Une auberge pour les admirateurs de Jane Austen, et bien plus encore...
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

 Herman Melville

Aller en bas 
AuteurMessage
Séverine
Ready for a strike!
avatar

Nombre de messages : 1172
Age : 38
Localisation : Belfort
Date d'inscription : 17/08/2008

MessageSujet: Herman Melville   Sam 30 Jan 2010 - 23:17

Je me permets d'ouvrir ce topic, suite à ma lecture de Moby Dick, car je me suis aperçue que cet auteur n'avait pas encore de chambre ici (enfin, j'espère ne pas être passée à côté). Je ne sais pas si nous sommes beaucoup à avoir lu Moby Dick ici.
Personnellement, je me faisais tout un monde de ce livre alors que sur le papier, il avait tout pour me plaire quand on connait mon goût immodéré pour la mer, la navigation, les animaux et fonds marins, les pirates, les bateaux, les embruns, les tempêtes, tous ses récits d'aventures maritimes...
Mais quelques critiques lues ici ou là m'ont en fait énormément refroidi, annonçant une histoire chiante et interminable.
Du coup, j'ai mis un temps avant de l'attaquer avec appréhension, sa lecture s'inscrivant, en plus, dans un contexte bien particulier de disette littéraire.
Alors ais-je aimé ou pas? (L'effet d'annonce de ouf lol! )
Bon, comme je vois que le suspens atteint son paroxysme, je ne vous fait pas plus attendre.
Alors oui, j'ai totalement, littéralement, complètement, terriblement adoré cette lecture.
Je sors de quelques cinq jours d'une lecture intensive de ce superbe roman que je trainais partout avec moi (comme chacun de mes livres en cours en fait).
Bon, le début est extrêmement accrocheur. Les quelques 200 premières pages se lisent d'une traite (il en va de même pour les quelques 200 dernières pages, ce qui ne veut pas dire que ce qu'il y a entre est inintéressant) et commence comme un vrai bon récit d'aventures comme je les aime.
On suit donc ce fameux Ishmaël, qui lassé de sa vie sur terre, souhaite ardemment s'engager en mer pour quelques années. Son choix va se porter sur le Pequod, navire baleinier du très mystérieux et charismatique capitaine Achab...
Les innombrables digressions d'Ishmaël-Hermann sur la religion, ses anecdotes sur la mer, les baleines et leurs caractéristiques, la vie à bord m'ont proprement passionné là où elles en ont usées un grand nombre.
Je me suis vraiment attaché à l'histoire, aux personnages et j'ai beaucoup appris.
Melville, qui avait sa petite expérience en marine et notamment sur des baleiniers justement, prenait son histoire vraiment à cœur. J'ai trouvé qu'il avait mis beaucoup de lui dedans.
J'ai beaucoup aimé le style que je n'ai jamais trouvé rébarbatif et la traduction m'a semblé assez fluide, bien qu'elle semble controversée (traduction de Lucien Jacques, Joan Smith et Jean Giono pour Folio Classique). Mais c'est la plus connue, la plus répandue et la plus facilement trouvable à un prix raisonnable.
Il y a deux autres traductions visiblement, une réalisée par Phébus Libretto et une autre par La Pléiade, que j'aimerais bien me procurer pour pouvoir comparer (et en fait il y a encore deux autres traductions, si j'en crois Wikipédia).
Mon(es) seul(s) petit(s) bémol(s) concerne les scènes de massacre des baleines. On s'y croirait et ça m'a vraiment fait mal au cœur... Puis l'arrivée assez tardive de la fameuse Moby Dick. Pour un peu, le roman aurait pu se faire sans qu'on l'aperçoive.

Je me suis procurée également le film de John Huston et de Ray Bradbury (celui des Chroniques martiennes) avec Grégory Peck et Orson Welles, que je vais regarder sûrement incessamment sous peu.

Voilà.

Bon bah, j'ai pas réussi à écrire ne serait-ce que le quart de ce que j'ai ressenti durant ma lecture (comme souvent quand j'aime réellement un livre, je bloque d'en parler) mais j'espère vous avoir donné ne serait-ce qu'un tout petit peu envie de lire ce grand classique de la littérature...
Revenir en haut Aller en bas
http://leslivresdeseverine.over-blog.com/
lady Clare
Lily-white Doe
avatar

Nombre de messages : 9892
Date d'inscription : 01/10/2008

MessageSujet: Re: Herman Melville   Dim 31 Jan 2010 - 7:51

merci pour cette excellente & motivante présentation Séverine, j'avoue que ce livre m'a toujours intriguée, j'ai encore plus envie de le lire à présent.
Revenir en haut Aller en bas
Marganne
Lioness of Brittany
avatar

Nombre de messages : 2717
Age : 49
Localisation : Aboard the Charlotte Rhodes
Date d'inscription : 11/07/2009

MessageSujet: Re: Herman Melville   Lun 1 Fév 2010 - 9:16

Je suis comme toi Séverine, j'adore les histoires de mer et de bateaux. J'ai tenté par deux fois de lire Moby Dick mais à chaque fois le livre m'est tombé des mains aux alentours des 200 premières pages. Je n'y arrive pas Neutral
Revenir en haut Aller en bas
Florizel
Riche célibataire
avatar

Nombre de messages : 114
Date d'inscription : 14/12/2009

MessageSujet: Re: Herman Melville   Lun 8 Fév 2010 - 21:23

Déjà, première chose : vous m'avez manqué ! Ca fait un moment que je n'étais pas venu, harassé de boulot, et vous lire est toujours une bulle d'air bienvenue dans ma journée Smile

Concernant Moby Dick, l'avis et l'enthousiasme de Séverine me donnent férocement envie de m'y lancer, mais c'est une envie que j'ai régulièrement. Je vais en revanche vous poser une question qui va vous sembler débile, mais... Connaissez-vous une édition où il n'y ait pas la moindre trace d'une illustration de cachalot ? Y compris sur la couverture ? J'ai une phobie complètement incontrôlable de cet animal, et je suis absolument incapable d'en avoir une image sous les yeux. Et c'est la raison pour laquelle je me suis toujours tenu à l'écart du livre. Wink Et pourtant, j'ai vu le Huston avec Gregory Peck ! Enfin, vu... Disons que je suis à moitié tombé dans les pommes à l'arrivée de la... chose :p As-tu lu autre chose de Melville, Séverine ?
Revenir en haut Aller en bas
pouchkinet
Intendante de Pemberley
avatar

Nombre de messages : 563
Age : 44
Localisation : Lyon
Date d'inscription : 02/07/2007

MessageSujet: Re: Herman Melville   Lun 30 Mai 2011 - 10:55

Après avoir visionné le film Matilda (d'après Roald Dahl), j'ai envie de lire Moby Dick mais j'hésite entre plusieurs éditions/traductions.

En quoi la traduction chez Folio est-elle controversée, quelqu'un peut-il m'en dire plus?
Revenir en haut Aller en bas
Miriel
Gleaner of Books
avatar

Nombre de messages : 3092
Age : 59
Localisation : dans les jardins de Lorien
Date d'inscription : 04/05/2008

MessageSujet: Re: Herman Melville   Mer 3 Aoû 2011 - 17:57

Severine, je n'ai pas encore terminé la lecture de Moby Dick - mais comme je lis en anglais, c'est un peu technique parfois donc ardu- mais je peux te dire déjà que je partage tout à fait ton enthousiasme! cheers
Ce livre, dont moi aussi je me faisais une montagne, et je ne sais même pas pourquoi... scratch me fascine littéralement! Shocked

Je reviendrais poster sitôt -façon de parler! lol! - ma lecture terminée! sunny
Revenir en haut Aller en bas
Séverine
Ready for a strike!
avatar

Nombre de messages : 1172
Age : 38
Localisation : Belfort
Date d'inscription : 17/08/2008

MessageSujet: Re: Herman Melville   Ven 5 Aoû 2011 - 20:55

Je suis très contente de lire ton enthousiasme Miriel. Par contre, je t'admire de le lire en anglais. Ça ne doit pas être facile du tout alors respect. Je me réjouis de lire prochainement ton avis plus complet.
Et oui, on se fait une montagne de certains livres alors qu'en fait, ils sont géniaux et je suis bien contente d'avoir franchi le pas avec Moby Dick et bien d'autre encore.
Revenir en haut Aller en bas
http://leslivresdeseverine.over-blog.com/
serendipity
Aurora Borealis Chaser
avatar

Nombre de messages : 9274
Date d'inscription : 31/05/2007

MessageSujet: Re: Herman Melville   Ven 5 Aoû 2011 - 21:03

Je découvre ce topic Embarassed Hermann Melville fait partie des auteurs qui me font peur (son univers me paraît austère Embarassed ). Merci Séverine et les autres d'avoir tordu le cou à ce cliché cheers

Avez-vous lu d'autres œuvres de Melville ?
Revenir en haut Aller en bas
Séverine
Ready for a strike!
avatar

Nombre de messages : 1172
Age : 38
Localisation : Belfort
Date d'inscription : 17/08/2008

MessageSujet: Re: Herman Melville   Ven 5 Aoû 2011 - 21:24

Pour ma part, non. Mais dans ma PàL, il y a Bartleby le scribe et c'est tout... Je vais voir ce qu'il a pu écrire d'autre, j'avoue que je ne me suis guère penchée sur le reste de sa bibliographie, car c'était Moby Dick qui m'intéressait vraiment. J'ignore s'il a écrit d'autres récits marins mais j'aimerais beaucoup que ça soit le cas. Je vais fouiller pour voir.
Revenir en haut Aller en bas
http://leslivresdeseverine.over-blog.com/
esperluette
Magnolia-White Ampersand
avatar

Nombre de messages : 8100
Age : 27
Date d'inscription : 11/07/2009

MessageSujet: Re: Herman Melville   Mer 10 Oct 2012 - 10:28

J'ai lu ce weekend Bartleby (pour les cours) et j'ai beaucoup aimé cette nouvelle, même s'il faut avouer qu'elle est relativement inquiétante, dans le sens où l'on se questionne beaucoup et qu'aucune réponse ne nous est donnée !

Cette histoire nous est racontée par un avoué new-yorkais d'un certain âge, qui commence par nous décrire ses employés Dindonneau, Pincettes et Gingembre, dans un passage excellent, très drôle, qui m'a rappelé l'art de la caricature et du portrait de Dickens. Un jour cet avoué a besoin d'un autre employé, il embauche Bartleby, un modèle de discrétion et d'efficacité. Mais voilà que celui-ci se met à opposer à chacune de ses requêtes un flegmatique "j'aimerais mieux pas" (ou "je préfèrerais ne pas", selon les traductions). Notre avoué cherche à comprendre, mais Bartleby ne s'explique pas, et l'on commence à s'interroger sur le sens de cette phrase et de cette résistance passive.

C'est une nouvelle très riche et très étonnante. Et pour ceux qui aiment l'anglais il y a ce problème passionnant de la traduction du "I would prefer not to" ! Wink

Mon livre contient deux autres nouvelles : Les îles enchantées et Le campanile, que je n'ai pas encore lues. Quant à Moby Dick j'avoue que c'est un livre qui me fait terriblement peur pour l'instant...
Revenir en haut Aller en bas
Petit Faucon
Confiance en soie
avatar

Nombre de messages : 7391
Age : 53
Date d'inscription : 26/12/2011

MessageSujet: Re: Herman Melville   Jeu 11 Oct 2012 - 16:13

Comme Séverine l'a dit en introduction, j'ai moi aussi hésité longtemps avant de lire Melville : peur d'être déçue ? et finalement, j'ai lu Moby Dick il n'y a pas si longtemps, en anglais ; je l'ai gardé quelque temps avant de le lire, ce qui est assez rare chez moi, car d'habitude je me jette sur tout livre non lu dès que je peux.
Mais l'épaisseur du livre, et le fait qu'il soit en anglais me faisait un peu peur.

Finalement, comme Miriel je me suis lancée, et j'ai beaucoup aimé I love you

L'histoire en elle-même se lit assez facilement, par contre j'ai pas mal ramé ( Wink ) avec les termes de marine en anglais, dont il faut connaître également la traduction en français : les écoutes / le mât d'artimon / les haussières / les manilles et tutti quanti (heureusement que j'ai eu ma période pratique de la marine à voile dans ma jeunesse, sinon, ça ajoute à la difficulté) ...
Il y a aussi tout le vocabulaire des baleiniers, et il faut à mon avis se documenter un peu avant la lecture sur l'économie de la chasse à la baleine, et tout ce que l'huile de baleine permettait de faire comme combustible, les fanons pour les corsets, et l'utilisation de l'ambre gris pour les parfums ; sinon on se demande pourquoi ils courent tous derrière ces malheureuses baleines ...

Après c'est l'histoire d'une quête, et c'est très bien raconté, la mer y a des couleurs merveilleuses, j'ai trouvé que la célébrité du livre était méritée Smile

J'aurais bien voulu voir le film Achab qui est sorti (assez confidentiellement) avec Denis Lavant dans le rôle titre, et qui je pense est assez fidèle à l'ambiance du livre, même si le budget du film était assez modeste ; et j'ai toujours eu un faible pour les rôles borderline interprétés par D Lavant, avec son visage de fou et sa fragilité qu'on sent à travers ...

Donc je vous conseille la lecture de Moby Dick, après une petite remise dans le contexte historique des baleiniers, et plutôt en français, sauf si votre anglais est de très bon niveau.
sunny
Revenir en haut Aller en bas
Pando_Kat
Lady Gunslinger of Gilead
avatar

Nombre de messages : 7167
Age : 37
Localisation : Dans le Tardis, entre Westeros, Arrakis et Giléad
Date d'inscription : 26/06/2008

MessageSujet: Re: Herman Melville   Mer 2 Jan 2013 - 10:31

Je suis tombée sur un site super trop top génial (ouais carrément) (je dirais bien que je suis tombée dessus par hasard mais en fait c'est Joe Hill qui a twitté dessus, je vous ai dit que Joe Hill est parfait?) Moby Bick Big Read Arrow qui met à disposition gratuitement à raison d'un chapitre par jour (ça a commencé en septembre 2012) une version audio du livre.

Chaque chapitre est lu par une personne différente, je ne connais pas tout le monde mais dans les noms qui m'ont interpellés par leur appartenance lambtonienne ^^ : on retrouve Tilda Swinton, Simon Callow, Stephen Fry, Fiona Shaw, et un certain Benedict Cumberbatch notamment.

Citation :
Moby-Dick is the great American novel. But it is also the great unread American novel. Sprawling, magnificent, deliriously digressive, it stands over and above all other works of fiction, since it is barely a work of fiction itself. Rather, it is an explosive exposition of one man’s investigation into the world of the whale, and the way humans have related to it. Yet it is so much more than that. It is a representation of evil incarnate in an animal – and the utter perfidy of that notion. Of a nature transgressed and transgressive – and of one man’s demonic pursuit, a metaphorical crusade that even now is a shorthand for overweening ambition and delusion.

Out of all this, Herman Melville created a work of art as unique as Mary Shelley’s Frankenstein or Emily Bronte’s Wuthering Heights, as mythic as Coleridge’s Rime of the Ancient Mariner – it is a true force of nature, set in a century that challenged every tenet of faith that had been held until then. Melville’s book – is it barely a novel – exceeds every expectation of a literary work. It bursts out of its covers with the enormity of its subject – as if the great White Whale itself were contained within.

Now, in the 21st Century, a century and a half since it was first conceived and launched onto a misbelieving world, Moby-Dick retains its power – precisely because we are still coming to terms with it, and what it said. Incredibly prophetic, it foresaw so many of the aspects of the modern world with which we deal with. The abuse of power and belief; of nature and the environment; of the human spirit. It deals with art and artifice and stark reality – in an almost existential manner. It is truly a book before its time – almost ancient myth, as much as futuristic prophesy.

In the spring of 2011, artist Angela Cockayne and writer Philip Hoare convened and curated a unique whale symposium and exhibition at Peninsula Arts, the dedicated contemporary art space at Plymouth University, under the title, Dominion. Inspired by their mutual obsession with Moby-Dick and with the overarching subject of the whale, they invited artists, writers, musicians, scientists and academics to respond to the theme. The result was an enthusiastic response which evidently could not be contained within the physical restrictions of a gallery space and a three-day symposium.
‘I have written a blasphemous book’, said Melville when his novel was first published in 1851, ‘and I feel as spotless as the lamb’. Deeply subversive, in almost every way imaginable, Moby-Dick is a virtual, alternative bible – and as such, ripe for reinterpretation in this new world of new media. Out of Dominion was born its bastard child – or perhaps its immaculate conception – the Moby-Dick Big Read: an online version of Melville’s magisterial tome: each of its 135 chapters read out aloud, by a mixture of the celebrated and the unknown, to be broadcast online in a sequence of 135 downloads, publicly and freely accessible.


_________________
Library Thing - Listography - Tumblr - Goodreads

"Captain Cogitation" | CEO of Black Corporation | Commander of the Kraken (and other big bad ass monsters)
N°1 loyal subject of the One and Only Queen Margaret
Revenir en haut Aller en bas
Petit Faucon
Confiance en soie
avatar

Nombre de messages : 7391
Age : 53
Date d'inscription : 26/12/2011

MessageSujet: Re: Herman Melville   Jeu 20 Juin 2013 - 17:34

Comme je suis plutôt lente, je viens seulement de découvrir le lien postée par Pandora sur les chapitres de Moby Dick lus par différentes personnalités ...
J'ai bien aimé l'introduction écrite sur le site, et citée ci-dessus sunny, en particulier l'analyse du livre comme étant universel et ayant une vraie actualité.

En lisant les titres des 136 chapitres, j'ai été prise d'une vraie envie de relire le livre, ma lecture datant d'il y a quelques années déjà ...

Merci, donc, pour ce lien I love you
Revenir en haut Aller en bas
pouchkinet
Intendante de Pemberley
avatar

Nombre de messages : 563
Age : 44
Localisation : Lyon
Date d'inscription : 02/07/2007

MessageSujet: Re: Herman Melville   Mar 19 Aoû 2014 - 12:23

J'ai affronté ma peur de m'attaquer à ce monument américain qu'est Moby Dick. Une version gratuite en français sur K*ndle, sans illustration aucune, pour rassurer ceux qui ont la phobie des baleines, ou des massacres, ou des deux la fois.
La première partie du livre est extrêmement fluide et racontée de manière cocasse, la deuxième lorsque l'on prend la mer, est ponctuée de termes marins qui me donnent de la difficulté en Français, alors je ne le conseillerais pas en Anglais. Je suis loin de tout comprendre dans ce livre, et je n'en suis qu'au tiers de ma lecture, mais il me charme par sa poésie, ses idées politiques et religieuses, son enthousiasme pour le vent et la mer.

Mais soyons bien clair : je suis tout à fait contre le massacres des cétacés et la surpêche. Vivant au 21ème siècle, je prends de la distance par rapport au contexte de 1840, je sais que l'équilibre naturel est fragile et que l'homme, aussi grand que Melville le pense, est très coupable.
Revenir en haut Aller en bas
Nymeria
Préceptrice
avatar

Nombre de messages : 40
Age : 29
Localisation : À l'Ouest, rien de nouveau
Date d'inscription : 14/03/2015

MessageSujet: Re: Herman Melville   Dim 15 Mar 2015 - 9:11

Moby Dick est l'un des ces romans qui m'ont passionnée de bout en bout (et pas juste parce que les baleines me fascinent Rolling Eyes ).
Il y a tellement de beauté dans ce livre, et tellement de violence aussi (le massacre des cétacés est extrêmement bien décrit, sanglant, affreux), lors ma lecture j'ai eu cette sensation étrange d'avoir autant peur de cette immense créature du fond l'eau que de l'Homme en lui même, qui est au final le plus grand monstre de l'histoire.
Ce livre est fascinant, malgré quelques passages très longs de description (une véritable encyclopédie des baleines !)

Sinon, j'ai aussi lu Bartleby le scribe tout comme Esperluette, j'ai tout autant adoré, il y a dans ce livre des tonnes de questions, et c'est brillamment écrit.
Revenir en haut Aller en bas
MissAcacia
DerbyCheshire Cat
avatar

Nombre de messages : 7141
Age : 46
Localisation : Perched on a hot sound tree
Date d'inscription : 26/10/2007

MessageSujet: Re: Herman Melville   Dim 15 Mar 2015 - 15:44

J'ai vu que tu avais plusieurs romans de Melville dans ton questionnaire des 4 livres. J'ai très peu lu cet auteur (Bartleby et deux ou trois nouvelles) mais j'ai dans ma PAL Redburn et La vareuse blanche que mon père m'a offerts. J'ai beaucoup apprécié le style de Melville mais son écriture est très dense et demande de la concentration (ce qui requiert de la disponibilité - le truc rare, quoi Rolling Eyes ).
Tu me donnes encore plus envie de me remettre à ma lecture et de découvrir Moby Dick Smile .
Revenir en haut Aller en bas
Nymeria
Préceptrice
avatar

Nombre de messages : 40
Age : 29
Localisation : À l'Ouest, rien de nouveau
Date d'inscription : 14/03/2015

MessageSujet: Re: Herman Melville   Dim 15 Mar 2015 - 16:02

MissAcacia a écrit:
son écriture est très dense et demande de la concentration (ce qui requiert de la disponibilité - le truc rare, quoi  Rolling Eyes ).

Effectivement ! C'est le plus gros problème de son style je trouve. Il faut pas être dérangé pendant la lecture, car comme tu peux le dire son écriture est très dense. On a énormément d'informations dans toutes ces phrases, des informations très importantes et cruciales comme des informations futiles. C'est parfois difficile de s'y retrouver et de faire la part des choses. Du coup on est obligé de se concentrer tout le temps, pour tout.
Du moins, c'est ce que j'ai ressenti pour Moby Dick (et ce qui n'était presque pas le cas pour Bartleby par contre)
Revenir en haut Aller en bas
MissAcacia
DerbyCheshire Cat
avatar

Nombre de messages : 7141
Age : 46
Localisation : Perched on a hot sound tree
Date d'inscription : 26/10/2007

MessageSujet: Re: Herman Melville   Dim 9 Aoû 2015 - 23:22

Je viens de terminer Redburn, le récit romancé de la première expérience de l'auteur en tant que marin engagé sur une traversée transatlantique New York - Liverpool.

Dans le roman, dont le titre complet est Redburn, sa première croisière, confessions et souvenirs d'un fils de famille engagé comme mousse dans la marine marchande, Wellingborough Redburn est le fils d'une famille tombée dans la pauvreté après la faillite puis le décès du père. Il est poussé par la nécessité à s'engager comme mousse sur le Highlander, navire de la marine marchande américaine commandé par le Capitaine Riga.
Pour un jeune pied-tendre, l'apprentissage de la vie en mer et du métier de marin est rude.

Le roman est en fait construit comme une série d'anecdotes, racontées dans l'ordre chronologique (à peu de chose près) et qui donnent lieu à des réflexions de l'auteur, comme une espèce de morale ou de conclusion philosophique clôturant chaque chapitre. Ce procédé fait que le récit n'est pas vraiment continu mais permet, par des tableaux successifs souvent très détaillés de suivre l'apprentissage et les rencontres du jeune Wellingborough.
C'est pour l'essentiel un récit de marine, raconté "de l'intérieur" comme je les aime, même si Liverpool occupe une place importante dans le récit (et donne l'occasion d'aborder des questions sociales sur les docks, les différents métiers qui s'y exercent et les différents degrés de misère que pouvaient y rencontrer les marins étrangers en escale).
Le voyage du retour, avec un chargement d'émigrants irlandais (on est en 1839) ouvre une autre perspective.

Je compte lire par la suite Vareuse Blanche, tiré de l'expérience de Melville sur une frégate de guerre et je serai fin prête pour aborder Moby Dick.

Revenir en haut Aller en bas
Petit Faucon
Confiance en soie
avatar

Nombre de messages : 7391
Age : 53
Date d'inscription : 26/12/2011

MessageSujet: Re: Herman Melville   Lun 10 Aoû 2015 - 17:49

Ce roman me parait vraiment intéressant, merci pour ton long compte-rendu, Miss Acacia.

Il faudrait que je lise d'autres Melville, et aussi que je relise un jour Moby Dick, qui est un des premiers livres "ardus" lus en VO et qui m'avait pas mal fait transpirer, même si j'ai été sensible à sa beauté sauvage et à l'envoutement de la pleine mer.
Revenir en haut Aller en bas
Petit Faucon
Confiance en soie
avatar

Nombre de messages : 7391
Age : 53
Date d'inscription : 26/12/2011

MessageSujet: Re: Herman Melville   Jeu 21 Jan 2016 - 15:03

Je double-poste après avoir terminé Bartleby the scrivener.

C'est vraiment un petit livre étrange, qui est trop ancré dans le réel pour être fantastique, mais donc la logique échappe à la logique habituelle.
Cet homme venu de nulle part, qui se contente de si peu, qui vit sur son lieu de travail, qui ne laisse quasiment aucune empreinte terrestre, et qui ne résiste qu'en disant "I would prefer not to".
Au début, j'ai cherché ds explications rationnelles à son refus, j'ai pensé que
Spoiler:
 
Cependant il n'en est rien, et son attitude devient une sorte de refus existentiel, mais qui reste mystérieux jusqu'à la fin, et le livre se termine avec beaucoup plus de questions qu'au départ.

Rien que pour ce livre, Melville mérite de figurer au panthéon des plus grands écrivains, à mon sens.
Revenir en haut Aller en bas
Aradia
Ready for a strike!
avatar

Nombre de messages : 971
Age : 44
Localisation : Lille
Date d'inscription : 28/01/2015

MessageSujet: Re: Herman Melville   Jeu 21 Jan 2016 - 20:35

Petit Faucon a écrit:
Rien que pour ce livre, Melville mérite de figurer au panthéon des plus grands écrivains, à mon sens.
Tout à fait d'accord ! cheers

C'est un drôle de livre, une drôle d'idée, on ne sait pas bien comment le prendre et le comprendre et au final, c'est un grand livre qu'on n'oublie pas.
Revenir en haut Aller en bas
ludi33
Fairest of all elves
avatar

Nombre de messages : 19174
Age : 39
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 21/06/2012

MessageSujet: Re: Herman Melville   Ven 22 Jan 2016 - 9:54

Merci pour ton avis Petit Faucon
Revenir en haut Aller en bas
Léti
Ready for a strike!
avatar

Nombre de messages : 1379
Age : 36
Localisation : En chemin
Date d'inscription : 09/10/2014

MessageSujet: Re: Herman Melville   Ven 22 Jan 2016 - 10:41

Merci de ton avis, Petit Faucon, je ne connaissais pas ce titre !
J'avoue que de Melville, je ne connais guère que Moby Dick, et, à ma grande honte, il m'est tombé des mains et malgré mes efforts, j'ai fini par abandonner. Embarassed
Revenir en haut Aller en bas
Petit Faucon
Confiance en soie
avatar

Nombre de messages : 7391
Age : 53
Date d'inscription : 26/12/2011

MessageSujet: Re: Herman Melville   Ven 22 Jan 2016 - 12:24

@ Léti : ce n'est pas grave, tu pourras essayer plus tard ... et Moby Dick c'est un pavé !

Bartleby est très court, 70 pages, c'est une nouvelle d'un recueil qui en comprend 6 ; je l'ai trouvé en version bilingue à la biblio, ça permet de lire la vo sans avoir à regarder dans un dictionnaire. study
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Herman Melville   

Revenir en haut Aller en bas
 
Herman Melville
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Herman Melville
» Herman Melville
» Herman Melville.
» Herman Melville : Bartleby, le scribe
» Herman MELVILLE (Etats-Unis)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Inn at Lambton :: Do you read, Mr Darcy? :: Auteurs anglo-saxons divers (XIXème siècle et antérieurs)-
Sauter vers: