Une auberge pour les admirateurs de Jane Austen, et bien plus encore...
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

 Eliette Abécassis

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Artemis
Clever Smiling Sweetness


Nombre de messages : 2729
Age : 30
Localisation : De passage au 221B Baker Street
Date d'inscription : 14/09/2008

MessageSujet: Eliette Abécassis   Sam 12 Déc 2009 - 22:58

J'ouvre une chambre à l'Auberge à cet auteur de talent que j'ai récemment découvert. Je sais qu'il y a un topic sur les auteurs français contemporains, mais par la diversité de son oeuvre, cette femme écrivain mérite (je trouve) un topic lui étant dédié Very Happy

J'ai découvert, grâce à Lady Clare, le roman La Répudiée, qui m'a marqué, et j'ai décidé de faire quelques recherches...


*****************************


Eliette Abécassis

Image Wikipedia


Biographie a écrit:
Le 27 janvier 1969, Eliette Abécassis naît à Strasbourg, dans une famille juive séfarade originaire du Maroc. Son père, Armand Abécassis, professeur de philosophie à la faculté de Bordeaux, est l’un des plus grands penseurs contemporains du judaïsme. Il est l’auteur d’un ouvrage de référence, Pensée juive (éd. Livre de Poche). Profondément pratiquante, Eliette Abécassis évoluera ainsi dans un environnement imprégné de religion et de culture juives.

En 1993, après avoir suivi les classes préparatoires littéraires - hypokhâgne et khâgne - au lycée Henri IV à Paris et avoir intégré l’école Normale Supérieure de la rue d’Ulm, elle obtient l’agrégation de philosophie.

En 1996, elle publie son premier roman, Qumran, aux éditions Ramsay, la seule maison d’édition à l’avoir accepté. Dans ce polar métaphysique, un jeune juif orthodoxe enquête sur des meurtres mystérieux liés à la disparition de manuscrits de la mer Morte. Le roman remporte un succès immédiat. Plus de 100 000 exemplaires sont vendus, et le livre est traduit dans dix-huit langues.

En 1997, dans L’Or et la cendre, son deuxième roman, Eliette Abécassis met en scène le démon et la contagion du mal. La même année, elle commence à enseigner la philosophie à la faculté de Caen.

En 1998, elle publie un essai sur le mal, Petite Métaphysique du meurtre. Pour écrire le scénario du film israélien d’Amos Gitaï, Kadosh, elle s’installe pendant six mois à Mea Shearim, le quartier ultra-orthodoxe de Jérusalem. Centré sur la condition de la femme chez les juifs orthodoxes israéliens, le film est sélectionné à Cannes en compétition officielle et manque de peu le prix du scénario.

En 2000 est publié La Répudiée, roman inspiré de son scénario pour le film Kadosh, trace le portrait de deux sœurs juives aux destins contraires.

Puis en mai 2001, Eliette Abécassis publie Le Trésor du Temple, la suite de Qumran. Les deux héros, Ary Cohen et Jane Rogers, y mènent une enquête haletante autour du secret du Temple de Jérusalem.

En 2001, Le Trésor du temple relate la suite de Qumran sur les traces des Templiers : Ary Cohen et Jane Rogers se retrouvent pour enquêter sur le secret du temple de Jérusalem. La trilogie de Qumran emprunte avec talent la forme du roman d'aventure et de suspens mais dissimule dans les intrigues une véritable érudition et une réelle ambition métaphysique.

La même année, elle réalise le court-métrage La nuit de noces dont le scénario est co-écrit avec Gérard Brach.

Après ce dernier roman, son œuvre prend un tour plus personnel et psychologique. En 2002 paraît le roman Mon père, qui raconte la remise en cause d'une relation père-fille idyllique tandis que Qumran est adapté en bande dessinée par Gémine et Makyo.

En 2003, son roman Clandestin raconte l'histoire d'un amour impossible. Il fait partie de la sélection des douze livres du Prix Goncourt.

En 2004, paraît le dernier volet de Qumran, La dernière tribu.

En 2005, avec son roman Un heureux événement, Eliette Abécassis aborde le thème de la maternité. Elle réalise également le documentaire-fiction Tel Aviv la vie, avec Tiffany Tavernier et joue dans le film Vas, vis et deviens de Radu Mihaileanu.

En 2007, elle publie avec Caroline Bongrand, un essai sur les femmes d'aujourd'hui, intitulé Le Corset invisible .


Sources LIRE et Wikipedia


Après cette présentation, voici un post extrait du topic "Avez-vous des auteurs français à conseiller" :

lady Clare a écrit:
J'ai lu il y a peu de temps La Répudiée de Eliette Abécassis (j'ai lu presque tous ses romans). Elle a un style très "écrit", on sent qu'elle se documente beaucoup, les thèmes sont très approfondis. Dans Un heureux évenement, elle m'a touchée, car elle avait des mots très justes pour évoquer la maternité.
Si vous la connaissez pas je vous conseille tout de même La répudiée pour commencer. C'est un petit roman qui nous plonge directement au coeur des traditions juives à Mea Sharim, en Israël. Rachel est une épouse parfaite, elle aime son mari qu'elle n'a pourtant pas choisi, elle travaille dur, pour qu'il puisse continuer à étudier la Torah, comme le veut la tradition...mais ils n'ont pas d'enfants. Au bout de 10 ans d'infertilité, les pressions familiales mettent son couple en péril, en effet, un mari a le droit de répudier sa femme si elle ne lui donne pas d'enfant passé ce temps.
Le roman met aussi en opposition Rachel avec sa soeur Naomi, qui décide de se moquer des conventions et d'aller vers celui qu'elle aime, même s'il faut en payer le prix...
On suit enfin Rachel, en pleine découverte d'elle-même, des mystères de son corps (et si elle n'était pas stérile?) mais l'impitoyable machinerie des traditions est déjà en marche...
Le film Kaddosh (très beau) est tiré de ce roman, dont le scénario est aussi signé Eliette Abécassis.
Ce livre a touché toutes les amies à qui je l'ai conseillé, chrétiennes, juives ou musulmanes, maman ou pas et quel que soit l'âge... I love you

*****************************


Comme je vous le disais, je n'ai lu que La Répudiée, mais ce livre m'a énormément touché.
Voici mon avis :
Les premières pages ont été un peu difficiles car j'ai été surprise par le style, très marqué (un peu psalmodique). Mais je suis vite rentrée dedans.

De quoi ça parle ? La voix du narrateur est celle de Rachel. Elle a 26 ans, est mariée à Nathan depuis 10 ans, et vit à Méa Shéarim, un quartier très traditionnaliste de Jérusalem. Cet homme à qui elle est mariée, elle ne l'a pas choisi. Mais dès leur premier regard le jour de leur union, elle a su qu'il serait l'homme de sa vie, celui à qui elle était destinée. Mais voilà, au bout de 10 ans de mariage, elle n'a toujours pas conçu d'enfant. Or, la loi hassidique donne le droit à l'époux de répudier sa femme, si elle est stérile, au bout de 10 ans. Car selon les croyances, l'amour ne compte pas, le mariage est fait pour avoir une descendance. Et c'est ce qui va la détruire...

Ce livre est une histoire d'amour absolu. Ce roman m'a révoltée et touchée. Révoltée, car on sent la dictature de cette loi, qui condamne au malheur ces femmes qui n'ont pas de vraies libertés, aucune indépendance. On sent que leur manière de penser est totalement régie par cette loi, par leur éducation. Touchée, car au bout de quelques pages, j'étais totalement entrée dans l'histoire, et je suivais les émotions et douleurs de cette jeune femme.

Pour moi, ce n'est pas un roman, c'est un monologue de théâtre, un poème, une psalmodie drunken . C'est envoûtant, pudique et sensuel à la fois. C'est un texte que j'avais envie de lire à haute voix, dont j'avais envie de faire résonner les mots I love you

Voici un extrait du premier chapitre, une sorte d'invitation à entendre le récit de Rachel :

Citation :
"Nous habitons Jérusalem mais en fait nous n'y sommes pas. Nous sommes ailleurs. Nous ne sommes nulle part. Nous sommes à Méa Shéarim. Entre la vieille ville et la ville nouvelle, c'est un quartier aux maisons basses, aux cours entrelacées, entrées infinies, tunnels confidentiels, petites chambres, mansardes ou caves, balcons de fer forgé, intérieurs, extérieurs, enclaves secrètes. Entrez, venez parmi nous, vous verrez les Hassidim au pas pressé, dans les yechivas où l'on étudie la nuit, le jour, et encore la nuit. Entrez donc, voyez ces hommes aux papillotes, aux lévites et aux barbes noires. Entrez la tête couverte, mais entrez, car l'on ne cesse d'entrer ici, cour après cour, couloir après couloir, boutique et arrière-boutique, entrez donc, et vous sauterez de l'autre côté du miroir de ce pays que l'on ose nommer. Pourtant, nous sommes au coeur d'Israël, au centre de Jérusalem, près de la porte de Damas et du quartier arabe de la vieille ville. Alors entrez, et peut-être posséderez-vous l'avenir, comme nous, si vous rencontrez l'enthousiasme, et peut-être saurez-vous pourquoi le monde fut créé. Mais c'est un secret que ne peuvent connaître que ceux qui entrent, ensemble, sable et mer, dans cette vaste famille qu'est la nôtre. Entrez donc, et regardez : nous sommes tous les mêmes avec nos vêtements sombres, notre démarche empressée, et surtout nos yeux, étoiles fatiguées par des nuits et des nuits de veille."

Pour moi, l'histoire de cette femme est une tragédie antique, comme si le Destin était en marche, et que rien ne pouvait l'arrêter.


*****************************



Et vous, connaissez vous cet auteur ? Qu'en pensez-vous ?
J'attends vos avis avec impatience ! Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
http://curieuseartemis.over-blog.com
lady Clare
Lily-white Doe


Nombre de messages : 9869
Date d'inscription : 01/10/2008

MessageSujet: Re: Eliette Abécassis   Dim 13 Déc 2009 - 0:05

Excellente présentation Artémis!!! J'ai lu pas mal de ses livres, mais comme cela fait un petit moment, je dois d'abord rassembler mes souvenirs pour quelque chose de plus constructif... Embarassed En tout cas, je conseille à tous La Répudiée ainsi que le film qui en a été tiré...
Revenir en haut Aller en bas
Camille Mc Avoy
Bits of Ivory


Nombre de messages : 11979
Age : 31
Localisation : in Highbury
Date d'inscription : 10/02/2006

MessageSujet: Re: Eliette Abécassis   Dim 13 Déc 2009 - 0:51

Bon de 1, l'outil recherche du forum marche quand il veut, j'ai cherché l'avis de Lady Clare sur le livre tout l'aprem et Eliette Abécassis était une sombre inconnue

De 2, j'ai découvert que c'était en fait elle qui avait coécrit le scénario de Kadosh avec Amos Gitaï qui est un film que je conseille à tout le monde, et même aux gens qui viennent d'autres planête.

De 3, je VEUX lire La Répudiée , bien que ce que j'ai aimé dans le film c'est aussi l'absence de parole et que je me demande bien ce que ça peut donner en livre.

Voilà c'était constructif à donf, mais bon...
Revenir en haut Aller en bas
http://cuirderussie.hautetfort.com
Bonnie
Wavering Wanderer


Nombre de messages : 3855
Age : 34
Localisation : Région parisienne
Date d'inscription : 03/04/2006

MessageSujet: Re: Eliette Abécassis   Dim 13 Déc 2009 - 9:37

C'est marrant vous avez parlé d'elle juste quand je l'avais sous les yeux dans "On est pas couchés" ( ou les deux affreux Eric l'ont plus ou moins qualifiée de nunuche mais bon ^^)
Revenir en haut Aller en bas
Fée clochette
Soul dancing on the breeze


Nombre de messages : 21005
Age : 71
Localisation : sur le chapeau de Mrs Bennet, ayez pitié de mes pauvres nerfs !
Date d'inscription : 03/03/2008

MessageSujet: Re: Eliette Abécassis   Dim 13 Déc 2009 - 10:07

Very Happy pas faire confiance aux deux d'Eric, le rôle de méchant est leur gagne pain.... quand j'entends Zeymour dire d'un des romans d'Eliette qu'il est "cuculapral..." je pense qu'il n'a que survolé le texte....

J'ai lu QUMRAN avec intérêt et passion.

De plus sont style est pur et élégant..... n'en déplaise aux deux Eric qui jugent vite et écrivent encore plus vite Neutral
Revenir en haut Aller en bas
lady Clare
Lily-white Doe


Nombre de messages : 9869
Date d'inscription : 01/10/2008

MessageSujet: Re: Eliette Abécassis   Sam 19 Déc 2009 - 10:04

Le nouveau livre de Eliette Abécassis est sorti il y a peu de temps :
Image hébergée par servimg.com

Petite présentation trouvée sur le site de RFI :

Citation :
L’illustrateur

Mark Crick est anglais. Photographe, dessinateur et fin cuisinier, il est connu en France pour la publication de ses recueils intitulés « La soupe de Kafka » et « La baignoire de Goethe » (Baker Street Editions) deux pastiches de la littérature mondiale.

Le Messager (présentation de l’éditeur)

«Sur le port, une jeune femme croise la route d’Anaël, un voyant. Celui-ci lui raconte son itinéraire et lui confie sa vision, révélant les secrets de son étrange pouvoir. Sans savoir pourquoi, elle accepte de le suivre pour une traversée qui la conduira vers un monde où le réel et l’imaginaire se rejoignent, pour laisser place au merveilleux et à la légende. Cheminement intérieur, quête des origines et voyage initiatique, « Le messager » peut rappeler par la poésie de ses textes et la finesse de ses dessins « Le petit Prince » d’Antoine de Saint-Exupéry ou « Le prophète » de Khalil Gibran.

Eliette est l'invitée de RFI ce jour dans "Littératures sans frontières", PARIS 89 FM à 11h40 (temps universel)
Revenir en haut Aller en bas
chamcham
Extensive reading


Nombre de messages : 232
Age : 37
Localisation : Bonn
Date d'inscription : 31/07/2009

MessageSujet: Re: Eliette Abécassis   Mar 5 Jan 2010 - 16:47

Je me permets de remonter ce topic car je viens de terminer Sépharade

Les mots me manquent pour décrire tout ce que j´ai ressenti en lisant ce roman.

C´est absolument magnifique.

C´est une histoire de famille, une histoire sur les juifs sépharades du Maroc, une histoire de mère et de fille, une histoire sur toutes les identités qui forment un individu.

Le style est fluide et prenant, certains passages sont certes un peu long mais on y apprend plein de choses sur l´histoire des juifs, mais d´un autre point de vue que celui des Ashkenazes qui sont beaucoup plus présents dans la littérerature et écrasent un peu en nombre les Sépharades.

Je me suis souvent identifiée à Esther, l´héroine du roman, à cause de la difficulté qu´elle ressent à trouver son identité, sa véritable identité.

Qui est-elle? Juive? Marocaine? Francaise? Alsacienne? Fille de sa mère?

Je vous le conseille chaudement!

J´espère que d´autres pourront venir donner leur avis sur ce roman!
Revenir en haut Aller en bas
lady Clare
Lily-white Doe


Nombre de messages : 9869
Date d'inscription : 01/10/2008

MessageSujet: Re: Eliette Abécassis   Mar 5 Jan 2010 - 17:02

Merci chamcham, ça fait un moment que j'ai envie de le lire celui-là!!! cheers
Revenir en haut Aller en bas
Natacha Rostov
Hungry Bookwolf


Nombre de messages : 2989
Age : 37
Localisation : Au fond des bois
Date d'inscription : 14/02/2006

MessageSujet: Re: Eliette Abécassis   Ven 22 Jan 2010 - 12:57

J'ai découvert Eliette Abecassis il y a "très" longtemps, lors de la sortie de son premier roman Qumran. C'était à la fin des années 90, j'aurais donc du mal à parler correctement du livre.
Je me rappelle cependant avoir beaucoup aimé cette lecture haletante. A partir du mystère des manuscrits de la mer morte, l'auteur a bâti une intrigue très bien documentée (Eliette Abecassis a fait des recherches pendant 3 ans avant d'écrire son livre). Le personnage principal, Ary Cohen, un jeune juif religieux, s'enfonce jusqu'au cou dans une enquête pour retrouver les manuscrits qui ont été volés.
C'est un thriller, mais c'est aussi un livre érudit sur les religions....
Eliette Abecassis a donné 2 suites à Qumran, Le trésor du temple et La dernière tribu , qui, dans mon souvenir, étaient de moins bonne qualité que le premier volet.

Voici les 4e de couverture de la trilogie :
Qumran
Citation :
Le vol d'un des précieux manuscrits de la mer Morte, découverts en 1947 dans les grottes de Qumran, précipite Ary, jeune juif religieux, fils d'un archéologue israélien, dans une enquête jalonnée de cadavres. De cadavres crucifiés. Ceux des savants ou des prêtres qui ont eu entre les mains un de ces manuscrits... Quels terribles secrets renferment-ils donc, pour être toujours en grande partie soustraits, cinquante ans après, à la connaissance du public et des scientifiques ? Les énigmes qui entourent la vie et la mort de Jésus ont-elles donc des enjeux susceptibles de provoquer ces meurtres atroces ? Avec ce récit érudit et palpitant, dont l'intrigue se joue sur deux mille ans de l'histoire humaine, Eliette Abécassis nous donne - à vingt-sept ans ! - un formidable thriller théologique, que ne renierait sans doute pas Umberto Eco.

Le trésor du temple
Citation :
Avril 2000, désert de Judée. Un archéologue sacrifié sur un autel, près des grottes de Qumrân. Les services secrets israéliens en état d'alerte. Ary, le héros de Qumrân, est à nouveau plongé au cœur d'une des plus extraordinaires énigmes de l'Histoire, qui unit, au fil des siècles, les Esséniens, les Templiers et la secte des Assassins. Et, remontant du fond des âges, le mystère du trésor du Temple. Un thriller messianique où Eliette Abécassis, renouant avec l'univers romanesque qui a fait le succès international de Qumrân, allie avec virtuosité l'érudition historique et théologique au roman d'aventures.

La dernière tribu
Citation :
La dépouille d’un homme assassiné il y a 2000 ans vient d’être découverte dans un sanctuaire japonais de Kyoto. L’homme, qui vivait au Tibet avant d’être mystérieusement transporté au Japon tient encore dans sa main un fragment de manuscrit couvert d’une écriture hébraïque. Qui fut cet homme ? C’est à Ary Cohen, messie des Esséniens, scribe à Qumran, que la mission de découvrir son origine va être confiée. Au fil de son enquête, qui le conduit d’Israël au Japon puis au Tibet, Ary va peu à peu découvrir que la religion initiale du Japon, le shintoïsme, découle directement de la religion hébraïque, car lors de la dispersion des tribus d’Israël, l’une d’entre elle a atteint ce pays et perpétué dans l’exil son culte.
Parallèlement à cette quête rebondissant d’énigmes, en fausses pistes, Ary recherche désespérément la femme de sa vie, Jane. C’est pour elle qu’il a quitté les Esséniens. Or la jeune femme, agent de la C I A, se trouve également au Japon…

Enfin je vous recommande moi aussi le film Kadosh d'Amos Gitaï dont Eliette Abecassis a écrit le scenario. Encore une fois, ce sera après une recherche soignée : une immersion pendant 6 mois dans le quartier des Juifs orthodoxes de Jerusalem.
Revenir en haut Aller en bas
nathy's
Feedle-Dee-Dee!


Nombre de messages : 8529
Age : 26
Date d'inscription : 28/09/2007

MessageSujet: Re: Eliette Abécassis   Ven 22 Jan 2010 - 17:45

Vos posts me donnent très envie de lire La répudiée et de voir le film kaddosh! j'avais un à-priori sur Eliette Abécassis sans avoir jamais rien lu d'elle Je ne sais pas pourquoi, je l'associais à quelque chose de désuet et lourd...je vais m'auto-tomater je pense! (ah ben non y'a plus le smiley :/ )
Revenir en haut Aller en bas
lady Clare
Lily-white Doe


Nombre de messages : 9869
Date d'inscription : 01/10/2008

MessageSujet: Re: Eliette Abécassis   Sam 23 Jan 2010 - 0:09

Nathy's je ne peux que t'y encourager et te tomater par la même occasion,
Natacha, j'avais lu et adoré cette série, il y a quelques années déjà, c'est très érudit en effet, mais passionnant à lire... bounce
Revenir en haut Aller en bas
Camille Mc Avoy
Bits of Ivory


Nombre de messages : 11979
Age : 31
Localisation : in Highbury
Date d'inscription : 10/02/2006

MessageSujet: Re: Eliette Abécassis   Sam 10 Avr 2010 - 20:21

J'ai lu la Répudiée cet après-midi, je l'ai trouvé ce matin même pour 2 euros dans une sorte d'Emmaüs Lyonnais qui s'appelle " le foyer notre dame des sans abris" ( et je recommande à tous les lecteurs de la région d'y aller, les livres sont en parfait état et coûtent entre 35 cts pour les livres jeunesses ( 3 pour 1 euros) et 2 euros pour les éditions grands formats)

J'ai adoré même si j'ai trouvé le film encore plus fort que le roman. Enfin il faut dire que Kadosh est un de mes films préférés ( même si contrairement à 4 marriages et un enterrement, je ne vais pas le regarder ad lib ;D). Bref je remercie chaudement Lady Clare, sans elle je n'aurais jamais eu connaissance de ce livre!
Revenir en haut Aller en bas
http://cuirderussie.hautetfort.com
lady Clare
Lily-white Doe


Nombre de messages : 9869
Date d'inscription : 01/10/2008

MessageSujet: Re: Eliette Abécassis   Sam 10 Avr 2010 - 23:00

ravie que cela te plaise Camille, c'est vrai que le livre se lit très vite....
J'aime beaucoup le film aussi, comme toi, je l'ai découvert avant le livre. Il est vraiment poignant.
Revenir en haut Aller en bas
lady Clare
Lily-white Doe


Nombre de messages : 9869
Date d'inscription : 01/10/2008

MessageSujet: Re: Eliette Abécassis   Ven 4 Mar 2011 - 13:15

Adaptation du roman Un heureux événement en film
Arrow

j'ai bien aimé le livre, mais j'ai un peu peur que le sujet adapté en film ne soit propice aux clichés Rolling Eyes Attendons de voir...
Revenir en haut Aller en bas
Dérinoé
Ready for a strike!


Nombre de messages : 1084
Date d'inscription : 15/10/2011

MessageSujet: Re: Eliette Abécassis   Mar 28 Oct 2014 - 21:45

Je ne résiste pas au plaisir - astringent - de partager avec vous cet excellent billet de l'écrivain Eric Chevillard publié dans le Monde des Livres en Septembre 2011 et intitulé Sursauts de l'âme. L'auteur y propose un compte-rendu du roman Et te voici
permise à tout Homme, publié par Eliette Abecassis en 2011. Celui-ci porte sur une modalité très discutée de la tradition juive appelée "le guet" et essentiellement pratiquée, aujourd'hui, par les plus observants de la communauté. Ce terme désigne, une fois un divorce prononcé, le consentement ou la permission requis par toute femme de son ex-époux pour pouvoir se remarier.

La critique d'Eric Chevillard est excellente - légèrement décalée et drôle à pleurer, comme souvent. Les premières phrases, pour vous mettre en bouche:


Citation :
Quel joli prénom, Eliette! La libellule et le colibri ne râlent pas souvent mais quand ils râlent, c'est de n'avoir pas été appelés plutôt des éliettes. La taxinomie les a pourtant gâtés, mais ils auraient préféré être à jamais des éliettes au-dessus des ruisseaux et des buissons de fleurs. Sans mentir, si j'avais trois filles, je les prénommerais Eliette.

À peine le premier paragraphe entamé, on sent qu'il va y en avoir pour tout le monde.

Vous le trouverez en cliquant ici. (Attention, ça pique. Wink)
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Eliette Abécassis   Aujourd'hui à 14:15

Revenir en haut Aller en bas
 
Eliette Abécassis
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Eliette Abécassis
» UN HEUREUX EVENEMENT d'Eliette Abécassis
» [Abecassis, Eliette] Une affaire conjugale
» Eliette Abécassis
» [Abécassis, Eliette] Sépharade

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Inn at Lambton :: Do you read, Mr Darcy? :: Autres auteurs (divers) :: Auteurs francophones-
Sauter vers: