Une auberge pour les admirateurs de Jane Austen, et bien plus encore...
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

 Amélie NOTHOMB

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4
AuteurMessage
valmont
Mal'conciliu di lume


Nombre de messages : 4357
Age : 44
Localisation : Au fin fond de nulle part...
Date d'inscription : 20/02/2012

MessageSujet: Re: Amélie NOTHOMB   Lun 18 Fév 2013 - 15:11

Jusqu'à aujourd'hui, je dois avouer que je n'avais jamais lu Amélie Nothomb Embarassed . Je ne sais pas, je n'éprouvais pas d'attirance particulière pour cette auteure, malgré les bonnes critiques lues à droite à gauche.
En général, je ne base pas sur la critique pour choisir un livre mais plutôt sur le bouche à oreille ou les recommandations d'une amie.
Cette fois-ci, c'est à l'occasion du Prix des Lecteurs Corses que j'ai du m'y mettre.

Le prix des lecteurs de Corse a été créé en 2004. Il récompense d'une part une oeuvre francophone et d'autre part une oeuvre de langue corse. Le jury est composé de lecteurs des bibliothèques de Corse, et cette année, j'en fais partie. Dans le cortenais, nous sommes une dizaine à discuter des livres que nous avons aimés, de leur style, du sujet, etc. Après quelques oeuvres très diverses (Le Terroriste Noir de Tierno Monénembo, L'île des Oubliés de Victoria Hislop ou encore Viviane Elisabeth Fauville de Julia Deck), des oeuvres qui ne m'ont pas transcendées, je viens d'achever Barbe bleue de Amélie Nothomb. Je l'ai lu en deux heures. Non, je ne l'ai pas lu, je l'ai dévoré, mot qui a postériori m'amuse compte tenu du vocabulaire que j'emploie et du thème abordé. "Dévoré" est un mot qui lui va comme un gant puisque justement il s'agit d'une fable moderne sur fond d'ogre espagnol aristocratique.

J'y ai pris un plaisir immense et jouissif, presque honteux Embarassed puisqu'il s'agit quand même d'un Barbe Bleue contemporain avec tout ce que cela suppose. Le caractère, la pensée et les réparties des personnages sont jubilatoires.
Spoiler:
 

Amélie Nothomb plante le décor de ce Barbe Bleue: un appart moderne, dans une ville moderne, avec une fille moderne tant dans son attitude que dans sa pensée et un type complètement passéiste. Elle a été prévenue et s'apprête à jouer avec le feu: mais elle n'a pas peur et c'est peut-être là sa force. La tension entre les deux colocataires est d'abord inexistante, puis elle se forme peu à peu et atteint son paroxysme.
Ce qu'on attend, ce que l'on pense prévisible, ce dans quoi l'auteure ne manquera pas de tomber, pense-t-on, ne vient pas. La surprise n'en est que plus délectable: quel plaisir, quelle joie cheers L'humour est constamment présent et m'a comblée. J'ai ri, sourit et tourné les pages à toute vitesse Razz !!!

Le fil du roman est l'attitude ambiguë des deux protagonistes au travers d'une étude ciselée de la personnalité de chacun. Les réparties sont brèves, cinglantes, sans concession, parfois cyniques mais toujours d'une justesse réjouissante. cheers L'une semble revenue de tout, ne se laisse pas impressionner et se révèle de caractère dominateur, l'autre, est un tantinet illuminé, d'une dévotion excessive et obsessionnelle, et se laisse volontiers dominer.
Le vocabulaire employé est voluptueux et il se crée une intimité entre les deux protagonistes, Saturnine restant toujours un peu sur la défensive.

J'aime beaucoup ce postulat de l'auteur, à savoir l'idée d'...
Spoiler:
 

Je trouve également symbolique de la part d'Amélie Nothomb d'introduire un personnage au nom si évocateur: Saturnine, pour Saturne qui est une planète qui évoque la force d'inhibition, de concentration, de dépouillement, d'abstraction, le malaise, le doute, le détachement. Car toutes ces émotions sont ressenties par notre héroïne (pas dans cet ordre mais tout y est). Elle symbolise aussi l'ascète et l'ecclésiaste, tout de même, ce n'est pas un hasard !

J'adore la succession des prénoms de femmes:
Spoiler:
 

Chacun des personnage au-delà de son comportement farfelu, apparaît comme un érudit, épris de beauté et de finesse. Leurs conversations dignes de certains esthètes prend parfois des inflexions métaphysiques, empruntes de subtilité et de courtoisie, révélant un goût pour la joute verbale pétillante comme le champagne qui coule à flot. Cet univers baroque, gourmand et raffiné nous entraîne loin, si loin qu'on a du mal à revenir. Razz

Revenir en haut Aller en bas
http://www.filmsdelover.com
Darcy
Romancière anglaise


Nombre de messages : 5747
Date d'inscription : 09/03/2009

MessageSujet: Re: Amélie NOTHOMB   Lun 18 Fév 2013 - 19:27

Tu m'a donné enve de le lire. Et Amélie Nothomb se lit en effet en deux-trois heures. Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
valmont
Mal'conciliu di lume


Nombre de messages : 4357
Age : 44
Localisation : Au fin fond de nulle part...
Date d'inscription : 20/02/2012

MessageSujet: Re: Amélie NOTHOMB   Mer 20 Fév 2013 - 19:09

Ah, tant mieux, je me suis régalé et vraiment le mot le plus approprié est "jubilatoire" !
Revenir en haut Aller en bas
http://www.filmsdelover.com
Ju
Gone With The Books


Nombre de messages : 9837
Age : 26
Localisation : In the Tardis, with Ten
Date d'inscription : 15/05/2010

MessageSujet: Re: Amélie NOTHOMB   Dim 22 Mar 2015 - 17:56

Ce matin, je suis allée voir Tokyo Fiancée, l'adaptation d'un roman d'Amélie Nothomb (Ni d'Eve ni d'Adam).
Je n'ai pas lu le roman donc je ne me prononcerai pas sur la justesse de l'adaptation mais j'ai globalement bien aimé ce film.
En plus en ce moment, je suis en pleine préparation d'un futur voyage au Japon et je me suis dit que je ne pouvais pas louper ce film^^ Et je ne regrette pas, l'ambiance japonaise est bien retranscrite (onsen, ryokan, la montagne et le Mont Fuji, les rues de Tokyo...), les acteurs jouent bien et l'histoire (sans casser trois pattes à un canard) est intéressante à suivre.

Ca aurait vraiment pu être un coup de coeur mais plusieurs choses m'ont gênées...
En premier lieu, la voix off de l'héroïne. Je ne critique pas ce choix, car c'est une bonne idée, mais par moments, ça m'a un peu énervée...
Ensuite, le comportement de l'héroïne elle-même, qui est parfois assez anachronique: le but de sa vie est de devenir japonaise, elle essaye de se fondre dans le décor et a du mal (je la comprends) mais elle commet parfois d'énormes impairs et c'est trop gros pour être vrai (oublier de remercier avant de commencer à manger, vouloir rentrer dans un temple avec ses chaussures... des erreurs totalement inadmissibles pour quelqu'un essayant de se faire passer pour autochtone  Rolling Eyes )
Et enfin, certains passages vraiment too much (la scène de danse au réveil scratch je m'en serais passé avec grand bonheur!)

A part ça, j'ai bien aimé l'ambiance du film, et il est aussi très intéressant pour toute personne qui aime et connait le Japon (même si ça détruit le mythe d'un couple Japonais/Française^^) et même pour les novices car il permet de découvrir un peu ce pays de façon ludique Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Darcy
Romancière anglaise


Nombre de messages : 5747
Date d'inscription : 09/03/2009

MessageSujet: Re: Amélie NOTHOMB   Dim 22 Mar 2015 - 22:34

J'avais trouvé le livre très drôle et je compte bien voir le film. Si je me souviens bien, il y a une scène sur le mont Fuji qui marque son séjour et je voudrais voir comment elle a été transposée.
Revenir en haut Aller en bas
ludi33
Fairest of all elves


Nombre de messages : 14150
Age : 37
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 21/06/2012

MessageSujet: Re: Amélie NOTHOMB   Mer 5 Oct 2016 - 10:26

J'ai fini Riquet à la houppe nouveauté 2016 de la dame au chapeau.

Le roman est très court (comme d'habitude) et raconte en parallèle la vie de Trémière, jolie et contemplative, et Déodat, laid et intelligent. Ce n'est pas tant l'histoire d'amour qui construit le livre, que la cheminement des personnages de leur naissance à leur vie d'adulte.

Le livre est très sympa à lire, on suit en parallèle chacun des 2 protagonistes jusqu'à leur rencontre finale.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Amélie NOTHOMB   Aujourd'hui à 15:22

Revenir en haut Aller en bas
 
Amélie NOTHOMB
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 4 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4
 Sujets similaires
-
» [Nothomb, Amélie] Cosmétique de l'ennemi
» Amélie NOTHOMB
» [Nothomb, Amélie] Hygiène de l'assassin
» [Nothomb, Amélie] Biographie de la Faim
» ACIDE SULFURIQUE d'Amélie Nothomb

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Inn at Lambton :: Do you read, Mr Darcy? :: Autres auteurs (divers) :: Auteurs francophones-
Sauter vers: