mémoire. C'est un essai passionnant sur les femmes écrivains.

Mon Virginia Woolf préféré est Les Vagues. C'est le premier que j'ai lu d'elle et il reste mon préféré.

J'aime bien lire de temps en temps ses romans sans intrigues. Je pense qu'il faut les lire comme des poèmes. On n'est pas obligé de lire tout le livre. On peut lire de temps en temps un chapitre, un monologue intérieur.
Revenir en haut Aller en bas
lorelai59
Beautiful pianoforte
avatar

Nombre de messages : 636
Age : 34
Localisation : Lille
Date d'inscription : 03/07/2007

MessageSujet: Virginia WOOLF   Sam 25 Aoû 2007 - 12:02

J'ai aussi beaucoup aimé Les vagues où Woolf aborde beaucoup de thémes: l'amitié et l'amour, la jalousie, la haine et la solitude, la quête d'identité ou de sens, la futilité de la vie et, en même temps, cet attachement profond qui nous lie à l'existence malgré les doutes et la souffrance.

C'est vrai que certains passages sonnent comme de la poésie:

Les vagues représentent le temps : « chaque jour arrondit la même vague de bien être, obéit au même rythme, avance un peu plus loin sur la plage ou meurt sur le sable à l'endroit marqué »
Revenir en haut Aller en bas
christelle
The Gathering Storm
avatar

Nombre de messages : 3484
Age : 42
Localisation : Entre Paris, Londres, Hong Kong et Séoul...
Date d'inscription : 10/09/2007

MessageSujet: Re: Virginia WOOLF   Lun 10 Sep 2007 - 23:45

en tant que gde amatrice de Virginia W, je conseillerai de commencer par Orlando, qui est vrmt mon chouchou.
l'histoire est aypique, un peu fantastique, et différente du reste de l'oeuvre de Woolf. j'ai pr ce livre une gde affection, car il était ds mon pathéon d'ado (avec Lolita et les Hauts de Hurlevent).

Mais l'oeuvre de la maturité est Mrs Dalloway. et je rejoins là tt ce que vs avez dit précédemment sur le film The Hours(le livre de Cunningham est très bien aussi-moi aussi j'ai le dvd).

et puis il y a l'adaptation de Orlando par Sally Potter avec une de mes actrices préférées Tilda Swinton, qui incarne à merveille cet androgyne qui traverse les époques. Et Billy Zane y joue aussi, ce qui est tjrs assez sympathique. dvd presque introuvable par contre...

après, j'aime aussi bcp La Traversée des Apparences, et ts les essais qu'elle a fait sur le féminisme, avec Une Chambre à Soi etc. et j'ai un vrai faible pr Les Vagues, qui s'apparente le plus à un livre parfait pr moi, tellement il suit les pensées des personnages.

sinon, j'ai aussi plusieurs tomes de son journal, et des recueils de correspondance. C'était vrmt une epistolaire assidue; et qui était tjrs en quête d'exactitude.

Le personnage reste fascinant, et pr l'instant le cinéma n'a fait qu'effleurer sa personnalité, Virginia reste pr moi un des persos les plus complexes de la littérature anglaise.
Revenir en haut Aller en bas
tiff
Romancière anglaise
avatar

Nombre de messages : 1754
Age : 31
Localisation : Kervignac - Morbihan
Date d'inscription : 02/02/2007

MessageSujet: Re: Virginia WOOLF   Mar 11 Sep 2007 - 10:40

tient un petit rôle dans Orlando.



il me faut le dvd
Revenir en haut Aller en bas
http://fanromantique.cabanova.fr/
lorelai59
Beautiful pianoforte
avatar

Nombre de messages : 636
Age : 34
Localisation : Lille
Date d'inscription : 03/07/2007

MessageSujet: Virginia WOOLF   Mar 11 Sep 2007 - 19:30

christelle a écrit:

et puis il y a l'adaptation de Orlando par Sally Potter avec une de mes actrices préférées Tilda Swinton, qui incarne à merveille cet androgyne qui traverse les époques. Et Billy Zane y joue aussi, ce qui est tjrs assez sympathique. dvd presque introuvable par contre...

Il a l'air super interessant ce film! cheers Dommage qu'il soit dur à trouver
Revenir en haut Aller en bas
Popila
Free Spirit of Longbourn


Nombre de messages : 2073
Age : 34
Date d'inscription : 27/07/2007

MessageSujet: Re: Virginia WOOLF   Mar 6 Nov 2007 - 21:29

Comme je sais qu'il y a certaines personnes sur ce forum qui sont en train de lire (relire?) Les Vagues de Virginia Woolf, je me permets de retranscrire dans son intégralité un article où il en est fait mention, et qui, bien que je n'ai pas lu l'oeuvre, m'a paru intéressant, dans la mesure où il aborde, outre la présentation de l'oeuvre elle-même, la délicate question de sa traduction.

Virginia Woolf : La lumière traduite de l'anglais

C'est un éblouissement. A la relecture, Les Vagues, de Virginia Woolf, ne peignent guère que les élans et les tremblements du soleil et de la mer, obscurcis seulement, dans leur flux et leur reflux, du matin au soir, de la naissance à la mort, par des présences humaines, opaques et intermittentes, claires-voies sombres sur cette ivresse de lumière. Hormis les lecteurs assez heureux pour entrer directement dans les subtilités de la langue woolfienne, le public français n'y avait accès jusqu'ici que par l'intercession de Marguerite Yourcenar, qui avait traduit le livre en 1937. Mme Cécile Wajsbrot publie aujourd'hui, et, pourrait-on dire, oppose au texte de Marguerite Yourcenar sa propre version, après un travail qu'elle a voulu plus rigoureux, et plus conforme à la fois à la lettre et à l'esprit de l'oeuvre originale.

C'est un des reproches que lui adresse Mme Wajsbrot dans la préface de la nouvelle édition : Marguerite Yourcenar, dit-elle, en a pris à son aise avec le texte anglais. C'est qu'elle est un écrivain qui rencontre un écrivain, et un regard qui croise un regard. Imagine-t-on une pièce de Tchekhov mise en scène par Samuel Beckett, ou Le Rouge et le Noir raconté par Céline? La rencontre Yourcenar-Woolf s'apparente quelque peu à ces rencontres qu'on pourrait appeler des trahisons fécondes. Mme Wajsbrot énumère sans indulgence les périphrases et les redondances, et parfois au contraire, les élisions ou les omissions, accumulées par Yourcenar, qui balance entre l'emphase et un excès de brièveté. Elle dénonce, surtout, les inventions arbitraires qui trahissent -c'est le mot qui s'impose- la philosophie du futur auteur de L'Oeuvre au noir plus qu'elles n'expriment la pensée de Virginia.

On le sait ; six amis apparaissent dans Les Vagues, par l'intermédiaire de leurs seuls monologues, formulés ou intérieurs. Des ébauches de destinée se reconstituent ainsi à travers les époques d'une vie, que rythme le mouvement du jour. Amours, inquiétudes, ambitions déçues ou exaltées, robes neuves et désirs dissipés et resurgis miroitent sur les rivages que longent ces passagers du temps, essentiels et futiles, éternités éphémères. Entreprise romanesque quasi surhumaine : le temps n'existe plus, voici la respiration même de nos existences. C'est l'absolu dans le battement d'un cil.

On est frappé aujourd'hui par quelque chose d'extatique dans Les Vagues, qui fait des personnages du livre des enragés de soleil, des malades de la vision : ils ne voient que par mirage. Un lecteur victorien aurait conclu sans autre forme de procès que ces personnages étaient es fous. C'est que l'univers de Virginia Woolf baigne tout entier dans une spiritualité presque palpable.

D'où le danger : le traducteur peut être tenté d'introduire le vague dans les vagues, et la phraséologie poétique dans ce lyrisme précis. Car Virginia peint ces lumières irréelles avec la précision d'un chimiste plus que dans l'enthousiasme et la déclamation. Agnostique, elle baigne dans le surnaturel sans jamais s'enfuir dans d'autres mondes. Marguerite Yourcenar, elle invente des providences, parle de Dieu quand Woolf évoque le sentiment de l'illimité, et traduit "quelque chose" par "quelqu'un". En somme, elle met du divin là où Virginia met la transcendance. Et on est reconnaissant à Mme Wajsbrot de rappeler à sa manière que la transcendance, c'est encore de la chimie, et que le surnaturel est dans une flaque d'eau.

On est , en revanche, plus réservé, après examen minutieux , sur le progrès que constituerait le traduction de Mme Wajsbrot pour mieux pénétrer les beautés du livre. Dans la fidélité littéraire, Mme Wajsbrot, c'est vrai, est plus scrupuleuse que Marguerite Yourcenar. Dans la restitution du rythme, et de ce tremblé, de cette fièvre, de cette pulsation déchirante qui font la voix de Virginia, on est tenté de trouver plus de vérité poétique chez Yourcenar. Le son et le sens, la musique et la profondeur, font étinceler dans Les Vagues leurs reflets aveuglants. Aucune justesse ne pourra tout à fait prévaloir contre ces éclats de soleil qu'ont fait surgir, dans nos premières lectures, le Zarathoustra restitué par Henri Albert au début du siècle ou la Virginia Woolf que nous a donnée Yourcenar. C'est un grand luxe : au seuil de l'univers des poètes, un poète pour nous tenir la porte.

R.M. 19 février 1993
Revenir en haut Aller en bas
http://www.misspopila.blogspot.com/
Mr Damien Tilney
The Knight of Irony
avatar

Nombre de messages : 3466
Age : 34
Date d'inscription : 04/10/2006

MessageSujet: Re: Virginia WOOLF   Mer 7 Nov 2007 - 0:40

Merci Popila. Les Vagues est mon deuxième roman préféré !

C'est article est intéressant. J'ai lu les deux traductions. Quand j'étais en prépa, une amie à moi était à l'université et me donnait ses cours. Elle étudiait Les Vagues. Dans son cours de littératures comparées, les profs posaient la question de la traduction. C'est comme ça que j'ai découvert les débats qu'il y a autour des deux traductions. Elles ont toutes les deux leurs défauts et leurs qualités. Marguerite Yourcenar est un écrivain. Son style n'est pas toujours fidèle à l'esprit de Wool mais il est très poétique. Si j'ai le temps, je posterai des exemples.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Virginia WOOLF   

Revenir en haut Aller en bas
 
Virginia WOOLF
Revenir en haut 
Page 1 sur 12Aller à la page : 1, 2, 3 ... 10, 11, 12  Suivant
 Sujets similaires
-
» Virginia WOOLF
» Virginia Woolf
» Virginia WOOLF (Royaume-Uni)
» The Haunted House and other short stories, written by Virginia Woolf.
» Les livres tiennent tout seuls sur leurs pieds de Virginia Woolf

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Inn at Lambton :: Do you read, Mr Darcy? :: Auteurs anglo-saxons divers (XXème et XXIème siècles)-
Sauter vers: