Une auberge pour les admirateurs de Jane Austen, et bien plus encore...
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

 Pierre Loti, voyageur avec bagages (littéraires!)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
cat47
Master of Thornfield


Nombre de messages : 23541
Age : 59
Localisation : Entre Salève et Léman
Date d'inscription : 28/01/2006

MessageSujet: Pierre Loti, voyageur avec bagages (littéraires!)   Dim 7 Fév 2010 - 17:16


Une fois n’est pas coutume, j‘ouvre un topic consacré à un auteur français, Pierre Loti. Français, oui, mais voyageur au long cours et observateur impénitent du Monde, qui fit son domicile autant que Rochefort ou Hendaye. Je dois vous l’avouer tout de suite, je ne connais que deux de ses romans et honte à moi, je n’ai jamais lu Pêcheurs d’Islande. Embarassed C’est pourtant par ce titre et uniquement par lui que pendant de nombreuses années le nom de l’écrivain m’a été familier. Mais il se trouve que j’ai finalement pris contact avec son œuvre assez tard et par un tout autre biais, en m’intéressant à la Turquie lors de la préparation d’un voyage. J’ai en effet appris que cet officier de marine avide d’exotisme avait lui aussi été envoûté par ce pays et en particulier par Istanbul. Et qu’il lui avait en quelque sorte dédié une déclaration d’amour avec son premier livre (1879), Aziyadé, ode à la ville, sa civilisation et ses habitants en même temps que roman autobiographique contant ses amours avec une jeune Circassienne échappée d’un harem (bon, pour le côté autobiographique, il faut peut-être nuancer, certains détails semblent un peu mélo écrits ainsi). Je me suis donc jetée sur cette histoire et je suis en plus tombée par hasard au même moment sur un livre rassemblant des photos de la ville prises par Loti lors de son retour dans la cité, plus de 25 ans après les événements ayant inspiré le roman. Ses dons d’observateur et sa faculté à retranscrire une atmosphère digne des Mille et une nuits - mais réaliste malgré tout - y sont parfaitement illustrés, l’écrivain sait manier l’objectif (ou le crayon, d’ailleurs, mais ça c‘est une autre histoire) autant que la plume.


Cet éclectisme est en quelque sorte sa marque de fabrique. Sa carrière littéraire, couronnée par une admission à l’Académie français en 1891, fut menée en parallèle avec celle d’officier de marine, qui le mena aux quatre coins de la planète (Turquie, Perse, Extrême-Orient, Afrique du Nord, Polynésie, Sénégal, Inde) d’où il ramena des souvenirs qui donnèrent non seulement matière à un journal (publié dans son intégralité - ou ce qu’il en reste - il y a trois ans seulement) mais qui lui fournirent des arguments ou en tout cas des décors pour toutes ses oeuvres romanesques. A tel point que Pêcheur d’Islande fait presque figure de denrée rare par son absence d’exotisme, j’ai l’impression.


L’exotisme ne manque pas en revanche dans Madame Chrysanthème (1887), roman publié un an après Pêcheurs d’Islande et qui connut comme celui-ci un très gros succès. Mis sur ma PAL après la lecture d’Aziyadé, j’avais comme une réticence à l’ouvrir mais sans aucune idée préconçue, si ce n’est que je m’attendais à y trouver à nouveau une histoire nostalgique inspirée de souvenirs de voyages. J’ai donc été assez surprise de découvrir que malgré son style parfaitement maîtrisé et sa capacité à nous plonger dans un dépaysement total, Madame Chrysanthème pourrait difficilement susciter l’enthousiasme des foules de nos jours. Tout simplement parce que l’angle de vue, teinté de racisme et de condescendance, est difficilement supportable, même pour quelqu’un comme moi qui ne voue pas un intérêt particulier au Japon. Loti a sans aucun doute été fasciné par le pays mais il n’a pas réussi accepter son peuple. Il parsème son roman de nombreuses remarques dépréciatives, qui ne peuvent que choquer la majorité des lecteurs modernes, selon moi. Il faut dire qu’on est déjà mal parti à la base : encore une fois autobiographique, Madame Chrysanthème est construit à partir d’un épisode de la vie de Loti, un séjour de deux mois à Nagasaki durant lequel l’écrivain contracta un mariage «provisoire» (et contre espèces sonnantes et trébuchantes) mais conforme aux coutumes locales. Pas étonnant que dans ces conditions, la magie Hatidjé (le nom de l’inspiratrice d’Aziyadé) ne fonctionne plus et que l’ennui provoque l’amertume de l’auteur. Si on parvient à faire abstraction de ce gros handicap, le livre est tout de même très agréable à lire. La langue est maniée avec un savoir-faire extraordinaire et je me suis sentie complètement immergée dans un Japon traditionnel dont je comprends qu’il ait pu déstabiliser de nombreux visiteurs. La description de la ville et de ses alentours, de ses temples, pagodes et échoppes, de ses geishas, de ses mousmés et de ses djins (coureurs tirant des petits chars qui font office de taxi) est savoureuse à défaut d’être empathique.

Reste qu’il est plus agréable de profiter de cette prose lorsque l’écrivain s’en sert pour exprimer son envoûtement pour Stamboul que son désenchantement face aux Japonais. Ce qui me fournira une transition facile quoiqu’un peu tordue pour placer une citation tirée d’un autre roman de Loti inspiré par Istanbul, Les Désenchantées (je l’ai trouvée dans Istanbul, Le regard de Pierre Loti, l’ouvrage consacré à ses photographies dont j’ai parlé au début de ce post) et je crois qu‘elle montre à merveille à quel point l‘écrivain-voyageur passionné par les rives du Bosphore peut faire rêver lorsqu‘il parle de ce qu‘il aime :

Citation :
Il retournait souvent aussi à son cher Stamboul, dont il était séparé là par une petite heure de navigation sur ce Bosphore, peuple de la multitude des navires et des barques qui sans trêve montent ou descendent.

Au milieu du détroit, entre les deux rives bordées sans fin de maisons ou de palais, c'est le défile ininterrompu des paquebots, des énormes vapeurs modernes, ou bien des beaux voiliers d'autrefois cheminant par troupes dès que s'élève un vent propice; tout ce que produisent et exportent les pays du Danube, le Sud de la Russie, même la Perse lointaine et le Boukhara, s'engouffre dans ce couloir de verdure, avec le courant d'air perpétuel qui va des steppes du Nord a la Méditerranée. Plus près des berges, c'est le va-et-vient des embarcations de toute forme, yoles, caïques effilés que montent des rameurs brodés d'or, mouches électriques, grandes barques peinturlurées et dorées où des équipes de pêcheurs rament debout, étendant leurs longs filets qui accrochent tout au passage. Et, traversant cette mêlée de choses en marche, de continuels et bruyants bateaux a roues, du matin au soir, transportent entre les Echelles d'Asie et les Echelles d'Europe, les hommes au fez rouge et les dames au visage caché.

De droite et de gauche, le long de ce Bosphore, vingt kilomètres de maisons, dans les jardins et les arbres, regardent par leurs myriades de fenêtres, ces empressements qui ne cessent jamais sur l'eau verte ou bleue. Fenêtres libres, ou fenêtres si grillagées des impénétrables harems. Maisons de tous les temps et de tous les styles. Du coté d'Europe, hélas! déjà quelques villas baroques de Levantins en délire, façades composites ou même art nouveau, écœurantes à coté des harmonieuses demeures de la vieille Turquie, mais noyées encore et négligeables dans la beauté du grand ensemble. Du coté d'Asie, où n'habitent guère que des Turcs, dédaigneux des pacotilles nouvelles et jaloux de silence, on peut sans déception longer de près la terre, car il est intact, le charme du passe et d'Orient qui plane encore là partout. A chaque détour de la rive, à chaque petite baie qui s'ouvre au pied des collines boisées, on ne voit apparaître que choses d'autrefois, grands arbres, recoins d'oriental mystère. Point de chemins pour suivre le bord de l'eau, chaque maison, d'après la coutume ancienne, ayant son petit quai de marbre, séparé et ferme, où les femmes du harem ont le droit de se tenir, en léger voile, pour regarder à leurs pieds les gentils flots toujours courants et les fins caïques qui passent, arqués en croissant de lune. De temps à autre, des criques ombreuses, et si calmes, emplies de barques à longue antenne. De très saints cimetières, dont les stèles dorées semblent s'être mises là bien au bord, pour regarder elles aussi cheminer tous ces navires, et se mouvoir en cadence tous ces rameurs. Des mosquées, sous de vénérables platanes plusieurs fois centenaires. Des places de village, où des filets sèchent, pendus aux ramures qui font voûte, et ou des rêveurs à turbans sont assis autour de quelque fontaine de marbre, inaltérablement blanche avec pieuses inscriptions et arabesques d'or.

Quand on descend vers Constantinople, venant de Therapia et de l'embouchure de la Mer Noire, cette féerie légendaire du Bosphore se déroule peu à peu en crescendo de magnificence, jusqu'à l'apothéose finale, qui est au moment ou s'ouvre la Marmara: alors sur la gauche apparait Scutari d'Asie, et, sur la droite, au-dessus des longs quais de marbre et des palais du Sultan, le haut profil de Stamboul se lève avec ses amas de flèches et de coupoles.





_________________
http://www.librarything.com/profile/catlamb
There are things so beautiful that they let you not mind that you will grow old and die.

Good angel of Prime Bright Loulou, lycanophila ma non seriosa


Dernière édition par cat47 le Jeu 11 Mar 2010 - 16:39, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
misshoneychurch
Poppy dream by the Arno


Nombre de messages : 5343
Date d'inscription : 01/09/2006

MessageSujet: Re: Pierre Loti, voyageur avec bagages (littéraires!)   Dim 7 Fév 2010 - 18:27

J'ai découvert Pierre Loti le jour du bac de français, puisqu'un extrait de Fantôme d'Orient était proposé. J'en suis tombée amoureuse I love you
Ma mère m'a ensuite offert le livre rassemblant Aziyadé et Fantôme d'Orient , et même si ça fait six ans que je les ai dévorés, j'en garde encore un souvenir ébloui. Je me souviens d'une ville d'Istamboul prenant vie et baignée de mystères.
Fantôme d'Orient se déroule des années après je crois (comme je les ai lus ensemble, je peux mélanger), et je t'incite vraiment à le lire Cat Wink

Je n'ai jamais relu Pierre Loti depuis, mais Pêcheur d'Islande traîne dans ma PAL depuis des années.
Revenir en haut Aller en bas
clinchamps
Oshaberi Sensei


Nombre de messages : 46745
Age : 73
Localisation : Dans les bois du Fushimi Inari-taïsha
Date d'inscription : 09/01/2007

MessageSujet: Re: Pierre Loti, voyageur avec bagages (littéraires!)   Lun 8 Fév 2010 - 10:42

Très belle présentation, Cat, j'ai "madame Chrysanthème" dans ma PAL depuis longtemps, je vais le mettre sur le dessus ! cette histoire me rappelle fortement le synopsis de l'opéra de Puccini, Madame Butterfly ! Loti était à la fin de sa vie un homme pour le moins original, pour ne pas dire bizarre, vivant costumé dans des tenues des pays où il avait voyagé et - paraît-il - outrageusement fardé et maquillé !! Ses maisons aussi étaient à son image. Very Happy (Bon, c'est la petite histoire ! Very Happy )
Revenir en haut Aller en bas
Rosalind
Lady of Damerosehay


Nombre de messages : 7170
Localisation : entre Rohan et Ruatha ...
Date d'inscription : 17/04/2008

MessageSujet: Re: Pierre Loti, voyageur avec bagages (littéraires!)   Lun 8 Fév 2010 - 11:25

Merci Cat pour cette présentation, qui me renvoie face à mes lacunes Embarassed De Pierre Loti je n'ai lu que Pêcheur d'Islande (et encore, en bibliothèque verte, quand j'étais gamine !) et mes souvenirs sont assez confus...

Je viens de fouiller la bibliothèque de mes parents et j'y ai trouvé Aziyadée et les Désenchantées qui vont rejoindre une PAL déjà bien conséquente... Mais si je ne les ai pas lues à l'époque où je lisais tout ce qui me tombait sous la main, c'est que je n'avais pas dû aimer. Suspect
Je devrais leur donner une seconde chance Smile
Revenir en haut Aller en bas
serendipity
Aurora Borealis Chaser


Nombre de messages : 8058
Date d'inscription : 31/05/2007

MessageSujet: Re: Pierre Loti, voyageur avec bagages (littéraires!)   Lun 8 Fév 2010 - 12:39

Merci pour l'ouverture de ce topic, Cat cheers j'étais pressée de pouvoir en discuter avec vous ici Razz

(très beau portrait de Pierre Loti Very Happy en connait-on l'auteur ?)

Je fais partie de celles qui ont lu et relu "Pêcheurs d'Islande" à l'adolescence, ce fut un de mes romans préférés Razz . Une adaptation télé avec Anthony Delon a été réalisée il y a quelques années par le service public. Je n'en garde pas un souvenir précis, sauf que l'adaptation ne m'avait pas parue indigne scratch je garde surtout un souvenir ému de la lecture du roman I love you

Voici ce que Wikipédia m'apprend des adaptations de "Pêcheurs d'Islande" :

Citation :

Cinéma

* Pêcheur d'Islande (1919), de Victor Fleming, avec Douglas Fairbanks
* Pêcheur d'Islande (1924), de Jacques de Baroncelli, avec Charles Vanel (Yann)
* Pêcheur d'Islande (1933), de Pierre Guerlais, avec Yvette Guilbert (Gaud), Thomy Bourdelle (Yann)...
* Pêcheur d'Islande (1958), de Pierre Schoendoerffer, avec Jean-Claude Pascal (Yann), Juliette Mayniel (Gaude)...

Télévision

* Pêcheur d'Islande (1996), téléfilm de Daniel Vigne, avec Stéphane Freiss, Mathilde Seigner, Anthony Delon

Quelqu'un a vu ces adaptations ? (dont j'ignorais totalement l'existence Embarassed )

Sinon, j'ai "Ramuntcho" (1897) dans ma PAL depuis une quinzaine d'années, son roman sur le pays basque.

(j'ai été spoilée sur la fin du roman à l'époque Evil or Very Mad du coup, il a passé des années à prendre la poussière dans ma PAL, le temps que j'oublie ce que j'avais malencontreusement appris Laughing ce qui explique que je ne vous en mets pas de résumé, car je crains de me refaire spoiler ).

Et je dois avouer que la partie japonaise de son oeuvre m'attirait également (ce que tu en écris, Cat, me rend plus circonspecte, mais je pense que j'irai jeter un oeil à "Mme Chrysanthème" dans les années à venir).
Revenir en haut Aller en bas
cat47
Master of Thornfield


Nombre de messages : 23541
Age : 59
Localisation : Entre Salève et Léman
Date d'inscription : 28/01/2006

MessageSujet: Re: Pierre Loti, voyageur avec bagages (littéraires!)   Lun 8 Fév 2010 - 21:15

Tu ne devrais pas te laisser décourager pour Madame Chrysanthème, Serendipity. Si l'on est averti, cela passe sûrement mieux. Et puis après tout, Loti n'a pas une attitude très différente de celle de Charlotte Brontë envers les Belges. Rolling Eyes Je serais en tout cas très curieuse d'avoir votre avis sur le livre (si Clinchamps l'adepte des crevettes japonaises peut le lire sans s'étrangler de rage, ça devrait aller pour tout le monde ).



serendipity a écrit:
(très beau portrait de Pierre Loti Very Happy en connait-on l'auteur ?)


Il s'agit d'un pastel de Lucien Levy-Dhurmer (très flatteur, d'ailleurs, pas étonnant qu'il ait été un des préférés de l'écrivain Laughing ), exposé au Musée Basque et de l’Histoire de Bayonne. Arrow




Clinchamps a écrit:
cette histoire me rappelle fortement le synopsis de l'opéra de Puccini, Madame Butterfly
C'est vrai qu'il y a un lointaine parenté dans la trame mais le livret de Madame Butterfly est bien plus romantique et dramatique.
Spoiler:
 
Il existe un opéra de Messager tiré du livre de Loti et qui porte le même nom. La préface de mon édition GF mentionne le fait que les librettistes de Messager se sont sentis obligés d'injecter une certaine dose
Spoiler:
 


misshoneychurch a écrit:
Fantôme d'Orient se déroule des années après je crois (comme je les ai lus ensemble, je peux mélanger), et je t'incite vraiment à le lire Cat Wink

Je crois que je vais me laisser tenter, merci pour le conseil. Very Happy

J'ai aussi découvert dans le lien que j'ai posté plus haut le catalogue de l'expo Pierre Loti : Fantômes d'Orient organisée en 2006 par le Musée de la Vie Romantique. Je crois que là aussi je vais avoir de la peine à résister.


Le descriptif :
Citation :
L'ouvrage fait résonner les correspondances entre ses textes les plus célèbres et une centaine de peintures et oeuvres sur papier provenant de collections publiques et privées. Delacroix, Decamps et les orientalistes peignent son univers aux couleurs de ''l'Ailleurs''...

_________________
http://www.librarything.com/profile/catlamb
There are things so beautiful that they let you not mind that you will grow old and die.

Good angel of Prime Bright Loulou, lycanophila ma non seriosa
Revenir en haut Aller en bas
Séverine
Ready for a strike!


Nombre de messages : 1172
Age : 36
Localisation : Belfort
Date d'inscription : 17/08/2008

MessageSujet: Re: Pierre Loti, voyageur avec bagages (littéraires!)   Lun 8 Fév 2010 - 23:49

Pour ma part, Pêcheurs d'Islande est l'un de ses livres que je peux lire et relire sans m'en lasser et qui m'émeut à chaque fois toujours avec la même intensité. Cette histoire est tellement magnifique... Mon premier bouquin tient (lui aussi) par un élastique tant mes relectures ont été nombreuses. Et j'ai dû en racheter un exemplaire pour faciliter les suivantes. Je ne peux vraiment que vous conseillez de le lire.
Je ne connaissais pas moi non plus l'existence de ses adaptations. Merci Serendipity pour la liste. Je vais voir pour m'en procurer au moins une...
J'ajouterais bien d'autres romans de Loti sur ma PàL, il faudrait que j'étudie ça de plus près pour voir ce qui me correspondrait le plus.
Et enfin, merci Cat d'avoir ouvert ce topic auquel je pensais depuis quelque temps mais ma paresse légendaire...
Et lisez Pêcheurs d'Islande. study
Revenir en haut Aller en bas
http://leslivresdeseverine.over-blog.com/
N..
Beautiful pianoforte


Nombre de messages : 659
Localisation : ... somewhere on my road to Lambton ...
Date d'inscription : 25/07/2009

MessageSujet: Re: Pierre Loti, voyageur avec bagages (littéraires!)   Mer 10 Fév 2010 - 0:10

J’ai découvert Pierre Loti au Cambodge il y a 13 ans, avec « un pèlerin d’Angkor ».
De très beaux textes ont été écrits sur Angkor mais en ce qui me concerne, je n’ai trouvé décrite chez personne autant que chez Loti la fascination ambiguë que j’ai ressentie dans ce site ville/forêt où aussi bien la nature que les ruines dégagent une présence inouïe.

En voyant des reproductions d’Angkor, quand il était petit, il a eu une sorte de prescience de toute sa vie future, il a vu le déroulé de ses voyages, de sa vie d’aventures, jusqu’à sa vieillesse. Cela a été presque une quête ensuite chez lui d’aller au Cambodge. Paradoxalement c’est vraiment plusieurs dizaines d’années plus tard qu’il est allé sur place, et « un pèlerin d’Angkor » a quasiment été son dernier livre (peut être même le dernier). Comme si cet endroit avait ouvert et fermé les parenthèses de sa vie d’homme.

J’ai tellement associé Loti à mes propres sentiments lors de mon voyage que je n’ai jamais cherché à lire quoi que ce soit d’autre de lui. D’autant que son livre est subtilement ambivalent, notamment au niveau de la politique française en Indochine. Je suis restée sur une impression très forte mais peu confortable.
Je retrouve dans la citation de Cat 47 la même capacité d’évocation que j’ai connue. Je ne résiste pas à mettre un extrait.

Citation :
Quand le déluge s’apaise enfin, il serait temps de sortir de la forêt pour ne pas s’y laisser surprendre par la nuit. Mais nous étions presque arrivés au Bayon, le sanctuaire le plus ancien d’Angkor et célèbre pour ses tours aux quatre visages ; à travers la futaie semi- obscure, on l’aperçoit d’ici, comme un chaos de rochers. Allons quand même le voir.
En pleine mêlée de ronces et de lianes ruisselantes, il faut se frayer un chemin à coups de bâton pour arriver à ce temple. La forêt l’enlace étroitement de toutes parts, l’étouffe et le broie ; d’immenses « figuiers des ruines », achevant de le détruire, y sont installées partout jusque »au sommet de ses tours qui leur servent de piédestal. Voici les portes ; des racines, comme des vieilles chevelures, les drapent de mille franges ; à cette heure déjà tardive, dans l’obscurité qui descend des arbres et du ciel pluvieux, elles sont de profonds trous d’ombre devant lesquels on hésite. A l’entrée la plus proche, des singes qui étaient venus s’abriter, assis en rond pour tenir quelques conseils, s’échappent sans hâte et sans cris ; il semble qu’en ce lieu le silence s’impose. On n’entend que de furtifs bruissements d’eau : les feuillages et les pierres qui s’égouttent après l’averse. Le guide cambodgien insiste pour partir ; nous n’avons pas de lanternes à nos charrettes, dit-il, et il faut rentrer avant l’heure du tigre... Soit, allons-nous en. Mais nous reviendrons, exprès pour ce temple infiniment mystérieux.

Tout de même, avant de m'éloigner, je lève la tête vers ces tours qui me surplombent, noyées de verdure, — et je frémis tout à coup d'une peur inconnue en apercevant un grand sourire figé qui tombe d'en haut sur moi,... et puis un autre sourire encore, là-bas sur un autre pan de muraille,... et puis trois, et puis cinq, et puis dix; il y en a partout, et je suis surveillé de toutes parts...
Les « tours à quatre visages! » Je les avais oubliées, bien qu'on m'en eût
averti... Ils sont de proportions tellement surhumaines, ces masques sculptés en l'air, qu'il faut un moment pour les comprendre. Ils sourient sous leurs grands nez plats et gardent les paupières mi-closes, avec je ne sais quelle féminité caduque ; on dirait des vieilles dames discrètement narquoises. Images des dieux qu’adorèrent, dans les temps abolis, ces hommes dont on ne sait plus l'histoire.
Revenir en haut Aller en bas
cat47
Master of Thornfield


Nombre de messages : 23541
Age : 59
Localisation : Entre Salève et Léman
Date d'inscription : 28/01/2006

MessageSujet: Re: Pierre Loti, voyageur avec bagages (littéraires!)   Mer 10 Fév 2010 - 10:37

Merci pour cet extrait, N.. ! cheers J'aurai bientôt l'occasion de découvrir l'intégralité de ce texte puisque l'anthologie Bouquins des écrits de voyages de Loti, que j'ai sur ma PAL, comprend Un pèlerin d'Angkor.

_________________
http://www.librarything.com/profile/catlamb
There are things so beautiful that they let you not mind that you will grow old and die.

Good angel of Prime Bright Loulou, lycanophila ma non seriosa
Revenir en haut Aller en bas
Allegria
Préceptrice


Nombre de messages : 28
Date d'inscription : 06/03/2010

MessageSujet: Re: Pierre Loti, voyageur avec bagages (littéraires!)   Jeu 11 Mar 2010 - 16:35

Vraiment très beau portrait qui donne envie d'aller plus loin dans la découverte de l'auteur. J'ai lu pêcheur d'Islande parce qu'il se trouvait dans la bibliothèque très fournie de mon beau père. j'ai beaucoup aimé et j'en ait un très bon souvenir. j'ai vu l'adaptaion avec Anthony delon qui me laisse un plutôt bon souvenir ...

devant tant d'envie je voudrais encore avoir cent ans devant moi pour tout lire ...
Revenir en haut Aller en bas
Muezza
Almost Unearthly Thing


Nombre de messages : 3229
Age : 42
Localisation : Levallois
Date d'inscription : 29/01/2006

MessageSujet: Re: Pierre Loti, voyageur avec bagages (littéraires!)   Jeu 11 Mar 2010 - 17:02

C'est vraiment bizarre, mais je n'arrive pas à me mettre dans Pierre Loti Embarassed . En fait, il se trouve que c'était un cousin ou grand-oncle (?) de ma grand-mère maternelle mais c'est comme si je n'osais pas trop savoir ce que pouvait bien écrire cette branche familiale qui au demeurant nous est plutôt éloignée scratch Faudrait quand même que je m'y mette, d'autant que j'aime beaucoup la trame de "Pécheurs d'Islande" par exemple...
Revenir en haut Aller en bas
cat47
Master of Thornfield


Nombre de messages : 23541
Age : 59
Localisation : Entre Salève et Léman
Date d'inscription : 28/01/2006

MessageSujet: Re: Pierre Loti, voyageur avec bagages (littéraires!)   Jeu 11 Mar 2010 - 17:45

Tu n'as absolument rien lu de lui, Muezza?

_________________
http://www.librarything.com/profile/catlamb
There are things so beautiful that they let you not mind that you will grow old and die.

Good angel of Prime Bright Loulou, lycanophila ma non seriosa
Revenir en haut Aller en bas
Muezza
Almost Unearthly Thing


Nombre de messages : 3229
Age : 42
Localisation : Levallois
Date d'inscription : 29/01/2006

MessageSujet: Re: Pierre Loti, voyageur avec bagages (littéraires!)   Jeu 11 Mar 2010 - 18:02

Non Embarassed
Revenir en haut Aller en bas
cat47
Master of Thornfield


Nombre de messages : 23541
Age : 59
Localisation : Entre Salève et Léman
Date d'inscription : 28/01/2006

MessageSujet: Re: Pierre Loti, voyageur avec bagages (littéraires!)   Jeu 11 Mar 2010 - 18:18

Je ne vais pas te jeter la pierre, je n'en ai lus que deux. Very Happy Mais franchement, le style est superbe. Je ne m'étonne pas trop qu'il ait été élu à l'Académie française contre Zola, alors qu'il avait écrit bien moins que lui. Et puis ses livres ne sont pas très gros, donc si tu souhaites te lancer... Mais c'est vrai que tu préfères les pavés. Very Happy

_________________
http://www.librarything.com/profile/catlamb
There are things so beautiful that they let you not mind that you will grow old and die.

Good angel of Prime Bright Loulou, lycanophila ma non seriosa
Revenir en haut Aller en bas
Les yeux noirs
Romancière anglaise


Nombre de messages : 2794
Age : 40
Localisation : Résolument tournée vers la Terre bien installée sur mon quartier de Lune
Date d'inscription : 26/08/2009

MessageSujet: Re: Pierre Loti, voyageur avec bagages (littéraires!)   Sam 13 Mar 2010 - 12:14

Il me semble que personne n'a parlé de Le roman d'un Spahi, qui est pourtant avec Pêcheurs d'Islande l'un des romans les plus célèbres de Loti.
Citation :
Jean Peyral est un courageux Spahi que la vie militaire a transplanté au Sénégal. Très vite, séduit par cette terre de soleil, il va oublier la France, ses Cévennes natales, sa promise, et ne plus écrire à sa vieille mère. Il coule des jours heureux auprès d'une femme noire, Fatou-Gaye, dont il a un enfant. Mais à mesure que les expéditions militaires se font plus dangereuses, le drame va éclater, qui n'épargnera ni le Spahi, ni ceux qui lui sont proches
A l'époque de sa sortie, ce roman a été considéré comme soufflant un air nouveau dans la littérature conformiste de l'époque, en période d'expéditions coloniales.
Je trouve assez intéressant de mettre en parallèle l'impression dégagée par ce roman et celle donnée par Mme Chrysanthème...on pourrait presque avoir le sentiment que ce n'est pas le même homme qui a écrit ces 2 romans.
En tous cas, on peut assurément dire que le Japon n'a pas fait la même impression sur Loti que l'Afrique!
Ce que l'on retrouve toujours en tous cas, c'est le style Loti et ses descriptions :
- de paysage : ici la nature équatoriale de la plaine de Saint-Louis alors forêt vierge
- d'événements
Spoiler:
 
L'intérêt que je trouve chez cet auteur, c'est justement de ne pas s'être cantonné à un pays, à une culture qu'il aimait particulièrement.
On peut effectivement être choqué, gêné parfois par des propos, des idées aujourd'hui mal vues, mais il faut remettre ces écrits dans leur contexte historique et se dire que malgré tout, il a participé à faire évoluer les mentalités de ses contemporains, ne serait-ce qu'en leur ouvrant d'autres horizons.
Pour moi qui aime les voyages, les cultures différentes, les langues étrangères c'est une mine à ne pas négliger...

Edit :
Cat j'adore la couverture du catalogue que tu as présenté! Rien que ça, ça suffit à m'emporter... drunken
Revenir en haut Aller en bas
cat47
Master of Thornfield


Nombre de messages : 23541
Age : 59
Localisation : Entre Salève et Léman
Date d'inscription : 28/01/2006

MessageSujet: Re: Pierre Loti, voyageur avec bagages (littéraires!)   Sam 13 Mar 2010 - 13:54

Merci pour cette présentation, Les Yeux Noirs, ça donne envie. Je note ce titre pour le futur, je pense vraiment continuer à explorer Loti et grâce à vos coups de coeur, je saurai dans quelle direction aller. Very Happy


Les yeux noirs a écrit:
Je trouve assez intéressant de mettre en parallèle l'impression dégagée par ce roman et celle donnée par Mme Chrysanthème...on pourrait presque avoir le sentiment que ce n'est pas le même homme qui a écrit ces 2 romans.
J'ai eu la même impression pour Azyadé. Je crois que tout comme toi je suis indulgente envers certains idées un peu rétrogrades parce que j'apprécie la variété des approches. Qu'il soit totalement charmé ou alors fasciné sans être conquis, Loti a au moins le mérite d'être sincère.

Citation :
On peut effectivement être choqué, gêné parfois par des propos, des idées aujourd'hui mal vues, mais il faut remettre ces écrits dans leur contexte historique et se dire que malgré tout, il a participé à faire évoluer les mentalités de ses contemporains, ne serait-ce qu'en leur ouvrant d'autres horizons.
Je n'aurais pas su mieux le dire. En lisant Madame Chrysanthème, j'ai d'ailleurs pas mal pensé à la Charlotte Brontë de Villette, qui est loin d'être tendre avec les Belges, ce qui m'avait aussi dérangée. Tu as tout à fait raison, cette sorte de sentiment de supériorité nationaliste, qu'il soit français ou anglais, était bien plus courant que de nos jours et surtout bien plus acceptable socialement. Et Loti avait au moins le mérite de porter ses jugements en ayant eu la curiosité de voir le monde, ce qui n'était pas le cas de tous ces contemporains.

Citation :
Cat j'adore la couverture du catalogue que tu as présenté! Rien que ça, ça suffit à m'emporter... drunken
J'étais moi aussi tombée amoureuse de cette couverture et je peux te dire que je ne regrette pas mon achat, le contenu du livre est tout aussi séduisant. drunken

_________________
http://www.librarything.com/profile/catlamb
There are things so beautiful that they let you not mind that you will grow old and die.

Good angel of Prime Bright Loulou, lycanophila ma non seriosa
Revenir en haut Aller en bas
Les yeux noirs
Romancière anglaise


Nombre de messages : 2794
Age : 40
Localisation : Résolument tournée vers la Terre bien installée sur mon quartier de Lune
Date d'inscription : 26/08/2009

MessageSujet: Re: Pierre Loti, voyageur avec bagages (littéraires!)   Sam 13 Mar 2010 - 14:08

cat47 a écrit:
cette sorte de sentiment de supériorité nationaliste, qu'il soit français ou anglais, était bien plus courant que de nos jours et surtout bien plus acceptable socialement.

[Hors sujet] Pour ajouter une pierre à l'édifice, tout en étant légèrement HS lol! ...sans aller très loin, j'adore ce cher Tintin, qui est charmant au demeurant, mais on pourrait aujourd'hui être choqué de certaines répliques, et scènes de Tintin au Congo par exemple! [/Hors sujet]
Revenir en haut Aller en bas
N..
Beautiful pianoforte


Nombre de messages : 659
Localisation : ... somewhere on my road to Lambton ...
Date d'inscription : 25/07/2009

MessageSujet: Re: Pierre Loti, voyageur avec bagages (littéraires!)   Sam 17 Avr 2010 - 10:46

Citation :
"Il faisait sombre. La mer luisait avec violence sur le corail"

Voilà un extrait d'une lettre de Pierre Loti à sa soeur, envoyée alors qu'il était à Tahiti.
J'ai glané cette phrase au musée des manuscrits, je la trouve si belle, concise, brutale: si caractéristique de ce que je connais de lui!

A noter qu'en mai va sortir un livre rassemblant sa correspondance, enfin je ne connais pas les détails. Cela s'appellera "lettres océanes".
Revenir en haut Aller en bas
Les yeux noirs
Romancière anglaise


Nombre de messages : 2794
Age : 40
Localisation : Résolument tournée vers la Terre bien installée sur mon quartier de Lune
Date d'inscription : 26/08/2009

MessageSujet: Re: Pierre Loti, voyageur avec bagages (littéraires!)   Sam 17 Avr 2010 - 15:07

Merci pour cette info N.
Le titre à lui seul est évocateur drunken
Revenir en haut Aller en bas
cat47
Master of Thornfield


Nombre de messages : 23541
Age : 59
Localisation : Entre Salève et Léman
Date d'inscription : 28/01/2006

MessageSujet: Re: Pierre Loti, voyageur avec bagages (littéraires!)   Sam 17 Avr 2010 - 15:22

Je plussoie!

Lettres océanes... on se voit déjà parti.

_________________
http://www.librarything.com/profile/catlamb
There are things so beautiful that they let you not mind that you will grow old and die.

Good angel of Prime Bright Loulou, lycanophila ma non seriosa
Revenir en haut Aller en bas
Les yeux noirs
Romancière anglaise


Nombre de messages : 2794
Age : 40
Localisation : Résolument tournée vers la Terre bien installée sur mon quartier de Lune
Date d'inscription : 26/08/2009

MessageSujet: Re: Pierre Loti, voyageur avec bagages (littéraires!)   Ven 6 Aoû 2010 - 19:57

Petit message au sujet d'un livre magnifique que j'ai eu le plaisir de feuilleter cet après-midi :



Résumé du livre
Le romancier à succès Pierre Loti (1850-1923) a occulté le dessinateur. Sous son véritable nom de Julien Viaud, comme reporter et pour le plaisir, il avait pourtant composé, au fil de ses campagnes de jeune officier de marine, une remarquable oeuvre graphique et ethnographique. La voici pour la première fois réunie. Plus de cinq cents dessins, accompagnés de gravures qui en furent tirées et de textes de l'écrivain, forment un singulier carnet de voyages autour du monde, vers les lointains de cet artiste polymorphe et raffiné : Terre de Feu, île de Pâques, Tahiti, Brésil, Amérique du Nord, Sénégal, Maghreb, Adriatique, Indochine, Japon mais aussi Bretagne et Saintonge natale, sans oublier son cher 'Stamboul'.

Quelques exraits :











En farfouillant j'ai aussi trouvé cette vidéo,peut-être déjavue par certains d'entre vous...


Découvrez Pierre Loti dessinateur: un livre et une exposition au Musée Anne de Beaujeu sur Culturebox !


Revenir en haut Aller en bas
Dune
Silver Screen Addict


Nombre de messages : 3667
Age : 26
Date d'inscription : 03/07/2009

MessageSujet: Re: Pierre Loti, voyageur avec bagages (littéraires!)   Ven 6 Aoû 2010 - 20:48

Les Yeux Noirs, ce livre a l'air très intéressant.
Je n'ai lu aucun roman de Pierre Loti, bien que certains aient longtemps trainés autour de mon lit. Mais je connais un peu son œuvre et sa vie car j'ai visité il y a quelques années sa maison à Rochefort. Et je n'ai qu'un conseil à vous donnez : courrez-y !!!
Cette maison témoigne, à travers les styles qui varient selon les pièces, de toute l'excentricité, l'ouverture d'esprit et l'amour des voyages de cet homme. A l'extérieur, la maison est toute simple voire même austère. Mais dès qu'on y rentre, c'est un autre univers qui s'ouvre à nous : toutes les époques, tous les styles, tous les pays s'y mêlent dans des proportions impressionnantes. En parcourant sa maison, on découvre sa vie (il y avait en plus un très bon guide) et un peu sa bibliographie. J'y suis allée il y a quelques années mais l'excentricité de cette demeure m'a marquée !!!
Je vous mets un lien vers le site de la ville de Rochefort qui montre quelques photos et donnent quelques explications : http://www.ville-rochefort.fr/culture/equipement/loti.

Pour un avant goût on peut y voir notamment ça :
Spoiler:
 

ou encore ça :
Spoiler:
 
Bref, que vous aimiez ou pas cet auteur, c'est un endroit que je vous conseille vraiment de visiter car c'est vraiment sublime !!!! I love you
Revenir en haut Aller en bas
http://artdistrict-radio.com/
Les yeux noirs
Romancière anglaise


Nombre de messages : 2794
Age : 40
Localisation : Résolument tournée vers la Terre bien installée sur mon quartier de Lune
Date d'inscription : 26/08/2009

MessageSujet: Re: Pierre Loti, voyageur avec bagages (littéraires!)   Ven 6 Aoû 2010 - 21:33

Merci beaucoup pour ce lien Dune
Revenir en haut Aller en bas
cat47
Master of Thornfield


Nombre de messages : 23541
Age : 59
Localisation : Entre Salève et Léman
Date d'inscription : 28/01/2006

MessageSujet: Re: Pierre Loti, voyageur avec bagages (littéraires!)   Dim 22 Aoû 2010 - 20:21

Merci pour la présentation de Pierre Loti dessinateur, LYN. Very Happy J'ai ce livre (pas pu résister à son achat lorsque j'ai exploré les multiples liens que j'ai parcouru lors de l'ouverture de ce topic Embarassed ) et je le parcours régulièrement avec grand plaisir.

Loti était vraiment un artiste complet, ses dessins sont très évocateurs et souvent très poétiques. Ce livre est une autre façon de découvrir ses nombreux périples, plus abordable encore (si on fait abstraction du prix, un peu élevé) que ses récits. sunny

_________________
http://www.librarything.com/profile/catlamb
There are things so beautiful that they let you not mind that you will grow old and die.

Good angel of Prime Bright Loulou, lycanophila ma non seriosa
Revenir en haut Aller en bas
serendipity
Aurora Borealis Chaser


Nombre de messages : 8058
Date d'inscription : 31/05/2007

MessageSujet: Re: Pierre Loti, voyageur avec bagages (littéraires!)   Mar 28 Juin 2011 - 12:07

Petite remontée de topic pour vous signaler un article que j'ai trouvé ce matin dans le gratuit 20 minutes.

Notre PPDA national tourne actuellement en Bretagne une adaptation du roman "Mon Frère Yves" pour France 3 sunny
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Pierre Loti, voyageur avec bagages (littéraires!)   Aujourd'hui à 9:35

Revenir en haut Aller en bas
 
Pierre Loti, voyageur avec bagages (littéraires!)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Pierre Loti, voyageur avec bagages (littéraires!)
» Les amazones de la blogosphère : un article de télérama sur les blogs littéraires
» Les adaptations littéraires et vous!
» Les bonnes résolutions littéraires
» Ouvrir un espace de news littéraires sur le forum

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Inn at Lambton :: Do you read, Mr Darcy? :: Autres auteurs (divers) :: Auteurs francophones-
Sauter vers: