Une auberge pour les admirateurs de Jane Austen, et bien plus encore...
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

 La "chick-lit"...et vous!

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant
AuteurMessage
willow
Innamoramento
avatar

Nombre de messages : 2784
Age : 38
Localisation : entre deux rayons de livres dans une librairie...
Date d'inscription : 21/11/2008

MessageSujet: Re: La "chick-lit"...et vous!   Dim 9 Mai 2010 - 13:30

je viens de finir "confessions d'1 accro du shopping" et j'ai beaucoup aimé ce livre (commencé hier soir, fini ce matin cheers ).
Dans ce style, j'ai lu les 2 Bridget Jones (le premier est le meilleur), les tribulations de Tiffany Trott (génial!!) , le diable s'habille en Prada (je préfère le film) et quelques Red Dress Ink.
Ce genre est répétitif maintenant, il y en trop, tout le monde s'est engouffré dans la brèche (c'est comme les histoires de vampire maintenant, vous me direz). Il y a du très bon et du très nul, mais c'est toujours pareil, à la fin.
Ca me convient, mais à petites doses!
Revenir en haut Aller en bas
http://remembermilena.over-blog.fr
EowynBennet
Subtil compliment
avatar

Nombre de messages : 183
Age : 26
Date d'inscription : 12/03/2009

MessageSujet: Re: La "chick-lit"...et vous!   Jeu 3 Juin 2010 - 15:35

ça fait un moment que j'ai envie de lire ce genre, j'en ai entendu beaucoup de compliments de la part d'amies mais vous lire me rajoute une raison de me lancer mais par quoi commencer?
j'ai adoré le film le diable s'habille en prada et je pense que je vais me faire plaisir Smile
Revenir en haut Aller en bas
http://uncoindebliss.hautetfort.com/
Miss Piou Piou
Suffolk's Sweetheart
avatar

Nombre de messages : 8531
Age : 39
Date d'inscription : 27/08/2007

MessageSujet: Re: La "chick-lit"...et vous!   Jeu 3 Juin 2010 - 15:38

LE livre de référence c'est Bridget Jones mais un des plus populaire ici, c'est Les petits secrets d'Emma de Sophie Kinsella.
Revenir en haut Aller en bas
http://wantingsomethingmore.hautetfort.com/
nathy's
Feedle-Dee-Dee!
avatar

Nombre de messages : 8529
Age : 28
Date d'inscription : 28/09/2007

MessageSujet: Re: La "chick-lit"...et vous!   Mar 8 Juin 2010 - 20:31

J'ai lu dimanche Petites Embrouilles et Pieux Mensonges, ou plutot je l'ai englouti et j'ai adoré! cheers

Bien sûr on devine dès le début comment ça va finir pour l'héroine, mais c'est tellement mal parti qu'on a toujours envie de savoir la suite!! Sophy et son énorme imagination m'ont trop plue, j'ai pouffé franchement de rire à plusieurs reprises Les situations deviennent de plus en plus galères, les mensonges de plus en plus durs à rattraper...En tout cas ce livre m'a mis de bonne humeur, m'a fait swooner (Josh drunken pourquoi dans les romans de chick-litt les héros ont très souvent un prénom commencant par J? ça ne va pas du tout avec la théorie que j'ai formé dans la vie réelle comme quoi les J sont des co****ds ) et j'ai gardé le sourire aux lèvres toute la soirée!

Et ce que j'adore dans la chick-litt ce sont les rapports d'amitié aussi: coloc, vrais amis, collègues de travail, ces personnages secondaires hauts en couleur sont souvent très bien croqués: ici j'ai adoré Ace particulièrement I love you

J'adorerais le voir adapté en film (j'avais entendu que ça avait été fait The Wedding Date mais que c'est nul... Neutral )
Revenir en haut Aller en bas
esperluette
Magnolia-White Ampersand
avatar

Nombre de messages : 7954
Age : 27
Date d'inscription : 11/07/2009

MessageSujet: Re: La "chick-lit"...et vous!   Mar 6 Juil 2010 - 10:54

J'ai dévoré hier Lexi Smart a la mémoire qui flanche et j'ai adoré, je l'ai trouvé encore mieux que Les petits secrets d'Emma. Smile
L'histoire est originale, l'héroïne attachante (mais je commence à me lasser un peu des héroïnes gaffeuses...), et j'ai beaucoup rigolé. Je me mettais à sa place et sa situation est vraiment flippante^^ Découvrir qu'on a été une garce pendant trois ans de sa vie, qu'on a perdu ses amies et tout... et ne pas savoir pourquoi ! pale
Il ya des moments très marrants, notamment avec Eric, le mari parfait. Laughing
Spoiler:
 

Bref, j'ai passé un très bon moment avec ce bouquin. Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
nathy's
Feedle-Dee-Dee!
avatar

Nombre de messages : 8529
Age : 28
Date d'inscription : 28/09/2007

MessageSujet: Re: La "chick-lit"...et vous!   Mar 6 Juil 2010 - 10:56

Contente qu'il t'aie plu! J'ai quand même préféré Les Petits Secrets d'Emma mais celui-ci était vraiment bien aussi et puis Jon drunken

Ca fait longtemps que j'ai plus lu de chick litt là je pense bientot commencer Chaussure à son pied de Jennifer Werner (dont a été tiré le film In her Shoes)
Revenir en haut Aller en bas
esperluette
Magnolia-White Ampersand
avatar

Nombre de messages : 7954
Age : 27
Date d'inscription : 11/07/2009

MessageSujet: Re: La "chick-lit"...et vous!   Mar 6 Juil 2010 - 11:39

nathy's a écrit:
et puis Jon drunken

Je savais que j'avais oublié quelque chose dans mon post.... drunken lol!

Moi j'ai acheté récemment Un amour vintage mais je ne sais pas trop si c'est classé dans la chick lit. scratch
Revenir en haut Aller en bas
Maribel
Ready for a strike!
avatar

Nombre de messages : 1122
Age : 32
Localisation : Québec
Date d'inscription : 05/05/2009

MessageSujet: Re: La "chick-lit"...et vous!   Mar 6 Juil 2010 - 15:20

J'ai adoré Lexi Smart a la mémoire qui flanche moi aussi! I love you J'aime beaucoup cette auteure.

J'ai bien aimé Un amour vintage aussi, on a envie de courir s'acheter des robes après!
Revenir en haut Aller en bas
http://chezmaribel.canalblog.com
esperluette
Magnolia-White Ampersand
avatar

Nombre de messages : 7954
Age : 27
Date d'inscription : 11/07/2009

MessageSujet: Re: La "chick-lit"...et vous!   Ven 30 Juil 2010 - 10:26

Je viens de finir Un amour vintage et j'ai beaucoup aimé. Very Happy Je sais qu'on parle de ce livre dans ce topic mais je ne sais pas si c'est vraiment de la chick-lit, c'est un livre beaucoup plus sérieux que ce que j'ai pu lire jusque là, et l'humour est quasiment absent. Bref, j'ai plus pensé à Anna Gavalda au cours de ma lecture qu'à Lauren Weisberger^^

C'est une jolie histoire sur l'amitié et les regrets, la façon dont on peut se laisser envahir par eux. L'héroïne, Phoebe, change un peu des héroïnes habituelles de chick-lit, gaffeuses et parfois un peu idiotes^^ Elle est très attachante. J'ai beaucoup aimé sa relation avec Mme Bell, le parallèle entre leurs deux histoires, l'amitié qui se noue entre elles, et l'histoire du manteau bleu qui est bouleversante.

J'ai trouvé l'histoire moins prévisible que dans les autres bouquins de chick-lit que j'ai lus jusqu'à présent.

Spoiler:
 

Bon il y a aussi des trucs un peu invraisembables.

Spoiler:
 

Ce qui est génial dans ce livre aussi, c'est l'évocation du vintage, les descriptions de vêtements et leurs histoires. drunken

Bref, cette lecture m'a beaucoup plu. Smile
Revenir en haut Aller en bas
esperluette
Magnolia-White Ampersand
avatar

Nombre de messages : 7954
Age : 27
Date d'inscription : 11/07/2009

MessageSujet: Re: La "chick-lit"...et vous!   Dim 22 Aoû 2010 - 18:51

J'ai lu pendant les vacances Confessions d'une accro du shopping, et j'ai bien aimé. Le début ne m'a pas emballée, je trouvais l'héroïne un peu idiote et trop gaffeuse, et trop futile aussi^^ Mais on finit par s'y attacher en fait, et j'ai bien aimé son évolution. Par contre j'ai trouvé l'histoire d'amour sans grand intérêt. Une lecture agréable donc, et même si je ne vais pas me précipiter sur les tomes suivants, j'en lirais peut-être à l'occasion !
Revenir en haut Aller en bas
Camille Mc Avoy
Bits of Ivory
avatar

Nombre de messages : 11979
Age : 33
Localisation : in Highbury
Date d'inscription : 10/02/2006

MessageSujet: Re: La "chick-lit"...et vous!   Dim 22 Aoû 2010 - 22:25

Comme toi Esperluette, je me suis remise à cette série cet été, je les ai lu en italien et le changement de langue m'a beaucoup moins enervée que dans mes lectures en VF. En effet, Becky et ses virées shopping ont beau m'insupporter, mais elle n'en demeure pas moins attachante, surtout quand elle commence à réfléchir un chouillat.

Pour Luke Brandon, depuis que je l'imagine sous les traits de Hugh Dancy, j'attends la moindre de ses apparitions avec un véritable plaisir!

nathy's a écrit:


J'adorerais le voir adapté en film (j'avais entendu que ça avait été fait The Wedding Date mais que c'est nul... Neutral )

Oh
mon dieu Nathy's, sauve ta vie et ne regarde jamais ce film. C'est
d'une nullité sans non. D'habitude la chick litt sur grand écran ça
passe plutôt bien, mais alors là c'est mortellement mauvais. J'ai
vraiment souffert en le regardant.

Voilà l'article que j'avais
posté sur mon blog à son sujet :
http://cuirderussie.hautetfort.com/archive/2010/04/28/e6a8d2c7c374ed74fd45b4e17beeab11.html


Dernière édition par Camille Mc Avoy le Dim 22 Aoû 2010 - 22:32, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://cuirderussie.hautetfort.com
nathy's
Feedle-Dee-Dee!
avatar

Nombre de messages : 8529
Age : 28
Date d'inscription : 28/09/2007

MessageSujet: Re: La "chick-lit"...et vous!   Dim 22 Aoû 2010 - 23:08

Ah ben voilà en allant sur ton lien j'ai réalisé que c'est là que j'avais entendu dire que c'était nul

Je vais donc me passer de voir ce film mais dommage qu'ils n'aient pas su exploiter le roman!! c'était juste parfait pour faire une comédie romantique: héroine attachante, héros sexy et un peu mystérieux, scènes de swoon, personnages secondaires marrants et pas mal de moments drôles (bon je viens de citer les bases de la chick-litt on dirait mais celui-ci était vraiment excellent!)
Revenir en haut Aller en bas
Fred
Amazing Needle Spirit
avatar

Nombre de messages : 3742
Age : 47
Localisation : les pieds sur terre et la tête dans les nuages
Date d'inscription : 05/10/2009

MessageSujet: Re: La "chick-lit"...et vous!   Jeu 26 Aoû 2010 - 17:16

Je viens de lire "Comment larguer Matthew" de Jane Fallon. Je l'avais acheté parce que la 4ème de couverture m'avait bien fait rire:
Citation :
À bientôt quarante ans, Helen entretient depuis trop longtemps une liaison avec Matthew, son patron, un séduisant père de famille. Elle finit par comprendre qu’il est temps de larguer Matthew et de vivre enfin sa vie. Mais voilà que Matthew débarque chez elle, avec armes et bagages, en lui annonçant fièrement : « Ça y est, j’ai quitté ma femme ! » Impossible de le mettre dehors... Après tout, c’est ce qu’elle le supplie de faire depuis maintenant quatre ans. Pour Helen, le problème n’est plus de trouver un homme, mais bien d’arriver à s’en débarrasser…

Et le roman est aussi drôle que la 4ème de couv'. J'ai passé un bon moment.
Helen est assistante de direction dans un boite de relations publiques. Quand Matthew emménage chez elle, elle est prise de l'envie de voir sa femme. De fil en aiguille, elles vont finir par devenir amies, sauf qu'Helen ne peut pas lui révéler qui elle est vraiment. Secrets, mensonges, tout y est. Une lecture bien sympa!
Revenir en haut Aller en bas
http://unmondeencouleurs.over-blog.net/
Selenh
Méchante Femme Savante
avatar

Nombre de messages : 5614
Age : 59
Localisation : Aquitaine.
Date d'inscription : 24/02/2010

MessageSujet: Re: La "chick-lit"...et vous!   Jeu 26 Aoû 2010 - 20:31

esperluette a écrit:
Je viens de finir Un amour vintage et j'ai beaucoup aimé. Very Happy
Je viens d'en faire autant et je le recommande chaudement, mais pas forcément pour les amateurs de chicklit pure et dure car les intrigues sentimentales sont loin d'avoir le premier rôles et sont plus réalistes que rose bonbon (le titre original est Vintage affair), mais quelles belles relations entre les femmes ! Chapeau aussi pour les aspects "historiques": la mode et l'Occupation française.
Et le thème délicieux des prom-dress, ces quatre magiques "robes du bonheur" qui tracent quatre chemins du bonheur féminin.
Un petit bijou dans son genre, quelle chaleur humaine !
Revenir en haut Aller en bas
imonjo
Ready for a strike!
avatar

Nombre de messages : 1377
Age : 45
Localisation : près de Paris
Date d'inscription : 15/09/2008

MessageSujet: Re: La "chick-lit"...et vous!   Mer 27 Oct 2010 - 14:24

J’ai fini de lire le dernier Sophie Kinsella, Twenties Girl (Très chère Sadie en français) et j’en profite pour vous laisser mon commentaire.


Tout d’abord, je rappelle que je n’ai encore lu aucun des Shophaholics de cette auteure. Mais j’en suis quand même au quatrième roman de Sophie Kinsella (plus un roman de Madeleine Wickham que j’ai détesté, mais bon, ce n’est dû qu’à mon désintérêt profond pour le sujet qu’est l’adultère !).

Et les romans de Sophie Kinsella me semblent bien fabriqué selon le même moule. Après The Undomestic goddess, Can you keep a secret ? et Remember me ?, nous découvrons à nouveau une jeune femme, Lara, dont la vie professionnelle et personnelle est proche du désastre : une rupture amoureuse, une famille pas très douée pour le soutien moral, une situation professionnelle qui craque.
Et puis le bouleversement arrive. Sous la forme du fantôme de sa grand-tante Sadie, décédée à 105 ans. Au départ ce fantôme me faisait vraiment penser à une banshee (ainsi qu’elle est décrite), effrayante et hurlante. Puis son caractère nous est présenté, et ce fantôme de toute jeune femme (23 ans) qui ne pense qu’à danser et s’amuser gagne en profondeur.

Finalement plus que l’histoire d’amour, incontournable en chick-litt, c’est à mon sens l’histoire d’amitié entre ces deux femmes si éloignées l’une de l’autre qui est la vraie héroïne du roman. Et c’est un peu une nouveauté, d’après moi.

Bref, j’ai bien aimé, pas adoré mais je le recommande quand même.
Revenir en haut Aller en bas
Les yeux noirs
Romancière anglaise
avatar

Nombre de messages : 2800
Age : 42
Localisation : Résolument tournée vers la Terre bien installée sur mon quartier de Lune
Date d'inscription : 26/08/2009

MessageSujet: Re: La "chick-lit"...et vous!   Lun 1 Nov 2010 - 15:13

Voici un roman dont je pense qu'il peut être classé dans la catégorie chick-litt qui a été un best seller en Russie, et qui , me semble-t-il est assez atypique dans le genre :
Caviar, vodka et poupées russes
Aux éditons Calmann Lévy ou aux éditions J'ai lu
Résumé:
Une jeune femme au foyer du quartier huppé des nouveaux riches à Moscou, mariée et mère d'une fille de huit ans, apprend coup sur coup que son mari, Serge, la trompe et qu'il a été assassiné.
Partagée entre la douleur d'avoir perdu l'homme qu'elle aimait et le soulagement de ne plus souffrir de ses infidélités répétées, elle veut venger sa mort et engage quelqu'un pour tuer le meurtrier présumé.
Pour autant son deuil, ne l'empêche pas de continuer à enchaîner les virées shopping avec ses amies, les opérations de chirurgie esthétique et les soirées mondaines où la cocaïne est au menu.
Déterminée à conserver son train de vie, elle monte sa propre entreprise, devenant elle aussi la cible potentielle de tueurs à gages.
Mondaine dépensière et femme d'affaires aux dents longues, cette jeune femme a pourtant aussi une âme généreuse. Elle soutient financièrement la famille du chauffeur de son mari, grièvement blessé lors du meutre de ce dernier, ainsi que l'ex-maîtresse de Serge, Svetana, qui attend un enfant de lui.
Mais le succès et la richesse sont fragiles. L'entreprise de la jeune femme fait faillite et elle doit vendre sa maison. Obligée de quitter Moscou précipitamment, elle s'envole pour l'Inde. Dans l'avion qui l'emmène à Delhi, elle fait une rencontre qui pourrait bouleverser sa vie…

Extrait:
Mes mains tremblent au moment où je sors de la chambre à coucher pour dire à mon mari ce que j'ai à lui annoncer. Entre nous, il y a neuf ans de vie commune, notre fille de huit ans et cette jeune blonde avec laquelle je l'ai croisé au restaurant la semaine dernière.
Je prononce calmement en le regardant droit dans les yeux : « Séparons-nous un moment. »
Il acquiesce, impassible : « D'accord. »
Je retourne me coucher.
Connaissez-vous les affres de la jalousie comme moi je les connais ? Si j'étais Dante, ce supplice viendrait immédiatement après celui des poêles brûlantes. Ou même à la place.
Je ne dors plus, je mange sans appétit. J'ai fondu, sans faire de régime. Ce qui est étrange, c'est que dans ce cas les gens disent : « Elle est d'une maigreur maladive. »
J'offre un spectacle pitoyable, même si j'ai l'impression de donner le change à merveille.
Je déchire toutes ses photos.
Le lendemain, je les recolle. Je les pose par terre dans ma chambre et je pleure toutes les larmes de mon corps. J'essaie d'imaginer mon mari avec cette blonde dans les situations les plus intimes. Sans y arriver. Ma conscience s'y refuse : sans doute protège-t-elle mon esprit plutôt déstabilisé. Mais je n'abandonne pas. Quand j'y arrive, je supporte cette torture en stoïcienne. À la fin, je suis complètement à bout. C'est à ce moment-là que le téléphone a sonné.
Une voix d'homme bien sèche prononce mon nom. Pour m'asséner dans la foulée que mon mari vient de mourir. Cinq blessures par balle dont deux ont atteint des centres vitaux, les poumons et la tête. Cela s'est passé dans la cour de notre immeuble à Moscou. Le chauffeur est à l'hôpital dans un état critique. Je dois me présenter au commissariat pour faire ma déposition. L'homme exprime ses condoléances. Je réponds poliment, aucune crise d'hystérie. Raccroche. L'air devient soudain si lourd que mes poumons le rejettent.
On dirait que le fil qui me relie au monde s'est rompu. Je me retrouve abandonnée de tous au milieu d'un îlot minuscule que les flots vont engloutir.
Je tends la main aux gens. Dans cette main, il y a le téléphone. À l'autre bout du fil, mon amie Veronika. Je lui dis que mon mari s'est fait tuer. Elle ne me croit pas. Je répète. Apparemment, cette fois-ci je l'ai convaincue. Elle pousse un « oh ! », puis reste sans voix. Que répondre à une amie qui vous annonce d'une voix éteinte que son mari s'est fait flinguer ?
Je raccroche. Elle ne me rappelle pas.
Je m'approche de la fenêtre. Le vasistas est ouvert. Nouvelle tentative de percée vers le monde extérieur : je me mets à hurler. Quelques secondes plus tard, alors que je n'ai presque plus d'air dans les poumons, j'entends ma propre voix. Je ferme la bouche et, par la même occasion, le vasistas, sans trop savoir pourquoi.
Je choisis les vêtements dans l'armoire. Je suis exigeante : la femme de Serge doit avoir un look éblouissant. Même au commissariat. J'enfile un pantalon en soie rose. C'est mon mari qui me l'avait offert.
En sortant de l'immeuble, je me retourne. J'ai peur. Avant d'allumer le moteur, je bloque les portes. Pendant tout le chemin, j'ai les yeux rivés sur le rétroviseur. Apparemment, je ne suis pas suivie.
Le local du commissariat me paraît encore pire que dans les séries télé. Ça sent la souris. Les flics ne sont plus très jeunes, mais ils ont l'air de bien se marrer.
Je demande si mon mari est mort sur le coup.
L'inspecteur plisse les yeux, méfiant. « Pourquoi vous voulez le savoir ? »
Je ne réponds pas. Il aurait été stupide de lui expliquer que quand on prend conscience de la mort de son mari, on a envie de s'assurer qu'il n'a pas souffert. Histoire que la peine ne vous brise pas le cœur.
L'une des balles a été extraite de sa main. J'imagine son geste instinctif : il cache son visage pour retarder la mort d'une fraction de seconde.
Je comprends qu'ils me soupçonnent. Ils m'interrogent sur l'argent, les voitures, les maisons, les appartements. Ils me demandent aussi pourquoi nous ne vivions pas ensemble. Ce qui s'était passé entre nous. Et quelle était ma relation avec le chauffeur.
Tiens, qu'est-ce qu'il vient faire là ?
Je demande de l'eau, car j'ai peur.
J'ai envie de sortir, mais ils posent d'autres questions, ça n'en finit plus. Dans mon dos, quelqu'un tape mes réponses avec un doigt sur une machine qui date de Mathusalem. Des phrases sorties de je ne sais quel film où il est question d'avocats me trottent dans la tête : « Je refuse de répondre… » Mais dans cette pièce sordide, ce genre de propos paraît absurde.
« Vous savez… » (À en juger d'après son regard, son niveau intellectuel est celui d'un collégien qui a loupé son brevet. Je parie qu'il ne prend même pas de pots de vin ; son collègue, c'est une autre histoire.) « Vous savez, vos voisins disent que votre chauffeur s'est beaucoup occupé de vous, que vous êtes intimes. »
Je ne réagis pas. Ils doivent penser, à juste titre, que je n'ai rien à dire. Pour leur faire comprendre que c'est du délire à l'état pur, il faudrait que je sorte la photo de Serge et que je leur raconte l'histoire de notre rencontre. Notre amour. Notre vie. Que je leur parle de notre fille merveilleuse. Alors, ils pigeraient. Et ils m'envieraient. Comme tout le monde, jusqu'à il y a peu.
Leurs soupçons à propos du chauffeur leur paraîtraient idiots et absurdes.
Mais je ne dis rien.
On m'apporte de l'eau.
Au bout de trois jours, on me permet de reprendre le corps à la morgue.
Assise par terre, les bras autour des genoux, je pleure.
La nuit tombe, puis le jour se lève.
Le téléphone sonne, je ne décroche pas.


Notes sur l'auteur:
Oskana Robski vit à Moscou. Entrepreneuse et mondaine, elle a entre autres été à la tête d'une chaîne de magasins de meubles orientaux, dirigé une agence de gardes du corps féminins et fait des études de cinéma. « Caviar, vodka et talons aiguilles », son premier roman, est en grande partie basé sur sa propre vie.

Contexte :
Depuis quelques années, ce sont les nouveaux riches russes qui s’y pressent : les oligarques achètent des terrains, se font construire d’immenses villas avec colonnades, fontaines et piscines, systèmes de vidéosurveillance, hautes palissades...
Depuis 20 ans, l’élite russe est ’assise sur les oléoducs et les gazoducs’, s’habille en Prada et habite à Roubliovka (Roublevka).
La Roubliovka, c’est le quartier le plus huppé de Moscou. C’est aussi un style de vie dans cette banlieue dorée. Ancien quartier populaire, la Roubliovka est devenue un véritable refuge pour ses habitants, en général des oligarques, ou des hommes d’affaires très riches. Casual raconte les péripéties d’une veuve de la Roubliovka. Il a battu tous les records de vente en Russie ! Les millions de lecteurs de ce livre-bestseller sont avides de découvrir ce qui se passe vraiment dans cette fameuse Roubliovka.
La banlieue ouest de Moscou, à trente minutes du centreville. La Roubliovka a longtemps été synonyme de belle forêt, d’isbas en bois et de jardins potagers. Sensible au charme de l’endroit, la classe dirigeante soviétique en avait fait son lieu de villégiature favori. Mais depuis quelques années, ce sont les nouveaux riches russes qui s’y pressent : les oligarques achètent des terrains, se font construire d’immenses villas avec colonnades, fontaines et piscines, systèmes de vidéosurveillance, hautes palissades... Le quartier abrite aujourd’hui la quasi totalité des résidences des membres de l’élite russe, à commencer par Vladimir Poutine...


Revenir en haut Aller en bas
ekaterin64
Queen of Nanars
avatar

Nombre de messages : 17471
Age : 45
Localisation : Glancing through the Skies of Pern
Date d'inscription : 16/10/2006

MessageSujet: Re: La "chick-lit"...et vous!   Lun 1 Nov 2010 - 16:48

Toi qui n'a jamais vraiment lu de romance ou de chick lit ce livre est fait pour toi LYN Wink

_________________

Quand la tempête t'encercle, hisse la voile et suis les traces du Dieu Dragon. En avant, en avant ! Car qui
hésite perd, plutôt être mort qu'esclave de la peur Lady companion of the Most Noble Order of the Lycans
Devoted to Loulou "Obi Wan Sheen OBE I" In Life and Death
Revenir en haut Aller en bas
Les yeux noirs
Romancière anglaise
avatar

Nombre de messages : 2800
Age : 42
Localisation : Résolument tournée vers la Terre bien installée sur mon quartier de Lune
Date d'inscription : 26/08/2009

MessageSujet: Re: La "chick-lit"...et vous!   Lun 1 Nov 2010 - 20:59

ekaterin64 a écrit:
Toi qui n'a jamais vraiment lu de romance
C'est vrai que ce n'est pas vraiment ce que je lis systématiquement, mais j'ai quand même lu les 2 Bridget Jones, Le diable s'habille en Prada , quelques Janet Evanovich et Isabel Wolff!
En tous cas, si je me suis intéressée à celui-ci, c'est effectivement pour les raisons que tu as déja devinées!
Revenir en haut Aller en bas
MarieR
Pauvre gouvernante


Nombre de messages : 1
Date d'inscription : 02/12/2010

MessageSujet: Mon Histoire d'amour avec une rock star    Jeu 2 Déc 2010 - 6:55

Salut à tout le monde,
Je viens de lire en avant première un roman de chick lit qui paraîtra le 15 décembre chez les éditions Kirographaires. Ca s'appelle Mon Histoire d'amour avec une rock star et l'auteur est Anne-Claire Duchossoy. C'est français, mais je trouve que c'est tout de même de la bonne chick lit. Vous en avez entendu parler?

résumé: Après une rupture amoureuse, Rachel ne sait plus où elle en est.
Étudiante en lettres, elle devrait finir sa thèse mais ne parvient pas à
se concentrer. Sophie, sa meilleure amie, lui propose de quitter Paris
quelques semaines pour terminer son travail dans de meilleures
conditions. Les deux jeunes femmes s’installent dans le sud de la
France, dans la maison de la grand-mère de Sophie. Un jour, alors
que Rachel se promène, elle fait une rencontre plus qu’inattendue…
C’est l’amour dès le premier regard. Le fameux « coup de foudre ».
Seulement, M. n’est pas un homme comme les autres. C’est un batteur
célèbre et Rachel ne savoure pas longtemps son nouveau bonheur,
les craintes s’immiscent en elle : M. est-il aussi parfait qu’il
semble l’être ? Leur relation peut-elle avoir un avenir ?
Revenir en haut Aller en bas
Setsuka
Pauvre gouvernante
avatar

Nombre de messages : 21
Age : 27
Date d'inscription : 02/12/2010

MessageSujet: Re: La "chick-lit"...et vous!   Jeu 2 Déc 2010 - 19:13

Personnellement, la chick-lit ne m'intéresse pas beaucoup... Même si j'ai lu quelques romans :

*"Je n'irai pas chez le psy pour ce con !" d'Isabelle Alexis => Déception, avec des personnages complètement antipathiques.
*"Shoe Addicts" de Beth Harbison => Très sympa cette histoire de femmes fan de chaussures ! Il existe une suite : "Les secrets d'une Shoe Addict".

Il y en a d'autres, mais je ne saurais plus vous fournir les titres...
Revenir en haut Aller en bas
http://www.land-of-books.skyrock.com
EowynBennet
Subtil compliment
avatar

Nombre de messages : 183
Age : 26
Date d'inscription : 12/03/2009

MessageSujet: Re: La "chick-lit"...et vous!   Lun 24 Jan 2011 - 14:02

J'ai fini le diable s'habille en Prada hier soir!
Et verdict : j'ai bien aimé mais je préfère mille fois les films, j'ai trouvé Miranda lisse comparé à LA Miranda incarnée par Meryl Streep, Andrea est plus qu'egoïste et j'en passe.
Le personnage que j'ai trouvé le plus interessant est Lily je trouve qu'elle apporte beaucoup par ses erreurs, ses faiblesses j'aurais aimé la voir plus dans le livre.
Et Christian n'est pas aussi méchant (pour pas dire s****) et où est passé Nigel???(10 lignes au max sur son personnage!)
Bref je me suis rendue compte qu'il y aue énormément de changements entre le livre et le film, le livre est bon le film est différent et en mieux.
Je me laisserai sûrement tenter par un autre livre de cette auteure juste pour voir si en ne connaissant pas l'histoire j'aurai la même déception!
Revenir en haut Aller en bas
http://uncoindebliss.hautetfort.com/
nathy's
Feedle-Dee-Dee!
avatar

Nombre de messages : 8529
Age : 28
Date d'inscription : 28/09/2007

MessageSujet: Re: La "chick-lit"...et vous!   Jeu 10 Fév 2011 - 15:30

Tiens moi je préfère de loin le livre EowynBennet, il est plus dense et plus porté sur la psychologie que le film (que j'adore) qui est beaucoup plus léger.

J'ai donc lu Confessions d'une accro au shopping et comme j'ai it, je ne supportais pas l'héroine au début, avec son comportement immature, qui s'enfonce toute seule de plus en plus et j'étais bien contente quan elle avait des problèmes Razz
Mais au final, j'aime bien l'écriture de Sophie Kinsella, j'ai passé un bon moment, certaines situations étaient amusantes, il y a les persos secondaires que j'aime bien (comme tjs dans la chick-litt).

Par contre je ne suis pas ultra fan de Luke Brandon,
Spoiler:
 

J'avoue même que je me demande si je ne vais pas en lire d'autres de cette série alors que je m'étais dit "jamais, un sera bien suffisant!" Razz
Revenir en haut Aller en bas
Camille Mc Avoy
Bits of Ivory
avatar

Nombre de messages : 11979
Age : 33
Localisation : in Highbury
Date d'inscription : 10/02/2006

MessageSujet: Re: La "chick-lit"...et vous!   Jeu 10 Fév 2011 - 15:47

Moi perso, imaginer Hugh Dancy en Luke Brandon m'a bcp aidé à mieux aimer le livre. Enfin j'ai réussi à le lire... il faisait chaud cet été sur la plage et c'est passé tout seul Very Happy

C'est pas le seul personnage masculin de chick litt à avoir une méchante petite amie et à finir en 3 pages à décrocher le coeur de l'héroïne. ( Mark Darcy, je parle de toi)
Revenir en haut Aller en bas
http://cuirderussie.hautetfort.com
Queen Margaret
Knight in white muslin
avatar

Nombre de messages : 6939
Age : 34
Localisation : A la gare avec John Thornton.
Date d'inscription : 03/03/2010

MessageSujet: Re: La "chick-lit"...et vous!   Jeu 10 Fév 2011 - 15:53

Camille Mc Avoy a écrit:
( Mark Darcy, je parle de toi)

lol! tout à fait! Il y en a qui s'en sortent bien quand même!! Désolée pour ce post ultra constructif.

Pour me rattraper, j'ai lu le livre il y a au moins 2 ans donc c'est loin scratch . Je me souviens que sa manie d'acheter toutes les cinq minutes m'a vite saoulée. Mais c'est vrai que ça se lit facilement. En revanche, je n'ai pas voulu acheter la suite. De Sophie Kinsella, j'ai dernièrement acheté Twenties Girl en CD audio et le livre en VO (faut juste que je me décide à le lire maintenant Rolling Eyes )
Revenir en haut Aller en bas
Camille Mc Avoy
Bits of Ivory
avatar

Nombre de messages : 11979
Age : 33
Localisation : in Highbury
Date d'inscription : 10/02/2006

MessageSujet: Re: La "chick-lit"...et vous!   Jeu 10 Fév 2011 - 16:25

j'ai commencé twenties girl parce qu'une copine me l'a passé et que j'en ai lu de bonnes critiques et je ne l'ai pas fini. Ca m'ennuyait Sad
Revenir en haut Aller en bas
http://cuirderussie.hautetfort.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La "chick-lit"...et vous!   

Revenir en haut Aller en bas
 
La "chick-lit"...et vous!
Revenir en haut 
Page 7 sur 9Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant
 Sujets similaires
-
» La "chick-lit"...et vous!
» Commentaires sur "Drogues vous avez dit drogues ???"
» Le "manhwa" et vous
» Enfin, "Rendez-Vous Au Tas De Sable" en DVD !!!
» "Rendez-vous" nouvelle formule, du magazine culturel français de Pékin

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Inn at Lambton :: Do you read, Mr Darcy? :: Autres auteurs (divers) :: La Romance et sa grande famille : Bit Lit, Chick Lit & Compagnie-
Sauter vers: